Skip to main content

Full text of "Cours d'harmonie théorique et pratique"

See other formats


THE LÎBRARY 

BRI.GHAM YOL 3SÏTS5 

PROVO, UTAH 



Digitized by the Internet Archive 
in 2012 with funding from 
Brigham Young University 



http://archive.org/details/coursdharmoniethOObazi 



uS 



PDT 

% 4- Edition . 

Q (~} * 



COURS d'HARMONIE 



fhfnriqiil ^|ratujw 




FRANÇOIS BAZIN 



5%/EMBIfE de iJjVSTÎÏUÏ 

Officier de la légion d'Honneur. 
Commandeur de l'Ordre de Charles III d'Espagne . 

OFFICIER DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE. 

Professeur de haute Composition au Conservatoire National de Musique, 
Directeur Général de l'Enseignement du Chant 
dans les Ecoles Communales de la Ville de Paris. 



Prix n et : 25 Francs. 

FRANCE aÉTRANGER 
Paris, LéonESCUDIER, Editeur, 21,Rue Choiseul 

Droit Je fteproducùon eé Je Traduction réservés. 






THE I F> Y 

«KIGHAM \ R ~ TT « 

PR< 



INSTITUT IMPERIAL DE FRANCE 



ACADEMIE DES JiK\U\- \ KTS. 



M T NISTERE D ETAT 




l'iris, li! 'J9 Si-pl iiiliff Ift f i7. 



RAPPORT de la section de musique de l'Académie des Reuu.r-Arls sur 
le Coups d Harmonie théorique et pratique uV M François Razin.* 

(Séance du Samedi 26 Septemhre\H57.) 

Son Excellence iMonsieur le Ministre d Etai vient (limiter 1 Académie «les 
oV;tux-\rts a prendre connaissance d un ouvrage de M. François BAZT'N intitula: 
Co-l.RS D HARMOME THEORIQl E ET PRATIQUE. 

Votre section de musique a examine cet ouvrage avec intérêt; mais avant 
de vous soumettre le résultat de cet examen, nous signalerons un fait 
digne de remarque: 

V aucune des phases les plus brillantes de 1 histoire de notre art, on 
n avait vu paraître les ouvrages théoriques sur la musique en aussi grande 
quantité qu aujourd hui. 

Cette, richesse de traites et de méthodes qui égalent en nomhre,sîIs ne les 
surpassent, les œuvres d imagination, peut trouver sa cause dans le goût [dus 
généralement répandu de 1 art musical, et dans le progrès incessant de toutes les 
études qui sy rattachent. Mais ce qui s explique moins, peut-etre,c est qu eu rai_ 
son même de ce progressant de novateurs s'évertuent a modifier ou a détruire 
notre ancienne et admirable notation. Parmi toutes ces tentatives plus ou inoins 
nouvelles., parmi tant de systèmes si divers, decouvrira-t-on une idée propre a 
simplifier et a faciliter I étude de la musique? JNous n avons pas a répondre 
a cette question. Nous nous renfermerons dans le sujet qui doit nous occuper 
ici, c est-a-dire la science des accords. 

Depuis la fin du XVI M'" e Siècle jusqu a nos jours, les théories harmoni- 
ques n avaient pas suivi le mouvement rapide imprime a lait parles («'livres 






* La section de musique de l'Académie • !••* r.»aiii- Vrts est composer de MM. 4tBKN,CAH4TA, 
AïiBiousE Thomas, Rf.beBjCiapisson, Berlioz. 



de nos grands compositeurs modernes. Ces opuvres étaient analysées, commen- 
tées «ii jtoint de vue de I esthetique;.mais ces analyses et ces commentaires,sou_ 
\«i)t I objet <lf controverses, attestaient Je jour en jour I insuffisance des re_ 
gles fondamentales.! ne distance aussi étrange entre K*s productions du ge_ 
nie, et les traites didactiques, devait appeler les méditations des philosophes 
«•t des 'savants. Aussi, voyons nous des esprits sérieux et profonds, deshommes 
vouas aux études spéculative», chercher a faire jaillir la vérité de cet état de 
doute, en classant et réglementant tes nouveaux faits de la pratique. C est a 
leurs intéressants travaux que 1 art musical devra de s élever enfin au rang 
qui lui appartient dans les se tenc.es. 

Indépendamment de ces travaux si remarquables,un très grand nombre d ou- 
vrages théoriques plus simples, plus élémentaires-, ont aussi ete publies. dans le 
luit de propager et d aplanir tes premières études de I harmonie. 

C est entre ces théories transcendantes et ces livres élémentaires que vient se 
placer 1 ouvrage de M.François Bazin. 

Il appartenait a un artiste qui a donne tant de preuves de talent et de savoir, 
d offrir aux élevés un enseignement complet, tout en se renfermant dans le 
cercle d une application positive. 

Nous n entrerons point ici dans une analyse détaillée des diverses parties 
de cet ouvrage. L auteur lui même en expose le plan dans sa préface. Mais 
nous nous plaisons a te constater: M. Bazin a fait un livre utile, clair, su bs tan _ 
ticl et parfaitement approprie aux besoins de nos écoles. 

Ses doctrines sont excellentes. 

Ses procèdes sont ingénieux et nouveaux. 

11 a su dégager ses leçons de définitions abstraites, et il sest applique sur- 
tout a développer le sentiment musical par une étude essentiellement pratique. 

En conséquence, nous vous proposons, .Messieurs, d accorder votre approbation 
a 1 ouvrage de M François Bazin. 

L'académie adopte les conclusions de ce rapport. 
P.iiir copie conforme 

Le chef de lu Division des Théâtres, 

Si» ne: (, vMII LE DOCI F.T. 



III 
CONSERVATOIRE IMPERIAL 



de musique et de déclamation. 



Paris, I.. I' r \,,,ït J:r.7. 



RAPPORT du Comité des études musicales du Conservatoire sur le 
Cours d Harmonie.theoriqueet pratique de M.FruncoisBuzi 



un. 



Le Comité des Eludes musicales du Conservatoire impérial de musique .1 
de déclamation a examiné avec un intérêt bien justifié parie nom et le 
mérite de l'auteur, te Cours d'harmonie que M. François B\/in lui avait 
soumis. 

Ce qu'il a remarqué d'at)ord dans cet ouvrage, indépendamment de lexcèL 
tenue des doctrines et de la pureté ,tes principes qu'on devait s'attendre à y 
trouver, c est la forme pratique donnée à cette méthode, le choix ingénieux il.-s 
procédés nouveaux, et enfin l'uniformité du plan applique à toutes les matières. 
^ Ainsi, par exemple, 1 auteur pblige f élève à écrire isolément chaque accord, 
c est-a-dire sans aucun enchaînement, et l'habitue, en même temps,à la bon_ 
ne disposition de ses parties. Ensuite l'élève s'exerce à enchaîner un accord 
a un autre d'après ses tendances naturelles, pour arriver enfin à ses diver_ 
ses resolutions exceptionnelles. 

En outre M.F.Bazin a eu le mérite de traiter dans un chapitre fort court 
intitule: Dit chant DONNE mÉlODIQI ;e,uii point de l'enseignement longtemps 
n-iîlig.- dans nos écoles, l'art de trouver la basse et l'harmonie d'une mé_ 
b.die donner. L auteur a su résumer avec précision et réduire en principes 
généraux les lois, jusqu'alors un peu arbitraires, qui président A la forma_ 
tion de toute harmonie servant d'accompagnement. 

Le Comité approuve donc le Çoi RS d'h^Momf. de M . F. Bazin, comme le 
fruit dune longue expérience, acquise dans un enseignement fécond et briL 
lant,etladopte pour l'usage des classes du conservatoire. 

, . . ■ i 
•Signe:, \URF.Ii, 

Directeur. Président du Comité. 

C.urnMo Mkterbeer,Caraf\,F. ÏIalevt, AmbroiseThom^X .T.kkorne, 

D. Alard,Piumier,L. Massart, Ga.ï.lay, G. Vo«.i,G.K.AfiT%ER. 

F.OOI Mil) MoNVUS, 

Commissaire impérial. 

I oui" c<iii i"' rouf" fille; 

\l.FRF.n DE BEAITCHESNE, 

Secrétaire. 



IV 



MINISTERE 

tir lu < lUrrre 



(Extrait (I une lettre du Vli iiiKtre de la liti^rre.) 



IIIHKCTIllW I)U HKUmiNMEI 

m ki w 

rl«»s Fiais in. ij. .rs 
,1 îles 

E. ..I. s Militaires 



Pari*, le ** Novembre 1857 



Monsieur, vous m'avez, soumis on épreuve le < ours d Harmonie 
llo-or-mue el pratique r/'/if >"u\ êtes l'uuleitr et pour lequel vous 
demandez mon Suffrage 

jp ne pourrais, d ailleurs, rien ajouter au.r 

témoignages honorables que ions utei reçus dît Comité des Études du 
Conservatoire et delà Section de Musique de l'institut; mais je vois 
aier beaucoup de satisfaction que ces éloges aient ete accordes a un 
ouvrage uni sert de hase a l'enseignement de nos élevés militaires, dans 
le cours d harmonie une tous professez avec distinction au conservatoire. 

Recevez, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée. 

le Maréchal de France, 
Ministre Secrétaire d Etat de ta Guerre, 

VAILLANT 

A M François Bazin, professeur d Harmonie et de Composition 
au Conservatoire Impérial de Musique. 



RAPPORT de U Commission d Examen des Candidats aux emplois de Chef et de Sous-Chef 
de musique dans l'armée sur le Cours d Harmonie théorique et pratique de M. François 

B\Z|N 

Paris, 4 Décembre 1857. 

La Commission d Examen des Candidats aux emplois de Chef et de Sous-Chef de musique dans l ar- 
mée a In aie.' beaucoup d intérêt l ouvrage de M. François BAZIN intitule: < oiihs d' il viimii \ i h 
THEORIQUE ET PRATIQUE. 

La juste renommée <jiu s'attache au nom de (auteur devait nécessairement appeler I attention de la 
Commission snr un ouvrage dont elle avait deja pu apprécier tout le mente par le grand nombre de'. 
leves remarquables que M. F. Bazin a produits. Tl y a peu d artistes < j n i soient en mesure de réunir 
les silCOVS pratiques du compositeur et ceux dir professeur. M. F B\/.1!V possède ce double avantage 
et son excellent traite eu a subi l heureuse influence. 

Le Cours d Harmonie soumis a notre examen est conçu sur un plan entièrement nouveau. Il a 
de plus l inappréciable mente d être d'une clarté' remarquable dans I exposition et dans I enchaî- 
ne nt des faits harmoniques. 1, idée ingénieuse de toujours appliquer les modulations, les ca- 
dences et les marches a chaîne accord nouveau est un puissant moyen pour fixer dans l'esprit 
de» élevés ces éléments principaux de toute composition musicale. 

Faciliter l étude «le l'harmonie et la rendre accessible n toutes les intelligences, tel est le 
but que l auteur s'est propose et qu'il a su atteindre de la manière la plus heureuse. 

La Commission donne donc son approbation au COURS d'HARHONIE THEORIQUE et pratique 
■le M François B\zi\ et le recommande spécialement aux musiciens qui travaillent pour devenir 
des ( hefs ou des Sous- Chefs de musique dans l armée. 

Signe: le «.êneral MF.ÏX1 N ET, 
Président de la Commission. 

Le Colonel Cl loi), AMBROISE THOMAS, l.K.OKOES RASTNER, Secrétaire Rapporteur. 



PREFACE 



liien que la composition dramatique ait toujours et»' mon occupation dominais 
te, mes premiers travaux ont eu pour objet 1 enseignement de 1 harmonie. Avant 
daller a lutine en qualité de premier grand prix de 1 Institut, j avais déjà Fait un 
cours au Conservatoire, et depuis, j ai consacre des heures nombreuses a ces inté- 
ressantes études. tant au Conservatoire impérial de Paris, qu au Gymnase musical 
militaire. 

Le traite d harmonie que je viens offrir au public est donc le résultat de nom 

. < ,' , . ,i i . 

Dreuses années d observations et d expériences. 

Inédites encore, et déjà presque populaires, plusieurs des leçons de ce traite 
ont ete répandues ca et la, par les copies, souvent peu fidèles, de mes anciens 
élevés, devenus maîtres a cette heure et chefs de musique dans nos armées. Plus 
ou moins altères, ces textes perdent a être isolement exploites, et dépourvus de 
1 enchaînement logique qui donne a 1 ensemble de 1 oeuvre toute son utilité, 
toute sa valeur. 

Tels sont les principaux motifs qui mont décide a livrer a la publicité, ce 
cours d harmonie patiemment élabore. 

es les premières années de mon enseignement j avais remarque qu en ge_ 

f 1 A f 

neral nos livres sur 1 harmonie semblent plutôt écrits pour ceux qui savent que 
pour ceux qui veulent apprendre; que 1 érudition de ces livres embarrasse parfois 
1 esprit des élevés au lieu de 1 éclairer, et que la partie si importante du travail 
pratique, si bien indiquée dans nos grammaires modernes, est presque toujours 
absente de nos ouvrages sur 1 harmonie. C est sous 1 impression de ces idées que 
j ai conçu le dessein démon cours d harmonie,! écrivant, 1 expliquant et le mo- 
difiant au fur et a mesure des leçons. L ouvrage est donc essentiellement prati_ 
que. ( est a dessein que les digressions savantes en sont écartées pour laisser le_ 
leve s approprier, sans préoccupation, des principes sur lesquels il y aurait in- 
convénient a lui montrer le doute. La même pensée m a fait jug-er inutile de 
lui parler de 1 origine de 1 harmonie. Te fais connaître a leleve les agrégations 
de sons employées dans la musique de notre époque, sans loccuper de 1 origine 
de ces agrégations. La diversité des théories émises a ce sujet indique suffisamment 
que cette matière doit être traitée a part. La même observation sapplique a 1 en- 
chaînement de certaines agrégations de sons dont je nai pas parle. Plus tard. 






\ 1 



Jorsif im* 1 elei ♦• sera devenu maître de sa theorie.il pourra, il devra même lirelesbeaux 
travaux sur 1 harmonie de nos théoriciens tant aneiens que modernes. 

Mon cours est dî«î*»»pn si\ partie* qui se subdivisent par leçons. Regleesda_ 
près im plan homogène, chacune de ces leçons est suivie d exercices spéciaux dis_ 
poses de manière a offrir aux élevés leur travail tout trace. En d autres termes, le * 
texte explicatif et les exemples qui 1 accompagnent sont autant que possih!e,pre_ 
sentes sous une même forme afin <i être plus aisément accessibles a I esprit ..I em- 
ploie lestvlevoeal pratique par les anciennes écoles dltalie et par notre Conserva- 
toire, qui en garde soigneusement les traditions. Le nombre de quatre parties e_ 
tant. a peu d exceptions près, celui qui permet I emploi de tous les accords, est 
uissi celui que j ai adopte; 1 art décrire pour deux, trois, cinq voix et plus n étant 
p. «s du domaine d un ouvrage de cette nature. (> est aussi avec intent ion que j ai e_ 
labli quelquefois certaines règles, dont la rigueur pourra paraître exagérée; el- 
les auront la\antafce de garantir leleve des chances de nombreuses fautes. Celui 
(jui aura suiii ce cours connaîtra non seulement les accords t lieoriquement,inais, 
d-- plus, il saura les trouver et les écrire sur une BASSE DO>NEE et sous un Ch\NT 

r 

DONNE 

Si je suis asseï heureux pour que mon ouvrage facilite 1 étude «le 1 harmonie, 
je serai amplement récompense par la satisfaction d avoir aide a répandre un 
ut divin que tous les grands esprits ont aime;le seul peut-etre,que 1 on souhai- 
te de retrouver dans le inonde meilleur qui nous est promis. 



fia* 



ifl-AÇO "' 






Pari». IK r w. 



COURS D'HARMONIE 

THEORIQUE ET PRATIQUE. 



INTRODUCTION. 



DE L'HARMONIE. 

L'harmonie est Part de combiner les sons simultanément. Les diverses com- 
binaisons simultanées ries sons se nomment Accord. 

On appelle Harmonie théorique 1m connaissance des lois qui régissent 
les accords, et Harmonie pratique 1 art de disposer ces accords pour les 
voix ou les instruments. 



DES GAMMES 

La tonalité moderne est basée sur deux gammes: la gamme majeure et la 
gamme mineure. 

De la gamine majeure. 

La gamme majeure se compose de cinq tons et deux demi- tons disposes 
de cette manière: 

n ton. Un ton. Un-jrton. lin (on. Un ton. Ln ton. Un -y" ton., 

ii g — z=cr 



M \IKI.RK 4 y- — O O 

De la gamme mineure. 

La gamme mineure se compose de trois tons., d un ton et demi et de 
trois demi-tons disposes de cette manière: 



i! , i- 1 , .1 ■ rr 1 i ' " ' ol1 *"' 77 

Un ton. I n rr «M>. In ton. In ton. Un rr t" n - u.4. 

«.avivik r^L- — -=zr= 
miïKrni.-.. ^-** 



_ In rr I"" 



et ° 



(.'es deux gammes sont les types sur lesquels la musique de nos jours 
est composée. 

La première note dune gamme majeure ou mineure s appelle Tonique; 1m 
seconde note, Sus-tonique; la troisième note, Mcdiante;!a quatrième note, 
Sous-dominante; la cinquième note, Dominante; la sixième note, Sus 
dominante; la septième note, Sensible. 

Les diverses notes dune gamme s'appellent aussi Deg"re. Ainsi: Ton dit 
quelquefois le premier degré, le quatrième degré de la gamme, eli : etc : 



PREMIERE PARTIE 



i '-Leçon. DES INTERVALLES. 

L,intervalle est la distance nui sépare un son dun autre son.(.ette distance si 
mesure en partant du son le pins grave, an son le plus aigu. 



TABLEAU DES INTERVALLES 



Unisson Seconde 

nit de cli jj.ii i ilrv intervalles IntervallecHrnmalique. mineure. 



Seconde 
lire, 



Seconde 1 lerce 

augmentée «I i m i»» i*<p*». 




Tien e 

mineure. 



Tierce 

majeure 



Tierce Quarte 

lugmentee. diminuée. 



Quarte 

ICIsIp. 



Ouarte Quarte 

augmentée, sur- augmentée 



=fc 



■>«- 



1 ton et I demi-t 

dia tonique 



2 tons. 



—5*?t 

Y tons et I dciii-t 
■hronia ti quo. 



7cr_- 



I ton etii demi-t 
diatoniques 



'2 tons et l(lcni-t 
diatonique. 



Sa 



.1 tons 



xrr 



Stoni et 1 dem-t 

chromatique 



•«--»- -W- -tv -tv -■©- -tv 

Quinte Quinte Quinte Quinle Suie Suie Siite Sixle 

nis- diminuée, diiiiiimee. juste, augmentée. dimi nuée. mineure. majeure. augmentée. 




-t-V 



-**- 



Septieme, Septième 

diminuée. mineure. 



*&- 



', tons et 3 d.t 

dial uniques 



^M.-» 



4 tons et 2 d.t 
diatoniques 



Septième 

majeure. 



i tons et 1 d.t 
diatonique 



Octave 

diiuinuee 



4 tons et Tid.t 
diatonique s 



Octave 

juste. 



IDC 



i tons cl 2d.f 
diatoniques 



-4^ 



Oclave Neuvième Neuvième 

mgmenlee. uiniciirc. inaieure. 



^So: 



".t.^ d.t.diat: 

et Id.t.chro: 



"i tons et .1 d.t 
diatoniques 



6 tons eta d.t 

diatoniques 



-W 



-*v 



I.es intervalles (jui dépassent la neuvième sont considères comme la répétition aj 
une. ilenx ou trois octaves supérieures de ceux qui sont contenus dans la première octave. 

Du renversement des intervalles. 

Les intervalles se renversent en transportant le son grave au-dessus du son aigu 
Tous l»-s intervalles sont susceptibles de ce renversement, à l'exception des inter- 
valles <|i> neuvième majeure, de neuvième mineure et d octave augmentée. 

TABLEAU DES INTERVALLES RENVERSES 



Octave 

ii.sfe. 



Octave Septième Septième Septième Suie Sixle Sixle .Si: te 

diminuée. majeure. mineure. dim inuée . ui::iiiciitce nia.|eiire. mineure. diiiiinuee. 



i 



Unisson 



m 



in 



Inlei »«lle 
i*hri mal joue, 



O 



Seconde 

mine cire 



Seconde 
majeure 



" 



u 



Seconde 
augmentée 



Tierce 
d iminuee 



Tierce 

mineure' 



O 



O 



Tierce 

majeure. 



Tierce 
iignien 1er 



Ouinle Quint) 

augmentée. .1"^''' 



Quinte Quinte Quarte Quarts Quarte Quarte 

diminuée soiis-iliiiiiniipe. sur- augmentée, augmentée- ,|"^ ,p diminuée. 



~iL9~- 



Quarte 
diminuée. 



Quarte 

llisle 



"O" 



*• 



Quai le 
augmentée. 



lï 



Quarte 
sur-aii^iuentee. 



d 



Quinte 
lus- diminue*. 



*•- 



Quinte 

diminuée. 



Quint" 
juste. 



Quinte' 

HlIllIII'IlIpV. 



-o- 



Tierre Tierce 

augmentée, majeure. mineur 



Pierre Tierce Seconde Seconde Seconde Intervalle 

liminuée. augïuenle'e. majeure. mineure, chromatiqu e. Unisson. 




-«»- 



-«- 



Des intervalles consonnants et dissonnants. 

Les intervalles sont divises en intervalles consonnants et en intervalles dissonnants. 
Les intervalles consonnants ont seuls cette particularité quils se subdivisent 
entrVux. 

TABLEAU DES INTERVALLES CONSONNANTS AVEC LEURS SUBDIVISIONS. 




TABLEAU DES INTERVALLES DISSONNANTS 



Quinte 



Intervalle Seconde Seconde Seconde Tier.-e Tierce Quarte Quarte 

-Aromatique, mineure, majeure, augmentée, diminuée auvent**, diminuée, sur-auyiienlee sous- 




Ouinte Nute Sivte Septième Septième Septième ()< \*\ 

augmentée, diminuée, augmentée, diminuée mineure. majeure. diminuée, augmentée mineure majeure 



Octave .V-mièine Nem ieme 

m 
fcô- 




EXERCICES SIR LES INTERVALLES. 

( : es exercices consistant a écrire sur une portée supérieure, les notes qui 
forment les intervalles inniques ci- dessous, de la même manière qu ils le sont 
dans les exemples précédents. 

TABLEAU DES INTERVALLES. 



I ni 



-^m 



I nlervatle rhrnmali'iur. Seconde mineure, 



Second 



e majeure. 



cr 



3cr 



1 



XL 



Semnil? «ui_inonkt> Tierre <liiiiiniif , p Tien e mineure. Tierce majeure, Tierce aiciii^nlee 



I tt«» 



I 



l°z 



XT 



Quarte diminuée. Ouarle |n*le. Ouarle mmnenlec. Ouarle sur-augmenlee. Quinte snuft- diminuée. 



T^o— t 



* 



F mi 



o 



o 



Quinte diminuée. Quinte juste. Quinte augmentée. Siinle diminuée. Si\le mineure., 



1 »" I 



3^ 



-o- 



rrr 



XE 



Sixte îiMjpure. Suie augmentée. Septième diminuée. Septième mineure* Septième majeure 



i-^—J 



-o- 



-o- 



^&- 



ita 



Octave diminuée. Octave Juste. Octave augmentée. .Neuvième mineure. Neuvième majeure. 



m 



loi 



I — n - 4 



^ 



o- 



-o - 



TABLEAU DES INTERVALLES RENVERSES 



'mm 



fe 



m 



Unisson 



Q_ 



Intervalle 
hroui.it iiiue. 



Seconde 
mineure. 

O 



Seconde 

nia teu re 



Seconde 

aiir men lee. 



I ierce 
diminuée. 



Tierce 
mineure, 



Tierce 

majeure. 



W+ 



Tien e 
augmentée, 



Quarte 
liminiiee. 



Quart 

|us|e 



É 



Ouarle 
tOi£ monl op. 



« t a 



~CT 



^ 



O 



~cr 



n** 



n — 






m 








1 


m 






■ \i>m 


n %u 


a m 






Tt" 
















Quarte 

1 Mir-HU^lllO|l|PO. 


Quinte 
s»>us- diminuée. 


Quinte 
diminuée. 


Quinte 
juste. 


Qui il le 
augmentée. 


Sixle 
diminuée. 


. 












H 







r> 






tt !k>- 


*-«=»- 


1 iLu 1 




O 


O 



Mi 



:*■: 



Sixte 
mineui*< 



Sixte 
majeure. 



Sixte 
augmentée. 



Septième 
diminuée 



Septième I Septième 
mineure | majeure. 



(t. lave 
ili ininiiee. 



()< I..V 

jlislr 



-©- 



X3I 



"O" 



-O^ 



TABLEAU DES INTERVALLES CONSONNANTS. 



Octave Quinte Tierce Tierce Sixte Sixte Quarte 

Juste. juste. majeure. mineure. majeure. mineure. juste. 



Quarte Quinte 

augmentée, diminuée. 



4-^4-^ -4 



I 



o 



COYSONNANCES 
PARFAITES. 



*Π



-e- 



COXSONNANCES IMPARFAITES. 



TT 



CONSOSNAKOE 
M I X'I'E. 



C(i\S(i>.\am;es 
attractives. 



TABLEAU DES INTERVALLES DISSONNANTS. 



Intervalle 


chromali 


Jiie. 


Sernnde mineure. 


Sec 


>nde majeure. 


Sei 


oir< 


le augmentée, 


1 ■ - • • n n 


>L_ H H 


fin i*-~ Il 


V 


f> 




** v_» 




tï 






f » D 


J 



















Tierce diminuée. Tierce augmentée. Quarte diminuée. Quarte sur-aiiginenlee. (Quinte snus- diminuée. 



|_- #0 --4jz^ — 1_ — j 



* 



3^ 



Quinte augmentée. Sixte diminuée. Sixte augmentée. Septième diminuée. Septième mineure. 



■fc" V 



\ 



-©- 



-©- 



Seplieme majeure. Octave diminuée. Octave augmentée. Neuvième mineure. Neuvième majeure. 



IM-Vô J-r— fn 1 






DIS CHIFFRES ET DES SIGNES INDICATIFS 

des divers accords 
8 ,,,e Leçon. 

In harmonie les accords sont représentas par des chiffres, des accidents 
il d-'s signes posés sur- les notes de la basse. Quelquefois on les place sous 
(••tte note. 



/ w M/7 r 




Des chiffres. 

Le chiffre qui représente un ac- 
com représente aussi numérique- EX: 
nient un des sons de cet accord. 



mp 



S 



:rr^~: 



Ainsi, un 5 place' sur la note Ut en représente la quinte en même temps 
qu'il représente un accord dont cette quinte doit nécessairement faire 
partie. 

Les notes indiquées par les chiffres ne doivent pas toujours être écrites a 
leur diapason. Elles peuvent se transposera une ou plusieurs octaves au-dessus. 



o 



& 



TT 



! ■ _ ! * O 



14!' 






Cl 



\, 



Ln accord peut être aussi repré- 
sente par plusieurs chiffres. 



EX: 



W^B 



«> 



5E 



nu 



-o— 

SE 



■8 I 

s / 



-o- 



Des accidents 



Les accidents se placent a la 
gauche des chiffres et altèrent I in- 
tervalle que ceux-ci représentent. 




Lorsqu'un accident se trouve seul., ou sous un chiffre sur une noie dn 
liasse, on sous- entend le chiffre 3 a cote de 1 accident. Ainsi donc, un 
accident isole ou sous un chiffre sut - une note «le liasse, représente tou- 
jours une tierce altérée. 



/; v . 



m 



-o- 



-o- 



pg 



Des signes. 

Les signes sont toujours combines avec les chiffres. Il y en a de trois sortes: 
la petite croix +, la petite barre oblique *<,et la ligne horizontale • 



EX: 




La petite croix est un signe qui indique la note sensible. Cette petite croix 
placée devant le chiffre +2 indique une Seconde an gmentee; devant le chif- 
fre + 2 accompagne du chiffre + % une Seconde majeure; devant le chiffre 
+4, une Quarte augmentée; devant le chiffre +6, une Sixte majeure; devant 
le chiffre +7. une Septième majeure et sous le chiffre + elle sous- entend 
une Tierce majeure combinée avec une Septième mineure. 



EX: 




La petite barre oblique ^- indique les intervalles diminues. Elle traverse obli- 
quement le chiffre de bas en haut. 




La ligne horizontale 



fst un signe d abréviation" pour remplacer le chif- 
fra. Elle se place à sa suite et elle indique que 1 accord représente par ce 
chiffre doit se prolonger sur les diverses notes de basse qui succèdent a 
telle sur laquelle il était place. Dans certains cas, cet accord reste immo- 
bile, et suffit à former les accords indiques par la ligne horizontale; dans 
d'autres, au contraire, Il faut faire des changements parmi les notes qui 
le composent., pour avoir exactement les accords indiques par 1 abrévia- 
tion. 



Accords sans changement de note. Accordssaus changement dénote 




r^^l 


H 

— v> 


- + ;— ; 

fi 




4 




**—P ra— 


\ — 


J 1 =— 


- gj J — 



Accords arec changement de iintn. 



Les mêmes hi corilv reprospulo^ 
»>e<' Ips rhillres wns I abrévia- 
tion lie lu liriiP hurif'inlalp. 




Lorsque la ligne horizontale précède le chiffre, 
cela veut dire ( jne 1 on doit faire entendre 1 ac- 
cord représente par le chiffre sur la note oit se 
trouve cette ligne horizontale. 



EX: 



jF 



h=Eà 



f= 



Des chiffres et des accidents places suc des silences. 

Lorsqu'un chiffre ou un accident indiquant un accord 
se trouve place sur un silence., on sous-entend généra- 
lement à la place de ce silence la note qui vient im- 
médiatement après et Ion fait entendre 1 accord comme 
si cette note existait à la basse. 



/ v 



-9l 



3^ 



Du zéro. 

On emploie le zéro pour indiquer qifil ne faut pas un accord sur la note ou 
ce zéro est placé. Quelquefois lorsque le zéro est place au-dessus ou au-des- 
sous d'un chiffre il indique seulement qu il f;utt supprimer une note dttn accord. 




imprime* 



ipp 



L** meiiif accord 

rt*e» tirtp note 

supprimée 



9 
EXERCICES SIR LES CHIFFRES ET LES SIGNES INDICATIFS 

des divers aeeoras. 

\ t f f 

Os ^x^rcices consistent a écrire sur une portée supérieure les notes seu- 
lement que représentent les chiffres, les accidents ou les signes, sans s'oc- 
cuper des autres notes <[iii sont sous-entendues par ces chiffres ou ces accidents. 
('•'s dernières notes sont écrites en petits caractères dans les exemples précédents. 

CHIFFRES 



a^-U »-L-°-l^ ^ 



~cr 



oz 



m: 



^^m$ 



[><> «6 1,3 I? 



ACCIDENTS. 



»6 



\>4- 



±- ^j.^-^Jj^^ rTsn^^^^^^ 



PETITE CROIX 

7 7 4 4 

+4 + 6 +6 +4 +4 + + +7 +7 +4 +4 +'-! +'-' +'J +li 



-^^ns^fiHiii 



^S^^ 



o 



'O 



PETITE BARRE OBLIQUE 

-S- . -?• Jr & J? ■?■ £■ Jr -?- .5- %■ > & ■ 4f # . 4f 



i=^si 



â=@^s^s^i 



LIGNE HORIZONTALE 

. 6 




^ 



j^ 



:><■ — « — _r. _>fi 



f3É£ÉEP*É 



F 



72^ 



-^ 



Î^SÈ^l 



-t- 

f) I. 



CHIFFRES ET ACCIDENTS PLACES SUR DES SILENCES 



+ 



+ 4. 



3^ 



m 



^^^^mm. 



EMPLOI DU ZERO 

ii "i 6 o r > ii y. ii 5 o <> on 



^s a^n^g ^^N^ 



IXI~ 



3S^ 



tO 



ACCORDS CONSOMMANTS 



5«» p Leçon DES accords c'onsonnants 

j 

On appelle Accords consorniants,les aceords composes d intervalles consonnants 

DE L'ACCORD PARFAIT MAJEUR 

et du renversement des accords. 

Caccord parfait majeur se compose d'une lierce majeure et d une quinte juste 
formées sut' un premier son donne que Ion appelle son fondamental. 

(.VI accord se fa il rjans le mode majeiir,sur I»' premier, quatrième el cinquième 
degrés et dans I»' mode mineur sur le cinquième et le sixième. 

On le chiffre par un 5. Lorsque la tierce <le cel accord est altérée par un acci- 
dent c'est par cet accident qu'on le représente. Un 3,un8,un g et un 5 peuvent aussi re- 
présenter 1 accord parfait majeur. 

Les notes « 1 1 1 i composent les accords ne s'écrivent p;is toujours à leur Véritable inter- 
valle. Ces notes peuvent se faire à une octave et quelquefoisà plusieurs octaves au dessus. 



ACCORD 
PARFAIT MAJF.I I!. 



iiin i : Ç> 



m 



u .: 



sn\ FONDAMENTAL 

Position de l'accord parfait majeur fc \ . ' J 
sur la gamine majeure. 



¥ 



en 



o «» 



-O- 



CX 



^ — Q^ 



Posilion de l accord parfait majeur 5 



sur la gamme mineure 



W- 



o 



-o- 



o 



-o- 



JtEC 



On appelle renverser un accord prendre tour-a-tour chacune d»> ses notes 
supérieures et en taire la note laisse. Ce premier accord, do« proviennent les 
renversements. prend le nom d accord fondamental. 

ACCORD DE SIXTE, 

Premier renversement <te Paecord parfait uiajeur. 

Laccord de sixte se compose dune tierce mineure et dune sixte mineure. 

Il se fait dans le mode majeur sur le troisième, sixième »*t septième degrés et 
dans le mode mineur sur le premier et le septième. 

On le chiffre par un fi. Quelquefois lorsque sa tierce est altérée on ajoute un 
accident au-dessous du 6. 



U.inlill F"Ml\HFXTU, 



A( < Oi'.l) 

rie 
SIXTE. 



o 



o 






T- 



o 



:n 



Position di> l'accord do sixte 
sur la gamme majeure. 

Posilion de l'accord de sixte 
sur la gamme mineure. 



m 



cr 



er 



cr 



15 rr 



^-L 



1 



S 



^x 







Q- 



o "- 



~cT~T" 



il 

ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 

Second renversement de l'accord parfait majeur. 

V accord de quarte et sixte se compose dune quarte juste et dune sixte majeure. 
11 se tait dans 1»' mode* majeur sur le premier, second et cinquième degve^et dans 
ta mode mineur sur ta second et le troisième. 
On ta chiffre par Jj. 



ACCORD 
•le 
OUARTEel SIXTE./ 



A > >' , "ni ii| 



Aicniil» FO.M)\îlENTAL. 



«T+ 






P 



fi 

4 
IL 



^ 



T3I 



fi fi 



Position de 1 aeeord de quarto et sixte ^y * "* 



sur la gamme majeure. 






-O 



_Q_ 



Position de l'accord de quarte et sixte tît 



4 ■» 



sur la eramme mineure. 



et 



o *> 



<> 



xr 



o S" 



EXERCICES SUR L'ACCORD PARFAIT MA.IEl R 

et ses renversements 

Ces exercices consistent à réaliser tas accords indiqués par les chiffres de la 
même manière qu ils le sont dans tas exemples précédents. A. cote. de chaque ac- 
cord renverse on écrira son accord fondamental. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR. 

bs r > bs i 8 br, b b 

te 



gE^ïno^ ^di^fa^ 




86 «fi bfi 

» 8 b 



g^g 



ACCORD DE SIXTE, 

Premier renversement de l'accord parfait majeur. 

bfi j+G fi bfi b6 

b « 8 b bfi b fi fi 



«fi 



«fi 



b<; 
b 



bfi 
b 



s^a^s^^s^i 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 

Second renversement de l'accord parfait majeur. 

fi fi 8 fi Ufi fi bfi b'6 #6 ttfi ],r, 16 «fi ,6 6 #6 Pfi 
b4 b4 4 «4 b4 b4 ,b4 84 84 b4 8* 84 b4 4 4 4 



6 8 fi 

4 4 



■#o- 



^SSii 



Exercices sur les degrés quel aeeord parfait majeur et ses renversements 

occupent dans la g-amme majeure et dans la g-amme mineure. 

Ces exercices consistent a mettre tas chiffres et tas accidents représentant 
1 accord parfait majeur et ses renversements sur les divers degrés de la g:i 
jeure et de la gamme mineure suivantes,, que ces accords peuvent occuper. 



anime ma - 



GAMME MAJF.LKF 



« : m 



o 



m 



-o- 



o 



£l ^ 



(.AVIMK MINEURE 



w^ 



O " 



-&- 



_GL 



m 



DE L'ACCORD PARFAIT MIXEUR 

CLeeon. *'* ^ e ses ■ 'inversement s. 

L'accord p»rf';ii-1 mineur se compose d une tierce mineure et dune quinte 
juste- formées sur un son fondamental * 1 <>n ti »* 

(et accord sh Fa il dans le mode majeur sur le second, troisième el sixième 
i|i-^r»s et dans le mode mineur sur le premier el I» 1 Quatrième. 

Il se liifTi'H comme I accord parfait majeur! 



\< < (ici) 



" " NI III. 4*- 



JCE 



l'M'.l AIT MJNKt l!.i I£ 

SON FONDAMENTAL. 

Position de l'accord parfait mineur zc — 
sur la gamme majeure. 

Position de l 'accord parfait mineur 

^uc la gamine mineure. 



cur ije 



tr 



o " 



O" 



O- 



_Q_ 



a 



-o- 



tl o -itu: 



ACCORD DE SIXTE. 

Premier renversement de l'accord partait mineur. 

L'accord de sixte se compose d un»* tierce majeure et dune sixte majeure. 
Il sh fait dans l<' mode majeur sur 1»» premier, quatrième et cinquième degrés 
el dans lf mode mineur sur le-. troisième et le sixième. 
On le chiffre par un 6 comme le premier renversement de 1 accord parfait majeur. 



■Wt.tiltll FnMMMFATAI,. 



W ( (>IU> 
(le 

SIXTE. 



P 



h ' J. n : 



rn^-O- 



A ax 



^§r 



a: 



Position de I nci'ord de sixte -r* — £—- — o o- 

I ^ A» O " ° " 

sur la gamme majeure. -^ — * ■ * - — 

Position de I accord de sixte ^v. 



sur la gamme mineure. 



-o- 



-A3- 



-n o=J^ 



^ 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 

Second renversement de I accord parfait mineur. 

L accord de quarte et sixte sh ((impose dune quarte juste et d une sixte mineure. 
Il se Fait dans je mode majeur sur le troisième, sixième et septième degreset 
(luis [e mode mineur sur le premieret le cinquième. 
( in le iliil'fVe |i.ir « comme le second renversement de I accord parfait majeur. 

ACCOMI) FflNIUMiXTAL. 



\< ( OKI) 

lin 

<U ARTK el S]\TE 



->t- *>'" min 






m. 



_o_ 



Position de l'accord de quarte et sixte ^ 

sur la gamme majeure. 

Position de l'accord de quarte et sixte 



5 



^- 



XI 



-o- 



fi l 1 

4 + 
^> — Ql 



13 



^ 



jD 



o " 



-o- 



sur la gamme mineure. 



H 



EXERCICES SIR L'ACCORD PARFAIT MIMIU 
et ses renversements. 

(.'«•s exercices consistent a réaliser les accords indiques par les chiffres de la 
même manière qu'ils 1»' son! dans les exemptes précédents. A cote <!■ chaque' 
accord renverse ou écrira son accord fondamental, 



ACCORD PARFAIT MINEUR 

4 ftî' 



15 5 r> r, 'b b b b # 



^^^^e^^^g^^^^^^ 



ACCORD DE SIXTE, 



Premier renversement de Paeeord parfait mineur. 



», fi (, 



bfi 



bfi bfi 

b b 



S fi 



#6 8 fi Jtfi 



b 6 fi fi 



#§ 



^êiS^S^S 



xr 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 



Second renversement de Pacoord parfait mineur. 

bfi fi fi fi fi fc S 6 6 Jtfi fi 

4 4 4- 4 s4 4 "4 $4 ;4 - + 



u. b6 bfi bh fi fi fi fi fc j|6 fi 5*. fi >fi bfi bfi- 

b4 b4 ?4 4 4 4- 4 s4 4 *4 S4 ;4 24 b4 4 4 



Exercices sur les degrés que 1 accord parfait mineur et ses renversements 
occupent dans la, gamme majeure et. dans la g-ainme mineure. 

(.'os exercices consistent à mettre les chiffres représentant . 1 accord parfait mi- 
neur et ses renversements sur les divers degrés de la gamme majeure et de la 
gamme mineure suivantes., que ces accords peuvent occuper. 



WIMK MAJK1 RE. J % O " 



-O- 



_o 



33 ; ..— o O 

(.AMMF MINHIIIK. J \ O Ki - 



-O- 



O 



14 DE L'ACCORD DE QUINTE DIMLMEK 

..... ■ ._„_ et d*» ses renversements. 

• V I * * «Oïl. 

L' accord de quinte diminuée s»' compose dune tierce mineure et dune quint** 
diminuée formels sur un son Ion. lamentai donne. 

Ol accord se fait dans le il." majeur sur le septième degré nt dans le mode 

mineur sur le second et le septième. 

Il s.' chiffre par un 5r. 



\< rORD 

iln 

QUINTE DIMIM F.E 



'..".' in in EF 



f 



&- 



SON FONDAMENTAL 

Position de I accord «le quinte diminuée ^ 
sur la pain me majeure. 



m 



q: 



fF-e— "- 



o 






Position de 1 accord de quinte diminuée ^y — 



« 



o « *- 



:£OI 



1 



ACCORD DE SIXTE, 

Premier renversement de Paeeord de quinte diminuée. 

L'accord de sixte se compose dune tierce mineure et dune sixte majeure 
Il se fait dans le mode majeur sur le second degré et dans le mode, mineur sur 
le second et le quatrième. 

On le chiffre par un 6 comme les premiers renversements de 1 accord parfait ma- 
jeur et de laccord parfait mineur 1( .,.„„„ fondamental. 

— Y o ! mu 



ACCORD 

île 

SIXTE. 



i i.i|, o - 



1 



OL 



¥ 



-O- 



^ 



O — 



Position de r accord de sixte ^ 



1 



tq: 



nn 



-o- 



TTt — -o- 



o 



i 




sur la gamme majeure. 

Position de P accord de sixte 35 
sur la gamme mineure. 

ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
Second renversement de l'accord de quinte diminuée. 

L'accord de quarte augmentée et sixte se compose dune quart» 1 augmentée et 
.1 
d une sixte majeure. 

Il se fait dans le mode majeur sur le quatrième degré et dans le mode mi- 
neur sur le quatrième et le sixième. 

On le l 'h i lire par £ comme les seconds renversements de 1 accord parfait majeur 
et de laccord parfait mineur. igcoiii» fondamental. 

A I- ' . " 11 , 1,1 ! 






A4 < ClU) 
.1.' 
01 \liTK Al CMENTF.F.el SIXTE 




8 



-o^ 



15 



Position ( 



le l'accord de quarte augmentée et sixte — :♦ o -Q- 

sur la gamme majeure. 



Position de l'accomfde quarte augfmentee et sixte q^ -^ ± - 



TT—O 



£cn 



sur la gamme mineure. 



m 



-o- 



EXERCICES SIR L'ACCORD DE Ql l^TE DIIHIIMEE 

et ses renversements. 

Ces exercices consistent a réaliser les accords indiques par le*, chiffres de 
la même manière qu'ils le sont dans les exemples précédents, à cote de cha- 
que accord renverse on écrira son accord fondamental. 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 

Sr Sr & > Jtr St & Sr Sr Sr Sr Sr 



Sr 



*fi « 

% b 



ACCORD DE SIXTE, 
Premier renversement de 1 accord de quinte diminuée. 
6 6 



fi fi 

b b 



b b b #6 &6 



bfi 



S fi 



?ii^±jwj^ fef^^n^^ 



ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
Second renversement de l'accord de quinte diminuée. 

fcfi b.6. Jtfi fi fi G 86 j(fi bfi bfi '. bfi 



b4 «4 



#4 



84 



^ 1^^^^^^^^^^^^^ 



Exercices sur les degrés que laceord de quinte diminuée et ses renversements 
occupent dans la gamme majeure et dans la gamme mineure. 

Ces exercices consistent a mettre les chiffres et les accidents représentant 1 ac- 
cord de quinte diminuée et ses renversements sur les divers degrés de la "ani- 
me majeure et de la gamme mineure suivantes,que ces accords peuvent occuper. 



( , A M M F. MA I F. I F. F. . 2= 



-o- 



3E 



=ô=rr 



-&- 



3E 



-Q — 



Tï:g~~ ^ » ---** — n 

(.AMMF MIN FI l!F. J"± Q p — Q- "~^~ 



16 



1)1 REDOUBLEMENT DES NOTES 



H" I.4MOII 



dans les accords. 



l'accord parfait majeur, raccord parfail mineur, I accord dn quinte <l uni - 
nue»» >'l les i i-iiM-i M'iin'Mts de ces accords ne sont composes que de trois sons. Si 
l 'tin vi'iil en faire îles accords composes de quatre snns,on est dans 1 obligation 
de doiilil' t un des trois sons i|in les composent. 

]\ \ Parties. 



EX:' 



À 



O 



u -■ n 



-J 



< J> «A 



Des notes doublées dans [accord parfait majeur 
et l'accord parfait mineur. 

Dans I accord parfait majeur el dans 1 accord parfait mineur,on double la note de 



basse. 



TT 



EX 



-A 



-& 



W 



ci 



33: 



^ 



ET 



EX. 



ï 



P 



-8- 



-o 






Accord ii.irl.nl majeur. Doublure de l.i l>asse. Accord pariait mineur. Dnublurp de 1h bas^e. 

La tierce et la quinte de ces accords peuvent aussi être doublées, mais ce nest 
que lorsquon ne peut pas doubler la note de basse. 

Des notes doublées dans les accords de sixte, .renversements 
de I accord parfait majeur et de I accord parfait mineur. 

Dans les accords de sixte, renversements de 1 accord parlait majeur et de 1 ac- 
cord parfait mineur.,on double la tierce ou la sixte. 



EX: 



% 



-ï 



Π



O- 



O 



Q 



en 



o 



o: 



xi 



o 




\< ii.nl (le si\lo,roiniM-sfiiniil Doublure Doublure 

de I'... ,,„•.! |..„I.,iI majeur. <lc !.. "'.'' .Ir l, l." 



Accord de sixle renterseuienl Doublure DniiMure 
de l'accord parlait mineur, de la ".'.' de la RV 



On p.'iil doubler aussi la basse des accords de sixte, renversements de 1 accord 
pariait majeur 'l de | accord parlait mineur; mais a la condition que cette note 
ne soit pas l'a note la plus plevee de 1 accord. 



/ v 



Hou. 



O 






M.oi\ai-.. 

8 



5 ; 



<.» 



o 



O 



Doublure de la basse. Doublure de la basse. 



/ 17 

* Dos notes doublées dans les accords de quarte et sixte, 
renversenientsdel accord paifait majeur et de 1 accord pai-f ait niineui' 

Dans U's accords de quarte et sixte, renversements de I accord parfait majeur 
et <Im l'accord parfait mineur.on double la nasse ou la quarte. 



ex: 



I 



s^ 



P 



^ 



~nr 



^ 



^ 



J 



£ 



B 



^ 



TT 



H 



331 



=8 



a 



Accord «le quarte çt sixte Doublure Doublure 
renv: de lace: parlait maj: de la basse. «le la 4" 



Accord fie quarte et sixte Doublure Doulilur 
renv: de lacc:uarfail min: de la basse, delà 4-'. 



Des notes doublées dans I accord de quinte diminuée qui se pose sur 
le septième degré de la gamme majeure et de la gamine mineure. 

Dans 1 accord de quinte dirainuee s qui se pose sur le septième degré de la gam- 
ine majeur»» et de la gamme miueure,on double la tierce, plus rarement la basse. 



EX: 



4J 



2 



-©- 



-o- 






o 



-o- 



=tF 



A..Y- 



t. 



% 



^rF 



ï 



^cP 



-&- 



~W 



=S^ 



tF 



=f^= 



Ai <• deqiiiiitcdiiniiiu»p Dnubliirede la !>''.'' Dnublurede la basse. A civdeqiiiiilediminuep. Dnublurede la?.' Doubluredrlabassc 

Des notes doublées dans l'accord de sixte, renversement 
de 1 accord de quinte diminuée qui se pose sur le septième 
degré de la gamme majeure et de la gamme mineure. 

Dans 1 accord de sixte, renversement de I accord de quinte diminuée qui se pose 
sur le septième degré de la gamme majeure et de la gamme mineure, on double 
la tierce ou la basse. Quand on double la basse, il faut éviter que cette note dou- 
blée soit la note la plus eleve'e de l'accord. 



EX: 



l 



T 



ict: 



P 



-&- 



-o- 






-o- 



-Q- 



8 e 



-«- 



AV.- 



Si 



m 






-o- 



î^ 



<3~ 



-o- 



I 



ft£_ 



o^ 



td de si\le. Dnublurede la!>'. e Doublure delabasse 



Accord de sixte. Doublure delà" . Doublure delà liasse 



Des notes doublées dans l'accord de quarte augmentée et sixte., 
renversement de t accord de quinte diiuinuee qui se pose ^ur 
le septième degré de la gamme majeiii eetde la gamme mineu ce. 

Dans 1 accord de quarte augmentée et sixte, renversement <le l'accord de 
quinte diminuée qui se pose sur le septième degré de la gamme majeure et de 
la gamine mineure, on double la sixte. 



EX 



& 



* 



^ 



-O 






o 

<> 
4 



-©- 



IX: 



¥ 



-O- 



=* 



TT 

», 



-©- 



Accord deqtiarte augmentée Doublure 

el siOe <| P la t) 1 . 



Accord de quarte augmentée Dnublin 
el sixte de la li 1 



18 



Drs noies doublées dans I accord de quinte diminuée 

qui se pose sur le second degré de la gamme mineure. 

Dans 1 accord île quinte diminuée rnii t>e jiose sur le second degr« de la gamme 
mineure on #l< >n ï» !♦■» la basse. 



/ v 



m 



& 



t 



-O- 



3E 



-o 



& 



-o- 



i 



Accord de fjuinle diminuée. Doublure de la basse. 

Des notes doublées dans I accord de sixte, 

renversement de (accord de quinte diminuée 

qui se pose sur le second degré de la gamme mineure. 

Dans 1 accord de sixte., renversement de 1 accord de quinte diminuée qui se pose 
sur le second * ï * ■ •_; t - » - «fn !.i gamme mineure, on doublé la sixte ou la basse. 

Quand on double la basse, il faut éviter que cette note doublée soit la note la 
jilus élevée de 1 accord. 



-o- 



o 



O 



-e- 



-Q^ 



-O- 



:n: 



b 



& 



-o- 



Arcord de sixte. Doublure (le la fiî' Doublure de la liasse. 

Des notes doublées dans l'accord de quarte augmentée et sixte* 
renversement de l'accord de quinte diminuée 
qui se pose sur le second degré de la gamme mineure. 

Dans l'accord de quarte augmentée et sixte„renversement de I accord de quint*» 
diminuée qui se pose sur le second degré de la gamme mineure, on double la 
quarte ou la sixte. 



i 



EX: 



5£ 



9= 



-O- 



^ 



-o- 



3£ 



(» 

4 



-o- 






Arronl Hc (luarle augmentée Doublure Doublure 
el siUe. " de la +" île la 6V 



EXERCICES SI R LE REDOUBLEMENT DES NOTES 

dans l'accord parfait majeur, l'accord parfait mineur., 
l'accord de quinte diminuée et les renversements de ees aeeords. 

Os exercices consistent à réaliser les accords avec le redoublement de la note 
qui convient à chacun deux. Dans les accords susceptibles de plusieurs bons re- 
doublements on les écrira alternativement avec ces divers redoublements. 



I 



ACCORD PARFAIT MAJEUR ET ACCORD PARFAIT MINEUR 

S 







19 

ACCORDS DE SIXTE, 

renversements del accord parfait majeur et delaecord parfait mineur. 

l>6 1)6 «6 >fi frfi 56 G 
b j> 6 € fl 6 6 h 6 1)6 i> « 8 s '■ fi 

6 «6 !>6 



6 6 



fi l>6 



I^^^^HSsSÎ 




ACCORDS DE QUARTE ET SIXTE, 

renversements de 1 accord parfait majeur et de 1 accord parfait mineur. 

86 Mi '#'('. 1)6 1)6 1)6 #6 116 16 1)6 . 6 fi >t, fi >6 6 

£4 l>4 «4 1>4 1>4 1)4 #4 #4 {$4 4 '>4 4 '>4 «4 >4 4 



6 #6 6.6 J}"6 1)6 1)6 G #6 6 Jt6 6 



*« 6 #6 



4 «4 #4 



''34 



#4 



+ + '4 1)4 



m 



p^ 



o I o 



èo 



g ô llb o 



^- 



IX 



o 



^ï^S 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le septième degré de la gamme majeure et de la gamme mineure 

Sr Sr Sr 



-4r -*r 



-5- 



i i wl.. 1 1 1 ï II 1 iiO^i^J^R^ i O^-U^J^^ 

ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le septième degré de la gamme majeure et de la gamme mineure. 




ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE,RENVERSEMENT DE LACCORDDE QUINTE DIMINUT^ 
qui se pose sur le septième degré de la gamine majeure et de la gamme mineure. 

6 1)6 6 l>6 irfi |6 #6 6 6 6 «6 1)6 «6 



9 6 >6 

4,4 #4 #4 



«4 #4 «4 44 



«4 



^-kJi^X^I"" 1»° I l .3^8 



-o- 



-o- 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le second degré de la gamine mineure. 



a^tij-UU_ ^g^ ^^t5^^ 



x> 



zen 



S 



ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le second degré de la gamine mineure. 

56 ttr, «6 .4 6 




ACCORDDE QUARTE AUGMENTEEETSIXTE,RENVERSEMENT DE LACCORDDE QUINTE DIMINUEE 

qui se pose sur le second degré de la gamme mineure. 

«6 6 G 6 £6 >6 «6 «6 6 b bfi fi t>G i>fi 

«4 $4 «4 «4 «4 >4 S4 «4 4 4 4,4 44 



g^^IZ-]5i=am^i^l^--Uwië ëf^|55 



ICC 



20 



DKS DIVERSES POSITIONS DES ACCORDS 



7r Leçon. 

On entend par position des accords, les diverses rn,anières de disposer l»s sons 



il un ;i<< (ii'il i 



I au-dessus de sa bi 



asse. 



/;v.< 



r ^ 1 








o 


fe o 


«1 


» » 


«1 


Cl 


à-& 


— "Q— 




— o— 
-«3- 

6 


f, 


kV 










F 






CI 


Cl 


s Cl 


11 


O 








Il v a deux natures de position daccords:Ies positions serrons et les positions 
espacées. Les positions serrées sont celles dans lesquelles les notes <|in for- 
iii*' ii t les accords au-dessus f 1** la basse,sont rapprochées entr'elles; et les positions 
rspaeees celles dont les notes,y compris la basse,sont groupées a des distances pins 
symétriques. 



*oSltlnn SEKUEE. Position ESPACEE. 




Tontes les fois qu'on le pourra il sera préférable demployer les positions espacées. 

Il ne faut pas confondre |p renversement dun accord avec ses diverses positions. 

Dans les diverses positions dun accord, la basse reste la méme,tandis que flans 
les • renversements dun accord, c est la basse qui est transportée dans une des par- 
ties superieures,ce qui lui fait changer et de caractère et de nom. 



Position. Position. 



EX:> 



PP 



o 



n; 



-o- 



ZSJZ 



EX: 



A 


RtlUl'Isl'IlH'Ill. 


Renversement. 


J 




fà " 


o 


% 


y s 


— t> 

-»- 

fi 


8 

4 


^» 




Cl 


r 


€\ 




y ti 













EXEMPLES DE DIVERSES POSITIONS DE L'ACCORD PARFAIT MAJEUR, 

DE L'ACCORD PARFAIT MINEl R.DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

ET DES RENVERSEMENTS DE CES ACCORDS. 




9 



Position serrée. Position serrée. Position serrée Position serrée Position serrer Position ecuacèV 



ICC 



X3T 



nu 



~in 



r 

4 
O 



8 

fi 



* 



3Z 






JCT 



21 



Pli 


iitiun serrer 


Pnsit fin espacée. 


PdSltidil >n-rcp 


Position serrée. 


RflS, 


khi serrée 


Position rv| 


],i['pp. 


*£= 




J 






t» 


5 } 


/£. l% 


O 






2. 


Ci_ — 


^9 - ^r\ ' 


M 


c» 




Cl 


» « 








~iï — ^r — — 


e 


^r — 

5 




— <^ 

fi 


^T 




4V 














% ) 










s 












1 1 






1 1 i 


i\ 


. Cl 


il II 









Position serrée. Position serrée. Position serrée. Pnsiiimi serrée. Position serrée. Position serrée. 



g 



S 



^ 



8 



£ 



rcn 



:cr 



-o- 



^ 



^gr 



-ta»- 



^=i 



ICC 



m 



XE 



m 



"Π



Position espacée. Position espacée. •^~ 



Position espacée. 



Position serrée. P 



-O- 




3t 



il U'ii serrée. Position serrée. 
& 



-O- 



3^W 



^ 



xt 



31. 



& 



9 



-o- 



i£ 



-o- 



-©- 



-o- 



Posilion serrée. ■> ,• > 

, , , Q , losnion espacée. 

Position espacée. Position serrée. Position espacée. Z£k Position espacée. O 



=8= 



^= 



"7= 



-O- 



-©- 



-O- 



o 



"O 



~w 



6 



P 



_Q_ 



4 



-O- 



^ 



f) 

4 



-ô- 



-o- 



-©~ 



-^ 



Ce qui est dit ici pour 1 accord parfait majeur; l'accord parfait mineur, 
1 accord de quinte diminuée et les renversements de ces accords s'appliquera 
également a tons les autres accords. 

EXERCICES SIR LES DIVERSES POSITIONS I>ES ACCORDS 

Os exercices consistent a écrire les accords indiques ci-dessous dans diverses 
positions.^ a designer les positions serrées et les positions espacées. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR ET SES RENVERSEMENTS 



bfi bfi 

b b 



bfi 



bfi 
b 



#6 #6 86 

S4 S4 S4 



Kfi 
♦4 



^E ^^^^.^ ^j^ p 



ACCORD PARFAIT MINEUR ET SES RENVERSEMENTS. 

6 G 6 6 6 fi 



b 



b 



b 



gl-P^l U-Q^- ! o | o | ■■ | ^ f^j 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS 

■* fcfi 



-O- 



fi 

54 



fi 

#4 



fi 

84 



•» . * **> Si; g fi S*. H S4 1(4 ;4 



I>KS MOUVEMENTS 

H".'" Leçon 

I..' mouvement cest la marche progressive d un son a un autre son. 

11 y a deux sortes de mouvement : le mouvement mélodique et le mouve- 
ment harmonique. Le mouvement mélodique est forme par la succession 
,1 du son à un autre son,et 1^ mouvement harmonique par la réunion simul- 
tané»» de plusieurs mouvements mélodiques. 



> 



* 



>IOI VEWEVI' MEI.nlHOl B. 



MOI VEMEKT HARMONIQUE 



,v^ 



o 



m 



EX. 




L'exemple de mouvement harmonique qui précède est donc compose de 
«es quatre mouvements mélodiques. 

!" MOUVEMENT MÉUomotJE T MOUVEMENT mÉloiiioUE 3? MOUVEMENT KEIjOMOflE. 4 MOI VEMEXT MELODIQUE. 

-A- 



I \ 



P 



O 



^■^HP 



ÏP 



^ 



"ÎT_ 



*0= 



33l 



rr 



o. 



^<v 



Les divers mouvements mélodiques formanl un mouvement harmoni- 
que prennent lf nom de partie. Ainsi une suite d accords est a deux parties lorsquelle 
est composée avec «les accords de deux sons,a trois parties lorsquelle est composée av^e, 
des accords de trois sons,et à quatre parties lorsquelle est composée avec des accords de 
quatre sons. 



MOUVEM: HÀBM a deux parties, mouvem. HARM;a trois pallies. mouvem HARH:a Quatre parties. 




I a partie aiguë prend le nom de Impartie et les autres ceux de 2r,.'V>t 41 parties. 



/ V 




EXERCICES SIR LES MOUVEMENTS 

( es exercices consistent a extraire les mouvements mélodiques qui ferment 
I '.s divers mouvements harmoniques suivants.et a les écrire séparément, cora- 

liie cela est fait dans le troisième des exemples précédents. 

Moi VEM: HUUI MOUVEM: HAKM: MOUVEM: HAKM: MOUVEM H Ml M ■OUVEH-HAJIM: MOUTEM.HARH: 

a «Jeu \ parties. a Unis parties, a quatre parties, a qnati"' parties, a quatre parties, a quatre parties. 



2,'J 

01 !HOI 'VE1HEXT; JȃlODIQIIE. 

• 9". le Leçon. ^~ r 

Le mouvement mélodique doit toujours être naturel <-| facile dans une 
succession «I accords. 




MOUVEMENTS, MELODIQUES 
permis tant en montant qu'en descendant. 

Intervalle Seconde Seconde Tierce Tierce Quarle Quinte Sixlp Octave 

i>hroiriati<liie. minpiire. majeure, niineiire iiiajpure juste, juste, mineure. ,J" <, 'e 



J ■»•:}*> **jy> -et" -e^ 



J=^|=*»4=d 



xt 



,Sp< ondr 
animent* 



MOUVEMENTS MELODIQUES 
défendus tant en montant qu'en descendant. 

Tier< p Tierce Quarle Quarle Quarte Quintp Ou in le Quinte Sijte 

diminuée, augmentée, diminuée, aiirnipntpp. sut'-augiu: sous-dim: diminuée, atixinpiilp'c. diminuée. 

J-efcJtP -g£¥ -aZ^^a^ -e-/ -Os^" -«v^ -«^ -e»^ -&-^ 

Si\tn Sixle Septième Septième Septième Octave Octale KemiPine Neuvième 

majeure auinenlee diminuée, mine ure, majeiire, ilmiiiiiiee. augmentée mineure majeure. 

V~^./ -&-/^ -&■/ -€»-/ -»-/ -»-/ -«-/ -e*-/ -»-/ 



EXCEPTIONS. 
Eo mouvement mélodique de seconde augmentée est permis dans le modemineur. 

Te m du LA min: 



EX: 




Tous les mouvements mélodiques défendus sont permis lorsqu ils sont 
faits entre un accord fondamental et ses renversements, ou seulement entra ses 
renversements. Dans la succession de diverses positionsdun même accord, les 
mouvements mélodiques défendus sont également permis. 



feg 



r~ fi 



ii ii a maa; 



tjn r 



t^ ° H ~P »rr-ll 




EX: 



2 



^>J*I 



rrr- 



<H3- 



-Q- 



o^v - Q - 



zo: 



^§ 



nnn 



3CE 



in: 



"O" 



-g ô 



33 



Renversement avec son Renverseiïienlave.cson Deux renversements Changement de Cha'n^eiupn'l de 
accord fondamental, jmn-il fondamental, "lu même accord, position positron 



24 



FXKIU.ICFS SIR LES MOIUIWKMS MELOMQl'ES 



Ces »'.\»'n ii es consistent a indiquer, seulement dans 1 enchaînement, des ac- 
cords suivants, les divers mouvements mélodiques qui sont défendus et 
ceux qui sont permis par exception. 



*o -«• 




I T maji'iir.) + 




\ 



vf^^n 


o 


-*-v 


B^n 


Cl 


, fi 


,SO | 


-«• 








. Cl 


o 


-«- 


*7±&z 




:o 


1 1» 




W- 




in 


— O- 


— o — 
— o— 


m- 


W- 




o 






o 

tt 




£-»- 




TT 


o 


++*-* — 


TT 




— o — 

G 


o 
o 


•«- 




i ^ 


20 - 


o 


(> 






o 


(1 


O 


Cl 














i> 


1— o — 1 


— o — 


1} 










| — o - - 1 


L o_J 



' "tt- 






■br-s — i 


i-t 


-e- 












1 — © — 1 


. 


i-e- 


a 


iïïi- 


Xi, 


Jll 




2o 


1 1 


jttf 




f i 






if"- 




fr? o 


^8- 


o— 


(1 




« 


o_ 


R-, 


o 


~n — 


— . — 


7 O 


_, . 




>fc 


-o- 


TT 


— o — 


— & — 


— o — 


■^ 


-*»- 


o 


o 




4o 




- - -- 




fl 








— fT~ 


— SJ — 


SJ 






1 _J 






j_ g " I ;TT 



fë- 



? 



-t» 



!>T5 



bG 



XiZ 



44£ 






IL 



XI I 



32T 



^-O- 



>ca ^: 






TT 

L 
3E 



£€> 



*W 



-O- 






gô 

TT 



:n: 



-©- 



o 



:cc 



25 

DI MOUVEMENT HARMOMQFE 

lOTLccon. 

T.c mouvement harmonique s*' divisa en trois mouvements: le momcmcnt 
direct, l« mouvement oblique et le mouvement contraire. 

Dn mouvement harmonique direct. 

Le mouvement harmonique direct est celui que font plusieurs parties 
(|ui montenl ou descendent en même temps. 



■Viol '. Il \t;v iiiin ' I 
.1 <li u\ pari ip>. 



MUIV )l\ini llllll CI 
a Inn* it.fi'lh >. 



■»inr\. h \iim: TURi'i 
.1 quai if uarlies 



/ V ■ 






— o— 


-Q= 




■ fi 


fi 



^=^ 



sgs 



-*K 



m 



i«- 



b: 



-o= 



~rr 



xrr 



Le mouvement harmonique direct a quatre parties es! défendu. Il est 
permis seulement lorsquune des parties procède par un mouvement mélodique 
chromatique. 



M«rv: iimiv înin t 
f|iii»l i (■ partie* ilcliiiilii 



EX: 




MOliV: IHIiri: IHHHT 
» mialre parties permis 



H 



m 



-€^ 



-O- 



^XT 



ÏQ 1 



loll\ i liriil 



Du mouvement harmonique oblique. 

Le mouvement harmonique oblique est celui que font plusieurs pallies 
dent les unes restent an même degTe, pendant que les autres montent ou descendent". 



nm \ h mi h: hi;i n.ii E 

a i!i u\ l'art les 



1T01Y: HMW: OTîMiU F. 
a trois iiarl ics. 



i:\ 



» 



o 



-o- 



-o- 




wniv. mirn ma iqvk 

a final re parti 




Du mouvement harmonique contraire. 
Le mouvement harmonique contraire est celui que font plusieurs parties 
dont les unes montent pendant que les autres descendent. 



>1<)I Y: IIMIYI: COKTBUBE 
a .l-.u parties. 



nnVV. HMW: CllYrUURR 
a Irais part us. 



P 

/:\.- 



^ 



-O: 



O 



-o= 



•o- 



é — o. 



d 



-e>- 



:o- 



WUW IIAKW: CONTRAIRE 
.i quatre paH ics. 
Q — 



:cn 






;^hze 



-o- 



26 



EXERCICES SIR LES MOOEHENTS HUWOMQIES. 

Os l'XHi'cicHs consistant a desigwr les divers mouvements harmoniques. 



& 



i*r^ — i 



-*v 



^ 



S 



9 — w 



jW 



"O- 



:ar 
-o- 



r , I» 4 



_2Q_ 



O 



-O- 



o: 



*ô= 



o 



- >©— 



-o- 




■^ — ■ 






Il 


1 1 


rv 


L_ 


ru 


ii 


^ — 


i 




— 1 


-Tô- 


O 




~8 — 


4i— 


h& 


-t^O — 
O 


-H- 


fU- 


1 o 

fit» 


PII 


■ f o- 


-brr— 




O 


-^ 


■o- 




-e- 


O 




* 


r» 


1 


(» 

30 


l»r. 


tV 








« ^ 
















p*~» 


F* 








p 








ii 










/ 


' 





- L -i^ 


-M- 




-l>o- 















Exercises sur les mouvements harmoniques directs a quatre parties 

permis et def'rndus. 

C*»s exercices consistent a indiquer l»>s divers mouvements harmoniques 
direets a quatre parties rpii sunl nttnnis »'f ceux qui sont défendus. 



m 



s=- 



O' 



33: 



u 



-o- 



-&-=& 



3i: 



=8E 



3T~ 

tu 



8 



P 



33: 



ISCE 



3x: 



-o- 



*u^ 



-o- 



33~ 



^XT 



-©- 



i*o 



DES OCTAVES ET DES QUITTES DEFENDUES 27 

qui se font entre deux parties par le 
iTLecon MOUVEMENT HARMONIQUE DIRECT. 

Dans le mouvement harmonique dired de deux jiaitif-s.il ne faut pas faire, 
pntre ces deux pài'ties,Ia succession simultanée d<* plusieurs octaves ou do j lusii'iics quintes. 

— «s —i£ 



fc.Y. fc 



Q 



^ 



-G- 



~cr 



^ .-o^=k"u.— I 



¥ 



xy 



EXEMPLES DOCTAVES ET DE QUINTES DEFENDUES 
|)ru\ octaves Deux dehors Deux octaves Deux octaves |)i n v octaves 

entre la i'el la 4. partie, entre la'J' et la + partie, entre ht t'.'el la " pmiie. entre la'J'.cl la .~> c partie entre la-!? et Ia4 partie 

A 8?-™ n- -r- . , RZ — ° — ^ Q 



i 



3r==s 



^o- 



XE 



-©- 



Π



Pff 



Zï 



3£ 



=8= 



^ S 



^S 



o^ 



C3T 



ftf- 



Oi 



-cr 



"O" 

fi 



"cr 



-»- 



£e- 



^S= 



331 



-©- 



-O- 



cr 



33: 



-o- 



|)rn\ quintes Deux quintes Doux quintes l)< m quintes 

entre la I'. et la 4. partie. entre la "'.' cl In 4. partie. entre la I e et la "'partie, entre la 2! et la"/ parti 

~H~TZ 



& 



33" 



331 



fft tl.,M .,..o - — 



331 



5 



;*§= 



-0,1 



4 



-©- 






P 



n 



-©- 



-Q~ 



XH 



Xi: 



-O- 



331 



331 



EXCEPTION. 
Deux quintes sont permises, lorsque la seconde quint»' est diminuée Si ces! la 
première des deux qui est diminuée et la seconde juste, elles restent défendues. 

De in quintes permises Dou\ quintes nVIeinlue» 

entre la 'J. et la 3. .partie, entre la li'. et la 3? partie. 

■ j£ D 



ex: 



3ts 



-,,» r,'*' 






-©- 



?T^f 



S 



.1.... 75^ 



C3I 



33" 



DES OCTAVES ET DES QUINTES DEFENDUES 

qui se font entre deux parties par le 

MOUVEMENT HARMONIQUE CONTRAIRE. 

Dans le mouvement harmonique eontraire de deux parties il ne. luit pas 
faire la succession simultanée de deux octaves on do deux quintes. 



r \ 



ï 



¥ 



-o 



§È 



33Z^; 



-, tv 



331 



^ 


rtl 


— 


w 


-G— ^ 





L\- 




-h 




/ 









EXEMPLES DOCTAVES ET DE QUINTES DEFENDUES 

Deux octaves l)ru\ octaves Deux <|iiinles Deux 'punies 

entre la I' et la 4? partie entre la 2' cl la ','. pai lie. entre la I el l.«4. paiïiV entre la 'J' 'et la 3? partie. 

3 3 






S 



IKE 



a +. i,a 



33_ 



-O- 



33j 



m 



33 

o 



33= 
331 

33_ 



33 



331 



T^I3 



r-O- 



Ol 



28 
EXERCICES SIR LES OCTAVES ET LES QUITTES DEFEKDI ES 

« 1 1 1 ■ se Font outre deux parties par le mouvement harmonique dipect 
et par le mouvement harmonique contraire 

Ces exercice-s consistent a indiquer dans Iencha1n»*mfn1 <l ,Js accords suivants 
1rs octaves et K>>, quintes tjui sont défendues et les quintes qui sont permises. 



<>- 



w 



-o- 



^e; 



& 



_o: 



g 



35: 



« 



-o- 



-o^ 



tct 



Z7Q 



lfT5 



-Jyp— 



?a 



_ce: 



JK>- 



Q. 



H 



ï£=^ 



S 



-Q_ 







+8= 



!** 



SF=o= 



P 



3tr 



-o- 



-o- 



xr 






ÏO 



4F 



ti. 



m 



-©- 



JK5- 



~tï~ 



3CE 



.» '1 



^^ 



P 



JlQ. 






rn: 



^,►0- 



te- 



ÏET 



~cr 



^ 



-o- 



Jdl 



TV 



~rr 






^o- 



o 
TV 



33: 



o~ 






-o- 



-o 



3x: 




i 



£ 



o 



~n~ 



3X 



TT 



S 



= =& 



-o- 



l - " (> 



5«- 



JOL 



ro 



o 



IC 



BO- 
ITTE 
O 



-o- 



^t> 



TV 



H 



~rr 



_u 



-i?T£ 



rcr: 



DES OCTAVES ET DES QEIXTES DEFEIVDI ES 

qui se font entre deux parties par le MOLTEMENT HAmiOMQlE DIKEC1 
quoique séparées par une ou plusieurs notes 

I m» ou plusieurs noirs intermédiaires entre les deux parties qui font deux 
octaves ou deux nui nies, ne les empêchent pas dètre détendues: surtout,, si ces 
octaves ou ces quintes sonl disposées entre dos temps forts. Dans les successions 
purement harmoniques., il faut au moins quatre notes intermédiaires pour pouvoir 
1rs taire. Dans relies ou se trouve un trait mélodique forme de. beaucoup de notes., 
il en faut quelquefois davantage., comme on le verra plus lard. 

II esl bien entendu que la dénomination d octaves ou de quintes par le 
mouvement harmonique direct est employée ici. abstraction faite des 
noies intermédiaires. 



/;v 




ë 



EXEMPLES D OCTAVES ET DE QUINTES EEEENDUES 



quoique séparées par plusieurs noies. 



Deux ocliiu— 
entre la T <l lu inimitié. 



v- i O 



I O 



l)en\ n.laves 
cuire In Uf.el \<* '" pari in 

.„ -O 



Deux nrlaxes 

PII 1 1 '0 la li e il l.i +. p.u'l if 



m 



-f-o- 



x 



_o_ 



TTTT 



^ 



T^ 



ttt 



tXT 



-©- 



{■&■ 



m 



1CE 



33; 



-&- 






W 



> o 



JCÏ- 



o- 




DeUX orla\PS 
ml, o la 1'. cl la 4°, parti* 



Dfiu octaves 
entre la 5 e el la +■ partie. 



Oftiv rjniiirc- 
ilre la ^fel la "' ii.nl i 



=f=F 



AjL 



o 



;■»■ 



TT 



<*- 



T 



rp: 



g 



-o- 



SJ1 



' Q_ 



-f-O- 



z£ 



: ^ 



r 



-&- 



-<i- 



4 



ti 



O 



~rr 



i. 



<; 



Deux quintes Deux quintes Deux quintes Deux i|iiinlr 

Ire la l?el la tif partie, entre la L'*'.! 1*4? pari if. entré La lîel la 4! partir, entre la tl'el la 4' pailio 

. £i_ 



entre la 1 el 

r," I V 



i 



i. à 



icc 



-o- 



o 



rt 



T 



? 



^cc 






-r-o- 



...... .... .... , 



~rrr 

k 



^EH 



'o 



-<-©- 




30 



EXCEPTIONS. 



J .(ii sque, entre deux octaves on deux quintes avec notes intermédiaires il se 
Iroiive »in accord étranger a celui sur lequel l;i première octave ou la première 
quinte a été entendue.il y .1 exception à la règle précédente, et dans ce cas, 
les octaves et les quintes peuvent se faire. 



Detll < K*l .in f ■- permis" v 

Piili-i l.i j' ri l.i 4\ partie. 



fâfÊ 



EX 



■— i f-r 



r) 



m 



o 



Q_ 



-©- 



"7T3~ 



-e- 



fl i S 

accord 4 

elranjrcr. 



m 



Pi n\ unintes permises 
entre la 1' el l„ 4\p;uli 



h 



-^O- 



ITT 



7 



5 



w 



t 
t 
I 



Les octaves et les quinte* avec notes intermédiaires peuvent également se fair 
lorsqu elles sont placées sur d»'s temps faibles. 



Deux o< Iji\< s permises 
entre I ;• I' ri la 2* partie. 



m 



EX: 



-«!- 



~rr~r 



rr 



?$ 



3T 



cr 



-^ — w- 



3T 



[Vin quinlp.v permises 
entre la -'.' p| l;i * partie. 



i 



5Z=Bt 



<^ 






7 



CE 



T3T 



Ésè 



m 



jo 



Il v a exception particulière pour les deux quintes avec notes inter- 
médiaires. Ces quintes sont permises, lorsqu elles sont faites par un morne 
nient de svncopes. 



D 



fii\ quintes permises 
entre la 1' ri la t. bai I ie 



EX:. 



.<r" 



==± 



-o- 



$¥=^f 



MIL I 



V 7 '- 

■ ». 
\ 



-y O 






31 
EXERCICES SIR LES OCTAVES ET LES QITNTES, DEFENDIT.* 

qui se font entre deux parties par le mouvement harmonique direct 

quoique séparées par une ou plusieurs notes. 

Os exercices consistent a indiquer dans I enchaînement des accords suivants 
les octaves et les quintes qui sont défendues et celles qui sont permises. 



m 



-o- 



o 



Ttrrr 



S 



-o-- 



— n~~ 



-G- 



3E 



>-€►- 



Q 



w 



xr 



jSL 



zaï 



iM 



WT 



S 



xc 



-&- 



TT 



JJi 



-O- 



4>€^ 



■> (. 



m 



& 



è 



i 



^ta: 



J 



S 



"CT 



-©- 



^ 



O 



î^£ 



J>«- 



^ f 



>•€»- 



=S= 



J- J^ 



S 



^m 



m 



23T 



-©- 



-O- 



^ 



i»o- 



^ 



^ 



3É=£ 



? 



zfc 






H 



ir 



£ *X T 



G 



-©- 



-o- 



V 



Y~j 



TT 



m: 



^ 



S 



33; 



"7TT 



S 



T*^ 






*3: 



3Π



^M^ 



-**- 



fg-^-- H 



*■: 



^ 



^ 



f*S= 



rr 



_OL 



i 



: s 



jtr 



^o- 



-^G- 



>':< 



-o- 



-»-©- 



-©- 



:££- 



_îx 



7Q 



-O- 



ja; 



o 



K 



-i*t 



>«- 



^ 






*ë= 



Pt 



+a: 



-t>- 



S 



^zs 



-o- 



2Π



1 



->o- 



icc 



■i 



:fc 



£= 



za: 



i^ 



ZUZL 



3t 



* 



«^ 



32 



DES OCTAVES ET DES QUITTES CACHEES DEFENDl ES 

qui se font entre la 1. et la 4" 'partie seulement, par le 
MOiVEMENT HARMO^IQIE DIRECT. 

Lorsque la 1° el la 4* partie font le momomeni harmonique direct 

il faut éviter d arriver par ce mouvement sur une octave ou une quinte. 



IX 



rT~=^?p^qL 



5F 



o 



-o= 



Ëè 



znn 



o^ 



EXEMPLES DOCTAYES ET DE QUINTES CACHEES 



0<l , a. Ii-cs 

iln !» IV cl l.i + e partie 



m 



ZQZ 



3 



-O- 



rO 



O.laves . ..< h. « - Ouinlos i-arlioVs Qniiiles ««(liées 

ciiIit l.i V cl l,< -+'. 'partie, i -ii I • e I .i 1' .'. I l.i-t .'partie, riilrc la l?el la4. parti 



m 



-o- 



S 






s 



CE 



3£ 



:^B: 



i — 



^ 



OlJ 



^ 



O ' 



-©- 



-©- 



-(^ 



i:\CliPTIONS. 

1 ,»'s octaves cachées sont permises lorsque la première partie monte -m 

•i ..... 

octave par un demi -ton diatonique. 

Octaxos ralliées prriui^ob 

«ni if In 1' cl la •+'. pailie. 



ïh .. -R^r l un^ ' t ^ S 



EX 



"CT 



lz 



-e^ 



&=t 



Les quintes cachées sont permises lorsque la 4'.' partie va sur la domi- 
nante nu sur la tonique dune gamme et que la première partie marelle par 
un mouvement conjoint. Elles sont encore permises lorsquelles se font entre un 
accord fondamental et ses renversements. 



Oiiinfes rm-hw» permises 

rnli n l.i I' cl l.i 4-' parlie. 



ES : 



g 



xn 



3£ 



:e^=F= 



^ 



T3 



o ; 



KT-+ 



d, .initiante . 



( hiinles * a< liées permis 
mire la IV el la -f liarli 




lonuii 



Quintes rai-liee* permises 

eill if la l.d la •+. liai lie 
-.te 

3E- 



m 



CU 



O 



i 



-o- 



i n\ a\ei s,, n ,i< ( , iim| 
!.. Ililallienl.il . 



33 
EXERCICES sur les OCTAVES et lesQlWTES C4CHEES nÉFE">Dl IS 

<jui se font entre Fa I. et la 4. partie seulement, par le 

MOUVEMENT HARMONIQUE DIRECT. 

Ces exercices consistent ' a indiquer dans 1 en< hamement des accords siiL 
VMiits !»'s oetaves H les quintes cachées qui sont fl»'fe'nilues et celles 
qui sont permises. 



i 



-o- 



o 



te 



P 



33: 



H 



-±** 



«» 



33 



_!_»_ 



33 



& 



m 



^o 



Jztt 



-o- 



-©- 



Bl 



t 



o 



.Lo 



-o- 



33= 



-O- 



m 



* 



i 



ÏT 



33= 



^&- 



*B= 



-O- 



-O- 



*& 



y- 



==33= 



s 



5 : 



i 



-o- 



S 



o- 



-o- 



*£ 



-o- 



o 



o 



jq: 



-o- 



~cr 



-©- 



-o- 



_a= 



(Soi, mai fur.) 



( l'K majeur) 



-o- 



8 



m 



>o 



-tj- 



=^=5 






f cr 



* 



*> 



*S= 



JCL 



6 

=*_ 



*S 



33 



ïL 






33" 



331 



-O- 



33- 



S 



-©- 



33= 



(MlUinaienr.) 






6 
4 

33- 



3^ 



331 



-o 

33 



33: 



33= 



=£«: 

=_a: 
o 



33: 

33l 



o 



33- 

8 



o- 



331 
33= 



-O- 



(LA n«.i«nr.) 



fRB n,»p,r.) 



33" 



-<>- 



* 



33= 

O 



~TTT 



DE L\ FUSSE RELATION D'OCTAVE 

et de la fausse relation chromatique. 

De la fausse relation cTo< tave. 
1 \ . Lei'oii. 

On appelle fausse relation d octave le mouvement harmonique entre deux w 

tif-s qui fait qu une nofe,entendu« d'abord dans lune de ces deux parties est im 

mediatement aptes, entendue altérée dans f autre partie. 



au 






EXEMPLES DE FAUSSES RELATIONS D'OCTAVES 

hausse relation r <l octave Fausse relation il octave Fausse relation il octave Fausse relation ilootavt 
entre lal.el la-t.partie.. outre In5îe(lh -t. partie, entre lalfetlaSfuai'tie. entre la l'.e,lla +!p.,rlip 

XO.Y-, 




EXCEPTION. 

La fausse relation d octave est permise, lorsqu une dus deux parties formant la 
fausse relation, procède par un mouvement mélodique chromatique. 



Fausse relation permise 
entre laltetla t.partir . 



£ 



lausse relation permise 
entre la 1 .et la V. partie. 



m: 



-o- 



-o- 



m 



mn 



7L 



S 



*5- 



_o_ 



m 



33=iÇ 



^= 



^ 



O 



■+*- 



De la fausse relation chromatique. 



La fausse relation chromatique est de la même nature 
que celle doolave; seulement, ainsi que 1 indique son nom, 
elle se fait entre. un intervalle chromatique an lieu de se '-•*•' 
faire entre une octave. 



3 



-o 



-o- 



c*> 



EXEMPLE DE FAUSSE RELATION CHROMATIQUE. 

Fausse relation < Irunaliipio 
entre l;i ii.etla " partie. 



i 



-©- 



r, 



'■) 



-€> 



LET 



H 



— «3- 



EXCEPTIOY 

Comme pour la fausse relation d octave, la fausse rela_ 
(ion chromatique est permise. ldi squ une de cesdeuxpar. 
lies formant ta fausse relation, procède par un mouve_ 
ment mélodique chromatique. 



Fausse relation permise 
entre la '2 *fi\h ",' partie. 






33: 



-o- 



:** 



8 



ta 






EXERCICES SI R LÀ FAUSSE RELATION DOCTAVE 35 
el sur la Fausse relation chromatique. 

( >s exercices consistent a indiquer dans I enchaînement des accords suivants 
les fausses relations cl octaves et les fausses relations chromati- 
ques qui son! défendues et celles q.ui sont permises. 





1)1 CHANGEMENT DE POSITION DES ACCORDS 

tSTLecon. 

Le changement de position d un accord est souvent très utile pour éviter des 
fautes ou donner plus d élégance aux successions harmoniques. 



^m 



ex: 



m 



2± 



"cr 



EXEMPLES DE CHANGEMENT DE POSITION. 




EXERt ICES SI R LE CHANGEMENT HE POSITION DES ACCORDS. 

(.es exercices consistent a faire succéder deux positions différentes fie chacun 
des accords suivants, en prenant pour modelas, si. Ton veut, les exemples précédents. 

fi fi 



fi fi 
:>fi :>fi 4 4 



b <■ 'j 6 



te fr if, if, 



W 1 



(. (. 
4 4 



XI 



:r$: 



« 



a: 



xx 



a 



o 



o 



z& 



;o 



o 



o 



s^ 2 " 



36 



DE LA MODI LATIOIV 



16TLeeon. 

La modulation **st 1»' passage d un ton a un autre. 

Pour opérer la modulation, il faut fairs entendre un aceord,apparfena'nl au Ion 

• >u I on veut aller, dans la composition duquel se trouvera une note etntn. 
pore au ton que Ion veut quitter. Cette note étrangère qui détermine la modulation 
est presque toujours la rfoto sensible ou la sous-dominante «In Ion où Ion va. Dans 
le cas contraire, la modulation est déterminée par la note sensible altéi /«h 

• lu ton que 1 on • quitte. 



VIcmI: il I T maj: .11 Soi maj: 

m.,, |h ,..,/,- V, ,u,/,/ r 



f_fr 



" 






**-: 



M I .1 I T , pu l'v nu. i; 

A 



• l pu rv iiinj: 
par li. n-.lp «...m-,/,,,,,..,,,,,/. , 



M, M: île LA min: pu I Tiimj: 

p..r l.i n< !•' s. iisil /. 
b1i.-i >'-•• itii I .»i|ii<>l'.it.|rille. 



F.Y. 



^=gf-B 



^ 



.>0 



-o- 



AV 




Il y a deux sortes de modulations: la modulation aux tons voisins et 
la modulation aux tons éloignes. 

Do la modulation aux tons voisins. 

On appelle modulations aux tonsYoisins, les modulations qui s» 1 l"iil aux 
Ions les plus rapproches d un ton principal donne, 

Mrwl: .l'i'T iiihJ: pu l'.K min: 



^5_ 



E \: 



ex 



4^ 



^ 



-o- 



-o- 



-o- 



SL 



Chaque ton majeur et mineur a cinq tons voisins qui lui sont plus parti, 
rulierenient sympathiques et qu on doil choisir de préférence pour moduler. 

Pour un ton mai eut' ces cinq tons sont: 1'.' son relatif mineur; 2'.' le Ion ma 
jour uni prend pour tonique sa quinte; 3" le ton mineur qui prend pour 
Ionique sa tieree;4"le ton majeur qui prend pour tonique sa quart o;5. le 
ton mineur qui prend pour tonique sa seconde. 



I T majeur, 
T n priii' i|»al. 



FT.-3 



RE 



i'imj TM\s vnisivs. 
Ml min: F\ maj: SoF. mnj: LA roi. min 

un- — » 



imt 



-Q_ 



-O- 



ti: 



37 



Pour un Ion mineur, les cinq fous voisins sont : 1.' son relatif majeur; 2. I 
fini mineur qui prend pour tonique sa qiiinte;3° le ton majeur qui prend pour 
tonique sa septième inalteree;4. le ton mineur qui prend pour tonique sa 
quarte; 5? le ton majeur qui prend pom- tonique sa sixle. 



,J S 

L Y min. 

IVn prîin ipftl 



,-, m 



_Q_ 



o 



CI\Q T<i\S Ï(IIS1\S. 

UTrel.maj: RÉ min; Mr min: I' \ m ..y. Soi, maj; 



O ._ 



-Q~ 



xr 



-©-•- 



31 



j 'J 3 4 5 6 7 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D ' UN TON MAJEUR 

IT MAJEUR, TON PRINCIPAL. 

Hnfl-.au i-f- Limiii. LA Mnil-.d UT maj-.en Mod:d L'T inaj:en Hod:d L'T inaj:rn M .■<!:<] I T maj: pu 
par l,i no'Ocphsihle SoFj iuaj:par la note Mt min: par la note FA maj: par la «niis-flniiuRÉinin: par la note 
Sl»I# sciimMoFaS spn^ibloBÉS Si!' sen«ibleI.T# 



tL&- — 








O 


— © — 


i> 


Jgri 


_UL_ 




te= 






*•» v — 


— o 


j 






5 


te 


o 

r 


5 




[i 


=8= 


f, 


; ee 

—O 


Q 




H 

5 


4V . 




















i» 










*><h* 


f» 










U 




11 


O 






Cl 





O 






O 




o 


'■ o ' 


















1 Il 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D UN TON MINEUR 

LA MINEUR, TON PRINCIPAL. 

Mod-au rel:maj:IlT parla Mod:de LA min: en Mnd:de La min. pu Mod: de LA min: en MFnd: d» LA.min-.en 
tiolesensible altérée S<)Tj Ml non: parla noie ,Si,| inaj:par la note RE ihiV. par la unie FA mai: par la sou's- 
du ton que l'on «|iiifle. sensible T\T, # SPiisibleFAÔ sensibl» UT # -dominante Si !> 




EXERCICES SIR LES MODULATIONS Al'X TOUS VOISINS. 

Ces exercices consistent a établir les cinq finis voisins dos tons principaux indiques 
ei-dessous,de la même manière qn ils le sont dans le texte explicatif. 



LA maj: 
"" principal. 



ÉÏ3P 



3fc= 



Ml\„ j: 

T.. n principal. 



W^ 



si 



Ton principal 



f V RÉ 

P„n ,„ 


min: 


vk- 




£ï 




' \> 


_ 



("es antres exercices consistent a faire les modulations aux cinq t<>ns voisins 
d<'s deux tons indiqués ci-dessous, en prenant pour modèles les exemples de mo. 
Iiilalions qui sont donnes dans le texte explicatif. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE LaMaJEUR. 
MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE RE IWlNEUR. 



-9- 



38 DE LA MODI LÀTION AI X TOJNS ELOIGNER 

17 Leçon. 

On appelle mndulationsaux tons éloignés, les modulations qui s»' font rlans 
les tons autres que les tons voisins d un ton principal donne. 

Mnil: d'il' majeur en RÉ iTinajeur. 



m 



ex: 



rrr 



g*^ 



9^ 



:cr 



* 



?SE 



-o- 



3 



o 



^ 



*> 



S 



fc 



o 



Ces modulations peuvent s'opérer de quatre manières différentes: 1'.' 
par le changement de mode; 2'.' par 1 équivoque d un accord que 1 on peut 
supposer appartenir a une antre gamme que celle ou il a et» 1 d abord eta_ 
bli; 3. par des modulations intermédiaires qui servent a arriver a la mo_ 
dulation principale; 4k° par 1 enharmonie qui sera expliquée plus tard. 

I n de ces quatre moyens de modulation établit toujours un rapport 
voisin entre les tons les plus éloignes. 



De la modulation par le changement de mode. 

La modulation par le changement de mode, s'opère en transformant 
1 accord parfait du premier degré, de majeur en mineur ou de mi. 
neur en majeur. Dans ce cas la, c est la tierce altérée de la gamme on 
Ion module, qui opère la modulation et non la note sensible ou la 
sous - dominante. 

M. ni. rie L V iiiMi.it LA mai: 



a: \ : 





M il. H Ut nii.j-.c 


i l'T min. 




' ; 




i 


wh— u — i 


11 




c 




1 


VV L 




F 


IfL 




\ 


■r K i* 


11 " 


\ 







m=* - 



AV. 



.Ct 



ro: 



- o- 



De la modulation par 1 équivoque d un accord appartenait 

à plusieurs gammes. 

( "etfe modulation s'opère par 1 équivoque d accords pouvant appartel 

ntr a la fois a plusieurs gammes. 

Mon"; 'I l'T ninj:en F\ min: 



tefc 



/ v. 



cr 



^Sl 



A( ■r»<rd parf: majeur n*ujt r 
dejre f|p la. famine innjtd I T 
pouvant elr* an^i I weonrd 
par f: mai: du " . degré d** la 
gramme mineure de V\. 



39 

Delà modulation parties modulations intermédiaires. 

La modulation par des modulations inffnnt'diaii'Hs se fait en modu 
[ant dans divers tons pour arriver an (on ou 1 on veut aller. 

MODULATION DOT MAJEUR EN FAS MINEUR 



11 



ex:. 



— o- 
o 



m 



"cr 



U 






-O- 



l Tniiij: 



O 
O 



:SH 



3X 



t-e» 



^ 



SOI, IUHJ; 



'M 






85 



O 






TtXi 






-«- 



1^ 



Fa S ,,, 



Dans ces modulations intermédiaires, on emploie aussi les rnoduJa_ 
tions par changement de modo et celles par 1 équivoque d accords appar- 
tenant a plusieurs gammes. 



MODULATION D CT MAJEUR EN LA ? MAJEUR EN EMPLOYANT DES MODULATIONS 
INTERMÉDIAIRES AVEC CHANGEMENT DE MODE D'UN TON MAJEUR AUN TON MINEUR 



ex: 



33C 



-O- 



TT 






( h; ngî 
demodet 



§â^ 



UT mai; UT m 



~CC 



-) 



î> 



O- 






ÎS 



ru 



■^ 



rxx: 



La > i 



MODULATION DE LA MINEUR EN MI MAJEUR. EN EMPLOYANT DES MODULATIONS 
INTERMÉDIAIRES AVEC CHANGEMENT DE MODE d'uN TON MINEUR AUN TON MAJEUR. 




MODULATION DUT MAJEUR EN SOL 9 MAJEUR EN EMPLOYANT DES MODULATIONS INTER 
MEDIAIRES AVEC ÉQUIVOQUE DACCORDS APPARTENANT À PLUSIEURS GAMMES 



J 



£ 



p^§ 



m 



UT maj;el 

> f 



1 



-O- 



Si l> mu»; 

> ^ 



>Ô- 



r^ 



la. 



Si !» 



irn: 



SSL 






=8= 



ircr 



nzxn 



SOTi ? ji 



r 



40 



EXERCICES sur les MODULATIONS «nxTONS ELOIGNES 



( >s exercices consistent a faire les modulations aux tons indiques 
(i dessous, en employant 1rs divers moyens de modulation donnes 
• luis le texte explicatif. 

MODULATIONS PAR LE CHANGEMENT DE MODE. 



Mod.de F* i»aj: M. .1: <|r Si nuir. Moil : <le Si V maj: M...I..I.- ï'\ Z min; 

-il t\ min: ni Si ihhJ: en Si 7 min: pu \ \Z in»j: 



S 



«Si 



S 



^i—^ 



■^V 



MODULATIONS PAR L EQUIVOQUE D UN ACCORD APPARTENANT A PLUSIEURS 

GAMMES. 



Wod:deS0L maj: M..,!. de F* maj: Mod: de F!k maj: Mml:il« Ml m« 
in l T min: en Si ~> min: m Sol, min: on l.\ min: 



$* — ^ir > 



^ m^==^ 



MODULATIONS PAR DES MODULATIONS INTERMEDIAIRES. 



Mnd;d* Mil» maj: 
pu I, V min: 



MciH: d- Soi. ma 
en I T ï min: 



Mu.l: ,|. Si b maj: 
en Ml min: 



m 



**S 



5? 



î£ 



MODULATIONS INTERMEDIAIRES AVEC CHANGEMENT DE MODE D UN TON M A JET'R 

A UN TON MINEUR. 



Mod: de !!E maj 
on Si l> maj: 



M. •.!: dp Fa m 
en l!F b maj: 



'I 



Mod: .(p SI maj: 
on SOI, maj: 



m 



m 



=tJC 



;» — 



PS 



MODULATIONS INTERMEDIAIRES AVEC CHANGEMENT DE MODE D UN TON MINEUR 

A UN TON MAJEUR. 



Mon": île Ml b min: 
en Si b mai: 



M..d: de Ml mîi 
nn Si mai. 



Mod: île F\ min: 
en T T mai: 



5gH 



^> 



vm 



P 



P^ 



£*: 



MODULATIONS INTERMEDIAIRES AVEC EQUIVOQUE D ACCORDS APPARTENANT A 

PLUSIEURS GAMMES 



M .1. <|p SOI, maj: 
pu I! f. > mai: 



M ..d. dp L* maj: 
en Ml b mai: 



Mod: dn F\ maj: 

• n l'T .' maj. 



g' -T g 



w 



p 



DES CADENCES. 

18'. 'Leçon. 

La Cadence est la terminaison d u n«* phrase musical»'. 



41 



/.Y. 




E.Y. 



r 


o — * 

5 
*1 



Il v ;i plusieurs sortes il»* cadencesrla cadence parfaite, la cadence a la 
dominante ,Ia cadcneo interrompue, la cadence rompue et la cadence 
pIag"ale.Tl va encore la cadence évitée qui sera expliquée plus fard. 

De la jeadence parfaite. 

Le mouvement « I ** 1 accord parfail majeur de la dominante a 1 accord parfait 
de la tonique il un mode majeur ou mineur, constitue la cadence parfaite ( 'elle 
cadence donne a la phrase musicale un sens termine. 

Cadonre parfaite. Cadence p.irl. 



MODE 
M^VJETJK. 



fê^~n-- 



cr 



CE 







De la formule de cadence. 
On appelle formule de cadence un ensemble ri accords qui précède les di. 
verses cadences. Ces formules ne sont pas toujours les mêmes. ('.Iles ont autant de 
formes différentes que le compositeur veut leur en donner/ 

Formule de Cadence parfaite. Formule de Cadenre pai-raité. 



MOT) F. 
MV.TF.FR. 




!ï G 



^ F^ 






TE 



MODE 

mineur: 



liiliiÉf 



* s- 






4 jj 






=o- 



£-M— J 

I Cadtparf: 



pari: 

De la cadence à la dominante. 

Le mouvement de 1 accord parfait <le la tonique ou d un autre accordai accord 
parfait delà dominante d un mode majeur ou mineur sur lequel on se repose, 
constitue la cadence a la dominante. Le sens de cette cadence est la suspension 
de la phrase musicale et par conséquent le contraire du sens de la cadence par 
faite. 

Fadenre à la dominante. Fadenre à la d'>min:nile. 



MODE 
MAJEUR. 



I 



TT~ 



4^ 



5'^ 






:a 




MODE 1 
HAJF.I r.A 



9 



F' rnuile de ( adeix p. u la d" ininanle 

4-4 



ÎËËÏ&EË 






g — -0=%- 



95e 






w 



33l 



& 






O 



fad-.à h 

,1 ,„ 



Foiiiiiil» de Fadenre a la domijianlf 




De la cadence interrompue. 

L»' mouvement de 1 accord parfait de la dominante à 1 accord de sixt«* de la mé_ 
dianfe (I nu mode majeur on mineur, consfituelà cadence inlerrompucLe s^ns de 
cette cadence esl la suspension momentanée d une phrase musicale avant d arriver a 
sa conclusion. Cette cadence a cette particularité, que dans ses formules on répète 
plusieurs fois le mouvement décadence de la dominante a4a mediante, 



MODE 
M \ .1 E I R . 



( aHenee inlttrroiiipu*v 



Cad. 




MODE 

M I N F I Pi . 



^ 



if t* interroiiiinif» 



• — ** > 






cr 
o- 



Formule dn; Cadence interrompue. 



M«'|)E 
M\IKI R 




Cadimi. Cad:mt: 

Formule <lc Cadenre interrompue. 



Cad : parf: 




Càd:int: I Ca.hint: i Cad: parf. 

De la cadence rompue. 

Le mouvement de 1 accord parfait de la dominante d un mode majeur ou nii_ 
rieur a un autre accord ijn un de ceux formant les diverses cadences preceden. 
tes. constitue la cadence rompue. L effet de cette cadence est de briser le sens 
musical d une manière inattendue. 



MOP F. 

m ufi r. 



Cadence romunp. 




f.adetif'p rompu p. 



MODE 
MINEUR 




MODE 
M Ul I R. 



Formule de Cadence rompue. 




rorinnle de Cuffonee rompup, 

^3T 



— — : 



r, 



g|g= 



n 




( ad: romp: Cad:parf; 



Cad:rnmp. Cad: par f: 



De la cadence plagale. * 3 

f.c mouvement de I accord parfait de la sous-dominant.e m 1 accord parfail de 
la tonique <l un mode majeur on mineur, constitue la oa<ieii<*<' piaffait». Comme 
la cadence parfaite^ cette cadence donne a la phrase musicale un s»'tis ft'rmj . 
nej mais elle est d un emploi beaucoup moins fréquent. 



MODE 

M VI Kl I! 



Cadence plurale. 



Cadence plagale. 



9 ^ — g^- 



8 



o 



*-T3 



m 



MOUE 
Ml Ml T.. 



a 



9^ 



<y 



:ra: 



Formule de Cadence plagale. 



Furinnle «le Cadence plagale. 



îM^^^gra 



MODE 
M UF.I H. 






W z 



t=T=n= 



,#-_:_o 



■19- 



TE 



MODE 
MINEUR. 



F$EE5E 
— « 



S 



-o- 



SZ^ 



f ! a d : p ] a g . 



? 



3E 



-O- 



331 



Cad-.plag: 



EXERCICES SL T K LES CADENCES. 

Ces exercices consistent a écrire les diverses cadences indiquées ci-dessous. 



( adénite parfaite en Cadenre parfaite en Formule de Cadence paiT. Formule de ( adence p 

i.\ majeur. FA*mineur. en Si P niai: en Sdl, min: 



¥?- 



iTi^C 



m 



W 



^sr 



¥ 



Cadence à la dominante Cailence à i.i dominante Formul" d«Cad:à la iloin: Formule de Cad:a la r|r,n 
en Ml I» maj: «m llT min: en V,r maj: en M min: 






^T 1 "" 



S 



3t5' 



Cadence interrompue' Cadence interrompue Formule de Cadence inler: Formule de Cadence infer: 
en SOI, maj: en Ml loin: en LA \> maj: en F.\ min. 



P 



P 



^È fer— j»jjr^ =l 



('adence rompue 
en Ml maj: 



ÏS£* 



§ 



r*- 



Cadence rm 
en IlT fi mi 



ipue 



Formule dp Cad", rompue Formule de Cad: rompue 
en F\ mai. on H F min: 



w& 



p 



ç*= 



7 



^ 



Cadence |ila_alc 
en RK 1» maj: 



Cadence plagale Formule de Cad: plagale Formule de Cad. plaçait 

en Si l> mm: >-n £l maj: . nSOLSnun. 



m 






m?—- =p^ 



44 



DES MARCHES D HARMONIE 



li) me Leçon. 

On appelle marche d harmonie la reproduction symétrique d un groupe de 
plusieurs accords^soit en montant, soit en descendant. Ce groupe prend le nom de 
modèle. Les reproductions du modèle s appellent progression. 



EX 



MilPKI.E. 



m 



- - ri - - O 



W^ 



CT 



2^ 



1 . progi 



■^ S. 



O 



-O 



V, 



-o- 



J. . progrès 



-o 



o 



o- 




I! va deux sortes de marchesrles mar h"s non -modulantes et les marches modu _ 
lantes. 

HABCHE D'HARMONIE NON - MODULANTE . 



progrès*: I p+. prières*: I pi. progrès*: 1 p6. progr css: 




MARCHE D HARMONIE MODULANTE. 



MllDEI.E. 



^ 



O 



_Q_ 



Ul . progression, il li . progression. 1 1 3 . progression 

: — Q — — otr — Ss î^r 



o 
o" 



fi 



O 



il 



_o_ 



fi 



';o 

■**■ 

k 



>X7 






te 






EXCEPTIONS 

pour I emploi, dans les marches d harmonie, des mouvements 
mélodiques défendus et desfausses peint ionsd oetave. 

Dans les marches d harmonie on permet les mouvements mélodiques de. 
fendus et les fausses relations d octave. 



[ Modèle 



Bl 



ÎSfl&îg 



9^ 



-& 



t . in mit: 



O- 



ex 



a 



rO f 



v, y. 



4. progr: j.pr 



O 



8 



<> 



ci 



o 



<> 



n.: 



HnnÈliB.1 irVurnerh la tprop») ISÎprogrVl 




4'.'<lim: 



EXERCICES SIR LES MARCHES D HARMONIE 45 

Os exercices consistent ;i nVsigner 1»' modèle el l<*s progressions ries <li 
verses marches suivantes. 

MABTHES NON-MODULANTES. 




i 



m 



o 






"O. 



* ? 



-o- 



*^ 



«: 



** !>t ~ G 1 ■ \r 



1ZT 



EÉ 



32= 



"ET 
-©— O- 



ir 



o 



^ê 



H ' 



MARCHES MODULANTES 





Ces autres exercices consistant a écrire et a désigner le modèle et les 
progressions nVs diverses marches suivantes. 





r. 
O 


6 




fi 


MABCHE 


NON 

r 


-MODULANTE. 

6 5 6 


5 


6 


5 


6 


r> 


4 V 1. 










il 






Q 














-*> HA 


















O 


o 




- - — 


Q~ 


-<&_- 


S^ 


























**v~ ] 

























PS 



MABCHE MODULANTE 



fi 



ko. Q , i > o 



a: 



OABCHE NON -MODELANTE ET MARCHE KODTTLANTE POUB L EMPLOI DE L EXCEPTION DES 

Mouvements Mélodiques Défendus .i delà Fausse Relation d'octave 

se 



x yh\ ± 


Cl 


-i — O — i 


o — ' 


o 


:» 


— o— 


3 




r> 
o 

#£# — 




r, 
O 


fi 




O 


< 


> - 


r, 




fi 


(1 


fi 


s. 


^ W 


— 


















£t> 




O 


o 



46 I)KSVOI\,DE LEUR ETEftDLÈ 

„«...., et de leur rapport entr' elles. 

Ht Leçon. * ' 

FI y a deux sortes de voix: la voix de femme et la voix d homme. Ces diverses 
voix se subdivisent entr elles en voix aiguë et en voix grave. La voix aiguë de femme 
s appelle Soprano et la voix grave,contralto;la voix aiguë d homme,tenoretl 
la voix grave,basse. Les clefs affectées aux voix sont: la clef d Ut première ligne pour 
le soprano, la clef d Ut troisième ligne pour le contralto, la clef d Ut quatrième 
ligne pour le ténor et la clef de Fa quatrième ligne pour la basse. 
A partir de ce point, les exercices seront écrits pour quatrevoix flisposeessurquatreportees. 



SoPRAXO. 



DISPOSITION DES QUATRE PORTEES POUR LES ™NTBALTO, 
EXERCICES HARMONIQUES. 



TENOR. 



e\sst:. 



S 



Le rapport des voix entr elles est 

important a fixer; car ce nestqueda. 

L'étendue des différentes voix applL près ce rapport/nie la distribution 

quees aux exercices harmoniques sera des notes aux différentes parties est 

bornée a 1 étendue des voix moyennes. possible. 



SOPRANO. 



contralto 



TEMlR. 



IÎASSE. 



P N'oie 

exceptionnelle. . la< oV «-» 



ETENDUE DES VOIX. 



RAPPORT DES VOIX ENTR ELLES. 



Sus 



A*^ 



-o= 



-Vrrtr 

eioeplionnetle 




Note 
eaceptinnnelle. \»"*°\Cï. 



()(i> iiik I !.-. 



\n|P 

■'iii iimne llf 



N.ite 
exceptionnelle. 




(les quatre ÏT sont a 1 unisson de 
fL'Tde la clef ,1.. Sol. 



EXERCICES SI R L ETENDUE DES VOIX. 

Ces exercices consistent a indiquer par ce signe X les notes que Ton ne peut pal 
employer dans 1 étendue des diverses voix. 



sopraxo. 




contralto. 
o— 



*± ^ 



■e- 



j^ 



— o 



=cu 



^0=D= 



~o- 



-X2- 



-o- 



TJ 



TENOR. 



O 



~cr 



-o- 



xr 



-Ct- 



cr 



xx: 



-o~ 



-o- 



-o- 



-o- 



<*-— cr 



-o- 



IÏASSE. 



Q. 8: ^: 



m 



XX 



-Q- 



xr 



xt 



TT 



TT 



O 



£1 



XJ=<>: 



O 



Xi 



1 



Exereiees sur le rapport dos voix entr elles. 

Os exerciees consistent à transposer sur la clef de Soi. les notes écrites sur les 
différentes clefs. 



jt? 



y o_ 



I ki o 

3 



=1 



r |- 



•Eo: 



J^ a.^ |£ Ê^ 



■°— k 



|P=- , ^#^=tï 



|: -^ f. 



Xi. 



P?^fe3 



OT" 



xr: 



S^t^ 



R 



ti 



O 



I lf= D=: | 



^ 



_Q_ 



XX 



3É 









a. 



im~3>' r ~7 T 



y P 

P 



-o- 




DE L UNISSON. 

21. Leçon. 

En disposant les accords pour les voix, il est défendu d employer 1 unisson en. 

tre les diverses parties. 



ex: 



-Q- 




EXEKPLES D UNISSONS DEFENDUS. 

O 



W 



Unisson 
-O 



-o- 



_o : 



t nissnn. 
— O 



-G- 



JOl 



X3T 



O 



X> 



O 



7O 



Unisson. 



I mssnn 



-O- 



121 



... ,_ 



f^ 



CT 



lUmssnn 
O — 



Unis- 



~o : 



o 



Unisson. 



"ET 



-S>— ' ' 



.a 



o 



« 
o 



ce: 



48 



EXCEPTIONS. 



L unisson est pHrrnis sur un temps f.iible entre deux parties qui arrivent sur c«t 
unisson par deux mouvements mélodiques conjoints, formant fn même temps un 
mouvement harmonique contraire. 



/ V 




I. unisson est également permis sur un temps faible entre deux parties qui for. 
tuent un mouvement harmonique oblique. 



F. V. 



va 



i& 






P£ 



M; hariii: <>bl; 



-O 



I n 



ss: permis. 



w- 



-O- 



w 



o 



*^ 



rec 



ur 



o- 



^j- 



-*>î 



M: harm-.obl: { l 



i mss: permis. 



1SZZ 



~o- 



o 



Dans les cadences 1 unisson est permis entre le ténor et la basse sur le temps 
fort et sur le temps faible; mais pour cela il faut que cet unisson soit amené 
par un mouvement contraire ou oblique. 



F.X: 



iïm 



o 



Ëï 



M . harnr.onnli 



^^g^ 



V o 



~cr 



a: 



^ 



a 



UnisH: permis. 



O 



M. Wm:.,l,l 



É^Ë 



fi - 



-Q_ 



O 



-i 



l nîss: p 



«> 



O _. 



T3" 



J 



49 



EXERCICES SIR l'IMSSOV 



Os exercices consistant à indiquer dans les accords suivants les unissons 
qui sont permis et ceux qui sont défendus. 



«- 



o~ 



33: 



3 



*&- 



-o- 



I- 



«o: 



-o- 



-o — 



o- 



xt 



-Q- 



JQL 



331 



33_ 



fcrÈEEB^r 



33 



fm 



o- 



33: 



3T 



ip f~ 



lû- 



s 



-©- 



_.o. 



33 



Ui 



fi « 



s 



33: 



ï^> 



-o- 



te: 



£ 



-O- 



32: 



-o-- 



*\ 



-S> 



33^ 



, / op 



331 



fe: 



33: 



1 ^-. 1 1 

I; g •?• , b g Q .^o 



m 



& 



f 



33: 



±=± 



^> — 



TT 



2Q_ 



33: 



S 



-©- 



i 



331 



33: 



-©- 



33: 



*o- 



I 



IEEE 



zz: 



713: 



-o- 



Tzr 



733: 



333: 



ni: 



33: 



IL 



?H 






22: 



h, 6 

m 



M2- 



(, 



331 



^ 



f, 
7j2_ 



rr 



733; 



33: 



33" 



222: 



4= 



T 



4= 



-i>S^ 



fe 



:Hs>- 



<>T-f 



g- 1 - 



4Uj— 



33: 



8 



-O 



33: 



331 



-O- 



r 



-o- 



-o 



-e»- 



33: 



TT 



-©- 



-o- 



m 






i 



1, 



^ 



pp 



s© 



^ 



33: 



Cf. 



33: 



rr- ^(g 



ëo^ 



33: 



^ 



-o- 



f5 



p - 



s 



33 



33: 



-o- 



233: 



-o 



-o~ 



o 



33 



733: 



176 



-^H- 



WÊ 



50 



1)1 CROISEMENT DES VOIX 



*ri Leçon 

On appelle i iroisement des voix, la disposition des 
sons A un accord qui intervertit I ordre naturel des par- 
ties-. \insi il faut que dans la disposition d un accord, les 
notes en soient échelonnées de manière a ce que le So- 
prano soit toujours au-dessus du Contralto, le Con- 
tralto au-dessus du Tnior.et le lenorau-di'ssus de la Basse 



/ v 




EXEMPLES DE CROISEMENTS DE VOIX DEFENDDS 



^m 



m 



m 



('i'oiv,.|,,rnl. 



! fi 

-o 



"V 



o^ 



r 



Croisement, 
lO 



-O 



-o- 



-a~ 



> ni • ■ lui II ! 



L 



o 



~o- 



/O 



i m v, ni' ii I 



m 



Crnivrinr-nt 



EXERCICES SIR LES CROISEMENTS DE VOIX. 

Ces exercices consistent a indiquer les divers croisements de voix qui se tmu- 
vent dans les accords suivants. 




o 

1 - . l 



mi LA DISPOSITION VOCALE 

de l'accord parfait majeur, de l'accord parfait minem 
et do l'accord de quinte diminuée, al REPOS. 

*2%""' Leçon. 

La disposition vocal»* des accords au repos est la 
reiniere opération dans lait décrire. 

Cette disposition vocal»' consiste a donner a chaque voix 
i son qui lui est propre, en évitant l»»s unissons et les 
roisements de voix. 



5i 



/.Y. 



13 



w 



O-- 



IP 



EXEMPLES DE LA DISPOSITION VOCALE DE QUELQUES ACCORDS Au REPOS. 

y O 



E 



-o- 



33" 



-O- 



^P 



3T 



-O 



-O 



~33~ 



ir 



_Q_ 



-O- 



-O- 



3X 



IE 



-O 



331 



33: 



_Q_ 



Il mai:) ( La min:) 



EXERCICES SI R LA DISPOSITION VOCALE 

do raccord parfait majeur, de l'accord parfait mineur 
et do 1 accord do quinte diminuée, Au Repos. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées, pour les voix, dans <li 
rs«'s positions, les accords au repos indiques ci- dessous. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR. 

t> 8, s; 1» > b5 g t ' >■> s t>r» s ft # r> t 



^ ^Sjd^J^UM 



j fefe ^ t 3^f-fcd:-J"''l<>JM^ie îit^^l 



PO 



b I» 



ACCORD PARFAIT MINEUR. 



tt. 1 ; tr. 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE, 
qui se pose sur le septième degré de la g-amme majeure et de la gamine mineure. 

Jr Jr ^r 

fer 



i^^^^^^^m 



fn-H»Q 



^^^^m 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 
«|ui se pose sur le second degTe de la gamine mineure. 



*3«>J- 



•j» o^ j ^^ i m m - 1 1 r ^^jn 



^=== 



EXEMPLES DE LA DISPOSITION VOCALE DE QUELQUES ACCORDS EN MOUVEMENT 



ITH 



33: 



DE LA DISPOSITION VOCALE 

de lacet m il parfait majeur, de l'accord parfait mineur et de laccoJ 
de quinte diminuée. K\ MOrVF.MFNT sur un autre accord 

2* me Leçon. 

On entend par la disposition vocale des accords en 
mouvement, l'enchaînement d'un 'accord à un autre ac- 
cord, par les divers mouvements harmoniques et mélodiques 

Indépendamment des unissons et des croisements do voix EX. 
qu il finit aussi éviter dans la disposition vocale des ac- 
cords en mouvement, on doit faire la jilus grande at- 
tention a ne pas manquer aux diverses règles qui onl ele 
indiquées dans les leçons précédentes. 






"ET 



O- 



O 



_QL 



-O- 



^>- 



ZΠ



_Ql 



-O- 



1EL 



IT 



~rr 



a 
R 



-o- 



-«- 



-o- 



xt 



ai 



-»- 



-o- 



TC 



-O- 



^ 



-O- 



-e- 



m: 



^> 



m 



ex 



-o- 



Jr 



V 



(lit maj:) 



O 

(La 11)111) 



z — ct: 



KMKCICES SIR LA DISPOSITION VOCALE 

de 1'aceord parfait majeur, de laeeord parfait mineui 
et «le l'accord de quinte diminuée, £n Mouvement 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées, pour les voix, les ac 
tords en mouvement indiques ci- dessous. 

r -*- 1,5 > 2 ;"> 5 b r > r. #5 < 1,5 >> 






^ 



ro H — 



*t»- 



xr 



^*- 



-o^ 



a 



TE 



IMiinin:) Ihibinin:) 



S 



Ci 



33 ï O- 



~T5 JLJ2XI 



1,5 ,1,5 



^ 



► - J.-TT T-4 TV I 



(Sol in.;| ) Si > maj:) 

1,5 I, 8 85 !>5 1, 



t-io 



-<^- 



"CC 



l»5 



DE LA MODULATION 

avec l'accord parfait majeur, l'accord parfait mineur 

et l'accord de quinte diminuée. 
BR ,e Leçon 

On entend par modulation avec 1 accord parfait majeur, l'accord parfait mineur 

l'accord de quinte diminuée, les modulations que ion opère avec ces accords seulement. 

Modulations aux tous voisins 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D ' l'T MAJEUR. 



Mmliilaliiui H'L'I ni» j: Muil: (flll maj: 

en La min: en Snl ma|* 



"X 1 ^ 

E 



Jio 



i- 



■nr 



Q 



O 



xxitcr 



._J_ 



XE 



-o- 



CE 



XL 



-&- 



XE 



^ 



X* 



xr 



-o 



>1u,| .1 Ut lll-j. 

in Mi min: 



M.ul ,1 (I maj: 

f\\ Kh iuaj: 



M .1 il ( I maj: 
pu Up min : 



xe 



éce 



xe 



xe 



o 



xe 



xl. 



4^o- 



xe 



cr 



X4- 



XE 



XL 



XE 



-O- 



XI 



-O-Tl 



X>- 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MlNEUR. 



1i.iIiiI.iIi n do La min: 
en Ul uiii): 



^ 



rO 



m^ 



^ 



o 



o l *> 



-o- 



XE 



CE 



-O- 



-O- 



z~z cri 



Mod- de L.i min- 
en Mi min: 

O , ttr> ■ O 



Mi.rl- de La min: 
en .Sol mai : 



Mod: de La min. 
en Ke min: 



Mod '!•■ La min: 
en I . maj: 



XE 



XE 



fe 



*ee 



"CL 



-©- 



ce 



XL 



-©- 



-O 



IL 



*EE 



IL 



XE 



-O- 



-o- 



IE 



XL 



XL 



O 



XE 



XE 



*EL 



-O- 



XL 



XE 



-O- 



XE 



CE 



XE 



XE 



^t)- 



-©- 



XL 



XL 



XE 



XE- 



XE 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS AUX TONS VOISINS 
avec raccord parfait majeur, l'accord parfait milieu i" 
et l'aeeord de quinte diminuée. 

■ (.'es exercices consistent a faire les modulations aux cinq tons voisins des deux 
unis indiques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les basses et les diif- 
J i s fies exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations .à quatre par- 
is vocales sans reg-arder les exemples 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Re' MAJEUR. 
MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE SOL MINEUR. 

i Π



J* 



54 

Modulations auxtons éloignes. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES. 

Modulai...» d'il maj M..d:deL»min: MoiM*! I maj: 

tu I I m i n pur 'ii La maj : liai* en F» min 

< hiiiirf m- h i «!•■ mode rhanzem <|p mode p»r équivoque. Mod «I l I maj: en ra £ ni in: pur nés modulations inlerniediair 

* «- . »»• tto ï-** 



CE 



cr_rîa: 



-CE 



a 



o 



O — i — ©- 



$ 



<V 



4ke 



-ce 



-o- 



^E 



331 



-CE 



*a= 



-ce 



4tQ- 



ie- 



Q 



«EEF = 



-CE 



-o 



-o- 



xr 



^<>: 



n 



?ô 



Si 



33: 



iô: 



-o- 



X5 



33 



_Q_ 



-CL 



~crr" 



-©- 



VI il. d 1 1 maj: en LapmaJ: par .1rs Mod:de La inin:enMi maj:pardes MnH: H Utmaj:enSoli>iBaj: par H'-s 
modulations înteruvaveooliangTrt'einode luoilîinlermtavPi'chang'Hemnile. mod: inierui: a>ee équivoque. 



3E 



O 



331 



TT 



*CE 



-CE 



-ce 



33: 



33: 



•>ce 



nr 



>e* 






! > 



o 



>Q- 



>ce 



£n= 



-o 



-CE 



F -o- 



-o- 



33_ 



33_ 



33_ 



în 



a" 



irr: 



>o 



ce 



îo: 



^a- 



^ 



SE 



1 l» 






33; 



crrr 



SEH 



33: 



-©- 



€3_ 



EXERCICES SIB LES MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 

avec Raccord parfait majeur, Paeeord parlait mineur 
et I accord de quinte diminuée. 

Os exercices consistent a faire les modulations aux tons éloignes indiques c 
iJ''s«-ous,en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des ex»M 
pies précédents, (tu réalisera ensuite ces modulations a quatre parties vocales,sai 
recarder les exemples. 

V|i>iIiiI.iI r ■ > 11 'lo Vli mai.' en Vli min Mml: de Si .) min: pu v i > maj: Mod: de Si maj: pu Mi min: 

par 1 li.in_"iup|il iIp mmle. par < h.in^PiiiPiil i|p iiiihIp. par équivoque. 



m. 



m 



tSÏ 



t!k 






t$- 



^3 



VI . .il : iIp Si !> maj: en Mi min: 
par iIps modulations intermédiaires. 



Mod: de Ke' maj: en Si !> maj: 
par i|ps modulations intermédiaire!) a\pc chéneeinenl dp mode. 



5*P 



w^ 



Mod: d I 1 min: pu Sol maj: 

.r d. lulatinns inlerm: a»e<- rhanzeinenl de mode. 



Mod: île La maj: en Mi [iioaj: 
par des modulation^ inlerm: aver equivoqi 



m 



•r 





DE DIVERSES CADENCES 

avec l 'accord parfait majeur et l'accord parfai 

86 me Leçon. 

On entend par cadences avec 1 accord parfait majeur ••! 1 aceort 
les cadences que .Ion fait avec ces accords seulement. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 
dans Je niode'iiMJenp et dans le modo mineui 

MODE MAJEUR. . 

< '.iil.'iii'Pi) arl'aile. hi.i'iiinl>'ilo(!iiil pari Cad à la Dom de('ad:« lu DiHUi ( ad.ivilnpilp. Koi uni 


t 


55 

mineur 

larfa-jl mineur, 

e Cad: rompu. 






ii 


Cl 


P a 


Cl 


Cl 


c\ 


^^ 


c^i 


«-» 


Q 


*.> 


c» 


- &-*£> 


€3 . 


(V -■ 


» » 




i\ r * > ~ 






r 


























^ 






m— 






-H— 























3=1 


— 


- 1 


1 


n 






1 1 . 










O 


Q 


q 




ÇJ 




? ^ 




— ' 1 


-■o- 




1H — ®~" 






r P 
















o 










■ O 








jfcM*' - ~ 


- - 


■■ 


ife 













' 

















__ 







fer™- 






p 










jo 


p 










© 






I? 










r/ 






€1 








€1 


t» 








p 








V 


." 


»— / <. 






i 






































J 




pt 






i 




























1 
























































r. 


rj 


r . 5 


5 


r f 


5 


5 


r r 


r p 


r 


r 


r- 


" ( f 


r ( 


r 


r 


r+ 








v 






ri 








(1 


Cl 








V 






V 


- 


ri c 






r 


























P 








" 




"O 


~ 


/i 


o 


O 


4— 




O 


„o 




















-»-». 








■ " 




l^ j 


i j 




M— 


















1 


1 




1 


-- 


h- 






L- 


|_ 




1 u 



!I MODE MINEUR. 

i ( .hIi'ik-p (il.^alc Fonn:de Cad: plagale. Cad. pari': Eorui: de Cadiparf: Cai|:a la Dnin : Forui deCad:à la Duni 

Q . O 

: 




j Cadplice 



Formule de Cadence rompue 



(ail. pla"ale. Formule dejCad: iil.._ 



3^ 



33: 



°=^y 



33: 



P 



3T 



3T 



XC 



ir 



33: 



33- 



m 



M o 



-o- 



-o- 



-O 



= 3 



qz=s 



-ô- 



33: 



-o- 



33: 



-^- 



ife^ 



-©- 



o- 



-&- 



33: 



-o- 



-o- 



^=^- 



-o 



I 



r » j 



-C3- 



-o- 



-o- 



^3 




_OL 



-Q- 



56 



EXERCICES SIR DIVERSES CADENCES 

avec l'accord parfait majeur et I accord parfait mineur. 



( .s px'M'iMrt's cousis). -ni ,i faire [*»•>, différentes cadences des tmis indiques ci-de.s-j 
sous, en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences a quatre parties vocales, sans regar- 
der les exemples. 



MODE YIUKI H. 

Ciiduarl: en Mi > ma| Knrimil 



<lc Cad. pari pu La m. 1 1 • ( ii il .1 la Drou on Fa maj: KnrimdeCad a ta Dnm:en lu' maj : 



S 



ra 



\ % r> 



n: 



£ 



? 



(.il i mpiie en Sol ma j. Kii'iiv.do Cad rnmp:rn Si !» maj: Cad plagale en Mi ma) Foriu:dc Cad: pla° : en La !» mai ■ 



P 



i-VS- 



^ 



ga===g 



m. 



MODK «IVIIU. 
Cad ii-ii-f: ru Si Ulïn: r nrinnle île ( !ad.parf:en Sol min (ail a la Duin tu Soi i min . h'nriii iloC.nl a la I) infll Ka min- 



m 



Hi 



Wm 



*m 



( ad: i u ii: u" ru lie mm b'm'm i|p (ail i .m |> m II! min Cad: plaïale en I I min: Fnrin: de ("ail plag: en Si 



m 



ïK55t 



P 



&à=j* 



^= 



i 



DIVERSES MARCHES I» il \RllOME 

non-modulantes et modulantes avec 1 accord parfait majeur, 

l'accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée. 
2 7 ""Leçon. 

( i» qui a ete dit au chapitre spécial des marches, reçoit également ici son applicatù 

MARCHES NON MODULANTES 



m. 



-o- 



TT 



-O- 



o 



#= 



3J--0- 



-©^ 



33^ 



-çr 



m 



o 



o 



337 



33- 



33- 



33 



O 



33- 



33- 



337 



3377 



-©- 



XEI 



-O- 



«t 



Se 



33 



a; 



337 



et 



1T 



331 



33- 



-©- 



O 



Fr= 



fe 



o- 



o 



-o- 



tx 



3377 



13 



-©-- 



-©- 



7X3" 



3377 



o i agi aq ce 



3>- 



3X 



XL 



33- 



^TTO" 



-o- 



ir 



a: 



TET 



O 



-O- 



-O- 



xr 



-o- 



-o- 



33: 



o 



33 



33 



33! 



33: 



33 



-Q-- 



O 



TT 



O , O 



33_ 



-©- ^. Û. £L 



7137 



xr 



33: 



337 



-©- 



-O- 



33_ 



-O- 



-O- 



Q 

Jr 
O 



3377 



331 



^T 



57 



y 




i — o — I 


1 & 1 


o 


~"o 


■©- 


O 


O 


o 


ï O 


1 ** 1 


* " 






























1 


- - 









-- 




V 






o 




-»- 


Q 


siT 


~£L 


^- 


■€*■ 


"ml 


t -t* — 




il 


















:g 


v *-* 























i, ï 














-«- 


o. 


CL 


■**■ 


p— 












11 


Q 










B 


^-n— 


o 


© 




11 
















5 


5 


5 


5 


.) 


Jr 


r 


•©- 


r 


O 


, 


IV 




















u _ 


)•/ 


M 




Q 




il 












_/ ( 


l» 












V» 














1 © ' 




11 

















"S 



^ 



xc 



3X 



33: 



33" 



-©- 



-©- 



33: 



-©- 



331 



-© 



33: 



33 O 



-©- 



-©- 



-©- 



-©- 



-O- 



M o 



_o_ 



331 



-©- 



-©- 



33: 



m- 



33: 



-©- 



-€► 



g 



»*- 



-©- 



-©- 



•©- 



33: 



33: 



-©- 



33: 



-© 



33: 



33: 



-&- 



"Y 



y 




O 


-»• 


f~» 


O 






















c i 






Cl 
























O 


















£ U 




£f^ 


^Q_ 


•«- 


-»- 










o 


O 


H 




















P 




















ta ** 




















M 




















fcl 




-«- 


o_ 


o 


-et 




o 






F - — 
















Cl 




13 




















H . " 


o 




















r 


-«- 




O 


s 










vv 






O 










11 




-^ — 










«» 




— o 






■*r O 


















l 11 



58 



ï^ 



o 



m 



a Jo 



o 



o 



o 



n 



m 



<y 



o 



-o- 



xr 



xr 



o 



MARCHES MODULANTES 



X* 



o 



£»: 



-o- 



XE 



a 



XE 



-pn--Q-i^-- p 



o 



SI 



-o 



XK 



x*- 



xe 



CE 



ce 



xe 



o 



X» 



èc* 1 



o 



:**- 



ajctr» 



:q 



$£2. 



a 



o 



ir 



-o 



>o- 



7ce 



JQ_ 



-o- 



Ë 



-€»~ 



£L 



3T 



a: 



>-»- 



>o- 



>x*- 



io 






fe= 



331 



XC 



-o- 



icar 



^ o 



fcV- 



xc 



iû. 



-©- 



Vo- 



te 



XT 



2X31 



lUQL- « 4& 



^ 



EXERCICES Si R DIVERSES MARCHES 1> HARMONIE 

non -modulantes et modulant es, avee l'accord parfait majeur, 
I accord parlait mineur et I accord fie quinte diminuée. 

(es exercices consistent a écrire 1ms diverses inarches suivantes » quatre parties 

vc."»les,et a designer N's mo<l«>les et les progressions. 



MARCHES NON-MODULANTES 



ttm 



ia u or^--L5J>l 



a 



o 



o 



Q 



^S§^ 



X> 



^r^ 



3^ 



wm. 



x> 



-O- 



3E 



zr 



"cr 



r. r; 



K r . 



j< 



S 



C^§>: 



xe 



o- 



-o- 



xr 



o 



S 



û — ©- 



-o- 



ir 



x*- 



XE 



X O 






S5E 



^> 



Q 



X+ 



xr 



o 



o 



o 



^Mês^ëêéès 



MARCHES MODULANTES 



S 5 » 




i3r. 



^N^^ fe 






DI PARTIMENTOetdelaBASSE DOWKE 



59 



SB: 'Leçon. 

On appelle l'artimeiito,une suite de divers accords formant un sens harmo- 
nique et' servant d exwcice pour apprendre a écrire. Dans les l'artiincnt i on 
trouvera 1»* résume «I»' ce qui autvi «le établi dans les diverses parties du Cours 
fl harmonie. (les partimenti doivent être realises a quatre parties vocales, Lors- 
que 1 enchaînement des accords 1 exigera, on po'.irra déranger la symétrie exigée 
dans les marches d harmonie. 

ttn stvle d école, la quatrième partie dun Partimento s'appelle Kasse don- 
née, lorsque coït*' partie ost donnée toute seule sans la réalisation d«' son har- 
monie. Il y a deux sortes de Basses données: la Basse donnée note contre 
note et la Basse donnée fleurie. La Basse donnée note contre note ost celle 
dont le rhythme très borne porte un accord nouveau sur chacune d»' ses notes. Ce 
sont les Basses sur lesquelles on va travailler. Ouant a la Basse donnée fleurie,il 
on sera parle plus tard. 

Parti menti pour I emploi de l'accord parfait majeur, 
de l'accord parlait mineur et de l'accord de quinte diminuée. 

r r; .- " r r r ., r . JJ 



BASSE DOMk'EE 



tv 


l\ 




1 ° 1 






»1 




1 ° 1 




•r/ii 










f\ 




1 ) 




-çy 


S K © . . 
















- 





r 


r 


r y 


« 


K 


r 


r 


5 


Sr 


fi 


r 


r 


r 


*=o^ 


t y 




— © — 




— © — 




lï 




o 


— O — 


H 


NHl 










L-o — ' 




o 












u 



N'.'2. 

NASSE IMIWEE, 



S 



-©- 



TT 



-©- 



=©==nc 



33 



33T 



* 



-©- 



331 



^m 



©- 



m 



33_ 



^ 



-©- 



rr 



JV.'3 

BASSE DOMVEE 





r 


r 


.fi- 


r 


r 


-, 


r 


g 


r 


r 


r, 


i] 


fcV 






















i 




ri * 


* *-* 




el 




f» 








Q 




^o__ 




EK ' ^ 








_ _ 




-©= 


_!> 


O 




— o 




u_ . 



9 



33: 



-©- 



_o_ 



xi 



^ 



*Y:— ©^ 



331 



-©- 



-O^ 



=©==n 



-©^ 



5 


S 


o 


r 


r 


>J< 


4 


r 


c 


r 


4 


r 


«T 


r . 


K 


;- 


S 


IN 4 iV4t j. 






ci 
























=©" 


iH 










O 










-o- 






II 


|I\SSKIII»\\eV -f»N-0- 














-4z>- 


<» 




^U 












H 



5 


r, 


5 


K 


v 


r, 


-S- 


r> 


r 


Jr 


i 


r 


r 


« 


5 


o 


5 


r , 


: 


fcV*4 






f^fc 
















Cl 










«> 






l' 3 ^ 


o 














t > 








<1 










m: 




~s *.^ 








o 






© 




jj 




















% w r» 










4JJJ^ 





















BASSEPOS]VEE ~ ^7~^" I 




BASSE DONNEE; 



. „ g 



i?f k 



If 



331 



33- 



-©- 



-© 



33~ 



33 



-©- 



3^ 



33: 



33T 



Si 



S* 



© 



■Jt 



33: 



-©- 



331 



-©- 



3X 



-©- 



m 






DE LA DISPOSITION VOCALE 

des accords desixte.de quarleetsixteetdeqiiarte augiiienteeetsixte. 
remei'M'imMits de I accord parfait majetmdelac< nid parfaftniineur 
et de I accord de quinte diminuée, A.0 Kl l'os 

«£»' p Leçon. 

Ce qui .1 été* dit suc la disposition vocale de l'accord parfait majeur, de lae- 
cord parfait mineur Pt de I accord de quinte diminuée au repos, s'applique éga- 
lement aux renversements de ces accords. 



EXEMPLES DE LA DISPOSITION VOCALE DEQUELQUES RENVERSEMENTS Au REPOS. 
,Z _ O „ „ „ O 



3X 



vu 



33! 



o- 



*" 



-o^ 



33" 



-&- 



-o- 



-o- 



-©- 



-o- 



_o_ 



:cr 



3H 



1 



-©- 



-o- 



-©- 



331 



-©- 



-O- 



-&- 



331 



3T 



-O- 



-&- 



-©- 



33: 



33: 



-»- 



-o- 



-©- 



33" 



6 
4 

33: 




3X 



xc 



-o- 



-o- 



-©- 



-o- 



l ( I in,i | ! Lit m m:) il I mnj:) (La min ) 



EXERCICES SLR LA DISPOSITION VOCALE 

»l«'s accords do sixtede quarte et sixte e( de quarte augmentée et sixte, 

reversements de 1 accord parfait majeur, de I accord parfait mineur 

et <lc l'accord de quinte diminuée, Au Repos. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portees,pour les voix, dans diver- 
ses positions, les accords au repos indiques ci-dessous. 

ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD PARFAIT MAJEUR. 

I>6 ^ g 8fi k bç bç u «fi bc *(, «g 

* fi G G G b b« > 8 8 b b I» 8 JL « - 



^§É 



^^^.^H^g^ i^d^ ^ 



<> 



C3J 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, RENVERSEMENT DE LACCORD PARFAIT MAJEUR 

G .fi zf. fi 8fi bG b« '8fi 3 fi !>fi ;3:fi 8fi .6 fi 8fi &G G t|G 



'4 H 



:4 b4 ,>4 s4 34 ^4 z4 34 !>4 



S ^^S^^B^g i 



^> 



ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD PARFAIT MINEUR 

:•, 3G fi 86 b6 

b 



fi 8 fi 

8 ■ 8 



bfi •>(, 

S , b 



G 



? » ■. j,„ .l^i.ûx^feKj,^ ° -M- IM - l^Ul ' ' I 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE .RENVESEMENT DE L ACCORD PARFAIT MINEUR. 

>h --I, "?G bG (> fi (, G G -<, fi fi bG bfi bfi 

S4 (4 -4 4 4 4 4-44 = 4 84 84 b4 4 4 



g ^g ^^F^ ^^-,,!!^ ^»^^^ ^!' I °-U_t D J 



{M 



ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

(lui ce pose sur le septième degré de la ffainme majeure et de la t^mme mineure. 



36 



36 



36 



«6 



ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
RENVERSEMENT DE L' ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le septième degré de la gamme majeure et de lu gamme mineure. 



36 
34 



!>6 3 6 
!>4 54 



6 
34 



6 

«4 



36 

:4 



«fi 

34 



b6 
4 



4 



4 



^zLi^ia J q^ ^4-„-i^i^^4w4 ^b- s t^i 



ACCORD DE SIXTE, RENVERSEMENT DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 
qui se pose sur le second degré de L\ gamme mineure. 



m 



|§ 



{6 _ ftfi 
„ H 



36 



!>r, 
b 



«6 



g^h^irnwi^u: n- a^ 



-o- 



ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
RENVERSEMENT DE L' ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

qui se pose sue le second degré de la gamme mineure. 

\>f, 6 k |>6 3 6 36 6 G 6 3 (. 

4 4 4 1 4 #4 #4 34 34 34 34 



^"lUboLJk^ g 



b6 3 6 

M 34 



^CT^PE l 



ce 



DE LA DISPOSITION VOCALE 

des accords de sixte, de quarteet sixte etdequaileaugmentee et sixte, 
renversements de I accord parfait majeui:del accord parfait mineur 
et de 1 accord de quinte diminuée, EJN MOUVEMENT 
50": "" Leeon 

Ce qui a ete dit sur la disposition vocale de 1 accord parfait majeur, .de. 1 ac- 
cord parlait mineur et de 1 accord de quinte diminuée en mouvement, s'appli- 
que également aux renversements de ces accords. 

EXEMPLES DE LA DISPOSITION VOCALE DE QUELQUES RENVERSEMENTS En MOUVEMENT 



U- 



33: 



-©- 



33: 



33: 



31 



-©- 



a 



IE 



-O- 



33 



ta- 



ct 



^- 



i 



33: 



33: 



-o- 



^- 



33: 



-e+- 



-e*^ 



^ 



3T — 



33: 



33- 



33: 



33" 



-O^ 



X3 



33- 



3X 



o 



-©- 



-o- 



C3 



*\ 



-©- 



-o- 



33- 



33T 



xr 



33- 

33 

(La uiinO 



CT 



33- 



33 



XE 



I La hum :) 



(Ut HIBJ:) 



l I 



62 

i;xi:k( icfs sir la disposition vocale 

«1rs accords de sixte.de quarte el sixic cl de quarte augmentée el sixic, 

iMincisciiinils de I accord parfait majeur, de laccord parlai! mineur 

et de I accord de quinte diminuée,!!» Mouvement 



(es exercices consistent ;i disposer sur quatre portées, pour les voix. I«*s ne- 
«uids eu moiivemeiit in<li<|ti»'s ci-dessous. 



:fi 



bs fi 



Xi 

ii b 



gdb^^i^ a 



fc 



>o 



bîi 



Il fi 

^4 



«:. 



ifi 

4 



•y »> fi^^^ ^t^j ^l 



€> 



HM^ -PH^J 



6 (, 

4 k 4 sfi 

-©- 



Sfi 

4 



[Ml ILI8J:) I Kl lllrtj:) 

G -fi 

4 r, 4 : <• 



k >^S 



u 



3r 



i ^a^a 



>o 



TCE 



f»: 



L :) ' .S'il m 




ifi 



I^ï^ 



-O- 



b:. 



fi B6 

:4 : 



a^^ t^j^r^ 



în 



-©- 



-o- 



-+o- 



' Krt ni» j:) I Hp llliij:) 

bfi ki fi sg ;(. ;<> 
fi b b U 2 4 g 4 



IK B.j = 



(>..l mai i 



I ' 

G gfi 

fi 84 



:fi 
=4 



g? iij. ° 1 o4>q!^ 



j=f^ '^^ ^J-rTl^ l 



a 



-D- 



(L.i 



(K. U ■•• 



_±f>_^D 



^^ 



fi fi 

fi 4 fi S 4 

rn 



>o 



a_ 



f" 



■SPJUf O 



-©- 



54 « r, 

3DL 



H 



>o- 



tct 



K» imtj.O (lie nirtj:) (Sol min:) 




g E^E=M 



■ii. 



1*, 



(, i, 



^^ M^^^^ F4H ^ 4--^4N^hrf^ 



dfi 



-»<, (. 



br, 
b 



feE$ ^ ^,t-^^l rW ^^*^^g^^ ^ 



DE LA MODULATION 

avec l'accord parfait majeur laecord parfait mineur 
I accord de quinte diminueeet les renversements de ces accords 

Sl" ,e Leçon. 

On entend par modulation avec laecord parfait majeur, 1 accord parfail mineur, 
l'accord de quinte, diminuée et les renversements de ces accords, 1rs modulations 
(in*' Ion opei'R avec ces accords seulement. 

Modulations aux tons voisins 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS d'I'T MAJEUR. 
M .1 <fl l ni.ii'ii l-.i mi n Mi-.il il'l hnaj.enSoliuMJ Mn<l (Il linaj:i*iiMiiiiiii M. -• I • i I lnnii>i)Faiuaj:Wo<l:dLl iwjjxmKpiiiin: 



f -nr^? 


_.Q.. . 


_ CT~] 


r — i 


u 


— o— 


o 


^H 


O 


» 


-1 . 


O 


il 


o 


i O -j. 


V — 1 


__ - 






■ J *r% — 


h-O — 


-.:— 


ni\ 


O 





— Q— 




— 







ÉîF^ 


- o 


l-Ô— 


o 


-«U — 




o 


ftt.i — 




O 




o 


o 


o 1 




h M TZ_ 


. 



























" 


H 










t> 




















r 


*o 


__©- 








o 


U 


o 


Ci 


O -j 


o 


€» 




— &- 




j 


r. 


#6 


r 


r 




r 


r 


-fr 


r 


r 


(, 


r 


iV 1 




























t'A 


O 














t> 




c> 










s y\ u 


-O 


-O 


^d : 


-o^ 


-AA_ 


-G 




O 






O SIX 


-*3 



<f 



EXEilPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MlNEUR 

■ I dpLamii 



Me mI il- '.a min en II iuaj:Mi)il d.l..i n 1 1 11 en M 1 m m M(i(l:HeLainin:enS(ilmaj Moil.deLaiiiiivenReinin Mml tl<*Lauuii:enFaiiiaj 



o 



U 



ex 



o 



xx 



--©- 



o- 



Si, 

4 



#&L 



-o- 



xï ru: 



jCX 



_o_ 



-ex 



q: 



iô 1 



-o- 



xx 



IX 



-©- 



"a 



s». 



33: 



o==ô^ " 



o 



-o- 



XX- 



m 



nx 



jœ 



-o- 



-o- 



TQr 



0-0 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS Al X TONS VOISINS 

avec 1 accord parfait majeurj accord parfait mineur, 
laecord de quinte diminuée et les renversement de ces accords 

Ces exercices consistent à faire les modulations aux cinq tons voisins des deux 
tons indique's ci-dessous, rii prenant seulement pour modèles les basses et les 
chiffres d» j s exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations a quatre 
parties vocales sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Fa MAJEUR. 
MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Ml MlNEUR. 



J* 



64 



Modulations aux tons éloignés. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 



M I il. iwl I I maj: \lod:ile La min: M..I .1 I I nuij: 

• " l t min: par en La maj: par .en Fa min: 
hautement dp mode, thansî ri* 1 mode, par emii'imiiie 



ZCE 



3GC 



Mod:d II maj: en ha $ min: 

par des modulai mus intermédiaires. 



^CC 



{£33— : 



n 



33: 



33- 



o e- 



33~ 



-O- 



33- 



3>- 



JU- 



33- 



PCE 



xcn 



El 



<3- 



-e*- 



m 



^ 



acr 



33: 



33: 



^ô= 



et 



^ 



^cr ^xs 



33- 



33- 



33: 



33 



«6 

#4- 



Q 



S8 




33" 



331 



-O- 



33C 



5&Z 



K> 



Mixl.il l t maj; e n Lab maj : par des M»d-do La mi 11 en Mi maj parties Mnd:d II maj: en Rolb mai: par des 

mod:inleriii:avec changement de uïode. inod: interne a\ecenang!demi)de. mnd: in terni: avec équivoque. 



f 



Ï3I 



33: 



33: 



:o. 



33 



» 



33_ 



O 



33- 



33- 



;o 



i*e- 



33- 



33- 



331 



33- 



33_ 



>-©- 



rî- 



1<E 



Ci 



33_ 



33_ 



>§► 



T3 



331 



f, 



k, 



33- 



33- 



4 



G 
33- 



kL 



>6 



S 



«? 



icr 



^ 



o-- 



o 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS Al\ TONS ELOIGNES 

avec 1 accord parfait majeur, l'accord parlait mineur, 
l'accord de quinte diminuée et les renversementsde ces accords. 

(>s exercices consistent a faire l*>s modulations aux tons éloignés indiques ci- 
»lf>ssoiis,»'n piquant seulompnt pour modèles l»«s basses ^t l^s chiffres H»'s exenol 
nies précédents. On réalisera ensuite ces modulations a quatre parties vocaIes,sanl 
regarder l^s exemples. 



Mnd:de Si maj en Si min Mnd-.de Si '.» min en Si '7 maj; Mod:deLainaj:en Reinin: Mo d: de Fa maj en Si min: 
par ihan»emenl démode. par changement de intide. par équivoque, par des mnd: interin: 



^ 4'%=- -E* 



m 



1 



Mnd do Ile' maj >-n Si !> maj : Mod:de Sol min:en Ré maj: M"d:de La ma jeu Mi 1 » maj: 

par des m "d inteiiii a\ei 1 han»î démode, par des mod:intenn:aver 1 hangldeinode par des mod:intenii:ave<- équivoque 



m 



m 



m 



i 



DE DIVERSES FORMULES DE CADENCES, 

pans lesquefleson emploie les renverseiiientsdelàcconîpaifaftiiiajeui: 
de 1 accord parfait mineur et de 1 accord de quinte diminuée 

52" ° Leçon 

Les renversements de l'accord parfait majeur, df l'accord parfait mineur 
et aV l'accord de quinte diminuée ne font pas directement les actes de cadences. 
mais ils sont employés fréquemment dans les formules <\<> cadences. 

EXEMPLES DE DIVERSES FORMULES DE CADENCES 
dans le mode majeur et dans lo mode mineur. 



HOIIE MAJEUK. 

Formule <lr Cail: pari: Fm-in •!• ( ,ul .. I, 



horintil*' do (.arience iiileiTt'inpue. 



Jf/ . 


v 


G— i 


r j " 


il 


c> 


ci 




rpl 9 ! 


3 « 


a 


S>-j 


P O 


rr 


5^ 


P> /O 


ci 


U<— 




























> 


-f- 






Eï 0- 


G- 





-o- 




-O- 


-p- 


£? 


-© 


-©- 


-G~ 


o 


-© 


1 


-Q 1 


1 i 






5-M — 










r? 










1 




4- J— 


„ 


-o^ 




u 




y 








-G— 




il 




Zi 




'-> 


■4— 


iV 


5 C 




3 


r 


(. 


fi 
4 


R 


s 


5 5 


fi — 


r 


K 


G 


f. 
4 


- 


~ i — 


6 


fi 

4 r >. 


r, 


fi 


-1 — j — 

G 

4 " 


r 


k }fc=^ 


p 


'J. 




— 1^- 


V-~- 


<3 





© 


_p_i!_ 


P 


©- 


ff~ 


<5>- 


ff" 


\ 










t 1 


1 




-M 


> 


" 


=£ 








=N 




— h- 


Lj- 


b_ 


E£} ■ 


% 1 _ 



Fonn: dp Can: rompue. 



Furinule Cad: plagale. 



mode mi\ei;r. 

Fnrm dp ( ad parf Fonn do (,'aila la duo 



ZT 



1 



P=^ 



T3 



m 



<&■ 



a: 



o 



f 



^S 



f 



jti 



ÏT 



m 



:o 



-«-P- 



-O- 



-o- 



<> 



o 



-o- 



TI 



<}- 



Ê 



-O- 



: q 



=ï 



-o- 



« 



I p 



m 



o 



<^ 



o 



o 



=^=£Z 



î^ 



O 






a 



5 6 



5 6 




m 



-p-p 



o 



x>i : 



Ci 



p 



rpqs 



£ 



Q 



J2 



O 



O 



Z- 



Formule de ( ndiMice inler 



errompue. 



~p~{ 5 



:g y 



r 



Forni: (|o Cad: rnmp 



Fonn d<> Cad pl,.-.,I 



HH 



321 



j2 



^_ : 



O" 



=FS^ 



XI 



1— H 



pla^.iJe. 



X3I<^ 



I 



'^ 



-©- 



^22= 



-o- 



-©- 



-©- 



-©- 



^=22: 



-©- 



=p= 



-&- 



-G- 



66 

i:\ERCICES SI R DIVERSES FORMULES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie les renversements de I accord parfait majeur, 

de I accord parfait mineur et de I accord de quinte diminuée. 

Os exercices consistent à faire les différentes cadences des tons indiqués ci- 
dessous, en prenant seulement pour modèles les basses et les' chiffres des exera 
pies précédents. On réalisera ensuite tes cadences à quatre parties vocales, sans 
regarder l*es exemples. 

MODE K4JF.1 R 

Forin: dp Cad: parf: Form: de ( a<l pari Forin: iIp Cad: a la dnin: Forin <le Cad: à la «loin: 

pn La 9 ma| en Kp iii.i| pu Mi ) iv.j en Si.I mai 



^jt ^— fy ^F 



& 



m 



ZÂl 



f= 



Forint de Cad: interr Form: de Cad: inlerr Form: de Tari rompue Forin de Cad: rompue 

pu SiÏJuiaj: pu Mi m .'| en Re 9 inaj pu Si mai: 



MODE HINEIR 
Form de Cad plagalp Form. dp Cari- plagale Fornr.de Cad pari' 

en La ma): pu Fa maj: pu lie min: 

^&4 — " 



Form: iIp Cad: parf 
en Mi min : . 



m 



m 



£ 



m 



Form de Cad: a la don>: Form: dp Cad: a la dom: Form dp Cad: inlprr Form: de Cad- inlerr 

en Sol m m en Si min en lit min: en l't 3 min 



Form: de Cad: rompue Form: de Cad: roi 
en Sot J( min- en Si !> min: 


ipne 


Form: de Cad: plagale Form: de Cad- plagale 
pu Fa £ m in: en Fa min: 


■**# M mMrt: 




B*fcfltt Ir^Vt 


-*h*- Hro= 




jpè.-t — — — =f^ tn? — 1 


n — "—xjp 







DIVERSES MARCHES D HARMONIE 

non -modulantes et modulantes avec 1 accord parfait majeur, 
1 accord parfait mineur,] accord de quinte diminuée 
et les renversements de ces accords. 
55'? e Leçon. 

O (|ui a ete dit au chapitre spécial des marches,recoit également ici son applicatior 
I.es marches, produisant une suite d accords de sixtes ascendantes ou descen 
dantes par mouvement conjoint, s'écrivent a trois parties, disposées en mouve 
ment direct. Tins tard on verra de quelle manière on peut les écrire a qui 
tre parties. 

01 ARCHES NON- MODULANTES. 





: Ét 


— o- 


O 


iO 


11 


-0- J 


o 


- 


- 


L ° 






. 





~a~ 




d 


r°n 


r° 






V 


-o- 






o 






1 ^*" 






-O 


l> 






ii 


^©- 


11 


-Oi 




Pfcs] 


r 

V 


fi 

■e> 


fi 
O 


fi 
o- 


(l 

O 


fi 


. u 

fi 


o 

fi 
o 


"il 


a 

5 


O 

fi 


fi 

O- 


6 


fi 


fi 

11 


6 
-©- 


fi 

o 






s 












" 






' ' 










— 











67 



W^ 






sC 



^ 



5 6 



!)£ 



"V 



33: 



^?2I 



S 6 



^>- 



Q D 



5 6 



T. 6 



^ 



fcg- 



£ 



m 



-P-3- 



et 



5 6 



£Ê 



33: 



> 6 
33 



o - 



-o- 



-©- 



Lorsque deux notes sont liées a la basse, 
du temps faible dunp mesure au temps fort 
de la mesure suivante, il faut éviter que eette 
même disposition de note se trouve à la pre- 
mière partie. Cette règle s'applique non seu- 
lement aux marches, mais à toutes les suc- 
cessions (1 accords. 



pgig 



g-mr 



-o- 



wm 



5 5 



m 



F 



g g 



-o- 



3X 



g za 



33: 



-O- 



-O- 



îpS 



O 



3CE 



33- 



O .. Q , *+ . Q , O -r-o-r 



na 



I 



^P 



T 



r 



il 



H 



33^ 



33_ 



JCL 



Bfc 



S 



v-3^ 



m 



T 



fe: 



-©^ 



o 



33- 



-o- 



33_ 



33: 



-o- 



68 



XE 



-p.^-r^-g^» 



3E 



S 



z 



^ 



x+ — 



m 



Xt 



r> <> 



Q_ 



**=* 



j= 



X*- 



x>_ 



xv 



iC> 



za 



a 



m 



a 



-o- 



£f 



et 



XV 



_D 



ir 



x*~ 



5 6 



O 



"* 



MARCHES MODULANTES. 



PfÈg= 



fp£ : 



^ Bj 



«!= 



1 



?F 



«** 






m 



o^~ 



mm 



XE 



5 6 



5 6 



ëWz- 



m 



X» 



5 f, 

qg#g ± 



El 



S>- -9-fi- 



3E± 



O 

r 



r > 6 



>«>- 



T3 



5 , fi 



O 



O 



-■©- 



O 



xnxnfo^^ifr 



£.), 



xr 



o o 



x* 



o 



£ 



feo. 



^J^o- 



bfi 
Xî 



kij 



XE 



f 



X»— r^ Q 



XXI>>=lte^ Q -T- Q - 






xt 



LQL 



£2. 



O 



£et-^ 



xi 



xr 



XV- 



x»~ 



xv— 



-o- 



kA 



ilfi 

b 

xr 



>^ 



b6 

b 



b 



1tX3T 



-O- 



"*ct 



69 
EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES D HARMONIE 

non-modulantes et modulantes triée I aecord parfait majeur., 

l'accord parfait mineur, l'accord de quinte diminuée 

et les renversements de ees accords. 

(Vs exercices consistera .1 écrire les diverses marches suivantes h trois H » 
quatre parties vocales, ei a désigner les modèles et les progressions. 



MARCHES NON-MODULANTES. 



6 



SX 


UL 


h 


fi 
o 


fi 


fi 


fi 


h 


; 


4 V** a 










1 1 






n 


a ■> l'art if s . ^V-f s 














€1 


— o— M 


— f H 


















n 


1 3 Parties. % }h fa " 


(, 


fi 

— » — 


fi 
o 


fi 
1 — ° — 1 


fi 
o 


fi 

■€»■ 


fi 


r, 



3SÉ 



-, fi r . fi r , fi r » f. 5 G 5 U * '> 
» I O I " ' ° ~ 



^M> -M- o ^*=* 



-o- 



^ 



BSfÉ 



5 G 5 ^ 

#-: 1 — t f- 



3i8^ 



.O- I3C2 



^ÈÊ 



^ 1 g » L> 



a 



o — r~p 





-, 


c, 


Jr 


fi 


5 


6 


r 


r 


^i*- 


o 


o 


— O — 




ri 






—H 


-£— il*- 














O 




U>J 



-9^ 



_Q_ 



(, -Sr 5 fi 



31 



-O- 



r > fi 



-o- 



3T 



:o: 



-o- 



', f, 



:> i. 



^ 



-o— — " 



ro: 



g ^l^g 



MARCHES MODULANTES 



f 



35C 



^ 



T? P" 



^- 



!É 




Ç 



.^ :î: Jl^ 



-o- 



IX 



îo 






-o- 



si 



JCX 



~cr 



-»- 



JT 



^* 



ir 



70 PARTIMENTI 

pour J emploi de l'accord parfait majeur, do I accord parfait mineur. 

de I accord de quinte diminuer et des renversement s de ces accords. 
Si"." Leçon 




>2 t >JF t= t 4ttr 

«VSSK IMINNKF. "^>t I , V-* 



a. 



p~ 



-&- 



» fc 



îo- 



■K 



o 



fi r. 



g b 4 b 6 r , 



r, 

4 q 






s>: 



:ct: 



no: 



33T 



-o- 



_27. 



£ 



-O- 



337 



N'.'3. 



IIVSNF DONNEE. 



r, G 5 r , r. fi ^.6 fit, 6 s 55 

*VA -75 P- a TTT-] F — ^ ^-*S ^— JT- 


7(J c fi ^a — r ._j_ — ci_ ! 




* g 



»; <; r. r 



Z7" 



£T 



^ 



cz 



? 



331 



5 || fi > 5 fi Jr fi 5 fiS fi g r '^ 6 JL r> 5 6 r . 



ii\s*f imi'vnkv 




r. fi > 6 r > fi 5 6 5 fi r» 4 r. r, — fi 3 6 b,r. q4 r» b ~'TZ. 

:k fi 

s fi r. i; bs : 5 5 fi ( 




HVSM-: Ull'WFF 



? 



? — Cl" 



îô 



cr 



^ 



33 



o- 



^^ 



o 



ÏO 



«= 



-©- 



FT\ T»F LA PHEM1EBE P»KTIF 



SECONDE PARTIE 



i\ 



ACCORDS DISSO\\\A\TS 



1" Leçon des accords dissonnants. 

On appelle Accords dissonnants, l<-s accords dans lesquels on trouve «les 
intervalles dissonnants. 

DE L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 

et de ses renversements. 

V, accord de septième de dominante se fait seulement sur le cinquième degré 
du mode majeur et du mode mineur. 

Il se compose dune tierce majeure, d une quinte juste et dune septième mineure. 

On le chiffre par un 7 . 

['accord de septième de dominante, dans son enchaînement avec un autre ac- 
cord, a des noies qui ont un mouvement obligée; ainsi la tierce doit monter 
d un degré et la septième, descendre d un degré. 

Dans tous les accords, les notes ayant un mouvement ohlig-e ne peuvent pas 
être doublées. 



ACCORD 

.le 

SEPTIÈME lie DOMINANTE. 



mm — —- 



w 



f 



3" IIIH j V 
+ 



Position de 1 accord de septième de dominante sv: 



sur la gamme majeure. 



ÏT^ 



7 
+ Q O 



1 



Position de l'accord de septième de dominante w 

sur la gamme mineure. 



o 



o » 



*Π



m 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE, 
premier renversement de 1 accord de septième de dominante. 

L accord de quinte diminuée et sixte se compose dune tierce mineure, d une 
[pinte diminuée et d une sixte mineure. 
Il se fait dans le mode majeur et dans le mode mineur sur le septième degré'. 
On le chiffre par V.. 

ri • "^^" 9 / 9 • / 

La basse doit monter dun degré et la quinte, descendre d un degré. 



ACCORD 
QUINTE DIMINUEE et SIXTE. 



5Suw5?cts 



pt 



o 

6 



S= 



+ 



'ositiou de l'accord de quinte diminuée et sixte i v 

, • 3^ o 

^tir la gamme majeure. 



.Q 



O 



Positi 



<>n 



de I accord do quinte diminuée et sixte ~£tp 

sur la gamme mineure. 



xt 



o » 



-o- 



-o 



h 



ACCORD DE SIXTE SENSIBLE. 
second renversement de J accord de septième de dominante 

L accord de sixte sensible se compose dune tierce mineure, dune quarte jusff 
ei dune sixte majeure. 

Il se fait dans 1»' mode majeur et dans le mode mineur sur le second degré. 

On le chiffre par un +6. 

La tierce doit descendre dun degré et la sixte monter d un degré. 

ICCORI) F"M'\m MU, 



ACCORD 
SIXTE SENSIBLE./ 



ftV.im .j 



lo; 



L4HW * *^ ■ » k 



+K 



ï 



* 



+ 



Position de I accord do sixte sensible $ 

sur la gamme majeure. 



+fi 



^= a ,TS=^. 



ci o - 



-Q- 



Position de 1 accord de sixte sensible x 



+fc 



sur la gamme mineure. 



¥ 



:o=r_«> 



o o 



*Π



I 



ACCORD DE TRITON, 
troisième renversement de l'accord de septième de dominante 

L accord de triton se composé dune seconde majeure, d une quarte augmentée 
et d une sixte majeure. 

Il se fait dans le mode majeur et dans le mode mineur sur le quatrième degré. 

On le chiffre par +4. 

La basse doit descendre dun degré et la quarte, monter dun degré. 

\CCOHI) F»>M>AME!VT*I.. 



fi W,- , », ,( 



ACCORD 

.te 

TRITON. 



fff^lMHt 



*■ — s* — ^-Q- 

- 4 . a imin f > 

v>— î?ae--'-..;-0- 



4-4- 



'F 



o= 



ft 



i 



Position ii<- l'accord de triton 
sur la gamme majeure 



+4 



XE 



O- 



o Q : 



^cr 



Position 'de I aecord de triton m 



+4- 



stf la gamine mineure 



7 



_o_ 



^i — <t=^±: 



^5=^=*= 



EXERCICES SUR L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMnWTE lA 

et ses renversements., Au Kepos, 
et sur la disposition voeale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sut' quatre portées pour les voix, dans di- 
verses posit K»i>s ., les accords au repos indiques ci -dessous; a designer le mou- 
vement oblige des notes qui doivent monter ou descendre, et le ton au- 
quel ces différents accords appartiennent. A coté de chaque accord renverse, on 
écrira son accord fondamental. 

ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 

7 7 7 7 7 7 7 7 7- 7 7 7 7 ■" 7 7 r 7 

+ + + + + + + + +,+ + + + + + + + + 



sSS^S^feH^ 



|o= 



Hl!1iI_ 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE, 
premier renversement de I accord de septième de dominante. 

fi«66â€666G6fi § fi <j 6 




ACCORD DE SIXTE SENSIBLE, 

second renversement de l'accord de septième de dominante. 

>„+<! +6 +fc +6 +fe + 6 +6 +6 +6 +6 +6+6 +6 +6 +G +6 +b +6 



?■ "S^îeSiSiH^r^îS^iS 



ACCORD DE TRITON, 
troisième renversement de 1 accord de septième de dominante. 

+4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 




ï^sn 



Exercices sur les degrés quel accord de septième de dominante 
et ses renversement <• occupent dans la gramme majeure 
et dans \\ gamme mineure. 

Os exercices consistent a mettre les chiffres représentant 1 accord de septième 
de dominante et ses renversements, sur les divers degrés de la gamme majeure 
et de la gamme mineure suivantes, que ces accords peuvent occuper. 



GAMME MAJEURE 



3Ê 



o a 



o o 



-. O-R-ll 



gamm r m us fuk v.. -j ï-*— ** 



H£L 



1 



74 



DE LA lit SOU TIO\ NATURELLE 

de I accord de septième de déminante 
et deses renversements, i \ moi VEMF.ST sur un autre accord 
^2 " H Leçon. 
On appelle résolution naturelle d'un accord. 



/ \ 



Sri — o 



P 



rct 



JQ 



1 enchaînement il un accord à un autre accord dans la 
même tonalité, permettant aux notes du premier accord qui 
ont un mouvement obIige.,de se résoudre selon leur lendance. 

Résolutions naturelles de I accord de septième de déminante. 

\j accord de septième de. dominante a trois resolutions naturelles nui sont: les 
mouvements de sa liasse sur la tonique portant accord parfait^ sur la dominan- 
te portant accord de quarte et sixte^et sur la sus-dominante portant accord larfait. 



M "HE JIUEIIJ1 



MllJtE JII\Ki;i( 




Dans I enchaînement des accords a quatre 
parties. on supprime la quinte de I accord de 
septième de dominante, et on la rerflplace /v 
par sa note de basse doul>lee,lorsque cet accord 
se résout sur I accord parfait de la tonique. 

Quelquefi is dans le même enchaînement 
d accords, lorsque 1 arrangement des parties 
|exige,on ne fait pas cette suppression; mais 
• lans ce cas, c est la quinte de 1 accord par, 
fait de la to nique que 1 on supprime et qu on 
remplace par la doublure dune autre note 
de 1 accord. 



MOUE MAJEUR. 



+■ 

y 331 



?Ol 



:q: 



/ Y 



>1ii]ik MIXEUB. 

+ il 



MOItE MU Kl K. 



/ \ 






YlnlIE fllM.liH 



~Ç> — 



/ Y 



S^ÉeË! 






^ 



EEd 



Lorsque 1 accord de septième de dominante se resont sur la dominante portant 
accord de quarte et sixte, on peut a volonté supprimer ou ne pas supprimer sa 
quinte. Dans le premier cas, on remplace cette qpapte par sa note de- basse doublée. 



MOItE fl\IHR. 



HOUE W!>El'l|. 



/ \ 




1S=m 



? -zszm 



y 



rxa" 



f 

4 11 + 



- o 

4£ 

i. 

-t 
o 



On ne doit pas du tout supprimer la quinte 
de | accord de septième de dominante lorsque 
cil accord s>' résout sur la sus- dominante 
portant accord parfait. 



■OI)E YIUKI H 



nnllE YIINKI H 



il 



^F3E 



<» 



-o— 




/ HT 

Résolution naturelle de 1 accord de quinte diminuée e( sixte, 
premier renversement de raccord de septième de dominante. 

mon 



MOIIF M\.IK1 H 



«ope >iim ( h 



La résolut irn naturelle de 1 accord dp 



«pu tit«* diminuée et sixte se fait sur | ac_ fc'.v: < 
rord parfait dp la tonique. F 



âCES 



«, o 



a 



^>- 



■s 



-OT 




Résolut ion naturelle de 1 accord de sixte sensible, 
second renversement de laccord de septième de domina nie. 

T '11 - 4 II MODE MAJEUR. MODE MIKEtH. 

La resolution naturelle ,_ . . * t I 



de lacpord de sixte sen_ 1 

sible sp fait sur I accord de ex: 1 

( 




EX: 




si\l>' de la mediante. on sur 
laccord parfait de la tonique. 

Résolution naturelle de laccord de triton, 
troisième renversement de 1 accord de septième de dominante. 



iiouf hajech. 



La résolution naturelle de 1 accord dp ( 

•iton sp fait sur laccord de sixte de la EX: J 



MOI)* MINF.III 



ti 
inediant* 




;'fe 



i# 



EX: 



T) 



-g: 



EXERCICES SIR LA RESOIXTION NVTIREI 1 E 

de laecord do septième de dominante et de ses rem erseuunt s. EN mouvement 
sur un autre accord, et sur ï;i disposition vocale de ees accords. 

Os exercices consistent à disposer sur quatre portp'ps pour les voix, dans di_ 
prsps positions, les accords en mouvement indiques ci -dessous.; a designer le 
mouvement oblige des notos qui doivent monter ou descendre. et le ton auqupl 

ces différents groupes d accords appartiennent. 

ACCORD DE SEPTIEME TJE DOMINANTE 

(a\ec suppression de sa (limite.) 



+ 



SÈE5 



-O- 



!>0 H:> - 



Hr 



7TT 



*& 



+ f 



£€»- 



331 



Su 



o ro - 



o- 



331 



(sans suppression _de sa quinte.) 



^ 



-©- 



+ 



331 



w4^+"4^F; 



l>5 



m 



331 



o fo 



331 



33 



irr 



^ 



-©- 



(a\e. suppression de sa quinte ) 

7 '■ 7 !><> 7 k> 

+ b4 + i>4 i+ K 



S^H^Sr^^^^ 



fi 7 t (. 

1 4 + s 4 



fi - #(, 6 

4 + 4+4 



?*}- 



K^ 



^^ 



(s.inv suppression de sa quinte'.) 

7 ' 6 7 <> 7 

+ 4 + i>4 




(sans suppression de sa quinte.) 



^rKfn^t^^hM i 'iJ_ _Cl 



~o- 



o 



-o- 



£c3^3 



<> 



^=rr 



ACCOBD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE 
premier remei'se-ment- de I accord (!•' septième <!>• dominante 



t!î 



-fr*~ 



"sipdL 



<■> 



TOT 






o 



:o 



mr: : 



:<> 



o- - -" — - 



ACCOBD DE SIXTE SENSIBLE 

second rem rrsement de t accord de septième de dominante. 




ACCOFD DE TBITON. 

troisième renversement de l accord de septième de dominante. 



frfi 



!» (, 



fi +4 6 







b:\CEPTIONS. 



5 Leçon 

Les notes des accords dissonnants, nui onl un mouvement obligée, se résolvent 
quelquefois contrairement à leur résolution naturelle. 

\insi les notes nui doivent monter dun degré, peuvent quelquefois descendre 
du même intervalle, ou liien rester en place, sans monter ni descendre. Dans d autres 
cas., ces mêmes notes peuvent monter ou descendre par intervalles disjoints. 

En gênerai, il v a toujours une exception a la résolution dos notes des accorda 
dissonnants qui onl un mouvement obligé, lorsque ces accords se résolvent sur 
un accord qui fait nue modulation. 



/•; \ 



7^ — ^^^ë= 



') 



B 



-±- 



o- 



-±- 



:~o 



-©- 



:cg=J3 



±h 



-o- 



- o 



-*>^ 



H 



-o- 



&= 



— o 



De la résolution exceptionnelle dp la note sensible, 
dans 1 accord dp septième de dominante et ses renvei veinent « 

La note sensible employée dans 1 accord de septième de dominante et ses renver- 
sements descend au lieu démonter, lorsque tes accords se résolvent sur 1 accord de sep- 
tième île dominante du ton voisin de la sons-dominante. ou sur un de ses renversements. 



/ \: 



r=^ 


;±^r 


— O 1 




Il 


— o^= 


g-Q 


— o — ' 


$ô~ 


+ 


— 


-Orn 








+ 


■4-4 


•• o - 
-»- 

1, 


_Z1 


__u _ 


O"— i 


t->o 


— - - 


" 





t 



Dan 

.loin 



s I enchaînement de doux accords de septième i 

iinante., lorsqu'on écrit a quatre parties, on /.\ J 



doit supprimer la quinte a I un deux 



rv 


n 1 




n 1 


£f 


4- 


+ 


-o- 


fcV 








--> 


11 






1 — "©— ' 




L-O 1 





De La non-résolution des noies a Mouvement oblige. 77 
dans l'accord de septième de dominante et ses renversements. 

Les notes a mouvement obIîge,dans I accord de septième <l< dnirn ti.nid- ci ses 
renversements, ne montent ni no descendent, lorsque ces mêmes notes font partie 
•de I accord qui les suit . 



EX: 




Des échanges de notes entre laccord de septième de dominante 

et ses renversements. 

Lorsque laccord de septième de dominante et ses renversements se succedanl 
Mit r" eux, il y a entre les parties un échange de noies qui fait que celles qui ont un 
mouvement oblige montent ou descendent par intervalles disjoints: de manière 
quil faut envisager la resolution de ces notes comme suspendue, jusqu à ce quel un 
de ces accords se résolve. Dans les successions d accords avec échanges de notes, il 
y a toujours la non-résolution dt v quelques unes délies. 



t.X: 




Les échanges de notes se font presque toujours en plaçant., entre les notes qui 
s'échangent, une note étrangère aux accords, que l'on nomme note de passage 



EX: 




Du changement de position 
de laccord de septième de dominante et de ses renversements 

On peut pratiquer le changement de position avec les accords dissonnanl- Dans 
ce cas-la., il faut considérer la resolution des notes a mouvement oblige, comme 
étant suspendue jusqùa la resolution de la dernière position. 



^fe£ 



s 



-©- 



_Q_ 



-Q_ 



-&-. 



3T 



_Q- 



fr 



EX: 



^ 



3t 



JOE 



-&- 



"0~ 



-o- 



JOO: 



m 



-©- 



ixr: 



-o- 



10: 



TT 



-O 



-©- 



-o — 



33: 






-t-+ - 

— Q- 






* 



-o= 



o- 



zm 



7H 



I)»' la note cjui sert de résolution a la dissonnanee, 
dans I accord de septième de dominante et ses renversement! 

La noir (pli sert de l'i'sohilion a une dissonnanee m' doit pfre doiil»l«-*« i 
dans au< une partit*. lorsque cette noie doublée est amenée par le mouveJ 
iiniil harmonique (lii>><l avec |,i dissonnanee. Cette rejyle s applique a tous 
1rs arroi iU dissonnants. 



i: v : 




EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

de 1 accord do septième do dominante et de ses renversements 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces t'MM'cn fs ronsisient a disposer, sur quatre portées., pour les voix., dans 
diverses positions, les aVenfds indiques ci-dessous.; a designer le mouvement 
oblige des notes qui doivent monter ou descendre, les exceptions a ces mouve- 
ments, et les tons auxquels tes différents groupes d accords appartiennent. 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES REVERSEMENTS. 
(Résolution exceplionelle de la 'note sensible.) 

(\ri'uiil* df septiomr <tr dominante.) 




' Pi'i'inirr 1 1 m ersement ) 

fi fi h 

Jr +4 Jr -t-4 ■*- -r4 



fi (» 

fr +4 -V +4 
1ZEC 



fi (, 

■fr +4 "4r +4 



JB ^^M^ igggf 



:o- 



ro~ 



îcr 



ff o^irr 



( Second ronversvini ni 




(, + +i, 



˧^ 



^K> 



^ 



fi + rl-fi + 



r?o 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS 

( 'Non -resolution des notes .'» moiu Ml m oui k.i ■..) 



79 



\i iiiit) «1 •- s»'plifuiv do dninnunttO 

i, (> 7 <, • 7 fi 

-r^r-t-^-t--^ + ■«-'..+ 



fi fi 7 i, 

+ ~ + -- + * 



^L-urptFf fj^fc 



a to 



ïofeo 



o tf o- - 



' l'i i iiiiii i -rin ri «iMlifill I 

(, », fi (. fi 

5- +<i *- +fi ■*- +fi *• +6 -'* 



fi b fi 

•fi A- +6 -S- +fi ■*- +6 



isSi^^ 



-s-o-J^o- 



€> 



TV 



Q 



HH 



2d: 



(Si'innd ri'ini'isfUii'iit.) 

+ 6 +4 +6 4.4 +(, 4-4 + fi 4.4 4-8 +4 +(; 4-4 +<> +4 +6 4-4 



^gfgj 



JQZ 



-O- 



-O- 



fc>«- 



XV 



KV 



S<V 



ïo 



rolgo II 



I 1 nIMcllH' ITIlW'ISt'IlU'Ilt ) 

+ 4 + +4 4- 4-4 



•4 + +4 ++4 4- +4 



HOC 



loi 



j ^h?4^^ g£iHg£p 



+4 

J22Q_ 



^ 



m 



-&- 



fer 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS 

(Kchang'es de notes.) 
6 7 6 7 fi 



£r».Q 



i^i^F^Pqf^^eTtta 



:i 



1, fi fi fi », 

> .) £- +b j> *• +fi flr. 4v£ !> r . -ft-4-fi 

' O ■ x> 



P&feÉ^ 



55 s 



:o 



o 



o 



ZEE 



L €> 



<> 



HT 



O 



•fi 4-4 (. +6 



,/ if G i>6 

X « +6 +4 i> + f> +4 l>6 +4+fi 



^^ 



ro 



2rx 



o 



■>«- 



I» 



HP 



20: 



■7TT 



O- 



O 



SO: 



J*> 



TJ[ 



O 



m 



D 



O 



-t) 



<>■- 



H)- 



?an 



ACCCPD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS 
(Lohang'es de noies avec noies de passage. ) 

r, : r, : . : 1, <j — — 



S 



PP 



3^ 



É 



■7^1^- 



4^#aL: 



^=J=t^=^ 



FU=#^M 



fKS^ 



^a: 



t*. 



^défeaé£- 



^^^ 



^ 



+fi 



*P^£ 



Ê 



3 



•fi £. -^ 



b" 



=2^5 



-&—1T+&- 



9^-rr*-^ 



ze- 



G-\ 



n W I U ^J & 



ia: 



h — h 



£=ei:W 



232: 



FA HtC I CES SIR LE CHANGEMENT DE POSITION 

de 1 accord de septième de dominante et de ses renversements. 

( 1 «. exercices consistent a disposer sur quatre portées, pour les \oix. les 
accords indiques ci -dessous., en désignant la resolution des notes a mouvement 
oblige de la dernière position. On prendra pour modules, les exemples du texte 
explicatif avec leurs diverses positions. 



+ 



-o 



o 



JQ_ 



--po-— ■■ 



arr 



UCT 



2ET 



7TT 



SI 



80 EXERCICES SI R LES NOTES 

qui servent de résolution a la dissonnanee 
dans I accord de septième de dominante et ses remersements. 

Ces exercices consistent m indiquer., dans 1 enchaînement des accords su ivantsJ 
les diverses notes doublées permises et défendues., qui servent de resolution à 
la note dissonnante. 





«1 


-^o — 


r°^ 


o 


U 


h rr- 


■ ri | 







"-O- 


^0— 


*ô= 





-&- 




P " 


_« 


1*°-- 


1 

1 ! 


O — 


li _ 


tsx 


-o — 


._Q 


O 


l;o 


— — 





^ 























-e- 


£q 




l»o 










t 


o 


- o J 


£o- 


l>o 




o 


o_ 













O 




.F, 
















1 




■ 












7 
+ 


['(, 


+ + 


6 


fi 

-5" 


. 


■ffi 




6 


g 


+fi 




+4 


\>6 




'): o 








r» 


— Q — 











— — 


t* 


Ijf* 






s 






£U_ 






«1 


-e — ^ 






— 




Vf 



ï 



DE LA MODULATION 

avec 1 accord de septième de dominante 
et ses renversements. 

ricon. 

L accord de septième de dominante et ses renversements sont au rmmluv des 
meilleurs accords rxuir. muduler, a cause de la note sensible et de la sous- 
dominante qui en font partie. 

Modulations aux (ons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS ADX CINQ TONS VOISINE D l'T IWaJEUB 



Mu1l11l.1l.ion dTJl maj: Mori-.rfUl maj: Mu<l : <in maj: Mort: d Ut m«j : MnH.-HVl ni«j: 

en L:> min: pu Sol mai: en Mi min: en l'a mai: on Rc min: 







EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MlNEUR 

MoiliiUion HeLa mm: U,<1Hc La mini M...) He L:. min MnH He L;, min: Mod-.He L:, min 

1 I mai: en Mi min-. pu Sol mai: en lie mm en h» IU:, .\- 




Ht 



EXERCICES SIR LES HODITATIOSS Al A TO>S VOISINS 

avec laeeord de septième de dominante 

et ses renversement s». 

Ces i'M'itiii's consistent a faire les modulai ions aux cinq Ions v"isin> 
•1rs tons indiques ci - dessous en emplovanl pour coin 1 acoocd de septième 
<|i i dominante. e1 ses renversements., et »'ii disposant ces modulations suc quatre 
polices pour les voix. 

MCDULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Ml ? MAJEUR. 



m 



±z 



MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si MINEUR. 



^^ 



Modulations aux tons éloignés. 

L accord de septième de dominante Ht ses renversements ne peuvent f, 
par eux-mêmes des modulations ;uix tons éloignes que celles qui ont 
pur 1 équivoque et par les modulations intermédiaires. 

Plus tard on verra les modulations par f enharmonie, où 1 accord 
septième de dominante et ses renversements sont fréquemment employés. 



ure 
lieu 



(le 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 



Modulai mn il' La mil): 

,n |... inaj: 

par i < ju i \ ixjuf . 



Mud: dll n,..| en Mi maj: 
par îles modulations inlrmiediaires. 



M .1 .111 in..| •■„ 11, » „ 

pur «Ion modulai ions inleii 

iiMM' e<JLii\nnt]i'. 




EXERCICES SIR LES 1HOM LATHKIS Al X TOAS ELOIGNES 

avec 1 aeeord de septième de dominante 
et ses renversements. 

(,es exercices consistent a faire les modulations aux Ions eloiffnes indi. 

(pies ci- dessous., en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres 

des exemples précédents. On disposer,-! ensuite ces modulations sur B quatre 
portées pour les voix. 

M ..l„l.,l, „. <l. h. ,,„,.: Pli Fii ntaj: Mud il. -. > maj: eu Re inaj: M-.d .1. I.» m..j m Si > maj: 

|iar ii|nn,.i|iii-. |,,„ des modiilaliuiis inlci'liipdiairos. pal- des mnd iiili-nn. ,.\<. r<|iu\<npii 






m 



Z±L 



=fS 



mm 



H2 



DE DIVERSES CADENCES 

avec I accord de septième de dominante. 
srTeçon. 

L accord df septième df dominant e esl le meilleur accord pour faire les ci 
(Ifiucs: a I exception ) ourtant de la cadence interrompue et de la cadence plagale^daia 
lesquelles on ne pcul pas pratiquer cet accord. \\*'f I accord de septième de doinl 
natilc on fait un** nouvelle cadence que Ion appelle cadence évitée. 

De la cadence évitée. 

Le mouvement de 1 accord t\f septième de dnmjnante. montant dune quarte 
ou "descendant dune quinte sur un autre accord de septième de dominante, cous, 
litue la cadence évitée. 

( .iiIiïh t> r\i(re I i nulle ilf . 1..I.111 r «Allie I m 1 1 1 ■ 1 1 ■ ilr i .kIiik •<< cxilro. 



^ 



I \ 



-O- 



W 1 



^4 



^o- 



-■&- 



tr 



m 



3 



P V 



-a 

4- 



tr 



m 



EZZS 



=8^? 



_±_ 



P? 



-EO- 



^o 



EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 
dans le mode majeur et dans \e mode mineur 

M«>1)K M V.1K1 11. 
(.iiiloiuc iiiirl'iiMe. Formule île inlrnci' parfaite. Cadence a la (t'ini: Formule de lu rail: n 



3 



ilnlii: 



m 



ir 



E 



33: 



33: 



-Or 



:33** 



S-l^T 



_5^: 



4£ 



-<> 



xi 



o 



^^ 



^ 



o, 



o' 



,<> 



S 



+ 



ir 



+ + 



a n 



33: 



i 



331 



331 



^ 



ci =33 



( .i.l. n< 



i 



o l'i lupin 



O- 



3T 



:cî: 



:o 
o 



^ 



ÉpH 



r.irnuile do faden. 



o , r.nni.iir. 



»=9 



£z=: 



"#r 



g 



_a* 



-T7- 



33: 



8^= 



33: 



MODE MIMTI! 
Cadence parl'aili' rnruitil. de cadence parlai!?. Cad. n. 



.< I.. <l in: Formule do la rail a I;. .lui 



7 ^ ( Nc > 



■ — 3^-«— - 



o»- 



ZTT~ 



■*- 






rcr: 



o- 



^=f^ 



r? o 



■«r 



-o- 



■oo- 



o 



331 



"Sr 



*«»^ 



0«> 



33: 



TT 



s 



a 



(..l'Ii III I' I l'iliju.i 



A 



Formule d<* * .ulcnrc rompue. 
-h 



^^ 




z?=sô^ 



w 



m 



<i : 



~rr~ 
o 



z — a 



(. 

4 ■*- 



g" T 



& : 



£ 



*2o 

"C 9 



:: — o: 



-8r 



32: 






83 



EXERCICES SIK DIVERSES CADENCES 

avec l'accord «le septième de dominante 

Ces exercices consistent a faire les différentes cadences des finis indiquas ci-des- 
sous, en prenant seulement bouc modèles les basses et les i-hiffres des exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur rjuatre portées pour les voix. 

MODE WVIEIR. 

Cad pari' en Si b uiaj: Formule «le Cad.parfen Reinaj.: Cad: a la do in: en Fa inaj: Formule deCad:à lad ui m Limai 



m 



m 



VK- J£ 



Cad rompue en La ? inaj: Formule ffë Cad :rompueenSolmaj:Cad e»ilee en Mi ? inaj- Forint de do Cad: évitée en Mi mai: 



m=rî 



m*. J2 m 



>IU1)K WINEIB. 
Cad: par f: en Mi min: Formule de Cà<l:paiT: en f I min: Cad a la dom:en Si min: Formule de Cad.a la dmn enSibmin: 



51 



S 



m ~ v>*>, - 



3 



Cad rompue en Fa Jt min: Formule deCad.rouipueenlîe'min .Cad e\itee en Ct # min : Formule di-( ad é» ilee en Sol min: 



m 



m 



m* m 



*= 



DIVERSES MARCHES D HARMONIE MODULANTES 

avec 1 accord de septième de dominante et ses renversement». 

6" e Leçon 

MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE 

O , ■» , O 



■ b I 11 I il I o I o [ " I " 



-o- 



-©- 



JDC 



-O- 



M 



mt: 



m 



£o= 



-©- 



^&- 



ÎIX 



a: 



-o- 



m 



în: 



-o^ 



ir 



CF 



lo- 



ir 



-o- 



l 7 



7 



+ 



7 
+ 



m 



-»- 



JDl 



3T 



-O- 



t^= 



.^-m 



-©- 



jcn 



o- 



-o- 



J-Jl 



o 



>o- 



3T 



O , g 



:m 



F^ 



33: 



ÊP 



n: 



>s>- 



a 



>-«- 



X» 



LQ_ 



-O- 



xc 



-©- 



13 



^ 



fi 
Se 



_Q_ 



>Q 



fi 



fr«- 



|>5 



-O- 



fi 



-o- 



-o- 



-o- 



I. > 
11 



-©- 







ta 



-©- 



o 



£T 



S 



84 



l\ir >'\> ♦'plion. la marche suivante ne finit pas être écrite symétriquement 
cmnme |ms h litres inarches. 



*L 



3E 



<r 



-o^ 



m 






S 



rxr 



-o- 



^ 



+fi 



33: 



_Q_ 



-O- 



-O- 



33 



-©- 



+fi 

~tt: 



33: 



_Q_ 



-©- 



3trr 



+fi 



33: 



-o- 



o 



-o- 



1n^ 






I 



3T 



+4 



S 



-o- 



o 



^ 



331 



ta: 



+4 

— cr 



o 



4«i 



^CL 



+4 

— Q- 



33l 



fi 
31 



33. 



SJ. 



,+4 
go 



6 



La réalisation de la marche suivante produit, entre la première et la quai 
frieme nartie^ce qu'on appelle une imitation. 

1 z~ 1 



m 



331 



o P 



Q P 



3H 



:&P= 



Î9=*F 



■ a 



-©- 



-#« — P- 



fcg #P 



^ 



ta: 



m^ 



cr 



£ 



=g^ 



33: 



#P. ftP I 



^4^- ^ 



+4 fi 



= ttp P' 



j+4 6 



ni 



^ 



I un 1 .1 1 ion 



~+4 



4t3s: 



»P— f- 



85 



«^ee: 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 

1 liml..h<>n. I 



Q JlQ __^ ,_^o 



mm 



T>~r-rr^^~g 



-o^ 



Imitation. > 



>-»- 



33_ 



:>o 



-€*- 



?Q 



ta 



P 



33l ~ : 



33_ 



33_ 



>o- 



^O- 



^ 



Sf 



°='î&~- 



s^ 



+ 



+ 



±£ 



7 
+ 



ETE 



L+5- 



+ 



5 + 



33= 



ta: 



^ 



Set 



ta i ta 



° I • ? ° I O i ! ? Q i t\ 



=rcr 



BE 



te 



ta: 



-O 



-O 



33" 



^O 



JfO 



5ir 



=tta: 



Êâ 



?e^ 



' Imitation 



33: 



en 



-&- 



>o- 



33= 



zzer 



-©■- 



SE 



» + 



#6 fi 



+ fi 



+6 



7 
+ 



+ <> 



+ fi 



ta Eg> 



-€> 



Ct 



33= 



>o 



S 



E 



33= 



ta 



gô= 



ta | ,ta 



cz — ■ i . 



3== 



ta 



ErEta ?^ 



ta: 



tel 



J3 = :=xx= 






+4 

~I3~ 



ta= 



+4 
-o- 



ta- 



SO 



ta 



+4 
O 



ta 



««: 






-©- 



:cr 



fi 

33- 



-o- 



l +4 



33= 



-o- 

6 

-e+- 



33: 



>o^ 



X> 



33: 



grr"7o~^ 



ta- 



33" 



:i 



+4 
o: 



>e* 



I» 



ImmIjIii.ii 



86 

EXERCICES SI K DIVERSES MARCHES I» 'HARMONIE 

avec l'accord do septième de dominante et ses renversements. 

( «'s fX'Mi ii'-s consistant à écrire l»*s diverses marches suivantes a quatre par 
tics vnoales,et a designer Ihs modules, les progressions ainsi que les imitations. 

MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE 



7 
+ 



^— 4 



-o- 



. L 



O 



5 
3CC 



7 
+ 



im 



-o- 



7 
•f 



-O-'- 



o 



-t- 



m 






jg|g| 1 1 " | MJ t Qf^^A^ 



^i JL .6-5- 5 fi > r, 6 i- r. 



h 



O 



H 



1 



+f. n +f, r> +6 n + ( , 



+4 K +4 fi +4 .fi ,+4 fi 



3S 



+4 f, 



fi 

te- * 






% Jt^^d-4 6 



^P- 



ftP- 



ttg *» 



1 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 




+fi + +fi + +fi + + f, tj 



+4 * +4 # +4 g +4 » 



s^^g^^^g^ 



Èfffc: 



-**g-: 



C 



Jr +4 

o i ~txr 



fi fi x, 

■^ +4 Jr +4 || 



ÎO- 



1» =7TT 



-O- 



DES PARTI MENTI avec BASSE DOWEE 



87 



_,,,. . sans chiffres. 

7 Lpoon. 

[)nienavant, on devra trouver I harmonie de la basse donnée <!''s parti - 
menti et la chiffrer. On écrira ensuite ces partimenti, comrafl ceux qui ont 
procédé, sur quatre portées pour les voix. 

I.cs points principaux sur lesquels il faut s appuyer pour arriver a lii'-n chif- 
frer sont: les tonalités, les marches et les cadences,qu'il faut déterminer ave»* cer- 
titude. Ces divers points arrêtes, le reste du travail n'est pas difficile. 

PARTIMENTI 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 

( Résolution naturelle.) 



HISSE JMIXIXK 



*-2gˣ 



è 



cr 



m 



^ 



gXXi?- 1 - 



m 



:dl 



-o 



USEBia 



X3C 



-Q_ 



-O 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE 

(Résolution naturelle.) 

J21 



BASSE DONNEE. 7^ij 






::a 



t 



i 



T3~J 



tn: 



x»^ 



î<>- 



t>-U 



m 



$& 



a 



w<> 



<v* 



si 



332 



= ïf*j 



XJG 



XX 1 



go 7 



1 



Î^^^S 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ACCORD DE SIXTE SENSIRLE 
(Résolution naturelle.) 



B4SSE DOWEE. 



#^frff#frTT 



Sg^^^g 




ppp^g 



a ^p^B 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ACCORD DE TRITON 
(Résolution naturelle.) 



BASSE IXiXÎ 



» ^13p*fgjf£Hf ffe*^^ 



^f^P 



% ^f^ 



^^î- 



-i^- 



» 




r 



J2 



E3S 



S^iplgfSSigÉË^ 



PARTIMENTO POUR LES EXCEPTIONS ET LES ECHANGES DE NOTES 



BASSE DONSEE. /'^V^— ng^ 




^^S^§gîPpfe 



3cr: 



É^ffi^S 



y-I^ W " 



:zz: 



tto g 



:ê=zz: 



-|S- 



Ê 



=^=z£ 



Iszfc 



* 



-o 



rj 



S 



8S 



8 Leçon. 



Dl CHANT DONNE 



In v i \ 1 1 ' d école, on appelle chant donne la première partie d un partimento 
dont il faut trouver la basse et I harmonie. Il y en a. de plusieurs sortes: 1" Le 
«fiant donne note contre note; 2" le chant donne fleuri ; 3" le chant donne 
mélodique avec harmonie serrée; 4'.' le chant donne melodique,avec harmonie 
espacée. On n'aura a s occuper, pour le moment, que du chant donne note contre nota 

Du Chant donne note contre note. 

(Je (li.iut donne est la première partie dim partimento,ecrit en accords plaques. 



I.IIWT ImWK-. 



I.i' même imvr iiowe realise au 
sh basse et son harmonie. 



■* : î*mff%m 



i?-^ 



■ ■■■*■? 



a -, g 



S 



--o- 



T 



ï ê-z iJ M 3E_ 



o 



-fr 5+4 6 



=PT-£ 



n 



-O- 



n 



Q_ 



:rr 



-o— 



^ -[_ [-Ul- 



ll"l 



Dorénavant, il sera donne a taire, a la fin de chaque chapitre concernant un 
\»! accord, des exercices spéciaux pour Ips chants donnes note contre note 
i iirrespondant a ceux qui auront ete déjà faits dans ces divers chapitres. 

EXERCICES SIR L'ACCORD ME SEPTIEME DE DOMINANTE 

et ses renversement s. emploies sous les Chants donnes 

(es exercices consistent a trouver la basse et I harmonie des notes données 
ci- dessous a la première partie, et a les écrire ensuite sur quatre portées pour 
les voix, en désignant le ton auquel les accords trouves appartiennent. On fera 
ce travail en regardant la basse et I harmonie des exemples précédents qui y corres- 
pondent. 

ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS. 

AiM-ords o go roqroyr_OiJ 




Ai -i nids E\ >l(ll VKMEXT 
,l\.r Pt'Siiltitidll IKitlUi'Ilc 



-CL 



\ iq^-°r°l-^ 



Ace île •rplinnr lie ilnlil 

rr r* il » | rrTry 



^lol^oyôr.i^yoj^o, Ë ( 

IM \<i • de tri(ipi) 



<> 



p Ait dp iiiinilPiiini «l sixte, IH \ « <• <!»• siile sensible. 

(Résolution exceptionnelle «te l.< note sensible.) 
livordâ K\ WtlITEMEXT 1 — J - \ II Lr^lTr~-TZZl{Z - Il 1 Il 4 fl 

„ B ° V>c> I oTo |*o h o-L ôTito fer-rO I « 53 

itei I'..'.sulu*r«ine3<i| iii-lli'.|~ » y ■ ' ■ ' -JLp, - l ■ ^E IL 1 D 

Aie: iln sp|i|i«>hip de dont: l*"i Vcc: de i|tunlr diin ••! -i-.te. 




\cv: t\v Iriton. 



89 



; Non— résolution des notes ,t mouvement oblige.) 



Ace: de septième île doin 




1111 ; '° I ? 1 "'^"l^M 



m- 

\rc<|o quiiilf- f f i m : • I -ut*'. 




^i 



Air: de frit» 



(Kchnii^cs de notes.) 



HAcr.de septième de doin: IHAcc:dequintedim:e( sixte. P1Acc:desixle sensible, ^ \> <• il" Irilon. 



[Echanges de notes axée notes de passade.) 



-o— &- 



-?--=4-= 



FH : 



!«hz=të 



3X 



O 



fc£ 



I 



jàcc:deseptieme de dom: IHAcC:de quinte diui:et sixte. lrlAec:de sixte sensible. PI Ai i : île triton. 

MODULATION 



Modulations 



ModsdeSolmaji Mod.de Sol maj: Mod:deSol maj: Mod:deSolmaj: Mod:de Sol maj: 
en Mi min en lîe mai: en Si min: en ( I mai: pu Ln min: 



aux cinq tons voisins ju.it 
de SOL HA.I: 



o- 



4rr 



-©- 



o 



to 



«•, o 



i n i pt ^ihi 



Modulations 

aiixi'inij tons voisins 

de HE WIN: 



Mod:de Re min: Mod: de Re min: Mod:deRemin: Mod:de lie min: Mod-de Re min: 
on Fa maj . en L.i min : 




Mod-.deSol milieu 



Mod: de Si b maj*. en Re' maj: Mod-.de Re' maj:en Mi b maj s 

uardexmod intiajpr cq ni vu que. 



M 

aux 



Soltnaj. par équivoque, par des mod:inlermp<liaires. pardes 



HODE MAJEUR. 

Form: de Cad:parf: Forin (le Cad à la dom: 

■ ff.O... O ■ ik ggX O , On 



CADENCE 



rorm: dfi ChH'.p inpiie. 



In „,,,.„ „,.!.,„ 



MOUE WI\El H. 



KiM'Ili île ( ad ■ p\ i(pp. 
>l 




* 



.riirmilp Cad:parl": tbrm:de (m\n la 
2, 



Fnrm:de Cad.roini 



Form ,|p < ail:evitf 



w 



ffiMg M S g^ M 



^ta 



SiSW 



MARCHE. 



Mari h e avpc des accords a resolution naliirplle. 



Marche avec des accords a résolution exceptionnelle. 
2_ 




iIHANTnnXî 



PARTIMENTO 

Il faut trouvera employer, sous le t'h.int donne qui ^st ci-dessous. laoeord. 
île septième de dominante el ses renversements avec resolution naturelle seulement, 
une formule de cadence parfaite et une formule de cadence rompue. On le dispo- 
sera ensuite, avec sa basse et son harmonie sur quatre portées, pour lt-s voix. 



ti 

maj: 



^•pfg 



&=P 



m 



^&- 



ol _ Il 

aj I maj: T 



sx: 



32: 



22=^ 



~o~ 



90 



DE L'ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE 

et de ses renversements. 



9 ,oe Leçon. 

L? accord de septième de sensible sh fait seulement sur le septième degré «lu 
mode majeur. 

Il s»' compose d'un»' tierce mineure 5 dune quinte diminueeet dune septième mineure. 

On le chiffre par j^. 

L';iM. ii-d de septième de sensible, dans son enchaînement avec un autre accord, 
a des notes '|ui ont un mouvement oblige; ainsi, la liasse doit monter d tin 
degré, el la quinte et la septième descendre duo degré. 

'fep 



ICCORD 

.In 

SEPTIEME, «le SENSIBLE. 



-o^ 



Position de I accord de septième de sensible j 

sur la gamme majeure. 



7 
Jr 

o Q 



g-U_° Jilf > .-^- = | 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE, 
premier renversement de 1 accord de septième de sensible. 

L'accord rie quinte et -sixte sensible se compose <l une tierce mineure, d une 
quinte jnsl.' et dune sixte majeure. 

Il ^«' t'ait seulement dans le mode majeur sur le second degré. 

i >n |e chiffre par 5 . 

La basse doit monter d un degré la tierce et la quinte doivent descendre d un 
degré e| la sixte, monter d un degré. 

A<:<:<iiti> Fi>\!i\>iKXTir, 



\<< ORI) 
ci IMF.i SIXTE SENSIBLE. 



l—^?-mni 



V 



+ h 



>) 



<>- 



O^ 



Il f.int toujours disposer la quinte i 

e| la sixte de tel accord en rap- /•.*.< 



poil de septième. 



^ TT- 



+ <• 



w 



+h 



Position de l'accord de quinte et si\te sensible tv 

vin la gamme majpure. 



o 



o 



Q- 



<> 



m 



91 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE, 

second renversement de I accord de septième de sensible. 

Caccord de triton avec tierce majeure se compose dune tierce majeure, dune 
quart;* augmentée et dune sixte majeure. 

Il se fait seulement dans le mode majeur, sur le quatrième dngré. 

On le chiffre par jj. 

La basse doit descendre d un degré, la tierce doit également descendre il un 
degré et la quarte, monter d un degré. 



Acmi'.u 

TRITON'ave. TIK.RC K.MA.JKl lit 



SiS-t 



UCnltl) F0M»\>1HVT \I> 



+4 

> 

5^ 



0=r 



7 



O 



II faut toujours* disposer la tierce 
et la quarte de cet accord en rap- a.V 
port de septième. 



S^f 



t 



-o- 



o 



+4 



¥ 



-o- 



+4 



Position de 1 accord de triton avec tierce majeure 4 ^ . . o ~ r > ° ° ~ 






-o- 



331 



sur la gamme majeure. 

ACCORD DE SECONDE SENSIBLE, 
troisième renversement de 1 accord de septième de sensible. 

L? accord de seconde sensible se compose dune seconde majeure,d une quarto 1 
juste et dune sixte mineure. 

Il se fait seulement dans le mode majeur, sur le sixième degré. 

On le chiffre par +2 

La basse doit descendre d un dégreva seconde monter d un degré- el la sixte des- 
cendre <I un degré. 



ACCORD 

de 

SECONDE SENSIBLE 



(,''- n. jn AOOiim FHWMMEXTAIi 



Util II •■ 



3 



O 



¥ 



-o- 



11 faut toujours mettre a la pre- 
mière partie la seconde ou la quarte / y: 
de cet accord. 



&§ 



¥ 



&- 



o - — : 



? 



•+ 
+ ■-' 
— o— 



o- 



Position de 1 ''accord de seconde sensible 

sur la gamine majeure. 



^ i> _ o " 



-«->- 



Q_ 



EXERCICES SIR L'ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE 

et ses renversements. Au Repos, 
e1 sur la disposition vocale de ces accords. 

Os exercices- consistent a disposer sur quatre portées pour les voix dans 
diverses positions, les accords an repos indiques ci-dessous; a désigner le 
mouvement obligée d»'s notes qui doivent monter ou descendre, et le ton 
auque] ces différents accords appartiennent. A cote de chaque accord r*»nver- 
se^on écrira son accord fondamental. 

ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE. 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE, 

premier renversement de I accord de septième de sensible. 

+ (l +(, +,, +g + ^> +fi +fi +6 +fi +fi +G + fi + fi +fi + (, 

r. r» r . 5 r, 5 r» 5 5 5 5 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE, 



second renversement de 1 accord de septième de sensible. 

+4 ++ +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4. +4 
fi -, :> " S 3 . 3 3 b V \} 3 S fi 



ACCORD DE SECONDE SENSIBLE, 
troisième renversement de I accord de septième de sensible 




^S^ 



Exercices sue les degrés que l Accord de septième de sensible 
et ses renversements occupent dans la gamme majeure. 

tes exercices consistent a mettre les chiffres représentant 1 accord de sep- 
tième de seii-il.le et ses renversements, sur les divers degrés de la gamme 
majeure suivante que ces accords peuvent occuper. 



I.VMMK M UH RE. 



Q. 



o -o- 



^o=cr 



^=n= 



9% 



DE LA RESOLUTION WTI RKLLE 

de I accord de septième de sensible 
et de ses renversements, Efi MOI M.MI'AT suriinauti *e accord. 

10"." Lei-oii 

Résolution naturelle de I accord de septième de sensible 



La résolution naturelle de I accord de sep- 
tième <lf sensible sh fail sur l'accord parlait / \ 
majeur rie la tonique. 



Resolution naturelle de I accord deqiiinteet sixte sensible, 
premier renversement de I accord de septième de sensible. 




La resolution naturelle de 1 accord de quinte 
pt sixte sensible se fait sur I accord de sixte / v.- 
de la mediante. 









m 



8 



Sf-î 



rr. 



Resolution naturelle de I accord de triton avec tierce majeure, 
second renversement de l'accord de septième de sensible. 



La resolutfon naturelle de I accord de triton 
avec tierce majeure se fait sur I accord de sixte /v 
de la mediante. 



-o^ 



o 



+4 



o 



-o- 



Resolution naturelle de I accord de seconde sensible. 
troisième renversement de I accord de septième de sensible 

La résolution naturelle de 1 accord de seconde 

( 



sensible se fait sur 1 accord de quarte et sixte de 

la dominante. ' * 

La basse de cet accord doit toujours être enten- 
due avant ycomme liasse de l'accord précèdent 



ion 



5^ 



o 






m:: 



-§- 



m 



94 

EXERCICES SI/R 1,4 RESOLUTION NATURELLE 

<le. l'accord de septième do sensible 

«•I do ses renversements. En Mouvement sur un autre accord, 

et sur l.t disposition vocale do ces accords. 

(>s exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions, i»>s accords on mouvement indiques ci -dessous; a designer 
le mouvement ohlig-e des notes qui doivent monter nu descendre et |m ton 
auquel ces différents groupes d accords appartiennent. 



> 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE. 

3 -S- S > S > 5 > \ 



br> 



s^^E^a^^^^^ 



&m 



so 



CL 



>€> 



^O 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE, 
premier renversement de I accord de sept ieme de sensible. 




+4 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE, 
«eeond renversement de I accord de septième de sensible 

. +4 . +4 



+ 4 
3 



+4 
3 



u 



+4 
3 



ï>6 

b 



+4 



*î 'ï 






^UlïiUL-^ J^l^llt ^ 



^5 



! 



o- 



ACCORD DE SECONDE SENSIBLE, 
troisième renversement de 1 accord de septième de sensible 



4 

+ J 



S». 
?4 



7 



bfi 

»4 



+ J 



S6 

54 



^T fa -+ ! ^r^ pfpî 



:o 



*c>- 



£o 



^f 




95 
EXCEPTIONS. 

Il '"" I.OOOIl 

( r qui ;i ete ilit au chapitre de 1 accord fin s»'|»t i»>m»' de dmiiinante^sur les 
ex» fiili'ins concernant les accords dissonnants, s'applique également a I accord 

île Septième (je sensible et a ses renversements. 

De la résolution exceptionnelle de l.i note sensible, 
dans l'accord de septième de sensible et ses renversements 

La notft sensible emplovee dans 1 accord de septième de sensible et ses renversements, 
descend au lieu de monter, lorsque ces accords se résolvent sur les renversements delàc- 
cord de septième <le dominante, ou sur l'accord de quinte diminuée du ton voisin 
de la sous-dominante. 




De la non-resolution des notes a Mouvement oblige, 
dans l'accord de septième de sensible et ses renversements. 
Les "notes à mouvement obligée, dans 1 accord de septième de sensible et ses 
renversements, ne montent ni ne descendent, lorsque ces mêmes notes l'ont par- 
tie de 1 accord qui les suit. 



EX: 



\A_ ^zj 


— o— 


. 




o 


O 


tt= 




7 

Jlr 
tv 


P-^rP — 


■£j- 


TT 




■ TT 


a- — 

4 
+'2 
O 


+ 
1> 


+ 6 

î) 


+fi 




+4 
© 


J. o - 


-^^O — 


— « 


— o — 











De la resolution exceptionnelle de la sixte 
dans 1 accord de seconde sensible 

* 

La sixte de 1 accord de seconde sensible monte an lieu de descendre, lorsque 
cet accord se résout sur 1 accord parfait majeur de la dominante. 

Le même l'ait a lieu, lorsqu'on résout cet accord sur 1 accord de septième 
dominante dont on ne veut pas employer la quinte. 



A V 



m 



— o^ 



+ _ 



3T 



-Q-. 



+ 
JCH 



Des échanges de notes entre raccord 
de septième de sensible et ses renversement s 

Lorsque I accord de sfpl ii-un- de sensible fit ses renversements se succèdent 
enli eux, il v a enlre les parties un échange de notes qui fait que celles qui 
ont un mouvement obligé montent ou descendent par intervalles disjoints; 
.le manière qu'il tant envisager la résolution de ces notes comme suspendue 
jusqu a ce que I un de ces accords se résolve. Dans les successions d accords 
avec échange de notes, il y a toujours la non-resolution de quelques unes d elles. 



§?F 



KX 



§€: 






¥=^=^-^ 



ISr 



a: 

TT- 



-H 



++ 



LIT'— 



+4 



- o 
-TY- 

+ (> 






8 



-o- 



■o= 



o 



&= 



=--o- 



= o — - 



Les échanges de notes se (ont pi'esque toujours en plaçant des notes de 

i • ' ' i 

passage entre les notes uni s échangent . 




+4 + ,, 

, , r ' > 

Ce qui a ete dit au chapitre de 1 accord de septième de dominante.sur le 

changement de position des accords dissonnants et sur la douhlure de la note 
qui sert d»' résolution a la dissonnance., s'applique également a 1 accord de sep- 
tième de sensible et a ses renversements. 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

<le t accord de septième de sensible et de ses renversements 
et sur la disposition voeale d"e ees aeeords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions, les accords indiques ci- dessous;, a designer le mouvement 
oblig*e des notes qui doivent monter ou descendre, les exceptions a ces mou- 
\einentr,. et |es tons auxquels ces différents groupes d accords appartiennent. 

ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS 

(Résolution exceptionnelle (te la note sensible.) 

(\rrc.nl df septième de sensible ' 

> ++ > +4 > + •+ > +4 > -t-4 > +4 > +4 > +4 

%^ Q I- l ! '"tt J«pJto I o-WHh 1 1 .. I ,... Il ° 1-1 



' Pi-ein ni- remeïsellient.) 



+1. 



+1. 



+1. 



fe«j^^|^io!.oHl'"l., 




(Troisième renversement.) / 4. 

4-2 + fi 4-2 +6 + 2 + fi l+A i +f> + ^ + fl +ï 



¥ 



±& 



Lzrr 



IGl 



J*> 



<:> 



-fi +j +6 42 +6 



7TT 



i<> 



3Ï 



î^^i^fl^feî 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS 
(INon-resolution des notes à MOLTEMKNT OBLIGE.) 



(Accord de septième de sensible.) 

f, 7 (> 7 fi 



c. ç. 



jr *r Jr Jr -< <r 



«r w< 



fi 7 6 

-5r > -S" 



V c 



^ ^^o^e^J^U o^o l'-^o J ^FF^ 



K> >0 



(Premier renversement.) 

+ fi + fi +fi 4-fi +^ 

5 +6 S +6 5 +6 r. + fi r> +fi 



^S 



3Z 



XE 



-fi + fi +6 

r < +6 5 +6 r. +fi 



^^^IS 



CI 



ÏO 



(Second renversement.) 

4-4 +4 +4 +4 +4 ++ ++ 4-4 

ï 4-4 s +^ 3 4-4 3 4-4 3+4,1,^+ .4-4 - +4 



'JLo-u a^ - 



3i 



iFf ^ô^g^^ a 4wf^ g 



Troisième renversement J 

4 747474 7.4 74 

+2 + +2 4- +a + +^ + +^ + +- 

-©- 



4 7 4 7 

i-a + +2 4- 



? 



:cr 



-o 



3X 



" I o 



31 



3Q iflui 



:o 



înw 



^o: 



^o 



4 
+2 



4 
» 4-2 



ACCORD DE SECONDE SENSIBLE. 
(Résolu! ion exceptionnelle delà sixte.) 



7 4 

4- +a 



^^H-rH [ 



4 



4- +2 b5 4-2 + +-' b: 



4 
+ 2 



7 

+ 



a^ i "i o i ^ii.oi l ,=g^5g s 



33: 



3X 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS. 

(Echang-es de notes.) 



7 +6 
Sf r . fi 



t> O 



7 4-fi 
Jr r. fi > 

-o- 



+fi «fi 



% * 



&■ t; 



+6 SG + fi +4 



TT 



b ôji^MN^g 



ta: 



£?> 



^4M^ 



+ fi 4-4 i>6 4-6 +4 6 4-6 +4 +4 4-6 7 4-4 +6 

r. , 3 b 5 # % 5 # 6 3 5 J> b5 g 5 > # 



5^ 



£o- 



31 



M 



-O- 



tcc 



Sa: 



3X 



5^ 



I^ ^B J 



-o 



-Sr- 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS. 

( Echangées de notes avec notes de passade.) 

1>6 7 

\> if 



fepp^ j^ 




^6 
i, 



^pnffTffT^ ^ 



+<;■ 



4-( 



^+ftin^fT' y^i J ^i Tr 



r - + t 



F=^= 



riij 



P g H fin 



DE LA MODULATION 

a\ee I accord de septième de sensible et ses renversements 



VI I 



«MOU. 



I,'inc(nil (I'> septième <!** sensible el ses renversements,qui renferment la note sen- 
sible et la sous-dominante,sont également d»* lions accords pour moduler; mais 
comme ces accords ni' s emploient (|n»' dans le rnod^ majenr,on ne peut moduler avpc 
<mi\ i|iie dans les Ions majeurs. 

Modulations aux tons voisins 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX DEDX TONS VOISINS MAJEURS d'I'T MAJEUR 



Vloil ill'l m..; on S. I lllaj: M ml il II ma J : en Fa mai: 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MAJEURS DE La ilIlNEUR. 
WmH: de L» mi n : en lt uiaj: Mod:de La uu'n.en Sol maj: Mnd r|p La min: en Kh mai: 




EXERCICES SIR LES MODULATIONS AIX TONS VOISINS 

avec 1 accord de septième de sensible et ses renversements. 

Os exercices consistent à faire les modulations aux divers tons voisins dns tons 
indiques ci-dessous, en employant pour cela 1 accord fie septième de sensible et ses 
ii n versements et en disposant ces modulations sur quatre portées pour l» i s voix. 

MODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MAJEURS DE La MAJEUR. 



MODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MAJEURS DE Re HIlNEUR. 



Modulations aux tons éloignes. 
[? accord d<* septième de sensible et ses renversements,appartenant exclusive- 
ment au mode majeur, ne peuvent faire par eux-mêmes des modulations aux tons 
éloignes qu'au moyen des modulations intermédiaires. 

EXEMPLE DE MODULATION AUX TONS ELOIGNES 

M. il il II mi.iipii L;i ■* niai: par de> modulations intermediai 
4 . 1!_- ' . . . 



EXERCICE SLR LES MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES. ^ y 

avec l'accord de septième dv sensible et ses renversements. 

Cet exercice consiste a faire la modulation au ton éloigne indique ci-dessous, en 
prenant seulement pour modèles* la basse et les chiffres de I exemple précèdent . On 
disposera ensuite cette modulation sur quatre portées pour les, voix. 

Moil «Iplie iii»j:en Si ) mai: par itos iiiu(ltiliili(iiis intermédiaires. 



S 



DE DIVERSES FORMULES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie (accord de septième de sensible . 

et ses renversements. 
15': ,e Leçon. 

L accord de septième de sensible, se pratiquant sur le septième degré de la gam- 
me majeure., n'est pas propre a faire un acte de cadence; mais ilpeut être employé, 
ainsi que ses renversements, dans les diverses formules de cadences dun mode majeur. 

EXEMPLES DE DIVERSES FORMULES DE CADENCES DANS LE MODE MAJEUR 



Formule dp Cadence parfaite. Formule de (ad a la doit): Formule de Cadence interrompue. 




EXERCICES SIR DIVERSES FORMULES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie l'accord de septième de sensible 
et ses renversements. 

(.es exercices consistent a faire les différences formules de cadences des tons in- 
diques ci-dessous., en prenant seulement pont- modèles les basses et les chiffrés des exem- 
ples précédents .On réalisera ensuite ces formules decajlences sur quatre portées pour les voix. 

Formule <Ip (.adenre parfaite Formule deCadenoe a la dominante Formule deCadenrr interrompue 



m 



pu Mi l> ma | • 



r-n l!« 



^£E 



«S*= 



-} 



m 



en Si > ma j; 



3 ~ 



Formule de Cadence rompue 

po La ma j ■ 



Formule iIp Cadence pviIpp 



S* 



»n M 



en *li > ma 



LL 



iiioIp Jp i aden<-e iilaiale 

PO Sol lliaj* 






m 



100 

DIVERSES MARCHES D'HARMONIE MODULANTES 

avec f accord de septième de sensible et ses renversements. 
M*."' Leçon 

MARCHES ATEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 






> o | '> o 



'^.^■ J-g-^lV-JkQJzp I J? I ^ ° 1^"- 



m 



--o- 



ZXJ~ 



x> 



o 



o 



o 



û= 



o ^o \> & fL a „4, 



»o 



o 



o 



-cnto: 



o 



_o 



o 



XX 



si 



i><> 



-o^ 



&-A 



'O 



s 



o 



Q_ 



Jr 



XI 



f-o 



JO 



oi 



'o: 



3E 



>5 




cr 



Èi 



o 



-o 



o 



ce 



>©- 



XI 



a 



-o- 



o- 



-Ct 



;q 



_a_ 



!>o 



cr 



-n- (^ 



f 



zr 



-o 



m 



É 



r 



+G 



2 



o 






+« 



bf, 



+ft 






+4 



CL 



^=k 



"O- 



XU 



o 



+4 



!»G 



O ^ 



+4 
~X> : 



+4 
3 



a_ 



TT 



^o- 



et 



f^ 



J J 



W4- u 



>o- 



F=^T 



P=£ 



3= 



31 



-O 



^ 



?-* 



?tn 



i£ 



JJo - -P$o 






JLs: 



g 



-hP= 






3= 



o * 



:iï; 






+< 



4-J 



^FttT 



-r-O- 



o 



V 



ό 






ftr. 



+2 






U 



zc 



m 



4 »f, 
t3 4 



■Jr 3 



gftfj 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE. 



101 



-^ e 1 

— î" 


Cl 


o . 


=*©— 


^ô=^ 


7n 


_ o — 


«» 


. O ! 


->-o 




— & — - 


— o- — 


o 


o 


=£?>- 


o 


— o — 


— O — 


rr 


il* 


— o — - 


-W- 


o 


Hrn 


— -— ■- — 


Cl 


=&i 


o ~~ 


— P-o — — 




bo 


-s- 
— o — 


l +4 


O 


■ Irrr - 


+4 

— o — 


fi 
o — 


+ 4 


-S" 

O' ' 


p 1 

















1 1 





■s 



ï 



S 111 



*ô: 



JCH 



lo rzxy 



>-o- 



-o- 



-o- 



en 



« 1ZJQ_ 



LQ_ 



1*9- 



33: 



ir 



(9 



3a: 



-\ 



m 



l'ja 



+4 



S 



o— 






"O 



4 7 

■4? + 



+ 



4 7 



éê 



S 



■?■»- 



ïa ! - 



•+ 



f- 



!»5 



EXERCICES SLR DIVERSES MARCHES I> II UUIOME 

avec l'accord do septième de sensible et ses renversements. 

Ces exercices consistant a écrire les diverses marches suivantes a quatre parties 
yoea!es,fit a designer les modèles t>t Ihs progressions. 



Wé 



^- 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 

1 ^Fr- , r, jr > r > # 5 -*- 5 -fr- h5 -fi- br» .*- I>5 






xt 



TT 



►o- 



o- 



?Q 



fe£ 



+ G 

~cr 



•4-4 



(, 
-O- 



n: 



rn: 



-o- 



la 



ha^ 




mm 



-O- 



fi 
3i: 



+4 



-90- 



331 



+4 






+4 

3 



2Π



l>fi 
b 



-O- 



i 



s 



4 # r, * 



+2 «| 



4 ïf, 



i 




-s- 



> « 



""mÊÊÊi 



■■- 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 

-*- ' +4 i- +4 



£ 4 



SFT' T T^^F¥f 



f, +4 (■ +4 ' 

-S- -, -fi- -fr 



o==^ô=qH» 



3T Z^ 



^f 



+1 



+ 



? 



vp3 



f!! 



fl 



£=ïê: 



ta. q 



-+- + 



^ 



^ 



102 



PARTI MENTI 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L' ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE . 

(Resolution naturelle.) 
15™' Leçon 



«■ "^szs ^^ .i o i ■■ r i rr r 1 1 V \ n 'i^j i Jhi'i^ -fep 



tm 



^ > O 



g^FplfrfTg 



,' W|Q 



^^Z2 



Z2^=Z2 



fî^t^j^tr^ 



nteid^ 



PARTIMENTO POUF J EMPLOI DE L'ACCOBD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE . 

(Résolution naturelle.) 

EST— ^* 



• _-*** 



^r^- 



BASSE l><iK>KB -^-yr jr 



^^ 



ng^ 



a> 



cr 



o 



©n 



o«: 



ôa 



te= fr° 



p I H 



^ r^rJi J i' 11 ,o l li, ,gj J Li l \kjk^^^ 



o 



a 



* 



S 



stazz 



PARTIMENTO POUB LEMPLOI DE L ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE. 

(Résolution naturelle.) 



«m p^vF:r.. ^j^p^^[p^^^ 



Ov 



i£ 



£/. 



p3 



^^% ëjf % ^ 



W-p-r^g.- T -|W . I p^P^ l P 



(5. 



p^ 



^^ 



çagnfcïsiz^ 



!>o-- 



^[^Î^fj^^f-ll^f 5 ^ :! 



!zz£ 



M 



PABTIMENTO POCB LEMPLOI DE L ACCOBD DE SECONDE SENSIBLE 

(Résolution naturelle. ) 



TUSSE miMVFE. 



3 frtf ' \f f'I f J l i^ l 'J JMfflf ftf^P 



*A 



^ ^it." i rv i r y 1 . 1 1 1 mmMîrrîiffmffffm 



PABTIMENTO POUB LES EXCEPTIONS ET LES ECHANGES DE NOTES. 

1-1575 !>«. 



basse iM.%^F ^ytf^ r | i i ? ^ 



-O^ 



âfcfffi^fTWI 



i ' ■' M ' ji i yii^ ' n' iiiTiriiïïifrriiiiii 



^fc 



=o 



ÏIJ 



*v 



r f ffWffpPT^ 






EXERCICES SÏR L ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE 

et ses renversement s, employés sons les Chants Donnes. 



103 



Itt"" Leçon. 

lies exercices consistent a trouver la liasse «M 1 harmonie des notes données ci- 
dessous ;» la première partie, et à les écrire ensuite sur quatre portées pour les 
voix, en désignant le ton auquel les accords trouves appartiennent. On fera ce travail 
en regardant la basse et 1 harmonie des exercices précédents qui y correspondent. 

ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS. 



Accords 
M BFPOS 



I 



o-4~o & 



Ace: (le se|iliplnp 

de sensible . 



O 



JArCrde minitel I sl\tp 

sensible. 



m\Ii' |R \i c: de tHtun H \cc:de scinnX 



Accords ER MOUTEWEKT 

artif résolution naturelle, -S 



JQZ 



+ç>- 



îzo: 



-e- 



~o- 



A.C: (le tî'illl 

ici' lien o m» j 



Ar(*i »ie septième <le sensible 



-O- 



m 



\. c.de quint». h sixl 



e sensinlc 



SU 



-o- 



o- 



XE 



^>- 



r^^T^ g^g^g^ 



\lT; (le (ciliin H»e( lien 



Ace- «le seconde sensible. 



Accords F\ >IiU VK mKSt 
avec résolut ion i'xi eptionnolle. 



( Resolution exceptionnelle de la note sensible.. ) 



O 



EF-ft-Q-:fta: 



m 



t^ 



\vc: <|p spntipine Ao sensîlH'». 



:cr 



o 



S 



\r«>: tle munie el sixte sensible- 




™ \cc; de triton avec tierce mai: 

f Nuii-rësollilinn d*-s notes a mouvement oWÎÇk.) 



\*Ti et*» se* onde sensible 




Acr?de septième «je sensible 



*\< c: de «îiiînle et siiLe sensible 



O I O -j]— Il I 1>Q—J| ^° I J frTT 



o— , — O- 



m 



Tfc 



\rc: de triton avec tierce inai: 



A<c:f|p seconde •.pnvililr 



(Résolution exceptionnelle de la Sixte danslaccord de seconde sensible.) 

I 




Ace: do seconde sensil 
I F 'chantres de notes.) 



-O 



17 e 



cr 



lo 



m 



ace: de seconde sensible. 
-O . CL 



^a 



M 
\<c:(|p septième de sensible. "^Acc: de quinte et suie sensib 

(Fchanges de notes arec notes de passage.) 

jtg — j— #^ g h , P— ^- q=fi= 



^O 



Ai ( : de. triton h\p< Il 



f 



ï 



i^ 



1 



" A.r:de septième d» s^n-ibl 



' V c: dp(|ionlppl Mile sensible. 



\cc:de tril'in a\eo ti 



104 



MODULATION 



Mod: clfMi >maj en s i > u»aj: Mod dp Mi lMnaj,en La i> maj 



Modulations 
aux <!• m Ion* mis 

■il- vi ■ 11 \-i 



r 2 Ol 



T~T - 



! 



_Q_ 



>o- 



Ta: 



Mndlll.lt inns 

am fruiii tons voisins . 

cl.' «I *1l\ 



Modulations 

an x Ions i'l(i|?iif.s 



Mod de Mi min: en Sol maj: Mod: de Mi min: en Remaj: Mod: de Mi tain: en tJtiuaj: 



a_ 



Ë 



<> 



-o~ 



~n- 



^- 



Mod: de Si innpen Sol mai: par de- modulations intermédiaires- 

m 




CADENCE. 
m < ■ i • k >n.inn. 

Foi mule de ( adenre p iile Formule de Padem e ;. |,i d 01 Formule de ( adenoe interromp 



n± 



w- 



& 



1 



v=& 



?=& 



-Q-- 



TF* 



F* 



t^ËlE^^ëgpg^^ 



Formule de Cadem <> rompu* 



% 



\ rmule dp ( adence e* il**** . rurinule de Cadence plaffafa 



IF 



$—-0p\- Q \ [ J r j I O-4-f-Ty-- 



I 




^ ""Hl 9 j? I P-g 




MARCHE. 

M mhc ave»' de» a'rcordv a résolution naturelle. Marche avec do. accords a resolution exceptionnelle. 

JQ . p . — « — . l... . U .. — _i _ Jt- 



-O- 



£ïi 



a 



£ 



I^T1= 



r 



PARTIMENTO 

I! faut trouver a employer., sous le chanl donne qui est ci-dessous, I accord de 
septième dp sensible et ses renversements avec résolution naturelle seulement, et 
deux formules de cadences parfaites . On le disposera ensuit»» avec sa basse H son 
harmonie sur quatre portées pour les voix. 



Fa r ■ 1 l I r 

maj: l .^._»Z H 9. Ima|:l 

- - V TE^rJ^T^E^^B 

(HAVT POMNE.-IU j) H~ ~ | ] ~ ~\ 



^ 



m&ïrF^l 



a 



Xl_ 



DE L'ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE 

ammf . et de ses renversements. 

17 Leçon. 

L'accord de septième diminuée se fait seulement sur le septième degré <rhi modd 
mineur . 

Il se compose dune tierce mineure.durie quinte diminuée et dune septième diminuée. 

On le chiffre par un -7" 

I,'' accord de septième diminuée, dans son enchaînement avec un autre accord, a des 
notes « 1 1 1 î ont un mouvement oblige ; ainsi la liasse doit monter dun degré et la qninle 
et la septième descendre il un degré. 



\( ( Olil) 



M l'TIMIr. IHMIM F.E 



t 



>. non *-» 



'> 



>e* 



■JL. 



Position de 1 accord do septième diminuée 



io: 



sur la gamme mineure, 



#- 



:OZI^= 



a 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE, 

premier remerst'incnl de I accord de septième diminuée. 

[Raccord de quinte diminuée et sixte sensible se composa dune tierce mineure 
dune quinte diminuée et dune sixte majeure. 

11 se lait seulement dans le mode mineur, sur le second degré. 

On le chiffre par b*. 

La liasse et la sixte doivent monter d un degré, el la tierce et la quinte, des- 
cend) e d un degré. 



ACCORD 



IIIIMF, DIMIINI F.F.ri SIXTE SENSIBLEJ 






\C( 1)1111 > l'MiAVKVI \|, 



9 



ësî 



^.tiifrMYi 

-m O X 

>. Illl II l f-\ 

-5L 



"W 



fo- 



+ <. 



Position de 1 accord de quinte diminuée et sixte sensible^ ,Jr 

sur la gamme mineure. * "q-Q - 



CE» 



O^^ 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MINEURE, 
second renversement de raccord de septième diminuée . 
L'accord de triton avec tierce mineure se compose dune tierce mineure, d'uni 
quarte augmentée et dune sixte majeure. 

Il se fait seulement dans le mode mineur, sur le quatrième degré. 

On le chiffre par -^ . 

La liasse et la tierce doivent descendre d un degré, et la quarte monter d un degré. 

ACC(IR1> FONDAMENTAL. 



Af.COlil) 
TRITON, avec TIF.R*. K MINEUR 




Position de f accord de triton avec tierce mineure :ç 



sur la gamme mineure 






_Q 



O 



O 



^-o4^ 



ACCORD DE SECONDE AUGMENTEE, 
trosieme renversement de 1 accord de septième diminuée 
L accord de seconde augmentée se compose dune seconde augmentée-, dune. quar- 
te augmentée et d une sixte majeure. 

Il se fait seulement dans le mode mineur, sur le sixième degré. 

On le chiffre par +2. 

La basse et la sixte doivent descendre d un degré, et la seconde, monter d un degré. 

tP A'rrilMI ri'NliAWFA'TAL. 



ACCORD 



sF( OM)F, M <.MF.NTF.KJ 



£ 



<>- 



w 



s^ 



Position <le 1 accord de seconde augmentée :q 



sur la gamme mineure 



-rr--e- 



-n — - e- 



Jtto; 



106 , v 

EXERCICES SIR L ACCORD DE SEPTIEME DIMIATEE 

et ses renversements. Au Repos. 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

(«'s exercices consistent ;i disposer sur quatre portées pour les voix-, dans di 
verses positions, les accords au repos indiques ci -dessous, a designer le mou 
vement ol>lig-c des noies qui doivent monter ou descendre et le'ton auquel ces 
différents accords appartiennent. A cote de chaque accord renverse, on écrira son 
accord fondamental . 



Jr- 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE. 

Jf- J~ ?~ J/~ jf- Jf~ -9~ -9~ 






^fadfgfeJ^^ ^ ^^ ^ M^ ^s 



=C 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE, 

premier renversement dp 1 accord de septième diminuée. 

+fi +fi +fi + G +fi +c, +(, +fi +6 +(> +G +G +6 +f> +', 
Jr Jr Jr Jfr -S" fr Je jfr Jfr &■ J-r JSr Jr -6- -fr 



■in^ gi ^f^Fq^ ^ ^ F^ ^^SË^a^ 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MINEURE, 

second renversement do laceord do septième diminuée. 

+4 ++ +4 +4 +4- +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 +4 
3 •> 3 j 5 b 

33 



■Egj-TT ■T .TI RIg ^ ^ l^Ff 



+4 +4 "*"■+ "*"4 

b D i » b 



^>o- 



*^- 



jiâcn 



jrr 



ACCORD DE SECONDE AUGMENTEE, 

troisième renversement de laecord de septième diminuée. 



+y +'j +a 




^^1^1 



Exercices sur les degrés que 1 accord de septième diminuée 
et ses renversements occupent dans la gamme mineure. 

(.es l'M'iTin's consistent a mettre l^s chiffres représentant laceord de septienMj 
diminuée et ses renversements,sur les divers degrés de la gamme mineure sui- 
vante que ces accords peuvent occuper . 



CAMMK MINKUîF. ~)" ^ \ i v-O— " 



107 



DE LA RESOLUTION NATURELLE 

de 1 accord de septième diminuée 
et de ses renversements, EN MOUVEMENT sur un autre accord. 

18"' Leçon 

Résolution naturelle do laccord de septième diminuée. 



La résolution naturelle de 1 accord de sep- 
tième diminuée se fait sur 1 accord parfait /y. 
mineur de la tonique. 



3, 



-S== 



H: ?" 



2 



^ 



Résolution naturelle de laccord de quinte diminuée et sixte sensible, 
premier renversement de laccord do septième diminuée. 



La résolution naturelle de laccord fie quinte 
diminuée e1 sixte sensible se fait sur laccord / v; 

de sixte de la mediante. 



% 



n Pptî ^: 



o 



s 



--o- 



33: 



3T 



Resolution naturelle de laccord de triton avec tierce mincuie, 
second renversement do laccord do septième diminuée. 



La résolution naturelle de laccord de triton 
avec tierce mineure se fait sut' laccord de sixte EX: 

de la mediante. 



IeSéë 



£ee 



O: 



zaz 



^m 



ire 



Résolution naturelle do laccord do seconde augmentée, 
troisième renversement do laccord de septième diminuée. 



La résolution naturelle de laVcord de seconde 
augmentée se fait sur laccord d»' quarte ni sixte m. 

île la dominante. 



-Q 


11 


JL r» 




rv"> cci 


Il 






~2 


f, 

4 


44=— — -Tk 













108 



EXHUMES SIR LA RESOU TIO> NATIREME 

de laeeord de septième diminuée 
et de s<s renversement s, En Houvement sur un autre accord, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

( es exerrici-* consistent ,i disposer sur quatrp portpes pour l»-s \oix, danl 
diverses positions. les accords en mouvement indiques ci -dessous; a desicnel 
!•' mouvement oblige <l»'s notes nui doivent monter ou descendre ••! 1»« ton 

.iii(|ui'l '''s différents groupes dacconhi appartiennent. 

ACCOPD DE SEPTIEME DIMINUEE 



^S 



t:, 



xn 



rtr 



-o- 



:o- 



3E 



33: 



-©- 



*Gr 



15- 



ri3^ 



-o- 



;o 



icr 



rn: 



ïo= 



ACCORD LE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE, 

premier renversement de laeeord do septième diminuée. 



(i :i. — i. (, —i. 



■(, +6 






(, * (i 



331 



:<^rkJ 



*©= 



33: 



■«- 



zrr 



^o^ 



33 



O" 



33: 



33: 



J»o- 



-©- 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MINEURE. 

second renversement de laeeord de septième diminuée. 



+ 4 



-4 g c +4 >(> +4 $<. 



) 


!»(, b 


i ■' 


> 


t > 


s 


E 


^ 


g 


- 


# 


) 


i 


jf 


i\- 1 


i Il ^ 


711 










4tu_i 








tO 


II 


i 


y- Wll 


±4H 




4*»- 


W 


-#^- 


_ru 




j»*j 


S« 


-o— 




h^W 


k^ 



ACCORD DE SECONDE AUGMENTEE. 

troisième renversement de laeeord de septième diminuée. 



4-J 


4 


-2 


(, 
4 


4-J 


1. 


4-Vj 
un 


4 


+ 'J 


X, 

4 


-t-'J 


4 


4-U 


i*fi 

4 


■fa 


bfi 

>4 


*V 13_ 


-< V 


























7ii 




r 










11 






7c î 
















j 


- 


11 






















il 
























!«i 


o^ 











































109 

EXCEP'l IONS. 
19!" e Lecon. 

Ce qui ;i «'te «lit ;m chapitre de (accord il»' sept lenio rie dominante, sur les 
exf'pf ions coin ci liant les accords dissonnants, s implique e«*alemen1 ;i 1 accord 
le septième diminuée H a s^s renversements. 

De la résolution exceptionnelle de la noie sensible 

dans 1 accord de septième diminuée et ses renversements. 

La note sensible employée dans I accord de septième diminuée et ses renversements 
descend au lien de monter,, lorsque ces accords se résolvent sur les renversements de 
l.iccoiil de septième de dominante, ou sur 1 accord de quinte diminuée du ton \oisin 
de la sons- dominante. 



EX 



%^ 



? 



* 



?o: 



3Π



O- 



}&- 



^ 



+ (, 



-&- 



^ 



3tn: 



^S 



+4 



-O^ 



^E 



3PΠ



ïË3Et%- 



+•-' 



-o^ 



m: 



De la non -resolution des notes a Mouvement oflige, 
dans 1 accord de septième diminuée et ses renversements. 

Les notes a mouvement obligée,, dans laecord de septieme/diminue'e et ses 

renversements,, ne montent ni ne descendent, lorsque ces mêmes notes font partie 
de I accord qui les suit. 



W 



i . v 



& 



3^ 



K> 



^ 



O— 



:=f«c 



ir 



-& 



+ fi 



-O- 



^ 



-o- 



ife^^ 



-^ 



+ 4 



; ^- 



* 



-&-. 



+ 



Do la résolution exceptionnelle de la sixte 
dans 1 accord de seconde augmentée 

F, a sixte de 1 accord de seconde augmentée monte au lieu de descendre, lorsque 
cet accord se résout sur 1 accord parfait majeur de la dominante. 

Le même fait a lieu. si 1 accord de seconde augmentée se résout sur | accord de 

septième de dominante dont on ne veut pas employer la quinte. 






m 



-Q- 



O 



/ \ 



ito 



Des échangés de notes entre I accord 
de septième diminuée et ses renversements. 

Lorsque I accord de septième diminuée et ses renversements se suecedenl 
entreux. il v a entre le* parties un échange rie. noies qui fait que (flics qui ont 
un moinemcnl oblige montent en descendent par intervalles disjoints; <!»' 
manière quil Tant envisager la résolution de ces notes comme suspendue jusqua 
(••que lun de ces accords se résolve l>;ms les successions dacedvds avec échange 
de notes.il y a toujours la non-resolution de quelques unes délies. 



/ v. 




Les échanges de notes se font presque toujours en plaçant des notes de 
passage entre les notes qui sechangent. 



/.v 




^juMpii^ m ëÀ ^^ ^m 



• +6 



(le qui a ete dit au chapitre de I accord de septième de dominante, sur le 
changement de position des accords dissonnants et sur la douldure de la note 
qui sert (le resolution a la dissonnance. s Rapplique ('paiement a 1 accord de sep_ 
tieme diminuée , et a ses renversements. 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

de I accord de septième diminuée et de ses renversements 

et sur la -disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions, les accords indiqués ci- dissous.-, a designer le mouvement 
oblige des notes qui doivent monter ou descendre., les exceptions a ces mouve- 
ments et les tons auxquels ces différents groupes dacrords appartiennent. 

ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 
(Resolution exceptionnelle de la noie sensible.) 



(Acciii'd de septième diminuée.) 



* 



rm 



m 



**- 



SO 



^m 



Su en 



' *4 — -+ 



ËUHU_koJ 



a rcr 



rarra 



( l'rellileï l'enw-ïSeniellt. ) 



+ fi 



+ (. 



*>\ 



ce 



"O 



-o- 



-o- 



3£ 



:*«- 



:a 



^^^pg ^^^i 



; si'i'imd i enverseiiieitt 

— H- fi ++ I. —4 I, +1 

t 



i\\ 



* 9 ~. b 



^^^f^^ 



gSi 



S 



CI ri'i^it'im- i-emi Tsenient.) 

■+--> -h; jf'J ■*■« +'j -*-fi — 'J i-fi 
in; 



^±n; 



^f^ l k> l r° r'^f^ ^i 



0=J>0 






:o 



3^" Q i 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 

(Non- résolut ion des notes a MOrviMiM orlk.k ) 

i \, i m-d de septième diminuée.) 

i, (. (, (, (. f. i, 






maen 



a^im 



TT~33 



50— -50- 



"o - ticr 



( Premier renversement.) 

+ i. +l. +6 , +(, 



-t, -h. i-fi 



^iH 



1 



-O- 



*» 



O- 



-©- 



-O- 



ëe-fso- 



tsn 



-fczbrfe 



.(Sri niiH ren\ei st'llM-Dt ) 

+4 +4 +4- +4 +4 +4 +4 +4 

-, +4 r. +4 ■. +4 3 +4 !» +4 -> +4 > +4 > +4 



SE 



tj n~ 



Tcr-gg 



-o — o 



^O— !*€> 



-O O 



o I g 



i»o— -?o 



;;r i on 



i (Troisième renverse 

+ 'J -i- +:i 


ment .) 

+ 


+ ii 


+ - +j 


-i- 


+\i 


+ 


• ,, ■ 


-t- 


4-U 


+ 


+2 


+ 










|| 




u c\ 














s* * 




" 




!>iï 


O 






tr" 






ïï 








J 


1 » 


Q 




1 








-O- 






tf*-» " 








II 






Il ;i> 


Q 






3L> 














, 


' AC( 

PlPSO 


lORD DE ï 
lui ion e\< 


.EC0IN 
ejilio 


DE A 
nnoll 


LGMI 
P (le 


:nte'i 

la six 


E. 

te.) 











+ +1 



ta + +: 



m 



IcT 



Sec 



+'J + 



ï 



-o- 



n 



-©- 



^o 



5m 



-&- 



£o= 



ir 



^o- 



ir 



7T1~ 



-O- 



*€T 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 

(Echanges de notes.) 

+6 +6 +6 #6 +6 #6+64-4 + i. -t-4 +«+4 ci. +(, +4 :i, 



9! 



Dl 



gôlgnlU." 1 " 3 



of 



+4 



engq 



ëoJ* 



o 



o 



|>G +4 >(, +4 

'j 4 > — '-!■ ■> 4 
ZEE 



fe^S^ 



^ 



,, +4 ,; +.j ++ _,, 



+y +4 -t-<i 



^^SP3 



XXK 



?o 



7TT 



^> 



£<> 



m 



ta 



o 



eo 



->*> 



o 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE. 
(Echanges do notes avee notes do passage.) 



Z&ï™'?U»^AiM^ T " k ^ 



tri^n 



&-, 



&■- 



■t Si. 



WÊm m S ïM 



|-4- >(,+4 »(>+■* '• —4- 

-,4 "• ;"+ -.- 



gëga 



^TH PH»; IJ^ 



to K ^g, ! 7 ^^ 



2*g: 



1SB 



J^J5. 



WM 



112 



DE LA MODULATION 

avec I accord de septième diminuée et ses renversements 

•tOTLeeon 

Lan i. ni d«' septième diminuée et ses renversements, qui renfermenl la note 
sensible •■» la sous-dominante, sont également d excellents accords pour 
moduler; mais comme chs accords «ne s'emploient «pi»' dans le mode niini'ui'.im 
ne peut moduler avec eux «pie dans les loris mineurs. 

Hodulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MINEURS DlT MAJEUR. 

M,. ,!,,!., Ii. i, ,l'l I iniij en Lh mi n: M,,<l .1 1 I i....| «m lie min Mo.l: (ILl ma j: en Mi min: 



3Π



331 



331 



m 



^W 



33: 



-o^ 



^o~ 



^c 



tr; 



-o— 



■o- 



!>TT 



or 



75" 






-o 



s 



fÉES 



3V 



-O- 



~n~ 



33" 



33 



33: 



EXFMFLES DE MODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MINEURS DE La "MlNEUR 

M .il ili' Lii miir en Mi min: M 'I <!<■ Lh min: en Re min: 



r J 














f£si 


~ H 


— « 


— 8 


ci 


-k» 1 


e> 


~ 


-0 

+ (_, 


— — 


_g. __ 

çj 


-— «=» 1 


— H- 




^^ — 


— so- 


* 1 




*■ » 


— ^— 


— 


/ V 
























u 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS Al X TOXS VOISINS 

avee laceord de septième diminuée et ses renversements. 

( . - exercices consistent a faire les modulations aux diversions voisins des tons 
indiques ci-dessous., en employant pour cela laceord d< i septième diminuée et ses 
t t'iiM'i sements, et en disposant ces modulations sur quatre portées poui" les voix. 

MODULATIONS /UX TROIS TONS VOISINS MINEURS DE >Jl > MAJEUR 



MCrt LATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MINEURS DE Si MINEUR. 



r=— 1 



Modulations aux tons éloignes. 



Liaccord de septième diminuée e| ses renversements appartenant exe 
au mode mineur, ne peuvenl faire par eux-mêmes d''s modulations aux 
g nés quau moyen des modulations intermédiaires, Plus tard on 
modulations par 1 Enharmonie, où laceord de septième diminuée et 
sements smit fréquemment employés. 



Ilisivenniit 

tons elo! 
verra 1*1 
ses renvef 



EXEMPLE DE MODULATION AUX TONS ELOIGNES. 



M...I. île I 



I 



r 



,.r des i.,.-.lnl..li 



ni, ri,,..!, 



M R 7 



s 



:£n: 



F^ 



-t> 



sm 



ro 



:o- 



331 



+4 
zorz 



-o- 



-o- 



o 



:rcr 



^8= 



^ 






-o- 



4«> 



3T 



-o- 



^ 



rcr 



3TDL 



^ 



iSOI 



143 
EXERCICE SIR LES MODULATIONS Al V 1()>S ELOIGNES 

avec (accord de septième diminuée et ses renversements. 

Cet exercice consiste a faire la modulation au ton éloigne indique ci-dessous, on 
prenant seulement pour modèles là basse et les chiffres de 1 exemple précèdent. On 
disposera ensuite cette modulation sur quatre portées pour les vtiî-x . 

M.d ilr Sul min. en Si mil): par <l< > modulations mlei im iliaire- 



DE DIVERSES FORMULES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie laccord de septième diminuée 

et ses renversements 
SI." Leçon 

Laccord de septième diminuée se pratiquant sur le septième degré delà gn"mme 
mineure., n'est pas propre a faire un acte de cadence- mais i! peut être employé, 

ainsi que ses renversements, dans les diverses formules de cadences d un modo mineur. 

EXEMPLES DE DIVERSES rORMDLES DE CADENCES DANS LE MODE MINEUR 



Formule île < ;i>l< ni e parfaite. Formule <lr Cari: 'a la <lom 



For le il« faïence 



iiueeromnw 




EXERCICES SIR DIVERSES FORMl LES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie laccord de septième diminuée 
et ses renversements. 

Ces exercices consistent a faire les différentes formules de cadences des tons indi- 
qués ci-dessous.,en prenant seulement pour modèles les basses el les chiffres des exemple* 
précédents. On réalisera ensuite ces formules de eadences sur quatre portées pour les voix. 



l,„,„ul. .1,. Carirn. e parfaili 
in lie mi il: 



Formule île Cailrnoc a la ilmni liante Formule ili ( ailiiue iltlcrroinprii 

en Mi mi t ■ r en la mm: 



WW- 



i 



9: 



S 



I "iiniili di- (aliénée rompue Formule il< < aliénée évitée 

en Fa - min: en Si .> niiir. 



?m 



Formule île ( .hIiiku i,I.._.iIi 
en Si mini 



mm 



^^= 



^ 



114 



DIVERSES MARCHES DHARMOME MODI LAXTES 

avec 1 accord de septième diminuée et ses renversements. 
îMTLçcon 

MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE 



i 



<!■ 



a | ii i ,ô Pô 



7TT 



:«- 



331 



33- 



33- 



331 



<-*- 



o_ 



33. 



•2É 



33- 



-o- 



3T 



33- 



>o- 



33: 



7T3" 



33- 



c> 



-33- 



ï£ 



33 



^33: 



-o- 



33: 



-33- 



33- 



20: 



2J3: 



J .33- 



+(. 



33 



;o- 



33. 



3X 



33- 



"T 



337 



■H3- 



33- 



3rr 



B 



33: 



3JL 



*Π



33- 



337 



ï«: 



33: 



433: 



33- 



331 



33- 



J*o- 



331 



7cr 



33- 



331 



7TT 



Trr 



X3- 



BX 



33: 



-fX3- 



33: 



33- 



ZE 



333 



33- 



-r + 



+ 'J 



l>fi 

4 



3 



33- 



3X 



"TTT- 



O- 



337 



3H 



-f*3- 



2I3_ 



33- 



4*3- 



33: 



J 




MARCHES AVEC LES ACCORDS 


A RESOLUTION 


EXCEPTIONNELLE. 




. «-» 


îîn 


t,»» 




1x~l- 




f~» 
























rK 








C*J 


II 




ii 


n 


Q 


Q 






-b«- 




L 






3*- 


i 




















o 






113 


JjU- 


-33- 


W>h 


l(L 


O 


-©-- 










1 








V 


S 










fe H 


! 











T 


-li. 


-o- 


^O- 


Cl 


flM 




«i 


~c\ 


ÏO~ 




!.. . " 




Ifc: *J 




























r VJ 


H 


tl 


wi 




'In * 


























/ 












i» «~» 




lir» 




1 
















i» 


i 










H - 


t " 


— o — 


(33— 


(1 


Vf» 




























::sj 
























aj 


o 


q 


















Su. 


:n 


èo- 


èo- 


Cf 


^tTCT - 








u 


13 


-33-' 


^ 


^iu_ 




#G^ 


■*-4 

ïO- 


' 


— -f 


*-4 




4-4 


(, 


->--f 


(, 


» 
-o- 


II 
f 1 


w 


i o ■ 


*33- 


r— — - t' 


■■^ * 
















iu_ 


ÇOu 


-33- 


!k>- 


» 












f 1 






115 



EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES IHiUlMOMI 
avec l'accord de septième diminuée et ses renversements. 

Ces exercices consistent a écrire l«>s diverses marches suivantes a quatre par 
tirs vocales H à designer l«'s modèles et 'les progressions.. 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE 

■P- 5 -?- b ■*" l> * 



+ 6 + fi +f, 

-fr- fi -fr fi -V- fi 



^^ 



E >-hô-|vT4 



ïô= 



-Q- 



-O- 



jch 



*reto=s 



"CI" 



31 



+4 


fi 


+4 


r. 


+4 

[» 


fi 


+-j 


f, 

4 


+'J 


h fi 
4 


+ 2 


i)fi 
4 


tv 1 










li'V** 


L ll 




^r» 




I . 




•r / ^ » 










1 #*ii r 


kl 






tï 


-I/O 




"//l €1 






i 


1 


i ^ s> 




















IMi 


I/t.,i 


M*o-J ÏJ 















MARCHES AVEC LE» ACCORDS A RESOLUTION ETCEPTIONHELLE . 



jf +4 -?- +4 ï- +4 



g gjlRf'l" 1 ! '"-f^ 1 ^o | «VJ^P^t 



+4 fi +4 f, +4 r, 
5T~° 1 8 P iT o: 



^>- 



+a +fi +2 +r, +a +*, 



as 



-o- 



n i 17 o 



±3 



33: 



PARTIMENTI. 

55 no Leçon . 

v 

PARTIMENTO POUR L EMPLOI DE L ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE 

(Résolution naturelle.) 



BASSE 1MIX? 



~ ^2Jrr^ r 'fe 



<^- 



s 



f!=T<h 



^EF 



S 



ffi ^ rJ 'lf 



% rorffimf¥ ^ 



s 



*^r^ 



( 9. / g . TJ^."- 



s 



te H "p.\iî>P' ~ 



f^r 



o . 



^>3=ZZ5Z -tr^T-TT.-] -K '- 1 -^ 



^ 



T^O^ 



-*7T^ 



^ 



zrzt 



^-^t 1 



r ^^^f^m^m mÊ^ 



m 

PARTIMENTO POUR LEMPLOI DE LACCORD CS QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE. 

(Résolution naturelle.) 



,nsSP ^o^^^;K, _Ki J^ ^f : ^_f 



^SO-^ 



Bt 



<>- 



TT^-P- 



wm 



±rj 



t^&ph^ 



izzî 




W=^ 



j ^pPHy 



ô-fta 



y ^T-rr f rTYTTrrf-T#fT^ f 



— o- 



-©- 



PARTIMENTO POUR LEMPLOI DE LACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MINEURE 

(Resolution naturelle.) 

^P- IN» 

fussE 



IM,XVK.. W^^|^^^ 



Z7 



^fT fffg 



3ï 



£ 



y FFF * 



(S>-r^ 



Jp ' 1 P J P 



g S l l / o [> Jll ;fl 



a I 



ggg^f pp g^ p ^44 J i J r i f W-^mff m^ i 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE LACCORD DE SECONDE AUGMENTEE 
(Resolution naturelle.) 



,«. h ^ ^f^f0Y^^'^W^^f^ \ 



^^.^p ^ ^^f^^ 



*n. Q 



^^m 



3 



srf= 



B9 



Ur 



<?. 



^pPf^^p^ 





If3 



J 



PARTIMENTO POUR LES EXCEPTIONS ET LES ECHANGES DE NOTES 

-&— — r- 



BASSE THCVAEE . 



^rcr 



:sr 



-o- 



-mm^^Èmm 



s 



«9—51 



±?C 



3^ 



a '■ 



^-f^Y^ ff ^f^^^ 



5=3 



: >fl o 



4=1 



£ 



z -Yf- = ^p- =p 



ÎZ=P- 



ppi 



1 > J I .J .1 I J J l rt 4rfl^ gm p ^JJ:^^ ^ 



, U7 
EXERCICES SIR L ACCORD DE SEPTIEME DIHIM EE 

et ses renversements employés sons les Chants donnes. 

24" '" Leçon. 

Os exercices consistent a trouver la liasse et I harmonie des notes données ci- 
d»>ssons a la première partie H a l» j s écrire ensuite sur quatre portées pour les 
\oix. en désignant le ton auquel les accords trouves appartiennent. On !»'ia ce travail 
en regardant la hassf et I harmonie des exercices précédents <jhi y cor répondent . 

ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS 



Aivm-ds : 
ir nn'fis 



O ,. O h o 



|P Aie de septième PI V< ■ ■:''!'■ «lUIllIc <lllll H A«.C: de tlllull (R 



|P Ai-f •!'■ -fj>i n'irn' n \< < ; ■<).- <|iiini a - ciim h A«< «i <- 1 >- 1 1 > >< > 

diminuée. o( sixte sensible. a»e<; tierce min ; 



-O 



O 



i \,i: ri. -.,,,„! 

i«»inenlee. 



Aicolds K1V M0UVEMER1' ■ |>o 
atec résolution natui -elle 



Llo ' ° - 



Hl PO 



33: 



\< . r <lr 



septième diminuée 



337 



;o 



33: 



*«- 



rrc 



-©- 



33: 



n I t >° n t» 



-O- 



-O- 



I o 



\> < .- de quinte dim: et -hle seiisibb 

Sxzfco 



-&- 



i 



Q 



Ai <•: «Ir- tnlciii a\ee lie 



r< e min: 



\i «•-. de seconde augmentée . 



Accords EN MODVEMKST 

aie 



(Résolution exceptionnelle de la note sensible.) 



4*3- 



:cr 



33: 



o 



tZEC 



HÉÉ1 



r n*olution exceptionnelle 1 p -F I I 1 II I I I I ti I I I I 1 1 — 1 — 

Air: .!, ■ i pi iMur dnm nuée ™ Acç: de ijionte dim: et sixte sensib 



a: 



-o-- 



33: 



^F °^^ 



33 



& 



Ace: «le triton axer tierce min: 

(Non-resolution des .notes a momemeut oblige.) 



Ace: île seconde augmentée 



g | ltti-L4L«t | to |ttrr-f-yô 




Acode septième diminuée. 



«» i «> n a i «* ir~rr 



33_ 



33 



33 



33_ 



33 



1 



I I 



Aco: de triton axeç'tierce min: '" Ace: de seconde augmentée 

(Résolution exceptionnelle de la sixte dans I accord de seconde augmentée;) 



f 



33: 



t\ <i n m 



-o- 



B 



-ta: 



33: 



tt33— Z5 



^M^ 



^O ÎN3 



Ace: de seconde augmentée. 
( Echanges de notes.) 



Ace: de seconde amrmenlee 




Acc.de quinte dni 
ei sixte sensible. 



(Echanges de notes aier notes de passade.) 



f ^^^^-lp-4)_gQ 



j &- 



tt 



rrr 



ro: 



ft2 



iPH 



Aci : de septième Ai'i •'.• de quinte dur 
diminuée. et sixte sensible. 



Ait"! «le triton 

ve<- tierip mil 



Ac« . 'le sec. . ,,.).■ ., „.ll, - 



118 



Muilnl,ilii.iis* 
aux trois Ions voisins 
df 1 \ n \.i 



MODULATION. 
Mud de Ln iiihJ:pii F,i Stmin: MimMpLhiiw.j*!» Si min: M>kI:iIp|.h iiiitpenUI -min 



~ tl 



f^gjS 



D" 



^ O ■ O -Jg 



cr 



M.i<llll.l(lnh> 

<!<• Mil, «IN: 



g 



| Mnd:deSid liini'ii lit 111II1 M it:ili'.Niil |nm PII I I Hun 



JCT 



jy 



?a 



Vlixluliillni 
a m t 



uns éloignes . M 



4 ^! '» 


M-..I 


Ip F» n 


Ml: PII 


t» min: 


par iIps 


limdiil.i 


IMIIS llll 


1 nui ili. 


M*ps. 




- ■ ■» t— rv— 












. 


h — 








■0 fl 


«, 7 O—l 




— O 


*tr% - 


O - 


— O — 


~n 


■ •**-! — 


So— 


-s-» — 


,OJ 


P 




















■ 



»im|>E HIJTRFR. CADENCE. 

Foi-miil* dp < .•'!' 1 ' • pmlailp. Knnni|pde< «dem •■ ■• ladi 



'/L-UL 



*= 



51 



CT 



^ gj^fe^ g^^s 



Formule i|p < .iid in p intrrri uinùi 



w 



FoI'IIIIiIp dp (.illlellff I1IIII1HIP. 



Formule dp 4 tiilpiH p p»ilpp. I 1 inilo ilr ( ...1. 11, i|, !.,-.,!( 



f ^^ - t^pfw^^nrv^yf\^ -\ 



MARCHE. 

Miii'i'lic h» pi iIps mi mils h rpvolni ion nul mil Ip. M:u< Iip h» pi iIps aceord* a restitution exrepl hhukIIp. 

u o «, *-», _l_ — _ _ __i 1» "**" "o î;o ^ L 



? 



-o 



qrrg^zpi:o~]~ 




j "f^T^T^f^l 



PARTIMENTO. 

Il faut trouver ;i employer, sous le elianl donne qui est pi dessous, 1 accord 

de septième diminuée et ses renversements avec résolution naturelle, deux formu- 
les rie cadences parfaites, une formule de cadence interrompue et une formule de 
cadence plagale. On le disposera ensuite avec sa basse et son harmonie sur quatre 
portées pour les \o\x 

-I Mi- 



-, £ jgg£m &5 1 ^ &jz-t£: ""V tuin 1 Q i 



o 



1 



DE LACCORDdelXEIYIEWEHIAJEniE de DOMINANTE 

2.V"Lecon. et de ses renversements. 

[Raccord de neuvième majeure de dominante se fait seulement sur le cinquième 
degré du mode majeur. 

Il se compose dune tierce majeure., d une quinte juste, dune septième mineure 
et d une neuvième majeure. 

On le i4iiffre par 7 

I , accord de neuvième majeure de dominante, dans son enchaînement avec un au- 
tre accord, a des notes qui ont un mouvement ol>li«-e; ainsi la liasse doit monter 
à s;i Ionique- la tierce, monter ri un degré, la septième et l.-i neuvième, descendre dun 
degré'. '••' I....J _„._ 



M ( Ollll 
■Ip 

NU MKMF MA.1F.1 IRKA hOMIVWÏ I 



m 



£ 



4- 



119 



En écrivant a quatre parties., on retranche la quin_ ( ^hi±<* 

te de l'accord «le neuvième majeure de dominante. Il 1 c 

faut toujours disposer la neuvième et la tierce «le cet j 

accor«l en rapport «le septième. \ 



-={ 



~tï 



+ 
ce 



-_ 



TT-— 

+ 



o_ 



Position de I accord de neuvième majeure de dominante îv 



sur la gramme majeure. 



2 



o 



o 



9 



Q_ 



Des renversement s d*» I accord de neuvième nuyeniede dominante. 

I ,es renversements «I»' laccoi'd «!«• neuvième majeure de dominante sont très peu 
usités. Le quatrième renversement est impraticable. 

En écrivant les renversements «le I accord «le neuvième majeure de ihininante. 
on doit toujours placer la neuvième H Ir son fondamental en rapport «le neu\ieine. 



ipi' , 

». i •tTVi'i'-.t'ini'iit . 



1. leiHri si-mriit . >. i nu i rMinnit . 



EX. 



' -*-r 



fi 



3 



-o— «- 






+6 

4 



m 



+4 



O— 



EXERCICES 

SIRE ACCORD DE NEL1I EUE MA.IEIRE DE DOMINANTE 

Ad Repos et sur la disposition vocale do ces accords. 

( '^ exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans «li 
Verses positions, les accords au repos indiques ci-dessous; a designer le mouve- 
ment oblige «les noies qui doivent monter ou descendre et le ton auquel ces 
différents accords appartiennent. 



ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE 



9 

+ 



9 

+ 



9 'i i>q [>9 l>9 



+ 



+ + + 

'O 



S 9 F 9 

+ + 



69 69 
+ + 



+ 



+ + 



as^^^^^ ^^^^^ B.^^ 



Exercice sur le degré que I accord de neuvième majeure de dominante 
occupe dans la gramme majeure. 

(jet exercice consiste a mettre les chiffres représentant I accord de neuvième 
majeure <!»• dominante sur le degré de la gamme majeure suivante que cet ac- 
cord peut occuper. 



«. WIMI MA.II I MF 



2gE 



_a^ 



OT O- 



120 



DE LA RESOLUTION NATURELLE 

de 1 accord de neuvième majeure de dominante 
EJN WOLVEMENT sur un autre accord 

«2C»" Leçon „ • . , ,, 

Résolution naturelle 
de I accord de neuvième majeure de dominante 

i 



|,a résolution nadir**!!» 1 de I accord de neuvième 
majeure de dominante se fait sur I accord parfait 'M 
majeur dp la Ionique. 



' 9 
+ 



m 



rcn 



EXERCICES SIR LA RESOUT ION NAIT BELLE 

de I accord de neuvième majeure de dominante 
En Mouvement sur un autre accord, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix,dans di_ 
>fts»'s positions, les accords en mouvement indiques ci -dessous*, a designer le 
mouvement obligé des notes qui doivent mouler ou descendre et le ton auquel 
«es diffei ents groupes <l accords appartiennent. 



ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE 



't 

+ 



9 

+ 






h 



>9 



S 9 

+ 



i 
-o- 



+ 



"Q- 



cr: : 



XL 



*2 
+ 



4- 



fo ^ hj^tgËI 



9 
+ 



>0- 



i^ i ^Ff^ 



'CL 



o 



9 
7 

+ 






EXCEPTIONS. 

(e (jui a ete dit au chapitre de l'accord de septième de dominante, sur les ex- 
ceptions concernant les accords dissonnants. supplique eg-alemenl a I accord de 
neuvième majeure de dominante. 

De la resolution exceptionnelle de la note sensible 
dans I accord de neuvième majeure de dominante. 



I ,,i note sensiltle employer dans I accord de neu- 
vième majeure de dominante descend au lieu de monter, 

» i j •*- j /v { 

lorsque cet accord se résout sur I accord de septième de J 

dominante du Util voisin de la ..ou: -dominante . 



T j <» 



121 



De la HOIÎ -resolution des notes a Mouvement oblige 
dans l accord de neuvième majeure de dominante. 



Les notes a mouvement oblige, dans I accord 
de neuvième majeure de dominante, ne montent ni n'p 
desrendent lorsque ces mêmes notes font partie de 
l'accord <|iii l»'s suit. 



Jg^ 



o 






Ce qui a ete dit au chapitre de 1 accord de septième de dominante, sur les 
changements de position des accords dissonnants et sur la douMure de la note 
qui sert de résolution a la dissonn.ance, s'applique également a 1 accord de neu- 
vième majeure de dominante. 



EXERCICES SIK LES EXCEPTIONS 

de 1 accord de neuvième majeure de dominante 
et sur la disposition vocale de ces accords . 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions, les accords indique's ci-dessous- a designer le mouvement 
obli«*e des notes qui doivent monter ou descendre, les exceptions a ces mouve_ 
inents et les tons auxquels ces différents groupes d accords appartiennent. 



ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE 
(Résolution exceptionnelle de la note sensible.) 



9 ') 

mÉÉÉ 



!><-) 



t>9 



«9 



+ 

te 



*9 
+ 



*9 
+ 



-\>o- 



4- 4- 1 4- b«- + 4 



+ + 



o 



JTO 



î 



ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE. 
(Non -résolution (tes notes h mouvement oblig-e.) 

ftq « S s R •' '} 9 R 9 R 'l il 9 



+ 4- + 



+ + + + 



9 >f. 



+ •■'+ + + 



¥^ =m£^=m 



-o 



-o- 



-t>- 



f5g^ggs 



122 



DE L ACCORD de \EI\IEME M1NEI RE de DOMINANTE 

♦*t d<» ses renversements. 
27T Leçon 

L accord de neuvième mineur»* ri» 1 dominante s»- Lut seulement sui le cin- 
quième degré du mode mineur. 

li m- compose d une tierce majeure, d un»* quinte justo, d une septième mi- 

heure H «I un»- neuvième mineure. 

9 

On !»• (lut'fVc par 7 

, + 
L accord d»- neuvième mineure de dominante, dans son enchaînement avec un 

autre accord, a des noies qui ont un mouvement oblige:, ainsi la liasse doit 

monter a sa tonique., la tierce, monter d un degré;, la septième et la neuvième, 

descendre d un degré . 

'I r nui 



Ml \ll MKMINFI RF.HoDOMINA'NTJK. f -_ ± 



U ( OUI) 
il* 



F. n écrivant à quatre parties. on 
retranche la quinte de l'accord de 
neuvième mineure de dominante. 



4^n 



3s^ 



'} 



_±_ 



Position de I accord de neuvième mineure de dominante^ 



sur la gamme mineure 



9 



+ 



^&m 



oao 



.N 



Di , sivnvei^eiiientsdelaœoixideneuvieiiieniin«ii , edeck>niinante. 

Les iw'nversements de 'I accord de neuvième mineure de dominant* 1 sont très 
heu usités. Le quatrième renversement est impraticable. 

F.n écrivant les renversements de I accord d»' neuvième mineure de dominan- 
te,, on doit toujours placer la neuvième et le son fondamental en rapport de neuvième. 

Y. rciuri 'svwVnl . 2'. l'i'iiwi smii'nt . 5!' ri'iivt'rsi n ■■ "I . 



(m 



f, 



^^ 



+ f> 
4 



O— -- 



\ï — t 8 - =- — I t^" " = HF : ^fr f =:r: - =:: l 

4 ^£ - — lM&^- =Ê m== 



4-4 



EXERCICES 123 

SI K L'ACCORD DE NEUVIEME MINEURE IH IMMIIMYI'E 

Au Kepos et sur la disposition vocale de cet accord. 



(.'es exercices consistant a disposer sur quatre portées pour (»*s voix, dans tl tv»»r- 
scs positions, les accords au repos indiques ci-dessnus;a désigner le moine 
ment oblige des notes qui doivent monter ou descendre, et le Ion auquel ces 
différents accords appartiennent. 



le> 



ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE 

> i '.»<-) .'» V> >'> >S S!) » 'I •) 9 9 



Exercice sur le degTre «|ue 1 accord de neuvième mineure dé dominante 
occupe dans la «"anime mineure. 

Cet exercice consiste a mettre les chiffres représentant 1 accord de neuvième 
mineure de dominant? sur le degré de la gamme mineure suivante que cet 
accord peut occuper. 

GAMMF MINEURE. Jy *Q~~ c> 



O 



-e-SQ. 



DE LA RESOLUTION NATURELLE 

de l'accord de neuvième mineure de dominante 
EN MOUVEMENT sur un autre accord 
28"? e Leçon. Resolution naturelle 

de I accord de neuvième mineure de dominante. 

:8s 



La resolution naturelle de I accord de 
neuvième mineure de dominante se fait 
sur laccovd parfait mineur de la tonique. 




EXERCICES SIR LA RESOLUTION NATURELLE 

de l'accord de neuvième mineure de dominante 

En Mouvement sur un autre accord, 

et sur la disposition vocale de cet accord. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix,d: 
verses positions, les accords en mouvement indiques ci- dessous; a cl 
le mouvement obligé des notes qui doivent monter ou descendre et 
auquel ces différents groupes d accords appartiennent. 

ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE 

Ln Ln ki» i'I . 1 



ms (li- 

^signer 

le ton 



+ 



>4 

+ 



t. s 
+ 



y» 

+ 



7 
+ 



zjrpLCTZ fsi 



-o- 



-o — 



1Q_ 



ex 



mm 



>o- 



|9 

+ 



+ a + a + t:, + r- + 




-o- 



1*24 



EXCEPTIONS. 



(> qui a Ht»' dit ;m chapitre de raccord de septième de dominante, sur les 
exceptions concernant l»-s accords dissonnants, s'applique également a I accord 
de neuvième mineure de dominante. 

De la résolution exceptionnelle de la note sensible 
dans I accord de neuvième mineure de dominante 



La note sensible employée dans I accord de neuvième 
mineure de dominant»' descend au lieu de monter, lors- 
que cet accord s»' resoud sur 1 accord de septième de 
dominante du Ion voisin de la sous- dominante. 



-$ — 8~-=: 


irïl 


— iti 


&}— #0— - 




■î 
+ 


4- 


"^> — ' — r-v-— - 


1 H 


^/ 


1 




■ 



De la non -résolution des notes a Mouvement oblige 
dans I accord de neuvième mineure de dominante. 




Les notes a mouvement oblige dans I accord de 

neuvième mineure de dominant»' ne montant ni ne 

descendent, lorsque ces mêmes noies font partie de 
I accord qui les suit. 

(> qui a été dit au ehJpitre de raccord de septième de dominante, sur le 
changement de position des accords dissonnants et sur la douldure <|»> la note 
qui sert de résolution a la dissonnance, s'applique également a I accord de 
neuvième mineure de dominante. 

EXERCICES SI R LES EXCEPTIONS 

de raccord de neuvième mineure «le dominante, 
et sur I.» disposition vocale de ce! accord. 

( »'s exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords indiques ci- dessous; a designer le mouvement 
obligée «les notes qui doivent monter ou descendre, les exceptions a ces mouve- 
1 n'uiK , »'t les ions auxquels ces différents groupes d accords appartiennent. 

ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE 



(Résolution exceptionnelle <1*' la note sensible) 

'» 9 »•» .'» 



+ + + 
o 



+ 
o 



+ + 



t 

+ L 

orr 



»'» 



*=m=$sm àttH„ i^i^m ^mm 



ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE. 
(IN on resolution des notes a MOUVEMENT OBLIGE.) 



+ + + + + 

^o[o 1OT 



+ + + + + 



P^^^ gJ^ B^^ g^^ 



125 



DE LAl MODULATION 



avec les accords de neuvième majeure de dominante 
et de neuvième mineure de dominante 
<i\V n : Leçon. 

Les accords de neuvième majeure de dominante et de neuvième mineure de 
dominante sont également des accords propres a la modulation; mais avec l'ac- 
cord de neuvième majeure de dominante, on ne peut moduler que dans les tons 
majeurs, et avec 1 accord de neuvième mineure de dominante, on ne peut moduler que 
dans les tons mineurs. 



Modulations aux tons voisins 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D' Ut MaJEUB 

Muil-.il'L't iii«j; Mod-. «l'Ul maj: Mon" 'l'iH maj: Mmi d'i i maj: VJ.,,1 • ,l'l i ,, 

en La min: on Sol maj: ''n iVli min en l*'a maj: pu lie nui 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La IllNEUR. 





Mh.I 
en 


: ,1e L; 
L't m 


min: 


Mod 

en 


.le La 
Ml m 


min: 
in . 


M.» 
en 


<le La mil)'. 
8ul maj : 


M... 

el 


: île L.i min: 
lié min: 
O -^ 


M.,.1 

en 


•le La 
Fa m 


min 
'j- 




Q 


L <~» 




ci 


€> 


*tr» 


CI 


O 


Cl 




Cl 










_. 


H 


V 








P*-» 












\)r% 




1 1 


vfV- 


4 




Cl 


Cl 




f» 






Cl 






O' 




O 


o 


i- 
















-£t> 












j 


r 


TT 

+ 


■«- 


r 


4 

7 
+ 


5 


3 


s 

4- 


TT 




7 

+ 


o 

r 




9 
+ 


n 


4 Y 


















Cl 












o 


h 


V* 










Cl 


















*-» 






Cl 






















, ^ - 






' O 


' O ' 




o 












o 


" 




o 




1 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS AIX TONS VOISINS 

avec les aeeords de neuvième majeui'e de dominante 
et de neuvième mineure de dominante 

Os exercices consistent à •faire les modulations aux cinq tons voisins des tons 
indiques ci-dessous, en employant pour cela I accord de neuvième majeure de 
dominante et I accord de neuvième mineure de dominante, et en disposant ces 
modulations sur quatre portées pour les voix. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE RÉ MAJEUR 



TtZ 



MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si 9 MlNEUR. 



«►>:.- 



9 



^ 



126 Modulations aux tons éloignés. 

I ,cs accords <!'■ neuvième majeure do dominante et de neuvième mineure de 
dominante, appartenant exvlnsivpinent a deux modes distincts, ne peuvent faire 
par cux-metnes d»*s modulations aux tous éloignes qu au moyen des modu- 
lât ions intermédiaires. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES. 



M "il. il I I mai': en Ki £ min: 

li.tr 'los iiiinlul.tl t'ji-v iitleriiieiliaires 



Vluil: île La in in pu MiflllHJ: 
(mi- îles inmlti lui ions intermédiaires. 
0_ «_LO ^. _>»- 




EXERCICES SIR LES MODULATIONS AITL TONS ELOIGNES 

avee l«»s accords de neuvième majeure do dominante 
et de neuvième mineure do dominante 

Os PX'Teiees consistent a faire I«*s modulations aux Ions éloignes indiques ci- 
dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les * chiffres des 
exemples prec«*donts. On disposera ensuite ces modulations sur quatre por- 
tées pour les voix. 

M «il île Re in.ij en S"l $ min M ml: île Siil mm ni lie t» mai: 



par il<— tiiii'liil.iiiuns intermédiaires. 



^ 



ji.ir ilrs ni... lui. ilimis intermédiaires. 



pg 



! 



DE DIVERSES CADENCES 

avec les ateords de neuvième majeure de dominante 

e t de neuvième mineure dédouanante. 
r»U . Leeon. 

Vvec les accords de neuvième majeur»' de dominante et de neuvième mineure 
de dominante, on ne peut taire que la cadence parfaite et la cadence évitée; et 
encore, pour cola, ces accords doivent-ils toujours être suivis de l'accord de 
septième de dominante. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 

dans le mode majeur et dans le mode mineur. 

MOJIK MA.IKIH. 
Cadrwe parfaite*. Formule île t .ul'iiie parfaite. Cadence évitée. rorinule île ( aliénée e»ile«. 




Miiio: HIKKI II. 
< ailem <■ p.n l'iiite. l'uriiinle île ITailenre parfaite. Padeine cuilee. Kurninle deCadem-e e<itée. 




127 



EXERCICES SI R DIVERSES CADENCES 

avec les accords de neuvième majeure de dominante 

et de neuvième mineure de dominante 

Os exercices consistent a faire les différentes cadencés des tons indiiines ci- 
dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les chiffres des 
exemples précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées 
pour les voix. 



HOUE MA J EUH. 
( 



g 



tdenre parfaite Korinule de Cad : pari ; Cadence pmIpp 

pu Mi 9 m. i| eu lie maj: pu Ka iua| 

i\:i - i re: fCfc fe-S- 



K 



m~= m^ 



Formule <Ip ( ail p\iIpp 
h Mi m. ij 



HODK MIXEI'II. 

Caileni p pal lailt 

pu Ki «t min: 



Knriiinle de Cad: pa 
ni Si \> min: 



Cadenee p\i(pp 
pu M i min: 



Formula <|p Cad évitée 

en Sul min . 



m 



m 



m 



W„- 



^ 



DIVERSES MARCHES DHARMOME MODI LAMES 

avec les accords de neuvième majeure de dominante 
et de neuvième mineure de dominante. 

Saine m 
I Leçon. 

MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 



:cr 



-«- 



o , o 



£*- & 



it 



X3^ 



33: 



-o- 



-o~ 



Q. 



-o^ 



"Q^ 



£ 



o 



SCE 



-O 



*o 



33! 



-O- 



K^ 



n:J 



-o- 



-o- 



:ïx 




^ o- 



fen^ 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 

o. o. -e- ^ k>l>QL . ip •«• o ,l>o__ _| H 



n=# 



l| Imitation ' 
»l O 



S 



<\ 



BË 



JÎ3 



^-4. 



m 



9 

7 
+ 
Q 



-■!>€>-■ 



_QJ 



►O 



^O- ^j 



I Imitation. I 






+ 
•O 



9 

+ _ 



+ 



te 



zer 



7rr 



3X 

4- 



sô= 



+ 



t*x 



H> 



-©- 



33- 



+ 

m; 



-o^ 



5xt 

.'t 
+ 



{X> 



-ç>- 



-o- 



33: 



t>9 

+ 

5o^ 



J?o 



S 



428 

FXFKdCKS SI K DIVERSES MARCHES D HAKMO^IE 

avec les accords de neuvième majeure do dominante 
et <le neuvième mineure de dominante. 

Os exercices consistent a écrire les diverses marches suivantes, a quatre 
parties vocales, et ;i designer les modèles et les progressions, ainsi qup les 
imitations. 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 



9 

+ 



+ 



+ 



9 



+ 



9 

7 

+ 



7 
+ 



mm ^f^mm mmm 



o 



XL 



n 



-o 



XL- 



HARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE. 



') 



9 



9 



1,9 
7 7 



PS 



X 7 7 7 7 7 7 7 7 

+ £ + t + + + + ^ + + + + 

cTT T7T T^-4i^4^r— l-fe o |IV, I . X = p i l I o 



t 1)9 !>9 >,.9 

7 7 7 7 7 7 ' 7 

+ + + i> 



XL 



XL 



XV 



PARTIMES 11 

52? e Leçon 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DEL'ACCORDDE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE 

ET DE L'ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE 

( Résolution naturelle) 

_(2 



BASSE IMIMVK.E. J*'"^-*-* 



Ê 



-O— : feS» 



XL- 



H 



£ 



in: 



Wi ° xp- 



iB 



jn: 



XL- 



u 



XL- 



S 



S«= 



¥* Mf^-^ ±^j^i 



É 



-©—p 



o 



-©- 



=Ê=E3 



n 



BASSE IHWSEE. / lH^ I *» 4 



PARTIMENTO POUR LES EXCEPTIONS 



_. O. 




^EÉ 



ta 21 



^ 



tr-XL- 



r£: 



il 



XL- 



jnzr i P ; ^ 



X3 



PHP 



-O- 



f? 






zer 



xr 



EXERCICES SIR LES ACCORDS 129 

deneuvâememajeurededominanteet de neuvième mineure de dominante, 

nniilox's sous les Chants donnes. 
35'" Leçon ' 

Os exercices consistent ;» trouver la basse et I harmonie fies notes données < i - 
dessous a la première parti» 1 , et a les écrire ensuite sur quatre portées pour 
les voix, en désignant le ton auquel les accords trouves appartiennent. On fe- 
ra ce travail. en regardanl la liasse et I harmonie des exercices précédents nui 
v correspondent. 

ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE. 

"CT~^ Accords EN MOUVEMENT j?ô ~ TT "" 



Accords 



- O » O 



mem 



AU REPOS. |g — — ft I | ave- iVMiliitii.n naturelle, fa - |- I I — H 

' ( Resojhexeep-.du la note sensible.) In (Non-resol:des notes a mouvement obligé. 



ES=a 



Ul ^- £L & 



Accords EN MOUVEMENT ~ ~T~~~I F ^"""P^ H E " | ' 'O I " | ' "HT "T "} ] 

«-■ résolution exceptionnelle | g 1 I I B I ll l fi 1 Jl 1 -I— 4t 



Accords 



au hep os. - 



ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE 

fit ft«» 

1 



11 H O flfltl U Accords EN MOUVEMENT 
lavec resolution naturelle 



-o 



VXT 



mm 



Accords EN MOUVEMENT 

avec résolution exceptionnelled 



(lîrsol exoep de la note sensible) ' (iNfon-resol-dcs notes a. mon ventent oblige' 



p^^QCTy f^MHr- E^ 



MODULATION 



Modulations 
aux cinci tous voisins 



Mod:deSibuiaj: M.duleSibinaj: MoiPdeSibmaj: Mod-.deSi bina.i Mnd:deNi bmaj: 
fi» Sol min on la ui.i | : ru lie min: en Mi t> mai: on II min: 



n Mo.l:de S-.l311.in :Mod;deSnl flniiii VJ,„I deSol$iiiin:Mod:deSoltini.i' M cl deSolfcmiti: 



Modulations 



Si niHJ in lié 5 min: en t'a S maj: en l I 6 min: on Mi ma j 



aux cinq tous voisins .^j- g -ft-t*- 

de SOI, i MIN 



jt^-°i- r^r 



ff 



O M O 



i^^i^ 



^> 



tx 



o 



o 



o 



O 



<-► 



* 



Modale Keb maj:enNil min: Mod:deScd# min: en Kéiunj: 

par des modulations inleruieoiaires. par des modulations intermédiaires. 



„;;:::":;::;::,. g^TTrnmrtS gfe 



CADENCE 



MODE MAJI'I H 



HOUE MINElilt. 



Llb'ormule de (!ad:parf: u Fonniilo Ho Cad ô»iloe. Formule de Cad part' kl Formula de Cad évitée 



MARCHE 

Marche aire des accords a résolut ion naturelle. 



^*- 



XE 



_Ct 



¥ 



Marche ave<" do>- irds a re.Milulion eiceptionnelle, 

t , ° ■ O i SO 



O lfro ! o rW+f 



I 



-O 



f 



et 



^ 



PARTIMENTO 

Il faut trouver a employer, sous le chaut donne qui est ci -dessous,! accord 

de neuvième majeure de dominante et 1 accord de neuvième mineure rie dominante, 

avec résolution naturelle et exceptionnelle, et deux formules de cadences parfaites. 

On le disposera ensuite avec sa liasse et son harmonie sur quatre portées pour 

!t>s voix - Sib ,,, Si ^ „ 



CH^NT IIONNE. 



■f 



* 



42- 



Sib 
iii.ij."" 



-O- 



Mi!» Si b 

"'■•i' i '"«i 



^m^Ë 



130 

DES ACCORDS 

de septième de dominante sur-tonique. 

de septième de sensible sur-tonique 

et de septième diminuée sur-tonique. 

54. I.eoon. 

ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE SDR TONIQUE. 

L? accord de septième il»- dominante sur-tonique se fait seulement sue, le pre- 
mier degré «lu mode majeur et du mode mineur. 

Il s*> compose dune seconde majeure, d une quarte juste, dune quinte juste et 
d une septième majeure. 

On I»' chiffre par +7. 

C accord de septième de dominante sur- tonique, dans son enchaînement avec 
un autr*» accord, a des noies qui ont un mouvement obligée; ainsi la quarte 
doit descendre d un degré et la septième monter d un degTe. 



ACCORD 

SF.PT1F.MF.iIp DOMINANTE 
SUR -TONIQUE. 




'_"• mai 



9 



+: 



331 



En écrivant à quatre parties, on retran- 
che la seconde <|e 1 accord de septième 
de dominante sur- tonique. 



i 



<> 



rt>7 



m 



+7 



Ct 



[? accord de septième de dominante sur-tonique est I accord de septième de do- 
minante place sur la tonique de la gamme majeure ou mineure. Cet accord na 
pas de renversements. 

Position d<* I accord de septième de dominante sar-toniqueis 

sur la gamme majeure. 






^^^ g ° 



o 



i 



l*osit ion de I accord de septième de dominante sur-tonique^n 

sur la gamine mineure. — qQ 



g=^^l 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR TONIQUE 

L'accord de septième de sensible sur-tonique se fait seulement sur le pre- 
mier degré du mode majeur. 

Il se ((impose dune seconde majeure, d une quarte juste, dune sixte ma- 
jeure et d une septième majeure. 

( >n le chiffre par J. 

L accord de septième de sensible sur-tonique, dans son enchaînement avec 
un autre accord, a des notes qui oui un mouvement oblige; ainsi la quarte 
et la c i\te doivent descendre <l un degré et la septième, monter d un degré. 



\( ( OI!l> 

île 

SKPÏII Ml il» SKN.HJBLE 

-I i; -TON KU K 






H£»Hj 8* 

- "■•■<.i-)-- 



9==^=Ê 



131 




lui écrivant a quatre parties, on retranche la seconde 
de I accord de septième de sensible sur-tonique. Il faut /;.\ 
toujours disposer la septième et la sixte dp cet accord 
<n rapport de septième. 

L'accord de septième de sensible sur-tonique est raccord de septième «le sen- 
sible place sur la tonique de la gamme majeure. (>t accord n'a pas de ren- 
versements. 



Position de I accord de septième de sensible sur-tonique ^ 



+ 7 



sur la gamme majeure. 



L V^> tt 



Ô33 



O 



m 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE. 

L'accord de septième diminuée sur-tonique se fait seulement sur le premier de- 
gré du mode mineur. 

Il se compose dune seconde majeure, dune quarte juste, d une sixte mineure 
et dune septième majeure. 

On le chiffre par 1 ■ 

L'accord de septième diminuée sur-tonique, dans son enchaînement avec un 
autre accord, a des notes qui ont un mouvement oblige; ainsi la quarte et 
la sixte doivent descendre d un degré et la septième, monter d un degré. 



ACCORD 

SEPTIEME IMMIM F.E 
SFU-TOMQI E. 



JL 7 ""'ii 



p 



j ■"•>,i' 

6 



m: 



En écrivant à quatre parties, on retran- 
che la seconde de l'accord de septième EX 
diminuée sur- tonique. 




C accord de septième diminuée sur-tonique est | accord de septième diminuée 
place' sur la tonique de la gamme mineure. Cet accord na pas de renver- 
sements. 



Position de 1 accord de septième diminuée sur-Ionique ^ — 



sur la gamme mineure. 



o 



<>a 



=OJJ 






132 

EXERCICES SIR LES ACCORDS 

de sept ième de dominante sur tonique, de sept ièmede sensible sur-toniqufj 
et do septième diminuée sur-tonique, Au Repos, 
et sur la disposition vocale de ees accords. 

! ' 

Ces exercices consistent a jjisposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords au repos indiquas ci-dessous; a designer 1»» mon 
vement obligée des notes qui doivent monter ou descendre, et I*' ton auquel ces 
différents accords appartiennent. 

ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE SUR TONIQUE. 

+7 +- +7 +7 +' +" +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +" 

ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR-TONIQUE. 

+7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +~ +7 +7 +7 +7 +7 

s<> ?(> ;fi fcfi tf> fi fi fi fi fi fi fi ;>fi >(, :>fi 
^t *M ,7 ^ £ = h> I " I | I g I leJ^^Tf^T^^ 

ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE. 

+7 +7 +7 +^ +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +7 +' + 7 
>(. H. !>(, >6 :>fi ','f, ,»fi tfi fi fi fi fi fi <> fi 



Exercices sur les degfres que les accords 
de sept ième de dominante sur tonique,de sept ième do sensible sur-tonique 
et de septième diminuée sur-tonique 
occupent dans la g-amme majeure et dans la g*amme mineure. 

Os exercices consistent à mettre les chiffres représentant les accords de sep- 
tième de dominante sur-tonique, de septième de sensible sur- tonique et de 
septième diminuée sur- tonique, sur les divers degrés -de la gamine majeure et 
de la gamine mineure suivantes que ces accords peuvent occuper. 



i.OIMk MU H RK. 






*»- 



i.\mmi: vii\n i;k. ^ o " ° ' - 



133 



DE L\ RESOLUTION WTIRKLLK 
des accords de septième de dominant»' sur-toiiiqtie, 
d»» septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée 
sur-tonique, EIN MOI 'VI >li M sur un autre accord. 

35". R Leeon. Resolution naturelle 

cl*» I accord de septième de dominante sur-tonique. 

La ['♦•solution naturelle de I accord de septième dn dominante sur-tonique 
s«» fait sur I accord parfait majeur <»u mineur <Ih la tonique. Cet accord est 
rarement attaque isoU» Il Mst presque toujours précède d<* l'accord parfait 
B.ijf'ui' ou mineur do la tonique ou dn I accord d^ septième d<" do- 
pinante. 



/ Y: 



fliiHE MAJK.l It. 
ZO 



WOKE »1 1 \ K r II 



^ 



ISSSjESb 1 : 




TT 
-& 



fc'.Y < 






-ÇJ 



9* 



+: 



ira: 



^Hfc^LJt 



3X 



3n 



Résolution naturelle 
de I accord de septième de sensible, sur-tônique. 

La résolution naturelle de l'accord iIm septième de sensible ««ur - tonique 
sh fait sur l'accord parfait majeur de la tonique, ( ♦•! accord t -I rarement 
attaque isole. Il est presque toujours précède d<- 1 accord parfait majeur de 
la tonique. 



f=S 



/.Y 



feE 



+: 

6 



■a 



jdt 



Résolution naturelle 
de l'accord de septième diminuée sur-tonique. 

La résolution naturelle de l'accord de septième diminuée sur - tonique 
sp fait sur l'accord parfait mineur de la tonique. Cet accord est rarement 
attaqué isolé. Il pst presque toujours précède de l'accord parfait mineur de 
a tonique. 



fn. — ct 



S-t^ss=& 






/Y: 



m 



33: 



33: 



3T 8 



nu 

EXERCICES SI R LA RESOLUTION NATURELLE 

dos accords de septième do dominante sur -tonique, 

do septième de sensible sue-tonique et de septième diminuée 

sur-tonique,En Mouvement sue un autre accord, 

et sur la disposition vocale «le ces accords. 

Os exercices consistent à disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions,- les accords en mouvement indiques ci - dessous; a desi- 
gner le mouvement obligée des notes qui doivent monter ou descendre, et 
le ton auquel ces différents groupes d accords appartiennent. 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE SUR TONIQUE 

+ +7 ft5 8 +7 tt 4- +7 r, + +~ r . b +7 b + +7 




b +7 b 



^g g j ^ s^ 



]££ 



+7 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR TONIQUE. 

b >6 , b b b6 b tt 56 » tt |G tt tt + 6 tt 



>b br 






o 



g fefc ktgMsEm 



+7 

(> tt 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE 

+7 +7 +7 +7 

87» 6 85 Jt r . 6. 85 tt r , 6 85 r. bfi 



+7 
b i>fi 



b Ifi 



b bfi b 




5« ,,e Leçon 



EXCEPTIONS. 



Ce qui a ete dit au chapitre de l'accord de septième de dominante, sur les 
exceptions concernant les accords dissonnants , s'applique également aux accords 
de Septième de dominante sur-tonique, de septième de sensible sur- tonique 
et de septième diminuée sur-tonique. 

De la résolut ion exceptionnelle de la note sensible 
dans les accords de septième de dominante sur -tonique] 
do septième de sensible sur-tonique 
et de septième diminuée sur-tonique. 

La note sensible employée dans les accords de septième de dominante sur- 
Ionique, de septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée sur- ton î qui 
descend au lieu de monter, lorsque ces accords se résolvent sur 1 accord de sep- 
tième de dominante du ton voisin de la sous- dominante. 




135 



f)f» la non-resolution des notes a Mouvement oblige. 
dans les accords de septième de sensible sur-tonique 
et de septième diminuée sur-tonique. 

I.fs notes à mouvement obligée, dans les accords de septième de sensible 
sur-tonique et <ie septième diminuée sur- tonique, ne montent ni ne descendent 
lorsque ces mêmes notes font partie (te l accord qui les suit. 



EX: 




Ce qui a ete dit au chapitre de l'accord de septième de dominante, sur le 
changement de position des accords dissonnants et sur la doublure de la note 
qui sert de resolution a la dissonnance, s'applique eg-alement aux accords de 
septième de dominante sur-tonique, de septième de sensible sur-tonique et de 
septième diminuée sur-tonique. 



EXERCICES SUR LES EXCEPTIONS 

des aeeords de septième de dominante sur tonique, 
de septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée sur-tonique 
et sur la disposition voeale de ees aeeords. 

(.'es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords indiques ci-dessous, à designer le mouvement 
oblig-è des notes qui doivent monter ou descendre, les exceptions a ces mou- 
vements et les tons auxquels ces dil'feYents groupes d accords appartiennent. 



S +7 + 



ox oto 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE SUR-TONIQUE. 
(Résolution exceptionnelle de la note sensible.) 

+7 + 5 +7 + > +7 + b5 +7 + !> +7 + b +7 + j +•; + 



-© 



-t> 



i nra^izBEHaxu.xi- 1 



o 'l>o ye 



+7 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR-TONIQUE. 
(Résolution exceptionnelle de la note sensible.) 

+7 7 , . +7 7 , „ +7 7 „ +7 7 +7 7 



m 



T/ i -t-7 / . -t-7 7 +/ 7 f / 7 +7 7 T7 

'. 6 + T, G + b5 6 + |b. r > L 6 ,+ 8 «6 + $ «6 + « 36 



« 



o 



o 



70 2a;tZO 



+ 7 7 
SK + 



pErg pJ ëQ 



&>: 



I U4^-M I- 



0:10:10 



«^ {M> >€* 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE 
(Résolution exceptionnelle de la note sensible.) 

^ _6 + |5 6 + » 6" -*- ft îïi + b b6 + b l>6 + L b £6 ,+ 



*> -VI- 



t,; 1 

n 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR TONIQUE 
(Non-resolution des notes à MOUVEMENT OBLKiK.) 

+7 +7 +7 +7 +7 . , +7 . +7 , 

6+7 T, jt (,+7 3 » $6+" H S ftf>+7 Jt bf> b6+7 b5 , b ,!>6 rt-7 , b b b6 +7 b 

qTQliTOL 



+" 



ras 



= E r WEEE^ ^ffi 




sb+: 






■€v-e 



o 



ACCORD Dr SEPTIEME DIMINUEE SUR TONIQUE 

(.Non-résolution des notes à MOUVEMENT OBLIGE.) 

+7 +" +7 +7 

> .(,+7 b 2 r . h +~ tt r . t r > 6 -t-- t r » S r , 6 +7 ftf. 



b >6 +~ ' 



+7 
»6+7 



+7 

6". <■ +7 *5 



o 



o 



— |o o or of 



*> 



: 



s so as 



*M« 



436 

DE LA MODULATION 

avec los accords de septième de dominante sur-tonique, 

de septième de sensible sur-tonique 

♦•t de septième diminuée sur-tonique. 
57?* Leçon. 

I ,es accords de septième «I»' dominante sur- tonique, de septième »!»• sensible 
sur -tonique et de septième «Ijtiifitti*^»* sur-tonique peuvent servir aussi a faire 
des modulations aux diverses tonalités qui leur sont propres ^ seulement, il Ouït 
avoir le soin de mettre avant ces accords ceux qui son! indiques dans le cha- 
pitre des resolutions naturelles. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D'il MAJEUR 

M...I ,H l m.,, 

en lie m in : 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La "MlNEUR 



Mml.de 1 ...mil 
« ' I 



Mini .If l..i min 
en M : min: 



.M'i.1 île La miii 
en Snl mai: 



M...I «le La m in; Mm I île La min: 

en lie min : en l.< nfa 




EXERCICES SI R LES MODIXATIONS 41 X T<K>S VOISINS 

avec les accords «le septième <le dominante sur-tonique, 

tic septième de sensible sur Ionique 

et de septième diminuer sur- tonique. 

(.es exercices consistent a faire les modulations aux cinq Ions voisins des 
tons mi|ii|ii"s ci -dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses e| 
les chiffres des exemples précédents. On disposera ensuite ces modulations sur 
quatre portées pour les voix. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si \> MAJEUR 

^^ 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DlT.| MlNEUR 



137 



Modulations aux tous éloignes. 



L'accord de septième de dominante sur- tonique s ne peut foire par lui - 
même des modulations aux Ions éloignes que celles qui on! lieu par 
l'équivoque et par les modulations intermédiaires . Quant aux accords 
il»- septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée sur-tonique, qui 
appartiennent exclusivement a deux modes distincts, ils ne peuvent faire mie 
celles qu'on pratique par les modulations intermédiaires. 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 



Mnd.de L;i m in: en Lainaj 
par p<|iii»i><|n*\ 



Miul: il I I maj:en >li maj: 
nif des modulations intermédiaires H\nr -.ji .v. .p..- 




\| 'I 'I I i maj: en Si min: par <Ipv modulation* intermédiaire* 



^1= 



& 



4rrr 



"CT" 



^ 



=g 



^D 



î^ 



m 



+ 7 
h 



:cr 



ê 



ttr, 



+ 7 

fi 



EXERCICES SIR LES MODULATIONS AL X TONS ELOIGNES 

avec les accords de septième de dominante sur tonique, 

de septième de sensible sur-tonique 

et de septième diminuée sur-tonique. 

Ces exercices consistent à faire los modulations aux tons éloignes indi- 
ques ci - dessous, en prenant seulement pour modèles les basses et les chif- 
fres des exemples précédents. On disposera ensuite t«>s modulations sur quatre 

' i 

portées pour les voix. 



Module Si h min. m Si / maj: 
par eniiMnnue. 



M...I (\o La maj on I I t maj: 
p. >r <!•>-; modulations intermédiaires avec eiinivnmie. 



2S 



m 



I 



^r 



"VI.mI .t.- S,.| „„,j P n ha |8 i»i" 
par <Ip<- modulations inlermediai 



13X 

I)K DIVERSES CADENCES 

avec I accord de septième de dominante sur-tonique, 

el de diverses formules décadences dans lesquelles on emploie 

les accords de septième de sensible sur-tonique 

et de septième diminuée sur-tonique. 
3 8". "Leçon ' ' 

\ve.c I accord de septième de dominante sur- tonique, on peut faire la ra 
denoe parfait*' et la cadence évitée. Quant aux accords < I » - septième de sen- 
sible sur-tonique et de septième diminuée sur- tonique, ils ne peuvent être 
employés que dans les formules de cadences. 



MODE HAfTECH. 

Cadenre parfaite 



EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 

clins le mode majeur et dans le mode mineur. 

Formule il'' Cadence parfaite. Formule deCadencea la dominant» 




l'uiiniile île Cadenre rompue 



CadrnCP . i i I ,< 



Formule de Cailence nilro 




MODE MINEUR. 

( 'inlt'iK p parfaite. Formule iIp Cadenre parlait* 



r< >ruilite f|p Cadence nil*>rrnniiM 



S 



HHfÉ; 



PI 






+ 



1 



TT 



^^ 






f> 7 
4 + 



SO 



+: 






r> f 



4 a 



ï 






^ 






6 r, 



(. 7 
4 + 



+- 

G 



4T 



Sp 



=i= 



? 



Tii 



s^^ps 



ru 



Formule •!<■ Cadence évitée, Forui: de Cadence iiI.i-.iIp 




ps 



139 
EXERCICES SIK DIVERSES CARENCES 

avec les accords de septième de dominante sin- ionique, 
d«- septième de sensible sur Ionique 
et de septième diminuée sur- tonique. 

Os exercices consistent a faire les différentes cadences des tons indiques ci-dessous., 
en prenant seulement pour modèles les liasses et les chiffres des exemples précédents. 
On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 



MOTlï KMEllt. 

Cadmt epai T.n'le Fomirde ( !ad:parl .- Fnnn:de < !ad:a ladniii: Formule Cad:rmnptie Cad: évitée Im ni: <!<■ Caihei itof 
en Si m» j: enMi.>lli»ji enSoliimj: enFainaj: ni Fît' ma j en Ile' ? ma j : 

«iiDK 1HINECB. 

Cadenre parfaite FonmdedcC ail pari Formule de ("ail inlorr: Formule île < lad : e'vilee Formule de < ad-plas: 
en Sol min: en Si min: m Fie in in: enFuftniin: enLaPmini 



Msî- 



i 



s 



-t 



"t 



j+- 



DIVERSES MARCHES D'HARMONIE MODULANTES 

avec les accoids de septième de dominante sur-tonique 

de Septième de sensible sur-tonique 

et de septième diminuée sur -tonique. 
3fl" Leçon r ' 

MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE . 




fe£ 



m 



JOI 



r. + 



o- 



33: 



+7 



Π



O — 



# + 



rcn 



o 



+7 * 



-O- 



7 



33r 



+7 ! 

ro: 



r , + 



_nr 



o- 



+7_J 
— O- 



f=ar 

+ 7 

r, fi 
o 



r > *■ S fi 



:p~ë 



£>- 



+7 
* fi 




t40 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE. 



9-^-p~pj& gg 




^ 



^LipyiTzrt 



*o~ 



£ 



O rfe rgjgT-g 



TlTTl 



o I o 



S 



M 



SQ- 



•?zz: 



7X3: 



(2* 



:cx: 



jOl 



i 



s 



^9 



O- 



:EC 



-O- 



-O- 



213 



E 



Trsz 



TE 



te 




EXERCICES SI R DIVERSES MAKCIIES I» Il VIHIOMI 
avec les accords de septième de dominante sur-tonique, 
de septième de sensible sue tonique 
et de septième diminuée sur Ionique. 

(ies exercices consistant <\ écrire U*s diverses marches suivantes ;< quatre parties 
vocales pt a designer les nv>rlf»Ies et les progressions . 



MARf HES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 

5 + +7 !> t 4- +7 # # + +7 ", 5 + +7 5 



+ 7 6+7 fi 

! ..6 s «r & f> b -fr- 



S= 



-o 



^^^l ^ yp^j^pf^f g 



+? r. 

il 4 f; * -y , > 



jg^^fp^ggEpF^ 



+7 

3 fi r. ' 






— I ° 1 p 



pfe ^fe^l 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE. 

rr 77 7 . +7 7 7 + : 



+ +r 4- 4 - 4-- + + +r 4- !»!■ r . fi 4 -4- r. f. + +_ 



+ 7 
, fi 



-K— >fi 



_ +; 



H B _ 



.^ « — b 



>o 



à 



la 



7X3: 



^F^^^^mrf^ 



\k\ 



PARTIMEMI 



MVf Leçon. 

PARTIMENTO POUR L EMPLOI DES ACCORDS 
DE SEPTIEME DE DOMINANTE SUR-TONIQUE, DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR-TONIQUE, 
ET DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE 
( lif'solltlion naturHIf ; 



KASSK IHINNKK 



^|Ëgg|EEpE 



-o-= — -o- 



-. — &■ 



&-*- 



F TÎTft ^ 



3SS 



;^ ^ ^r-pp L - , ; * ^ 



o- (J- 



TT'~'7 



O^J, l'itlj-^r-f J. f |J. f^f— ' ^^ S 



S 



#fi ) ' " 



j2 



<> • O . * 



3Ê 



a 



S*- 



* 



t^~i — m — jg 



S 



v i h 



4r»^ 



g- gfrj . p > • I 



â 



Sf=3^=^ftï 



$23 



rr~r j thh^m^-^ 



êâ 



hzz£ 



~C7 



<5>^- 



-- 0- 



£É= 



I 



g g 



PARTIMENTO POUR LES EXCEPTIONS. 



IMSSE DONNE 



, ÎB rfc: I P 



;,1^ 



331 



-Z7- 



^>- 



^ 



3T 



33= 



Ê 






w 



f 1 I b<M-i-^ J 



i 



o 



22 



33; 



9* ; 



o- 



j£- 



— & 



-o- 



i 



$ 



±cr 



I-EP - ' 



* 



<gbç 



33C 



§¥ 



33" 



33 L_ O 



^ 



142 

EXERCICES SIR LES ACCORDS 

de septième de dominante sur-tonique. 

<Je septième de sensible sur-tonique* 

et do septième diminuée sur-tonique, employés sous 1rs Chants Donnes 

«rLeeon. 

Ces exercices consistent a trouver I.» liasse >■! I harmonie des notes données ci- 
dessous a la première partie, et a les tertre ensuite sur quatre portées pour les voix, 
en 'désignant le ton auquel les accords trouve^ appartiennent. On fera ce travail,en 
repardanl la liasse et l'harmonie dès exercices preced»'nts qui y correspondent. 

ACCORDS DE SEPTIEME DE DOMINANTE SUR TONIQUE, 
DE SEPTIEME DE SENSIBLE SUR-TONIQUE ET DE SEPTIEME DIMINUEE SUR-TONIQUE . 



\coords 
AU REPOS ^ 



xx: 



J3 



ex; 



f"! \ir:ilp se|)lieme île lliini: 

sur-Ionique. 



O o o 

|fl \<T : (le septième de sensible IM Aoo: de septième diminuée 



Accord- v.\ MOVTK.ItEKT Z | £ O 

a\ec l'i'siilni ion naturelle 



sur-tonique. 

- o „ o , o 'ol 



-&- 



iir-lnmqne. 



El 



An- «le septième de dont: sur- Ionique. 



IF 



Ace: de seul unie Me ven-.ililr sur-t nninue. \i i ■ de «entierne iliiiiintiee sur-luninue. 



(lîesolution exceptionnelle de l.i note sensible.) 
\cinrds r.\ mm vf>iv\t T ~ 



avec i-csolutioncxecpt tonnelle 



tm-.-.-lJTr 



\< < ; fie *>e|>lienir iliinîniiee Sttt*-I mutine. 

I k«» 



o- 



An-: ne seplieiue île doui: sur-tnniqi 




Arc: rie seul i< me île sensilile sun-1oniqi 
(\nn résolut ion des nr)ti»s a inoiix l'iuitit oblige. ) 



w 



^rcr 



SF^ ±Ë5 E|i." I ^ 



,\t i':i|«- srpl truie uîllliniiee sur-Ion m ur . 

■ go — ii""*^ 



^V I __CA 



Ait': île septième île sensible mit loni 



lue. 




. o^ =F g =F g Ef : 



O 



Air: de septième diminuée sur-tonique. 

MODULATION. 

Mod.de lie' maj- ModdeRe'maj: Mod.de Ke'maj: Mod.de Ile' i„aj M..d deRe'inaj: 

en Simili- enLamnj: en Fa ? min en Suintai, en Mi mini 



Modulations 



-e> r-k -»■ 



-e_ Q. ^ £1. -O- 



» oouiations ^^t^A^Ojr^^^Oi^O^^ " " ^«-p» 

In M,„| ,1,. Si[) min: M il:il,Si »min: A|.„lileSi Mnin. Mnd.il-S|.i m ini Mud.-deSîbmin: 
en lîe > m;i|: en la min: eu La !> mai: en Mi > min: ellSnlpliinj 

o Sîbmaj:en V* 

i inloi m ;»\r< e<| 



M"H: ileMi minenA|im:i|. M.. il île Si '«ma j en lie ma j: M. ni: île Lama) en Soleil 

par équivoque. i pardesMinl.-inlerm ateo équivoque, par des m il inlerm: 

^»roia|c>|«|<> 



Modulations ir i^O ' 

i*U 

P 



«m Ions éloiriie: 



m 




►PJo|Oj< 



CADENCE 
MOUE «ME CH. 

Fllllmilo de < ;nl-|li:rl: Fnr»l-.(1<>4 .«.I Ii'.mIi 'in 

u J> 



143 



Fmnn: ili- < !ad: rninp 




I • i ln:iti < ,iil:<\ iïpp 



>lnl»F UIM'IH 

Feu iiiiiIpiIp( ;icl.|>.til 



efegf ^fgj^^ 



Flil'Ul: ilp Cad: inlpi-r 



| Fiiriiiîilr ( i"l rpViter 



F»llll:<lf C«ll 1)1. i 

z*4r- ™^ 




MARCHE. 

Marche avei iIps aniipils « résolution naturelle. M«n !>■• aur <I« ■-. ,n rmils ,i résolution e\i eulionnelte. 



g^^^^gfe ^li 



^^^P^^P^p^ip ,{ 



m 



: 



tsmm 



t=z 



PARTIMENTO. 

11 Paul trouver a employer, sous le chant donne qui est ci-dessous, les accords 
de septième de dominante sur -tonique, de septième de sensible sur-tonique, de 
septième diminuée sur-tonique. et deux formules de cadences parfaites .On le disposera 
ensuite avec sa basse et son harmonie sur quatre portées peur les voix. 

Ri' 



nuvr poave 




tft 



Si 

lllill: 



ëiéé 



Pzcrza 



SI 



DES ACCORDS 

de neuvième majeure de déminante sur-tonique 
et de neuvième mineure de dominante sur-tonique. 
WLeeon 

ACCORD DE NEUVIEME MAJEURE DE DOMINANTE SUR-TONIQUE. 

I, accord de neuvième majeure de dominante sur-tonique est 1 accord de neuvième 
majeure de dominante place sur la tonique de la gamme majeure. Il est rarement 
employé. Quand on l'emploie, on en retranche la seconde et Ton met toujours la sixte 
en rapport de neuvième avec la quinte et en rapport de septième avec la septième. 



m 



/A: 



? 



+5 



a 



-o- 



te=i 



6 
+ 7 



HE 



U 



ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE SUR TONIQUE . 

L'accord de neuvième mineure de dominante sur-tonique est I accord de neuvième 
mineure dp dominante place sur la tonique de la gamme mineure. Il est rarement 
employé. Quand on lemploieon en retranche la seconde et Ion met toujours îa sixte 
en rapport de neuvième avec la quinte . 



J 



-Q—i H-= -i 


{i ji 


vrxm 


~r}{ — 


■ i 




ÉV 




r 




J 




il 


o 



1§1 



2 



r; 



3T 



S 



-€»- 



3X 



Yl\ )IE I *. SF«'<>\T»E PUIT1E 



\kk 



TROISIEME PARTIE 



ACCORDS AVEC PROLONGATION 



1 '.'Leçon. 



DE LA PBOLONGATION 



La prolongation ^sï un artifice harmonique qui consiste a prolonger sur les acJ 
cor ris eonsonnants une «les noies des accords qui les précèdent .Cette note,quidoit leuo 
être étrangère, étant ainsi prolongee s transforme ces accords consonnants en accords 
dissonnanls qui prennent alors un autre nom. Tous les accords produits par la prolon- 
gation s'appellent Accords avec pi olongal ion . 

Accord Lf mi'im* accord Accord Lp même accord 

coii.sonnant. ateenuf rrnlniiï-alion. < mitonnant, avec uni' prolongation. 



n 




œ cet: ■=. 



ss 



^ nolf y pwiof^ p*'*' 



SS 



ex: 



o 

6 



a: 



si? 



~TT 



-»- 



JL 



S^ 



SS 



nef prolonge 



DE L ACCORD PARFAIT IHAJEIR 

qui devient par la prolongation 
ACCORD DE SEPTIÈME MAJELTÎE. 

L ! accord de septième majeure se fait seulemenl sur I'; premier et le quatrième de, 
gresdumode majeur et sur le sixième degré du mode mineur. 

( et accord est un accord parfait majeur auquel on ajoute une septième majeure. 

On le ( liifl're par un 7. 

I,.i septième fie cet accord, qui est une prolongation., doit être préparée et 
descendre d un degré . 

lYcuaror une note en harmonie, c'est lier cette noîe a la note pareille qui se 
trouve dans 1 accord qui précède. 



ACCOKD 

A, 
si ri II Ml M AMI III 



^p ^-§ = 



ï 



ss 



I MKMI A( ( OUI) ; 
»an> prolongation. 1 



m 



fc§: 



â^ 



Dans la disposition de cet accord, i - fo_ Q_ 

tant toujours mettre a la première kx ; < 



il tant foui 

partie on la tierce nu la septième. 



Position de l'accord de septième majeure ïv 

i _..: > — o:z 



XI 



r&-n 



o o 



sur la gamine majeure 



Position de l'accord de septième majeure s^ 

sur la gamme mineure 



o 



-o- 



II o 



ïu 



1Î?> 

DE L ACCORD DE SIXTE, 

premier renversement de l'aecord parlai! majeur qui devient par I, prolongation 

ACCORD DE QUINTE ET SIXTF 

premier renversement de faeeord de septième majeure. 

H'^tm] de quinle et sixle est un accord de sixte, renversemenl d un a<rnrd par. 
rail majeur auquel on ajoute une quinte juste. 

^ Il se Fail dans le mode majeur sur le troisième et le sixième de—A H f dans le mo 
<!'• mineur sur le premier. 

<>n lr> chiffre par £ . 

La quinte doit être préparée el descendre d'un decr.e'. 



-fi— >T Lf 



H ( OUI) 

.1,- 

Qt IMI el SIX'I I 



XL '■ ■ in I LUI; 

'9 SrininH 




LE memi: A<< <»i',n 
sans prolongation. 



Position de 1 accord de quinte et sixte -tc- ~ 

sur la gamme majeure. ^ «* ° ° 




Position de l 'accord de quinte et sixte 

sur la gamine mineure. 



^^M 



DE L'ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 
s,cond renversement de l'aecprd pariait majeur qui devient par la prolongation 
ACCORD DE TIERCE ET QUARTE, 

second renversement de iWord de septième majeure. 

L'accord de tierce et quarte est un accord de quarte et sixte, renversement d'un 
p'ord parfait majeur auquel on ajoute une tierce majeure. 

Il s- fait dans Im mode majeur sur le premier et le cinquième d.-grft>. et dans |e 
mode mineur sur le troisième. 

On le chiffre par ^ . 

La tierce doit être préparée et descendre d'un degré. 



A* 



HFK( 1 ,i ;»[ Mil ! i n 



(pS 



lOl 



LK Ml Ml \. ( OKI) 
sans prolongation 



é=^E 



W = ? . 



Position de 1 accord de tierce et quart. 
sur la gamme majeure. 



o o 



_CL_. 



==1 



Position de I accord de tierce et quarte TjT 

sur la gamme mineure. 



:q: 



- 0~TT 



1X5. 



146 

DE L'ACCORD PARFAIT MAJEUR, 
qui devient par la prolongation a la basse 
ACCORD DE SECONDE, 
troisième renversement de 1 aeeord de septième majeure. 

I. accord de seconde est un accord parfait majeur auquel on ajoute sous la lias, 
se une seconde min-eurc. 

Il se fail dans le mode majeur sur le troisième et le septième degrés, et dans 1< 
mode mineur sur le cinquième. 

( >n le chiffre par 2 . 

ta basse doit être préparée et descendre dun degré. 



\(<;oiw> 

île 
SECONDE. 






<r* 



** '1 lui n > 



ï 



O — ■- 



Il MEME vTfOlU) 



shiik pi'dltnieation. i -r\. — 

f y o 



TT 



-©- 



I) ans la disposition de cet accordai 
tant toujours mettre a la première /.-y- 
parlnyou la seconde ou la quarte v 



ET 



-O- 



xr 



&E 



O ar- 



XT 



-©- 



-O- 



l'osition de 1 aeeord de seconde 

sur la gan me majeure . 

Position de 1 aeeord «le seconde 

sur la gamme mineure. 



i^ 



:o 



=cl 



-o 



_o._ 



m 



en 



-ô 



.CL. 



O 



IT 



ta 



EXERCICES SIR L ACCORD HE SEPTIEME MAJEURE 

et ses renversements, Ad repos, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses po 
s it ions, les accords au repos indiques ci-dessous, et à designer les notes qui doivent éfrf 
préparées et résolues par un mouvement oblig-e'. A coté de chaque accord on .'< ri. 
l'a le même accord sans prolongation et dans la même position- 

ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE. 

: 8; %? 7 \>r br I; *r , 7 •"" =• «7 t? »7 87 






ACCORD DE QUINTE ET SIXTE, 

premier renversement de 1 accord de septième majeure. 

|6 *(, „,, :'.• 2fi k k bfi 86 6 l>fi l»6 

fi f. f. 8.'. ït> r, -■• : -, br> b r. r. ¥5 85 •> P6 5 

* r . 8.1 85 8 8 b # * "c I» b b 8 8 b 5 b 



^^ag^^^ ag r^Mi^^r^t^y-^q 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE, 

second renversement <le l'accord de septième majeure. 

b.f b4 b4 -4 £4 b4 «4 54 b4 4 4 4 4 4 b4 

b ?! C 3 X t 3 3 «_ «8 = 3 



^^ re .f^PF^ f 



b4 



i 1 ; 







ACCORD DE SECONDE, 
troisième renversement de I accord de septième majeure. 

'_> \i 2 £- by i'j t 'j by bî2 by -'J 2 ' b-> b'_ 



b«> 



20 



l =f ^¥^ 



Exercices sur les degrés que 1 accord de septième majeure 

et ses renversements occupent dans îa gamme majeure 

et dans la gamme mineure. 

Os exercices consistent à mettre les chiffres repr» 'sentant I accord de ReptieiHe 
feajein^ et ses renversenvnts. sur les divers degrés de la gamme majeure et de la 

gamme mineure suivantes, que ces accords peuvent occuper, 

G\MMI MURI RE 






GAMME MINEURE. 



335 



Jl 



=0^** 



^^^=3 



DE LA RESOLUTION NATURELLE 

de l'accord de septième majeure 
et de ses renversements, FJN MOUVEMENT sur un autre accord. 
2" Leçon. 
Résolution naturelle de 1 accord de septième majeure. 

La résolution de l accord de septième majeure est naturelle toutes !<' S fois que 
cette résolution se fait sur un accord de la même tonalité' qui permet à la prolon- 
gation de descendre dun degré'. Parmi les diverses résolutions de cet accord, la, 
plus employée est celle ou sa basse monte dune quarte ou descend t\\\n^ quinte. 



EX, 




LE MEME EXEMPLE 
sans prolongation. 




o 



P 



:a: 



nr 



^ 



zaz 






Dans 1 enchaînement a quatre parties de deux accords de septième majeure, 

on doit supprimer la quinte à lun de ces accords et la remplacer par la note 

de basse doublée. 

(5. snpr;i 



EX: 




LE MEME EXEMPLE 
sans prolongation. 



-ù 








4*=4£= 


=f^ 


-R= 




i y o 


J O 

5 


r > 


-»- 


o 

r 


A*-U_ 




— o — 


^ 


^r 


O 





Resolution naturelle d<» laccord de quinte et sixte, 
premier renversement de laccord de septième majeure. 

Ce qui a été dit sur la résolution naturelle de laccord de septième majeure 
s'applique également à tous ses renversements. 

La résolution la pins employée de l'accord de quinte et sivle est celle 
ou sa basse monte dun degré. 



EX: 



J çT~ 






tV il — 




o 


-J L - 







LE MEME EXEMPLE 

san> prolongation. 




14X 



Résolution naturelle de laccord de tierceel quarte, 
second renversement de I accord de septième majeure. 

La résolution la jilus employée de I accord d»> tierce et quarte est celle nu 



i;i ii.'isst' descend i 



! mi 



m 



I Y. 






3> 



Ci 



o 



■+ 

o 



I.J M KM H EXEMPLE 

sans prolongation. 




Résolution naturelle de I accord de seconde, 

troisième renversement do 1 accord de septième majeure. 

La résolution la pins employée de I accord il« j seconde est celle ou sa basse; 
des» fini (I un degré. 



^ > ~~V > 



/ \: 



o. 
o- 






*> 



<y- 



ja 



-o_ 



II. MKMK EXEMPLE 



sans prolongation, j 



§■'■ 



8 

-o 



o 
o: 



K\ERCICES SI K L.4 RESOLUTION MATI BELLE 

de laceord de septième majeure 
et de ses renversement s, En Hocvement sur un autre accord, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent à disposer suc quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions., les accords en mouvement indiques ci-dessous, ei à « !**si _ 
gner les notes qui doivent être préparées et résolues par un mouvement 
oblige. A *oté de chaque groupe d accords, on écrira le même groupe d accorda 
sans prolongation et dans la même position. 

ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE. 




ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE, 

( Enchaînement tle doux accords <lo septième majeure 

,i\pc suppression <lo |,« quinte dun «le ees .ti<in(K , 









* 'Q 







ACCORD DE QUINTE ET SIXTE, 

premier renverseineni de lai-cord <|j' septième majeur**. 



W.t 



ACCORD DE TIERCE ET CHARTE. 

second renversement «le 1 accord <!«> septième majeure 




»■■ L ,r ' L " ,1» 



nTTT'hhrf^RR^F Ë 






ACCORD DE SECONDE. 

troisième renverse uienl de 1 accord de septienie majeure 




EXCEPTIONS 

iv ni" | 

.». I. ecoii. 

De [enchaînement de I aecoi*d de septième nuyetii'e 
el de ses renversements avec des aeeoitis qui modulent. 

L accord de septième majeure et ses renversements se résolvent quelquefois 
bii! dardées accords que ceux indiques pour les résolutions naturelles: leur 
Résolution peut se faire aussi sur des accords qui modulent. Dans ce cas -la. 
[exception ne concerne que 1 enchaînement de l'accord et ne foin lie pas à 
la note prolongation qui doit toujours se résoudre en descendant 
d un degré'. 



Le munie exemple 



Le uiuun- exemple 
sans prolongation . 



ex: \ 




o 



Le même «>xi'iiiplc 
sans p4'i>lr.i|jratifin. 



J c même e\i inple 
•i.uiv prolonr.itioii 



De la non-résolution de la prolongation 

clans 1 accord de septième majeure pf ses renversements. 

La prolongation peut ne pas descendre lorsqu'elle fait partie de 1 accord qui 
vîenl ;ijnt's celui ou elle I été entendue. Pans ce cas là elle se transforme en 
note de < et accord. Maigre cette transformation-, lorsque cette note se met en 

mouvement, elle doit descendre. ,, .,„;,,„. ,.,,.,„ |,. 

[..■in.'iH.'.'Xrii.,.!,. sans pi-.l.mvti. m. 



/ Y. 




F.e même exemple 
s.in-» prolongation. 



Le même exemple 
sans prolongation. 




Des échanges de notes entre I accord 
de septième majeure et ses renversements. 

Lorsque l'accord de septième majeure et ses renversements se succèdent entrl 
eux. on doit faire nVs échanges de notes entre les notes de ces accords, a I exception de 
la note prolongation,, qui doit rester immobile et dont il faut envisager la 

résolution comme suspendue jusqu'à ce que lun de ces accords se résolve. 



/ Y: 




T,es échanges de notes se font presque toujours en plaçant des notes de 
passage entre les notes qui s échangent. 



/ v 



W- Vf f- 



I^^p ig î 




T.e changement de position des accords avec prolongation se pratique rarement. 
On ne peut jamais 1 opérer avec la note d«* prolongation, niais seulement 
;ivec les antres notes de ces accords. 

Ce (pii a été dit au chapitre de I accord de septième de dominante,sur la douj 
I Inre de la note qui sert .de resolution a la dissonnance. s'applique a tons les 
accords dissonnants 



151 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

do I accord do septième majeure et de sos renversements. 
et sur la disposition vocale do «-os accords 
Ces exercices ( onsistent a disposer sur quatre portées pour 1rs voix, dans 
diverses positions, les accords indiques ci- dessous:. a nesigner les noies qui 
doi veut être préparées et résolues par un mouvement obfige.et les exrep 
lions à ces mouvements. A cote de chaque groupe d accords., on. écrira le même 
groupe d accords sans prolongation et dans la même position," à (exception 
des exercices sur les échanges de notes. 

ACCORD DE SEPTIÈME MAJEURE ET SES RENVERSEMENTS. 
( Km-haliicmcnt avec des accords qui modulent.) 
\«vord de septième majeure. # v 

1 (, - fi u (> 



^ 



:o 



7CT 



roi 






(Premier renversement.) 

* ». fi 



9; 



o 



tr. +fi 
fci» fa 



^^ 



o 



:>fi 
I» -fi 






©T" 5 



(Second renversement .) 

>4 i • » 6 



^ 



-+♦ '> J,?. Jj> ^ 



O PO - 



$» 



^ 






l>fi 



215 



-O- 



(Troisieine renversement.) 

fi . 'J + 




_fi_ 

-1- !> r. 



+ 

8 +4 



S 8 4-4 fi < 



>fi 



m-^ 



>o 



9€> -30 



>o 



2Q" 



ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE ET SES RENVERSEMENTS. 
(INon- résolution des notes à MOUVEMENT OBLIGÉ.) 



Accord ne septième inaietire. 
r» #" -r-4 $ 




y*Efej=g*^ 



(Second renversement .) 




ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE ET SES RENVERSEMENTS. 



1>6 



Œchanyes de notes.) 

5 .' * . . fi 4 4 fi 



?iÉMi^^ ,: 'r^ t s ië 




ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE ET SES RENVERSEMENTS 
(Echanges de notes avec notes de passage.) 




i>+- 



ât^^SÊ^S 



zzz 



Ï 



152 



DE L VU OKI) PARFAIT MIMA R 

qui devient parla prolongation accord <lr septième mineure. 

■S" l.iM'Ol» . 

I. accord ri»' septième mineure se fait seulement nui Je second, troisième 
et MM.'in»' degrés du mode majeur et sur le quatrième degré' iln mode mineur, 
(et accord est un accord parfait mineur auquel on ajoute une septième minante 
On le cliiffre par un 7. 
T,a septième doit être préparée et descendre d un degré. 



\« ( m. i) 

.1.- 

SKI»! IKMK MINI I 11 F. 



t> J à lit IM : 






LF MI.MK \( ( u|;|) 
^«iix proiitii^Htiou. 



4 



8 



-y 



o- 



Dans la disposition de cet accord, il 
faut toujours mettre a la pmniere partiel 
mi la tierce ou la septième . 



h V 




Position île I accord de septième mineure ct 

sur la gamme majeure. 



OL 



~&=n: 



o " 



o 



^Ji 



o P 



Position de 1 accord de septième mineure ct- 

sur la gamme mineure. 

DE L'ACCORD DE SIXTE, 
premier renversement de I accord parfait minedr qui devienl par la prolongation 

ACCORD DE QUINTE ET SIXTE. 

premier renversement de laeeord «le septième mineure. 
L accord de quinte et sixte est un accord de sixte, renversement d un accord 
parlait mineur auquel on ajoute une quinte juste. 

Il si- fait dans le mode majeur sur le premier, quatrième el cinquième 
degrés, et dans le mode mineur sur le sixième degTe, 
On le cliiffre par j?- • 

I ,a quinte doit être préparée et descendre d un degTe. 

, TT. 1 H._1JJ^ 



\ t < ( t R I > 



il. 



OTJINTKH SIXTE . 



^r»- 



MÊMK U COIiD \ 



£ 



I l 
sans prtiioiisi 






£>•-. 



o 
o 



ithni. i r; 



R r, 



Position de 1 accord de quinte et sixte zrtr: 

sur la gamme majeure. 




isilinn de l accord «le quinte et sixte ïjp 

sur la gamme mineure. _rr 



ry_ 



o 



— o «= 



«^ 



de l'accord de quarte et sixte 



153 



second renversement de raccord parfait mineur qui détient par la prolongation 

ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 

second renversement de l'accord de septième mineure. 

L accord de tierce el quarte est un accord de quarte et sixte, renversement 
(lui) accord parfait mineur auqiwl on ajoute une tierce mineure. 

Il se fait dans le mode majeur sur le troisième, sixième, et septième degrés 
et dans le mode mineur sur le premier degré. 

On le chiffre par un "h ■ 

l ',;< tierce doit être préparée et descendre dun degré • 



U.C.ORD 

.1. 

l 1ER< F. el 01 Ail I I 



fi w inin 



P 



-ô- 



LE MKME ACCor.D J 7J y ; 



sans prolongation, à 



5EE 



Position 



de l accord de tierce et quarte jv- 

i T/'-rr 

su!' la gamme maieure. 



-o- 



CT 



=©=n: 



-*>- 



o 



Position de 1 accord de tierce et quarte r F~ 



P 



tr 



-o 



_ o .. Q. 



xr 



^ô~5m 



I 



DE L'ACCORD PARFAIT MINEUR.* 

qui devient par la prolongation à la basse 

ACCORD DE SECONDE. 

troisième renversement de. I accord de septième mineure. 

L'accord de seconde est un accord parfait mineur auquel on ajoute, sous la 

liasse, une seconde majeure. 

Il se fait dans le mode majeur sur le premier, second et cinquième degrés, 
et dans le mode mineur, sur le troisième degré. 
jOn le chiffre par 2. 
La liasse doit être préparée et descendre dun degré. 



A( < <>lil> de SECONDE. 



-t- l " ' '"- 



r"niîirrrr 



J. . iiuii: *J 



LE MEME ACCORD 



_~ s<oi* prolongation. 1 

33^E f 




O 



Cl 

O 



p 



-o- 






Dans la disposition de cet accord il 

faut toujours mettre à la première partie 
ou la seconde ou la quarte . 




Position de l accord de seconde :œ 



sur la gamme . majeure . 



xn 



Position de 1 accord de seconde za 



Zo^zrc 



-o 



.11 P. 



il 



sur la gamme mineure, 



154 

EXERCICES SIR L ACCORD l>E SEPTIEME HIMIliK 

et ses renversements. Au Repos. 

et sur I» disposition vocale <le ces accords. 

Os exercices consistent à disposer sut' quatre portées pour les voix., dans di_ 
Mises positions, les accords au repos indiques ci-dessous, et a désigner les notes 
qui doivent élre préparées et résolues par un mouvement obligée. A cote de chaque 
iticord.on écrira le même accord sans prolongation et dans la même position. 

ACCORD DE SEPTIEME MINEURE. 

7 7 :>7 ï>7 \>7 «7 «7 . 7 7 '7 \>7 f>7 




fa l^X- Q -lH ïo !~fa o i-f 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE, 
premier renversement de 1 accord <!e septième mineure 

r Le * fi H * 6 I 6 Lr '"' ïr fi r r 



(; 



06 
K 

o 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE, 
second renversement de 1 accord de septième mineure. 



-9^T, 




S5^=I 



ACCORD DE SECONDE, 

• • v il* ij • v • 

troisième renversement de J accord de septième mineure. 

• ■ $2 8a 8a 8a !-'-' l>'j !>a a 2 2 a #2 2 



Exercices sur les degrres «pie 1 accord de sef)tième mineure 

et ses ren versements occupent dans la gramme majeure 

et dans la gramme mineure. 

(>s exercices consistent a mettre les chiffres représentant l accord de septième 
mineure et ves renversements., sur les divers degrés de \-.\ gamme majeure ef rtV la 
gamme mineure suivantes, que ces accords peuvent occuper. 



(. VMMK HAJFITRK. J* 



O 



o 



-o 



o^ 



i.UIMK MIN Kl R K 



*-U^»- 



o-JU- 



TTJ-O 



DE LA RESOLITION XATI RELLE 

de I accord de septième mineure 

cldeses rcnveinsements^EIN M<»l\FMi.\T sur un autre accord. 
5T° Leçon 
Résolution naturelle de I accord de septième mineure 

La resolution de laccord de septième mineure esl naturelle toutes les foi 
que cette resolution se t'ait sur un accord <l»' la même tonalité' qui pernv I a 
la prolongation de descendre dun degré. Car mi l»'s diverses resolutions do t-« i 
accord, la plus employée est (•♦•II»' ou sa basse mdnte dune quarte ou descend 
dune quinte.. 



fc& 



/;.\. 



* 



-o^ 



« 



-o- 



«=: 



o 



I3X 



*£"£ 



I I MEME EXEMPLE 

>.ins iiiolon^.illon. 



y~ 



i 



-o- 



^e 



-o- 



n 

CT" 



D.-ms 1 enchaînement a quatre parties de deux accords de septième mineure. ; on doil 
supprimer la quinte a lun de ces accords et la remplacer par la note de basse doublée. 



i: \ ; 















-|> 








«o= 


-H 


d 


7 


{3 




L \. Il 








¥ 


Cl 






7 

















^82 > yè 

"" LE MEME EXEMPLE }\U 




san> proloneratïnii. \L ' ±_ 



ïïî 



o- 



o- 



Résolution naturelle de 1 accord de quinte et sixte. 
premier renversement de l'accord de septième mineure. 

Ce qui a été' dit Mir la resolution naturelle de 1 accord de septième mineure 
s'applique également à (eus ses renversements. 

La résolution la plus employée de I accord de quinte et sixte est celle ou sa 
basse monte dun degré. 



t£3£7S 



l \ . 



Z) 



-o- 



m 



-o^ 






Xi 



CT 



LE MEME EXEMPLE 

h.m> prolongation. 



a 



_EE 






^ 



xr 



Résolution naturelle de laccord de tierce et quarte. 

second renversement de laccord de septième mineure. 

La résolution la plus employée de laccord <ie tierce et quarte e^t celle ou sa 
basse descend dun degré. 



m 



/ v 



£ 



iTI 



-O 



1 



-O- 



-O— 



IL 



xr 

4 



O 



_Q_ 



-O^ 



TTC 



I I 




sans pi-oionï 



i 56 



Résolut ion nain relie <le laccord de seconde, 
troisième renversement de laccord de septième mineure 

l.,i i rsiilnt n>n la plus employée de laccord dn seconde esl celle oh sh Lis 



desi nid duii degré'. 




v:r<>zJ / 

<> k 

I K Ml Ml V\\ MCI l f 



r±zor 



<.«it«. prolongation. 



SE 



s 



H i 



*** o 



-o- 



JD 



fli\ «■! 

gner 
ohli 

salis 



g 



EXERCICES SI K LA RESOLUTION KMTRELLE 

de laccord de septième mineure 
cl do s«s renversement s, En Mouvement sur un autre accord, 
et sur la disposition vocale de ces accords- 

es exercises consistent a disposer sur quatre portées potu les voix, flans 
• •s positions. les accords en mouvement indiques ri -dessous^ et a d»'si- 
lc notes qui) doivent être, préparées el résolues par un mouvement 

g*é ^ cote de chaque groupe d accords, on écrira le même groupe d accords 

prtdonpilion ef dans la même position. 

ACCORD DE SEPTIEME MINEURE. 

- ', » !» - r , ^. i> - lJl :, v - . -, t - r 



l ff "b"PT T 5 p 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE 
(Enchaînement do deux accords de septième mineure 
avec suppression de |<i quint C dun de ces accords.) 

* - & - - r . ' '• '» ■ i _ » . ", > ■ 






t* 7 b ') 



?-£P^BéSP£é 




ACCOPD DE QUINTE ET SIXTE. 

premier renversement de laccord de septième mineure- 



^^SSïîP 




#6 



Cl. 



" l oU'I-M ..^ 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 

second renversement de J accord de septième mineure. 



l^HfafrHSISII 




ACCOED DE SECONDE. 

troisième renversement de laccord de septième mineure. 



.6 *<• 



<■ J (. (. 



i. «. 



Ifi Si, 



:i. n. r<, ri, 

S' 



a-^SS^^^HS 



157 
R\CKPT10\^ 

OTLeron. 

De I enchaînement de 1 ac< -ord d<" ^epfieme mineure 
«»( de ses renversements a\«'<* «1rs accords qui modulent 

( r <jui ;i «'If «lit poiir I h< cord il»- septième 1 1 1 . » j • ^ u i « > *■! sr> renversrmenls.au 
miel de 1 fin ii.iiiu'iiH'iil il»' <hs ai'foi M- ;i\''c des accords qui modulent, s'apnli. 
que <'i.;ili'iiii'ul ,i laccord de septième mineur* 1 e| ;i ses renversements. 

Le HH'iue e' empli* 
sans prolongation. 




Le inPiiie exemi \v 
rins prolongation, 




? 



+ 



U- 



W^^^ 



tTTÔ 



JOOZ 



<^ 



— O- 



;>♦*- 



2tr 



TT 



zm 



XI 



b menu' i'\>ni|'lr 
ns prolongation. 
2tv 



-o 



-©- 



-**- 



-€>^ 



>** 



O 



R=* 



!K> 



K> 



De la non -résolution de la prolongation 
dans laccord de septième mineure et ses renversements. 

( '.*' qui ;t H<' <li< pour I accord de septième majeure ef ses renversements, au 
sujet de la non- résolut ion de la prolongeai ion, s'applique «galemenl ;i laccord ne 

Miiti'in»' mineure el ;i ses renversements. 



Le mî-mr l'Xt'Hiple 
s,in> prolongation-. 



Lu nn'inc fxt'iiij le 
sans prolongation 



/ v 




I.r nu nu fxiiiij !>• 
s.ni^ prolongation. 



Le nirnir l'Xrmiili' 
-,'ii^ prolongation. 



158 



I)rs échanges de noirs entre laccord de septième mineure 

«»t s«»s renversements. 



Ce qui ;i elc dit pour laceord ri» 1 septième majeure et ses renversements, au 
sujH de I «M-li.'mjrt.' des notes, s'appliqua Hgjdement a I accord de s«']iti»>m»» mineur»' 
el a ses renv< -rsements. 



/ \ 




l.i's échanges de notes se font presque toujours en plaçant des notes de passage 
entre les unies qui s échangent. 



&■& 



M 



* 



SFfc 



ne 



T5 



r 



s 



o 



-©- 



p 



IE 



o^r 



2E 



ÉË 



8 



t=> 



S 



-O- 



1CX 



o 



1= 



r 



£> 



[.«• changement de portion des accords avec prolongation se pratique rare- 
ment. On h»' peut jamais I opérer avec la note prolongeai ion: mais seulement 
avec les autres notes de ces accords. 

Ce qui a ete dit an chapitre de laccord de septième de dominante, sur la 
douhlure de la note qui sert de résolution a la dissonnanee. s applique égale- 
ment a laccord de septième mineure el a ses renversements,. 

EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

de laccord de septième mineure et de ses renversements, 
• et sur la disposition vocale de ces accords. 

(es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions., les accords indiques ci -dessous., a designer les notes qui doi\ent 
être préparées et résolues par un mouvement oblige., et les exceptions a tes 
mouvements. A cote de chaque groupe a accords on écrira le même groupe dad 
cords sans prolongation» et dans la même position, a 1 exception des exercices 
sur les échanges de notes. 

ACCORD D^ SEPTIEME MINEURE ET SES RENVERSEMENTS. 

(Knehaineinent avec des accords quî modulent.) 



\iv<ii-d de septième mineure. 



*(> 




>o- ^^^o-^^- 1111 



ti. 



ÎO^ 



£o: 



^ nrx^» 



-o- 



3aZZT5I 



l'ii'iiihi' i-i'iivci'seuu'iil ) 



tfi 



!>.. fi 



• (. » r, 



a *" «in°T3^B i=k 




*o 



15 9 



f Second ri'inci M'iin u! 

-f Mi r 4 b« 

3+4 b kA & +4 b 



8 3 +4 • 6 



S 



■o- 



l*o- 









-©- 






^o 



' Troisième l'iMivci siiiicnt 
8 1' + r, 






+ b b r i t> 2 



^ g ^o4^4g^gT r Tn"'" T iT fiJ^ ^ ^.I 



ACCOrD DE SEPTIEME MINEURE ET SES RENVERSEMENTS 

(Non-resolution dos noies à MOUVEMENT oni.H.F.) 

\icumI de st'rtieiue miiu'iive. j. . , . ><> 1( 



G $ 5 



^ 



go I X1 Z |go II go 



* •' , o . •* *- o ' > o ***- >o_ ■ ' '■ -'-»■ 



( Prenne! remi'iseiuent.) 

t> : 

a l,n l.o 



g 



7T3~ 



un 



rzrtzza 



8 5 
_o_ 



-o- 



~o~ 



«V 



zo: 



f Second reinei-semeiit.) 

84 a 



+ (, 



g- go » go , :o ■ ° 



i 



fe- 



#o^ 



g-o- 



xc 



azzrxrzzo 




( Troisième renversement.) 

!>(, >'J +6 b 



i 



G 2^-±g >■"' # tt'-' + <■ 



8 '2 + G 



-o- 



•7T1- 



4» Q i>Q i^ Q- ^y 



O O— -O 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET SES RENVERSEMENTS 

S 

(Erhanffes de notes.) 



pë a 



:3ie1 



S 



TTT 



-« — go 



33: 



33: 



-o- 



33: 



TE 



-o- 



_LO!3_ 



l>4 bG 



S 



_Q_ 



TT 



O 



-O- 



H3Z3t3E=Z3Cï 



X^ 



£ë= 



33: 



-o- 



3X 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET SES RENVERSEMENTS. 
(Echanges de notes avec notes de passai?;*'.] )fi 

:»5 



£ 



_ZO 



7?r— jg- 



T 



Bg — »?- IJL ? I 



Og opt^P ^^I^ 



86 
|5 

8 



ïv ," i ; i uH — tnr ^ 3 i ^i^ ^g \\>o i,„, t — '^p u?" i*^"t6"T7"7 i ^ -il 

^^ ^l^-fg^ T 1 i u f g g T 1-1- f ! f jp lyr ^ 



160 



m !w\<;<;oiu> pe (himi: dimim ee, 

<)iii de\ient par la prolongation 
accord d** septième mineure et quinte diminuée. 
7 leçon. 

L accord '(!<■ septième mineur»' et quinte •! t i h i i m t* •»» se fait seulemenl sur le 
second .<!« :»iv «lu mode mineur 

(cl accord esl (accord de quinte di minuit* du second degré rln mode mi_ 
ni'iir nuque] mi ajoute une septième mineiii >•. 

On !•• chiffre par i- . 

\ ,i\ septième doit «'lie iu»'i i.) (<■' ■ «} descendre diin *! • * *2Tt* ' . 



\. ( (USD 

M |'| i i.Ml MIM l I!| 
.i (M I VI I |i| MINI II 



âÈ 



O- 



' V *> ! I MKME \< ' ORI) ■ 

S.lll^ I I ■'lllll^.ll ion . 



f 



O 






Nuis la disposition de pot accord, il 
f'.iiil toujours mettre ;i la première partie / v 
f >i i la tierce ou l.i s< | I ieme. 



ira 



o- 



^ 



2 



W 



Position de 



I accord de septième mineure et quinte diminuée ^Ç 7 rj3 <> 

"•m la gamine mineure. 



DE LACCORD DE SIXTE. 

premier renvci Minent de 1 accord de quinte diminuée qui devient par \» pcnlongat ion 

ACCOF.D DE QUINTE ET SIXTE. 

premier renversement de laeeord de septième mineure et t|nînte diminuée. 

f, accord de quinte el sixfc es! nu accord de sixte. i*enversemeiil d un accord 
de quinte diminuée auquel on ajoute une quinte juste 

Il se fait seulement dans |e mode mineur sur le quatrième degré. 

On le ibiffre par § . 

I ,i quinte doit être préparée 1 el descendre dun degré. 



M I OI,|) 

■u- 



(il l\ Il .i -l\ I I ![..__ 




m 

mi mi. \< ror.n y «- 

ans piiilonsati'in. i 

(1e 



<> 



m «le 1 accord de quinte el sixte 4^- 

siir l.i gramme mineure. 



cr 



-e» 



ir-o- 



OT 



<> :q 



161 

DE I. ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE. 

Second renversement de! accord de quinte diminua c|uî devient pu- la prolont>.ttî<m 

ACCORD DE TIERCE ET QUARTE AUGMENTEE 

Seeond renversement de laeeord de septième mineure et quinte diminuée. 

L'accord rie fierec ef quarte augmentée, es! un aceoril de quart» 1 augmentée 
et sixte., renversement dut) accord de quinte diminuée auquel on ajoute un»' 
lierre majeure. 

11 se fait seulement dans le mode mineur sur le sixième degré. 

On \>' chiffre par ~k . 

La tierce doit être préparée e| desrendre duû degré. 

, 6 Ill.M 

M s q 



\i ( ulin 
lit K< I rt 01 VRTK AH.MJMH 




% 



-o- 



LE MKME ACCORD 



m 



o 



Position de (accord de tierce et quarte augmentée g: " cVl^ 1 

..... i..* m , mm ; ' ..4^3° — 



sur la' gamme mineure 



~cs 



-o 



DE LACCORD EE QUINTE DIMINUEE, 
«pii <t<*\ i<*iît par la prolongation <♦ la l>.«sse 
ACCORD DE SECONDE., 
Troisième renversement de laeeord de septième mineure et quinte diminuée. 

C accord de seconde est un accord de quinte diminuée auquel on ajoute sous 
la liasse une seconde majeure. 

Il se fait seulement dans le mode mineur sur le premier degré'. 

On le chiffre par 2. 

I .a liasse doit être préparée H descendre dun degré. 



#V- rt mi 



\( ((IRI) <t<- si ( <»M)I 



)" '!« ■ O - 



min7'T T~ 

II1..J: T> 



^^= 



Ii~>^ 



1.1 Ml Ml W < OIU) 

*,lll> p|-(ll<i||£ati<ill. 



o 



o_ 



O 



Dans la disposition de cet accord, il 
faul toujours mettre a la première partie EX: 
on la seconde ou la quarte. 



■Jt O— 


— o 




o 


4 f— - — 




/ ^o— 


- li^ 



Position de laeeord de seconde 

sur la gamme mineure. 



3ë= 



Q 



-O- 



_CE 



_Q_ 



m 



•M>2 



EXERCICES SIR I. ACCORD 
de septième mineure et <|tii itt<» diminuée 

et sos renversement s. Au Repos. 
el sur l.i disposition vocale de ces accords. 

( (•«■> exercices consistent a .disposer sur quatre portées pour les voix, dans 
diverses positions, les accord* an r«*|>os indiques ci dessous. et a designer les 
notes qui * 1 ■ < r \ « ■ r i f être préparées et résolues par un mouvement oblige. \ 
cote de chaque accord on écrira le même accord sans prolongation et dans la 
même position. 

ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QMIVTE DIMIMUEE. 



<rfc— £** 



Pgg ^>^ 7 fH 5 ^ ii ^rt-"-|-°-t^ B^ 



^ 



ACCOED DE ÇTINTE ET SiyTE. 

premier remcrsemenl <Ie laeeord «le septième mineure et quinle diminuée. 

«. (, r, ft i, r; i «, «« 

(, r -, - -, , - ., -, , - -- «fi «fi «fi «fi «fi «fi 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE ylUCMENTEE. 

Second renversement de ] accord de septième mineure et quinte diminue*'. 

«4 «4 S4 «4 «4 «4 «4 :»4 4 4 4 4 4 4 4 



^^^t^gf Sf ^ ^^ ^J^J^ i^Ki^i 



ACCORD DE SECONDE, 

I roisieuie remrrsemenl de laccord de septième mineure et quinte diminuée. 



^^^^m 



1*4- 



211 



j ^Tt^ri ^ i 



*o^ 



Exereiees sur les degrés 

«pie laeeord de septième mineure et quinte diminuée 

et ses renversements occupent dans la gamme mineure. 

(es exercices consistent a mettre les chiffres représentant 1 accord de septième' 
mineure et quinte diminuée e4 s»>s renversements, sur les degrés «le la g'anTme 
mineure suivante que tes accords peuvent occupée 



t.WIMI Ml M I r. F -s ? * . 



^=xr 



o " 



0~TT 



^q ~] 



DE LA RESOLUTION NATURELLE 163 

de 1 accord de septième mineure et quinte diminuée 
et de ses renversements E!> MOUVEMENT sur un autre accord. 
R" Leçon. Résolution naturelle 

de I accord de septième mineure et quinte diminuée. 

la résolution de 1 accord de septième mineure et quinte diminuée est naturelle 
toutes les fois qui* celte résolution s»- fait mit un accord de la même tonalité qui 
ierinet a la prolongation de descendra d'un degré. Parmi les diverses résolu 
lions de cet accord, la plus employée es! celle ou sa basse monte dune quarte 
on descend d une quinte. 



ex: 




LE M KM F. EXEMPLE 

sans prolongation. 




Dans 1 enchaînement a quatre parties de 1 accord de septième majeure et 
de I accord de septième mineure et quinte diminuee,on doit supprimer la quinte 
de <e dernier accord, si le premier est complet. Dans le cas contraire, l'accord de 

septième mineure et quinte diminuée conservera sa quinte. 

,-"■ , (".'• ., 



ex: 




LE M KM M 
EXEMPLE 

sans 
prolongation.! 





f** 1 


\ » 


LU 

3 8 


5 


5 


O 


u 
n 


iV 








p 






< i 


J 


















EX? 



ae?§ i.r m km 



5^ 



*■ 




Resolution naturelle de 1 accord dequinteet sixte, 
premier renversement de l'accord de septième mineure 
et quinte diminuée. 

( e qui a ete dit sur la resolution naturelle de l'accord de septième mineure el 
ijuinte diminuée, s'applique également a tous ses renversements. 

La résolution la plus employée dn l'accord de quinte et sixte est celle ou si 

i i T i ' 

liasse monte <l un degré. 

LE MEME EXEMPLE 1 " 



m 



AV. 



P 






B^i^ 



T5 

fi 



-©- 






31 



sans prolongation. 



TT 



£ 



-o- 



-»- 



-©- 



o 

6 



~Q- 



t&4 

TT 



H 



Resolution naturelle 
de l'accord de tierce et quarte augmentée, 
second renversement de 1 accord de septième m inetire 

et quinte diminuée. 

T.a résolution la plus employée de I accord de tierce et quarte augmentée est 
♦'Ile ou sa hasse descend d'un degré. 



FX 



33C 



-&- 



5ë 



33^ 



<T 



-o- 



33: 



LE MÊME EXEMPLE! 
sans prolongation. J 



f 



33T 

r 



-o- 



TJ 









Ilesolution naturelle de I accord de seconde, 
troisième renversement d»» I accord de septième mineure. 

La résolution la plus ewplovee de I ricmrd <!'• seconde est (•#*!!»• ■ ■" s;i liasse 



d'".( i'nd (i un degré. 
-a- 




Il M! MF. FA RM PI > ? ^^ 

\ (i 



gÊI siius pi'iiluiigattiin. 



■■ 






ï 



s- 



m 









EXERCICES SI R LA RESOIXTIOW YVTI RELIE 

de I accord de septième mineure et quinte diminuée 
et de ses renversements, EN mouvement sur un autre accord, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent ;» disposer sur quatre, portées pour les voix, dans di_ 
verses positions, les accords en mouvement indiqués ci- dessous; et à désigner 
les noies qui doivent être préparées et résolues par un mouvement obligé. 
A cote de chaque groupe d'accords, on périra le même groupe (raccords sans 
prolongation et dans la même position. 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE 



^^fn 



<> 



7 
fi * 



<> 



a 



o 



7 
G %■ Si 6 * 



s 



8 6 7 



86 7 
8 * 



te 



ï« . 7 

8 * 



É> 



233 



S^fca 



gfefeiMHi^a 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE, 

Enchaînement de I accord 'de septième majeure etde'l accord de septième mineureet qui 
diminuée. avec suppression delà quinte dan de ces accords.) 




ACCORD DE QUINTE ET SIXTE. 

premier renversement «te J accord de septième mineure et quinte diminuée 



> 8 






^^fëi^ÉI 



o 



,eo 



te, PS 8 fi 

85 s; ?»- 85 t» 



^m-j j>hi4^ 



o 



= fea 



ACCORD DE TIERFE ET QT A RTF AUGMENTEE, 
second renversement de 1 accord de septième mineure et quinte diminuée. 



Ws - 4 8S »* 8+ 4,4 4 , t>4 

* '■ s 8 s 5 t s r, i ; 5 3 = i» 3 5 >A l 3 g LjL-LjJL, !> k r ' 



<> 



'*> 



znd 



ACCORD DE SECONDE. 
troisiew renversement de I accord de septième mineure pi quinte diminuée. 



(. 



'2 fi 



^ 



:an 



o 



o 



ÉO 



o--o-tt 



» " • = • 12 i ' 



* g r 



fr^t^ê^ mMa 



EXCEPTIONS. 16i " 

De la non- résolution 

de la prolongation dans 1 accord de septième mineure 

^me» et quinte diminuée et ses renversements. 

it. Leçon. ■ 

Ce rjui a ete dit pour 1 accord de septième majeure et ses renversements, an 

sujet de la non-resolution de la prolongation, s'applique ^tr.tl^m^til a 1 accord cl' 1 

septième mineure el quinte diminuée et a ses renversements. 



Le même exemple 
sans prolongation. 



T ■• nn'nie cxHiiipIn 
sans prolongation. 




Le mente exemple 
«ans prolongation. 



T .!■ même exempft 
sans prolongation. 




Des échanges de notes 
entre l'accord de septième mineure et quinte diminuée 

et ses renversements. 

Ce qui a ete dit pour l'accord de septième majeure et ses renverseinents.au sil 
jet de 1 eehange des notes, s'applique également a 1 accord de septième milieu _ 
re et quinte diminuée et a ses renversements. 



/ \: 



-o- 



% 



EES- 



T5 

fi 



X5 

t 



jnE 



eeb: 



r 

-o- 






-&- 






riz 
-o 
-ts- 



rcr: 

w 



-o. 



:o 

fi 



pï£= 



XJ 



m 



m: 



O' 



-o= 



T.es échanges de notes se font presque toujours en plaçant des notes de pa< 
sage entre les notes qui s échangent. 

m 



i:x< 




Le changement de position des accords avec prolongation se pratique rarement 
On ne peut jamais 1 opérer avec la note prolongation; mais seulement avec les 

autres notes de ces accords. 

Ce qui a été dit au chapitre d»* raccord de septième de dominante, sur la dou_ 
Idure de la note qui sert de resolution a la dissonnam e,s applique également h 
1 accord rie septième mineure et quinte diminuée et a ses renversements. 



1ot> 



EXERCICES SI K LES EXCEPTIONS 

<le I accord de septième mineureel quinte diminuée 
et de ses Renversement s, et sur la disposition voeafe de eès aeeords. 

Ces exercices consistent ;i disposer *>\w quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions, les nceorns indiques ci- dessous-, a designer les notes qui doivent être 
préparées et résolues p :i r un mouvement oblige, et les exceptions aces 
mouvements. À cote de iliaque groupe <l accords, on écrira le même groupe dacd 
i ords sans prolongation et dans la même position, a I exception des exercices 
sur les échanges de notes. 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 
(Non-résolution des noies à MOUVEMENT OBLIGE.) 



A)*COI 'I (II' 

sll'TIHU \ti\hhf ~zr- 

(I 

hum f. diminuée. 



7 6 
6 -Çr * Z 



-o 



l'ifinn'i- 

|i'IUl'|v,.|||.'lll. 



et 



o 



o 



7 "(i 
6 -Sr 4 



;<■ 7 *6 S' '7 *6 



O 



£1_ 



o 



Œ së^ 



«es 



£n 



*«:Sci:z 



^ 



* r > jf5 «4 JE #€► #5 #4 » 



rcr 



:a 



fo:^ 



f«: 



3ïX 



b £ !»G 

e- ; , 4 
rr 



•' .. ! > 4 



II 



O 



Second 
icnM'1 wmcilt . 



5__^ 



4 i>fi 4. bfi «4-6 «5 14 fi 

; >4 r. b > >4 r, «5 i s 4 « _q_ 3 4. 



o 



o 



2n 



Mfcofe r^ 



®zttn 



m 



JC1 



Ti oisii'ine 

i.'ii'i ■! «cini'iit . 



8 fi , « " 

<■ 8 2 8 5 .. g fi 8 '2 5 » b ' 



b l>6 . b'J b 



^3~7cn a 



to 



o 



m 



s 



ai 



3 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 

(Echanges <te notes.) 



#6 



7 



m. 



-O- 



xc 



roi 



^ 



o 



«fi «4 
8r. sr, s 



«ftz^z 



o- 



rrr 



î 



a le 



4 g 

Q 



^roz=^» 



Jr 



CX 



m 



5 84 ■ 



8<> 

r. 

-o- 



7 



î^ 



_CL. 



9 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS 
(Echanges <le notes avec notes <le passade.) 

7 t(. 7 ... fi 

■*• b k> 5 

go I I I - 
km 



■&-. 



LO_ 



33 



fc 



z=z^ 



^M*^ 



ç ^-fcg Ë g i *y 



X 



DE L EQUYOQIE 

qui peut exister entre 1 accord de septième mineure 
et quinte diminuée, et 1 accord de septième de sensible. 
lOTLecon. 

L accord de septième mineure et quinte diminuée est forint exactement fies 
munies intervalles (|iif I accord de septième de sensible. (1 est par la place que ces 
accords occupent dans les deux gammes et par la manière différente de les em- 
ployer on on les distingue 1 un de 1 autre. Ainsi, I accord de septième mineure et 
i juin te diminuée se pose sur le second degré du mode mineur, sa septième doit 
être préparée et sa liasse monter dune rpiarte ou descendre ,| une quinte, tandis 
(pie lacci.id de septième de sensible se jmse sur le septième degré du mode majeur, 
n a besoin d aucune préparation et se résout en montant d un degré. 

[je même équivoque existe entre lt*s renversements de ces deux accords. 

4<'<:(li' Septième miiv.elquiiileifim: \«<:(i^ septième He sensible. 

Q — 



tè 



^ 



t:x:< 



33T 



¥ 



3DL 



r©- 



3: 



7 



-o- 



i§^ 



33: 



^ni ct ' 


«» 


§ U ' 


g — 

r> 


iV 




••■ 




S «~v 


t» 


o 





T0\ I)E LA. MIS: 



tox i>rr nu: 



EXERCICES SIR L EQl IVOQl E 

qui peut exister entre I accord de septième mineure et quinte diminuée 
et l'accord de septième de sensible, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 



Ces exercices consistent à disposer sur quatre portées pour les voix, dans di_ 
verses positions, les accords indiques ci-dessous;a designer 1 accord de septième 
mineure et quinte diminuée, l accord de septième de sensible, et le ton auquel 
ces différents groupes d accords appartiennent. 



7 
Jrr 



^ 



7 

■s- 



'«fi 



7 
-5r 



>o^ 



XL 



Tr 



jto: 



ïo 



TT 



6 

5^ 



— o- 



5 

ZXJZ 



m 



E 



2CE 



-«- 



rt 



K>- 



33: 



7 



7 



!>r. 



7 
-Çt- 



33: 



33: 



-o- 



EOZ 



toc 



.3<>: 



m 



#ar 



J fi 



7 
■fr 



-Q- 



S 



*o- 



IE 



:t«t 



XE 



6 
XE 






3 



1 






168 



DE L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMLYWTE 

«4 <!#' ses riMmM'seinents employés coinine accord s par prolongation 

Il ! leron 

Lorsque I accord de septième «le dominante se trouve place dans une suite dac_ 
(oiils par prolongation.il devient lui même un accord p ar prolon^atiotyesta dire 
iiti accord parfait majeur sur tequ^l on a prolong'»' nu»* septième mineure. Il suit 
alors !'S mêmes règles nue celles cj»> ces accords. 



V viiul ilf si iiIumih' d«' dominante devenu 
accord ii. h prolongation. 



T.f même exemple 
sans les prolongations. 




Le iiintnM fail *x reproduit pour les renversements, lorsqn ils sont places dans des 
conditions analogues. Ainsi,! accord de quinte diminuée et sixte devient un accord de 
sixte avec prolongation dune quint»» diminuée;! accord de sixte sensilde^un accord 
(te quarte et si^xte avec prolongation d un* 1 lier<»> mineure, et I accord de triton, un 
accord parfait majeur sous lequel on prolon^»» une seconde majeure. 

Accord de «jtiinle ditmet .sixte détenu Le même «rompt»' V « »ivd de sixte sensible devenu 

accord par prolongation, sans les prolongations, accord par prolongation. 




Le même exemple 

S.ins les prolongations 



A'i'ocd de triton devenu 
accord par prolongation 



Le menu 1 exemple 
sans li-s prolongations. 




DE L ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE 

et dese^ renversement s^einployescoinine accords par prolongation, 

Lorsque l'accord de septième de sensible s»> trouve place flans un»» suite dac_ 
cniils par prolongation, il devient lui même" un accord par prolongation,? est-à-dire 
un accord d»* quinte diminuée sur tequel on a prolonge une s«'ptteme mineure. Il 
sùil alors les mêmes r«'gles qtie celles de ces accords. 












J 



\rcord <le septième de sensible devenu 
accord par prolongation. 



mm 






& 



-o- 



L<*1= 



CL. 



^ 



n: 



Le niell xinipl"' 

in» I s prolongations. 



O 



-O- 



o 



IDE 



jCE 



Le m£me fait se reproduit pour les renversements lorsqu ils sont places 
rlans des conditions analogues. Ainsi, 1 accord de quinte e| sixte sensible devient un 
accord d<- sixte avec prolongation ri une quinte juste; 1 accord de triton avec ti»*rce ma_ 
jeure. un accord de quarte augmentée et sixte ;i\<t prolongation ri une tierce mai. 
euie.et I accord de seconde un accord de quinte diminuée sous lequel un pro. 

nge une seconde majeure. 



16W 



Acc.de quinte cl sixtcde sensible devenu 
aienïd par prolongation. 



Le uièiuu exemple Aoe.ord de triton avec 1 1 < * i*> e ma,): 

taiisles prolongations, devenu laerord par prolongation. 



KXA 




Le même, exemple 
sans les prolongations. 




-«- 



\ei nid de seconde sensible détenu 
accord par proli motion. 



Te même exemple 

sans les prolongations. 



XE 



s: 



?B 



s 



33: 



e: 



s 



=8= 



-t>- 



-&- 



-o- 



33: 



-(V 



-o- 



331 



=8 



33: 



33: 



^ 



33: 






-©- 



4 



6 



33: 



(, 



-g- 

33_ 



33: 



33: 



-©- 



-o- 



33~ 



EXERCICES SI R L ACCORD DE SEPTIEME DE DO!HI"VVSTE 

et ses renversements su» l'accord de SEPTIEME de sensïble 

et ses renvcrsements,employés comme accords par prolongation 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di. 
verses positions, les accords indiques ci-dessous. A cote .le chaque groupe d ac . 
cords on écrira le même groupe d accords sans prolongation. 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS 

G 

4 7 




m 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS.. 



331 



4h ' 



'2 r. 



2 \ 



Që§ 



IX 



O 



m 



33: 



31 



O 



&- 



a 



m 



¥=--- 



o 



3X 



O 




* 



170 



DE LA \0\ RESOLU ION DE LA NOTE SENSIBLE 

dans I accord de septième de dominante 
et ses renversements. 

IST Leçon. 

La note sensible Hm|dovee dans I accord de septième de dominante et ses i*en_ 
versements ne monte ni ne descend, lorsque ces accords sont suivis d un accord 
par prolongation. Elle sert de préparation à la prolongation decet accord. 



K 



/ \ « 



^8 



O — 






-o- 



:rr 



* 



-o- 






S 



JCL: 



E^fe 



-o- 



^ 



xr 



a 



fi 



-o- 



~rr 



3 



Dans 1 enchaînement d un accord de septième 
de dominante a un accord rie septième avec prolon- 
gation, oinloil supprimer la quinte alun de ces deux *•*■ 
accords et la remplacer par la note de basse doublée.. 




De la résolution exceptionnelle de la basse 
dans I accord de septième de sensible. 



F ,.i I iss»> c|m I accord de septième de sensible.qui devrait 
monter sur sa tonique,se résout quelquefois pn montant d une 
quarte ou en descendant d une quinte .Cette exception" a lieu lors ,AK 
que cet accord est suivi d un accord de septième avec prolongation. 



m 



« 



T 



=§F 



IE 



Dans I enchaînement d un accord de septième de 
sensible a un accord d»* septième avec prolongation, 
on doit supprimer la quint** a lun deeesdeux ac / ■*• 
eords cl la remplacer par la noie de liasse doubler*. 



S 



-o 



^ 



DCE 



Ife 



O 



^ 



n: 



171 

De la iion-resolulîoii de la note sensible 
dans les renversements de I Hft'oi'd de septième de sensible 

I ,.i noie sensible emplovee dans 1 < -s renversements de I accord il»- septième de sen- 
sible ut' monte m in- descend, lorsque i «-s accords sotil suivis il un accord par prolcii- 



i».it ion 



t v 



1 



^I^EIE 






£ 



O- 



~cr 



o 



a_ 



-cr v 

+ 4 



— o- 



o- 



-rr 



ictj 



-a z-8 



4 

+:> 

—- O— 



6 



EXERCICES SIR DIVERSES EXCEPTIONS 

de l'accord de septième de dominante et de ses renversements, 

de l'accord de septième de sensible et de ses renversements, 

et sur la disposition vocale de ees accords. 

(es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions, les accords indiques ci-dessous, et a designer I exception aux mouvements 
obliges des noies de ces accords. 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVEBSEMFNTS 
(Mon résolu» ion des notes à MOUVEMENT OTîLIGl ) 



+ 4 S-, + 4 




:x. 



SS- 



ACCOBD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET, SES BENVEBSEMENTS 
(Résolution exceptionnelle de la basse.) 



\rc-<il A 

.1. 

SEPTIEME Ae SENSIBLE. 






-O- 



O 



IÎ<'HT<'IS<'I1H llU 

de I accord <J<- 
SEl'TIEME de SENSIlll.E. 



(Non résolution des notes .i MOl'VF.MI'.M or.LH.I .) 

+ 6 -ffi + 4 + 4 4 f. 






+ 



ta 

4 >-: 



o- 



7CT 



472 

h F LA IIODI LATIOX 

avec les accords a prolongation, 
ir»'" Leçon. 

I.i's accords »\«»r [irolmi^Hlion tw nt»uv»*iit servir a Lui»' rlns modulations < 1 1 1 • * 

ti»'s-;tcci(l<'iili'llfini'iil . 

modulations aux Ions voisins e( aux Ions éloignes. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS VOISINS. 

M I il I I in. ij ru Fa Inltj: M'iil- <l I I inaj- pu Snl iii;i|: Mnil:ile Ix mini m ra ina|- 






£*8±S3 



* 



jOl 



^ 



=8: 



* 



4*i =a: 



^^ 



:£: 



o~ 



^-T, 



?o 



o 



a 



/ct- 



— o- 



TT 



ZO_ 



-o- 



"cr 



7TT 



o 



EXEMP1ES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 



M'iil île l.i min: rn Si \> m,<| 
|'»r eiinivin|iip . 



Moil: il l I inaj: in Mi b inaj- 
r ili"» mnniilatîons intermédiaires. 




EXERCICES SIR LES NOM LATIOXS 

aux tons voisins et aux Ions eloig-nes 
avec les accords a prolongation. 

I es p\i'i rires consistent h faire l»*s diverses modulations des tons indiquas ci- 
dessous, «-n | i »'n;Hit seulement pour modèles l< i s basses fit !*»>. chiiïW's <l**s exein_ 
nl es iu*'( •flt-iil^. ( di divinisera ciisiiiIm les modulations sur quati'e portées jiour les voix. 



M 



M-'ilr Hr Snl inaj on I I in^j \|i>«i. ilr Ui ,i iuhJ rn Si P inaj: MM: île Si inin: en Snl inaj: 



m 



Miiiliilali'Hi Hé Si ' »i.i4i . «ii H« 9 inaj: 
par e<|iii\ni|iie . 



MnHnlnli'in «!i I ii inaj en I I inaj 
par ili» nioiliil.il inns intermédiaires. 



Î22 






DE DIVERSES FORMULES DE C4DENCES* 73 

dans lesquelles on emploie les accords avec prolongation 

14"."' Leçon 

Hn il» 1 l'ait pas les cadences au moyen des accords avec prolongation: mais dans 
les diverses forwules de cadences, ces accords sont fréquemment employés: parti, 
culièreinenl I accord de septième mineure et I accord de septième mineure et quin. 
te diminuée ainsi que leurs renversements. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 
«tans le mode majeur et dans le mode mineur 

■>10|»F. WMEI II. 

Formule ilo Cadence parfaite. Formule de Cad a la don»; Fin nulle de Cadence inlerri>mpue. 



S 



3X 



^ 



gfe 



S 



-©- 



m 



4 + 



o-* 



. 4J 



^ 



»2= 



B 



KT 



* 



5 

io: 



o 



4t 



19- 



T-âr'- «rj: - 



=8=3 



p-4- 



r 



ff- p 



4= 



3P 



4 + 

F TT 



44- 



ir 



Formule île ( .iiilem e rompue. 



Formule il<- (.aliénée eiilee. 



:i£ 



a _ 
2=8= 



â5 



^ 



fi 

i -fr- 
42_ 



£ 



f*f 



1= 



5 + 



cr: 



^ 



4 + 



~&- 



"O 



X3- 



^=S^ 



^=t=i 



^^ 



», 7 
■ + 



— *-&— = 



qg= ~r i ~ 



_a 



□3: 



mtiie HivEin. 

Formule «le ( sdeni e pai'laile. Formule de (.ad: M lu (loin 



de d«- ( aduire inlerrnm 



(fc 



gs 



^ 



m 



XE 



¥ 



#o. 



-©- 



+ 



3cn 



£- "-«-- 



-u il a 



o 



a 



Ifi 



£ 



^ 



TT 

I 



4£- 



JQJ 



o: 



=Ptt 



"#l 



9—77 



KP 



£ 



I. 
A + 



a 



33 



^gr 



:<nrdi 



rormulene ( .adeiu e rompue. 



Formule <\p < mlein o »\ iif p. 




EXERCICES SIR DIVERSES FORMULES DE CADENCES 

dans lesquelles on emploie les accords avec prolongation. 

Ces exercices consistent a faire les différentes formules de cadence», des Imis in_ 
diques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les basses el |. s chiffres (.les 
exemples précédents. On réalisera ensuite ces formules rie cadences sur quatre por- 
tées pour les voix . 

NOUE MME! II. 

Fomv.de ("ad parf: Firin: deCad;à l.i dom: Forur.di- ("ad-, illier- Forin: de ( .ad; rompue Form:do<',ad:e\ileV 
en Pie m. ■( en SiPinai' en l„iin;;| eu W i "> Il»:t| : eu S'.l maj: 



+ï' 



S 



^ 



g^pei^ii 



MllUE MIVEIH. 

Foriu de ( ad: parf: ForinîdeCudiàladnm: Form:de< ad: inler: Forin.de ( «d rompue Foiin:de( adseviie 

en Si i» min: enFaSmin: enRemin: en Si min: en "* I mini 



fi3t 



m- ==s 



m 






m 



174 



1>I\ ERSES MARCHES D HARMONIE NON-MOIM ILAKTES 

a\ec les accords a prolongation. 

15" 1 ' Leçon. 

* f 

MARCHES AVFC LES ACCORDS À RESOLUTION NATURELLE 



O 



m 



-**- 



mm 



■»- 



23&»^ 



"V 



^=±rt 



-o 



Sqo: 



o 



_a: 



7 7 



I 



J3 



? 



t?- 1 



•XT—I 



-€>- 



o: 



:ri- 



La mt-mc Diarcht* sans les prolongations 
J O 



w 



®w^ 



fe=^ 



5£ 



~CT 



~v 



5=£L 



T3 



P 



^ 



ëH 2 



-o- 



-^i 



ire 



V=? 



a 



ê 



o n 



331 



1CL 



V 



x> 



c 



fN 



JJL 



P 



2i 



ÉÉ 



o 



É 



m 



r r 



F 21 ^ 



Q 



a: 



fi 

5 r > 



13-. 



O 



mi 



La niriiie mari'bf *<oi^ les prolongation? 



rf 



* 



S 



C 



fe 



35 



■v 



§ 



éê 



rv 



f, Jr- 



I 



O 



ÊÊ; 



o 



f; r, 



e 



JQ 



fi r. 



o 



-o 



o — 



jOl 



O 



te 



_o 



o 



V" 



o 



îp^p 



-S- 



lëS 



_n: 



f 



o 



4 " 



O 



-o - 



jct 



JCt_ 



^La nii'iiic marchi' san< les prolongations. 



wm 



f * o 



N 



*V. 



Xï_ 



Z2 



f> 

4 Jtr 



î4m 



w 



w 



a: 



fi 

4 r, 



f¥ 



PP 



i 



-o- 



o 



_D_ 






*± -€»- 



m 



m 



mt 



zj^ ïf 



*\ 



m- 



fZZTTlZ 



£ 



_o 



-frz 



'2 fi 



^ 






r 



K 2 fi 



~a 



3E 



La mt'ini' m.tiihi- v.ins li» proloti^ liions. 



175 



* 



.Li. 



$ 



e-f- 



=Ë 



l-o o 



O-^o 




il 



o- 



o 



i± 



jDl 



Q. 



-O- 




^>- 



a 



La îiifiitf uiat'chi' *<tns |i»s i n>ltni::,iti<ins 

*- . r— ° T— O- 



m 



.Q. 



& 



?.. 



ÈE: P 




i 



tz^zf 



^ 



o- 



EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES D HARMOME 

avec le* accords a prolongation 

Os exercices consistent a écrire les diverses marches suivantes a quatre par_ 
tins vocales, 'et a designer les modèles et les progressions. A côte de chaque mar- 
che on écrira la même marche sans les prolongations. 



MARCHES AVEC LES ACCORDS A RESOLUTION NATURELLE. 



7 Jr- 7 7 



m $=~=w=Hç=j 



" + 



m 



!& 



_Q_ 



6 fi 



IS^Hi 



4 / -+ 4 

\# 3 7 



+fi 



fi 'J fi 2 fi 



fi fi 

!î -2 -ft- ', 



m ^\^pw$^m çmÉg^â^ mm 



17H 



PAR TIME NT I 



Ift"" Leçon. 

PARTIMENTO POUR LEMPLOI DE L'ACCORD DE FEPTIFMF MAJFURF.DE L'ACCORD 
DE SEPTIEME KINEURF ET DE LACCORD DE SEPTIEME If INEURE ET QUINTE DDMINUEE 

I Résolution naturelle.,) 
o 






S 



^ij j^mmn 



a 



o~ 



^ÈÊMMm^m^^^^ 



? ^>« ■■ ir-Yr r ' i i r o^pr ip ïËfcJ > & ?: tf rH5 



*=zr 



-«*- 



i ^^ ijf f P r J^FFf 



S 



-Q 



PARTIMENTO POUR LEMPLOI DES ACCORDS DE QUINTE ET SITTE 
renversements de I accord de septième majeure, rie laecord de septième mineure 
et de laecord de septième mineure et quint*' diminuée 
' Résolution naturelle. J 




m^ 



Ê 



Ffr^m 



n -P 



&-& 



(ÈÉEÈÈP- 



322 



«fr—t?-"- 


Aj wt~~ 


pi p . p p 


F^i 


l P p l p P l ? ~j 


-&=*- 




^> \ I 




-0 — I 


i 









PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DES ACCORDS DE TIERCE ET QUARTE 

renversements de I Accord de septième majeure, de 1 accord septième mineure 
et de 1 accord de septième mineure et quinte diminuée. 
( Résolut ion naturel le. ) 



b»kse i>o\:\f.i 



P .^o 



~M mw ^Wrt^ f Jm ^££ 



^1^1pïïf : lls 



"Pt -?- o Si 




o a 




^i^ n^^m 



o 



-o- 



PARTIMENTO POUR L EMPLOI DES ACCORDS DE SECONDE 
renversements de 1 accord de septième uiajeui»e,de 1 accord de septième mineure 

et de l'accord dp septième mineure et quinte diminuée . 
Résolution natu rrlleJ 



m 



u ^ m ^t^j^ Jj^f^- p ^t -^i^ ^- .■! 



Wf^f^^^W^WfM^S^^ 



a^E 



fit-2±| 



S 




::/2 



is^âg^'ij 



PARTIMENTO POUR LES EXCEPTIONS ET LES ECHANGES DE NOTES 

GL 



. „ , 1 ! I U 

basse ih^-\ v 'k rV^ ^~j7^~ — "f 2 rP#^~i 



pfe; 




Plô^ 



J^ 



£to?ê 



=!? 



^f^-'fTfTHrn^r^"'^ ^^ 



r(9 



» 



pg^pÉSsipÉli^ii 



EXERCICES SIR LES ACCORDS AVEC PROLONGATION 

employés sous les Chants donnes. 
f7r Leçon. 

Os exprcices consistent a trouver la liasse et I harmonie <lrs noies données ci_ 
dessous a la première partie, et a les écrire «*nsii 1 1 m sur quatre portées pour les 
voix Ou fei :i t»' travail en r^g^ardanl la liasse et I harmonie des exercices 
précédents qui y correspondent . 

ACCORDS AVEC PROLONGATION. 



Arinlds 



TU 



ai KKPiis.qBrr 



ex 



j ^=F s =F^ 



~&~ 



=fe 



A< ( : de siitl m înr iiig 



1 . rir.vfr-'itu'nl. 



Ji. t'PIVVI -eiHf'Ill . 



I Pin «M --lui n 



ju f> 



o 



HE 



m 



Ait dr sepl inné min; l' r rem • 



" Acciil-ds T.\ HOIiVEMEIÏT 

avec l'f'sciliitinn naturelle. 



p^Ë^Ë£e°&iJ 



p, Ace:d ■ M'plipjne m in : . 1? ipiiy 2" rein 

ci (jiiinlf diminuée. 




\p— \( i cird de 
s^litipinp mai 



°ftE 



_ A rniivl fie 1"' l'I'M 

l'Iirnif min: 



p J renï: ■. rem D Affîde s>eu(i>>mr min: t.' r«n\- -'. rein : > 



•'I (ininli' di 



178 



(. kuruainenii-til (lr- accords a prolongation avec do accords ,im modiilt-nt.J 



Ueold* KV >MI IKMEVr 

rc n-solution exceptionnellcHC; 




^ÈÈÊ^ÊÈ 



j_ \, ( ,|,. septième niai: l' rem ii -ewent. 'J! renversement. "' renversement. 



|^ Ai-*'- ne septième min: I. renversement. *-i renversement . ■"! renversement. 



epi i '.' renversement . 

(Non résolution dr la prolongation.) 



t -\r \rrrrnmr \ rÇTrti^ 

— \cc.-deseplieuieiliaj: 1 l'fnv: li . ri> o\ !î. renv: )>""} \i i <Ip srnl ieme inill : l* r renv: 




■J7 rPin !. 

( Echanges de notes.) 
O J' 



1 



i 



-Q- 



Icc: de septième min: I rem - ! 

el quinte diminuée. 



I 



iÊÉm 



~Q r-O- 



I 



\f ■(■; de srnl ICine ina| . |^ \< ■ ■ «le --**|i I irnu- min: 

(»hanè< , s de m-tt's attr ni-tps dt* passée/ 



o 



f 



m 



I 



\« C: «le venf M'iiH' initi cl (punit- riîill: 



A(C: (Il SPIll if'inP IIMlj 



\<(*:<l«' sppl ipiih» min.- |r" Aoc: nesepliVine min et «iiiinl** dîw 



CADENCE 

MOUK MMEI 11. 
I ..i inill. de < ndenre parfaite. . Forai: de ( «il h la dom: 



Formule de Cadpin <■ inlerrniapi 



-■{j O | O ipg 



f= gg^ ^#-^^ £t I i 



d£ 



Formule itp (;i<tpiicp rompue. 



I 



-Q j— Q " 77 



PP 



33ZZ:3 



PSJ 



l'nriiiiili ' de C adence p\ itee. 



MlWE UlNEElï 

Foi inule de Cadence parfaite. Form: do Cad: a In dom: 

~" o i ftu, i ° h _:: g J 



■ Formule de Cadence interrompue. 




k^ 



MARCHE. 

Marches avpr des accords a rpsolution n.<l u> » I ! > 



'£3 



^^r^ ^+^^t -f ^ 



PARTIMENTO 

Il faut trouver h employer. soUs léchant donne qui pst ci-dessous. I^s accords avw 
prolongation etresohttionnaluPeUeain!flquecpiatrpfoiiTiu!psH«»cad^ieesparfait»*s.Oii I*' dis. 
posera ensuite 1 hvho sa liasse M son harmonie sur quatre portées pour les voix. 



Mil» 



Si!» Mi? 



1>_ 



ina| lin..| |in.i| 

<II\M HoVVK. |p d> 



l'I 

"ll.ll 



"1 m» 



tnaj: 



ëggsjnr^gj f^jggg"^ 



EIV |ik I» TROISÎKWF IMHTIK. 



QUATRIEME PARTIE 



179 



ACCORDS AVEC RETARD 



1 7 Leçon 



DD RETARD 



Retard l.i- même accord 

de l.i basse. sans le retard. 



Dans la succession des arcords,on emploie un artifice quon nomme retard et nui 
consiste a retarder une note dun accord par une. note de 1 accord qui le précède, l.e 
retard doit être prépare et descendre dun degré' sur la note qu'il -.retarde. 

Retard Le même accord 

de l.i tierce. sans le retard 



EX; 



Retard de la tierce dans l'accord parlait majeur, 
l'accord parfait mineur et 1 accord de quinte diminuée 




ACCORD 
PARFAIT MAJEUR. 



ACCORD 
PARFAIT MJNFXR. 








~^J 1 


/ 


r» 


r* 


1 


/L. 


» ri 


L 


vTS f > 


fi 


I 


' y "■ 






J 

r 
.1 


4 "> 


f 


4 Y 




F 


V* r» 




\ 


J *-» 




\ 




O 



ACCORD 



OIJ1NTE DIMINUEE. 



7 



a 



sp 



g 



cr 



€3 



4 



-©- 



LE MKME ACCORD 
sans le retard. 



LE M KM F. ACCORD 

sans le retard. 

LF. MÊME ACCORD 

sans le retard. 



B 



P 



-O- 



e==j 



-•o- 



cr 




g 



P 



:œ 



4£ 



jch 



EXERCICES SIR LE RETARD DE LA TIERCE. 

dans I accord parfait majeur, ("accord parfait mineur 

et raccord de quinte diminuée, 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

(,es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions,Ies accords avec retards^et a indiquer la préparation et la resolution de la 
note qui retarde. A. cote de chaque exercice on écrira le même exercice sans le retard 

ACCORD PARFAIT MAJEUR 

r 

b5 t>4 3 



fcjQ ^ 3 



m 



-o- 



E 



i ™ 



>4 3_ 



S^ 



«4 tt 



1 



_Q_ 



1^ 



3X 



1 



Q_ 



7xr 



^cc 



o- 



~o- 



ACCORD PARFAIT MINEUR 



-O- 



s r > 



$4 t 



; » r ' — 

44_ 



Fn*n^x a 



m 



m 



I 



1 



-o- 



^ 



331 



TT 



:x3i 






3fo: 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 

6* — >. — > — 

fc4 " _|2. :+ " • t> 4_ 






n~~ : 



ttt- 



> + L 



-©- 



180 «j"'« •!.,.,.„„. 



ÊXCEPTlOINb. 



Les retards ne se résolvent pas toujours sur les accords dont ils retardent un 
il'-s notes II arrive quelquefois qu'ils se résolvent sur un autre aeeord. 
lifsnliilitiii du retard 

sur un iii'iu. I ,), , nrd. 



I 



/ \ 



Cl 



8 

b^ — x i 



na= 



© - 



r~cr 

♦ ni: 



7 © 
g^T_ I.K M KM I \< < ORD 



J 



BS: 



sans le itIjIiI. 



n; 



9^ 



Cf 



s 






De la résolution exceptionnelle du retard de la tierce 

dans I accord parlait majeur, raccord parfait mineur 

et I accord de quinte diminuée. 

Ce retard se résout quelquefois sur un autre accord que celui dont il retarde la tierce. 
Il faut remarquer que maigre' cela j| est toujours préparée! descend dun degré' 






Le même accord 
ans If retard. 



Lu m fine .ni nrd 
s.(iis le retard. 



h \ 



*y <> 



Le même accord 
sans li' retard. 




Du redoublement de la Note betabdee 

Dans tous les accords avec retard, il est défendu, entre les parties intérieures et 
supérieures, de doubler par le mouvemenl harmonique direct la note retardée. 
( >n peut la doubler par le mouvement harmonique contraire. 

\u\v rctardee.doitblee par le mouvement Note retardée doublée par le mmioinent 

iiunin\iniK nillKCT entre la !™ei Ia3' partie U\nBONU}CE('.oxTUAiiiKenirelal r .etla3,partie 

m 



I V • 



/ - 


o 


F^r— J — n 


s 


8 


«> 






4 


— •©- 


tt= 




c > 


' 




_ — . 


■ 



*£ 



o 

IDC 



XI 



'J 



^==1 



M.im.n>. 



-OH&owJ 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS Dl RETARD DE L4 TIERCE. 

dans I aeeord parfait majeur, 1 accord parfait mineur 

et laceord de quinte diminuée, 

e( sur la disposition vocale de ces accords. 

(es exercices' consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diver- 
ses positions, les accords avec resolution exceptionnelle du relard, e| a indiquer la 
préparation et la resolution de la note qui retarde. A <éte de charpie exercice on 
écrira le même exercice sans le retard. 

ACCOBD PABFAIT MAJEUB, ACCOBD PABFAIT MINEUB et ACCOBD DE QUINTE DIMINUEE 

(Résolution exceptionnelle du retard.) 

>4 + <> •'. :>4 +' g 4 +»■ 4 +'' 



II FUT MVIK.I II. 



A.-iMird 



l'MUMI HI\H 11 -" 




'.. t.rd 

iln 

<.'< ivreniniM 



r 



->o 



>\ i. 



i "^Êm^ i 



18] 
EXERCICES SUR LE REDOl BLEMEI\T DE LA !\OTE RETARDEE 

Os pxercices consistent a indiquer, dans les exemples suivants, les parties en- 
Ire lesquelles le redoublement de la note retardée se fait., et à designer les 
exemples qui sont bons et ceux <jiii sont mauvais. 



-?<*- 



*S^ 



-9&- 



I-eSe 



_o_ 



-o- 



Fi I, 



lHo 



:o: 



XL 



-O^ 



©■ 



m 



_Q_ 



? 



O. 



W- 



Hr 



£p=Ê 



«- 



-©- 



Ê 



-D_ 



>«^ 



H 



-o- 



TO. 



4^©~ 



-O 



4K>- 



33T 



-€> 



RETARD DE LA BASSE DOI 1BLEE 

dans I accord partait majeur, I accord parfait mineur 
et 1 accord de quinte diminuée 



5". ° Leçon. 
\( cord 

PARFAIT M VI El i! . 

A( (OUI» 
PAKKAIT MINEUR. 

ACCORD 

.le 

QUINTE DIMINUEE. 




LK MEME ACCORD 

sans le retard. 

LE MF.MK ACCORD 

sans le retard. 

II. MEME A< ( oui» 
sans If retard 




EXERCICES SIR LE RETARD DE LA BASSE DOI RLEE 
clans I aecorci parfait majeur, l'accord parfait mineur 
el 1 accord de quinte diminuée, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions, les accords avec retards,et à indiquer la préparation et la resolution de î.: 
note (pii retarde. \ cote <ie chaque exercice on écrira le même exercice sans le retard. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR 



S 8 

i- 



^m =m^^m 




H V, 



ACCORD PARFAIT MINEUR 

> 8 9 8 S 6 S 6 



2'» 



^^E^ l^gEP^ 1^3 ^ g g^=P^ 



XX 



<> s « 



3E=^ &&^*&m 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 

» 88 •> «8 : ..f, >') îi >»> >? 



yt y. 



o -- 



I^HiË 



o 



1S2 



RXCEPTÏONS 



V" c i.t'cini 

Ce (jui a ele «lit au chapitré «lu retard «If la tierce dans |»>s arcncds iiarf;tits.pniir 
la resolution exceptionnelle <b*s retards, s'applique egalem<>n1 ;ni ut. ml il" la basse 
doublée. 

De la résolution exceptionnelle du retard delà basse doublée 
dans (accord parfait majeur, l'accord parfait mineur 

et I accord de quinte diminuée. 

(c retard s»» résout quelquefois sur un autre accord que celui dont il retarde 
la basse doublée. 



Le ini'iiii- aernr-d 
sa»s !»• retard. 



I.«' même a<-<'nrd 
saiiN le retard. 



le même ai'i'ord 
shii> le retard 




De la résolution exceptionnelle de la note sensible. 

dans 1 accord de septième de dominante, 
lorsque cet accord est suivi d un accord parfait 
dont la basse doublée est retardée 

Lorsque raccord d« i septième «Im dominante est suivi «le (accord parfait mineur 
«lu sixième degré d»> la gamme majeure «lout la basse doublée est retardée, sa 
tierce si'it d<' préparation au retard,et dans ce cas doit descendre «I un degré. 



/ v. 



wê 



m 



-o- 



^r 



ZTT: 



TT- 



LE MEME EXEMPLE 
shii> le retard. 



2 



Z1 



-O^ 



*}- 



-o- 



à 



^ 



xr 



(n fait analogue se reproduit lorsque I accord de septième de dominante est suivi 
de 1 accord parfait inajf'tir ou mitHMir du premier degré de la gamme majeure ou 
mineure, dont la basse doublée est retardee^dans ce cas la tierce de 1 accord de sep- 
tièm«> «le dominante au lieu de monter sur la tonique,doit descendre de trois degrés sur la 
dominante, i , 



wa.-n 



I V: 



¥è 



L Q. 



4 {I 



IE 



Le 

MEME EXEMPLE 

srf»s le retard. 



( 


^y n 






+ 


- 


i 






F 






V. 


<> 


ex] 





-o— 











Le 

MEME EXEMPLE 

sans le retard. 




Du retard delà basse doublée, détendu 

(Lins la succession «I»' «b'iix accords «lotit les basses se suivent par un degtv con- 
joint descendant, il « j sl défendu d employer le retard de la bass«> doublée sur là 
second accord. Il «>n résulterait d«'s octaves en otant le retard. 




LE MEME EXEMPLE 

sans le retard. 




(83 
EXERCICES SI R LES EXCEPTIONS Dl RI I Viî!> 

de la basse doublée dans 1 accord parfait majeur, 

I accord parfait mineur et I accord de quinte diminuée. 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

(rs exer< icf s consistent h disposer sur quatre portées pour les voix, dans <li 
verses positions, les accords avec resolution exceptionnelle du retard^et ;i indi- 
quer |.i préparation et la résolution de la note qui retarde. A cote <!»» chaque 
exercice on écrira le même exercice sans le retard. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR, ACCORD PARFAIT MINEUR et ACCORD DE QDINTE DIMINUEE. 
'Résolution exceptionnelle du retard.) 



r» 



■Vccnrd 

munir w!wei h 

Accord 
PMIFMT MINEIU 



Acenvd 

de 
<J1I\TE DIMINUEE. 



ig ^ zpf tf^ 



M& 1 



rtd 



ir 



9 '> (i 



BfiS 



3è 



^> 



lïl 



icc 



:■: ^ 



£2_ 



9 

Srs. * 






»9 






* 



Jr -? 



r^i ff ^ 



EXERCICES SIR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 

de la note sensible., dans Taceord de septième de dominante 
suivi dun accord parfait dont la basse doublée est retardée. 

('es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix., dans di- 
verses positions, les accords indiques ci-dessous;et a désigner l'exception aux 
mouvements oblig-es des notes de ces accords. A cote de chaque exercice on 
écrira le même exercice sans le retard. 



7 
+ 



9 8 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 
(Resolution exceptionnelle delà note sensible.) 

) 8 7 

% + «9 !! 



7 9 8 7 7 

+ !>— - + 89 S» + 



»9 S» 



g fa^e^^ ^^ 



9 bs 



9 8 




EXERCICES SI R LE RETARD DE LA BASSE DOUBLEE, DEFEN DL. 

Ces exercices consistent a indiquer, dans les exemples suivants^la partie qui 
fait le retard de la basse doublée et a désigner les exemples qui sont bons et 
ceux qui sont mauvais. À côté de chaque exerci*»* on écrira le même exercice sans 
le retard. , - r- , 



-«- 



_Ql 



^o- 



i=i 



iSct 



^x 



te 



Lcr 



4M> 



^fcirff: 



4>0- 



Ih 



fc 



&& 



S 



~cr 



IQ_ 



ct 



~3Z- 



£ 



^K^ 



>e^ 



rt^ 



•yrr 



feg? 



«9 8 

8 



15 



9 8 

8- 



Vl b8 



S 



i b 



b9 ?8 



tTCT 



3E 



-O- 



Ol: 



>e- 



EMPLOI DES DIVERS KKTARDS 

de la tierce et de la basse doublée, dans les modulations 

avec I accord parfait majeur, I accord parfait mineur 

et l'accord de quinte diminuée 

a 

( <■ *-< > i ï t » pt'ii prt's les tiii-inps modèles (h* modulations présentés dans I» 1 chapitra 
spécial de la modulation avec l'accord parfait majeur, l'accord parfail mi- 
neur et J'accord de quinte diminuée. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS ADX CINQ TONS VOISINS dT T MAJEUR, 

; aveo I emploi des retards de la tierce et «le la basse doublée. 



Mr/( 

PII 


:.l II , 
1 i. m 1 11 

r ■ ■ 


"I 


Mu 
■ i 


Slll 111. 

-~- i i 


uaj 

'.i 


M.. 

1' 
CI 


1 .1 l 1 m.., 
i M i min: 


M.., 
en 




( m 

"•••i 


<.i : 


M..,l ij'U! m 

en I'ip min 


-.i 
H 


*1U,' > O 


-<> — 

4 ï 
o 






') :; 

a— 


TJ 


J 


~ty 

4 » 


T7 

C 1 


44 


'TT 

J< — 




r 







ex 


_i>-_ 


-o 


: o = 


. fJ - 


-o— 




■^tJ- 






i a. gU 


o 


o 



EXEMPLES DE MODULATIONS ADX CINQ TONS VOISINS DE I,A MlNEUR, 
avec I emploi des retards de Ja tierce et de la basse doublée. 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

«le la tierce e4 de la basse doublée dans les modulations 

aux tons voisins, avec I accord parfait majeur, 1 accord parfait mineur 

et 1 accord «le qui nie diminuée. 

(es exercices censistent a faire les modulations aux. cinq tons voisins des t\fi[\ 

liiiis indiques ci- dessous, èii prenanl seulement pour modèles les basses el les 

chiffres «l'es exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre 

portées pour les voix sans regarder |es exemples. 

MODULATIONS ADX CINQ TONS VOISINS DE La UAJFI R 
MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Fa HIlNEUR 



modulations aux tons éloignés. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES. 

.«ver 1 emploi des pétards de l* lierre et <!<• 1,« basse doublée. 



1S5 



M"il ■ 'I I l iii.i | pu II min: 
[>.■•■ chan^emenl île ilinrir. 



Mod: de La min i n Lit mai 
par rhan»riueul île nr île. 



M . . I ,1 I l ,„.,,: en »., ,„;, 

Jlill <<|IM WIIIIO 

o' g -J „ 




Muri:d I i m, i j en H, H min: 
par di'S iiioriul.il ions intermédiaires. 

^4 h 



VI. .il ri l t m. | en I... > m.., 
par dès niud: inleron:a*;e<' ohaiifft .If mode 






^ 



LDI 



ICL 



9 



-O- 



-o 



w 



331 






£o 



-Q-- 



^^I^W ra 



i i 

9 #8 

3 



*CT 




M.mI.!.. La n, m P .» Mi .,,.., 

par (Ips mml inlPi'in: tt\p. rhangl dr 



Mlill il II lllrtj pu Snl ) lu.. j ; 
ii.ir .Ips iii.il iiilpriii npi- équivoque- 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

de la tierce et de la basse doublée dans les modulations 

aux tons éloignes avec l'accord parfait majeur. l'accord parfait mineur 

et l'accord de quinte diminuée. 

Os exercices consistent h faire les modulations aux Ions éloignes indiques 
ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des 
exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées 
pour les voix sans regarder les exemples. 

Mnri .l.'I.a'.'iii.ijri) Labiuin: Mod d'i IZ min enïitij inaj: Mml de Si nuaj en Mi b min; M .1 rie P.émnj en S..I S in in: 
p.ir " hanreuient iIp iih.iIp. par ehanïe ni démode pal* éiluivoque. par .1»-^ mnri inleVui 

5^r ^minr m~ ^^ m^^^ 



Mori-.de Mi > ui.,| en II b maj: 



MuiI.Ip Si min pu K. ; ma i 



■ I inl:avecrliangj de mode, pardcs mnri in 1 avec <-han£t de iiinrie 



M. ri do L, „,.,j: ni I 7 maj: 
par ries mnri ml. avpr pijui» -(ne 



^ 



m 



m 



>k 



186 

EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

de la tierce et de la basse doublée, dans les cadences 
avec I accord parfait majeur et l'accord parfait mineur 
«' Leçon. 

< e suiit • • peu près les mêmes modules de cadences présentes dans I» 1 chapitré 
spécial des cadences avec l'accord parfait majeur et 1 accord parfait mineur. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 

«l.ins J»> mode majeur et dans le mode mineur, 
avec I emploi des 1 relards de la tierce et d<> la basse doublée. 



MODE »l \dl ! B. 

1 mu il ( .ni pari': Forui:deCad:a la doua 



forui: df 1 Cad ruinpti6 



Formule Cad plagule. 




HIIIIE IIIMII. 

Forai do Cail pari 



Forill He I »<l .1 la doui: 



r<u'iu: de Cad rompue. 



Koriu:de Cad: plagale. 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

de la tierce H de la basse doublée dans les cadences 
avec l'accord parfait majeur et l'accord parfait mineur. 

( Vs exercices consistent a faire les différentes cadences des tons indiques ci- 
dessous,en prenant seulement pour modèles l<-s basses »■! les chiffres des exemi 
pies précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 



HONE MAJFI II 

Fnrnvdr Cad pari Fnrin dp Cad:à la d"Ul: Fnrui de Cad: rompu* Punii de Cad plagale 

,.„ l., mai enSibmaj; <•<< Si ni»j: • n l.a I» maj 

35£ 



^E 



5Si 



££ 



iËl 



W 



1 



MllUK. MIKE1 II 
Form.'clr Cad: parf: 

en Sol min 



Fnrui: de Cad:à la dont: Fopih de Cad: i pue Formule Cad plagale 

en \1 1 min eu UT min: eu Si mm 



S 



"> 



fm 



m 



^£ 



r> 






un 



DIVERSES MARCHES D'HARMONIE 

non- modulantes et modulantes avec l'accord parfait majeur 
et l'accord parlait mineur dont les tierces sont retardée s. 
7".' e Leçon. 

MARCHES NON-MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 

La même inarcht' sans li'.s retards. 

1 



î 



p 



6 



m 



3cr 



S 



3ï=or 



f 



lS>-r- 



P 



Imitai i"ii 



Et 



TOC 



4 3 



Xi 



-©- 



4 3 



-Q- 



| 



Xi^ 



Xi: 



^ 



:o~ 



4 3 



1 



25 



r 



p:~ 



Q 



O 



O 



XT 



1^ 



".■CC 



3 



•0- 



or 



o 



c 



Xi 



-o- 



-o- 



-o- 



xi 



xi: 



XX 



ï: 



f 



6 !ï 

^32 



£ 



QJ 



Xi 



XX 



xx: 



r~zr — i 



I 



r 



(E 



X5 



O 



a 



x> 



' [mil 



IX XI 



o 



4 3 



XX 



XX 



xx 



f 2 ^ 



XX 



a 



x-»- 



Ci 



Xi 



s 



Xi- 



Xi- 



o- 



6 5 
Xi- 



I 



xx 



Xi 



Q. 



<> 



or 



g 



F* 



La uif-uie marche sans les retards 



Ê 



o 



s 



o 



^v 



x> 



fi r, 



o 



^ cx>^;^52i*x 



Q 



O 



O 



6 r, 



<v 



o 



o 



■d- 



fi r> 
m 



o 



o 



12 



fi 5 



Ci 



cy 



■/ ° 


1 Imitation. ' 












, f v 






-o 


T 7 ^ 




if- 


t> 


ti l - 










-p 


-M— 




£~ 




1 o 


-9-fi 


n cv 


,5 n 


i—i — i — 

-xx^- 






&à 


Ë~e 


-M- 




-1 — 




- -*-9- 




5 


™ 


-e- 


Xi — - 


-o — 






~€1 


-o- 


M*— 


















4 3 
O 


4~3 


r 

4- 3 


4 3 


4 3 


4 3 


r 






-o — 




11 




71$ o 


■ 









O 




~o~ 



F 



La lui'iiii- marche *sans [es retards 
i CL 



■ tf 



■«■ 



Eïï 



o 



-o- 



o 



Q 



CX 



<> 



<i 



<X 



X5 



O 



O 



ï-X> 



22 



<i 



O 



X* 



o 



Ci 



o 



o 



c> 



o 



Les quintes cachées qui se trouvent entre la première partie et la basse de la 
marche précédente sont généralement tolérées dans les marches de cette nature. 



1HH 



La iiihiiih iv.ii i h<- s.niv |, .. 






12 






o 



sgi 



f. r > 



: *4=ff? 



o- 



o 



&. 



li: 



€► 



6 !i 



: o 



o- 



zrcr 



E 



6 !î 



o: 



« -+ 



T-. CL 



2Ê 



i^i 



%^IOl 



S 



l 



o 



o 



zt 



o 






o 



s^ 



o 



^^ 



^ -o- rjg 

~ a- : 



-i— f— 



o 



G 5 



TJ~ 



O 



O 






o 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE. 
^ — v \.<\ iiifim- mari'hc sans lt-s retards. 



L*â 



w 



w 



i 



—. o 



""N 



n 



éfe£ 



Cl 



•O- 



-en 



^~ 



-©- 



^ — 



xr 



7l z 



i 



ifeit 






-©- 



SP 



a: 



ai 



ÉÉ 



la 



Q- 



O 



«♦- 



Q„ 



33 



12 



"4-î-it 



(EEiiEÈEïÈ 



1= 



m- 



m* 



■**- 



p 



Q 



-.£ 



-e- o 






£mm 



;o 



: fF* 



La ini'iiif niar.hr s.uis l.'s retards. 



^> 



€>- 



«► 



(, -> 



a 



o- 



ÉÉ 



S 



Ite— -o-H^— 4-^"- 



(, 
fi -S" 

Q 



-o- 



4*^ 



E^E 



-O. 



<> 



icc=z» 



H 



È= 



<*- 



6 > 



Tm=e^ 



-^-- 



180 



dfr ? \ '■- 






g^ 



:B{f" 



o 



^f^EE 



-—S' 



a : : 



finit..! i .r 






_Ol 



+ c 



o 



3 



^>^ 



xx: 



-:&5- 



jCC 



xc 



^f 



£-£>- 



_+ 



= £ 



»f"> 



f-tp to* 



E^ 



+ » 



£ 



-rfO 



E:^ 






f> 



S r .- 



;o. 



£i 



3=ë 



l*£**-l 



3 ■ - 
:cx~ 



^S» o 



:*n 



$c- 



+ 



:ar 



:<> 



S<) 



£0- 



la même marche s.ins les retards. 

1*- —ry--r-= -S- 



iS^ 



-©^ 



ir 



-**— Tt-^fr- Q 



85 



*^_ s^-fr» 



X) 



g: 



£cl: 



^- 



*F 



Sjcl 



#^ 



S*. 



**=>- 



^^ 



H*: 



B^^ = 



-©- 



©- 



:cr 



xx: 



?<> 



5« 



tCC 



g 



*E 



*> 



ÏES 



-Q- 



:o: 



£^ 



£o= 



ro: 



:ar 



^^ 



m: 



rcr 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 

F. a uieine mari'he san-> les relards. 



fe^i 









11 



*^ 



6 



£* 



£jpJ2 






>o- 



io^ 



»-- 



:^js,w2 



t=t 



2Q._ 



2Q_ 



l©- 



^2E 



&Z 






+€> 



>© 



ci: 



2D 



e 



d^î 



? » tàCt &2Q. 



m. 



S 



£e\- 



mu 






Hr>- 



io 



-SH^ 



>«-. 



S! 



+< 



r 



:>^ 



1>jO_ 



*?-„\>&- 



*©-P 






TTtt 



p 



}OH 



br>+a 



t*> 



190 

EXERCICES si K DIVERSES MARCHES D HARMONIE 

avec I accord parfait majeur et I accord parfait mineur 
dont les tierces sont retardées. 

< es Hxern'i-Hs ((insistent a ci lire les diverses marchés suivantes a quatre par- 
ties vocales. A cote de chaque marche on écrira la même marche sans 
les retards. 

MARCHES NON MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATDRELLE. 



'H<K<> 



+ 3434343 6 5 



.0 



cr 



o 



SâH 






o 



4 3 4 3 K 
xsi: 



T3C 



^ 




9f 


?»(f — 




4 3 4 3 


4 3 
-©- 


4 3 


4 3 
11 


èpfe 


4 -, 
■ 


4 - 
<> 


5— 

4 ■ 


r> — 

4 3 

Cl 


•j — 
4 " 


4 " 


^ 



'■ ii "• 4 3 fi r. 4 ; « ' » + 



O 



•ÎSS 



-o- 



6 !*J c 



4 "> f, 5 8_+ 



mm 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



% 



ir 



5 43 5 4 3 



:. + 3 



5 4 



^ 



^^K 



m: 



3 



/<£= 



^~ 



:cr 



-o^ 



1 ' o 



PS 



fi r > — fi r , — 
(, > 4 .. fi > 4 3 
g , O 1 tl , O 



jo: 



(. > :4 3 



(, > 4 3 fi Jr i>4 r, 



ax: 






-,_ r J- r_^ ) _q.V_-r i _ tt r „ 

4 3 4 h 4 3 4 3 '4 3 4 ï :4 ". ;43 — I- 
teo 



ËSÏplÉÊ 



ol 



^ëj^ 



^434:434343 ^^-'.-o.bo.' 5 .. 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 



r, 4_++<> -, :4 t4+6 br, b4 :++<> l 



fis fi r, h !»r, 

r > *_4+6 - r > ■>■*• ?*-H> !>T. >4 >4+d fa 



13= 



K>- 



& 



=?n: 



:2a: 



^<^ 



491 



DIVERSES MARCHES ï) HARMONIE 

non-modulantes et modulantes avec I accord paifait majeur 
l'accord parfait niineuret 1 accord de quinte diminuée 
dont les basses doublées sont retardées. 



MARCHES NON-MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



R 



jΠ



m 



p: 



iE 



qc 



v <> 



Sfe 



! J ..Imn. I 



■&- ■&-, 



^pr- 



~Q- 



9 8 



-e^ 



^ 



ickz: 



9 8 



m: 



Z2 



i 



x*- 



9 » 



-O- 



3X 



o 



9 a 



o 



X*- 



x^- 



nx 



La nu'iur marche sans les retard* 



t 



xs: 



F 



Btxt 



:jœ 



H! 



o. 



m 



o 



5§ 



£L 



O 



-O- 



=t£ 



a: 



UI 



g 



o 



X5 



X3_ 



Q_ 



X^- 



-O- 



ES 



fes 



XI 



?P? 



o 



o 



98 



O 



O 



o 



XI 



9 8 



&. 



O 



n: 



or 



&z 



XI- 



o 



9 8 
O- 



i 



a 



o 



<> 



a 



a 



o 



Q 



Q 



I.a même marche -ans le» retards. 



O 



m 




~^&= 



,_ 



o 



o 



o 



o 



o 



o 



o 



o 



^fO 



o o 



Q 



i§ 



nu 



m 



f' < ^~ 


Vf - 




"«P 




















f "* 


Pr 


c~» 


~n 


, /*• 


I 














y *■ 
















F 










1 ' 






fi 


^l~ 


fr 


-»- 


Vo 


o 


o^ 


























i 
































ItJ * e " 


ix 


o 


-»■ 


r^ 


o 


















«1 




^7 W 
















n^ 
































r. 


5 6 
O 


4 8 
>_ 
O 




9 8 
-O — 


n g 


4 8 
Cl 


r, 


*fcs= 














Cl 


















\ 



















ff 



s 



La même marc'he sans les retards. 



Hri— ^ 



rc 



2^ 



Ê 



£L 



3 é> 



O 



O 



xx: 



O 



o 



Q_ 



<a— Q— 



o 



o 



xiqi 



o 



xr 



o 



ru 



1&2 



l.i tu •-m •' iimï' h>' san> \t-> l'Htard? 



-^ O Q 






w 



Ï=M 



: Ë^ 



9 



<Ë 



Q _. 



'i H 



O 



:î 



o- 



o- 



9 ;; 



a cm 



o 



<v 



o 



XE 



O 



a=== 



NT 



-**- 



o 



il 



o 



<> 



o 



._Q_. 



es 



o 



Q-.-« 



€> -™- 






o 



-o- 



--o- 



o 



la ni'iiii' iiiaivhp s.nis tt*s ri'tai'ds 



fe^ — 



Qf^f 



te 



o 



N o 



ja 



= 3=F 



o- 



o 



:: P^ 4 £m^cr-; m» 



o- 



n=^S 




O" 



- a ' 



TT~ 



O 



D 




MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE. 

la itii'IIlH mai < h«* *ans 1rs li'tards. 



I 1 






é£ 



O 



:»= 



EN i 



fa 



m 



o 



limlalimi 



Q 



O 



za~ ce, 



rxt 






CI 



? 



«: 



a 



; ■ i ; ; 



o 



Q_ 



U 






:o 



-f : 



o 



ïo 



<•"> 



if' 






Ë<ï° " 



fe 



HcT 



<> 



o o 






:xr 



o :<>-r 



Êg = ¥ 



eu 



o 



^ztaSt 



r>- 



cii 



o 



o 



:o 



o 



193 
On peut quelquefois dans une marche interrompre la symétrie d'un* 1 partit*, 
lorsque celte partie est entraînée hors du diapason de la voix. 
Le croisement des parties supérieures, dans certains cas. est également tolère. 
Os deux faits se présentent dans la marche, précédente. 

La ow'iiK' marche sans le* n-tai'dt>. 



US 



ï$ 



j^Éfe 



u 






■±t 



o 



fi 7 

Sr > + 



0ff 



crrcr^F 



«bcË 



9 8 
X^r 



^ 



3CE 



»fi 7 



^F 



F 



£n 



©- 



o. 



9 8 



O 



±fc 



Oî 



i*^ 



Ïn 



^ft= 



*0*— 



7CE 



bfi 
5 7 

!>> + 



S 



'* .» 



S^ 




eâ 



d - O- 



«*■ 



M 



Fô= 



IE 



&?fe: 



CI 



CE 



^cT 



2CE 



;. >+ 



? 



Or 



---O; 



fro-ÇjjT 



2Q 



« 7 
>> + 

"] Il 



!2flt. 



O' 



?© 



MARCHES NON MODULANTES AVEC LES RETARDS A BESOLDTION EXCEPTIONNELLE 

La même marche sans les retards. 



I 



r 



1 



o 



& 



i^E 



H* 



^ 



5 fi 



?ÎE= 



1 Imitation. I 



9 8 

fi 



O 



9 8 

fi 



m 



W 



zs 



9 8 

fi 



C+- 



^ 



f 2 -^ 



1 



xx 



9 7 

. + 



m 



cv 



ce 



(h: 



3E^ 



BE 



r^ 



SE 



m 



IE 



ru 



P 



o- 



xe 



r^p 



XX 



IE 



XX 



XX 



© 



IX 



IE 



XE 



~- 



-CV 



^ 



r. 



* 



i 



s 



-o- 



f? 



^ 



XX 



eft 



P~rP a . p 



XX 



9 -> 



? 



CE 



P 



9 Jr 



i — 

T- 



PlPoia 



xx 



CE 



9 fi 



FI 



CE 



O 



a 



XI 



= ' 



te 



« 



I.a même marche sans les retard 
^ ~ XE 



ri-±e- 



f€e 



XE 



iO 



XE 



g 





IE 



XE 



XE 



IE 



<> 



ÉËË 



194 



n. 



ë t - 



£L 



m 



***— 



V 



£?*IJÏ£e 



a. " ^j ? i P « I a g 



Pt I pP Tirt g- 



S^pl 



9 6 



?&#^ 



• 



£ 



9 (i 



n 



') fi 



.£~ 



^ 



o~ 



S! 



4r 



P.? 



la in-'iiif in,i i-i h •■ sali»- les ritani- 

rr 



£L 



^^ 



F 



^ 



-o- 



^ 



5 fi 



O- 



n: 



ES 



P 



22^paJ 



XL 



O 



S 



î=t 



i — n — i 






P 



ii 



Sr i - 



^ 



Imilaliiifi. 

,42 



■) *. 



■pïta- 



^m 



9 
■fi- 6 

3ï 



^ 



-■ P 



O 



9 fi 



P 



I 



&m 



-o- 



9 fi 



O 



') fi 



« 



x> 



TOC 



s + 



Q_ 



O 






F. a uit'iiic marche sans les retards. 



-fifV- 



ss 



w 



-©- 



- , 



g ^~h g ~r~ 



Ci 



S; 



CJ 



«- 



£ 



PT 



t± 



o 



— &■ 



o 



o 



o 



XX 



-^ 



CX 



31 



^ 



•O- iS>-^ 






-e»- 



& 



JQL 



*»: 



o 






m 



CX 



&& 



6 



S 



La lliiMiir marche s.ins I,.-, retards. 



O 



'I fi 



^ 



fi 
5 5 



a 



Së^ 



^- 



i=F 



fi 

r. e 



s-a: 



o 



o 



o 



I 



pi 



si* 



_o 



g^ 



« 



^£* 



XE 



O 



£ 



ï§ê 



II 



c 



v^- 



O 



m 



o- 



ÏT 



P 



-CX 



fi 

:. r, 



g-^-i 



§3 



-o- 



, 



MARCHES MODELANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE. 

La mî-niH march* 1 s.ms |i-s i-ctards. 



iî)r, 



a. a^r&. 



m 



£1 



m 



t3— . O - 



pat 



wm 



■s; 



r 



XX 



^ 



^ 



^£-rJ2 



-O- 



m 






ï 



xr 



S 



9 ■«»- 



xx 



2^ 



tec£ 



S 



-xx- 



6 %■ 



xx- 



o 



<+ 




o 



5$ 



-©- 



XX 



fi 



-o 



F 




m 



^S2: 



xx 



S2^: 



Ê*Z 



0^ 



<> 



a 



EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES D HARMONIE 

avec I accord parfait majeur,! accord parf ail mineur 
et (accord de quinte diminuée dont les basses doublées sont retardées. 

O's exercices consistent a écrire les diverses marches suivantes à quatre 
parties vocales. A cote de chaque marche on écrira la même marche sans 
les' retards.. 



MARCHES NON-MODULANTES AVEC L^S RETARDS A RESOLUTION KaTURELLE. 

5 'J 8 9 8 9 8 9 8 5 u * 5 9 8 9 8 '» 8 9 8 5 



?S 



I 



xr 



-o- 






XT 



~o- 



XX 



-cx~ 



-©- 



XT 



-o- 



9 8 r, 



S 



Q 



9 8 
■XX- 



9 8 
9S 5 t ^ i 



9 8 



XI 



O- 



^ 



r. 98 ^8 5" 5 a 5 «■ 
o ..... ru . .o^r: 



-& 



X> 



Xi 



ÏZ! 



^P 



9 8 
5 5 6 fr_ 5 f, 9 8 5 fi 9 8 
-O- 



9 8 
5 r> fi -ir— 5 C 9 8 5 fi 9 8 5 



xr 



^^i 



XE 



I 



XX 



XX 



-o 



xr 



-ex 



o 



<> 



ggg 



-xx- 



f. 9 8 f; 
5 ■&— 5 9 



•J 8 5 



xr 






6 98 fi fi 

-; -5-— 5 9 8 5 !)8 



xr 



xx- 



xr 



xx 



xr 



xx 



xx 



o 



XX 



XX 



xx 



:OJ 



Q. 4 



9 8 



XX 



4 3 '» R 4 3 4 + 



-XX- 



xr 



-xx 



xr 



-ex 



P* 



, „ 9 8 •' (1 r, i ' 



-XX 



XT 



XX 



xr 



xx- 



xr 



xx 



1iM> 



EARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE. 

S5_ r ,_ #5_ #5 r;_ i|5_ 5_ : r ._ 

r » 4 3 9 8 4 q -*>n 4 q C J » ,4 q „ 



r » 4 3 9 8 4 s s '> 8 4 : ■» 



P*X 



p^ 



-o 



Q_ 



O 



O 



<5- 



TJ 



O 



D : 



o 



ÏT 






*T 






7k~k 



i&âa 



Π



É 



^^ ares 



A" S*J 9 8 ^ - ! 



^F 



J5Z 



S^ 



222?ft 



o- 



ta 

r. 

9 n 



zcê 



£ 



EL 



& 



5=z^# 



MARCHES NON-SODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION EXCEPTIONNEL] 

U 8 9 8 9 8 9 7 
5 6 fi 6 ^' 



nrii* 



'. r, 



98 *« % 



n 



3Ë 



O- 



fi 



9 



nr 



-o- 



JCE 



o_ 



^m 



«I 3 



9 3 9 -5r 9 f. 



fcï 



9 3 



Q-f 9 : * j ; (fr 1 



S^ 



R5 



9 -fr 9 fi 



'» f. 



9 fi 9 6 



') fi 




r [ | o |jgjg jg 



2T 



^1 



5_ 9 fi 9 fi 9 fi 9 fi '. ■' 5 



9 fi 



— 9 fi *r_ 9 fi 9 fi 9 fi 9 + 




9 fi 



',_ 9 fi *_ 9 f, 9 6 9 fi 9-»- 




Jj^tff W. 



r, fi fi 

9 fi * 5 9G 55 55 



Zt^±^Z2 



MARCHES HODCLANTESAVEC LES RETARDS A RESOLUTION EXCEPTIONNELLE 



S^ 



fi fi fi r, 

; 9 3 * r > 9 S" fi- !î -Fr 5 



=E 



i?£ 



55^ 



TOI 



<> 



^^ 



fi fi fi fi 

9 3 -!r 5 9 -fi- *• 5 -fr 



32; 



32: 



PK3 



m 
PARTI MENTI. 

t. Leçon 

iTIMENTO POUR L EMPLOI DU RETARD DE LA TIERCE DANS LACCORD PARFAIT MAJEUR, 
L'ACCORD PARFAIT MINEUR ET LACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 

Q 



>E DOWEE. 



mt 



XX 



<x 



xx 



xx 



o 



xx 



o 



XX 



o 



<> 



XX 



;s 



9€> 



2d 



M> 



^>T?cq 



B 



E 



n 



o 



^ 



Dl 



rr 



o^ 



?m 



XX 



o 



XX 



XX 



'■ J J L ' ° ' 4 



^m 



ITIMENTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DE LA TIERCE RETARDEE, 
fS LACCORD PARFAIT MAJEUR LACCORD PARFAIT MINEUR ET LACCORD DE QUINT E DIMI N '. 



SE IMIWEE. 



i V T' P I I I ' 1 1 .. i P I I I 1 I I ) I „|g, \ PF \ \ " T^~"1 TP~ 

H 1 ë l^pL g l 1 , 4U4 Ubo-b^brl gg 1 1 U 1 off^f -^ 



CE 



O-* 



rx 



n 



e* 



i tD i °Hi°i 



53 



p , r°.p 



n 



iK» 



n? 



^ Q 'M°'H 1 ^ 



cd 



PARTIMENTO PODR L EMPLOI DU RETARD DE LA RASSE DOUBLEE. 
» S L ACCORD PARFAIT MAJEUR LACCORD PARFAIT MINEUR ET L ACCORD DE QUINTE DIMI N". 



ïlîl»0WEE.3_C 



g^^^ 



^sa 



>n | Q 



a; 



^ 



o: 



^^È 



# 



o^-^ 



^ 




ARTIMENTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DE LA BASSE DOUBLEE 
RETARDEE, DANS l" ACCORD PABFAIT MAJEUR., 
L'ACCORD PARFAIT MINEUR ET l'aCCORD DE QUINTE DIMINUEE. 



>«.«ri.. ^^^ ^^^g^^^^gi ^^ 



s ^a^^ii^ ^ 



198 

EXERCICES 
SLR LES RETARDS DE LA TIERCE ET DE LA BASSE DOl RI EE 

dams 1 accord parfait majeur. I accord parfait mineur, 
ei I accord dequinte diminuée, employés sous les chants donnes. 

9 " Leçon, 

( fi exercices consistent h trouver la liasse et 1 harmonie des noies données | 
< i dessous .i l.i première partie, et ;i les écrire ensuite sur quatre portées 

pour les voix. On f ■■;•:• ie travail en regardant la basse et lharmoniedes exerJ 

' ' i • i 

çices précédents qui y correspondent. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR , ACCORD PARFAIT MINEDR ET ACCORD DE QDINTE DIMINUEE, 
AVEC RETARD DE LA TIERCE ET DE LA BASSE DOUBLEE. 



Retard de 



'•> "*»•*■ |EEEIi=g ET 11 I -Ht g 4f rHr H- Il I ' m^± ^ Il "H M tgfeoJI 

H .\ < < ■ 1 1 < ! parfait majeur. |H \..r.nl parfait mineur. \r~ \rrord ne quinle Wiminuee, 



i l!i solution exceptionnelle du retard de la tierce.) 
Retard de. o ■ a - . . .. c\ ■ , ,ii .. .. r% . a P 



' e '.ft?.! & .".' 6 ' 



|H Vr.ir.l parfait majeur. |R irrord parfai I mineur IH Arrnrd de rpiinle diminuée] 



IHV'urtl parfait majeur. I* - Verord parfait mineur. «* Record île quinte diminuée. 



li. -tard de la 
I.VSM. Mil HI.F.E 



Ri'snlution exceptionnelle du retard de la basse doublée.) 

7^ 



*\fe. 



C Acri.nl parfait mei-'iir. In \roord parfail num 



^of-pdfVo 



^y 



t — n 



.rd de nullité diminuée, 



MODULATION. 



W.id-.deMi!>maj: Modide.Hi 'niaj: M..d : deMibmaj: M .l:,|. Mi >maj: M ..l : ,!. M, >„,;., ■ 
m 1 I min: en Si Dînai: en_S.ul min: en La Dînai: en K.i min: 



Modulations 



<,-' 



aux cinq tons voisins t ^J ^ 
de >ii > maj: |— 






JU9- &- 



P?p f? à r j 






\1 d-.deRl l-min: M d:de.S.,lrmin:M».d:deSi.ltmin:M..d:deSiilltmin: M d:d. s, |:,„,„ : 
m Si maj: enRe? min: enF;<» Inaj: en I I - min: en Mi mai: 



M ,di Lit 



o 



1 . l X.* I .. ( l.'.ns voisins ^J ^O I g » t^5 

d,i„i=^ g- f un a 



oj£m< -^^ 



£1 ^-ê> 



ë=F- 



ïl* 



o 



r=t 



o 



199 



M.iH-.ile R«- niaj: M(Hi:ilpS>liniii! Mml-.de J.n îmij: 

eiiRpinin: en S. I iii.ij: en B»'> miuî 

pan h. m»: « I »• m<i<Je. p,<r< lian°:«lemnde. par e<lui\nnue. 



Mmj-.de Lap iii.i j: 
en !!<• 'min: 



pap <Ipv nu, il: .inleriii: 



Modulations 

m (ons l'Iiiitnes, -ri 




M il-.il'' Mimapnlltmaj: 

p.u' i|pv iiumI: iiil'rin: 
a\p« < hans:Hp m, c|p. 



V!diI:i|p Si h» iiii'n: on F» inaj: 
par des nmil. intet'in: 
iiipri hiiii;:il«'iii,.(|p. 



-#JCL 



i 



ZEE 



[/ < [> O 



Cf 



*o 



MihI:iIp Si maj:en Fa mai: 

par «Ipv innil-nilt'i'in. 
ave r pijiiimmie. 



Pjtfe 



-O- t*- 



o-o- 



±5: 



u: 



a: 



x> 



d- 



CADENCE. 
«OPE tn-iini. 

Fnrmulede Cad:paiT: Formule deO!ad:aladnin: ForundedeCad: rompue. Fonmilede Cadr-plaï: 



wmm 






B 



o 



O I g rj I O I I £ 1 | I p ( P I O - 



fc^ir» 



s 



SE 



HOliE MfNEI'B. 

Formule tir Cad:parf: Formnledi Cail.-ala dom: p'nriiiiile «Ip Cad: rompue. Furm:de( -n< I: pla£: 

i 2 '~» . 4 à S *-^ *,,« ■ g* ^a^ ■ r^ 1 ^ 



ir rf "i«» rRspl m i . Ij' ! / tt i a i n f[y*s | £oi °j g gg I ° ||, g 



e-- 






o^ 



^--©--» 



MARCHE 



JLLLJ2- 



O i ( g 



:b^ 



^T^ 2 ^ 



g ^fe 



a , g 



J M^ S^P ^ l 



PARTIBIENTO 



Il faut trouver a employer, sous le chant donne qui est ci -dessous, divers 
retards de la tierce et de la basse doublée dans 1 accord parfait majeur ei 1 ai •_ 
cord parfait mineur., et deux formules de cadences parfaites. On le disposer,) 
ensuite avec sa basse et son harmonie sur quatre portées pour les voix. 



CIIAXT DOXXE. 



min: ■^"~^ 


n 


1 i 
maj: ^_ 


K,l ! ., 
Iin.ij: L:^k 




1 


t V 


H» 




rj 


ÇJ 


£■> r, 








r F* 






1^ 1 




*j 


r P 




i r 


O 




w ] 


i 




*i 


H ' 


1 






P 1 
















F 1 






! 1 




1 | 






| ! 


' i 






5 






1 


1 

















•200 



RETARD DE LA. BASSE DANS LES ACCORDS DE SIXTE 

renversement?) de I accord parfait majeur., 

de I accord parfait mineur 

et de l'accord de quinte diminuée. 

ÎO"." I ••< <>n 



i _o 
m < ORD .le MYIK i 2^"ff 



i-.iim r-iiiu-nt 
«f-l'a ..I 



\< C0KI) .!<■ SIX"! R 

rein «'rsi'ini'iil 

d»l*-mrd 

l'MlMIT M1MIII. 



? 



-o- 



i 



s 



^ 



_0- 



^^ 



1S»= 



33: 



3r 



2F 



LF. >IKMF. ACCORD 
san« li- rftarJ. 



m 



g 



LEMKME ACCORD 
saiw le retard. 



I 



m 



-o- 



S 



^ 



HE 



33: 



33: 



-«- 



33: 



\( i OR0 .!<■ SIM h 
<}i> I aitwird île 

</l |\TF iMfllM V.T. 




LF. MF.MF. ACCORD 
sans h' retard. 



$ 



^ 



31 



3X 



^ 



33: 



-o- 



33: 



-»- 



EXERCICES MÎR LE RETARD DE LA B VSSE I> \>S LES ACCORDS DE SIXTE, 
renversements de raccord parfait majeupdel accord parfait mineur 
et de I accord de quinte diminuée, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent à disposer sur quatre portées pour les voix,dans diverses 
positions, les accords avec retards, et a indiquer la préparation et la résolution dp 
la note qui retarde. \ cote de chaque exercice on écrira 1»' in^mp exercice sans 
I»' retard. 



br, a 



ACCORD DE SIXTE, 
renversement 'I" l'accord parfait majeur, 

- bj {■> 5 ■ 



W=r$ 



^jjj -i h 'iV r riTri°-rr^: 



fTr 



SB 



IU4"4J 



ACCORD DE SIXTE. 



t' 



ja. 



'nversement de l'accord parfait mineur. 

«5 pa — *'> *2 — b a b 2. 



pei 

t: 



g 11- I SOL 



m 



$^=r* 



^OwjJ vi^-m i 



^ 



b'. 



J ^ JZSL 



*n: 



sot 



ACCORD DE SIXTE, 
renversement dé l'accord de quinte diminuée. 



^•2. 



ba. 



3^^^S 



Sî 



85 



«s. 
#5 a. 



gtoi^fe p» 



Xcr 



ta. 



EXCEPTIONS. 



201 



M. Leçon. 

(> (iui a ete cl i t au chapitre «lu retard de la tierce dans les accords parfaits 
pour la résolution exceptionnelle des retards, s applique Paiement au retard de 
la basse dans les accords de' sixte. 

De la résolution exceptionnelle 
du retard delà basse dans les accords de sixte, 
renversements-rte! accord parfait majeur.de 1 accord parfait mi nom 
et de 1 accord de quinte diminuée. 

Ce retard se résout quelquefois sur un autre accord nue celui dont il retarde la basse. 



m 



-o- 



o 



Lu uivme accord sans le retard. 
Q 



-O- 



^ 



ire 



S 



a 



w- 



-o- 



F.X 



5F 



6 
-5- 



f 



S 



f. 




-o- 



-o- 



? 



-F — F- 



--Z3: 



Le mi'iiif accord sajis le retard 



m^ 



i=é 



~o- 



Le même accord sans te retard . 
© 



31 



-O- 






xc 



^ 



T 



-&- 



^= 






É 



+6 



S 



o 



jOC 



g 



m: 



£ 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 

du refard de la basse dans les accords de sixte, 

renversements de 1 accord parfait maj«ur,de I accord parfait mineur 

et de I accord de qmnte diminuée, 

et sur la disposition voe*«ie de ce . feprds. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords avec résolution exceptionnelle du retard,et a indiquer 
la préparation et la resolution de la note qui retarde. A cote de chaque exercice on 
écrira le même exercice sans le retard. 



ACCORDS DE SIXTE 
renversements de 1 aeeord parfait mHJeur.de] accord parfait mineur 
et de I accord de quinte diminuée. 

(Résolution exceptionnel!** du retard.) 



Accord de SIXTE 
ït'iiYt'rsrmciitde 1 accord 

IMHFUT Mit) Kl 11. . 



5 (. 

2 -Çr 



5 6 S G ■>$ C 



Π



-CL 



^ 



t> Q ll^ i ; 



XQL 



iccord de STXTE a, — 

i-fiiu'ist'iin'iitdi' l'accord }' i y- 

PMIFMT >H\KII(. "*= 



y. 



y +4 «5 #2 +4 



82 +4 



S B^jjB^^ 



«5 



Accord de sixtk 



+fi 



a +6 



+f, 



rpim-rsemciUde l accord z —3 

d.- o'uintf nnfixrÉR. 



-o- 



CTl^UjJ-U rt^ 



-J01» 

RETARD DE LA SIXTE DANS LES ACCORDS DE SIX I E 

renversements de ['accord parfait majeur, 
delaccord parfait mineur et de 1 accord de quinte diminuée. 

12 m ' Leçon. ! , 

Auonj) .le SIXTE 

rt'IlVeïMlhi'Ilt 



hllMll ll\.llll: 



^ 



\t_ 



7 r, 



in 



LE M KM F. W ( OUI)' 
sans li' retard. 



^= 



o 






W 



-o- 



33: 



f, 



IL 



\< ( ii|;d 1. si XI V. 

I l'IlVCI'StMIUMll 

dflaii-..rd 

PAKFAir un kir . 



£ 



-o-- 



3 O 



2 



-o 



=3= 



37 
o— 



^ 



I R M KM h. \< f OllDl 3 O 



ins II- ii'liird. 






-r 



ï 






rct 



\rronn ,i- sixte/ 

ii'ini'i ••.«■nii'iit 1 

.1- r d .!.• 1 

Vl 1\TK P1M1M EE. I 



fcTÎE^S 



-H 



^ 



^i- 



o 

7 f, 



-©- 



II 



( 

MEME AfTOHDl 



l'tai-d. 



4£ 



^ 



8^ 



-o- 



F\! K( |< I SSl RI I ]{KI \IU>I»F I \SI\I I DV\^| I v \((-):;;)s|>K^I\M 

renversements de 1 accord parfait majeur, de 1 accord parlait mineur 

et de I accord de quinte diminuée, 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces *'\<m < k es consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, flans diverses po_ 
sitions, les accords avec retards, et a indiquer la préparation et la resolution de 
la noie qui retarde. \ cote de chaque exercice on écrira le même exercice, sans 
ï- retard. 



XI 






ACC0RD DE SIXTE. 

re'nversement de I accord parfait majeur 

" >f, 

- -(, ? t> sr> "fi r> 



" f, 



33" 



^ 



T3I 



-o- 



«- 



ro: 



X3Z 



l^z 



_Q_ 



m 



ACC0BD DE SIXTE, 

renversement de I accord parfait mineur 

:- ;(. -' 6 
ff - * - •*■ 7 r, Jr- 



(. -5- 



g^if ^l 



lj£<^ 



_Q_ 



3*^35 



"or 



-o- 



UL 



^©^ 



^ 



SE 



^5 



'.'7 r 



ACCOFD DE SIXTE, 

renversement de 1 accord démunie diminuée. 

fi ' l»7 f, 



> — *•• . > — L^ fc 



^esfit ^p^^^ 



O" 



i> 



:f, 



Ttr 



33: 



7 =r 



r&- 



7 Sfi 



o I *>=| 



203 



EXCEPTIONS. 

ISrLeton. 

i 

Ce qui a été dit mu chapitre «lu retard de la tierce «luis les accords par 
faits., pour la résolution exceptionnelle dea retards, Rapplique également au 
retard «le la sixte dans les accords de sixte. 

De la resolution exceptionnelle du refard de la sixte 
dans lès accords de sixte., 
renversements de I accord parfait iiiajeuc.de laccoitt parfait mineur 
et de I accord de quinte diminuée 

Ce retard se résout quelquefois sur un autre accord que celui dofjl il retard' 1 
la sixte. 



/.Y 




^^ 



M 



I,. r. -I...-.1. 



^ 



i 



^=S- 



: r=^ 






-o~ 



# 






p 



zr 



F 



XE 



331 



De 1 adjonction dune quinte 
avec le retard de la sixte par la septième 

Lorsque Ion retarde la sixte par la septième, dans les accords de sixte, on 
peut ajouter nue quinte a ces accords. Pour ajouter cette quinte,, il faut deux 
conditions-, la première, que 1 accord qui précède 1 accord de sixte pernHte dp 
la préparer, et la seconde, qu'elle puisse ' monter a la sixte en même temps que 

la septième \ descend 



/.Y: 




o 



o 



¥ 



"^ 



m: 



e— r j 



-o- 



•f 



I 



33: 



!.K Ml Ml. \( f.OKD 
s.ms le retard. 



J f~\ 




y Kt 


» 1 


"*\ c\ 








" TT 


1, 


tv ri 




*-)■ 


ïï 


/ 









De 1 équivoque quil peut y avoir entre le retard 

«V la si\(e par la septième, l'accord de septième majeure 

et 1 accord de septième mineure. 

F.n triiplov.nil I adjonction de la quinte dans nn accord de sixte refarde par 
la septième, il faul faire attention de ne pas le confondre avec I accord de septième 
majeure ou mineure. Pour .les distinguer on doit regarder si le chiffre 7 est suivi 
du chiffre 6. et sil est ecril sur une note de basse qui iih monte pas de quarte ou 
(jiu ne descend pas de quinte.; ou si le chiffre 7 nest pas suivi du chiffre 6, et s'il 
esl écril sur une note d»* I»asse qui monte- de quarto ou descend de quinte. Dans le 
premier cas. ces! le retard de \» sixt»* dun accord de sixte, H dans le second cas. cest 
un accord <!<■ septième majeure ou mineure. 

[.Pinrllic iici in'il Viiur.l de Le HHine ariiird Le même aernrd 

\i< iiitl «|i vi,i. s.hhv If nlrtifl s>'|ili< nif iniiMiM'f sans nrolnngalion. \< < -uni de m\Ip. sans le retard. 




Accdril <le Le même .ii rni'd Le inêiw i'ninl \fi-ord d»> Le même awnrd 

septième majeure, sans jirolniiïiilinn. A.< nrd Hr m\(p. sans le retard. septième mineure, sans piiilungali 




EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS Dl RET\RI) DE LA SIXTE 

dans les accords de sixte, renversements de I accord parfait majeur, 
de l'accord parfait mineur et de laccord de quinte diminuée, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 
l'.es exercices consistent a disposer sur quatre portées polir les voix, dans di- 
verses il liions, les accords avec résolution exceptionnelle du retard,et a indiquer 
la préparation et la résolution de I., note qui retarde. \ côte de chaque exercice 
on écrira le moine exercice sans le retard. 

ACCORDS DE SIXTE, 

l'emci'sements de I accord parfait majeur, de laccord parfait mineur 
et de* l'accord de quinte diminuée. 

(Resolution exceptionnelle du retard.) 

# 7 fi ; : fi fi !> : 



\i-fiti-d di' SIXTE 

reiiMlM'Illriit dl' I .Ircoid 
PMlFAIT >1 141 l II. 

\. t'Old ■!*• SIXTF 

l'ciiTi'i'M'ihrut ili' I accord 

PARFAIT MINEDB. 

\i ninl do SIXTE 
iTini'i »■• ■inriit di- I a«*cord 

il. gl IMEPIMmÉe. 



fi * 



^U^UL4g4^f U I J J I"" i ^i 



7 + 4 I 



2Q J. 



t r < 



#7 

tt +4 



8." 



+4 






fi 

-ft- 



S 



-©- 



-w g 1 ! » 



-I H 



— O- 



3 



2=fc 



205 



EXERCICES SUR L ADJONCTION DUNE Ql'INTE 

avec le retard de la sixte par la septième. 

Os exercices consistent a <l i s|h>s«m" sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords fi*» sixte avec retard de In sixte et adjonction 
de la quinte, et ;, indiquer la préparation et la résolution de ce douhle." artifice, 
\ ente <!'' chaque exercice on écrira le même exercice sans le retard H la 

«limite. 

ACCORDS DE SIXTE, 
renversements de laeeord parfait majeur, de laeeord parlait mineur 
et de laeeord de quinte diminuée 
(Adjonction dune quinte.)' 

tt «76 tt : r. 



\. cord dt> SIXTE yg 

i-fii\crs«'incitt dt* laeeord V i ~ï- 



? 6 



T :>(, 



P\HFMT MAJEUH. 

Vccoid dt' SIXTE 
icmersemenl du 1 accord 

PAHFMT MIM-XIt. 



t> 



-o- 



^ô= 



ir 



^EC 



s :, 


#7 6 

# — 


ttr. 


a - h » -\ 


r *. 


; 


7 '- 


fclr -r^» 






il t \ 


< 














m 






f 










*\ 


| 








— © — U 






;>o 



t>; <. 



Accord d* sixte v 

ïcincixmciit de 1 accord J' j . 

île QliINTE MNIMEE 



WT 



33X 



>7 (i 



f> 



: ta 



7 S fi 



£o= 



*cc 



^ 



EXERCICES SIR LEQITVOQIE 
qui! peut y avoir entre le retard de la sixte par la septième,, 
laeeord de septième majeure et laeeord de septième mineure. 

Os exercices, consistent a disposer mit quatre portées pour les voix., dans di- 
verses positions, les accords de sixte retardes par la septième avec I adjonction de 
la quinte., laeeord de septième majeure et laeeord de septième mineure. A coté de 
chaque exercice on écrira le même exercice tantôt sans le retard et la quinte et 
tantôt sans la prolongation. 

ACCORDS DE SIXTE, 
renversements de laeeord parlait majeur, de laeeord parfait mineur 
et <te laeeord de quinte diminuée.* 
ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE ET ACCORD DE SEPTIEME MINEURE. 



3f^ 



fa *6 HT t:, 

« *— 9 9 



^o= 



zr 



ta 



(lietard et prolongation. 

: bfi 

b — (. b 



b " b«. 



=C 



|_° (bo |'"^ J 



zzr 



M 



■*5= 



2Z 



1ZEC 



f ta 
f> 9 — «6 



97 



*r. 



ï\rsrr 



7 £6 
Q 



rr> 



7 « 



F^^ff 



331 



m 



m 



33: 



^ 



^o- 



-©- 



-o- 



206 



RETARD DE LA QI'ARTE et RETARD DE LA SIXTE 

dans les accords de quarte et sixte. 
i'«*»\ei*sements delaccord parfait majeur et de l accord parfait mineur 



\'t" Leçon. 



\< fORD 



X< < I Mil» 

l 

«.•i \i'.ik .i sixtk ; 

1-l'MVClMlllflll de 1,111 n| (| 1 

PAXFAI'f MA-IH It. I 



Retai'd de la quarte 

. I i 

r û o 
f ? 2 "^ 



0—a 



^= 



:cr 



I.K MKMK \( ( ORD 

>an> li- ici. m) 



B^ 



ÎÈ 



-©- 



rcrr~ 



H 



-f 

3DEI 



.le 

017ARTK .i SIXTE 

renversement df l accord 

PARFAIT MINK1 h. 



É 



-O- 



fi 



£ 



-o- 



È=È 



^r 



~vr 



I I MKMK Vf.fORD 
>hiis If retard 



HHr 



(. 



*> : 



-©- 



rrrz 



1X37 



tc.coRi) 

,1. 
OUAUTK el SIXTK 

rein ersement de I accord 

PARFAIT MArTF.UR. 



Retard de la sixte 



A o- 



r£ = H 



Së 



-©- 



±fez2 



n: 



-©- 



3CC 



LE MKMK. \((<)i;i> 
nhiis le retard. 



I 



•?- — o- 



s 



^ : 



s 



-o- 



I. 
4 

XE 



U < ORD 

.1.- 

01 WU I ,t SIX I I 

reinevsemcnt de I aecoi il 

PARFAIT V1XKU! 



-»- 



« 



t> 



-O- 



-© 



IE 



LE MKMK ACCORD 
sans If retard 




EXERCICES 

sur le retard de la quarte et sur le retard do la sixte 
dans les accords de quarte et sixte, 
renversements de I accord parfait majeur et de 1 accord parfait mineur, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

( »'s exercices consistenl a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verse.s positions, les accords axer retards, et a inilu|uei- la rreparatien et la 
résolution de la note qui retarde. \ côte <|e chaque exercice on écrira le me. 
me exercice s;m> !<• i«lanl 

ACCOKD DE QUARTE ET SIXTE. 

renversement de I accord parlai l majeur. 



(i 


' 4 t. 


."> >-f h 


!i >4 


a 


!i + 


fi 


i — © n 1 


S 4 


"t - 1 


1} 7fl 


o~l 






m 


* » 


1 






11 




l»r» 








** 






II 


Il Jl-i 










II 





ACCORD DE QUARTE ET SIXTE. 
renversement <!<• I accord parfait mineur. 



3E 



=Polz 



r+ SU 



r + rc 



207 



I, >fi (, • <, — x, >(, — 



ro 



zzlrcr 



3CT 



-f>- 



3XXZ 



M > 



-*«- 



?H 



7 th 

i t+ — 



^a^yg^ t 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE. 

renversement de laccord parfait majeur. 

7 #(i 7 Si. -" <• 

Trirt 



cr 



-o- 



^e- 



7TT 



> r ». 
>+ — 



b7 .»(. 

^> l>4 — 



' m ~~p~ 



4 



"CE 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE. 

renversement de laccord parfait mineur. 

7 ><> 7 bG S r fa - " i' 

4 — .» 4 — $ " s 4 — 2 ." - 4 — 

*ç> -4^dt 



-^ 



iîë^ï 



Jeetziz^» 



I 



^o==^a 



i 



o- 



n: 



EXCEPTIONS. 
i> Leçon. 

(le qui a été dit au chapitre du retard de la tierce dans les accords parfaits, 

pour la résolution exceptionnelle des retards, s applique également au retard de 

la quarte et de la sixte dans les accords de quarte et sixte 

De la résolution exceptionnelle 
du retard delà quarte et du retard de la sixte 
dans les accords de quarte et si\te 9 
renversements delaccord parfait majeur et de laccord parfait mineui 

(les retards se resohent quelquefois sur dautres accords que ceux dont ils re_ 
tardent la quart»' ou la sixte. 



t h—Q 1 



EX: 



?e 



É=é 



T.. mollir .,. cor,l 
sans If iclarcl 



>..pi- le relaril 



7J2" 



t 4 



-©- 



ITC 



-©- 



fi +4 



-«- 






g— , * ■ 



-G "^ L 



'?=Çë L 



1 1 



-«- 



:cc 



TJ 



-fi- 



» 



4 -r 



f g? 



I.i mp'llic .h ini il 

san.- le retard. 



S 






S 



-o- 



r^: 



I P lliellu a< I -.rr| 

.-an- li- ri-lai-l 



3 



tjts 



? 



¥ 






-o- 



ci 



TT 



3= 



f= 



4 +4 



p -J T 



208 



EXERCICES SlR LES EXCEPTIONS 



du retard do !<• quarto et du retard do la sixto., 
dans los accords de quarto et "sixte, 
renversements do I accord parfait majour et de I accord pai ■fait mincui 
ot sur la disposition vocale do oos accords. 

0's exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di_ 
Mises positions, les accords avee resolution exceptionnelle du retard. et à iol 
(liquer la préparation et la resolution de la note qui retarde. A cote de chaque 
exercice on écrira le même exercice sans I»' retard. 

ACCORDS DE QUARTE ET SIXTE., 

renversements de I accord parfail majeur et de 1 accord parfail minenp. 

(Résolution exceptionnelle du retard.) 

s <i • » « a 

S*. ■ g(, +4 c<; S fi +4 fi +4 h 

m H r - ft # r ) 

V ifil-d de yi MITE ol SI \|'E 



it-ia t'i-M-nn'iit <ir laii oui —jè. 

l'MIFWT «\IH 11 



\i i nl'd di gi AII'IK . I SIXTE ■ 
nineiscmcnt delaccm-d —JE 

l'MIFMT WIMtL'B. 




*■ > uïd tic (JlAll'IE.I SIXTE -^— - 

h mer»! ment de lamird —f- O 

IMIIMIT WUIEIIt 



4 +4 



3T 



33C 



4 +4 
— O 



!»r, 



:.4 +4 



bxx -Uo-4 



¥^ 



IZEE 



i 



\- i nid de QÏIA1I1 E il SIXTE 
1 cii\el'seiiient de lacioid ^? 

PMIKMT H1KEI II 



»fi 
CE !>IV 



'4 



l>fi 



>7 +fi 
I>4 



f +fi 
"4 



ïi, 



t" +6 
:4 



-W- 



^m 



fe 



HT 



& ^$ m 



EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

de la basse, de la quarte et de la sixte,, 
dans les modulations avec les accords de sixteet de quarte et sixte, 
renversements de 1 accord parfait majeur de 1 accord parlait mineui 

et de l'accord de quinte diminuée. 

I6 u ï,o<on 

O sont a peu pies les mêmes modèles de modulations présentes dans le chaJ 
pitre spécial de la modulation avec les renversements de | accord parfail majeur, 
de 1 accord parfail mineur et de laeeord de quinte diminuée. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CI1VQ TONS VOISINS DIT MAJEUR. 
a\fv l'emploi des retards de la basse, de la quarte et de la sixte. 



Modulation ill'l n 

CM 1,1 lui II 



Mcid Hll iuhJ: 
en Sol in.ij 



Mo.l HT t m.., 

cil V|| nu n 



M ! illl maj 
en Ki m. 1 1: 



M'i4 il I t mai: 
en lie min: 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE l.A MINEUR. 

avec I emploi de divers retards. 



209 



Muiliiliitinnttp La min: M .1 iln I... min 

in 1 I m>;j: en M i llllll 



Mml-.ik- La min 

■ M S,,| ,,,.,| 



Mnil !-■ Lu min: 
.-» I» mai: 




EXERCICES SI R ï I 1111 OB DES DIVERS RETARDS 

de la basse, de la quarte et de la sixte, 

dans les modulations aux tons voisins.avee les accords de sixte et de quarte et sixt F 

renversements de laccord parfait majeur, de I accord parfait mineur 

et de laccord de quinte diminuée. 

Ces exercices consistent a faire les modulations aux cinq tons voisins dos deux 
tons indiques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les 
chiffres .dos exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre 
portées pour les voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si \> MAJEUR. 

n — i 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si MINEUR 



modulations aux tons éloignés. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES., 
avec 1 emploi des retards de la basse, de la quarte et de la sixte 



V1i.il .11 I maj: M ...I itr I... i: M <l. H I I m.-.j 

in II min pu I .. iiihJ: en Fa min 

pai'i lt.mii ' .!•■ niod' par {haie 1 nViimHe. par pqimixjuc 



Mml .1 I I maj: ni l'a S min 
par .1.— mn.liil.ili.iiiv inlernipilia 




M. il: (Il I i»H):rii La ' maj 
par do iiidil: inlorin: 
a\cr ( liiinji lin ni <tr lundi 

izee 



VIikI: d( 1.<i min. on Ali maj 

par (Il s iii.kI: inlei'in: 

,iui' i -liaii^i un ni (le iiioiIp. 



fi 



M. .il .1 I I maj: pu Sol \> maj: 
par ili s nidil: mlerin: 
! avei «■''invoque 






n 



-o- 



222 



jCC 



xn 



^e- 



*Ç> >0- Q- 



rsz 



-^ 



c> 






TV 

[> 7 fi 

!-4 — 



»-©- 



^ 



*& 






^m 



-G- 



gfi 



75 



7 fi 



JZQ_ 



7 (. 



'TTT 



2m 



fe 



IE 



± 



-§&- 



k^zrko tt 



33: 



21 U 



EXERCICES SIR L EMPLOI DES DIVERS RETtRDS 

do ht l>..s-,o. de la quarte et cl«' la sixte, dans les modulations aux tons éloigne; 
a>eo les accords de sixte et de quarte et sixte., 
renversements de I accord parfait majeur, de I accord parfait mineur 
et de I accord de quinte diminuée. 

(.es exercices consistent a faire les modulations aux tons éloignes indiques 
ri-de»seu:». en prenant seulement puni modèles les basses et les chiffres des ex- 
emples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées pour la 

Voix sans reprit 'fier lev exemples. 



M il; il. l'.l ln..|: l-ll I.. lui II 

ii.ii i Ii..ii_i il. ni cl>' iiii-df. 



\tn«l il. Si .i min • n s i 9 llKij; 
■>:<•' rll.'ll.l lin lll ili llllllll 



M'il ili Nil ni.ij: on I I uni 
nui' efiuiwiiiiip. 



9Ç 



m 



<*+ 



V*S- 



ZJZ 



±71 



M. il il- Mi < ln.ii n, I ,,. 

IIHP ili- )nnili;l. liions iiilcinn ili.iiriv 



M...l:,l, M, ,„.,): en II inaji 
ji.ir île» in. .il I lll mu .mi i li.'.irt'liicnl île llldlle. 



1 



3> 



*Ï3- 



■»■»- 



M <l il., li. ,. .„ .n I j: 

|.. r di- iikmIiiI.iIi. .n» iiiIpiiii- Hvei i ImnS. ili i I- 



M. ni: île La mnj: ru Mi > lliaj: 
iihi ries inorliilrtlions inleriu m.er criuirnqnf 



m 



5Bf#= 



1 



EMPLOI DES DIVERS RETARDS 

de la basse, de la quarte et de la sixte, 

d.ms les formules de cadences a\ec les accords 

de sixte et de quarte et sixte, remersements de litccord palpait majeur 

de I accord parfait mineur et de laccoid de quinte diminuée. 
1T I.ceon 

te m, ni i peu près les mêmes modèles de cadences présentes dans le chapitre 
spécial des i-iidences avec les renversements de I accord parfait majeur, de 1 accord 
parfait mineur et de 1 accord de quinte diminuée. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES DANS LE MODE IPAJElTl ET DANS LE MCTE WINEl'B, 
i\\vv lemploi des retards de l.t basse, de la quarte et de la sixte 



MOUE W M El II. 

hnr.nlili- <li imiIi'IH i- ptn'Otile. hoi'ninle île < «il h I.i i|. 




7T- n à -n- n I§Zin 



-* 



Cl 



K< >< llllll". <li i ."il; illleil': 

■ I I , f-l 



oz=3a 



a 



n 



3£ 



^*^L 



xr 



x£ 



x£ 



X^ 



xr 



■8-l-gl8- 



- = ^f 



«=^g 



I 



G li 



TT~ 



ir 



3DC 



zzzê 



xr 



a: 



v 



rc 



x*^ 



€>■ 



£=I 



S 



ë&^. 



I Ml 'llllll)' >|l I Hll 



l-IU «' Ill|ll|l 



l'i'i'llinli ili ciiU-iM-r pi. _..l. 



^- 



<> 



¥ 



r c 



:nc 



17 



XV 



xr 



xt: 



a 



a 



/> 



3È 



^r 



* 



**» 



3T 



3T 



XI 



S 



x+- 



■J7 



G 



Q 



f= 



2T 



X*- 



X*- 



S 



X4*- 




2H 



WOJIF. IIINK.III. 




Formule He rwilence rnmmu 



Formule rie niHoiu-e 



l-lH. 



^P 



-É--K 



;0 



ft l O 



O 



'F 



4 3 



JCC 



Ta 



-ç>- 



* 



^8- 



-o- 
T5 



W 



-O— -■ 



SE 



xc 



m: 



31 



-© 



-p-trr 



-&■ 



zzt 



JQI 



22: 



ia: 



EXERCICES SIR LEMPLOI DES DIVERS RETARDS. 

de la basse., de la quarte et de la sixte, 
dans les cadences avec les accords de sixte et de quarte et sixte 
renversements de (accord parfait majeur, de 1 accord parfait mineur 
et de 1 accord de quinte diminuée. 

Os exercices consistent a faire les différentes cadences des Ions indiqués 
ici -dessous, en prenant seulement pour modèles les Lasses et les chiffras des 
exemples précédents. On réalisera ensuite ces cadencés sur quatre portées 
pour les voix. 



!»:iu»F >i\.n 1 1>, 



1 


iiiniiii' 


(le i mliiK e 


iiiirlmlp eii fie !» nui;: 


Formule 


,lc . 


,uleme "h 1» i 


omiiuu 


île eu >i h 


: tr 


4Y 1 1 








l\C\-ë tt 












/' • ' a 








Il r*ve 












S > .■! 








^ ff *v 












— ^H — 








il "s 










i 



Formule <le r;nlence interr: 
en Mi i> moi: 



l'iirintile <le c aliénée rompue 
eu Re inaj: 



Formule fie ciuleiico nLcilr 
en F.;i > iiui"|: 



m 



¥ 



W 



? 



£x 



WIlT'K MIN Kl II. 

loi nulle île i ,nli ni «■ ]>,iil,n|e en VU min 



Formule île f-tulence h lu dominante en l'e min-. 



S 



m 



t?: 



Formule «le e;i<|enee inleri : 
en Si min: 



Formule île r-pilrwr rompue 

en NJ nu ii 



Formule 'le eiirleui e 'planale 
m l'I : il 



s 



s 



DIVERSES MARCHES DHARMOME 

non modulantes et modulantes avec les accords de sixte, 
renversement s de 1 accord parfait majeur de laccord parfait mineuij 
et de laccord de quinte diminuée, dont les basses sont retardées. 
in:i ««on 

MARCHES NON-BIODULANTES AVEC LES RETARES A RESOLUTION NATURELLE 



Imitation 



:cr 



*<EE 



O 



-o- 



xr 



5 



or 



3T 



-O- 



=t 



^3 



t— -f 



-o- 



31 



3X 



DEC 



-O- 



^2 



-ô- 



!S ! 



xc 



33: 



-o- 



-©- 



331 



^ 



«3 



33: 



-■o- 



-o- 



* •>■ 



4- 



T~T 



q^ a » 



s 



fe± 



m 



-o- 



ê=JE 



3X 



' 



3X 



L.i même mari hc sans les fêtards. 



33 



ir 



» 



v 



XE 



EU 



r 



a 



* 



o- 



33: 



33: 



-©- 



-o- 



33: 



33: 



~^- 



-o- 



tfc 



33: 



-o- 



33: 



33: 



-o- 



-o- 



33: 



o 



1 r 



XE 



-O- 



27 



33: 



c 



33: 



" 



£ 



B 

te 



s^ 



-£■#-. 



_o 



e 



-o- 



-&T 



33: 



-o- 



TX 



m 



iniii..ii. 



m 



o- 



o 



o 



Cl 



L.i môme ma n-hr s ans les retards 



f 



? s 



SE 



::B 



B! 



I 



H 



o 



— o- 



É 



33: 



o^ 



33_ 



ÊE± 



r 



-©- 



-6^- 



-0-.- 



r 



zr 



33: 



ï 



-l — 



■&V 



O 



■O- 



213 



MARCHES MODULANTES AVEC LES FETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



^L_ 



i 



or 



:zz =£ 



-&- 



32" 



IDl 



"LU. 



9 



t 






O 



*» Sô ~f r - 



tr j P 



xn 



I gTTW 



?o 



Xj2Z±P^Z 



i-^r 



i=t 



«E 



11 



-©- 



JQI 



jcn 



K3~ 



gQ~- 



+ 5 



fe 



O 



.a 



Z23t 



6> 



fczt 



5^? 



+ *5^ 



i r 



^ 



^5>- 



*^- 






J Lit iiirmc marche >ans les ivlaruh. 



I- 

M 



î^ 



-o- 



xr: 



^ 






m: 



o 



#- 



-i9- 



*^Ê 



ZO 



"O- 



JL3I 



-a 



so- 



^a_ 



*<^ 



az g 



^o- 



4^s_ 



trr 



f^rr 



IL 



-O- 



~€> 



2fS 



-©- 



a 



é 



3X 



+ r, 






7 

+ fc-, 



^? 



rx: 



t& 



m 



j 



Fmitalini 



u 



S -M O- 



g* 



¥ 4 



m 



-©- 



ir 



xl: 



g ft* j- 



IL 



ICt 



— 3=; 



-o 



^3- 



? 



o^ 



33: 



-o- 



zrxx 



^ 



Sa: 



K> 



333 



- |Q— _j 1 



ÎO- 



4 P 



rJ 



S 



TT— ZZZ 



?r 



3E 



. 4 g_ 
ro 



^ 



a 

33= 



La uiômc marche sans lus retards. 



S-^f O- 



-©- 



221 



xe: 



É 



-©- 



w- -* 



sm 



K3- 



P5=IÊ 



XE 



IE 



-o- 



-©- 



33X 



ZXX. 



l£fc= 



-uo- 



fefll 



33T 



X3I 



-©- 



-O- 



SÉES 



B 



o 

in 



en 



xe 



XEI 



-so- 



^o- 



;f,- 



-g^-r^ 



-ffO r 



P 



Srr 



214 



EXERCICES SIR m\ ERSES MARCHES DHARUOMF 
avec les accords de sixte. 
renversements de l'accord parfait majeur, de I accord parfait mineur 

9 / f 

et de I accord de quinte diminuée., dont les basses sont retardées. 

Os exercices consistent <• écrire, les divers*^ marches suivantes a quatre parties 
«►«aies. \ coït* «!«• chaque marche on écrira la m^me marche sans les retaras. 

MARCHES NON- MODULANTES AVEC LES RETARDS À RESOLUTION NATURELLE 

4 3 r 

ùz 




HARCFES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



StÛt-ii-UL^ ^^ ^ 



'» ha— 

7? VÎT—, 



m 



b 5 S 1 - 

- bo i bo - 



+ 



fc 



HH 



■» 



t-i- 



l &*? — + r> 




o 



77"~5i? 



\ 



o- 



-m—- f*"- ^H5 » 



#o 



¥m 



^ ^^^ ^%f ^ # ^ #^e^fes3! 



Ol 



OH ERSES MARCHES IHluniOMI SON-MODl'LASTES 

avec les accords de sixte, 
renversements de laccord parfait majeur, de 1 accord parfait mineur 
H de l'accord de quinte diminuée, dont 1rs sixtes sont retardées. 

M/RCHIS NON- MODULANTES. AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE. 

L.i nn-iiit' m. m h>' «..m» |r> ri-lards. 




t° 



fct* 



mêmmé 



XI 



m 



(,'ette m. h hr pi'i nul l.i dmiblure delà basse 
ili'n accord de >i \ t ■• au temps faible de la pre_ 

h n.itic"! Iiiiiissi.n sur li- tiiiis fiirt- 



"S 



o 



O 




O 



o"-o 



f 



I. 

o 



&5i 



o 



o 



215 




La même mare h* >,iir- h"» retaidi 






7 (i 



o-4 



xc 



ir 



o- 



o 



a 



XI 



<>- 



o 



JQ 



V 



'.X-t 


— »-û-. 


-O 1 


o 


-o 




. . 


' 


-n 


Ih 


r i i 










°. . o 




È 




«» 


f-» 












V 






11 










Irl 












11 


-^ 


a: 

r 
















<J 




". fi 


1. 

o 


1, 


f, 


1, 


1, 


(, 


**7 








u o. . 










39(2= 













-fc>- 


(i 






L.t même marche s.ms 1rs retard». 



w 



m 



U ; o 



« 






g 



!! 



an: 






£L 



^ 



& 



•O-- 



7 d 



o_ 



5 



<*- 



&2 



O 



3Ê 



Π



F^ 



rc 



pc 



^ 



a 



o 



113 



La marche précédente <^ni a ele indiquée an 
commencement du Cours rumine durant sVc-rire a 
trois parties, wut, dans certains ras, comme on 
la toit ici, sYrrir« « quatre parties. 



J 


f£ 


a 


-«- 


o 




















t\ 




O 


■ 1"" 














-Jl 1 ' 
































p 

o. 


«»- 


Û. 


-o- 


o 


o 






ri 


«. 












I > 


~fc>- 


a^ 




































ttF^ 


s- 

fr 




Wi. 


T~r 


— -©^ 


22-i 




î^^ 
^ 


r. <> 


■f-L- 

fi 
O 


— (- 


11 


f, 
-© — 


(l 


fi 


tl- 


S 












1 1 


-*»— 


_I_L 



iTVZ ^T 7 ^ 



S 



C- 



-o- 



p^3 



lât 



_n: 



me 



* T fl-fr 



:22 =* : 



© 



T~t 






irr 



o 



^=?2= 






-O- 



-C^^- 



1» 



JCX 



-O- 



JLX 1] 



X>- 



Cette marche permet la doublure de la b ,e dans 
laeeord de sixte reuT: de laeçrde ^uiute diui: 
du 7. di'.ri'. 



L. 
J 


\ même marche 


sans les 

O 


lelan 


s. 






i 


r-t 




r 






ri 




/ 


w « 




r 










ri * 


r • 




r 










r ' 
















P 1 




1 


O 




O 




:É5 


D— « 




— -O 










£> 
















R i 


























-O f 




p , 






«1 


' O 






Cl 




-2 ^" 










Rv ^ r 
















■ 






1 










7i 'i 


f, 


" '. 


(, 


„ 


r ) 




m~ 


w 




ri 


o 









I) 










-" -- 1 




— 













•216 




I Cette marche y\- t la Hïîîiblïïrëdë la 6'.° dans I'. 

• nid de sixte rein de I'. i :de quinte dim du 7 d. -ti 

J r~ 



% 



rf^ forHftf^ 



■ ; 



fc*è>&^ ggg 



fe 



" (. 



xi 



T 



», 



~t> 



xn 



5 a 



f, 



' < 



-o-- 



a~ 



S 



: h 



^ 



a 



n 



F 



|li!nl.tli..n. I 



te 



1 = 



T 



:J± 



o 



<> 



o 



o 



r ; 



Ot 



o 



crjr 



o 



zt 



(J 



o 



7 <p 



o- 



Q 



CL 



O 



-f> 



La même marche sans les retards 

f : 



ï^=3 



11 



feEE 



-**- 



S 



o 



o 



o 



a_ 



G 



O 



Ci 






-o- 



xx 



J3 fl 



.n~ 1 



La même man-he -nu-, les retards ni les prulnnJ 



1 



r€ 



M* : 



3*^4 



T 



t=== 



o 



o 



a 



a 



&z& 



-& 



n: 



o 



a 



' — h 



<> 



CL 



♦> 



*V 



: cr 



La même marche -.an* |»>s retards 

Se 



o.o7 6 *o,o- 



tes 



v 



s 



<> 



or^r» 



o 



Q 



a:^cr 



o_ 



o 



Q 



a 



j + 



o 



o. 



o 



0_l 



rr.n.i .ii. n 



I 
IIÊJÊIÉIÉIÉÉIÉ 



S3§t 



b^ 



fe^ " 



É? 



n o 



WSffl3ffl : #l 



a 



o 



•i* 



^ 



La même marche «..mis 1rs retards 



^ ± 



ÏE 



-CL 



3-° 



— tO 



: .c? 



o 



o— 



*îs 



a* 



o 



1~lg~: 



a o^ 



o 



a 



o- 



o~ 



^ 



<> 



<> 



a 



ti 



2t7 

EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES DHAR.HOME 

avec les aeeords de sixte, 
renversements de laccord parfait majeur, de I accord parfait mineur 
et de 1 accord de quinte diminuée, dont les sixtes sont retardées. 

\ r . « - . . . n 

t. es exercices consistent a écrire lr>s diverses marches suivantes a quatre 
parties vocales. A cote de chaque, marche on écrira la même marche sans 
les retards. 

MARCHES NON MODULANTES 
AVEC LES RETARDS A. RESOLUTION NATURELLE 



7<> : (> : (. r (. " <> < <> 



' h y ' ( * 



i, :•(. r (. ~ (, : (. '* 



^ 



m 



o 



^& 



(a 1 1<»!> partit'»-) 

*J 7 6 76 



&■♦«'-? " 



3S 



o 



cv 



(, "h 



" I o 



XE 



(a trois pai lies.) 

S: si Jl 7U "'• 



o 



s 



p-j-r> 



*^ 



ca_: 



( a quatre p 

r, 6 


Il tlt'S 

7 fi 


■) 
7 fi 


7 6 


7 fi 


7 (i 


7 (» 


r 


a cnial 


ce pa 


lies.) 

7 (. 


7 (i 


- ,. 


7 fi 


7 f. 


7 fi 


■ 


i\.# H , 




f> 














£Y 1 j 






O 










II 


/" j ( 


y 






tl 










£.^ 


w 








ci 


#~» 






' *\ 












O 






-^ > l 














fi 


— TV- 41 


















« 


















r**^ 



Ss! 



fi 7 fi 6 7 fi 9 " 

1 A . 1 ■ ° 



-<* 



■n- — - Q^ 



S» 



9 a 

!î fi 7 (, fi 7 fi ') 8 . r > 



tx: 



^ 



*f-*" t» I O 



9 8 



7 (i 



37JI 



7 fi '18 7 fi 9 8 5 



m 



-©- 



-e^ 



^SpïS 



e^ 



7 fi *- 7 fi 9 8 7 fi ') 8 



-Gh 



31 



XE 



ï=f 



S fi 7 fi y 7, 7 %±* r < 



7 *Li. ■ 



m^mm^^tmmi^mm 



7 <» s 7 <. r, 7 fi r, • '• r > ■+■ ;L 
. o . . ° 



7 fi 7, 7 », r , : fi r , 7 6 5+ •'• 



rr 



o 



?SlSs§| 



a 



o 



a 



ci 



i! 



ipro" — xi 



^ 



a: = i<^ 



Û. o 



(. 2 



^= j££fe^jiΣ R 



218 



PARTIMENTI 

I •>'."' L«MM>I1 . 

PARTIMENTO POUR LEMPLOI DU RETARD DE LA BASSE 
DANS LES ACCORDS DE SIXTE RENVERSEMENTS DE LACCORD PARFAIT MAJEUR, 
DE LACCORD PARFAIT MINEUR ET DE LACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 



IMShl ImNXKE 9"$% J *P M 



à~-ri-Gh 



o 



1 



o. 



ia^:3ô^^ 



c=t 



jCL 



~ '.' 



T=* 



o • 7 "5" 



s 



7 tl • I Z p 



^5- 



<3~ 



2T 



a 



o J Q_ r g__a_ ' 



3 






Wff 



g „ ^ p 



s 



o 






fc±e 



53J 



ZgjJJJJJzfl 



I 



£==^ 



ZT 



O 



' 



33: 



33: 



3t 



ni 



o 



I 



^9- 



PARTIMENTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DE LA BASSE RETARDEE 
DANS LES ACCORDS DE SIXTE. RENVERSEMENTS DE LACCORD PARFAIT MAJEUR. 
DE LACCORD PARFAIT MINEUR ET DE LACCORD DE QUINTE DIMINUEE 



-O- •&■-&■, 



i:\ssi: m m m- k.-/- y » 9 &> ' ' ~i I | \ 



^ r^9- 



a: 



fcgrg 



« 



ÉSIÉl 



&Ç^&=9-slS=bcz 






-i — t- 



a 



6>- 



-6>- 



a 



jz: 



xr 



o 



" i r? 



<5> 



P 



^=Z7 



Q 



— i ; 1 ; 1 ™ r j G I I r— ; ; - 

— 1 1 — — M "- L H 1 ! — I" 



- f-f- o 



a 



o " I 



o 



P/RTIMENTO POUR LEMPLOI DU RETARD DE LA SIXTE 
DANS LES ACCORDS DE SIXTE. RENVERSEMENTS DE LACCORD FARTAIT MAJEUR, 
DE LACCORD PARFAIT MINEUR ET DE LACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 



imsm. vtwyr.r zJ :,'<.) <> '|* J 2z? 



3J 



O- 



P 



33: 



33 



^TΠ



oM° 



IHHëN 



7, 



H 



O; 



a 



o- 



33: 



-o- 



33: 



t;o4«.. l 









»^tH^fi.Tffifee^ 



2iU 



PARTIMENTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DE LA SIXTE 
RETARDEE DANS LES ACCORDS DE SIXTE, 
renversements <le l'accord parfait majeur, de l'accord parfait minetil 1 
et de l'accord de quinte diminuée, et sur l'adjonction d'une «jointe 
avec ce même retard faisant sa résolut ion naturelle 



l!*SSK IHtMNKF,. 1 ^-- ff — [ o j — e ~ [" 



-©- 



Ci 



-G- 



m 



zt=ez 



Cl 



1 



**-&-?- 



ipspi 



-o- 



:cr: 



*t 



=gr ; 



TT~~pg: 



m 



_£i 



Π



U — xa — 



^m 



zcr 



^ 



• j ^oJP Q 



^=F^ 



G. 



^T 



J3 



i^ 



m 



~Q~ 



T TTP " 



gp^S ëg ^^ 



-& 



«o 1 

PJ»FTIMENTO POUR L'EWFIOI DU RETARD DE LA QUARTE ET TE LA SIXTE 
DANS LES ACCOFrS DE QUARTE ET SIXTE., 

renversements de raccord parfait majeur et de raccord parfait mineur. 



MSSE I)ni\!\EE. — Tl) — à^ 



O 



o 



o.: 



K- 



O 



r 



-o 



m^- 



ptpp 



fia 



g 



^ 



^ pjpBj ^-^ i^g^ pggg 



— o- 



3=5 



Sgff ^j-P* 



zr 



-© 



--©-- 



m 



i^isipi 



Cl 



CE 



PARTIMENTO SIR LA RESOLUTION EXCEPTIONNEL LE DE LA QUARTE ET DE LA SIXTE 

RETARDEES DANS LES ACCORDS TE QUARTE ET SIXTE. 

renversements de l'accord parfait majeur et de l'accord parfait mineur, 



BASSE IMINISFE. 



^fcgb^g pl^ 



O 



~G 



tptcs_4r^xr 

4^= 



m 



m 



P 



-o- 



M^ï 



c 



J3I 



-Or- 



^. 



-&■ i 



-O- 



^^S=^fe 



4îtr 



44- 



-©-;- 



^ éftf^ J ^ Uii^z #, 



•l'20 

EXERCICES SI R LES DIVERS RETARDS DE LA BASSE 

de I.» quarte et do li sixte, dans les accords de sixte et de quarte et sixte, 

remersenjents de l'accord parfait majeur, de l'accord pas fait mineur 

et de l'accord de quinte diminuée, employés sous les Chants donnés 

SIO". ,e Leçon. 

Os exercices consistent h trouver la basse et l harmonie des notes données ci-des_ 
sous ;i la première partie,el a les écrire ensuite sur quatre portées pour les voix. 
On fera ce travail en regardant la basse et l'harmonie des exercices précédents 
ijni \ correspondent . 

ACCOETS TE SIXTE, 

renversements de l'accord parfait majeur, de l'accord parfait niineur 
et de raccord de quinte diminuée, avec retard de la basse et delà sixte. 



|P Acc:de suie remers: île |P Ace: de sixte renvers: île |H Ait: de sixte rémois: île 



Retard de 
la H\skr, 



I .il i : pari: U i » | : l'air: pari': llilll : 

(Résolution exceptionnelle du retard de la basse) 



I mit: de i|iiin(e ilmi 



=fc 



Retard de 

li SIXTE, "ft? 



AcT: de .suie renvers: d 
lace: l'ail: mal: 



f ^ m^ff? 



A IV: île suie rcmers: île 
l'ace: pari': min 




ono 



aocto© 



tt 



ïsxÊÇt 



Are- de sixte renvers: île 

lait:de «(iiinle dim 



Retard de 
U 



|P Aie: île Mute remers.- île |P Aie. île sixle renvers: il 

l'arc: pari": maj : laiT: pari: min: 

(Résolution exceptionnelle du retard de la sixte.) .- — s , 



O 



&+TJ O 



3Π



m 



|H Aii: île sixte renvers: de ffl Air: île sixte renvers. de |P Aoo-J 



Are: de sixte renvers: de 
I bit: de quinte Htm: 



TI 



*> 



HÈSZ 



\ 



w 



4iv: de sixte renvers: de |P Acc.de sixte renvers: île 

l'ace: pari: nia): l'ace: parf: min; laooide «jiiinte ilim. 

(Adjonction il'une un in te avec le retard de la sixte par la septième.) i 



est ^p^ ^S^ëmi^lgJ^l^ ^ 

|H Ail île suie renvers- île |P Ace. de sivle renvers: île |^ Ai i de suie renvers: de 



Retard 

la i.'i AI 



l'air: pari': maj: l'ace: part": iniii: laoc de quinte dim: 

ACCORDS DE QUARTE ET SIXTE, 

■en versement s de 1 accord parlait majeur et de l'accord parlait mineur, 
ave<* retard de la quarte et de la sixte. 

- q7p o , 



|P Ai <■ : île quarte et sute renxers. île |l~1 Ace-, de iî 




pari maj 



An*-, de iTilJfct'te et sixte renxers île 
I ai i' parf min 



IP Ai'«\ de quarte el sixle renvers: de |M Ace; de quarte et sixte renxers-.de 



Retat d de 

1 



a Ot'MlTF.. -fe — 



quarte el --ixte renvers:de 
l'aie pari maj:' l'aie pari, lion 

(Résolut iou exceptionnelle du retard de la i|iiarte et de la sixte.) 



-o- 



W 



ËÊÉ 



-o- 



^a- 



p: de iniarle el sixte renvers: de 



Ait: de 



i 



I aiv: pari- ma | 



qnarte el snl 

1 ail : pari*: min 



renvers: de 



O ^Q 



|P Ace: de quarte el *ixle rem ers de I" Ace.de quarte el mxIi renvers: île 



•I, 
l'are: parti nia | 



l*ae«" pari- min ' 



22i 



MODULATION 



M...I ..I.- Si iii..| VI . .1 .1. >Hi liiaj Vlod d.Siinaj M»d de Si niaj Mnd:di- Si maj: 

eiiSnl Z min: '" l*« » '"''l *"" '"'' 5 mm '•_' l y ' ,ni ii e " ' I t """ 



Modulations 



aux ciw|tonii voisins l u * ^ 
df SI HA<T: 



3t*P<> 




^ ## ff?^n 



Modulations 
aux liiii) tons voisins tu 
de sol, miv. -E 



Mod.de Sol min : M"d.deS..I min: M..d:deft.,l : MmhdeSaluiin M.id:deS.,lmiii 

en Ni > m.. |- ni Ile min: pu Ksi inaj: pii I I min ni Mi l> iiimJ: 



^^ftf^nrggtMg^ H-^ 



Mod il, Vli :> maj: Mi >il. H i- Km S mill: M..d:de Si »maj: 

enMi Pmimpar en Fa 8 maj-. par en M ri» min: Moihilc >n\ inajenTHjf min: 

rhang^de i le. chang! de mode, par équivoque, par de* modulations intermédiaires. 



Modulations 

aux l 



b; -ô- . -^fo 



ïoltJgn^. ! = B ^^^S 



t?_*?-^ 




Mnil.de Mi l> maj en ï't l> maj: Mud de Si mil).- en Faftmaj: Mod:de la m.ij rn 1 1 b maj: 

par (les nu ni interni aiec r hancîde mode . par des înid inlei ncavco chanï'.de mode, par des nu ni rinlerni ,. vrr . j u 1 . que. 




HOUE MAJKlill. 



t± 



m 



Fo rmule de cadence parlai (e 



?—& 



CADENCE. 



Qk 



F-iituile de rai lente a la dominante. 



O 



^m 



-o- 



f 



m 



m 



Formule de cadence interrompue. 



# 



mm 



Formule de cadence rompu 



S 



rffrfTfrrip&m mm 



Forni: de Cad: piaf aie. 



I 



W 



MODE HIIVEU11-. 



f 



àè=m 



Formule de cadence parfaite. 



Formule de cadence a la dominante, 



V- 



i 



t 



-n— »fr 



g 



*£ 



1 



p g 



331 



Formule de cadence inlerrouipue. 



A^ 



Formule de cadence rompiu 



£P 



25 



Ϥ 




Forai: de cad: plajale. 

= r TT ToT°| 



-O-T© 



mm 



-&■ -e- 



2M= 



MARCHE. 
-S- 



v ^f-r^ ^g-ir-i ^ ng 



s 



w 



JZ- 



1 



V2 



II 



-©- 



PABTIMENTO 

Il faut trouver a employer, sous le chant donne (jui est ci -dessous, divers re_ 
fards de la basse, de la quarte et de la sixte, dans les accords de sixte et de quar_ 
te et sixte.une formule de cadence rompue, el deux formules de cadences parfaites. 
On le disposera ensuite avec sa basse et son harmonie sur quatre portées pour les 

Voix. La Mi I.a Si I.a , 

maj: I maj: [^'"'M ' lln " linaj: I 



— - f #^^ ^ ^Y ,[rJ ÏÏ MTPT^rr^^^ - 



RETARD DE DIVERS INTERVALLES 

dans 1 accord de septième de dominante et ses renvoi sèment s 
«il Leçon. 



ACCORD 

SEPTIEME <l. DOMINANTE 
(retard >{<■ la tien •••., 



AH OBD 

■lu 
Ot'IN II IHMIM I I el SI VI I 

(retard de la liasse.) 



AU ol;|) 
.1. 
SIXTE SENMBI.E. 

(retard «le la si xte.) 

ACCOI',]) 

de 
TRITON. 

(retard de la quarte) 




5* 



i 



33: 



ÊfeEE 



4 
-■"r- 1— 



-&t-^fil- 



i 



TT 



lt« 



S 



sfei 



3*>~ 

7 +6 



-©- 



33: 



^r 



S 



3X 



^é 



o 



+ + 



-o- 



1.1 MEME A( COIM) 
sans If retard. 

LE MEME A< < Olil) 
saiiM le retard. 

LE MEME A(< 01. 1) 
sans le retard. 

LE MÊME A( COIÏD 
sans le retard, 



^ 



331 



fc§: 



^^ 



-et 



7 
+ 



^^ 



% 



33: 



^55 



i 



33: 



^ 



^^E 






-I- 6 



i 



^ 



*Erï 



^ 



+ 4 



EXERCICES SI R LE RETARI) DE DIVERS INTERVALLES 

dans l'accord de septième de dominante et ses renversements 
et sur la disposition vocale de ces accords 

(.'es exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix,dans diverses 
positions, les accords avec retards,et a indiquer la préparation et la resolution de 
la noie qui retarde. A cote de chaque exercice on écrira le même exercice sans 
le retard. 

ACCORD TE SEPTIEME EE DOMINANTE. 




ACCORD DE QUINTE TIiriNUEE ET SIXTE. 



•4 — 



■j — br. 



;>+ — 



r, _ Jt r . _ 

4 — $4 — 

t ft -' — 



ps*u .1 r><wfy^n f « n n jrr f ^^ï 



/CCORD DE SIXTE SENriTLF. 



|7 +6 



7+G 
3 



:+6 

4 



i> r, 



d4 



l>5 



>4 
2_ 



.'•r+6 

t>4 



g^'i 1 «.. i^=p^T7 u 'nrn^ ^ 



1/n 1 ^o 



ACCORD DE TRITON 



;> r .+4 



6 
r >+4 



!> r .+4 



f, 



t, 
r.+4 



fi 

5+4 



^^mm 



/O 1 l>o" 



o 



o 



i^^f"-!^^ 



223 
EXCEPTIONS. 
S2'. M Leçon 

Ce qui a ete «lit hu chapitre du retard tin la tierce dans les accords parfaits. 

pour la résolution exceptionnelle des retards, s'applique egalemeui an retard de 

divers intervalles dans l'accord de septième de dominante et ses renversements. 

Delà résolution exceptionnelle 

du retard de divers intervalles, 

dans l'accord de septième de dominante et ses renversements 

Ces divers retards se resohent quelquefois sur d autres accords que ceux dont 
ils retardent les intervalles. 

I.c même aco:sans le retard. l.e nièine accsaiislu retard 



EX: < 




i 



M 



l.e lll e me artisans le retard. 



jCT 



l.e lll r nie ai'0:sansle l'etaid. 



ÏE 




JCC 



«fcH* 



^ 



i 2 r 



& 



g 



É 



:z^ 



+ fi 



^ 



3 



f 



3X 



331 



3CC 



EXERCICES SIR LES EXCEPTIONS 
du retard de divers intervalles, 
dans l'accord de septième de dominante et ses renversements, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent "a disposer sur quatre portées pour les voix, flans diver_ 
ses positions, les accords avec résolution exceptionnelle du retard, et a -indiquer la 
préparation et la résolution de la note qui retarde. A cote de chaque exercice 
on écrira Jh même exercice sans le retard 



ACCOPD EE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS 
(Résolution exceptionnelle du pétard.) 



Accord de 
SEPTIEME <le HOMINANTE. 



Accord de 
tllïXTEIiI»l ; et SIX1 




4 + 5 



\>7 

r " 

:-■+ + 



vit 



a I l a 



4 + 
i-P 



Accord de 
SIXTE SESSIB1E. 



m 



Accord df 

THITO\ 



^ 



O 



.-4 



w 



« sa +6 ^ lia, + £ i^g — jy +^ bs t| + f > 



^>o- 



zt# 



CE 



o a 



-©- 



+ 



- o 



86 



-o^ 



m 



dan: 



c fi 

f|3+S 

po 



£ 



Çj+'J 



rcr: 



-^o 



a 24 

EMPLOI DE DIVERS RETARDS 

dans les modulations avec l'accord de septième de dominante 

et ses renversements 
*2 .%"."' Lécon. 

(.« sont h peu près l.-s mêmes modèles de modulations présentes dans le chapitre 
spécial de la modulation avec 1 accord de septième :de dominante et ses renversements. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D'I T Yl AJEUR, 
(tvec l'emploi de divers retards. 



en I ii min: 



M..ll.H'l I |: 

en Sol m 



Modrd'I I uiaj: 

en Mi inin 



M...I ,\'U ,„.., 
en lie uiin 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE LA MlNEUR, 
avec l'emploi de divers retards. 



M, ni: de I .. min 
en I I mai 



Mod.de La min 
en .Sel uioj 



M(i(l:de In mil): 
en lie iinn 

I I 



M<i«l de La min: 
en Kit uiaj 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERS RETARDS 

dans les modulations aux tons voisins, 
avec l'accord de septième de dominante et ses renversements. 

(les exercices consistent a faire les modulations aux cinq tons voisins des deux 
tons indiques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les 
chiffres des exemples précédents. On réalisera ensuite < es modulations surqua- 

Ire portées pour les voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE }!l MAJEUR. 



m 



j » 



MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D'I'T MlNEUR 



r±±x 



"2 25 



Modulations aux tons éloignes 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES, 
avec l'emploi de divers retards. 



I 



M' »«fu Frit !■ in de La lui n eu r ph La majVMir par- pmifvoque, 

+- 



B 



x^~ 



rn: 



7 
+ 



m 



3E 



8 



30C 



Ï 



Mml il'l I inijj en Mi iiifjj par 'les modulations inlerifte'iliairi 



Î5Ê 



**to7~îs^ 



S 



ïï: 



g- 



Ite 



*B^ 



Ce 



8= 



r 



flF 



a 



^~ 



rr 



T?p 



£€*— 



4 + 



8 9 8 



me 



+ 4 



S 



4 



ftr. 
4 



^^ 



S 



+ G 

3§E 



JD_ 




^2 



-« 



Mod.d'l I m» | : en Re 9 ma j: par des modulations interiiipHiiiîres a\pce<|u;\o(fu 



1S 



î 



I 



v3 



a re 



CC 



■KV 



-®- L-sr 



+ fi 



fi? 



>k 



tx: 



et 



-€> 



b4 

b 

"br r: 



+ 6 



!«: 



^5 



3t 



K> 



EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERS RETARDS 

dans les modulations aux ions éloignes, 
avec l'accord de septième de dominante et ses renversement s. 

Ces exercices consistent a faire les modulations aux tons éloignes indiques ci. 
dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les chiffres des exeni 
pies précédents. On réalisera ensuit»' ces modulations sur quatre- portées pour 
les voix sans regarder les exemples. 



Modulation de Roi inin-.en Sol maj: Mod.-de lié inaj.en Faï mnj Mnd 'le Fa maj en Sol > maj: 

par équivoque, par dos niodiilaliinis intermédiaires, par des nuxl interm avec e'qui 



33: 



m 



m 



*> — 



226 

EMPLOI DE DIVERS RETARDS DANS LES CADEXiES 

avec I accord de septième de dominante et ses renversements 

(.« sont ;i peu pies les mêmes modèles de cadences présentes dans le chapitra 
spécial des cadences avec 1 accord de septième de dominante. 

EXEMPLES DE DIVERSES CArENCES 

dans Je mode majeur et dans Je mode mineur. avee l'emploi de différents retards, 

MOUE MAJFI'll. 

I 'M'IllIlU lie c .illflll •• |..,l l.iilP Fi'l'lll: «le ' H'I d Ih lllllll 




Forande <n<\ '•< la 'loin 



S^Ï 



Formule <!*' oa'lenoe rompue. 



wê 



Formule île • ailenre oilre 



i 



3tz 

7+6 
4 



^ 



(», fi. 






*7- 



^ 



4 + 



£ 



^ 



^ 



r 



fi r 

4 + 



^ 



. r 

7 fi 
+ 4 



32^, 
«-" 

7 

5 7 
4 + 



+ 



3 



IX 



XV 



-ô- 



c 



m 



r^ 



xc 



o 



-^± 



m 



m 



u 



EXERCICES SI R L'EMPLOI RE DIVERS RETARPSDASS LES CADENCE* 

avec I accord de septième de dominante et ses renversements. 

(les exercices consistent a faire les différentes cadences des tons indiques ci 
dessons, en prenant seulement pour modèles les liasses et l^s chiffres des exem, e 
pies précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur (piatre portées pour les voix, 

VOUE >1 UF.l II. 

Foi niiilr «le l.mlj pari': Form.-n'e f"aH.-a n» «Juin- rnriiuHr (! ad: rompue Formule» Cadientee 

fil lit" mai: <'n Si > iiih| en Mi maj: eu Va '"«.l' 




imir <ni\n'H. 
Formule de (.ail - pari 
eu Soi min' 



r nrin nV I hiI a lu rtniii 

PI» Si llllll: 



Fumile (ail n mpue 
en II ni m 



Forint: <t*» ( adei itee 
en Sol r min' 



S 



9 



Ï 



W-^ 



■* 



DIVERSES MARCHES DHARMOME MODULANTES 

avec 1 accord de septième de dominante 
et ses renversement s, dont divers intervalles sont retardes. 
25r Leçon. 

MARCHES AVEC LES RETARDS À RESOLUTION NATURELLE. 

^ — s La même ntai-t'he sans lus retards. 



t 



XL 



I ^ o 



g 



t 



ïï- 



o 



S 



o 



2Z 



IL 



TE 



7 7 
4 + 



*-Q- 



?— PfeS" 



331 



33= =ô 



jO_ 



IL 



4 + 



8§ 



m: 



33==^: 



fcl 



o 



m 



4 + 



a 



# 






m 



TT 



^^ 



-O- 



HZ 



cr 



-©- 



r^O- 



icr 



33" 



XL 



O 



e 



m 



12 



o- 



JCE 



TînîÛ 



s 



m 



m 



m 



n 



H 



4 + 



XE 



£ 



g. S? Q 7 ( 5-p . >Q € 



!>7 7 

4 + 



jCT 



£ 



_Q_ 



!»7 7 

1>4 + 



-»- 



I 



20_ 



_Q_ 



>4 + 



K5^ 



W 



^O- 



2cr 



2CL 



>o^ 



70 



La inriih' iii.ii. è i ( • sans les i-ftards 



71 


O 


-o- 


O 


iD 


r-Q-, 


^_. 




¥^ 






__ 









o 


■©■ 


k* 


O 


ko 




Jux. 


#7 


y 














o *> 
















in , 
















y ** 


-eT" 


•&■ 


o 


o 


l»o" 


T>o 


i™ j 










'/*-» 




^ 4* 














H M 




























5 


■+> 


+ 


4- 


X 


7 

+ 


i>r> 


4V ^ 


Cl 












/•ffr 










!;o 




-^ l Cl 




a 




' !>r» 


















ju: 



-/ Cl 



-©- 



zzg czg 



^- 



p 



^ 



w 



m 



? 



3CC 



I 



ê 



-©- 



gjg- 



Eï 



-o- 



p 



£ 



-o- 



^ 



-M 1 g 



ra 



_o_ 



-ô- 



m 



-o- 



Ê 



în: 



o— o 



:. +(, 



S 



i 



-©- 



4 (. 



-%p~ 



■+- 



-, + 6 



-O- 



■+6 



SC 



228 



la uirinv marche sans l<> retards 




Xi 



3E 



o 



Ife* 



o 



s*. 



1 



-» 



xr 



B+4 



-o- 



31 



-O^ 



^>- 



2QI 



X>_ 



( 



-©- 



_Q_ 



-o- 



ës; 



-Q_ 



-©- 






O- 



_Q_ 



X3L 



la iiifiHi' in.» ii hc sans li'S retards 



f 



m 



t 



-tv 



-o- 



§ jpg III 



-o- 



xt 



n i rtt I o rfen I ° 



o^ 



-©- 



JCE 



£i 



■»■ 



-«- 



Ol 



_Q_ 



-o- 



_Ol 



JQl 



-o- 



_Q_ 



m 






229 
EXERCICES SI K DIVERSES MARCHES DHAKUOMK 

avec raccord de septième do dominante et ses penvei*sements 
dont divers intervalles seul retardes. 

Os exercices consistent a écrire les diverses marches suivantes a quatre par- 
ties vocales. A cote.de chaque marche on écrira la même marche sans 1rs 
retards. 



MARCHES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



: ? 



7 



5- «5 
4 + 4^ 4+ 4 :> 4+ 



7 7 



-O- 



r> 44- 4 .1 4+ 4 "> 4 + 



SI 



^K 



sa 



o 



^ 



T7JT 



^tZZCÏ 



7 7 \>7 7 ^"7 !>7 7 \>7 7 
5 5 5 5 S» S 

4+ 4+ i>4 + !»4+ i>4+ 



(^Qh 



XX 



-»- 



;tx: 



~n~ 



17- !|7 7 !>7 7 "7 7 

4+ 44. i)4+ h++ : ,4+ : -, 



W 



% 



-©- 



o- 



a 



!rrx: 



^O^ 






-o- 



-©- 



o 



a: 



EEE 



^o- 



^> 




H *« s U, +fi -^ 6 



4 fi 



"4-fi 



4 fi 14 fi 

,y A- rrt-6 r , 2-Jr. 7r-fi 5 



6 7+6 7+G 74-fi 7+ fi ' 74'. 



KÈ 



-o- 



7+6 

I .fi t 



r>fi 



7+ fi 
4 



331 



± 



-O- 



331 



-O- 



xrx: 



^^ 



o-f^ rg 



K^ 



-o- 



ifi 3 



~o: 



-o- 



xn 



Êi 



fi 

r .+4 
ti fi 



Il ■ * T - 



_OL 



-o- 



r,+4 7 

2 6 + 



fi 

r>-4 



tviu: 



1S^ 



33_ 



-©- 



331 



^X 



O^ 



-O- 



xr 



o_ 



TE 



PVKTIMEATI. 



26" Leçon 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DU RETARD DE DIVERS INTERVALLES 
DANS L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS. 



4SSE IlOAXE 



S.^ 



<X 



-o- 



XE 



-O^ 



XE 



• P 



2 



-&- 



m 



<y 



icr 



g^fe?g%r T+< > Uo b^^Q JXJ^ fe^J ^^^ J^^J 



-o- 



21Π



-e- 



ia-44^4 



o- 



m 



:&P 



^m^ 



^ 



-o^ 



-o- 



X> 



-»o- 



XE 



PARTIMINTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DE DIVERS INTERVALLES 
DANS L'ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES RENVERSEMENTS. 



Is* ...— . g gj r J J J | ^J rgj^j jjg f ^jj ï 




gSffl l IEfc 



o 



33=ï?=t 



Ê 



^p§ 



-ë-ife-p 



__5> 



i rirr^^ ^ 



& 



g^-jf £g 



^te^î 



Spd! 



F^=ë 



^=T^ 



JJg^^Sf^^gJJ 



230 

EXERCICES SI R DIVERS RETARDS 

dans I accord de septième de dominante et ses renversements, 

employés sous les Chants Donnes. 
«27. "Leçon . ' 

Os exercices consistent a trouver la basse et l'harmonie des notes données ci-dessous 
à la première partie, el à les écrire ensuite sur quatre portées pour les voix. 
On fera ce travail en regardant la liasse et l'harmonie des exercices précé- 
dents (jin y correspondent. 

ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 
ET SES RENVERSEMENTS AVEC DIVERS RETARDS. 

I 



Retmdde 

l.iTIr. Itf.E. 



— €> 



a- 1| ° | O-lpO-f 24 ^] ! Retard d. 

"I l I ~ 4= i=fl ^»*sse 



Retard de ZZI^ 



o 



\.c: <lr spnlipITlP fie 



rrr'^o" 



fetô 



K> 



3a: 



\> > ■ ili- quinte ilijii; el mvIc 



Kvl.iiddt! 
la SIXTE. 



fia o 



|P V.V: iIp si<lr sensilile. |P NÎ. 



^ 



3CE 



\.<:.le liilnii 



Retard de 

l.i IIKIICE. 



Résolution exceptionnelle de divers intervalles. j 

Retard <!<• 

1.1 ll\.SSE. 



Retard de 

l.l (jl MITE . 



o- fi -e- «g» «- V 







i.ec; <te «(uiiile (liiii.it suie. 



T&xn. ^irf ^ iit iJ^xlux ^^ 



JOL 



Arc: de ville sensible. 



P-Î& 



Q. 



m 



Aco.-de triton. 



MODULATION 



M..«l:iloHibii»BJ: W.mImIc Si 'm., j: Wod:deSil>m«tj: Mod : rfeSil>mnj 
• il Sulmin; pu l'.i niiij: pu lî< : min: en Mi 'jnaj: pi II min 



Modulations — / ■ 1 , ^p-—,-^ 

auxt'iiKi Ions \i.isiiis r ^j —^rjSr- 1 | 

de si . >, w: ^^rprj=trr±==tz=t=zl 



o 



-=2ia 



<> 



g 



MmH-Si >i.,;;j 

3 



Mi.d.de Si min: Mud.-deSi min: Mo<l:d-> Si min: M.hI:cI* Si min: (lfnd:Hp Si minfl 
n Reniai: en Riftmin: en Lamaj: en Mi min: en Sol m.. j 



Modulations 
aux i-inu li. us voisins tu-*j 
de si «s: 




MARCHE. 



234 



-Q- r -g-^-i ;g- 



^^^ 



j2 ■€»• 



grirriîTTiHtTr^ 



T-t>v> -ri>p jzx b 



SiEH 



PARTIMENTO. 



Il faut trouver à employer, sous le chant donne qui est ci-dessous, les divers 
retards de 1 accord de septième de dominante, et de ses renversements, et une. 
formule de. cadence parfaite, On. le disposera ensuite avec sa liasse et son hai*_. 
moine sur quatre portées pour les voix . 



F», 



La> 



:ii\\t 



fez^ 



DOIVXK. 



m 



W^ 






1 H 



Mi» — .1.-.' 
iiuii : mai: l'A 



ZZ 



^x±z, 



w 



T f l p tj pp!* 



m 



t* 



o 



m 



s 



o 



DE DIVERS RETARDS PEU USITES. 

Retard de la basse 

dans 1 accord parfait majeur, l'accord parfait mineur 

et 1 accord de quinte diminuée. 
28""" Leçon 



AiCOIil) 
PAT.FATM iJF.TR. 



O- 



8 



o 



TV 



-O- 




Lh: 



i MKV1K ACCORD | \~J 

sans le retard. 



& 



-O- 



dSz 



-o- 



33 



A< CRI) 
L'AI. F VIT 111 \ Kl lî . 



I 



m 



^ 



o 



Π



-o- 



f=F 



LE MEME ACCORD 
sans li' retard. 




\CUil) 



oi IYIK nniM'EE 



% 



Tl~ 



^= 






=e= 



"cr 



^ 



T. F. MI.V1K \CCORI) 



sans le retard 



g 



5 



331 



^ 



"O" 



-O- 



232 



llelard de la quinte dans l'accord de Septième de Dominante. 

retard de la tierce dans l'accord de Quinte diminuée et Sixte. 

e( retard do la sixte dans 1 accord de Triton. 

L^s divers rHards ri»» c«»s accords doivent toujours être places à la première 
partie, a I Hxerptinn du retard <!•' la sixte, il.-ms I aiioi'd il» j triton, quonnest pas dans 
I oblififiilinn il v rnt'llre . 



w < nu H 



-l fi ii.Mi.if ixoir , \tk, 



V( i OKI) 
oi IMR DIMIM K.F.elHlXTf 




LE MKMK \( I OBD 



Salis le r.'talil. 



H 



*> 



z. — XX 



^ 



33: 



-©-- 



: :S 



\< < (ii:n 

I P.] l'OV 



3251 4 > 



*^ 



iJ^fc 



^- 



1 1. mi.mi; \( cor. i) 



sans I. 1 ivtard . 



II. MKMK \C( ORD 



«ans le retard . 




pi 



m 



rcr 



+* 



Retard de Ja tierce flans l'accord de Septième diminue:. 
retard de la sixle dans I accord de Triton avec Tierce minjure. 
et retard de la quarte dans l'accord de Seconde augmentée. 

2s£ 



\( ( olil) 



I Cil I. VI I UIMI M KK . 



o 



^ 






;a: 



II. Ml MK \CCOF, I) 



sans le retard. 



% 



3T 



-O- 



m 



^ 



-o- 



^m 



U f cl li 

,lo 

TRITONavp, I IK'.U i:mi\ki re.1 



SE 



5 



-O- 



ii 



32 

7 i, 



KK MKMK \( ( olil) 



sans I.' retard. 



p^pli 



r i 



-o- 



-o- 



\< ( oli I» 



- I < 1 1 M I K \ 



Cl. Ml \ I KK. i 



B= 



m 



-**- 



O 



o 



: LE MKMK V< COI! I) 



is le ri-1 ,d. 



^ 



O- 



w 



*S- 



-©- 



zct 



233 



Retard de la tierce dans 1 accord de neuvième mineure dedominan te 



\rcoi:i) 

île 
NEIYIK1IE \II\KUHK 

,1, 1miMI\ \M I. . 



-©- 



^ 



^ 



•+ — 



LE MKMK \< ( (i|;i) 



shiis |i> retard 



o 



W- 



o- 



9 

7 
+ 



xx 



fl 



EXERCICES SIR DIVERS RETARDS 

dont l'emploi n'esl pasfW'<|iieii(.,el sur la disposition vo<*ale de ces accords. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées, pour les voix,dans diverses, 
positions, les accords avec retards, et à indiquer la préparation et la résolution de la 
te qui retard»». V côte de chaque exercice on écrira le même exercice sans le retard. 



no 

ACCORD PARFAIT MA JEU^ACCORD PARFAIT MINEUR el ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

54 — . 4 — 84 — 4 — + — ' ■+ 

f, $2 — y 2 -fi- 'J — Sr vj »^ — 'J — ■"> •> — 

5q 



5 



v* 



trr~ 5"J çt 



ri" rp~p 



So^ 



Si©- 



£5 ^^ 



XX 



4=f 



ACCORDS DE SEPTIEME DE DOMINANTE, 
DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE,ET DE TRITON 



^ 






6 t>5 

+— 



•+ 

(, - 
6-- 



în: 



xx 



#o- 



4 > S -s». 



i>7!><> 
+ 4 _ 



1 



<a- 



^5- 



•!?0 



X3 



TT 



m 



-»-o- 



ACCORDS DE SEPTIEME DIMINUEE, 



DE TRITON AVEC TIERCE "UNEURE, ET DE SECONDE AUGMENTEE 

"■6 >: k . . 5<4 



*5 
tv ' M * 



? — 

4tt 



7— ft-, +4 — 
4 S tfo- 7, — 



++— 



+ L' — 



y~ -4 



— *r. o 



5 



;S^ 



-©- 



3xe 



=go= 



H 



XE 



i 



$<x 



XE 



& 



ACCORD DE NEUVIEME MINEURE DE DOMINANTE . 

£r. 7 7 p7 7 1, '7 7 

^j 4+ r. 4+ » 4-t- ';o 1>4 ' 



^^3zm^ 



JE 



^ 



PARTIMEIXTI. 



2» Leçon. 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE DIVERS RETARDS PEU USITES. 




q^= 



3 



-o- 



s 



xx 



ip 



& 



xx 



-©- 



^ffiy 



^ 



Scr 



o- 



XX 



ï 



ÉWt 



3g 



-O- 



^€X 



-o- 



XX 



-o- 



CTJ Ir FEE^ 



JEÈ^ 



XE 



-O- 



234 



1)1 DOl BLE RETARD 



.»<> Leçon. 

lieux notes d'un accord peuvent être retardées simultanément. Ce doulib- retard 
suil l«*s mêmes règles mie le retard simple. 

Retard de l.i tierce le lllèille aeciird Retard de la sixte I.e même aertild 

et il fia basse doublée. sans les retards, et de la liasse doublée. sur* li ■» i itardk 



h. 1 




Retard simultané de la tierce et de la basse doublée, 
dans laceoitl parfait majeur, I accord parfait mineui' 
et I accord de quinte diminuée.- retard simultané 
de la sixte et de la basse doublée dans les accords de sixte, 
ivn versement s de ces accords. 

RETARD SIMULTANE DE LA TIERCE ET DE LA BASSE DOUBLEE. 



A<< Oit H 



PARFAIT MV.IE1 li. 




LE Ml MK \< ( ■OUI) 



mis les retards'. 



S 



P 



IE 



3£ 



XE 



MTOlil) 



PARFAIT MIN Kl li 



m 



iO- 






LE MEME A< CORD 



sans les retard* 



i 



=g: 



~rr 



9EE3E 



33C 



^»- 



A< < OKI) 

ctr 

01 IMF DIMIM KE 




I E MEME ACCORD 



sans les retard* 



/ 


1 11 


—8 — ' 


■ 




o 




4> — — 





RETARD SIWULTANE DE LA SIXTE ET DE LA BASSE DOUBLEE. 

Dans «o double retard «m peut mettre a la premier»* partie, le retard de la basse doublée. 



\( < 011 D'île SIXTE 

len\el sèment de 
I.V « iiKU PilIF^IT MVfF.I II . I |fc ^~~ ' 




T-È^â 



T g^p — I LE MEME ACCORD I ^?~ H" 



9 8 



=o_ 



sans les retards 




CE 



=§: 



icr 



i 



235 



ACCORD de SIXTE 

♦■t-H«rr>i'inciit di- L accord 

l'MIFUT H1NEI II. 




IK MKMK MTOKU 
shh> les retards. 




\( ( ORDde SIXTE 
rciiverst'Dieiit de l accord de 
QUINTE DIMINUEE. 



rH^ 


^t-^&r- 




TJ - 

9 

7 fi 

— G 



LE M KM (• \(< ni; L» 

sans les retards. 



« 



o 



^ 



o 



-1JL 



-O- 



EXERCICES SIR LE RETARD SIMULTANE 

de la tierce et de la basse doublée dans l'accord partait majeur 
l'accord pariait mineur et l'accord de quinte diminuée; 
sur le retard simultané de la sixte et de la basse doublée 
dans les accords de sixte, leurs renversements, 
et sur la disposition vocale de ees accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix.dans di- 
verses positions, les accords avec doubles retards, et a indiquer la prepa., 
ration et la résolution des notes qui retardent. A cote de chaque exercice on 
écrira le même exercice sans le double retard. 



br> H 7, 



ici 



s>r. 



9 b8 

b4 7> 



-O- 



fe^teé^Ê 



ACCORD PARFAIT MAJEUR 

9 b8 9 8 

5 4 3 



i).> 



>4 



rcx: 



~o~ 



7X7T 



o 



4 8. 



-o- 



-€>- 



9 8 

4 t 



C7JC 



1 



«9 8 
4 "> 



ACCORD PARFAIT MINEUR 

*4ft« «95» l>9t>8 

84 3 ft . • Ï4 3 b :>4 b 



3tH 



9 8 

4 b 



^"^""Tû^Ro 1 ^ 



Π



9 8 

b4 b 



5 O 



M 



m 



^^ 



O- 






ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

b? ;; >9 a 9 «■", 



9 «8 



m: 



^ce: 



-o- 



^^ 



^o^ 



^ 



JT> 



£o= 



A- 



P 



-O- 



:ir 



o 



rcr 



ACCORD DE SIXTE, 

renversement de l'accord pariait majeur. 

9 $8 9 )t8 b9 8 >9 



l>9 



1.8 




1)9 b8 

b7 bfi 



ACCORD DE SIXTE, 
renversement de l'accord parfait mineur. m » 

"> 7 fi > 6 *■> #. 6 » 8- 



1? 2 



it7V 



^^Ë 



: £^ 



IL 



fe^P J ^J 



K> 



1717X 



-O- 



S 



-Or 



ACCORD DE SIXTE, 



9 8 



renversement de l'accord deauinte diminuée. 

-■• "98 9 •'' 

7 fi r b" I. 



jOL 



I 



39 

Ut, 



:9 a 
7 56 



<v 



a 



o 



^- 



! 



^>- 



TU 



m 






236 



.%l"" : Leçon. 



EXCEPTIONS. 



< •■ <|wi ;« »'!»• ilil .ni chapitre du retard de la tierce dans I»>s accords ■ [iarfaits, 
pour la résolution exceptionnelle des fêtards sapplique également aux douilles retards. 

Delà résolution exceptionnelle du double retard 
de la tierce et de la basse doublée dans 1 accord parfait majeur. 
1 accord parfait mineur et I accord de quinte diminuée. 

Os doubles retards se résolvent quelquefois sur d autres accords que ceux 
tlniit ils retardent la tierce. et la liasse doublée. 



l.e uieinc accord 
sans les retards. 



Le même accord 
sans les retards. 



fes= 



/ \ 



¥ 



J<v 



^à 



T5&TÔ~' ==** 



4 +4 



*ft 



o. rj 



=g=# 



+4 



^&— -.-t^ïé 1 ^ 



n 



o 



=*£ 



&>î 



+4 



S 



=»- 



O 



£T 



^ 






glff 



n 



Le même accord 

sans les relards. 




P 






-O- 



i 



^2ZI 



E\HU ICES SIR LES EXCEPTIONS Dl DOI BLE RETAKD 

de la tierce et do I.» basse doublée clans I accord parfait majeur. 
I accord parfait mineuret 1 accord de quinte d i m innée, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

(les exercices consistent h disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords avec résolution exceptionnelle «lu double retard,e| a 
indiquer la préparation et la resolution des notes qui retardent. A cote de cl la- 
tine exercice on écrira le même exercice s;ms les retards. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR, ACCORD PARFAIT MINEDR 
ET ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 

t 



!>r, 



9 
>\ +4 



i>+ +4 



»9 
4 +4 



parlai) majeur. 



r SΠ



9 

4 +4 
19- 



î^Fl te ' J. J^ rjg^FH-ffl 



59 +4 

-4 ^ 



'» ++ 



■) +4 



9 +4 



* ■ " 93 o n s r"¥ ~i u— se 

.arfait mineur. ° F^hT 



-o 



\. i ni, 



■.ma :_tv: 
i 'i' ' ^ 






t>9 

4 

- g u- r- 



HH^ 



TZ27I 



4 



J» > * >r, > -?• 



o--M^-t^ 



êl 



237 



DIVERSES MARCHES DHARMOME 

non -modulantes et modulantes 
avec des accords ou Ion emploie le doublé retard. 
52' " e Leçon 

MARCHES NON- MODULANTES AVEC LES RETARDS À RESOLUTION NATURELLE 

La iueiiie_ mari h»> sans les retards. 



.y CL 



W 



w 



m 



SËïË: 



m 



ie 



a 



&-Q. 



-o- 



9 8 

4 3 

X^ 



a. 



p. 



f 



-©- 



6 

A. K 



XE 



m 



9 8 
4 3 



-©- 



? 



^ 



X^- 



ir 



,r 



o 



E 



i 



m> 



% 



jî^xe 



QEr 



4 r» 



m 



ir 



xe 



-o- 



-o- 



^^ 



-o- 



6 

4 r, 



XE 



XE 



IDE 



-O- 



X^ 



& 



T^o- 



xx 



E* 



g 



■?■»' 



w OQ 



a >o- 



W 



•«-. 



s 



il g 



I I ■!. 1 t ..( I 11 I 

-o- 



La même marche sans les retards, 



ft? 



9 R 



O-*- 



fe 



rx 



98 
£E 



PS 



9 8 

7 fi! 



xe 



S 



g 



o 



9 8 

7h! 



P£ 



l^P 



Q 



98 
7 8 5 



O^- 



^ 



P^ 



C2 



ai 



98 7 
7b + 



O^ 



o 



o 1 



a 



^ 



l u » - O 



m 






a-g o- 



ra 






O 



O 



O 



n 



3 



XE 



6 J 
XE 



CE 



^> 



f. !i 



ce 



xi 



p 



Q, 



(3 f 



o- 



zz 



:o 



xe^ 



*e 



o-. 



XE 



7 
<> + 



XE 



O- 



& 



XE 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 



La même marche sans les retards. 



I. O ,Pgf 



*«- 



s 



ïse: 



^ 



7 7 

r ___ 

4 + 



Et 



^=^rf 



9 8 
4 3 



XE 



m 



xe 



7 7 

«5— 

4 + 



■»- i©-| 



o: 



S^F 



? 



fc9 8 
4 3 



XE 



p* »f 



x^- 



7 7 

r 

4 + 



& 



m 



3* 



-&- 



'13. 



98; 

4T+ 



XE 



O 



s **., 



o 



4r> 



o 




* Dans I exercice correspondant h la r iiiarche prc'< e'dente, la quatrième partie dépasse la limite 1 née pour la un» tir 
Im^sp. La «anse de celte exception est dans l'a [ron •irande elendne île «elle marche. 



238 

EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES I> HARMONIE 

iion-modulantes et modulantes 
avec des accords ou I ou emploie le double retard. 

(.«■s exercices consistent a écrire les «iii^rs^s marches suivantes a quatre, parties vo- 
i ili's. A cote de chaque marche on écrira la même marche sans les retards. 

MARCHES NONMODULANTES AVEC LES EETABDS A RESOLUTION NATURELLE 

fi l > a fi l ) « t, fi K ) 8 fi 'i 8 ù 

k ; 4 :. 4 r > 4 3 4 5 5 4 r > 4 5 4 f» 4 3 4 ., 



T>- 



o 



-©- 



ICH 



-o- 



~CI 



^m^ 



zen 



~o- 



jCT 



-o- 



rcu 



'» .", 'i!i ') » 98 SÎS 7 
~ , 9 8 7 fi 5- 7 fi T. 7 (. r . 7 fi !> 7 fi -1- '5 



H 



^g ^g^ p^ -^ëÉ 



9 8 9 8 9 8 9 8 98 7 

9 8 7 f> > 7 fi r. 7 <. 5 7 fi r. 7 fi 4- 



ICC 



^T 



-€>-•_ 



o 



MARCHES MODULANTES AVEC LES RETARDS A RESOLUTION NATURELLE 

7 7 9 8,77 :<) 8 " 7 9 8 7 



9 : S 



4 + 



4 + 



â 



+ 



^r 



~o- 



^ 



— 9 



^&- 






1 — t 



9 8 7 7 

5 JS 

4 3 4 + 



;fts « 



■» .", 



ass *-^ i j.jt 



TJ 



4 + 



Ll'_Lf-:!£ 



4 3 + 



m 



S .v ieco„ PARTIMEXTI 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DU RETARD SIMULTANE 

de Jri t îfi-<-f* et do la basse doublée dans l'accord partait majeui 
1 accord partait mineur et 1 accord il*" <|tiint e diminuée. 



. iVI. ■" «•»• 


1 0. 1 


Sa 


■5 






1 1 




— rin 






"3 


P O 






-9^ 




y 








^r*- 


V 




n 






HASSr IH>!vf£E. jf \ï £p 




4 








o* 


_t3 • 




■ à » 




~Jt-F^ 




J 


*-* 1 




M — 


1 
















u&Lf- 




1 



- 7 f 



-Q- 



S# 



:--o-a: 



Hife ^ - ^ ^^-^ - û^f 



55 



?ë^^SÊ 




PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DU RETARD SIMULTANE 
de la sixte et de la basse doublée dans les accords de sixfe^ 
ren versements de 1 accord parlait iiiajeuc.de l'accord partait mineur 
et de raccord de quinte diminuée. 

basse donnée ■■.Ayp~ i3 : -rrQ ~ 




^ffipg^l 



PARTIMENTO SUR LA RESOLUTION EXCEPTIONNELLE DU RETARD 

de la tierce et de la basse doublée dans l'accord parfait majeur, 

l'accord pariait mineur et l'accord de .pilote diminuée. 



UV^MM'Wl V. 









^^ZôFgpJ gg g^y^^ ^^^ j ^j^-^p 



o 







s 



o 



o 



H\ lu. M ni Ulilf'Vn MMITIK 



239 



CINQUIEME PARTIE 



ACCORDS AVEC ALTERATION 

«■e, DE L'ALTERATION. 

1 . Leçon . 

Les notes qui composent les accords peuvent subir une modification que l'on 
somme altération. Cette modification, qui ne change pas leur nature consiste 
à hausser d'un demi-ton chromatique par le $ ou le b.*x>u à baisser d un deihï- 
ton chromatique par le b ou le q , la note que Ton veut altérer. L'altération par 
le $ doit se résoudre en montant d un demi-ton diatonique, celle' par le b en 
descendant d un demi -ton diatonique et celle par le D en montant ou en des- 
cendant de la même manière, selon que le D supprime un b ou un ft. On fait 
précéder presque toujours la note altérée par la même note non altérée. 



Altération de la quinte par le #. 




m 



S: 



-o- 



EX: 



altération de la un in te par le 
O- 



H 



H 



f=T 



f 



i>5 



JCX 



^Si 



o- 



Alterationde divers intervalles dans 1 accord parfait majeur; 
1 accord parfait mineur et 1 accord de quinte diminuée. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR. 



Le même accord 

sans l altération. 



à 



Le même accord 
sans laltératioii. 



fl 



-O- 



I.e même accord 
sans l'altération. 



S 



S 



I^E 



5 #5 



23 



-o- 



b: 



-Q- 



^ 



#S 



8 S8 



^O- 



s: 



xi: 



^ 



-o- 



S 



-S 



o 



EaE 



ir 



3T 



ACCORD PARFAIT MINEUR 

Le même accord 
sans 1 altération. 



Le même accord 
sans l'altération. 




ACCORD DE QUINTE DIMINUEE. 

Le même accord 
sans l'altération. 

m: 




w 



nu 



-©- 



^3- 



240 

EXERCICES SIR L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans raccord parfait majeur, l'accord parfait mineur 

et I accord de quinte diminuée, 

et sur la disposition vocale de ces accords. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans ni 
perses positions, les accords avec altérations. À cote «le chaque exercice on 
écrira 1»' même exercice sans l'alferation. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR 



m 



JZJX 



:»il 58 



8 48 



>5 ))'.-, 



-o- 



>0- 



b^h-oJ-„4-„4 ^-i^ l ° I "J 



^> 



~cr 




ACCORD PARFAIT MINEUR. 

s s.- r> — 



9S 



j^j^L-lebë 



aa pg 



-o- 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE 



^ 



XC 



9 1 



!xx 



* 



-o 



:xr 



o 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations avec 1 accord parfait majeur, 
l'accord parfait mineur et 1 accord de quinte diminuée. 

*2 •"'' Leçon 

i 

Ce sont à peu près les mêmes modèles de modulations présentes dans le chapitre 
spécial <le la modulation avec I accord parfait majeur, 1 a ccord parfait mineur 
e| 1 accord de quinte diminuée. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D'It îlAJEUR. 
avec I emploi de diverses altérations. 

Mod: d'L'l maj: Mod: d'Ut inaj: Mod: d'Ut maj: Mod: dit maj: Mod ■ <l'l 1 maj: 

•■n L.i min: en Sol uibÏ: en Mi min: en Vu mai: en Fe min: 



22 



O _ 



O 



1 



jo: 



o 



^=^ 



^22" 



_$ — 



-O- 



-«-- 



: a 



I I 

f, t-, 
Jt — 



xx 



:q: 



-o- 



<x 



« 



-o^ 



xx 



&£= 




Cl 



XX 



xx 



xx: 



-ex 



o 



EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MlNEUR, 

ayot' l'emploi de diverses altérations. 

\lod.ile La min Mod: de La m in Mod: de La mni Mod de La min: Mod dp La min: 

on 1 t ,,,;,. en Miinin: en Sol maj: en Re min: en K» maj: 




241 
EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux tons voisins,avce l'accord parfait majeur. 
I accord parlait mineur et I accord de quinte diminuée. 

Os exercices consistent a faire les modulations aux cinq lotis voisins des deux 
tons indiquas ci- dessous, en prenant seulement pour modules les basses et les 
chiffres des exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur qua- 
tre portées pour les voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Ml b MAJEUR 



mm 



MODULATIONS AUX CINQ TONS TOISINS DE Si MlNEUB. 



VSW-. 



3 



Modulations aux tons éloignes. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES , 
avec l'emploi de diverses altérations. 

Mmld'Ul maj: 
jMckI il lît maj enUtmin: ModideLainimenLamaj en Faiilin: Mod: il Ct ma jeu bai! m in 

puv chanffl démode, par chans;: flft mode par équivoque. . par des modulations inleriuéMiaii'es. 

'■ J II .. h "! T i yQ :r-n ?TrTT i, i nnn . ^ iI ^t^>t^z 




Mail H II maj:en La y maj- Mod.de La minen Mi ma j Mnrhrl Ul majtPli Snl !> nia j 
par îles mod intérim avère tiang: île uiutle. par des uunl in terni aven hangVdeuiode par des î I inlerm:avec ef|uivi que. 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux tons eloig-nés, avec 1 accord parfait majeur, 
1 aeeord parfait mineur et laeeord de quinte diminuée. 

(.'es exercices consistant à faire Ips modulations aux tons éloignes indiques ci-dessous, 
en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des exempl.es précédents ( In 
réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées pour lesvoix sans regarder Jesexemples. 

M'.iImIp lîemajen Hemiii Mntl:HeSul miir.en Sol maj,: Mod.de >1 1 maj ri) La min: Morl rie M i .' iuajtell La min: 



par rhaii»* de miiilf 



par équivoque. 



r dr-iinnil ln | ( 



m 



m 



m 



m 



VIorf;»to Snl maj. en Mi y ilia.j: Mud.de Si i> min: en Fa ma j : Mod:He Si maj en Fa maj 

par d's inoil:interm avril h.in^! deiniide pardes moil inlei in d \r< i hançîde mode parties m > d inlerm: a»e< pquivnquf 



5* 



s 



i 



242 

EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec l'accord parfait majeur 

et 1 accord parfait mineur. 
.V Leçon 

( »• sont à |)''ii près Ifs rii'MDfs modèles de cadences présentes dans le chapitre spécial 

des cadences avec i accord parfait majeur et I accord parfail mineur. 

EXEMPLES DE. DIVERSES CADENCES 

dans le moite majeur et dans le mode mineur, avec I emploi de diverses altération*. 



NuJlK M4JEI H. 

Formule de Cad: pari': Form-de Cad: a l.i dnin: 



Forai: de Cad: rompu*. 




EXERCICES SI R I IMI'IOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec 1 accord parfait majeur 
et l'accord parfait mineur. 

Os exercices consistant a taire les différentes cadences des Ions indiques ci-dessous, 
en prenant seulement pour modelés les Lasses et les chiffres des exemples précédents 
Ou réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 
■npE imjh h 

Fnrju ili> ( ad pari': Form:-de I ail:a la doiu: Furin île Cad: rompue Formile Cad: pla^alr 

en Mi » mai: en s "l mai: on lie 9 maj: en Re mai: 



m 



5E 



si 



g 



HORE >1I\H li 

K mn île Cad: parf; Purin île Cad:a lu dontt Form:de Cad : rompue Form'ile Cad: plaçait 

eu Fa Z min: eu Si > luit*' **■< Il t min: en I I min: 



SE 



m 



2^ 



ëSÊ 



W 1 



±± 



DIVERSES MARCHES D HARMONIE 

non-modulantes et modulantes avec (accord parfait majeur 
1 accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée., 
dont divers intervalles sont altères. 



'243 



4 mP Le. on 



MARCHES NON - MODULANTES. 



I.a uicint' iiiarchi- s, tus les altcr.it mus. 



w 



<\ 



ït 



W^P- 




rit 5 



9^ 



p* 



XE 



X4- 



XE 



I 1 nu l.il j.mi 



XE~ 



r. »: 



xv- 



M 



É 



r. «5 



x>- 



êiê: 



-o- 



xE 



5|5 



I 



XV- 



2^ 



XE 



JJ 



Π



^ 



-<& 



XV- 



rc 



xr 



I* 



**<E 



XE 



o 



^& 



^ 



xe 



XE 



xv 



XE 



XV 



xv 



xv 



XV 



XE 



O- 



r i fc 



XE 



-G - 



n 



6 r. 



XE 



XE 



MARCHES MODULANTES. 

La meoic marche sans les altérations 



d# 



1SH*& 



«ME 



r. m 



E 



Ê 



-©- 



PVp 



XE 



tt— 



Xv 



# 



22: 



XE 



£ 



Ihp- 



-o- 



r » !>5 

8 — 



XE 



XE 



XV 



1 



t- 



m 



xv 



BE 



o 



?É 



o 



XE 




i 



xv- 



XE 



XV^ 



É 



E 



y-^-o- 



e 



P 



hC 



o 



R S8 



5f 



znfez 



2&Z 



W 



a. « 



:^r 



fgfig 



XE 



a *n 



XE 



XE 



XE 



1 



*2 4 



s 



xv 



^jg 



XE 



8«n. 

XE= 



zzto 



m 



ei& 



a * 



1 



** 



xv 



-©- 



io 



o 



I 



La munie marche sans lès altérations. 

- q I g&Z] Q 



ï 



tf' i o 



f!=^v 



9- 



Z25S 



p&z 



O 



XV 



iCE 



XE 




F^ 



r^- 



xv 



XE 



pjp 



4 



o 



2 V. 



P 






t> 



<> 






^= 



GflÛ 



O^ 



+ 






to 



o 



o 



o 



--. 



:o 



s^ 



3»il:— 



:a 



so 



pcr 



XI 



[O^jfcj; 



Ho- 



sô 



S 



rcr 



?o 



o 



SO 



33 



:o 



I..i même marcha sans les alii-r.it mus. 




S* 



o 



9f 



5JL 



■*• 



? 



.^* e- jgjgSg: j^g j 




i«= 



tCT 



--*f* 



£ 



^rrf€> 



îo: 



* — 



Jfi 



n=fca 



tS: 



JLËL 



se 



*€► 




te; 



3 



^ 



q aa r 



La m i-iiit- marche sans les altérations. 



£ 



^ 



PCI 



Sô 



-*£ 



o 



D=ltO 



Ë*E 



* 



KXIIMICKS SIR DIVERSES MARCHES O HARMONIE 

non-tnodiilantes et modulantes avec l'accord parfait majeur. 

I accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée, 

dont divers intervalles sont altères. 

(,es exercices consistent a pcrire l»»s diverses marches suivantes a quatre partie*] 
;il*'s. A cote de chaque marche on écrira la même marche sans l^s altération 

MARCHES NON MODULANTES. 

->— -, — -,— r, — r> ^ fi 



l 




:> >:. 

:> — 



r » i>r, 



-> 



MARCHES MODULANTES 

r. !>!> r. !i r . 



.>:> 



r. !i r . 
t — 



il l*. 



ES$= 



!É 



« 



o- 



u-S 



-o 



tct 






\\%ï\ 2 # «.*« fcli 8 



fl f.., * « 8J! . 



a « 




sss 



o 



orsrpr 



I 



-l^tiJH 



PCIf-^ 



r, r> : 



* — 



IB o LIS 



v*^ 



W3 



cxisb+o 



> — > — 

8 $3 « > 1 



E 



X3T 



ïfcncl 



245 



40 



5 u,e Leçon. 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 
dans l 'aceor.d parfait majeur, l'accord parfait mineur 
et l'accord de quinte diminuée. 



IASSE DONNEE. ^^{j* — 



^>- 



-g- 



ct 



-©- 



i 



» -ei - =BtZ£ 



13= 



^^-tstfè 



ztr 



S 



m 



o 



s 



ncn 



331 



g 



rr 



-G --■-&■ 



O- 



É 



*=F 



3t| 



TX 



33r 



331 



:p: 



^Çl" 



T 



33: 



£m 



_Q_ 



33: 



m^ 



33: 



-©- 



-o- 



35tri 



EXERCICES SLR L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans l'accord parfait majeur, l'accord parfait mineur 
et l'accord de quinte diminuée, employée sous les Chants donnes 
6 me Leçon. 

Ces exercices consistent a trouver la basse et I harmonie des notes domines 
i-dessous a la première partie, et a les écrire ensuite sur quatre portées pour 
»s voix. On fera ce travail en regardant la basse et 1 harmonie des exercices 
recedents qui y correspondent. 

CCORD PARFAIT MAJEUR, ACCORD PARFAIT MINEUR ET ACCORD DE QUINTE DIMINUEE, 
avec l'altération de divers intervalles. 



Altération 
de la quinte par 
• Rem i- ton ascendant. JE. 



Altération 



'Accord parti mai: 



IqJoJ de la BASSE DOUBLEE par ^ ^ ^ S^^^ l 

L— J— — B l e demi-ton ascendant. fit' I' 1 — ! ' 

llH j. PI Accord pari mal": 



Altération 
d. la QUINTE par 



de La QUINTE par y — Ey>| T~ " I a '' , ' 1 Viivir par g- 

• ttëini-too descendant. Ifar . le demi-ton ascendant, p 

™ ,\<<or<l part: ma i : r ^ 



Altération 
de la QUINTE par 




I part: 



Altération 



g^gJg^Js»: 



Altération 



de la basse par |=|||£|=^ * l * «»« F" gËSS 

'. demi -ton ascendantb ' — — — — le demi-ton ascendant. & , 

In Accord parf: min: n accord <te quinte niraituif 



246 



Vlinln lat |on> 



ih 



MODULATION 

ModdrSimaj Mod:deSimaj. \\<<<\ <l* Si inaj: HciH deSi maj: Module Si maj; 
en S'il ît min: en Fa $ mai: en nés min: pn Mi mai: en Ut $ min: 



aux cinq Ions T«nsms y— S* 
de si MAJ: C 



o* o 



<!? ; 3^ 



^ gQzpnH ^ 



Modulations L 

tix cinq lirti«i\nisius , , *-— 



M..I .leS.I iiiin Mod deSol min: MudidcSol min Mod deftnl inin: Mod:de Snl uiiJ 
en Si \f mai: en Ke' min: en Fa inaj: en It min: pi» Mi [> inaj: 



de Sol, MI\: 



^^ a^^j^^ 



Mod: de Fa mai Mi.d île Fa $ min: Mod:deSik maj; 

fn Fh min: en ta Jt maj: en Mi > Juin M ml. «Je La maj: en Re 9 min? 

par etianç! démode, par i hangl de mode, par Pijiiiimjue. par des mon: inlerineiliaires. 



Mi 
hiix Imis i 



_,_ ■&*&■ ftj -O- a ■«- j*p -o- , 




»rtf c *^^ptt > i^ c ^i 



Vf.irl dr Mi > mai enTJt i> maj: Mnd.de Si min on ha % maj: Mml île Mi maj: en Si ïniaj: 

par des iiiiul ml aveo ohans* de mode, par îles nind:int:avecchangt de mnde. par (1rs mnd inl: aver e'i|nivnqup. 

ko, "\>sl [>.q. _ ^ u û f£ ut f£ w 



- ^rf-te 




o 



a* 



srtta 



^v 



3T 






CADENCE 



H ODE MAJEUR. 

Form: de ( ad: parf 



m 



Forin •!■ Ca«l a la «loin 
-1 



Forin «le < ad rompue. 



fb Es 



Form-de (ail nivale, 

£■ 



-o 



T3 



O 



0--0- 



m 



MODE HINKI K 
Forin de ( ...I |>arl 



Forin: de Cad:» la doin: Form: de Cad.-rnmpue 



_Q_ 



cr 



F 

Foriu:de Cad pla^ale 







o 



<> 



MARCHE. 



SE 



py4£ f#f *^fe^jff 



g y ■ Q . 



:sàzz 



-cv 



3CE 



^> 



HT 



PARTIMENTO. 

Il f.nil trouver a employer, sous le chant donne qui est ci - dessous, 1 altéra- 
tion de divers intervalles dans 1 accord parfait majeur, 1 accord parfait mineur et 
i accord de quinte diminuée, une formule de cadence a la dominante et deux for- 
mulas de cadences parfaites-; On le disposera ensuite avec sa liasse et son harmo- 
nie sur quatre portées pour les voix. 



Ile 
maj 



Si 



IM\T |i o \ M-:. 



I .. 



f^ 



p-<p- 



_o_ 



-o- 



^-p- 



-Ô- 



:o: 



PPTHfFPffP 1 



. Ré 



Û- ^ 



p ^' i fi'îpr ' r 1 1 m ri i 



•^-1-^-77- 



1^=1 






247 

ALTERATION DU DIVERS INTERVALLES 

dans les accords de sixte^de quarte et sixte et 
de quarte augmentée et sixterenversenientsde I àccoi d part'; lit maj eur. 
de accord parfait m ineur et de 1 accord de quinte diminuée. 

■7""' I Pi>nn 

i ■«■«« n ACCORD DE SIXTE, 

renversement de l'accord parlait majeur. 
Le meuieaceord sans! altération 




w 



:n 



:rr 



^> 



ACCORD DE SIXTE, 

renversement de 1 accord parlait mineui 

Le uicnic accord * , 

i' i, • ,; .. Le même accord 

sans [altération. 



Le mcuie accord 
Le même accord i sa»-, l'altération 
sans l altération. ■& \h& - Q -**- rj 




6 M 



ACCORD DE SIXTE, 
renversement de l'accord de quinte diminuée 



Le ineine accord sans I altérât i< m 



Le même accord sans I altération 




G 5 

ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 
renversement de l'accord parlait majeur. 
( emêmeaeeordsanslaltei-ation 



P^^ = 



3£ 



e: 



4 
m: 



^8: 



o- 



ll lin 



3CP 



b— 



ty jZ$g 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 
renversement de l'accord parlait mineur 
Le même accord Le même accord 

*an> l'altération. sans l'altération. 



+ < 



^ 



xc 






+6 



^ 



zfc&z 



4 S+ 



3X 



-<^ 



t^r- 



fi 

1 



fe 



mz 

6 

4 



3CE 



-©- 



r£ii: 

(> 






^ 



4 -'4 



nu 



ta: 



16 



Le "même accord 
sans [ alt ération. 

8- 



XE 



33= 



6 

4 

31 



a e 



o~ 



ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
renversement de l'accord de quinte diminuée 
Le mêineaccordsansl altération. 

i 



-»- 



_4 — 



i3B^ 



TT 

1 



-o- 



33 



6 



E^8^= 



-O- 



331 



248 

EXERCICES SIR L'ALTÉRATION DE DIVERS INTERVALLES 

il.ms les accords de sixte,de quarte et sixteet de quarte augmentée et sixte. 
renversements de 1 accord parfait majeur.de 1 accord parfait mineur 
et de l'accord de quinte diminuée, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di- 
verses positions, les accords avec altérations. A cote de chaque exercice on écri- 
ra le même exen ne sans I altération. 



'} 



=2cx 



-■o- 



ACCORD DE SIXTE, 



renversement de l'accord parfait majeur. 



I>fi. 



Jin 



33" 



-fc; 



*o 



r xx 



m 



ACCORD DE SIXTE, 

renversement de 1 accord parfait mineur. 

fi — 7 8f, ; fi ->fi :»fi 

tt + t— t 'fi :<> 



fi !>fi 

« — 



-> t + 3 tt + £__ tt >fi :fi "> > — -fr- « * 



tt'. 



ACCORD DE SIXTE, 
renversement de l'accord de quinte diminuée. 

<>^ — h. 



3 »jn | ffo ,| 



«fi 



8 
-O. 



m 



i= 



z ts^hsd 






^â 



^ÈEl^i 



!, fi — 
>4 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 

renversement de 1 accord parfait majeur. 

6- jt(, 



86- 
4- 



- ^" ^ F^M ^x^j^ fp 8 ^ ^ 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE, 
renversement de 1 accord parlait mineur. 



+ fi 84- 



-K ' tt4 14 



>4 b4 



4 >4 tt6 



^î^Ë^&^feGr f^^^t 




ACCORD DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 
renversement de l'accord de quinte diminuée. 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations avec 1 accord partait majeur, 
1 accord parfait mineur, l'accord de quinte diminuée 
et les renversements de ces accords 
8". ,e Leçon. 
Ce sont à peu près les mêmes modèles démodulations présentes dans le chapitré 
spécial dp la modulation avec les renversements de I accord partait majeur., de 
l'accord parfait mineur et de l'accord de quinte diminuée. 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS D' I't IIaJEUK, 
avec l'emploi de diverses altérations. 



Mort: d'Ut ma j: MniLd'lH maj: Mod: d'ilt maj 'Mod: rt'Ul maj: Mmhd'Ll maj 




'2 - ,(l & ■' 
EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MlNEUR, 

avec ! emploi de diverses altérations. 



Mort: de La min 
en II m: 1 



Mod de La min: Mort: de La min: Mort: de La min: 

en VI i min: en Sol maj: en Re min: 



Mod: de La min 
en Fit mai: 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux tons voisins, avec 1 accord parfait majeur, 
l'accord parfait mineur. I accord de quinte diminuée 
et les renversements de ces accords. 

(les exercices consistent à faire les modulations aux cinq tons voisins des deux 
tons indiques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les 
chiffres des exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur qua- 
tre portées pour les voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La MaJEUR. 



MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE Si 9 MlNEUR 



250 



Modulations aux tous éloignes. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES 

avec I emploi de diverses altérations. 



Mml <l I i maj >i> I l min 

|>.tr i ll.illl 1 lie limile 



Mi. il île f .1 min • i\ I ii mai 

par > Iihiiï' de I le. 




m i 



SS 



JL_! 



^ ^ 



-Q 



*4T 



MikI il J t m:. | on Kh min - 

par eipnviHiiio. 

!> ? ditll |lri 111 



m. 



si 



I • (IIII) pril.ji 



i>6- 
4- 



+tS 



^ 



x^ta 



f 



raz 



XE 



^ 



S 



Ê 



Mml: il II m. ij en Ki $ min 
par de> inndulatinns .intermediair 



Mml il (l maj: en La 9 mai: 

par des 11101I inl: avec chanj* de mode 




MikI île I. a min on Mi inaj-. 
iiar des mml: ml: avec changl de mode. 



Mml.d'l I maj: en Soi !» maj- 
par des mml ililprin avec équivoque, 




EXERCICES SIR i: EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux Ions éloignes ,avee l'accord parfait majeur, 

1 accord parfait mineur, l'accord de quinte diminuée 

et les renversements de ces accords. 

Os exercices consistent a faire les modulations aux tons éloignes indiques ci- 
dessous, en prenant seulement poiir modèles les basses et les chiffres des exeroi 
pies précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées pour 
les voix sans regarder les exemples. 

M. il iIpMi 1 ' ma}: en Mi 1» min: Mod:de Mi min en Mi maj- Mml de Si 1» maj: en Mi 9 min: Mod:de Remaj en.Si.l g min 
par ih.ni.' de mode, par l'hang! «le mode'. par équivoque. par iIps mml interm: 






^ 



m 



E 



Mml de Kiiiia|.rn Re' > maj: Mod de Si min en 1 .1 ; maj: MndfdeScd maj en lié.» maj 

par îles mod/inl B»ec < haiir 1 île mode par des imid:inl aTe.«li»nç! de mnde. par de» iund:intenn aver équivoque 



% 



m 



pE 






251 

EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les formules de cadences avec les renversements 
de 1 accord paifait majeur. de 1 accord parfait mineur 
et de raccord de quinte diminuée. 

9" <" r Leeon ^ 

(> sont à ih'ii près les mêmes modèles de cadence s présentes clans le chapitre spécial 
des cadences avec les renversements <!»• 1 accorrl parfait majeur, de I accord parfait 
ineur et de l'accord de quinte diminuée. 



m 



EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 

dans if modo majeur et dans le mode mineur. 

a^ec 1 emploi de. différentes altérations. 

Formule de C.<d interrompue": 



MODE 1H A J F IFlt . 

Formule de Cad- pai-lnile. Formule de Cad ■< la d 




Formule il<- Cad: rompue 



MOUE MI\EI 1t. 
Formule «le Cad: pi a»': Faraude ( lad: parfaite. Fi irm.de Cadra I h demi 




Formule de Cad' inlerroiiii 




Formule de ( nd routpue 



Forinide île ( Hllrpl 



l % # 5*5 6#6 4 g 



to 



o- 



<v 



jgjg 




EXERCICES SIR L'EMPLOI l>E DIVERSES ALTERATIONS 

dans 1rs eadenees avec les renversements de l'accord parfait majeur, 
de 1 accord parfait mineur et de l'accord de quinte diminuée. 

Ces exercices consistent a faire les différentes cadences des Ions indiques ci- des - 
sous«en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 

M0)»E MA-IEIH. 

Fin m: de Cad: part: Fonn: deCad.-à ladoin: F'orai:de Cad inl err: Form-:de Cad: rompue Fonn: de Cad: pi ai; : 
enRemn): en La ;/ mai: eu Mi ni.ij en Kitf mnj: mSimaj: 



3**= 



m 



ÏÏÉ 



m 



tt 



Sfe 



E&k 



MOUE H1M1IK. 
F'irin- de ( ad: par 1°: Fonn: de Cad: a la duuii Forin;de Cad:interr; F<>-m:de Cad: rompue. Fonnrde ( ad pi... 
<'ii I I min: en Si min: en Ile uiinV en I I s min: en Soi min. 



252 

DIVERSES MARCHES D HARMONIE MODl LANTES 

ii\«M' les accords de sixte.de quarte et sixte et 
de quarte augmentée et sixte. renverseiiienfsdelaecoi<d parfait majeur, 
de 1 accord pal fait mineur et de laccoiddequintediniinuee. 
dont divers intervalles sont altères. 



10" e Leçon 



MARCHES MODULANTES. 

La uieiiiH uiaii'hi- sans le* altt-iatinns. 




y 



afï 




^ 



cr 



pp,»» jfeja i£L # * 



^éé^-Héi 



§ 



to- 




r 



ta. 



:^zz 






_lo_ 



1 



y 



-eète 



m 






<;çk 



xi_ 



a* 



4 i 



-en 



no 



6 56 



rr 



?S<9 



?Q 



4 fi 



o 



£J& 



*€► iio- 



T3-- 



r, fir, 



eu 



2o= 






io 



6 #6 



fi',— 



<<>- 



^^: 




1 



S 



o_ 



X 



o 



xr 



o o 



EE^ 



#6 



La uiêuic m. n. -Ii*- sans les altérations 



i 



>- pJ* >-— 



lH 



:-fftw 



r, 



. r ^t — 



a 






T 



£ 



-*■ « 



ES: 



r. p z^z: gp •p" 



PS 



to 



# n 



--^ 



ta. 



in 



fif. 



g 



*©- 



irncmîïr: 



# 



-s- « 



La niriii,- m. ii' In- sans 1rs altérations 



h€ 



-O-r^» 



l* 



Q 






^P 



HS: 



4 « 



O ■ | ggp . « 



&o- c-e- jt«- 



o £o 



^- 



4 * 



o 



o 



o 



Î0- 



«o 



4 « 



£0 



s^=f^f; 



sa 



ta 



t^ 



ttââE 



253 



U- 



La iiKiiic m. h lie sait» lt"S .1 II il .1 1 HUIS . 



p%. 



fc 



: W 



^ 



TE 



£ce 



H 



m 






^ 



m 



16- 



i: 



jygitfo 



-z^zifiO^ 



TE 



4 " 



o- 



=g 



ttfi — 



zzzp 



o- 



4 S 



o 



te: 






jF 22fl 



O 



-o 



4 a 



a 




r 



^4- 



9te 



"Y 



4 3 



o_: 



n 



-o^ 



r« 



H 



XE 



+ > 



-O- 



ە 






<v 



<v 



4 « 



TV 



«>T 






ce 



«f, 



3CC 



./ 



M$ 



ce 



Ê 



R^Q- 



fi — 

4 — 



g jgig 



*rf 



? 



m 



+6 r, 



P 



*o- 



-o- 



m 



k — 

4 — 



n 



ir 



jgy 



22^ 



+r> r. 



w 



tzcx: 



XE 



l>6 
4 



PF 



ÉÉ 



2C 



+fi \> 



^ 



Ë 



i La même uiai'hi' >.hh» Ihs altérations. 

*5 



m 



XX 



ŒE 



3E 



-©- 



tp: 



m 



+e 



tgj 



4 



^==S 



3T 



iê 



P 



y 



— «-g» — & 



+fi 



f 



en 



ice: 



1*6 
4 



jCE 



t> 



*■ 



££ 



+ 6 b 



# 



,/ oto, o |g SolO*?,*^ , ftQ " ?*>* 



i 



s 



é^f 3 : 



» 



m 



4 — 



?z£ 



» r, 



0&2 



iȕ 



fiftfi 

84— 

XEZ 



i 



La même marche san* les altérations. 



ttci 



&2 



ï 



# r. 



fifcfi 
#4- 
~cr 



*s: 



m 



w? 



*«! 



ta 



fittfi 



JtQ 



ttO 



Z& 



-&■ 



m 



$9-9- 






XE 



P^&oft, o- te * , tto 



.xr 



£c^ 



fi 

ZCE 



tSL 



£a$i 



t 5 



fi 
«4 
zn 



Jta 



î 



i^^F* 



8*5 



#£L. 



iio 



O U 



£> 



254 
EXERCICES SIR DIVE RSES MARCHES D'HARMONIE MOIHXANTES 

avec les aecordsdesixte,dequarteetsixtee< dequarte augmentée et sixte, 

l'cnversoments de l'accord parfait majeur. 

de I accord parfait mineur el de l'aeeoi d de quinte diminuée, 

dont divers intervalles sont altères. 

( es exercices consistant a écrire les diverses marches suivantes a quatre par- 
ties vocales. A cote de c|ià(iiie mai ( lie (m écrira la mem» 1 marche sans les al- 
le'i al ions. 

MARCHES MODULANTES 

( , _ - ;r, f ;_ r $r ,,_ 5 ■;>•*« — fi— r , #5 fi — r > » r ' fi — !>»5 kfi 

■j'slsTt-lïi-U: * - * "— - * h— !i * t— » S « 

Ml 



') : Vf -. . | p|tt j 



~cr 



rcr 



*cv 



^-t> 






-o- 



;o- 



:o_ 



=o 



f. • *. 



fi !>« 



". '. M, 



ï 



fi .»(, fi bfi -6 bfi 

-. — -*• b h — -s- h h — -&- b, 



?fcch°h 



p I o \ £ ô 



m 



>N o 50 



r liKldEncta 



-Q- 



pgs^p 



2r=rr=^?2 



3& 



-, — -••,— 65 — (, tr,t r > — r,— «:.— ; r , — K^JB *n — 

fitfi 4 » fittfi 4 * fitfi 4 H s _ b4 il r, tr, 4 t fitfi 4 t fi 't'fi 4 £ | — :4 S! 

-o i _ i i ° ito r 



,ir: 



o- 



a 



-o 



S 



:o: 



fO: 



S 



^ 



Q^ 



O 



S 



6—4 3 bfi — 4 3 U — 4 fc tfi — 4 t 



6—4 3 tfi — 4 3 tfi — 4 S th 4 « 



S 



Si 



"> 



5* 



rj \)(j 



o 



{ I 



O 



^V pV1" | J ' J 



<> 



27^7 



^^ 



4— +(. •:, + k r> 4 i-fi t 



^ff î l' f 1 yf fHf^fHF^ ^ffi 



s — i>fi — [>(, — 

4--+', r , 4 — +(, r. 4--+(, b 

i£-PMg flg 1? P 4 



»,;«, 6 8 fi fitfi fitfi 

4 _ c 5 = 4— t 5 k4— Jttr.J»4 — 



G tf, fi tfi fitfi fi tfi 

4— t 5 84— t ; -, 84— ftfts t4 — 



' Mïkihtâ^JïïaPJ W^FPf f^^ 



É* 



HT Leçon. 

PARTIMENTO POUR L EMPLOI DE L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 
DANS LES ACCORDS DE SIXTE. DE QUARTE ET SIXTE ET DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 

rf-merspuienis «le l'accord parfail majeur, de l'accord parfait mineur 
pt de l'accord de quinte diminuée. 



BASSK IniWVE. _/ JQ. 



- *\2^^P 



o: 



ÈmmÉ 



m 



-?±=pi*0-*—3*-'- 



m^^f 



P 'S 







3^o 



:«. o : o 



I^P^^^jo 



255 
EXERCICES SUR L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans les accords de sixte, de quarte et sixte et dequarte augmentée et si\< e , 

renversements de I accord parfait majeur. de I accord parfait mineur 

et de l'accord de quinte diminuée, employée sous les Chants Donnes. 

15È'."" Leçon. 

Ces exercices consistent à trouver la basse et 1 harmonie des notes données 
ci-dessous à la première partie, el à les écrire ensuite sur quatre portées pour 
les voix. On fera ce travail en regardant la basse et I harmonie des exercices 
précédents qui y correspondent. 

ACCORDS DE SIXTE, 
renversements de l'aecopd parfait majeup.de 1 accord parfait mineup 
et do l'aeeopd de quinte diminuée avec J altepation de divers intervalles. 



Altération 

dr laTIEIlCE pal 

l« <!• ;ni tnll ascendant. 



; M- 



p* 



-QJUi 



xc 



_Q_ 



Ace: de shle- 
renv.: de 1 ace: parfait inaj: 



f 



^Q_ 



o 



mm 



Are: de si\l<- 
renvi cto I ace: parfait min 



At («ration 
de | #1 SIXTE par 

II! (ll'Ull II Kl <|M ■«•llll.lllt 




Arc: de *.iilp 
rpn\:ilc lare: par l'ail min: 



Pttp,0, Alt. V.. t iu n 

de la SIXTE par 

If llcllll tl.lt <l.S<l'll<t.» 



P { ?P 



-•F 



<o o 



nrirm 



A. i de Mil'- 
rein: <Ip I arc: parfail min 



Altération 

dr la BASSE par 

lr dt'mi-t<>n asrcnd; 



Altération 



p«--CL XX ^4- Q .». 



l.n.l. E » I ,' . » ^^ =" le demi ton descendant.-]^ ' " ' 

|fl Ai < : il» M\Ip |— ^ Aco: de suie 



rem: ilr 1 a< ■«•: dr <|<n ni o ili 



rein de I »ft- de i|iiinti' ilini 



ACCORDS DE QUARTE ET SIXTE ET DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE, 

renversements de I accord parfait majetir.de 1 accord parfait mineur 

et de 1 accord de quinte diminuée avec 1 altération de divers intervalles. 



Alt «'ration 

delà BASSE par 
lr demi-ton ascendant 



O ■ O 



^ 



-o- 



_Q_ 



Air: dr quarte pi viilf 
^Pnv: dp l'arr: parlai! maj: 



* 



*Π



«O. 



y ii" ne niiarle pi sijlr 
renv: dp la<< . parlai! min: 



W^M 



iltcraliou 



Altération , . llleralinn . ;o ;r> 

d.laoïAKTEpar ^^^g^^g ^^gj dr la 01 a.ite par ^ptet frfe B F ^^ 
ed..ini-t..i.a..--udanl-E-l— M I ' W ^T± 3I|,. dciiii-twidracciidan tE \ M ,H I » I -I 

P A. «de., te et sixte |h 'A' '■■ de «piarle ri suie 



i pu» d«' I »<■<-. parlai! ilini: 



ii'ii» dp I .n « pMfr,iil niiiv: 



\ll .rat mu 

de ta sixte par 

le driiii-tiin asi» 



C*> 



tï-r 
n |t3 Açc- de q uarte augmentée et sixte 

renv: de 1 acr: de «jiiinte dinr. 



256 



Modulations 
aux ciiiq tons voisin 



MODULATION 

Mc<l Hf-Mi.» in«j: ModrdeMibmaj M<.d-d. -Mit» maj: Mod:deMibinaj: M.-.d:deMi.»i I iH ) . 
en M m m en Si b inaj: en Sol min: énLabuiai: en Fa mm 



O ,<îô. 



i-iiicj unis voisins, j, 
(!«• M! > W\.I: -K- 



ia^ilê^ssi 



Modulations 
•« 1 1 x riin) Ions voisins .y--» 
de SOJi fc I>1 l\: 



M. .a- .1.- .s,. irmiii: Mod deSoltwiiti, >1< .«1 ideSoltiiuiuMoifcd.'Snl&iiiin: Muil.de hnljuuu 
en Si mai: enKeÇiuin; en Fa S uiaj: enLl&iuiii: en Mimai: 



Modulations 
aux tons 



\1 . . < I : • I • - 1 '> < inai.pn Hemiu: Mod.- de lie inin; en Reniai: Mod :de Si maj :en Mi niiii- 

uiii l'IiHiiï'do lundi'. par rhniurl dcïnode. par équivoque. 

ft jt -^- ; 0*7*0 



i ■: m- o ■ o -T-o-n— - L o ■ O'i Q f i ni -Q-n — **£ H 

s ,-.i„ig n ,.;,jgr — r| 1 ft p— | |i j j |{ i gi ; ^ = = 



m 



Mod : de Si b maj en Mi'inii 
par des Mud:interiir 



Mnd.drl.amajieiiramaj: Mod:deLabmin:enMi >uiaj.-M*d deSnlm.jjen rV'inaj 
par des Mod: nilerm: par des M<id:inlerm: par des Mnd: inlerm: 

avec chang! de mode. avec rhansr! de mode. tt»ec équivoque- 




Mil lu-: !H\JMjli. 



CADEKCE 



Formule de Cadem-e inlerrompue. 
JEL 




Formule de Cadence rompue. 



Formuli di • adence iilaewle. 



I 



M n II K HINEI.II. 
Formule île (.ad: parfaite. Formule de Cad: a la doiu 



o — o- 



J 



Forumle «le Cadence interrompue. 



"^ ^Hfetop 5 ^ 




|f^ge^^ 



Formule de Cadi 



nie minime 



Formule de ( adence nla^ale. 




PARTI MENTO. 

Tl faut trouver à employer, sous le chant donne qui est ci-dessous. 1 altération de 
divers intervalles dans les accords de sixte, d^ quarte et sixte et de quarte augmentée 
et sixte, une cadence rompue, une cadence à la dominante et trois formules de cadences 
parfaites. On le disposera ensuite avec sa basse et son harmonie sur quatre portées pour 
les voix . ( , Sol 

I min Z—S~ ~ZLl"i» 

chwt th'We. -m n 




257 



ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

clans f accord de septième de dominante 
et ses renversements. 

l.V" Leçon. 



ACCOED DE SEPTIEME DE DOMINANTE 



(s 



t'y 11 ~~~<s — na 



Le même accord 
sanslàltciatioii. 



Le même accord 
sans 1 altération- 



Le même accord , 
sans 1 altération; 



-f- — 



:rr 



JCE 



& 



-o- 



3T 



^= 



xr 

4- — > 



m 



.ol 



zen 



+ ^ 



zrx 



-o- 



S^-^r~ 8 



XI 



+ 



xr 



a 



>r> 



o 



7 
+ 






+& 



ACCOFD DE QUINTE DIMINDEE ET SIXTE 




6 
-5- 



Le même accord 
sans laltcratioii. 



-O- 



fi 



JCT 



* 



ia 



x& 



— tu 

=8= 



Le me.me accord 
sans I altération. 



-O- 



VÈ 



f.y 






o: 



^ 



9 



31 



:d: 



xe 



c* 



-©- 



-o- 



-o- 



ACCORD DE SIXTE SENSIBLE. 

I,i' même accord 
sans I altération 



Le Bleuie accord 
.sans l altération. 




ACCORD DE TRITON 



~T 




Le in ciné 
sans lai 


accord 
e rat ion 






Le même 

sans J ait 


accord 
'ration. 


4-S= 

fi «fi 
+ 4 


^c? 


— 8— - 


— 8 


8 i— 


— o— — 


^8 


1 & 


fi 


O 

+ 4 


s 


fi !>fi 
+ 4 


— -»- 

fi 


CJ 

+ 4 


-O- 

fi 


<>y. — o— 


o 


O— 


■■« 




Cl 


— Q — 


O 


t . 


■■ 
















25H 



E\EK< M ES SIK L'ALTERATION I>E HIVERS INTERVALLES 

dans I accord do septième do dominante el ses renversements . 
et sur la disposition vocale do ces accords. 

G>s exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les vmx. dans diverses 
positions, les accords avec altérations. A cote de chaque exercice on écrira 
!•' même exercice sans I altération. 



+ — 



S', t. 5 

+ — 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE 

i; 88 ?: :;; 



+ 



* 



G^TJG- 



J 



m 



o 



x>- 



o- 



-o- 



-Q- 



J^v 



lcl 



331 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE. 

fi— fi — l {,— fi — 

■*"— -fr- — Jr-~r *--— ■*- — 

-. : r, ;, k 3 b r, si» j r , a t 



tV 


Il An 


Cl 


Cl 


r-^O 1 


1 






^-] 






"TT" ■■ 












Cl 




Q 


[;c » 






/ *€1 


II 
















,, 






M 
















-4UJ — , 





+«■ 



b +6- 



S 



^j'4 



33: 



X^ 



ACCORD DE SIXTE SENSIBLE. 

b +f fi +fi— a +6 _ j) +6 



:>o 



33: 



S ^ffl^f 



t. Itfi ttfi ïfi 



ACCORD DE TRITON. 

.G ** >fi ofi bfi bbfi itfi fcf, 

7* — ■'fi + + •" , + 4 — bfi +4 — tr, 

!» ! >'j — b bu — b 8'J — ft 



f.y. 



OC 



33" 



-i>0- 



33C 



-*o- 



33 



77 



O 



QlTfl» 1 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulai ions avec laccoi'd de septième de dominante 
M'.'" Leçon, et ses renversements. 

Ce sont à peu pre»; les mêmes modèles de modiilatîons présentes dans fe chapitra 
spécial de la modulation avec 1 accord de septième de dominante et ses renverse- 

■"' ll,s Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DIT MaJEDB, 
avec l'emploi de diverses altérations. 

>l ."Id I IuihJpii Lu min : Mod:d't tinHJ:enS'>|iiiHJ MnH <W llmjj en Mi min M»d:<t'l (iiii.jm h. imip.M ,<l .1 f i,,.., .■■■ Kéniinfl 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE LaIWiNEUR, 

<\\rt- l'emploi de diverses altérations. 

M ..lilil ... imim Mil lll)»j Mi 'I H( I.iiiniii fiiMiiiiiii-Miiil (l.l.Hinni imS,.Ihi.i| Moil <li I .,n,in Piili. : inili M.'il <lrl..iiiiiii in I ,,i,,.,| 




EXERCICES SIR L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulai ions aux toits voisins 
avec l'accord do septième de dominante et ses renversements. 

i'.os exercices consistent a faire les modulations aux cinq tous voisins des deux Ions 
indiques ci-dessous, en prenante seulement pour modelas les liasses et les chiffres des 
exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées pot m les 
voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS DE La l ? 1IAJEUR. 

-ZLivS 



MODULATIONS AUX CINQ TONS VOISINS d'It # illNEUB. 



m± 



modulations aux tons éloignes. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TONS ELOIGNES, 
avec l'emploi de diverses altérations. 

Modde La min rn La maj: par équivoque . 




-7^ &~ 



m 



H& 



"O" 



#r. 



m: 



*B: 



n 

— o— 



m: 



i^ 



Mod: il 1 I mai: en Mi maj- par des modulations intermédiaires 



3 



xr 



X 



3^ 



m 



^ 



s 



-o- 






tff 



Pï 



t b 



ta 



*<^ 



E& 



« 



4 + 



+ 4 — 



«r. 



+ 6- 



jch 



?ô= 



fe 



roi 



;^- 



-©- 



£rc 



ï£ 



Mod: d I t maj- en (!.• [> maj: par des Mod: inlei mavi c eqiinnque. 



% 



^&= 



:rr 



S: 



xî: 



^oZ 



~o 



i 



^ 



l>4 b 



o^ 



P^a 



+ fi— — 



^Q- 



8: 



b5 



te= 



EXERCICES SIR L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux tons éloignes, 
avec laeeord de septième de dominante et ses renversements. 

Ces exercices consistent a faire les modulations aux tons éloignes' indiques ci- 
dessous, en prenant seulement pour modèles les liasses et les chiffres des exem- 
ples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur quatre portées pour les 
voix sans regarder les exemples. 

Ylud d.- Mi miil! in Mi maj- Mod: de Si 9 maj: en Ile uiaj: M'id:dc lïe iiiaj:en Mi > maj 

par eqimoque. parties Mod: in terni: par de* M'id:inlerm: aver e'ipii» que. 



m 



m 



s 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec faecord de septième de dominante 

et ses renversements. 

I.V." Leçon. 

Ce sont h i"ii près l f, s mpmes modèles décadences présentes dans le chapitre 
spécial des cadences avec I accord d»> septième de dominante. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES 

dans I«> mode majeur et dans le mode mineirp, 
avrc 1 emploi de diilei'cntes altérations. 

MttHG MA.IEUI. 

Formule ito Cadem-e parfaite. Formule de Cad: H la don: 

u,' 




Formule de ChI: .Mit. 



MnliF. MIKFXH. 

I ■ .1 mu li- de Cad: parfaite. 



h',,, mule de Cad. à I.. Hui 




m 



X3Z 



-c-^.- 



îfe 



Formule «le Cadence rompue 



Formule de Caneiii-r évitée 



,'6 'k 
+4 — 



o- 



r 8 

fi -5" 



S 



S- 1 



6 7 

4 + 



H 




■<9- 



Èi : 



f? 



? + 



Q—Q- 



OL 



^T 



LOI 



sp 






TT 



^gr 



Pi 



i£ 



f? 



+ 



xr 



4<^ 



* 



EXERCICES SIR L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec laeoord de septième de dominante 
et ses renversements. 

Os exercices consistent à faire !e> différentes cadences des tons indiques ci-des- 
sons.en prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres des exemples pre-* 
cédents.On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 



M»I>F MUF.III. 

Fnrimile de ( ad: parfaite Formul. de Cadi a la ili 
m !>lt Mnaj: en ' •' ""!J : 



Formule de < adi rompue Formule de Cad. 1 >■> ilee 

en La > mai: en lie inaj: 



nm 






m 






>! o 1 » K tinF.IB. 

|- nie de Cad: parlai le Formule dr < ad. à la doui: Formule ■!>• Cad rompue Formule de Cad: e\ile'e 

pn |],. mil): en I I fcmin: en! l min- enMimin: 



') ; 



S 



il 



B 



w 






261 

DIVERSES MARCHES D'HARMONIE MODULANTES 

avec Faceord de septième de dominante et ses renversements, 
dont divers intervalles sont altères. 
Ifi' " p Le<on 

s MARCHES MODULANTES. 

La nirinc marche san> les altérations. 
/ o o _ii_ *<* *«- t£L 



■ rA-P» 



F^ 



S 



feC 



TT 



7 — 

r .tt5 
+ — 



» 



O 



33^ 



TU 



0Mp #«»-_ %% * 



-o- 



+— 



m 



»P 



f. 



XE 



33- 



tCE 



7 — 



33- 



#o— 



33_ 



i 



f 



^ 



=£ 



33: 



7 

4- 



S 



!r» 



33- 



33- 



32: 



-o- 



SG- 



7 
+ 



m 



33- 



_Q_ 



H3Z 



33- 



33_: 



1 1 

^ " e " . O , L>Q 



m 



I ' imiliition. ' 



fe 



5 k 

+ - 



s 



o 



o 



H— 



33_ 



i5M?<? 



5b5 

+ — 



-o- 



LQ^ 



io: 



H-r. 



V 



^ OtO i ° , jaflft 



-^ 



>o- 



-©- 



P277 



klfa 



733 



33: 



>o- 



fr©- 



H-fi- 



s 



-* 



KV 



K3 



l>5 



>o- 



La nicine uiaichc sans l<-^ altérations. 



3E 



I 5 



7 
+ 



S 



!*»- 



+fi— 



3 



£L 



33- 



-O r^O 



LQ 



+€■ 



-Pi 



33- 



+ 
3T 



n: 



! >0 



3?7 



^ 



33 



\> : > 
i><3 



f 



?^o pP 



f 



rr 



W ïT~ 






|Ë 



n_ 



S<3^ £*#<9- #-°- 



-o- 



o- 



xn 



f> — 
-fi- — 

5 ft 



ftzz 



p. 



m 



jQ_ 



3T~ 



(, — 
■fr — 



33: 



33: 



"S 

La même marche sans les altérations. 

y o . o . o ^— *»■ #ii 



IF 



^ 



fe 



rt 



-a- 



Sfe 



31 



33- 



6 



ËÉ 



33_ 



33 



f, 



£o- 



262 



' > 



i f ,^y. y -^7^ i!, g „, 



f 



tït 



r^ 



i? 



XXI 



6 — 



SET 



Z775 



O 



*0- 



-o~ 



fi — 

•*" 



33: 



3± 



-9>^ 



5 kn 



i«v 



7D 



7CE 



fi — 
J< — 



<^ 



-O 



on - 



> r , 






La UH'in»' iDrtnhf ^hiis les altérations» 



J- 



m 



-o- 



m 






?É 



« ii 



T 



33: 



^<v 



-a 



je 



:a 



yo— fiK>— Hx rr^ 



"£5 



>o 



o 



«=ïo=:ï 



fi 



o— 



33: 



Wl 



cn 



+fi — 



tteg 



xn 



-o- 



o: 



o 



>o^ 



-o- 



+fi- 



ZZSBC 



>o- 



33" 



'fi — 



O 



33: 



1213 



2Q 



tTO" 



t>fi- 



I tr J I 



La même marche sans lis altérations. 




La même m. ii- lu sans les altérations. 



o 



R 



!K 



+r, 



9» 



p 



jer 



a 



T 






33; 



;W-_Z2:E 



33- 



+fi- 



oW 



!K> 



-©- 



t>4 " 



i«*=fc 



7TT 



+ fi- 



s 



i>g)frg)ll,l 



p 



7 a: 






FCC 



SE 



o- 



m 



BΠ



te 



+r, 



!)fe 



33: 



331 



331 



33: 



►Q— 



-©- 



ni 



t>o- 



terp 



-o- 



^o- 



^ô=5a 



7 a: 



E 



+fi 



Xv 



EP 



20 



>4 " 



7a~~-3i 



&^e; 



1*= 



fi «-fi 

+ 4 — 



m 



*> 



«o^ 



'a 



tpjte>_*f?f- t£L 



m 



3T~T 



fi Sfi 

H-4 — 
a — 



$<± 



ïo 



ëcT 



H-4 — 



to 



La même niarrhe sans 1rs altérations. 
y o o a «*»■ *»- ***■ 

F 



<v £o 



R<fc 



+4 



*frsg=±=o 



o 



+ 4 






fo== S»-to :tnz 



+4 
— o- 



&^ 



fi 
£a 



fe^E^E 



fi k 
+4 — 



9^~- 



l ^ ^ f^fe ^l 



ft9- ît^ti^ 



-o- 



O 



SO^ 



6 >fi 

H-4 — 



rcr: 



_o_ 



tt — *rv 



m 



«(■ bfi 
f44 — 

~o 



Q_ 



O- 



G 



263 



l.a menu; UMivhe sans les altérations. 



-o 



If 



PS 



ô- 



M^ 



+4 



WÈ 



p 



-P- 



-o- 



-o- 



_c 



o 



lo 



4-4 



h:rrr-i^ 



-^ 



331 



£ 



tC3L 



+4 
— o 



-:tcx 



EXERCICES ^IK DIVERSES MARCHES D II ARMOM E IMOIH LACTES 

a\eo 1 accord de septième de dominante et ses renversements, 
dont divers intervalles sont altères. 

Os exercices consistant a écrire les diverses marches suivantes a quatre parties 
vocales. A cote' de chaque marche on écrira la inein<> marche sans les altérations. 



MARCHES MODULANTES 



7 — 
r L ■ 

4- — 



+- 



4- 



+ ■ 



*r. 



5 Es #5 ;fr, 

4- — a + — « 



^^ 



Sa 



4$ 



^ 



-o- 



33: 



JDC 



-o- 



^~ 



-cv 



rt 



4— -4-fi — -f— 4-fi- 



+— +i, — 1, 5 



^F^##^ 



2j2 



^^ 



s k r > , r» i? r> 

4- —Jr fi— + -^±fi 
5—» 



32: 



-s>-- 



xr 



K 



3Z2 



Un 
-(-_-»-r,— |»5 

549-- 



ss; 



6 — 

-#* — 

r, * 



6- 



fi - 



fi — 
JS" — 

3 n 



2*5 



o 



331 



J^: 



3_J 3- 3 b 3 — b b 



33: 



9S 



3i: 



-O 



fi«- fi— 

J M 



;«- 



n: 



Ht 



H 



2*2fe3Ë^^ 




4-fi — fi — 4-fi 



H fi 



4-fi 



4 r» +fi 




4-6- 



^ ^ f fffjf f^ Sfea s^g^ 




t>4 ", 4-fi 



+ K- 



- +f. 



i>4 



i>5- 

1>4 



« 



77^ ( ^1 =0=^9=^ 



i—=t 



7QI 



= W±Z2 



S ' >o 






" | ^ l ' K- k -<> --fep-|>p J, 



^ 



fi ïfi ' /> *fi ,-« -K 

4-4 — +4 — 4-4 — 

-— a - — « y— t 



4- 

23fc 



fi f fi 



#fi .ï.fi 
+4 — 



, fi :#'.fi 

4-4 — 



g ^^^^^f^f-^ Pl^ 1 



331 



33 



*o- 



^J 



fi ;>r, 
4-4 — 



fi bfi 
4-4 — 



fcfi k 
4-4 — 



fi !>fi 
4-4 — 

O 



fi 5 6 

+ 4 

-O— 



a fi hfi 

+ 4 — 
33_ 



?m^m^^^w ^^^ f&m m-m 



2t>4 



17* ne Leçon. 

PARTI WrNTO POUB L EMPLOI DE L'ALTEBATION DE DITEBS INTERVALLES 
DANS LACCOBD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES BENVEBSEMENTS. 

o_ 






5 ~P 




">■' ;-' ^f fffjf^a^j |to„ l ^f^^-^^p^ 



^ ^U ,.,Ui 




EXERCICES SIR L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans I aerord do sept iomo do dominante et ses renversements, 
employée sous les Chants Donnes. 
18'." P Leeon. 

Ces exercices consistent a trouver I.» basse et 1 harmonie des notes données ci- 
dessous h la première partie^ et a les eerire ensuile sur quatre portées pour 
les voix. Ou fera ce travail eu regardant la liasse et I harmonie des exercices 
précédents qui y correspondent. 

ACCOBD DE SEPTIEME DE DOMINANTE ET SES BENVEBSEMENTS, 
avec I altération de divers intervalles. 

AlU-ration 

de l.iol'I.YI K par 

If demi-ton asceiidanl 

\VVi He sr|iiienii' lie lluni: 




Vlteration 
de la RASKF n«l 1.1 KK I»'»«"~jt_j 

li' (liliiM'iii ascendant. -_ 




Altération 

de l.iguiM'E p.u 



o 



-o- 



\* c il» 1 vf | » t ieme île iliiin 



nr lîiyuinrci |>.u _„ 1 uj 1. — u 

lc demi -ton descendant^- r I I i II _x 

JM Aii : dtp septième iledmn 



O 



O 



eÉH 



\lli'r;»ln»ii 



Altération 



de I..TinuK|,n- jy p &9 ^p* ^°nr^ ftrv fl d,,| - ,TU,,,E I ,al 
.■ deuii4nn ascendant . JE f — ' ". ' " — -* -" le demi-ton descendait 

|l— I An vile, quinte njniiet sixle. 




^ Ai <:ili' quinte ilim: ■ I 



altération 



Altération 



Je la BASSE par iu crf>oj Q 1 ro4o] de la BASSB par ^^t^ F^ ^O CT c <g 

d.-imtou ascendant. E — 1"_± tZT tt ' I il|,. d.-iiii-ti.iidescrndanig " ■ ■ , ' — "— ' u 

In \rr: de sixte .sensible. |n Ace: de sute sensible. 



Vlteliltion 

il. la sivtk pal 

le diini Ion -.- Ut. P^^Z=tt==lr=fl 

P A,-, ,1. |,it, 



i*> £>- 



\lt> l.ltlini 



TFH : delaSIXTKpa, == 
■J=±zdE=3=±E±=dl |, ,!,,„,., |, W HMHtai«K 






\.. .1. h-ili 



265 



MODULATION. 



Mod: rie Re'inaj: Mod:de Re'inaj: Mnd: de fléwaj Module Re'maj: Morfcde ReiiiHj 
en Si uiiii: en La iiiiij mi Fa $ min: en Sol maj: en Miinin: 

Modulations n pj* 



-*?. 



lli((inii> humus njy ■ 
de hk MM: C— - 



^ 




O 



TOI ITT « 



aux Cinq ttms KHsliio tip#- t 

M«d ilt'Si >inin- Mod:deSil>min: 'Mod.-deSibmin; Mnd: deSi'.Mnin; MoiJ.-di'Sibmin 



I 



enRePuiiij: en Fa min: enl.abmaj: en Mi? min en Snlbinaj: 



7~- i^^m py^ rrrr^'i ^g i 



\iml iloSnl mimenSolmai: Mod.-de Remaj: en Fait maj: Mod:dcSiï>niaj:PiiT l7maj 

ii.ir etiurvoriue. iiiir des iniiilnl.il ii'iis inl pi in< ili.nri's. UHi'desMod: in(piiii:mei'n|iiiT: 



Modulations ' p_ 



-O-lS- 



anx t< mscli lignes. -P- 



FfP 



;o 



gx 



^pj g ^g OjO . gQ ^ 



:o 



se- 



*-o 



o 



o 



opf 



CALENCE 



MOUE MAdFM. 



formule de Cadence rompue. 




Furanule de Cadence pu(pp 
g O ~°~ . O 



* 



-©- 



1>Q M A 



MUDF IHINEIK. 

Formule de ( .i'.dem p parfait* 



Formule dp ('«d:;i Ih dom: 



S 



3T 



«4* 



31 



te l " l L * ft ^Mto 



I 



I 



Formule de Cadence rompt 



Formule <Ip Cadence évitée. 



\, o i ttt» I g g i P Jzr-r^-j 2 



3fc 



-o- 



ftf g P I ti »tto-U 



IF 



I 



Π



^> 



I 




PABTIMENTO. 

Il faut trouver a employer sous le eliant donne qui est ci-dessous, 1 altéra- 
tion de divers intervalles dans 1 accord de septième de dominante et ses renverse- 
ments, une formule de cadence a la dominante, une formule do cadence rompue et 
deux formules de cadences parfaites. On le disposera ensuite avec sa basse nt son 
harmonie sur quatre portées pour les v<>i\. 



UIAIVT 




2 M 



ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans I accord de septième de sensible 

et ses renversements. 
10'" Leçon. 

ACCORD DE SEPTIFME DE SENSIBLE 



- é &0~ 






m 



-o- 



o 



& 



\.f ini'iiic accord 
«ans I altération, 



II' IIU'IIIC H' i lil<| 

>^iis I ,ilic ration. 



3£ 



-o- 



^ 



m: 



f 



sr- 



TO- 



-O- 



^m 



n: 



9 



-o- 



8: 



_cc 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE. 

!.»• mAiif accord /.<• mùnc accord 

sans l altération. . sans I altération- 




i 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE 

Ir meuie accord 
N,iii* l'alti ration. «~\ f» 



Lf même accord 
n,hi> l altération. 



LQ 



4^ 



3È 



fi 



n: 



+ 4 



-©-- 



^F 



XT 






o- 



JCI 



-o- 



-o 



— or 



-o- 



or 



o 



ACCORD DE SECONDE SENSIBLE. 



Ave cctle alt^ratio^on jiput doubler la sixte de laccord do quarte <'t sixtejparce 
< jt t VII t» sert de resolution a la note altérée H a !;i sixte de l'accord <!«■ second»» sen- 



sittlc 



S R 



ôx.6- 



<> 



se 



o 






o- 



8 



-o- 

(, 



Lu même accord 
sans l'altération. 



l.c ni ••m»- accord 

sans I alli'i'.itiuii. 



-o- 



-o- 



ït 



■f 

+ y 



-o 



:E8E:Io 



r, 

4 



O- 



O 



I 



T 



4 i>4 



o 



-■»- 



f, 

-4F»- 



8 

-o— 



o 

~-B- 

4 






-o 



f 267 

EXERCICES "SUR L ALTERATION I)E DIVERS INTERVALLES 

dans I accord de septième dû sensible e! ses renversements. 

et sur la disposition vocale de ces aceoi'ds. 

Os exercices consistent a disposer sur quatre portas pour les voix, flans <li. 
vwscs positions, les accords avec altérations. A côte de chaque exercice on écri- 
ra le même exercice s;uis I altération. 



■*. 



fe^g^ 



ACGOBD DE SEPTIEME DE SENSIBLE. 






wt 






:T3L 



Xl_ 



=tô- 



-O- 



ito: 



o:t l 



S 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE. 

J(> +G 'G +6 +fi &6 +o 

!> S b 5 ■ 6 5 — - 4. 5 



IQ 



T 



zpa^ 



-©- 



^E»: 



:o 



&6 + fi fi 

4 r - t— !>4 



$fc5ê 



X 



ni 



zrzÊ 



-o- 






ACCORD DE TBITON AVEC TIERCE MAJEURE,. Ul . ,. 

6 nh ,fi Sfi 6 'G .»'< b.'fi ;G 36 -'; fc b 

* +4 ,| +4 | ++ , -î-+_ „ ++ 



zrx: 



m 



-&- 



tΠ



o ft fca 



-o- 



t?n l Va 



~e^ 



7Q~ 



^©— -SO- 



o — 



.454 



4v 



¥ 



ô~-e- 



xr 



ACCORD DE SECONDE SENSIBLE 
4*4 6 U'UÙ „. 4+M- 

a i fr y 



5 r > +2 — 6 



?4"H>4 l»6 
l>+2 — b 



=:= «az^azzôz ,±z 



o 



iio l to 



¥ 



o — O--O- 



tn2t 



S 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations avec l'accord do septième de sensible 



«20"." 



jecon. 



et ses renversements. 



Ce sonl a peu près les mêmes modèles de modulations présentes dans le cliap'L 
tre spécial de la modulation avec l accord de septième de sensible et st>s renverse 

ments. ma ■ 1 «• 4 . . 

Modulations aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MAJEURS d" L T T !HaJEUR, 
avec 1 emploi de diverses altérations. 

Mcul: d'i ! m»j:en Sol uiaj: >lod: d'utmajien Fa m»\: 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MAJEURS DE L'A MlNEUR, 
avec l'emploi de diverses altérations. 
Mml: <|i> I.., iHiicrn Ul uia.j: Mod: de La min: en Soi m;ij: M.od: de La min: en Fumnj: 



268 EXERCICES £1R L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les mod u lai ions aux tons voisins., 
avee I accord tle septième de sensible et ses renversements. 

Ces exercices consistent a faire les modulations aux divers tons voisins des 
deux tmis indiques ci-dessous, en prenant seulement pour modèles les basses 
»'t les chiffres «les exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sur 
quatre portées pour les voix sans regarder les exemples. 



[ODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MAJEURS DE Re MaJEUK. 



Wï 



[ODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MAJEURS Dl T MlNEUR. 



S 



Modulations auxtons éloignes. 

EXEMPLE DE MODULATION AUX TONS ELOIGNES, 
avee I emploi (te diverses altérations. 

Mml: «I ( t maj: en Lh J mai: par des modulations intermédiaires. 




EXERCICE SI R L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations aux tons éloignes, 
avec 1 accord de septième de sensibleet ses renversements. 

Cet exercice consiste a faire la modulation au ton éloigne indique ci-dessous, 
en prenant seulement pour modèles la basse et les chiffres de 1 exemple prea 
cèdent. On réalisera ensuite cette modulation sur quatre portées pour les voix sans 
regarder l'exemple. 

Mud; <|e La mai: pu b'.\ mai: par <Ip« modulations intermédiaire!». 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec 1 accord de septième de sensible 
2I". ,e Le<on. et ses renversements. 

Ce sont a peu pies les mêmes modèles de cadeneespresen1<'sdansleeliapilre spej 

( ial des cadences avec 1 accord de septième de sensible. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES DANS LE MODE MAJEUR, 

avec 1 emploi de différentes altérations. 

Formule deCadeni e parfaite. Formule de Cadence a ladom: Formule <lr Cadem ■• inlerminpiie 

I . I I . ' ,. l e J. i h^r^-r-. 



c4r r i-^ès : ^rfe- : 




ï^ff\fp 







4 :> fi fi 4 + 
xrçr 



SPO 



or 



roriniilfi ile« silence rompue. . 

£5 b u_ iaÊsfciS: 



Formule deCadenoe f»itoe. Fnrinuledet ndcnceplngnlj 



¥=& 



m 



i 






s g fPi'j fl, i B i a 



m 



-*»- 



EC 32 



P 



erjprr 



G 



-O— 



1% Igl4/ g^ 



fi 



s 




>C* 



n: 



27 



a::^: 



JQ- 



V 



rr~ 



26!> 
EXERCICES SLR L'EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec I accord de septième de sensible 

et sos renversements. 

(les HXercil'PS consistent M (air»' les (II! ferenfes cadences des tnns indiques ci-dcs_ 
sous «n prenant seulement pour modèles les liasses et les chiffres «Ihs exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 



Formule de Cadence p^r Hti le 
en !!•' mai: 



Formule dp Cadence a ladnm: Formule de Cadence interrompue 

pu LaJinaj: en Si mai: 



Ï 



tsm 



3fe 



w^. 



%£: 



^ 



îjz. 



Formule de Cadence rumpi 
en Si J 111,1 1: 



Formule de < adence evilee 
en Mi mai: 



Formule de Cadence nia»»)? 
eh Se | l>maj": 



Sïp; 



Kg 



? 



m 



I 



SE 



9— 



DIVERSES MARCHES D HARMONIE MODULAMES 

avec I accord de septième desensible et ses renversements 
dont divers intervalles sont' altères. 
2 2 T Leçon. 



MARCHES MODULANTES. 



J 



&-&&- 



P I [>o 



V I g$j3 



bp 1 I; 



W1 



^ 



PJ 



ra: 



£ 



13Z-JJ 



^ 



-©- 



33: 



£ 



4he>- 



hcl: 



-©- 



- 



3XH 



3 



V=^ 



rDT 



3Z5TZZ 



-o- 



BÉ 



n 



-©- 



-o- 



LCL 



*. 



•s- — 



7_ 



XE 



-©- 



* o H"> 



o 



ir 



_q: 



La inclue marche sans les altérations. 



ïT^ O 1 


* r; 


^ô— 


=^r^- 


Cl 


=pw- 


70 


=^- 


J*«*— 


O 


^ 


■ — — i — ' 




—\ 1 




^=p— 




~r — r- 






B-fr " 


i o 


Cl 


-r~f- 


4m> 


Cl 


— o — 


w-f" 


^rxr— 


— O — 


.^-M 






1 — K 1 

1 — i -• — — 








-H- 






■fi- 


Cl 

r 


Cl 


O 

r 


ci 


— o — 

r 


-o— 


Cl 

— 1 — ■ 


o 

-fr 


-m— 


P*-o^ 


Cl 


Cl 


O 




' , 


O 


;ci 




~T ' ' 


l^bzo^: 








o 


:xy 






O— - 1 


^Q_ 



Tiû 



l.a in «me marche, sans Les altérations. 




-é>^5- 



Et 



X1CE 



Wr 



O 



<l ^o- ^S= : 



o 



£? 



■fr — 

3 !> 



33: 






^ , 



6 

>4 



tK>- 



iEolS 



-s- 



--o- 



>4 bs 



_li>o— 



-o- 



ËÊ 



a 



B 



fit- x 



o 



*\ 



o 



33: 



^Z=£ 



^ 



A — h 



XC 



33— =st 



*ô- 



f -; 



■ >o 



>o- 



7D~Î 



-5r 



-O- 1 - 



la: 



>-::<& 



La même niaivhe sans les altérations. 



Et 



33 



ys^ 



i£ 



an 



+6_ 



a 



£f- 



«9- 



^ 



33- 



337 



-©- 



+ 6 — 



:z& 



33 



33: 



733 



>6 



^> 



IX 



Ttr 



33: 



— wXo- 



o- 



?o- 




o 



Sï 



ni 



S 



-o- 



3> 



33- 



33 



*V 



-©-■ 



h 



33: 



33 



733: 



1>6 



33- 



33: 



-o- 



o 



*ô= 



+6 



b6 

b 




m 



« 



^if?»? a 



3?^: 



-©- 



(> 
4- S 



^«3- 



■0^2ti> o 



33: 






+6. 



(i 

'4 »; 



r /^o : 



F, a même manne sans les altérations. 



îet 



occ 



ë-^J^ 



=F 



F^- 



3cr 



BE 



32: 



£: 



-o- 



^fy O -n n- 



-©- 



>o- 



-©- 



+6 



*S>- 



Ta: 



X> — iK> 



2a: 



O 



+a 



y£ 



7J21 



>4 



'Cl 1 






La même marche sans les altérations. 



271 



IPP 



felî 



fëpW"- 



^cm 



e#6 
-4 



,^ 



I 



:fc— 



I 



s^ 



-©- 



+4_ 



f 



f 1 



— f— p---e- 



■■£ 



■otà 



H— 
3 — 



2or 



+0 



Z£ 



bgf^: 



P 



o- 



tr 



pip: 



4* 



ax 



^ 



o 



*> 



** 






P^ 



r fz 



a 



-t-4 



-o- 



"H- 



¥ 



<> 



<> 



— t~ 



fc 



--? : 



txx: 



1P=Ë 



3cr- 



■ [HZ 
P : 1 



T> 



-"-feo-ï 



o 



a 



^o- 






1+4. 

3 



2a 



t*- 



h ^ . gi> 




*' 



ï 



La même mar<*he sans les altérations. 

-©- 



_Q_ 



< V 



m 



m 



+4 



^^E 



m 



*> 



3E 



f 



-O- 



m 



TE 



-o- 



^- 



+4 
3 



2XE 



^o- 







HE 



'■>!") Dfi 



ZZ 



*T^ 



TU 



TT 



+4 
3 



?Q^ 



2m 



m 



^ 



S>6 

'5 I, 



J- 



P 



P 



31 



_o. 



-O 



m 



&%& 



m 



TU 



4 84 
rhi 



<£=^ 



<x- 



6 7 
4 -ft- 






-O- 



*» 



TU 



!*» 



O- 



o: 



o 



2S2 



+& 



•484 
+'J_ 



TU 



©■ 



XX 



2CE 



(> 7 
>4-f^ 



7 



te 



* 



? 



P 



-o- 



La même marche sans les altérations 



XE 



O 



< S - 



ÉjË 



o- 



-©- 



T 



Tl 



4 



Z7 



XV 



6 7 
4 -fir 



? 



g? 



-&- 



P 



ô= ^=g: : 



TE 



x> 



O 



a 



o 



±fz±f-^ 



W 



SE 



f, 7 

'4-5r 



H 



XX- 



L a même marche sans. les altérations. 




EXEHI M '.ES SI K DIVERSES MARCHES DHARMOiMI MODULANTES 

avee l 'accord <le septième <!«' sensiMeetses renversements, 
dont divers intervalles sont altères. 

(.'••s exercices oonsist'-iil .1 écrire les diverses marches suivantes a quatre par_ 
t'p's vue-îles. \ i :ùte <!•' chaque marche on écrira la même marche sans les ait e_ 

rations. 

HARCHES MODULANTES. 



.&_ -fr — -T— *— *— L, 

- " T. r, z r> 3 s 5 ô s : r> : a î ■> 



g j§I ^"j^f "Ft^dE^N 



-, i r, -, : * -, q 5 -, : ,r > »Tt»5 



n 



o 



^o- 



3 !> 4 r > 3 |> »* 5 > ... •'-+ i>5 



*. 



:~ 4 r. 3 d q4 r, q !> 1>4 ;r> 



S 



-o- 



^>^ 



^cr 



^n 



-o^ 



a: 



Vo — 



+fi +f, 



+<• 



+ B. 



i +(. i>fi 

1"' 5_ b 



"cr 



H — i — " — 



*>W 



- gTIo 



-©- 



^ryrf: 



-ô 



fflîcL 




ffM^jft^ 



4:4 



- ±y. 



o 



<5- 



«> 



4 : 4 {; 7 

^■2< — !»4 -S- 



o 



o 



r. ±y— 4 ■* 



+ :4 fi " 

:-j — 14 Jr 



F=^ 



cr 



P?i 



?z 



-o- 



<* 



?s^ 



a 



a 



a 



n§=3 



5» 



41.4 G 4i>4 qs fi Ub4 bfi fi 

M- * 4+'->_ ij :4+2_ ; ,^4 



^i^ 



4 '4 p +»4 ^(, k ,4 ,,4 ,i, (, 
fi 4 4 " 1 - — .' l>4+ti — i> i>4 




85"" Leeon. 

PARTIMENTO POUR L EMPLOI DE LALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 
DAT S L ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIHLE ET SES RENVERSEMENTS. 



3fe 

li\SSEI)tl\XKE. Z^H-1 



a 



-; 



Ê 



JZi 



fc 



Ê 



ÎK> 



È 



m 



a 



^ 



m 







OÏO- 




JL& 



mmmœ gmm 



XL 



1 






273 
EXERCICES SIR L ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans l'accord de septième de sensible et ses renversements, 

V^Xecon employée sons les Chants donnes. 

Os exercices consistent a trouver la basse et I harmonie des notes données 
ci-dessous a la première partie, et a les écrire ensuite sur quatre portées pour 
les voix. On fera ce travail en regardant la Lasse et 1 harmonie des exercices pre_ 
cedents qui y correspondent. 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE ET SES RENVERSEMENTS. 



avee 1 altération de divers intervalles 



Altération 
de la tifiice 
p. ii ledemi-ton 



m 



o- 



tr 



n_ 



Altération 
q h de la tierce 



r le demi-ton P I I : ~1 I parledeint-ton l u | | 

ascendant. C J , — ■ ■> ."■■■' J descendant. C . ' ," , ' , T 

|^ \i< -.île sejiliemeile sensible. |P ftcc:ile septième de sensib 



-O- 



OnO 



imim^ 



Altération 
de la «ASSIS 

par le demi-ton 
ascendant. 

Altération 
de la SIXTE 

parledeini-ton 





































o 











(«q mnle et sixte sensible. 



33: 



^o^ 



-o- 



3X 



Uteratinn 

de la HASSE 

parle demi-ton 

descendant. 

Vlteration 
de la SIXTE 
larledemi-ton 
ant. 



■»■■©■ -O- -»- 



<y 



Arc: de fin in (e el sî\le sensible. 



ledeini-tni, J U | ZJg! | t > |j | " ]| p;,l ledem 

ascendant. |Q . i r~T ^T- ■ descend 

IP^ Ace: (le tri Ion avec tierce ma) : , 

Altération 






1 



Ace: de Ir ilnn a>er tierce maj: 



eaemi-inn .h. 
icendant. "H 



w 



Altération 

del.QtiAHTE (, |^i{ | V | | | ! >0 | | '^ | 1^,^ | q [1 de la QUARTE Ilf 

par le demi-ton ]p~ I H° ~~1 par le demi-ton HZ 

3 'ai" ' i 'ii '' ' J descendant. Pr 

H Accule seconde sensible. IM 



Ai c:de seconde sensiMr 



i en Mi IMnaj: 
Modulations ,>U" 

, . Pg « » 

aux deux tonsToisms . . . Z / ~ 



MODULATION. 

Mod: de La lima j: Mod: de La :>.ina j: 

ina|" 



en lie i) mai! 



de la1>maj: 



^- 



j^t^^ J 



Modulations 



auxtroistoiïsToisins l uti g # . 
desoiitt «m: 



Mod-.de Sol jj min: en Si maj: 



«± 



2^F 



Mod:deSr.limin: 
en Fa $ maj: 



Module Sblninili: 
en M i maj: 



&-n 



-o- 



33~ 



-©- 



31 



-©- 



Mod: de Ré maj: en Si 9 maj: par des modulations intermédiaires. 



Modulation ~ 
aux tons éloignés. Tè 



-&- 



J2_ 



-©- 



^^g 



il 



-o- 



bg z i b o^&u ii;«» 



CADENCE. 

formule de Cadeni e parfaite.' Formule de Cadencea la dom: 



Formule dp Cadence întermntptic. . 




PARTIMENTO. 

11 faut trouver a employer sons le chant donne qui est ri-dessous, I altéra- 
tion de d:.\ers intervalles dans I accord. de septième de sensible et sesrenver_ 
eements,et deux formules de cadences parfaites. On le disposera ensuite avec s; 
liasse et son harmonie sur quatre portées p 



iiour les voix. 



La> 
ma 



&9- 



CHAYT DOWÉ. 3H~.-V(f*~~ZZ 



Sg 



ST 



O 



Mi !> 
7. maj: 



La 

ma 



g^gg gÉf^ g 



'274 



ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans I accord de septième diminuée et ses renversements. 
25"" Leçon. 



ACCORD 
DE SEPTIEME DIMINUEE. 

Le iiii'iiie accord 

l'alti'r.ttion 



W 7.jÈl£& : 



8 



? 



3an= 



r; 
-o- 






o 



rct 



r, 

4 
-©- 



ACCOED DE QUINTE DIMINUEE 
ET SIXTE SENSIBLE. 

Le même accord; 
l'altération. 




ACCORD DE TRITON 
AVEC TIERCE MINEURE. 



I .e meiiif accord sans 

l'altération . 




m 



ACCORD 
DE SECONDE AUGMENTEE. 



Le même accord sans 
l'altération. 




go 

-4 :> + 



P 



-©- 



cr 



"SX" 

■■©■ 



H» 1 






-o- 



JOC. 



Si - 



^~ 



EXERCICES SLR L ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans 1 accord de septième diminuée et ses renversements, 
et sue la disposition vocale de ces accords. 

( ,'s exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans di_ 
verses positions, les accords avec altérations. A cote de chaque exercice onecriJ 
ra le même exercice sans 1 altération. 



ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE. 

^_ bfi -_. fi 

3b 4 » - -4 



#n : 



^ 



CT 



4Hi 



3<E 



-o- 



lo 



— JMJL 



+ fi. 



ACCORD DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE. 

jf, +6 Kfi + fi 6 



'fi 
->4 



"fi. 



9=^1 



^^ 



2?z: 



-o- 



Xei !;« 



r fi_ 



3g: 



nx 



O 



o 



s f, : r, 



ACCORD DE TRITON AVEC TIERCE MINEURE. 



Sfi ;fi 

— + 



fi m, 



,6 >K 

+4 



Si 



-so- 



Trr 



SE 



3a: 



ACCORD DE SECONDE AUGMENTEE 



fi 

4-4. ',4 

3 .0— 


fi 
— >o — 


dz 

^u 


t, 
0»» 


— — 


6 

O— 


$5 

ri 


=4=1 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations avec l'accord de septième diminuée 
nitMe , et ses renversements. 

*£f> . Leçon. 

Ce sont a peu près les mêmes modèles de modulations présentes au chapitre spe_ 
fiai de la modulation avec 1 accord de septième diminuée et ses renversements. 

IWoduI.it ions aux tons voisins. 

EXEMPLES DE MODULATIONS AUX TBOIS TONS VOISINS MINEURS dI'T IHaJEUR, 

avec 1 emploi dé diverses altérations. 

Modulation il II maj:en La min: Modulation il l 1 inaj:en lie min: Modulation d l t maj:en Mi min: 




EXEMPLES DE MODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MINEURS DE La MlNEUR, 

rtM'c 1 emploi <lc diverses altérations. 
Modulation de La minr.eiiMi min: Modulation do Lamin:en Rémiui 



SX. 



xr: 



Xï_ 



xï 



$W 



€ — rr 



-O- 



e 



-o- 



rr 



-o- 



o- 



% 



--9-6 »* 



T7T 



"S. 



3E 



O 



rcr 



m 



-o- 



-fr. 



+4. 



+4 



H<9- 



^2=ï^ 



xi: 



XH 



XL 



O- 



EXERCICES SI R L-' EMPLOI DE DIVERSES ALTERtTlOYS 

dans les modulations aux tons voisins, 
avec 1 accord de septième diminuée et ses renversements. 

(les exercices consistent à faire les modulations aux divers tons voisins des deux 
lotis indiques ci-dessous., en prenant seulement pour modèles les basses et les 
chiffres «les exemples précédents. On réalisera ensuite ces modulations sut- quatre 
portées pour les voix sans regarder les exemples. 

MODULATIONS AUX TROIS TONS VOISINS MINEURS DE Ml \> MAJEUR. 



MODULATIONS AUX DEUX TONS VOISINS MIîVEURSdIt t MlNEUB. 

Modulations aux tons éloignes. 

EXEMPLE DE MODULATION AUX TONS E LOIGNES, 
avec 1 emploi de diverses altérations. 

Modulation de La min: en l t t> min: uar des modulalii n.» intermédiaires . 



276 



EXERCICE 1 SIR L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les modulations auxtons éloignes, 



avec I accord de septième diminuée et ses renversements. 

("el exercice/ consiste a faire la modulation an ton éloigne indique ci-dessous, 
•mi prenant seulement pour modèles la basse et: les chiffres île 1 exemple pré_ 
relient.. On réalisera* ensuite, cette modulation sur quatre portées pour los voix 
sans regarder l exemple. 

\\ .l.lali. n ■Ir Fa min: eu La ininf par des mndidalinns inlerinediHin- 



'm 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec 1 accord de septième diminuée 

27 we Lecon e * ses renversements. 

Ce sont à peu près les mêmes modèles de cadences présentes dans le chapitre spel 
cial des cadences avec l'accord de septième diminuée. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES DANS LE MODE MINEUB, 
avee 1 emploi de différentes altérations. 

Fnrm:deCadenf*eàla dmn: Formule de Cadence interrompue; 




EXERCICES SIR L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans les cadences avec l'accord de septième diminuée 

et ses renversements. 

Ces exercices consistent à faire les différentes cadences des tons indiques ci-dea. 
sous, on prenant seulement pour modèles les basses et les chiffres dos exemples 
precédehts.On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 



F«irm: «le Cadenoeparf: 

i'ii Si'l niin. 



Form:deCadenre aladom: 
en Si min; 



Fnrm:deCadence interrompue 

en t I min: 



m 



*SE 



3 



m 



m 



m 



K<n'1it: 'Ip( .iilcnre rompue 
en I I 2 min: 



Fonn: de Cadence rvilée 

en Si l> min: 



*m 






*ÎÉ3 



g 



K< nu: de Catien i <• hlaevli 
en Nil n min: 

il» — 



3fÉ 



277 

DIVERSES MARCHES D H ARM OXIE MODULAMES 

avec l'accord de septième diminuée et ses renversements 

dont divers intervalles sont altérés. 
28' "Leçon. 

MARCHES MODULANTES. 

La mrim* marche sans les altérations. 



F 



* 



m 



5$ 



*E 



f- 



33_ 



-o- 



o 



ci© 




fe 



£^ 



-©- 



331 



t > e> ^ 



r 



Vo-~ 



en 



.Z. 



i*~ 



a: 



M 



*n: 



"V 



T 9 " a ,.t> c T ~^ g 



i# 



fi 

4 # 
— o 




fe 



-©- 



bfi 

4 3 

g 



U>3 



-©- 



3cr 



331 



b4 



-»■ ♦ 



p 



n 



:o- 



-O- 



UQ- 



iio: 




g Q 



-©- 



IxjTK g 



S 



33: 



La même marche sans les altérations. 




It-Tt^H 



H 



fff 



xn 



F( v t 



. 6 l»€ 

+4 — 



3^ 



""S" 



33C 



2^S 



-©- 



5 fi 






p2 



I 



>o >p^p - 



!<3L 



6 b 6 



-O 



~cr 



b fi 



=Bt^$ 



PP 



ZEC 



fibfi 

H-4 — 



nrz 



¥ 



!> 6 



o— p< g~ d- 



La même marche sans les altérations. 




^- 



?^ 



44 



*N- 



jUl =n 



^^ 



:©- 



44 



o=: eJ je 



^- 



331 



4-4 



fr o-pd-gj^ 



278 




La iiu'iiie mari'hi' sans les altérations. 



m 



ior 



+ 2 



W¥^ 



'zo- ^o 



G ;s 

4 



-&—TJ 



50= 



+2 



_C 



o 






2D" 



xs: 



+2 



?0-;h? 



■fi fi 
4 



EXERCICES SLR DIVERSES MARCHES D HARMONIE MODULANTES 

nveei I accord de septième diminueeet ses renversements, 

dont divers intervalles sont altères. 

Ces exercices consistent a écrire les diverses marches suivantes a quatre. parties vocales. 
A cote de chaque marche on écrira la ni^me marche sans les altérations 






MARCHES MODULANTES. 

_ l>fi & j>G Jf- G 

i> 4 r, zb >+ r. ht 4 



ss^i^g 



4 



;fi 

:4 



^ : W^ 



Q 



O^ 



SO- 



JCE 



-O 






f. +r, .t, +6 f s 

4 ! -B"- — 4 5 •*" <>4 



gg^^ r^g^^ ylgï^p ^ 



• 6_ fi +'6 '-'fi ffi '6 

^- -t S -s- 4 r, -=r :4 r. 



G '.'. 

+4— 



t. '..<, 
+4 



5^ 



JLt 



-i-g-j— . S *, j> 



fi >6 
4 



:> fi 



"EFT 



f te-J- c© 1 



^ljlo 



fi l>fi fi i'fi fi:>>6 

•4 +4 +4 

r, r. s \, i, 6 b >, 6 



te* 



S^ 



:7er::z2 



^E^^g ^l 



i* 



+4 -4 t(, +4 >4 fi - u 4 '4 R 

+2 ' 4 + ' G 4 +2 S fi 4 

£^rj£5L^-i t . rrrrr," — ire 



-rcrrizz 



ÏO- 



.^_a_Lrrr±ùu_s. ttpS: 



fi-r— fi .j, B 

1-4 '+ - i: > +4 -'4 f , +4>4 fi 

+2 G 4+2 — fi 4. +2__ :>fi 4 

^ ° I |°.&L_iIm> MfJTTT 1 ? ^ 



H9- 



^O- 



^ 



«J» 1 .'" Leçon. 



PARTIMLNTO POUR L EMPLOI DE L ALTERATION DE DIVEPS INTERVALLES 
DANS L ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS. 



BASSE l'i:\\K 



»1^^^^ 



cr 



?=P=1 | 



JDj 



1' 



**T 1 


S^- 


:±Ë=r: 


a. 

- Q 1 | o'. 


! 1 r 


X.T- 


=3 — 








.... 


- '->-< »r- 


Lri±±d 


— à 1 




ZJ * J & : £ : - 


- 


'"^TgQl 


"«- -« 


;« 


l 4k>~- 


""•" 



— *— 



:tz£ 






'-&-&- 



rtrr 



'^.-jrzfc 



-o- 



O' 



IË1 



2/W 

EXERCICES SLR L 9 ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans 1 accord de septième diminuée et ses renversements, 
50'"" Leçon employée sons les (.hantsdonnes. 

Ces HM'irii'i's consistent a trouver la basse et .1 harmonie des notes données 
ei-dessous a la première partie, et a les écrire ensuite sur quatre portées pour 
les voix. On fera ce travail en regardant la basse et 1 harmonie des exercices pré- 
cédents fjiu y correspondent. 

ACCORD DE SEPTIEME DIMINUEE ET SES RENVERSEMENTS 

avee 1 altération de divers intervalles. 



Alt /'ration 



Altt'ratiun 



O „Q 



Ji-taTiEHCE par !*■ i gH 3 de la isisse par le igr— 1~ t: 

d.-iAi^u.ij.-MM.ii.iaiit.tF-^-' j, " ,r ». ' Td.-ini.t...ij,-Nr,.iHUtHg"-7-- t :" " rt? ^, 

|_ Acc-.de septième dim: |p Vr-.de ({uintedim-.elMilesensdi!' 

d.UOT?"p« »• ^^^B gj ^^ SI de la^UAK-rïpv 1- ^^t ^t^f^lr^} 1 
drmUnii df si'-i-ndant.- E, , ', , » ' " 1 I ' . —" deinUon descendant. P- . , . — 

H \i<~: de mien avre lieree nun: \f*, 1er: de spctind 



le Hn^menlee. 



MODULATION. 



Modulations 



Me.d-.de L;i maj:enFa#min: M»d:de La inaj'.en Si min: >l.<t:il.- La nu< j:en 11 Smi'n: 



trois tons voisins jê jgj g v *~- r^HR 



ffi 



xr 



^ 



» 



-o^ 



xr 



^o^ 



S 



M<id:il" Ré min: en La mm: 



5Jod:de Ro min. en .Sol min: 



Modulations 

aux di'.in tons voisins 

deBE mt\: 



Modulation — pî 
aux tons éloignés. tM~ p 







For m: d e Cade nre paiT: 



CADENCE. 

Funn: nfl ( ! Ht le lice h Ih iluin: 



**- 






Ffirmtde CanVnfe interroini) 




Formide Canetioe rompue. 



y ^CT^gËp 

M 



cr 



£>*: 



Fnrm: de Cadenre évitée, | Fornv.de Cadenre plagale. 

±lM a i \J _ _ 1 



3# 




MARCHE 




PARTIMENTO. 

Il faut trouvée a employer, sous le chant donne <{ui est ci-dessous, 1 altéra- 
tion de divers intervalles dans 1 accord de septième diminuée <•{ ses renverse 
tnents,une formule de cadence à la dominante H une formule décadence par _ 
faite. On le disposera ensuite avec sa liasse et son harmonie sur quatre portées 
pour les voix. 



F., S. 



Kh: 



CHWI' IM.WK. 



¥ 



g^ y^^ j^p fefe^ ^T' 



Ê 



280 , 

\LTERATHK\ DE DIVERS INTERVALLES 

dans (accord de septième mineure, 

1 accord de septième mineure et quinte diminuée. 

et les renversements de ces accords. 



31 Lrron. 

ACCORD 
DE SEPTIEKE MINEURE 



ACCORD 
DE QUINTE ET SIXTE 



Le inT'iiu- accord 

sans I alti'iMti'in. 




O 



=B 



-ir- 



i££ 



ff 



-o- 



ÏT 



- « Cï — _t» — 



o- 



Aà~ 



Le iiiriiit- ai<-(ii <] 
sans l'altérât ion. 




m 



XE 



6 8e 



-o- 



331 



33= 



-O- 



33= 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE 



ACCORD DE SECONDE 



m 



Bî 



^ 



-O 



O" 



4 lî 



-O 



33: 



-&- 



:cr 



Le même accord 
sans l'altération. 



3B 

o 



3X=T 



33- 



-©- 



*0= 



Le memewciVra 

sans l'altération. 




ACCORD DE SEPTIEME MINEURE 
ET QUINTE DIMINUEE. 

Le même accord 
sans t altération. 



6 



ï 



" Q=r — CI" -- ÏÔT 



3* 



33_ 



*Q 



m 



33: 



a" 

Ko- 



fi 



o 



SEm 






€3= 



33" 



ACCORD 
DE QUINTE ET SIXTE 



Le même accord 
sans l altération. 



-o- 



w- 



zn: 



a? 



^ 



O 



Er33: 



33~= 
O- 



33 






33- 



=8 



33: 



ACCORD 
DETIERCE ET QUARTE AUGMENTEE. 

Le mf-me accord 
sans l'altération. 



I 



ge 



6 Mi 



;I8= = 



3> 



C3 
=1=33= 



CL 
O 



ô" 



33^ 



2 



P 



a 



I: 



-O- 



-©- 



ACCORD 
DE SECONDE 






I •• m.' m. I 

sans I altération. 



4 =4 



-**- 



-t!3_ 



-t*- 



^ 



33TH 



-O- 



£C3=U 



281 
EXERCICES SIR L'ALTERATION l>F DIVERS INTERVALLES 

dans I accord de septième mineure et ses renversements,, 

I accord de septième mineure el quinte diminuée el ses renversements 

et sur la disposition vocaledeces aceords. 

Ces exercices consistent ;» disposer sur quatre portées pour les voix, dans ni _ 
vnrses positions, les accords avec altérations. A cote r|p chaque exercice on ecrL 
ra Ih même exercice sans 1 altération. 



ACCOBD DE SEPTIEME MINEUBE. 



S '■* 


3 






6 »5 
84 £«=>- 




7 

J 




fi 

04 


5 


.< 






fi 
4 


l> 


j? 

i> 




>fi 
4 


4V £» 




*4+Vi 


h :: 


-#o 11 


g 


?-*: 


s>J 


?o 


— O^— 










Cl 


—r.- tri 




— ô—| 






-.*• 




-* H 


:~ 










« 


-ZQ 




l> 




-&-#£* 







ACCOBD DE QUINTE ET SIXTE. 





» 


6 «fi 

>r> 


4 




fi ;fi 


l»6 
4 


« 


6 #6 


fi 
4 


r 


r, *n 


fi 

4 


iY ' 




i» 










O 


tt r» 








r 


i/u 








l> r» 








» *J 








J 






7C1 




O 









1 — Q— ^ 


o 


Q 



l>5 



S^ 



>fi 



ACCOBD DE TIEBCE ET QUABTE. 



ii 



■>4 :4 



7G- 



-**— iEE 



^rQ- 



= 4 X4 "<> 

3 Ç 



O- 



mc 



S 



s 



«G 
fi4 



^B>- 



^CC 



ACCOBDBE SECONDE. 



fi 

4 

2 #; 



Hfi 

«4 



*2 - 4 



fi 

^4 &fi 

'j ta 4 



^ 



^e= 



jct 



;cr 



>o— !>o 



ACCOBD DE SEPTIEME MINEUBE ET QUINTE DIMINUEE 



^a 



<j 



-O- 



-e>- 



O. 



IlH 



:o: 



fi 
in 



S fi 



fi<> 



^m 






tli 



ACCOBD DE QUINTE ET SIXTE. 

tfi tr, [>r. 




ACCOBD DE TIEBCE ET QUABTE AUGMENTEE. 



fi fi fi fi fi fi 

*= * ''5 *= fi- 



fi fit, 
n « 

5 :, fi 



fi ifi 

»4 






te= 



Jzu LLil 



o- 



xr 



3C3 



:o 



:HT 



zza: 



I 



ACCOBD DE SECONDE. 



EMPLOI DE DIVERSES ALTERATIONS 

dans U's cadences avec 1 accord de septième mineure. 
I accord deseptieme mineure et quinte diminuée, 
SJTLecon. e * ' es renversements de eês accords. 

( <• sont ;i peu près les mêmes modèles de caflencesprésentésdans le chapitre spe, 
cial fins cadences av»>e*I'accor<l de ' septième mineure, e1 l'accord de septième 

iiniii'iii ■♦• et quinte diminuée. 

EXEMPLES DE DIVERSES CADENCES DANS LE MODE MAJEUR ET LE MODE MINEUR 

avec l'emploi dé différentes altérations. 

MOUE MAJEUR. 

Formule de Ch* parf: Formule deCad: à la dom: FormulcdeCadenceinterrontpùe. 




mmm^% 



6 fi 67 

4- r > 4 + 



mm 




F rmiilpde Cad: rompue 



ForinulcdeCad: eiiire. 




MODE MIXEUR. 

roiiiuilçde ( ad: pu T: 



Formule de Cad: a 1* dom: 



Formule de Cad: interrompue. 




EXERCICE» SUR L EMPLOI DE DIVERSES ALTERATION S 

dans lescadences avec I accord de septième mineure, 
I accord de septième mineure el quinte diminuée, 
et les renversements de ees aeeords. 

Ces exercices consistent à faire les différentes cadences des tons indiques ci-des_j 
sous., en prenanl seulement pour modèles les basses et les chiffres des exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 

Fonn:deCad:pnrf: Fi)rm:deCad:à ladom: F<inn:deCad:interr: I i m:di < ad:n iiiuue Fonn:deCad:crilée 



ISé iuh|: 



Mi ■ ma 



eu La uia i 



lîf .'mai: 



en Si mai: 



fe^^ J^^ 



STTt 



il: s- 

- 



F im:ilf( ;il: p.'if: F"riiA de Cadra ladom: Form:deCad:interr: Fnrm:de Cad: rompue FnrimdeCadierttc 
in l I min: <mi Si min: <>n Sol min: en Fa # min: en Ré min: 



w 



m 



ÏW 



m 



m 



2rt3 

DIVERSES MARCHES D HARMOME ilODLXAXTES 

avec raccord de septième mineure, 
l'accord de septième mineure et qiiiiitediminuéV.et leurs renversement- 
dont divers intervalles sont altères 
53T Leeon 

MARCHES MODULANTES 




La même marche sans les alté rations. 
I Q ^_«-»_ T D ~ O 



sa 



HD r-O 



ja 



>o^ 



JO_ 



jcï: 



r 



^ 



o 



o 



o 



E 



:*£: 



t0 - 



K> 



o- 



^tsr 



io! 



_ct 



Et 



P<f 



o 



-o 



-©- 



:£=£ 



£T 



4 S 
33ZZ 



Sor: "Tcrriaci 



3E 



■>6 

4- 



5 



O 



— 7?" 

-O 



-© ^?€> 



O- 



^1 
^O 1 



HE 
i»R - 

4. - 



rcr 



284 



f 



ï : 



33_ 



I 



<Z 



Q. 



O 



-orto: 



O O o -JO .-o 



>-«=► 



£®-__5«L.- 



>o- 



i^ 






I 



W 



xt 



33 



S<x 



331 



J20. 



4CL 



*o- 



2o_ 



5Ë 



STÎ7 



33 — P3 3 



^V 



4 n + 



ÈE 



toi 



o 



31. 



-H, 



e l» 



5 4 F* 



6 l> 



:c 



33^ 



-o- 



a=ê: 



31 



Y 



!.<• iiihps uiari'hi' sans lis altérations t 



E 



2E 



O , O _^_f»_^-i?0 



*^o- 



33: 



33 



£ 



[>»■ >3 



^-O- 



■? h 5 - 



I 



!>o Hèo 



ko. 



-o 



ii 



«aï 



33: 



33- 



£*►_ 



J&L 



33- 



33: 



Éo 



o 



33- 



33 ~ 



a 



^r 



-o- 



33- 



6 5 



#22 



33 



33T 



fi \> 



1.4 



33: 



S 



33- 



r 



331 



cl 


o 












r o 


r- 


fit" 


r? - ] 


i — 


© — 




o 


Cl 


t 


«Tfr 






r; 




PWv31 


ieH*- 


1 1 


+^ 

















& 






f 


!y - 


5 


H 


■a 






1 






























| 






F 


O 


tte>- ■ 


p 


O 


H+ 


— o 


<(< — 


»— 


— o 


t>o 










fë=ï 


u 




T= 










-* 










i U 




& v 




P— ^ 






-i — i 
























"1 — 




id "°" 


o 




o 


o 


^o 








1 




1 


r 














c» 




:'vi 


7f 1 




=rr» 


b r 


u 
























In » 




















































r 

<3- 


6 

4 


g 


fi 

4 « 

fl — «— 


5 


l,cT 


f; — 


Sfi 
4 r, 

— (d .^— 


L» 


-jfO— 


fi 

t'4 : — 

4K3 


4 r, 


l» 


p-lf 










'-■O - 








p — i 


> 










^ 


K — - 


H . j 






























^4- 


i-^o- 



La mriiie nuiirhi' ^aiis les altérations, 



O 



V 



33- 



O-Î0H2 33 



= Ï 



22=5 



33~ 



I» 



33: 



:ta. 



o 



m 



m\ 



<3 



o i n i ^q -j-ff /rt5 J 



I33_ 



~33- 



33 



Ql 



33___V 



><3 



a: 



1 



!><3- 



k> 



ka=.z^zi 



o- 



iixz 



«fi 

4 # 



-»- 



3ë£ 



^ 



^Q- 



J;o 



ttfi 
4 r, 



l»r, 



o 



> ~T^o 



6 

4 

-PL 



V 



3i: 






285 



La Me nie marche sans les altérations 



*L Q 



g 



iî 



G 



m 



*&=s 




Q_ 



-fi 

ô g 
Q 



<X- 



-O^ 



xi 



6 



>o- 



-fr- — 

3 g 
O — 



XX 






Ê 



>o 



Xï^ 




La même marche sans les altérât tons.. 



SX 



■pr 



^ 



x> 



s 



Y 



_• 



-©- 



XX 



ftz 



-o- 



^ 



g « 



3" 



-o 



xi 



-o 



-e^ 



o 



xs 



T^O 



ir 



^o- 



xx 



^ 
* 



m 



XX 



I 



Z2- 



» b 



n 



o 



i>x> 



u 




x> 



e^o^ 



3* 



ifE 



S 



XX 



*6^ 



F 



XE 



(, #6 
4 — 



o- 



w 



F* 



g « 
— ©■ 



xr 



xr 



xr 



o 



a: 



na 



ff 



<x- 



4 — 



SX 



g 



i^€> 



- 



S 



» * 

71 



f 



XV 



(j^X> 



S 



a 



> 



522: 



g ■« 



o 



XI 



z^:=xi 



xr 



^ 



« li 



Ê 



XX 



XX 



La même marche sans les alteralions. 



xy 



Bê 



tfï: 



ÈÈ 



^~ 



XX 



XX 



x> 



w=^ 



n 



-o- 



as 



g # 



r 



£ 



XX 



XX 



XX 



TT 



3X 



XX 



XX 



-O^ 



>X» 



^ 



XX 



f 



az 



g l; 



^ 



-o- 



X=x 



XX 




;■! 



m 



o 



6 — 

4g 4 



£xV 



6 g 



(||Z 



Ê 



#gp P- | |> iafra 



ex 



a 



o 



Xi 



Xï 



XX 



iXX 



i>6 

t— 

xi — 



Se 



-1 — \~ 



.0. 



G 



XX 



6 d 



x> 



o 



ï<5 



XJ 



La même marche sans les altérations. 




2HH 

EXERCICES SIR DIVERSES MARCHES D'HARMONIE MODULAMES 

avec l'accord de septième mineure. 
I accord de septième mineure et quinte diminuée, et leurs renversements 
<l<mt divers intervalles sont altérés. 

(es t'xt'rcici-.-, cni.sisli'iil a écrire Ihs diverses marches suivantes a quatre parties 
vocale \ cote de chaque marche on écrira la même marche sans Ihs altérations. 



Marches modulantes 



i#b :. — 4-4 3 




ht(, fi— n- fitfibfi— s-, ^f,tfi:»i — r>- 
5 — + — + ! ) »"i — 4 — 4; i> •>:"> — -4 — *• ~> 



r . 5 — 4— 4'Ç. 1; ^r>— 4— 4ft t 1)3 — 4 — 4 3 



I,— 1)6— l>fi — 

45+ , 4:4 1)4,4 

r ^V— fi 5 » k i>— fi 1> 6 [> b — fi 1> f. 




fi— .6— f> — 

4— '#.6 k4-?(, :4— 6 

r > jj; i j 4p r. r.^t-j 4:> t; q r , jjiisy 4 r . 



mf\mmmm 



p g^Sf 




f, fi — , 6 I 

4 — «fi t4 — Sf> i>4 — ( i 

i i:'J 4 5 5 5 ^S'j 4 5 c b r i;ii^2 4 r > |> 




fi 


-fc- 


i — i 1 

1 Ç> 


r 




■ST 

J la 

O 1 


1; \ k 

-Vl — 1 


fi 


-fi"— 

- - 

O 1 




5 (, 

— H»- 


3 C 




>> 


^^ 




_C2 


b$?J 




1 1 


-«-f-r-o-l 


V l 




-CM — 1 

— H 


-n-P— 






^J 




54"! Leçon. 

PARTIMEIMTO POUB L'EMPLOI DE L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES, 

DANS L'ACCORD DE SEPTIEME MINEURE, L'ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE EIKINUEE. 

ET LES RENVERSEMENTS DE CES ACCORDS 



• «- Y-4- ! W 

BASSE \n)\\y.v.rT^t ~,\U\ 



^32 



n 



o 



^k -&■ 



5 e ë. 



solo 



-o- 



TTcr 



o 



o 



'+<? 











287 
EXERCICES SIR L'ALTERATION DE DIVERS INTERVALLES 

dans raccord do septième mineure, 

1 accord de septième mineure et quinte diminuée,, 

et les renversements de ces accords employée sous les Chants donnes 

55 roe Leçon. 

Ces exercices consistent à trouver la basse el l'iiarmonie des notes données ci -tin, 
sous a la première partie, et a les écrire ensuite sur quatre portées pour les voix.On f< 
|a ce travail en regardant la basse et rharmonié -des exercices précédents qui y çorres 
pondent. 

1 ACCORD- D2 SEPTIEME MINEUBE 

ET SES RENVERSEMENTS 



Alte ration 

df l,i LASSE 

Bai" If demi-ton 33 

ascendant. 1g 

Altérât [un 
delà uïïAUTE 



e<> 



g pr | | |)^ 



^> 



Ace: «le seul unie mi 



\ Itération 

de la SIXTE 

par h; demi-ton 
ascendant.:, 

\ Itération 



tftet-© 



OiOr 




A<<-: <lt- qiljtile et silte., 



e la «haute ZZ^ ôf^ ^TC^Ô ff ^ ^! de la seconde i ^iqj i I |"~[ - 

,-le demi-ton g "| §g | \\ | fEE| par le demi-ton Jri°|f ^H F I I I 
ascendant, p Ac-r-dc tierce el quarte. ascendant. p| I I \, ë.-d ' secondé 



«&& 



£3 



ACCORD DE SEPTIEME MINEURE ET QUINTE DIMINUEE, 
ET SES RENVERSEMENTS. 



Altération 
delaTIEHOE o 

parie demi-ton 
ascendant. 

Altération 

de la SIXTE 



ff 



Pt 



& 



O 



m 



Or 



P* 



Or 



de septième îniivel quinte di 



pa. le demi-ton [M |° -|tH[ |c J tfoF jg g jgj P al ''' dei.n-ton g 
ascendant. p 'Acc : de tierce et quarte augmentée, ascendant. ]p 



Altération ^ 

de la BASSE t.» 

par le demi-ton 

ascendant. 

Altération 
de la QUAIiTE 



ty 



ÔF 



,r TT II I , IJL zfc 

»- Ac-c. de quinle et sixte 



^O 



O 



o 



o 




Acc-de seconde. 



CADENCE. 

MOUE UA.OUl. «**«..» u~. 

i . For mule de ( .adem e parfaite. Foriii: de Cadra la (loin. 

i-tU> 



^v^yTT 



f 



-o- 



^3- 



O 



JCE 



I Kcirncde ( ...I mien 



-0--0 



P MOUE M1NEUH 




SES 



** 



Fur,,, ..le Cad: 



Forai: de Cad; évitée 



gg 



Et 



-O 



n 



? 



o: 



fc° 



f 2 ^ 



o: 



Forimde t.,.l p.,,|. Fomi.de Cad* la"doiu 



^^a 



=Sffl 



- ^-Ojo-r^o i 



Kuriicde Cad inl< 



f ttt t> 



** 



P^ 



O 



g? 



nr 



S 



fa^ 



Fonn.de Càd.ro.n, 



a 



^ 



O 



■irm de ( ad.-et it.èe. 



&£ 



% 



è^ 



MARCHE 



^J» I " |C 




PARTIMENTO. 

Il faut trouver a employer, sous le chant donne' qui est ci -dessous, l'altération de <l : _ 
vers intervalles dans l'accord de septième mineure, l'accord de septième mineure el 
quinte diminuée, et les renversements de ces accords, une formule de eadenoe évitée "I 
trois formules de cadences parfaites .On le disposera ensuite avec sa liasse et son liau 
monie sur quatre portées pour les voix. 

Iï'!|> Sib VI , b .V.HMiei? 



CHWI' DONNE. 



^ëteteaj 




liMjs liia.l : 



|Ή 



28S 



DR L'ALTERATION DOUBLE ET TRIPLE 

36" Leçon. 

On jii-iit .ill.i>'i siimiltanemeiil dans les accords deux et même trois noies. 



/ \ 



A Itérât in n H><n il •■ 

du l.t Imnsc ,-i ,j,- L tierce 



Altération triple 
de la basse, de la uuarte et de la sixle. 




X3 



■&- i 



*■> v *œ=- 



^H= 







Altérations doubles et triples dans divers accords. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR. 



ACCORD DE SIXTE 



Le même accord 
sans les altérations. 



5 *5" 
3 b 



îfeï 



35 



6 



33- 



33: 



a 



331 



^ 



33 



--©- 



I.e même accord 
«ans les altérations . 



Wf. 



% 



^©^ 



g g ttff= 



S 



-fr- 



s 



3X 



331 



S 



^ 



ACCORD DE SIXTE. 



ACCORD DE QUARTE ET SJXTE. 



le mèmeaccord 
sans les altérations. 



Le mèmeaccord 

sans les altérât ions. 




± ft «"- 


\^\ 


» 


F4t=| 


ivh 








Y 








6 8 6 

4- — 


— — o — ■ 


G 

4 


#6 
— O 


4); — r^ ftp — 








-^ 1 1 








1 1 









ACCORD DE QUINTE ET SIXTE 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 



Le nieiucuccord 
•-ans !<•:■> altérations. 



^p 



m 



33 



fi ftfi 






33: 



333: 

-eP 



-o- 



S 



i, 
4 

331 



le mèmeaccord 

sans les altérations. 



m 



33: 



-t> 



-o 



9Ë 



33T 






(, fcfi 
4 ?:4 



-6>-S^»= 



33: 



t. 

4 
33: 



33: 



=s==s 



33: 



3X 



^ 




289 
EXERCICE» SI R L'ALTERATION DOl'RLE ET TRIPLE 

dans divers accords, et sur la disposition vocale de ces accords. 

Os exercices consister)! a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions, les accords avec altérations donhles et triples. A cote de chaque, exer. 
cire on écrira le même exercice sans les altérations. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR. 



5 a 5 

3 b 



fi 

r 



5ft! 



9Î 



b ^ 



^4-U4^4 



HCE 



-Ï&- 



8 i 



-o- 



-&- 



585 
3 I» 



ltï: 



TT 



"©- 



ACCORD DE SIXTE 



<; — f. — 

t % * 3 8 



I tf £• 5 8 -ft- r, g >- b k 

> >j f ^i| t ^4 a , | J : J| to l irT 



bfi — ■><• — >(, — 

b i se t> c ^r- j t >■ 



H 



'T' TP" 



^>- 



•> o i o- 



ACCORD DE SIXTE. 



bfi b, 6 



^S 



bfi bfi 
!» — 
a i zz a 



bfi b,6 

1». " 



-©- 



6 #6 



fi S fi 



f4U|Uj I l^t^f 



« 8 fi s 



? ep z^: 



Ê£ 



Π



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE. 

8 b. #6 8 6 $6 8<> !l'6 b6 bfi 6 b6 h 6 fi 6 $ fi 

4 — 8 8 4 — 86 4 — *fi !»4 — b b4 — b 4 — r, 



y^kt^S 



K2=rc 



S=3g 



2n 



-& 



-f^- 



zzer 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE 



<>8fi ,6 8 6 b(, bfi 

K— .6 i>:>— , fi b5 -r . 6 

.", ? '>4 b. r > 3 b t»4 b5 3 i» t>4 



âs 



!^aH^rr n ij^f^ 



^ 8 fi *'''8'6 8fi 16 

5 — fi 85 — 8<> *■-, — ffi 

3 b 4 8 8 1, 84 8 C b s4 



SO 



^g? 



aaj 



o 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 

fi 8<- 6 *6 fi 86 't- te kU bfi 66 

r4;4 8fi 4 S4 8fi 4 84 8fi 4 84 6 4346 , b4 iU b6 

8 3' — 4 8 3 — 4 8 3 — 4 5 3—4 | 5 (, — b4 b b — >4 



<>■ 



S 



77773 1 



§1S§ 



ËÈ 



31 



O 



setS: 



u 



o 



-o- 



«-* 



fc=; 



EH 



290 

DES ACCORDS 

dans lesquels l'altérai ion de la sixte augmentée est employée. 

Iî7"" Leçon. 

Les accords dans lesquels est employée l'a lierai ion produisant une sixte augroen. 
d-e 4 présentent quelquefois entr'eux des équivoques; il est donc utile d'en faire un* 
récapitulation. 



ACCOBD DE SIXTE. 



ACCORD DE SIXTE. 



l.f tnellie accord 
*ans I altérai mu . 




±*3Ï 



6 «6 



^O- 



S 



-&o- 



-o 



l.f DH'iiif accord 

sans l'alli-ratlon. 




2=5 



> J>^ L-?=3Ck 



■^ f 



:az 



^ 



:m 



zr 



ACCORD 



ACCORD 



DE QUARTE AUGMENTEE ET SITTE. 
le même aiMMird 
sans l'ai If i at ion 



DE SIXTE SENSIBLE. 

le même accord 
sans I altérât nui . 




( 



i 



ACCORD DE TRITON. 

Le nièuie accord 
sans l'altération. 



? 



« 



fi a fi 
+ 4 — 



i¥ "ô~ 



S 



en 



xn 



& 



+*+ 



-©- 



xn 



^= 



m 



i 




ACCORD 

DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE. 

I.c nitïne accord 
>ans I altération. 



O 



fi 86 

+ 4 — 



3Ë 



o~ 



IC 



JOZ 



~W 



+ 4 



3= 



xn 



ACCORD 
DE QUINTE ET SIXTE. 

Le même accord 
sans l'alte ration. 



as 

^i — _ — . 



M 



fi 9 t, 



a 



4 

~ï T~ 

XJT 



^ 



xn 



^rSI 



i 



ACCORD 

DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE. 

Le nifiiif accord 
sans l'ait fiatioli 



S 



+ 6 



3Ë 



^ 



3£ 



•=XT 



S 



+ 6 



5E 



IC 



ACCORD 
DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE. 

Le même accord 
sans latte rai ion. 



i 



+ 6 



' 6 ]?o. 



S 



o 



SE 



^«D 






-o- 



Ç 



TET 



ACCORD 

DE TIERCE ET QUARTE AUGMENTEE. 

l.e nietiif accord 
sans l'altération. 




2M 



ACCORD DE SIXTE. 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 



Le même accord 
sans lés altérât ions. 



Le même accord 
sans les altérations. 




EXERCICES SIR LES ACCORDS 

dans lesquels est employée 1 altération produisant une sixte augmentée 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour les voix, dans diverses 
positions, les accords avec altérations. A cote' de chaque exercice on écrira le, me_ 
me exercice sans les altérations. 



ACCORD DE SIXTE. 

(.3 fi 8 



#6.1 G 

8 



fi 

b, — 



3Ë 



HE 



^cc 



P^ 



ACCORD DE SIXTE. 

r, g <>• — 



?o 



a l/g 



ACCORD 
DE QUARTE AUGMENTEE ET SIXTE. 

6*6 „6*6 

4— r, * 4 — 8 



ACCORD 
DE SIXTE SENSIBLE. 



+ 6 !»•! 



+6 ; — 



ttg ag i ^q 



ï 



S 



3X 



-O- 



bo bl> < g 



SE 



ACCORD DE TRITON. 

bfi Ij6 . 68 b 
+4 — i>6 +4 — 
b,*2 — b 2 6 



i 



ACCORD 
DE QUINTE ET SIXTE SENSIBLE. 



4-6 



L 6 



a 



+ fi — 8fi 

— 4 



■£ 



? 



^o 



g^ 



=*P= 



a 



-©- 



ACCORD ACCORD 

DE TRITON AVEC TIERCE MAJEURE. DE QUINTE DIMINUEE ET SIXTE SENSIBLE. 

8 8 6 N:*6 



+ 4 — 



+ 4- 



+ fi ffi +6 6 

fi 8 fi X 4 M — 4 



M 



^_JJ lJ 



- #p tjp 



33 



-O- 



ACCORD 
DE QUINTE ET SIXTE. 

6*6 bfi î^ #6 
l>5— 4 8 ; g* 

Q go 



ACCORD 

DE TIERCE ET QUARTE AUGMENTEE. 

t>fih6 gftç'fi 

■ 4— g4— 

b r . 3—5 8 8— :*: 



^*>~ 



h 



a 



^>- 



^ 



V© i»e^ 



ia: 



ir 



^ 



ACCORD DE SIXTE. 



î 



*fi X fi 

* — 



■$a: 



!>6 h 6 

[, J (,r ( 



S 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE 

u fi.8. «> 7(, : fi 

#4.5.4 *<> 4 fl 4 « 

* #— 84 ,5 {, _ >4 



3p 



3s- 



1 



M 



Xcn 



292 

DES ALTERATIONS EQUIVOQUES 

7»H" Lçeon. 

Il arrive quelquefois qu'en altérant une ou plusieurs nofr>s d'un accord, l'altération 
donne a cet act'ond ainsi modifie laspect dun accord non altère. Il est important 
dVn Lien faire in distinction. 



t'A: 



Altération de la tieri-e 

de I accord parlai! majeur 

qui l> fait ressembler 
a un an nrd parfait uiiiieur. 



9 o 






8 


\f p- ^9 

f) 

3 i 


o 

r. 


iV 


Cl 


r 




y c% 









A lierai i> in île la basse' el de la sixte 

rie l'accord <le quinte et sixte 

qui li l.ul ressembler 

a un accord (le quinte diminuée el Mlle sensible 

à 



& 



I 

S6 



g ? V 






r 

4 



€>- 



zm 



Altérations de quelques accords, 
qui donnent lieu a des équivoques. 



m 



Altération de la tierce 
de laccord parlait majeur 

(|ni le l'ait ressembler 
a un accord parlai! mineur. 



O 



2 — for 



m 



n 



^ 



xr 



zen 



b 



l.e inenieei: 
sans l'ail: 



ir 



<v 



o 



XE 



4* 



x> 



31 



Allde la basse d'un arc-de sixle 

renvd un acr.pnrl: maj: 

<|iu le l'ail ressemblera un acc.de sixle 

ren>.d un ace: parf : min : 



l.e influe ei: 
sans l'ail: 




K 



ft 



xr 



XE 



x* 



=8 



xe 



x> 



o 



Allde la basse et de la liercedans un ace de sille 
renv; d un ace: pari', Iiiaj: 
• (m le làil ressembler a un acc:de sixle Le même ex: 
ieiiv:iliin acCide quinte dim: sans les ait: 



P 



X» 



3^ 



g=ê 



Vq 



-o- 



xT 



6 
-O- 



o 



-o- 



6 



-O- 



S 



'» 



Altération de la quinte 
de I accord parlait mineur 

(pu le l'ail ressemliler l.e uieine ex 

a un accord de quinte diminuée, sans I vil: 

-» i Q ^._Q- 



Allde l.i sixte d'un acc:de quarte et sixte 
rentidun are- pari: ma): 

qui le lait ressembler a un ace: de sixte 
renvidun ace; pari': ohm. 



Le même ex- 

sans I ait: 





Alt: de la tierce dun aoc.de sixle 

rem d un HCc:parf: min- 

qui le l'ait ressembler a un acc:de sixte 

reuvide quinte diminuée. 

~ lw Q 



2 



xe 



o- 



Le même ex : 
sans l'ait: 



XE 



Q. 



& 



fklt-.de la basse d un accsde quarte et sixte 

rein: il un kit: pari min: 

(|iu le lail ressembler 

a un accord Ho quarte augure! sixte. 

O 



Le même ex: 

sans l'ail: 




SEC 



^^^ 



~n~ 



6 

. 4- 

Altération île la sixte 
dans un air:de sept: de sensible sur_toh: 

qui le lail ressembler Le meuie ex: 

aunacrsde sept.diiiiinuee sur_ton: sans l'ait. 



i 



E 



Y 

+ 7 
t>6 



^ 



l>6 



* 



ir 




Ali de la liasse et de la septième 
de l'accord de septième majeur 
qui le lait ressembler 
a un accord de septième diminuée. 



Le même ex 
s.ms lésait: 



Altération de la basse 
de I accord de quinte et sixte 

qui le lait ressembler 
alacc:de quinte il un: et sixte. 



Le uu'ine ex: 

sans l'ait: 




ï^^ff: 



S 



TE 



a — 

6 — 
5 — 

WW 1 



33 



#=£-- = 



XE 



xr 



tT 



m 



4 
xc 



t. « 

Ml:di- la basse et de la silte 

de l'accord de quinte et sixte 

qui le lait ressembler 

a un acc.de quinte dim-.et sixte sens: 

O 



Le même ex: 
sans l«s ait: 




O 



fe 



Jgdr$ 



« te 

& te 



«^z: 



4 
XE 



Q 



XJ=lfi. 



ri 



# 



XE 



6 + 6 



!>9:i 



Altérât ni de la septième 
dans l'ai i: île septième de sensible 

qui le lait ressembler Le même ex 

a I accueil de septième diminuée sans lait; 



§ 



8- 



F 



EKF 



i 






t>7 



ZS: 



33: 



£BJ 



XJl 



-€»- 



7 -?" 

Jr 

Altération de la basse 
île I aii uni de sept unie majeure 
qm le l'ail ressembler 
un accord (le septième de sensible. 



I.e même ei: 
sans 1 ait; 



m 



# 



i 



3T 



~rr 



tO- 



ww 



-o- 






33; 



t£ 



;0- 



-^ 



^ 



xr 



7 7 

Altération de la tierce 
de I accord de septième inineure 

qui le lait ressembler Le même ex. 

aun accord de septième de dominante. sans lall: 




Q= 



o 



ï 



xt 



XE 



fW 



tl 



XE 



7 7 
+ 

Altération de la sixte 
de l'accord de tierce et quarte 

qui le lait ressembler 
a l'accord de sixte sensible. 



cnxr 



■&- 



xr 




xe 



Le même ex 
sans l'ail: 



~T^r 


i °M i 


o 


Ui 


r-O-i 


Q — i 


fpH 


41 


F^H 


O, 




^ 


r 


O 

fi fcfi 

4 — 


6 
4 5 




xr 

4 


4 5 


tv *-* 




il 






(i 


/• 












s 














^ / . (~ ' 











t -rn> 
3 

Ali de la quarte et de la sixte 
de I accord de tierce et quarte 

qui le l'ait ressembler Le même ex: 

i un acc.de triliui avec lierre min: sans les ait: 




g^jjj j t 



-«■ 



»6 

«4 



H 1 



x i — 1 



S T o i fc g 



4 +4 



Ê3fc 



29i 



EXERCICES Sl!R LES ALTERATIONS EQl ÏYOQTES, 

et sui' la disposition vocale des accords ou elles sont employées. 

< es i'x»'!ih .-s consistant a disposer sur quatre nnrteps pour les voix.,dans di\tM-ses 
positions^ les accords alt»'i**s qui donnent lieu a des équivoques. A cote de chaque e_ 
xen ii <* on eriii;» le même ext-icic» 1 sans les altérations. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR. 



ACCORD DE SIXTE. 



8",- 



^Hî^l^ï 




ACCORD DE SIXTE 

bfi 



ZZ i — r 



ZlJ<> 



WÉ=È 



in 

b 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE 

8 



Sfibfi 
4 — 



. 6 bfi 

b'4 — bs 



=£q^ 



ace 



eu 



ACCORD PARFAIT MINEUR. 

r > = r - 5 b r> 



#3 :.:> 
3— 



6 

tto— 



ï 



^: -i o — - i — :»o= 



:$ô= -^m 



ACCORD DE SIXTE. 

k— 

î T « Ut- 






^tcc 



bfi 
b 



ACCORD DE QUARTE ET SIXTE 



»J 



- ^ o txg - | .» 4- 



t> — 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE. 

»7h7 71,7* 

%— X— 

8 — 8 ' — b-i 



?o 



TSL 



~&- 



si 



ACCORD DE SEPTIEME DE SENSIBLE 
SUR TONIQUE. 



ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE. 




ACCORD DE SEPTIEME MAJEURE. 



7t>7 

t>6 t>:, — 

b .-> — 




ACCORD DE SEPTIEME KIPEURE. 

jtf, ?-— ;'• t> 7— fi 

; -, 5 84 -8 bfi. I> c b4 5 



Pp^ 1 ^^^ 1 !^^^^ 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE 

«6 

i. - _ 

» s — 



8 fi i><i h — 6 

4 s b >:, — b4 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 

(.5 fi b6b,6 

jJ4 — S t> , t>+ — fi 

«r. r, — 4 8 b |>— b4>r. 



tTôTpjrpq ^4i#U olh»U ^ 



ACCORD DE QUINTE ET SIXTE 

fi m 



ACCORD DE TIERCE ET QUARTE. 



tfi 

4 a 



bfi T. 



fi 8 fi 
fi, 48+ 8(> 

I,— Hl»5 8 r . "> _ 4 8 

k> 



.«bu 



>4b4 '■" 

1 'li 



_ :»4W 



&t, ¥ ;i« mtrrTrn i 



DES ALTERATIONS ET DES RETARDS Slltl LTAJVES 

5»"." Leçon. 

On peut aussi pratiquer l'altération dans les accords avec retards. J'our que 
l'effet de ce double artifice soit plus doux, il ne faut faire entendre la note alteie'e 
qu'après le retard .Quant a la résolution du retard et de l'altérât ion,on p^ut l'opérer 
simultanément ou successivement. 

Retard de la tierce 
et altération de ta «|ii i nt <■ 

m 



Fêtard de ta basse doublée 
et altération de la quinte. 



AV. 




Altérations et retards simultanés dans divers accords. 



ACCORD PAEFAIT MAJEUR. 

I.e même accord 
sans retard ni ait: 



o= 



^S¥ 



^ 



m 



=» 



m 



ACCOKD DF SIXTE. 

Le munie accord 
sans retard ni ait: 



ACCORD PARFAIT MAJEUR. 

Le même accord 
sans retard ni ait: 





ACCORD DE SIXTE. 

Le même accord 
sans retard ni ait 




* 



■0= 



te= 



34= 



ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE. 

Le même accord 



sans retard ni ait-. 



ACCORD DE TRITON. 

Le même accord 



sans retard ni ait: 




EXERCICES SI R LES ALTERATIONS 

et les retards simultanés dans divers accords, 
et sur la disposition vocale de ces accords. 

Ces exercices consistent a disposer sur quatre portées pour Ihs voix,dans diverses 
positionnées accords avec altérations et retards simultanés- A coté de chaque exercice 

' •• I A • 11.'.. .1 ■ 



on écrira le même exercice sans les altérations ni les retards. 

ACCORD PARFAIT MAJEUR. 



ACCORD PARFAIT MAJEUR 

6 :.jt r . 6 » *| 



ACCORD DE SIXTE 

7—t>fi , . 7— fi 

faite* 



ACCORD DE SIXTE. ACCORDdeSEPTIEMEdeBOMINANTE. ACCORD DE TRITON 

7 ? =6— ; fi-.fi- - 




2% 



EMPLOI DES ALTERATIONS DOl BLES ET TRIPLES 

des altérations éqtiivoques,et des altérations 
et retards simultanés, dan s diverses cadences 



40" Leçon 

lH'l'i: WAJKI II 

Formule de Cadriue parfaite. 



t. M M/7 rS. 



Formule il»> < iadein-e .1 l.i dominante. 

I 




i£%==r 



Formule «le Cadenrelevitee 



s 



?■ 



un 



p 



=*t 



1 

6 g 6 

A4 



? 



^ 



H 7 
4 + 
O 



MnllE MIMI'II. 

Formule de f anViue parfaite 



Formule de Cwl-à la il.. m- 



H»- -or 

+ 



^ 



^-z -A-A- 



•tr 



f 1 , 



5tZ2= 



^ 



■er 



M 



6 7 
4 + 



ir 






JCC 



il ZZP 



-*»- 



— »- 



^3^ 



fT 



-o- 



S 



H 



Formule '1p Cadence ihterrom 



3 t 



Formule de < a gence rompue. Forimde ( ail e>itee 




EXERCICES SIR L'EMPLOI DES ALTERATIONS DOl BEES ET TRIPLES. 

des altérations équivoques, et des altérations 
et retards simultanes,dans diverses eadenees. 

Ces exercices consistant a faire les différentes cadences des tons indiques ci- des _ 
sous, en prenant seulement pour modèles les basses et Ihs chifTres ries exemples 
précédents. On réalisera ensuite ces cadences sur quatre portées pour les voix. 

MODE MAJEtK. 

•••mille C«d: nerf: Forin : de Gila ladom: Form;de Cad.-inlerr: Forur.de Cad: romp.- Form:de ( !ad:e'iilée 
• n Si 9 mai: •■ it I.a ina|: en Mi 9 Uiaj: en S<<l uiaj: en ra Uiaj 



S 



ÎSS*: 



l > 



ei 



^ 



Fr^=^ 



WOllK >ll\El|l. 

Forin:de Cad: pari? Form.de Cad: a ladoiii:Fnrm:de Cad: interr: Fornirde Cad.- romp: Forme de ( ad:e»ilee 
en Si min: en .Si .> min.. en l I 1! min.. en Sol inin- en .Sol )J min. 



+**- 



1 



ta 



m 






H 



S^ 






2y7 



DI YETRSES MARCHES D'HARMOK I E 

non-modulanteset modulantes avec des accords 

ou Ion emploie simultanément les retards et les altérations. 
41 ": e Leçon. 



te 



►S ^ -Q- ^ -Q- 



MARCHES NON-MODDLAKTES. 



xx 



es* 



-H- 



É 



x» 



» 



~cr 



-©- 



S 



xx 



3 



fc-^H 



M 



^£ =E*= 



F&z 



SF.i 



É 



ffî^ : 



t^^c 



» 



9 « 



■S". 



s — n 
r> — f, 



58 n 6 



mà=*à 



r,#5 e 



4 7- 
3 + 



O 



vt 



Q 



XX 



O 



Q 



O 



O 



La même marche sans les retards ni les altérations.: 



S Jd_ 



S 



o 



^ M. 



Q 



°— & 



J=bl 



*es 



r 



^a 



-W- 



3^5 



^ 



£^ 



XX 



"O r 



^ 



XX 



o 



o 



œ 



4=t 



XT-lO- 



Ê 



^=F 



H 



**= 



^^ 



O 



m 



a 



-o- 



r. fi 



^B ^° 



S 



«= 



^r- 



5 6 



5 fi 



r. fi 



4 7 
3 + 



^==P 



S 



o 



o 



XX 



-Q- 



O 



XX 



O 



:XX 



xi 



te 



p^ 



5 fi 

4» k 



3è* 



.g g 



7 6 
Eig. 



1 



e 



■o- 



7 6 

1S>W 



î 



zfc 



7 G 

ï b 



IX 



1 



Ç 



7 6 
3 b 



@£ 



> 



P 



ZZZffi 



7 6 
3 b 






ff= 



<^- 



7 7 
+ 



Ê 



n 



La même marche sans les retards ni les altérât ii us 



t 



mi 



-o- 



r . 6 



^ 



XX 



fi 

Q 



tx 



O 



6 
O 



O 



a: 



a 



o 



o 



P 



-«- 



? 4 



a 



xx 



MARCHES MODULANTES- 



ÉÉ 




<> — 



w^m 



V 



**: 



XI 



incc 



rxv: 



=£ 



S 



XX 



«r 



H« 



OiK> 



jse 



=3 



^ 3 



SES 



La inenie marelle sans les retards ni les altérai i< 



B3E 



^£*.*. 



I 



x> 




Efeffl 



^fe 



O-i- 



«Éfc; 



EÉr^zfcfc 



EXÉKCÎCFS si R DIVERSES MARCHES D'HARMONIE 

non-modulantes et modulantes, avec des accords 
ou Ion emploie simultanément les retards et les altérations. 

( «'s exercices consistent ;• écrire les diverses marches suivantes a quatre parties 
vocales. A cote de chaque marche on écrira la même marche sans les altéra _ 
tionss m les retards. 

MARCHES NON MODULANTES. 

9 — « 9—8 9 — 8 '» — 8 4 7 

r . — j: r . h jy — 5—6 r. 6 si) s 6 5 — r. -.:> <> .-, + r> 

> I M 






^5 



XI 



cr_ 



Q 



^irc 



trois p i nli,-s.)-A V(| > ' ■ =^ ^ 1 h 



5 6 7 6 7 6 7 6 

■ »w I |h ig te 



7 + r, 



p ^ ^ht^ ^ 



U trois partii-s.)"^!^ [^ (* 



56 7 6 767676 7 

3 b 3 b 76 3'i 3 b 3ti> 7 + 



PJ^ 



MARCHES MODULANTES. 



7 16 7 g6 

G- 7, f, 6— 3 - « 



-gr^ ^w Q^M^ 



6- £±. 5 i-J=* : 



FF 



o>o 



^J | tl l Hl [ bJ | 



PAUTIMENTI. 

42™ Leçon. 

PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DE L'ALTERATION DOUBLE ET TRIPLE 

DANS DIVERS ACCORDS. 



BASSE ro\im. 



^.ss ^ ^aag5te5t^ ë&5 



;ê»= 



CTfj G^ M^fjT^ 



^ 



r** 



o o 



o— K> 



BASSE H0»M5 



PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DES ALTERATIONS EQUIVOQUES 



« a^ ^ 



o 



l « pp 



t — I- 



<-> 



a. 



X3 



O 



O 



Q 



-x g^faég gg 



«kz 



!>©^ 




^ J jpÉfe pjgj 



<**-k 



1 ° 1 1 f^^Ê^^ w^^^ m 



PARTIMENTO POUR L'FMPIOI DES ALTERATIONS ET DES RETARDS SIMULTANES. 






* - r B L^, o- 

; 1 ~-F+& 



^S= 



i» 



"O 



XL, û___- 



mm 






B_oroi 



tt 



.m 



299 



45ï ne Leeoit. 



DES PEDALES 



On donne le nom de l'édale a une note prolongée suc laquelle <>n fait passer 
divers accords qui peuvent être étrangers à cette note- i! faut en excepter pour- 
tant l'accord qui commence, et celui qui finit la pédale avec lesquels le son pédale 
.doit pouvoir s'analyser. 




11 v a trois espèces de pédales: la pédale inférieure. la pédale intérieure 
et la pédale supérieure. 

Chacune de ces trois espèces de pédales se. subdivise en deux espèces qui sont: 
la pédale de tonique et la pédale de dominante. 

Les deux notes sur lesquelles se font le plus souvent les pédales sont la 
tonique et la dominante de la gamme majeure et de la <>amme mineure 

Lorsque les accords pratiqués sur une pédale inférieure sent étrangers à 
cette pédale, on considère la partie (pli vient immédiatement au dessus de cette 
pédale comme la basse, et c'est sur elle que Ion place les chiffres qui représentent 
les accords. Cette particulai'ité se, fait remarquer surtout dans l'emploi* de la 
pédale inférieure de dominante, sur laquelle on peut pratiquer plus facL 
lement les accords étrangers à la pédale. 

DES PEDAtES INFERIE1 RES. 

De la Pédale inférieure de tonique. 

On appelle pédale inférieure de tonique la pédale qui se fait sur la note 
toniq»ie dune gamme majeure ou mineure. 



PEDALE INFERIEURE 

<lc TOMOUE. 



De la Pédale inférieure de dominante. 

On appelle, pédale inférieure de dominante la pédale qui se f;,il sur la nul,. 
dominante dune gamme majeure ou mineure. 




PEDALE INFERIEURE 

.!• DOMINANTE. 



ïèï©y^ 




300 

DES PÉDALES INTERIEURES. 

De la Pédale inférieure de tonique. 

On appelle pédale inférieure de Ionique la pédale qui se fail avec la tonique 
il une gamme majeure pu mineure placée dans une parti.' intérieure de l'har- 
monie . 

Le son qui produit les pédales inférieures et supérieures doit toujours faire 
parti.- des accords qui se pratiquent pendant sa durée Quelques auteurs cependant 
s.' sont quelquefois écartes de cette règle . 



I'l mil INTERIEURE 

il. TiiMOI E. 




De la Pédale intérieure de dominante. 

Ou appelle pédale intérieure de dominante la pédale qui se fait avec la 
dominante d'une gamme majeure ou mineure placée dans une partie intérieure 
de | harmonie . 



l'KDALE IMKlilK.IRK 
tlo IM>\||\, \V| K. 




DES PEDALES SUPERIEURES. 

De la Pédale supérieure de tonique. 

On appelle pédale supérieure de tonique la pédale qui se fait avec la 
tonique dune gamme majeure ou mineure placée dans la partie supérieure de 



i Harmonie . 

l'KUAl I STPERIErRE 

He T()\|(i| R 



Ped: 




De la Pédale supérieure de dominante. 

On appelle p«»dale supérieure de dominante la pédale «pi i se fait avec 
la dominante d'une gamme majeure ou mineure placée dans la partie supa 
rreure de 1 harmonie. 



01 




PEDA1 ,K SUPERIEURE 

,1. DOMINANTE. 



7. ++4 Xr — 

De 1 emploi delaccord de septième mineureet de son renversement 
l'accord de setondeavec la pédale intérieure 
et la pédale supérieure de tonique. 

Lorsque Ion emploie f accord € 1 « - septième mineure et 1 accord de seconde, 
son renversement avec la pédale intérieure ou la pédale supérieure de t.oniquo. 
on peut doubler la septième du premier accord et la basse du second par le 
son de la pédale. 



EX. 



Des doubles Pédales. 

La double pe'dale est l'emploi simultané des pédales inférieures de tonique 
et de dominante . 

Dans les doubles pédales inférieures, c'est sur la partie qui est au dessus de 
la double pédale que Ion doit chiffrer l'harmonie. 

j , «Ut-'J j- 

DOUBLE PEDALE INFERIEURE 
.le TONIQUE 
ei .le DOMINANTE. 

P«d.5 

On peut combiner aussi la pe'dale intérieure de tonique avec la pédale sup.e_ 
rieure de dominante. La double pédale peut se pratiquer aussi avec d autres: 
notes que la tonique et la dominante. 





DOUBLE PEDALE INFERIEURE 

m SUPERIET TîE.Ip TONIQUE 

el He DOMINANTE . 




r + . 



T 



rr 



TT 

.+7 r. 



°Or,8; 



O 

+ 7 



302 



EXERCICES SI i: LES PEDALES. 

( es exercices consistent .1 disposer les divers exemples de pédales sur quatre 
portées pour les voix . 



•+4 



PEDALE INFERIEURE DE TONIQUE 

I, 7 f. »fi 

4 5 Zl_+ 4 4 -j 4-«J 

m: 



+ 7 




PEDALE INFERIEURE DE DOMINANTE 



'$- 



O 



*¥¥■ 



^ 



o 



^ 



É=!===fEE3 



CL 



^ 



^ 



o 



2 



CL 



-©- 



PEDALE INTERIEURE DE TONIQUE 

ffi 

fi 6 C #4 fi +7 

fi «■ r. -5- 



m 



9=E 



w~lrp 



t-Vp. + '« 



o 



4 4 



_q; 



-o- 



S§=3ÏÉ 



PEDALE INTERIEURE DE DOMINANTE. 

fi (, 

4 +4 <> fi 




PEDALE SUPERIEURE DE TONIQUE 

fi fi 

7 4 +G r, — - 6 * 5. « 

a i o — t-p— P I ~— P— -lig. 




+4 



PEDALE SUPERIEURE DE DOMINANTE 

fi . , fi fi 

4+4 45, +,, 5 $. 



glÉf 



2 



i 



g"Çg 



^zzs 



^ET 



^ 



Exercices surlemploi de 1 accord de septième mineupeef de son renversement, 

1 accord de seconde avec la pédale intérieure 

et la pédale supérieure de tonique. 

Os exercices consistent à disposer sur quatre portées pour les voix, les exemples 
où 1 accord de septième mineure et I accord de seconde sont employés avec les pédales. 



**\ '-'J l"~ 


7 £ r " G r '+G 


-TT-^7^ 


a +4 fi +■ fi 

^^-— i — 


6 *- 5 


-JL^r- 


- 




_ c_^ei 


-A~y — "—A 



Exercices sur les doubles Pédales. 

(les exercices consistent a écrire les exemples de. doubles pédales sur quatre 
portées pour les \<>ix. 



^É^ 




o 



'MTLeeon, 



'MÏ3 



PARTIMENTO POUR L EMPLOI DES PEDALES . 



b\sse nosKEB .-^ F^Çp (g 



o 



=*F 



mm 




mMA^^jM ^M^m^m. 



A 




PARTIMENTO POUR L'EMPLOI DES PEDALES. 

I! faut trouver à employer sous le chant donne qui est ci-dessous un» 1 pédale 
jjnférieure (!»' tonique et une pédale inférieure de dominante. On le disposera ensuite 
avec sa basse et son harmonie sur quatre portées pour les voix. 



Soi' 



CH\ NT IMINNE. 




45" Leçon. 



DE L'ENHARMONIE. 



On appelle enharmonie le passage dune note à une autre produisant. sur eer 
tains instruments comme lorgne et le piano, le même son. dépendant, sur d'autres 
instruments, comme le violon par exemple, il existe une différence entre deux 
sons enharmoniques; mais cette différence est si petite qu'elle nVst pas 
appréciable à 1 oreille. 

L enharmonie peut s'employer dans tous les accords et avec les diverses mo- 
difications qu'ils peuvent subir. 



EXEMPLES DE QUELQUES ACCORDS AVEC ENHARMONIE 



Kuhai 



m 



xr 



3CC 



&f, 



& 



f^^^es 



I uhariii: 



'? 



fe> 



O 



§ 



Fiiharm: 






§= 



=e^ 



-t> 



-o- 



e^^^ 



im 



J£l 



^ 



+ 



;b 



JCH 



£o: 



& 



cr 

+ 2 



O" 



+ (, 



-o- 



~o- 



H 

-l>o— 4»-o- 



fc'- 






£êP 



JJ 



Fnhï 



Rnharm: 



EXERCICES SIR L ENHARMONIE . 



Ces exercices consistent à écrire les divers accords avec enharmonie sur qua. 
tre portées pour les voix, et à indiquer les passages enharmoniques. 



6 6 

4 tt $4 



«6 






16 



G 



**§ 



|OTO| !)m!;rnr- i O- 



^g ^PPgS^g 



>7#6 
4 S 



o 



Π



304 



DE LA MODULATION PAR L'ENHARMONIE 



1tt" ï.ecoiv 



La modulation enharmonique se fait par le chan- 
gement (1 aspect que l'enharmonie apporte dans les 
accords. Lue produit toujours des modulations aux 
tons éloignés . 



ET. 



SP 



-o 



^ 



3^g 



n E n h.nin -f.j 



'O 



Ton île Tun 

T.» min: <f I I min: 



Il y a des accords avec lesquels on emploie plus fréquemment les modulations 
enharmoniques Os accords sont: l'accord de septième de dominante, l'accord de 
septième diminuée et ses renversements, et les accords dans lesquels se trouve 



1 altération de la sixte augmentée . 



MODULATION DE LA MINEUR EN FAG MINEUR, 
par une ENHARMONIE entre 1 accord de septième diminuée 
et 1 accord de quinte diminuée et sixte sensible. 

E Il h. Il" III: 




MODULATION DE LA MINEUR EN UT MINEUR. 

par une ENHARMONIE entre l'aceord de septième diminuée 

et 1 accord do seconde augmentée- 







MODULATION DUT MAJEUR EN SI MAJEUR, 
par deux ENHARMONIES outre I accord de septième de dominante 
et I accord de tierce et quarte avec triple altération . 
Enharm: 




Quelquefois In modulation enharmonique «>st sous-entendue sans être écrite. 

MODULATION D UT MAJEUR EN SI MAJEUR 

par deux ENHARMONIES sous-entendues dans l'accord de septième <!«• dominante 

Enharmonies La même modulation a\ee laivord sous-uiitiMidu 

dans l'.x. ni|»t.- -j.» .'« .«î.nt 



3o; 




MODULATION DUT MAJEUR EN UT > MAJEUR 

par deux ENHARMONIES sous-entendues dans 1 accord de septième de dominante . 

Enharmonies La même modulation avec l'accord sons-entendu 

■ dans IVx.uipl.- précédent 




S 



MODULATION DE LA MINEUR* EN LA MAJEUR 
par une ENHARMONIE sous-entendue dans l'aecord de quinte et sixte. 

Enharmonie La même modulation arec l'accord sous-entendu 

dans l'exemple précèdent. 



sous-entendue 



XE 



31 



~o- 



o 



fi C 6 



o 



rts: 



4 



u: 



M 



o 



+ 



jCE 




EXERCICES SIR LES MODULATIONS PAR L ENHARMONIE 

Os exercices consistent a faire les modulations aux tons indiques ci-dessous, en pre_ 
nant pour modèles les exemples pre'cédents,et à les écrire sur quatre portées poùrles voix. 

Mod:deSol min: en Mi min; par une rnfoti-mtmiv Mod.de Fa # min: en La min: par iiiig tnhnrmomi- 

entre laccord «le septième diminuée el laccord de entre laccord de .septième diminuée et l'accord de 



quinte diminuée et sixte sensible. 



pU, 

.seconde augmentée 



^ 



« 



Mod:de lié !> nuij: en t I niaj: pa* AeoxnïhnrmMiies 
entre I accord <le septième rie dominante el laccord 
de tierce el quarte avec triple altération . 



m 



Module Sol ma peu Faftmaj par «eu* inhnvmitini-s 
stiiis-enlendiies dans | accord (!•■ septième do domin: 

L.iiucuie mod:a>ee l'accord sous-entendu dans 
I exemple précédent . 



m 



'>* 



3^5 



Mod:de Re maj: en Ré J mai: par deuv nifiirimniilrs 
sous-entendues dans laccord de septième de rloini: 

La même inod: avec 1 accord sous-entendu dans 
1 exemple précèdent. 



Mud:de bi 'min:enSi > mai: par une ni/utrnwmt 
sous-enteii'lue dans I accord de qui'nle o| m'W c . 

La même inod::eie< I accord sous-entendu dans 
I exemple précèdent. 



1 



^ 



30G ..„,, , 



PARTIMENTO POUR L EMPLOI DE LENFARMONIE 



IIAsM' 1>II\\ \ I 



^H 



-9thr#£l 



*&* 



-& 



i 



D 



-©-^ 







PARTIMENTO POUR LEMPLOI DE L' ENHARMONIE . 

Il faut trouver à employer, sons le Chant donne qui esl ei-dessous,des accords 
avec 1 enharmonie. On I» 1 disposera ensuite avec s;i l»ass«' et son harmonie sur 
quatre portées pour les voix. 



»:n w r imi\:\e. 




,„,„„, DE LA REGLE D OCTAVE. 

-SJ*. Leçon. 

On appelle règle d octave la manière d accompagner les. diverses notes do la 
gamme majeure et de la gamme mineure. 

GAMME MAJEURE. 




GAMME MINEURE. 




EXERCICES SI R LA REGLE D OCTAYE. 

Ces exercices consistent a écrire a quatre parties vocales et d après les modèles 
précédents, les diverses ga m mes majeures et mineures indiquées ci- dessous. 

Gamme en Lapinai: Gamine en Sol uiaj: Gamme en Si min '•«inmeeii Ul ihîn: 



UN l»F. I.\ CINQUIEME PARTIE, 



SIXIEME PARTIE 



307 



DES NOTES ETRANGERES A LHARMOX1E 

17 Leçon. 

Les notes dune mélodie ne font pas toujours partie des accords uni les ac- 
compagnent. Elles leur sont souvent étrangères. Dans ce cas elles prennent le 
nom de notes étrangères et dans l'autre cas, quand elles font partie de fhar- 
monie, on les appelle notes de l'harmonie 



Fragment de mélodie a\er des 

Itt'ttx iir I /lin nantir. 



EX.- 




sa 



ÏSD 



P 



■ 1 . V h 



# 



+r 



a. 



lia 

.-5+7 



1= 



5^ 



ïë 



Fragment do mélodie #vec «les 
tmlfs i liiint/rris il îles note* de I harmonii 




mS- 



*+ 



,** 



i 



± 



-\ — , — 



f— 



11 y a trois espèces de, notes étrangères : I 1 ' la note de passag*e;2? lap- 
pog'iature^ 3" l'anticipation. 

DE LA NOTE DE PASSAGE 

La note de passag-e est une note étrangère que Ton emploie seulement 
entre des notes de I harmonie et par le mouvement conjoint. Elle est 
praticable dans toutes les parties et peut se faire simultanément dans plusieurs. 
On peut aussi faire des notes de passag-e de suite; mais toujours par le mou- 
vement conjoint et entre des notes de I harmonie. 




EXEMPLES DE NOTES DE PASSAGE 



Notes 
de l' harmonie 

Notes 
de passage. 

Basse 

et h.mniinie 



A 



m z 




^ 



mw^m 



o m 



m 



rr 



^ V pU-K 



T3~ 



xr 



w 






jn 



EXEMPLES DE NOTES DE PASSAGE A LA BASSE. 



HaruimiK 
re.alisee. 




de 1 harmonie!^ 



CT 



ir 



fi 

%=z - b "pTi> 



xx 



f 



30* 



EXEMPLES DE NOTES DE PASSAGE DANS PLUSIEURS PARTIES A I A FOIS. 



V.tes 

il.' I tl.lUlK'llh 

Nuira 
de passage. 

Basse 
cl hai'iiiiinjp 



—*- — 5* — » — * 



2ë 



-•£••-- 



-a 



rfi nf rrr frr 



a: 



O- 



n 




ZJJ Harmonie 
réalisée. 



Nute 
<i>- I h.u iiii.iui 



Note 
de passaç»'. 

Rasse 
aM'r imte 
de passade. 

liasse 

avec mite 

de 1 harmonie 



% 



W 1 



m 



-J-- 






sa 



s 



o 



H 



EXERCICES SIR LES NOTES DE PASSAGE. 

Os exercices ((insistant à désigner K>s notes de passage par la lettre p. 
el à écrire ensuite les notes de I harmonie sur une portée au-des- 
sus ou au-dessous, de la même manière qu'elles le sont dans les exem- 
ples précédents. 

NOTES DE PASSAGE 




-.£Uààà 



liasse 

et h. h in 



|>0^ 



8 



^S 




îzn: 



m 



^ 



NOTES DE PASSAGE A LA BASSE 




NOTES DE PASSAGE DANS PLUSIEURS PARTIES A LA FOIS 






liasse 

■t h.n ■iiiniiie 



2c 



-o- 



> r > 



^ff 



'CH 



^rff*? 



-■©- 



o~ 



=t=RE 



En 



><> 



G 



-©-- 



11.11 III. III II- 
réalisée. 



Notr 
~ de passage. 



liasse 
avec 
de p^ 






PP 



vnooe i . 

IV ,.,. „„,,. ggg 

e passade. ^~ 



2"' p Leçon 



DE L iAPPOGI.VTI RE 



309 



Cappogiatureest une note étrangère placée a un degré au-dessus ou au-des- 
sous d'un» 1 note Je 1 harmonie dont elle prend momentanément la place. 
Elle s'emploie par le mouvement disjoint ou conjoint. hlle est praticable dans 
toutes les parties et peut se faire simultanément dans plusieurs. La note de 
passage peut aussi être remplacée momentanément par une nppogiature.- dans 
ce-cas lappogiature est quelquefois une note de l' harmonie. 



$& 



EX: 



a~ 



W 



a 



f 



FF^ 



Ê 



a 



_H PJLJL 



mgr 



rai 



EXEMPLES D' APPOGIATURES. 



N'oies 
de I harmonie. 

Appogiatures. 

fiasse 
et harmonie. 



^ 



( v 



p: 



gc_» Ëgg 



33: 



£ 



p 



# r - 



33: 



IE 



f 



:rr 



3T 



F 



Notes 
de I harmonie. 



Appogiatures 

fiasse 
et harmonie. 



EXEMPLES D APPOGIATURES A LA BASSE. 

Harmonie 

réalisée. 

liasse 
avei! appogiatures 

liasse avec notes 
de l harmonie. 

EXEMPLES D' APPOGIATURES 
dans plusieurs parties à la fois. 





Notes 
de 1 harmonie, 



EXEMPLES D APPOGIATURES 
, avec des notes de passade. 






Appngiatiire.- 



Basse 
et harmonie. 




Des appogiatures simultanées 
qui donnent lieu à un équivoque. 

Lorsque les notes d un accord parfait majeur sont precede.es de trois appo 
gialures simultanées, il en résulte un équivoque, entre cet accord et l accord de 
seconde augmentée^qu'il faut savoir discerner. C est par la tonalité que Ion fera 
cette distinction. On est dans l'usage «le chiffrer l'accord parfait majeur avec 
trois appogiaturps.com me l'accord de seconde augmentée. 

Accord parfaitmaieur Ace de seconde augmentée 

=2= 



vs 



■-ïd 



ïs 



r f 



=11 



r 



V 



é=é 



Et uirfjfur 



Mi mineur. 



310 

f)e I appogiature double. 

Les appogiatures supérieures et inférieures dune note de 1 harmonie peuvent 
se succéder entr' elles de différentes manières devant la note de 1 harmonie et 
prennent alors le nom <l appoffiature double Tout ce i{ui a ete dit pour I ap- 
pogiature s applique également aux appogiatures doubles 

.1 a. H 



A V 




EXEMPLES D' APPOGIATURES DOUBLES 



ISnte). 

d" 1 harwonii 



Appogiatures 
doubles. 

il harmouie. 



slË 



+— 



...I 



£eï 



X3_ 



±=^Z 



m 



vr 



ad 



b&= 



en 



-f — - 



a. H. 



•*^*_^ 



Œj 



m: 



r 



E5S"^ r 



QP 



JU __ 




EXERCICES SIR LES 4PPOGIATURÉS. 

Ces exercices consistent a designer les appogiatures par la lettre a. et a écrire 
ensuite i*>s notes de I harmonie sur une portée au-dessus ou au-dessous, de 
la même manière qu'elles le sont dans les exemples précédents. 



APPOGIATURES 



Appiigiatiirw 



1 



et harmonie 



O 



1 *r3FF$* f ^ 



l - ZZ- C 



.»€> 



H- 



o 



r, .«. Jl^T^-ll Barmooie 
réalisée. 



%_ 
o 



APPOGIATURES A LA BASSE. 



APPOGIATURES 

dans plusieurs, parties à la fois . 



Appogiatures/ jj^gg^ 



et naru !••>! o 




Basse avec 
ippogiatures. 1 



Appogiatu 



Basse 

-•t harmonie 



&= 



-K^lZll 






w 



APPOGIATURES 

avec des notes de passae*e 




311 



EXERCICES Sl'R LES àPPOGIATI RES 

simultanées qui donnent lieu a un équivoque. 

Os »'\»'i( ict's consistent a designer (accord parfait majeur avec trois appogia- 
t ures., I accord de seconde augmentée et le ton auquel appartiennenl les divers exem- 



ples. 



LA mlA -J_J- 




EXERCICES SIR LES APPOGIATLRES DOUBLES. 

Os exercices consistent a designer les appogialures doubles par les lettres a. 
d. et à écrire ensuite les notes de I harmonie sur une portée au-dessus, de la 
même manière qu'elles le sont dans les exemples précédents. 



Appngiature 
doubles. 




DE L'ANTICIPATION. 

5 Leçon. 

L'anticipation est une note de 1 harmonie qui, dans l'enchaînement de deux ac- 
cords, appartient au second de ces accords < J t est anticipée sur le premier, au- 
quel elle est étrangère. Elle s'emploie par lé mouvement conjoint ou disjoint 
Elle est praticable dans toutes les parties et peut se faire simultanément dans 
plusieurs. Lue note de passade peut aussi être anticipée- dans ce cas, la note 
anticipée se pratique sur le même accord. 



/ v 



I 



"Q~ 



ÏE^ 



331 



m 



+ 



rr 



tu 



IVntrs 

df I harmonie 

Anticipations. 

Basse 
i't harmonie 



EXEMPLES D ANTICIPATIONS 



P*-Q- 



e 



t. 



+ 



FT: 



^r 



-o~ 



XX 



HZ 



icr 



o- 



jfX 



-o- 



£=* 



t=£ 



^ 



XX 



33: 



o- 



&-. 



s 



<x 



XE 



^ 



..M 



~xE£L\ 



<^ 



rx~ 



tq: 



^ 



= §[= 



+ 



«- 



312 

Harmonie 
réalisée 

Basse 
aven anticipations, 

liasse a\ i'i" 
notes de I harmonie 



EXEMPLES D'ANTICIPATIONS A LA BASSE 



tf 



m 



WQ 



c4>_ 



+«>- 



Se*- f>- 



- T ~-!- 

an. 



+ h 






O 



i 



<> 



e t&z 



+*.- 



ES 



+<> 



=&=^& 



Cï 



X3 , o 



--©- 



zrr 



^&: 



_ _o_ 



-o- 



<?■ 



*:: 



6 



-•©- 



TT- 



=§:- 



ti 



Notes 
ri.' ! harinonii 



Anticipations 



Basse 
cl harmnnw 



EXEMPLE D'ANTICIPATIONS EXEMPLE DE L' ANTICIPATION 

dans phs ieurs parties à la fois dune note de passade. 

n !\<>tes <)>■ I narmii 
et «I •■ passage 



^ 



m i 



-zf~ '■ 




xy: 



7 
+ 

33: 



Anticipation 

et Dote Ht- passait 



Rasse 
■•i harmonie. 




EXERCICES SIR LES ANTICIPATIONS. 

Os exercices consistant à designer les anticipations par h>s lettres an. et a 
écrire ensuite !es notes» de 1 harmonie sur une portée au- dessus on au-des- 
sous, de la même manière qu'elles le sont dans les exemples précédents. 



ANTICIPATIONS 



Vnticipations. 

liasse 
cl harmonie. 



i 



tf^mm 



7 ' >o 



3X5 



+ 



X K>\ 



2Si 



mmm 



a: 



+ 



~n- 



P 



6SK 



^ 



EpF E 



?o 



b 



+ JJ 



a: 



»o 



ANTICIPATIONS A LA BASSE 



ll.H mon ie 
réalisée, 

Basse 
ave- anticipations} 




3Ë£EE£ 



ANTICIPATIONS 

dans plusieurs parties à la fois. 

A L_ fc_ 



ANTICIPATION 
(I une note de passade. 



A ut h i pal Ions 



basse 
et harmonie 



^î^m 



Jë 



Q 



Antii-ipatioii 
et unte de passait 

Basse 
et harmonie. 




313 



4 me Leçon 



I>K LA SYNCOPE 



La syncope est une note qui embrasse la partie faible d'un temps et la 
partie forte du temps suivant. 

Lu Dif m h ixt'iniilc sans syncope 



™ iv,rr r vm m^mmm 



Les notes de 1 harmonie d un seul accord, les notes de l'harmonie 

de plusieurs accords se succédant immédiatement, les notes de passade *■( les 
«»ppog"iatures peuvent se pratiquer en syncope. La syncope est praticable dans 
toutes les parties et peut s» 1 faire simultanément dans plusieurs. Lorsqu on la fait 
dans trois parties a la (ois, les notes doivent se succéder par le mouvement conjoint. 

F\fini)lo de syncopes 
Exemple de syncopes a>ee les noie* de l harmonie Exemple de syncopes 

a\ec les unira de I harmonie de plusieurs accords a\cc des ik>/<* de I harmonie 

d un seul accord. !>e succédant immédiatement, cl îles noirs de passage 

£—m 1 n ml^k _ ■ n f^A ^ m 



Notes 
sans syncopes 

Notes 
syncopées. 

Basse 
et harmonie 






q m : r - 



:rr 



:ir 



Exemple ifc syncopes 

iveodes noies di I harmom 

et des ti ppogial tires. 

r*- 



:è*è3è 



Y 



r ,+6 g+k 



"* 



?pppg 



r 



^F 




:— t 



m 



H H 



a 



Exemple «le syncopes Exempledesyncopesa la basse 

a la basse avec 1 les avec les noies del harmonie 
nott s (le t harmonie de plusieurs accords 

il un seul accord. se succédant immédiatement 



Notes 
syncopées. 

Basse 
et harmonie. 



N * w^ 

ns syncopes, y — j — I 



, s - 1-fe 



Sitfi 



^ ^^ i I j J/ I a vec n oti 



& 



O 



Harmonie 
réalisée. 



a 



Basse 
otes 
syncopées. 



Basse 
sans syncope. 




Exemple de syncopes I *eiiipledesvneopesdanspIusie«rs Exemple de syncopes dans trois 

dans plusieurs parties a la lois parties a la fois avec des noies de parties a la fois a^ec des »«/. » de 

avec des uiili s (/c / harmonie I haï iiiriNtesile j'Iiisicucs accords / harmonie de plusieurs accords 

et des no/> s rfe passage. se succédant immédiatement' se succédant immédiatement, 



sans syncopes 

Notes 
syncopées. 

Basse 
et haruiiiuie 



f ' P 




à 



r > r Z 

|s. |s ls. ' 



1KX1 



ç> 



et 












r t, t, 



"(' 



"T 



^f££^ 




314 



EXERCICES SIR LES SYNCOPES. 

Ces exercices consistent a désigner l'-s notes syncopées par la lettre s. et 
a iMiiie ensuite l->s mêmes notes sans syncopes sur une portée au-dessus ou 
au-dessous, de la même manière qu'elles le sont dans les exemples précédents. 



>■>> ncnpes 
a>oc Us noie» rfi / harmonit 



Syncopes 

avec les mit-* ti< t hoifimnie 

« l«- plusieurs accords 



Syncopes 
avec des noie» (if I harmonie 



Notes rf 

/ F" 
syncopées 



liasse 

rt harmonie. 




vn mm < ctl.int immédiatement, et des nnhs de pnstmat 



/ | 4 ( - 7 ' r t 



!>G 






^c^ ^i gfeg 






4>o- 



Nnt( 



S> nropes 
i»p/' <lc> tiod'd r/. p / Aura "nu 
.et <le* itppnqiftfuvpn 



*Yin-opt'0,s / 

Basse I 

rt h.iriiiiiiiic> 



e^*z 



•' 



~# — * 



-o- 



-o— " 



Harmonie 



S> lll'lipes a l.i liasse 

jvec les noirs il< I harmonie 

d un seul accord 




Syncopes a la basse abêt- 
ies noie» de l harmonie de plusieurs 
accords se succédant immédiatement. 



Harmonie 
réalisée. 



Basse 
avec notes 
syncopées. 



mg&m 



r,_ + fi 6 



m 



m£ 



R 



-©- 



Notes 
syncopées. 



Hasse 

et h.H iin.iri 



Syncopes dans plusieurs parties 
a la fuis avec clés note* de l harmonie 



et des noie» d< passage. 




Syncopes dans plusieurs parties a la fois 

a*ec îles un/, s de l harmonie de plusieurs 

accords se succédant iiuineili.iteinenf . 



JS*" 




— r-m * wr- 



&=* 



b !>s 



et harmonie. Hz /w . __ 



LO- 



TI 



*5 



Syncopes dans Iruis parties a la f.iis 
a*er des imti s de t harmonie de plusieurs 
accords se succédant immédiatement. 




^FFH 



s +r. « 



s 



* 



8 



315 
MELODIE AVEC NOTES DE PASSAGE. 
5"" Leçon. 

Le travail a faire sur cette mélodie consiste à marquer par la lettre p. toutes les no- 
tes cl<" passage qu'on y trouvera. 

Moderato. 

m 




* 4 + 

MELODIE AVEC APPOGIATURES. 

Le travail à faire sur cette mélodie consiste a marquer par la lettre a. les diverses ap- 
pogiatures qu'on y trouvera. 

Andante. 

% 




m 



rm 




s (; , <->, 



Ë^ 



8 



MfM £f& 



itet 



o 

J 






© 



J^ | J JJ3 | M 




~mà 




316 

MÉLODIE AVEC ANTICIPATIONS 

Le travail à faire sur cette mélodie consiste, a marquer par les lettres an. (outes les an- 
ticipations i|n on v liHiivi-i.i 
Allegretto 



wm 






^ 



G 



= ==£ 



^ 



WÊ 



-^zrr.ns 



zz±±r. 



4^ 



l 



^ *> 



-*t*T--J 



*^ 



"GF 



zz^ïr+ïri 



+■ 



usi 



3t» 



^**. 



=^r 



^ 



: =3=15=1 



ii 



£1 1 



v^/ 



MELODIE AVEC SYNCOPES. 



Le travail a faire sur cette mélodie consiste a marquer par la lettre s. les diverses syn- 
copes nu on v trouver,!. 

Allegro moderato. 






-qp — i+-+- 



3£ 



^:à-^à^é 



7 — +G- 



^ 



m 



m 



-o- 



^r# 



& 



7TT1r7Zl 



fe iÉÉW 



-o 



rt*=£: 



=fc 



èfef^y 



èi 



■«■ # 



a +(. r 






S«3K 



fr^t-T 



( — 

+<• r, 3 I» 



l»~~ # ~ 




indante. 



DES MARCHES D HARMOME 

non-modulantes et modulantes écrites avec 
IMITATIONS, VARIAMES et emploi dejîOTES DE PASSAI. K. 
t> . Leçon. 

Les marches dont il s'agit ici ont déjà efe pratiquées précédemment dans 
le cours. Elles différent seulement en ce quelles sont reproduites avec des va- 
riantes et des notes de passage. On appelle variante les diverses faconss de 
présenter une note au moyen de valeurs de notes différentes et de notes de passage. 
Notes sans Variante l' e Variante. 2 e Variante 3 e Variante. 



/ V 



EXERCICES SLR LES MARCHES D'HARMONIE 

non-modulantes et modulantes eerites avec 
Imitations., Variantes et emploi de Notes de Passage. 

Voici le travail que 1 on devra faire sur chaque marcheron prendra dahordune 
des variantes de cette inarche,qui se trouvera écrite aptes, et on cherchera sur la 
marche modèle, que Ion transposera s'il y a lieu dans le ton de la variante, la 
place qu'elle doit occuper, Cette plate une lois fixée, il faudra trouver la partie 
dans laquelle la même variante pourra être placée t>\ produire imitation avec 
la première variante. Le reste sera facile a continuer puisque la symétrie exi- 
gée dans les inarches fera reproduire toujours le même fait. L' avant dernière 
mesure seulement pourra être quelquefois dérangée de sa symétrie, lorsqu'une 
difficulté empêchera de hien finir la marche. Chaque marche sera faite autant 
de fois qu'il y aura de variantes. On devra toujours conserver très , scrupuleu- 
sement la disposition de la marche modèle. Elle ne subira de changement que 
celui d'être transposée dans le ton de la variante que Ton traitera, et d'avoir une 
de ses notes déplacée, lorsque cette note, par 1 effet dune variante, produira des 
octaves ou des quintes. Dans quelques marches, 1 étendue des voix pourra par 
exception dépasser les limites qui ont ete fixées pour les exercices du Cours. 

Exemples de la manière dont il faut faire le travail 
expliqué préeedemment . 

MARCHE MODELE. _ VARIANTE. 




fmm 



, linitiilion i 
| .1*» !.. Vai-.| 



31 « 



EXERCICES. 



{ y - g 



*m 



v 



=6^22" 



<> 



3 



', (■ 



O 



22 



MARCHE MODELE 



\ PRIANTES 



■»- -o-O. 



a 



!> G 



?..?.!? 



-O-- 



O 



mmmm 



XT: 



i 



o 



d: 



£ 



a: 



Q 



JQ. 



O 



O- 



2 pÈrMï^l 



*iFm 




«z o_ 



F 



IMS 



-»- 



5i=== 



fi 



MARCHE MODELE 
O 



VM'.IAMF.S 



O 



JQ_ 



G 



XX 



( 



:n~ 



o: 



__r,_ 



xs: 



ar 



a 



irr: 



-©- 



Q_ 



O- 



: ii 



fcâBr 



t 



$?gê 



,ps 



âiâ 



MARCHE MODELE. 



VARIANTE. 



ff^ ° ■ 


T- p 


G 




r — I e — 






ldt k - 


hf — f 1 


s 




-<s>— 


« » 




•P- -i&- 


■9- 


Ô 


V- — 

^P — 1&- 


o 


jt( v 


l M 




1 r r ^ 




-»- 


o 


© 




o 


- /* 










Mi ■ 










r. 


1 — t 1 


(> 


r 

— p — 


— s>— 


r 


5 


il . 1 


__j 1 


• 








i» 



F3=S-+ 



J£ 



E2I 



MARCHE MODELE. 



-^ 



_Q. 



^3E 



7 

+ 



>Ol 



_o_ 



-o- 



7 
+ 



O 



-o- 



LO 



^TXX 



7 

+ 



:=fc 



J>o- 



2tx: 



m 



cr 



-o 



^<v 



5 



-*-0- 



O 



~"V 



*-Q 



t»5 



><> 



l. S3E 



VARIANTES. 



.=*•? 



2. fe-^f 



S19 



i 



MARCHE MODELE. 

O , ■> €> , Jy ^_ 



VARIANTES 



*EE 



ii 



K* 



Bï 



SE 



G 
Ou 






o. 



^ — 



Q O ^ 



++ 



^-Q- 






xc 



^e— lim 



i^ 



>©- 



zo 



>6 




s 



ïa^^ÊtE* 



MARCHE MODELE 



VARIANTES. 



»#=£ 






'*s>- 



ëè 



-Or 



--O- 



nC 



:et 



7 



a 



__0 



fi 



Setr: 



^2: 



in: 



1< 



+ 



-et 



£Ct 



M- 



6 



K> 



-o- 



i^= San 



#ct 



7 
+ 



ir 



"*<s ■ 

MARCHE MODELE 



Sec 



4sr 



£a: 



•et~n 



±SE 



ϧE 






2. w.Ezfî 1 



1 a. f §^^i 



fâ 



* 



Biî 



m 



xt 



_Q_ 



_o_ 



et 



_Ct 



Xi_ 



-€t 



O 



-O^ 



Ct 



O 1 -O 1 q pi 



et 



-O- 



Xt 



JT 



zm 



et 



Xt 



+■ 



o 



x> 



"et 



VARIANTES. 



«Uf^ *f" r Q 



£s 



s 



2. - r^: F=- 




o 



r -^fff#, g 



3. j l ; K s 



n 



MARCHE MODELE 



UKIAVI ES. 



m 



1 



xt 



s 



XT 



Xt 



-€t 



-O- 



Ct 



ÏT 



O 



X^- 



Xt 



ir 



jet 



:et 



+fi 



x> 



-e^ 



-ev 



xt 



-©- 



x*- 



x^- 



xt 



xt 



xt 



-et 



xt: 



Xt 



xt 



:x_t 



o 



x>- 



o - 



xt 



1 • £&^ 



-x>fs> — *#1 



s.^ggg ftg 



320 






MARCHE MODELE 



VAR1 IN TES 



= (■' 



c-Q- 



4= 



M 1 ' 



t^ fr «»■ 



r 



4 3 



^ 






i. 



— o-- 



4 3 



^ 



- 



T^: 



1^ 



IX 



Et 



r 



3T 



Q fl 



-&-■ 



i. «fcjfcëî 



ê 



o 



— 9 ^S: 



_e_ 



S^SËË 



*.^=^= 



Ê 



?^=7 



T=ë 



^ 



I- 



a^ 



•*E 



o 



S 



^ 



MARCHE MODELE. 



VARIANTES. 



^Z= 



-O- 



9 8 



O- 



=§É 



^ 



ET 



9 8 



1> 



-O- 



9 8 



-O- 



IfcÉf < îÉ^nnâ 



tj: 



9 8 



^> 



:cr 



I s - 



^êé ^^ë^. 



m 



Jl 



'f 




: 1 



MARCHE MODELE 



VARIANTES. 



y 



t 



mmmm 



m 



or 



ar 



4 :, 



o 



2, 



9 8 



O 



të&ti 



=r* 



&5— 



o- 



o- 



tï: 



£9 R 



tu 



a 



4# 



«^ 



iCE 



E£=E 



o 



9 8 



m 



5ff 



:q. 



4J_ 



o 



KQ 



1. ufte 



i*^_H 



-A 



2-^5? 



ci 



3gj^H 



MARCHE MODELE. 



\ PRIANTES, 



r 



èiê- 






fe^ 



ÉÉ 



8 S 



3ë3 



a 



9 _fj 

; 27 



œ 



HiÊÉÉjg 



X» 






» 






9 S, 



j2- 



^- 



9i 6 






m 



o 



l » + 



o 



o 






2 



jaJ^rgTfrf-j 



MARCHE MODELE. 



%m 



-&- 



<*r 



5 fi 



Tm 



"V 



-ff-s^ 



33T 



7 G 
O 



-o- 



7 6 
^ — 



s^ 



^W?W 



"cr 



7 G 
Cl 



-o- 



7 fi 



^- 



7 6 



XC 



O 



7 fi 



O 



Q 



321 

\ VRJ WTKS. 

n ■&- . 3Ë: p~ ~ 



»hFF 



- 2. 



# 



p 



=î 



3. |g^^ 



E§ 



& -*- ^*^ 



~T 



H 



r** *.. p ^ 






MARCHE MODELE. 



m 



p , p-& 



wH^f 



I 



g 



Ki?= 



_Q_ 



r 



o- 



r 



IÊ 



: F=^ : 



7 6 



nr 



xi: 



i 



7 fi 



-©- 



7 fi 



r 



3IE 



I 



7 fi 



D=T=o^ 



H 



'-^1— - 



7 fi 



^ 



m 



13 



o 



— > 



VARIANTES. 



fo — ^ 



1 «535 



*: 



S 



=** 



2-w*#*C = 



feÉË j 



MARCHE MODELE 



VARIAMES. 



? 



a i fip 



If 



-o- 



m 



m: 



3te 



XE 



7 6 



-O- 



m.ir f i f î i r f 



-©- 



^^ 



7 fi 



331 



JQ_ 



? 



7 6 



-O- 



HS> 



7 fi 



i 



-o- 



m 



7 fi 
jQ 



O 



i 




« PÊÊfl^ps 



4. 



~o 



+F = £Trr 



MARCHE MODELE 



i 



-t> 



^ 



-o- 



31 



£ 



-©- 



+ 



^ 



-©- 



tj: 



m 



r 



x± 



-& 



-o- 



o- 



^3- 



O" 



I 



XI~ 



-p- 



7 + 



O^ 



-O- 



o 



3XT 



p£ 



1-25S 



VARIANTES. 



* 



-O- 






321> 



MARCHE MODELE 



VARIANTES. 




i - ' / ih, ô ' i Q m =z 



-©- 



* 



-o 



+~*+w-*^ 



i 



3. 



tor %Vfi 



MARCHE MODELE. 
(iltt- marche produit une double imitation. 




VARIANTE. 



Duiihli' Variant! 




F^^ 



De la BASSE DONNEE fleurie 

7 V" Leçon. 

La basse donnée fleurie est de la même nature que la basse donnée note 
contre note. La seule différence qu'il y ait entr' elles, c'est que dans la basse 
donnée fleurie on emploie les notes étrangères. 

EXEMPLE. 



H .Ulll "|| II' 

réalise»'. 



BASSE DONNEE 
fleurie. 




Du CHANT DONNE fleuri. 

Le «liant donné fleuri est de la même nature que le chant donne note 
contre nul».. La seule différence qu'il y ait entr' eux, c'est que dans le chant 
donné fleuri on emploie les notes etrang-eres. 

EXEMPLE. 



CHANT DONNE 
fleuri 

fiasse 
et harmonie. 




323 



PARTI MENTI 



sur des Basses données et des Chants donnes fleuris. 
8'.'" Leçon. 

(Vs partimenti sont composes pour apprendre h mouvementer les diverses par 
lies de 1 harmonie par les notes étrangères et les marches en imitation. On les 
périra sur quatre portwes pour les voix tomme on a déjà fait ponr les parti 
menti précédents. 
I. 



' '' ^Vf -5 "^ 



^TFr^7Tm^ 1 



^>- 



IE 



2. 



■■ ^t"ircfnrcf 



a !!< g r* 



■&■ -9- Q -»• 



ii^E 



^ wnf Tr p i r^f^i^rtn^ 



z =^ 



M=* 






r-iHr^::ir-'û' i rr | ^ f i rT-^ M 



en. zen: 



#~* 



=P 



n. n. i£ 



à! r r i ' i uuir 



*0?m\ 



*=+==# 



g^s 



m 



¥=+ 



3CI^ 



^=F 



^ 



mm 



( D TtriT 



±t 



J*- 



J2M 



m 



f T^W 



f-r-rf 



S 



Ê 



jyn^i^^ ^^la fe^SB 



R D /i/o 



8. 



J> # 



^^T^ 111 ^ l i I: FF4 i ^F 



g » 



< d 



n n 



? 



9. 



^ 



^f jjj^^rf i ^p-p.^-^ i Y-r- i rrvf 1 ^^ 



10. 



-o- 



en ,u^(l" 



r * ? 



fê 



-o- 



-o- 



BE 



PP 



33E 



-o — - 



f 



fe*£ 



S 



•f" f . fc gW ■ p f« \o ? \ ? P T^-y-T^ 



I 



±=£ 



""• 11. ± 



" Tn'-yrf < 



-*^ 



_QJ 



--O-i 



-o. 



iTï 



< a- | m gg |g| j | = 5: 



12. 



« I). 



=5: 



': 



**.... .r-fH 1 ^ - 



f 



jfo • 1~f/ • I f 



» 



§ 



TT^ 




rrr rfnf-îf^ 



^#^fTimT^ ^^ 



rj) . ^|v=p=^ 



33"" t-r+W 



? f#rr 



V * 




p 



' 



a - 



15. 






ni 



é 



*=*: 



C i) 




: -^É? 



^2: 



mm 



-g"T»- 



rf: 



I 



S 



»u;. 



* •£ » 



* • T 



l ^T- ^ I ~» 1 



roi 



17. 



B.».-2S^?E^Eâ 



et 



€V 



ir 



^TÛrfl* 



g 



r^=^32z=p:n 



strzt 0=^ 



^ 



^ 



18. 



CD. 



I 



^^Ë» ... ■ t.rff u 



^^ ^^^^ ^w^m 



m 



-o- 



XE 






r v p f> rg 



s 



o^ 



xnio 



a 



o 



o 



Q 



Q 



£. 



CD 




^^j^Lto^ Pf f ^* I f 



^^i 



B.n. -f--* 



21. 



m 



7*~rr 



*n Q ~ -BOT* 



? 



m 



^ m^m 



«j=f 



CD. 



22. 



325 



^-Lll 



1 



ffnT^^¥^-fi 



^^£: 



-6^ — ©- 



f^P 



" • rr 



t > ï fl • I t l 



^^ 



n: 



±i 



-h- — t- 



23. 



n.i>.^ fflJ c SfiE 



a 



<> 



XI 



« 



<> 



rfhr ninTj, 



I 



►*> 



ffî^ rtP 



:a_ 



24. 



PtP-0 



F 5 



I 



pi g 









P 



g=533Ts 



fe 



25. 

^rfrf ri r fuJj4ji < o^u^ 



o I a P 



R i) ^qp 



<> 



J3_ 



3Jt 



3T 



26. 



g ( I " - fi ' -fi-m-m? 



a i » 






m^ ^iTTrrrrT T 



t&^ 



en 



^^m 



27. 






f 



f^ ff^ 



£ 



*~r^ 



frT^ 1 



^rrrr tj^irxrr r r r rr r 



28. 



^irori frrp pp 



^3*1 



s 



£** 



^*- 



c.d. 



2V>. 



B.D 



3SÈ 



ÈUlAJàrh^ 



mr^-w^rv ' i 



* — -é- 



30. 

L 



ci). 



* 



r 






<> 



» ? » » » » 



-»- 



KB 



m^ 



*=*& 



EL 



*»# 



♦TF 



^ 



IX 



31. 



Mzêzr— f-M- r f m f 



B D. ziA 



¥^£f 



^-f-^- gq -f-f-F 



! 



É=P= 



fEES^ 



g=u-M^ 



xr 



! -t t- 



-O- 



CD. 



^3=4. r | rqjqii^- 




-H— T3B 



ipp» 



326 



DI CHANT DOXXE MELODIQIE 



9?'* Leçon. 

Le chant donne mélodique est celui dont le style ef la forme constituent 
une mélodie. 

Il se divise en deux espèces: le eh.int donné mélodique avec harmonie 
serrée, et le chant donne mélodique avec harmonie (tepaeee. Le premier est 
COncU sur des accords qui., a 1 exception des notes étrangères employées dans 
celle espèce de chant., accompagnent a peu près chaque note du chant donne. 
F.e second.au contraire, est cAieu sur des accords soutenus longtemps sur les- 
quels plusieurs notes de I harmonie du (liant donne se succèdent. 

EXEMPLE DCN FRAGMENT DE CHANT DONNE MELODIQUE AVEC HARMONIE ESPACEE. 



CHANT 
DONNÉ 



MASSE 

pi 

HARMONIE 




EXEMPLE DUN FBAGMENT DE CHANT DONNE MELODIQUE AVEC HARMONIE SERREE 

; m -* : -s- ! ' i * 



G H \ \ T 

Dll!Vi\K. 



BASSE 

et 
H\KJI(»ME 



• A 1 • 




^T 



m 



:> -tr :> — 



fi 

4 5 — 



TtfiW Ji \ rrr m 



+<> 



-S- fi 



îa 



3= 



(; : 
(; 4 + 



^ 



EXERCICES 

pour reconnaître le g-enre des divers Chants Donnes mélodiques. 

Ces exercices consistent a designer le genre des divers chants donnes écrits 
ci -dessous. 

M,.i t0 _ 

f wzÊm 




Du moyen quil faut employer pour trouver la basse 

et 1 harmonie des Chants Donnes mélodiques. 
10'.'" 'Leçon. 

Pour trouver la liasse et l harmonie des chants donnés mélodiques ^voici de 
quelle manière on devra procéder: il faudra, d abord bien déterminer la tonalité 
principale du chant donne et celle dans laquelle il peut moduler; ensuile 5 d après 
la tonalité établie, on accompagnera ce chant donné avec les accords seulement 
qui s»' font sur les l'.'^"'"5'"èt 6""(legrés des deux modes et les formules de cadence 
indiquées ci-dessous. Cette harmonie, qui s'appelle harmonie préparatoire. une 
fois établie., on cherchera 1 harmonie définitive par l'emploi des divers renver- 
sements des accords, si cela est nécessaire., par les diverses cadences et autres 
artifices harmoniques. 

L harmonie préparatoire ne doit être considérée que comme un moyen pour 
arriver a 1 harmonie définitive;, cette harmonie produisant souvent des mou- 
vements de basses défectueux qui n-e sont pas admissibles. Quelquefois, au con- 
traire., il îi'v a pas de changements a faire à 1 harmonie préparatoire. Dans 
ce cas-la elle est harmonie définitive. Lôrsqu on aura pratiqué quelque temps 
le moyen indique ci-dessous, on ne lemployera plus, il faudra mettre tout de suite 
1 harmonie définitive sous les chants donnés mélodiques. 



Tahleau des divers accords 
et des formules de cadence à employer dans 1H/RM0NIE préparatoire. 



Ton «1 l 
majeur. 



Harmonie Harmonie Harmonie Harmonie 

dul' degré. <lo •+ di'"ié «tu !j. deaTe. Hn <> degré. 

f r ■ r ' r 

•> J uni' ou !j •> ou 4" J 



«■3SE 



Formule lierait: parf 

5 r > 4 r > r. 



Fn 



l'iuuir de ru 



,1 j.a, 



ou (> 



ou 6 ou 7 
ou fi + 



Harmonie Harmonie Harmonie Harmonie 

(lu IV deiire rin 4. Hêtre du 5. degré du G! degré 

"G ~7 

r ) T) ou G ou fi # on + 5 



Formule de cad: parf: Formule de cad pari': 

r, ' ' 

5 5 4 8 r , !ï r > $ 5 



Ton dV Lv ^E 



• m 



# n m 



\nd n "tJ3U 



ou f> on 7 

ou P + 

EXEMPLE DUN Ch\NT DONNE MELODIQUE 
dont on a détermine la tonalité. 

SOL mai 



OU (> en 7 



OU H 



-^ 




f 3 ^ 



328 



HT -.a 



=£3 




EXEMPLE DU MEME CHANT DONNE 

teroinpag-né seulement par jfmRMONll rui i> \i'. \ i nnu 



SOL mai: 



P'TP \ 



-#-^*-#- 



♦t-» 



> : 



Formule de ....I. ,,.,,1 



I T roaj : 




Formule i\f cailem o ntn-l'iii 



SECOND EXEMPLE DU MEME CHANT DONNE 
accompagne par 1 HARMONIE DEFINITIVE. 



1 '1 IIMJ_ 




• ^# #- 


Tf 


-*— «-«-i 




SOL mai: 


» 


r-^^N 1 


U-, J — «_, 


-•-*-#- 


— 1 ^ ^ pf 


-f-ry- 


-i — r » 

~t — b~ 


-# * • 


»' *»p 




-H**- 


s 4 -^ 


y- 


■ ■"■■ mm 
J 


(> 


— 




> i H 1^ 

'• 7 

4 + 




!» 


lV'I 














« 


-V'v-» — 












-# # — 




'-$-*- 


V 


V 


-#— 


V 


• 








I . \ in i n 



Formule .1 1 p...ï- 



1 1 ma | : 




Formule rfe i Hilem e piirlitile. 

La réalisation des chants donnes mélodiques h quatre parties vocales est 
une chose difficile qui demande beaucoup de précaution. [-'Ile diffère <I«'n réali- 
sations employées précédemment, en ce qu'il faut que chaque partie soit mouve- 
mentée avec une certaine prudence el corresponde bien ,m sentiment <lu chant 
donne. Cest m résume un quatuor vocal dont !»• bon effet s<- trouvera dans I ho- 
mogénéité rie toutes les parties. La pratique., et surtout la lecture cb>s bons exem- 
ples amèneront ce résultat, pour lequel la rigueur de quelques règles pourra s adoucir. 



REALISATION DU MEME CHANT DONNE A QUATRE PARTIES VOCALES. 



329 




EXERCICES SI R LES Chants Donnes MELODIQUES. 

Cet exercice devra se pratiquer f l«* cette manière; 

1'.' F.crire dans le ton principal <lu chant donne, le tableau des accords de 
I harmonie préparatoire, comme il e*t indiqua dans l exemple précèdent. 

2!' Disposer quatre portées, sur la première desquelles on écrira le chant 
donne', dont on indiquera la tonalité. 

$" La tonalité' une fois établie, on accompagnera ce chant donne avec des accords 
choisis dans [»•* accords et la formule de cadence «I»' l harmonie préparatoire. 

4'.' Lorsque I harmonie préparatoire aura ete corrigée, on écrira I harmo- 
nie définitive sur la troisième portée. Cette harmonie devra toujours dériver 
di' l harmonie préparatoire. 

5" La. quatrième portée sera réservée pour écrire la basse et l harmonie de 
l auteur du chant donne. 

6'.' On réalisera ensuite le même chant donne a quatre parties vocales d après 
cette liasse et celle harmonie. 

Tableau des divers accords fondamentaux 
et des formules de cadences qui peuvent accompagner le Chant Donne 



l'on ,|,. 



ui \vr 

l)0>NF,. 



m 



-J Hh 



I 



m 



Chant donne sur lequel on doit s exercer 




inssv. rv.jt 
cl imi>ni,MK- y jtt - 
préparatoire. 



B*KSK epu 

Hi-finitne 



BUSSE LVfl' 
el HMiMiiMH -y*- 

(!•• I XiiiciH 



^T ^ t^z^I eeeM^E 



FIN l>F \.k SIXIF.MK IT IMCK.YI) KK PAKTIF 



330 



BASSES !)()>>LKS 



DU COURS AVEC LEUR HARMONIE CHIFFREE. 

7 r 7 

r, + J 5 r» + r, r, 



fci'i iii-d «fe scptn-nic i y /^ O • j 
«if dominante. • * j»" — ^ 




;« 



r, 7 

4 + 



feS 



& 



7 
# + 



7 

ri + 



« + 



:rr 



^> 



-o- 



=1^ 



XE 



^ 



Q 



XE 



7 f, 7 

+ 4 h + 5 r; 



m 



O , 1 — ri 1 — t \ \ 9 



+ 



4 5 + 



5 



n —& 



in: 



-o- 



— - ©-- 



j 5 G * 



r S 5 






f, 7 fi 

4 

P 



TE 



G f, ». fi &G #G (. 



G—* S 4 : 



Ç 7 tr 



~% tl I • 



-o 



SO- 



xr 



ICT 



«> 



g 



1= 



-4ET 



JE 



r. " 



« 4 8 8— -&■ S + '> 8G 4 + *£ -* •' Jr r> S fi 4 + 



£ 



-tv 


o • 


r, r, — 


«1 • 


fi 

fi St 


'» 


(i Zf 


r, #r> r, 

~rrJ" 


r, 
5 4 G 

o f; p 


(, — - 

4 — + 


^ 


— - 


— -— — 






o • 


O • 


ro ■- J 


-TT-ôU^- 


M=tJ 




-o-T-H 



r , +r, r, +G fi G 5 r, -*• 



sensiW.!. :: ^=-^-h 



O 



u 



■13-* 



=ÉÉ 



j2I 



«=P= 



-t- 5 +G '' £. 



ÎS-o +(; S +G S+G -, +G T, :' + 5+G r , — +G 5 +f, i) +G h r . r, 






? i r ; t? » 



a 



S 



S^ 



1 — •- 



+\s 



s- 



fc r > -r<> fcr.-T-r +G .> O r » 1-6 

-^-r-6^-w-t - ■ ff P 



+6*6+ 564 + 



r-p--r~?y~ , I | I I ,. — 



H 



'b > 'g~^~g~ r 



±=&L 



O^ 



\< inid ilf II il 



+—4- 



P^ 



+4 f. — +G 5 +4 G— +4 r, +g S +4 



- ^TTTTTTr 



o • 



f. - 

_G (i 4 + 



<> fi - G- 

r» +4 (,_*4 6— +4 i] +4 fi +4 G 6 4 + 5 r . +4 H Sr — 1 _+ 4 (, 



mm 




mmm 




331 



A' « urdsde septième de dominante -^-. - 

el s.-s iwrrwsements; V : 3 5 (£ S g :<7 

i-xrciil iiiu> i'| Hi-hançt'S de iwt<» . 



6 7 (. r (, (, 

5 -&- +4 6 +6 + 5 + fi-5-#+8-fr'ft+4 



ftj o J^ o-j.xi-jro-lp^- 



^+4 fe 6 4 + 



V = 



^M:\rh^- 



cr 



< g~i — r 



& 



<■ r _ 7 7 7 7 

:C -t + + + + + + 



- o -*i 



xr: 



PfP 



fi + 



+6- 



6 • 



^ 



^f^f^ p^P 



Aecord 

di'M'pliimiMJfx'iisililc. 




,6—7 

G b + — + > 



7 5-, (-4 fc I 7 

>5 -s- br, -bo.kI> 1 " + 5 -*" 5 



+ 6 1»6 , 6 



3S 



7P" 



izs 



fe 



K> 



!• 



Ê 



fc^ 



,67 7 7 7 7 6 7 

l>4 + 5 6+6 5 -5- 5 5 +4 " q " + 5 ^&- 5 .1 + 5 5 4+ 5 



!> 



ÉÉ 



a 



t'' J r JirrF 



£=# 



-O- 



" • ï 



Aecord de uumte X 



et sixte sensible. ^ Z tf 




+ 6 + 6 +6 kfi fi 7 k r _LX u r 

fi 5 6 5 fc, fi — h 4 + Ég H+ g£- 



+ fi 



^ Q " I ti Q"T^Ti I tlP-JiiEpZ J! 



fc,6 -5-b,5 5 



^ F^gf -fl 



+ r, 



U fi +' 5- 



* B -<- 1 I I] j 



6,7 7 

.&- h Jf 5 -&- 5 6 -Sr 



+ 6 7 

5 fi 6 + r. 



rO 



£S=a: 



:o 



ECV 



t^ 



Sa^a 



-o- 



^m 



+4 

5 3 fi+6 



5 -*- 5 



fi 7 
5 +4 fi+6 5 4 + 



Accord de triton 

31 l'I' tierce majei 



tv afeiîfcj.f^^f-t^-f^g^P^-r 



*k.4 



â 



+ 4 7 +4 7. +4 bG 7 , 7 (,g +4 b6 

_3 6 >"- 3 " fi ^Çr 5 3. b- -fr- b!î 6 + ' {,«. bf, 3 (>+<• 

"^ P - P* i _ ^.it>g. «. i- —Htw . .il, r— ; r-n 4= 



&• 



Ê 



O 



6-. 



Vo. 



fe^a 



92£U£m> 



P 



7 



+ fi 



%^ 



S5 



6 ■ fi 



4 + 



+ 4 +4 , +4 bfi 

3 6 



-, bfi 3 b +6 br. 



f ^- 4^f^^'M^ 



22W 



b5 



7 
+ 



+4 



fi+fi 5 



5 ++ 6 + 6 5 4 + 



I^*^ 



-©- 



<?-"- 



S^f^^EÏ 



|9-î- 



p£ 



x> 



ilif 



n-2 



4 <> 
fi 5 +'-' 4 



+4 h 



+4 fi 



? 



+2 4 fi + b n-r — i 



4 », 4 fi 7 

+ i, : +2 4 fi + bs-i — fcr>+G ;> +>j ,4 jgr r , r , 



.Z-Q-4 



3=E 



N 



4 « 
+2 4 -fr -, 



4 fi " 

+ «j 4 -S" S -fr 



4 fi 

fi r. 4-2 4 fi 4- 



jl | ? 



«r-p 



p^f : f z P-tfr ^ E F^ 



7 ~ 7 .X, 6- 

•Jr +4 - £ r 4 -4 -fr+4 b 4- 



.Aiioi-d de septième <iv sensible -j^-w- f fiVf P^f 

.1 ses miverseuieiits; ^■,5"^44 r: H- : f- ::: : 

exceptions el échanges de notes. «s I ' ' 

+fi 

r r 

9S* 



+ 6 fi— 7 
(, r . -S- fi r , 4 (- 



^iirr^p-^rm: 



CL-S*£.td&. 



6 



4-4 ^+4 fi +4 fi r 

3 -5" 3 -6- 3 -fr 1>5 bfi + ■>' 



+4- 



t>6- 

1>- 



^ë FEteg f^g^^fo ^ 



l>5- 



#^ 



JP 



-fr- 



fi+G, r > + , 



iMÉlÉ 



4 7 
■b 4-2 + 



7-fi 

-fr— -fr- 



7 — 6 
-fr— -fr 



-IPH 31 



P^ô^ 



U7T"I ! '"; I ■"■ 1»^^ ^ 



3 



+ fi— 4-4— f, 6 7 4 fi T 

',— 4-fi 3— +4 fi -fr- r - Hrfi fi fi 4 4- r, +2+6 r, 4-4 fi 5 4 + 

ïIO r- -^ 



o - 



-o . 



p^ip 



a 



ËË^ 



I a 



cr 



r G fi fi 7 

„ ,rï .^s^Slifci^e^Éliptfp 



5s r 







-5" l> 



r, !>fi 

1, 44-4 -f- b+4 

±2 



^^6%^^ B 



bfi '•"• fi 

-fi 4 -?- b+4 fi 4 -P-3+4 fi 4 fi b 



gqberz gfl 



S ^P R 



• (5' 



ipsiS 




+r. 

-, -fr G fi S fi 8- 



fi " + 6 6 

f, -?- 5 t t H r , -fr fi h 



Accord de ijiiiiili' diminuci' 
et sixte sensible. 



^3 ty gj rJ 



^ 



^^ 



T P-^rzr- « tf * n 



+fi fi 

fi fi t Jf \ a' + t -fr- G b & G fi 



+G +6 fi +fi#6 

-fr- G -fr- « .£- fi fi fi + 



nJÉf/ i ? i pgÉd^tlp^pp^^ ! 



+Gjt€ #5 

s r, -fr- fi jj f, ;»; ^ 'fi; 



4-6 » fi f ' fi 7 

-?-« r. -^- r> -fr- 6 n -fr c — •*- s 6 g 4 + . 5 



4-4 

r, ". 6 6 t 



+ 6 
>- :") — -ft~ 6 6 | 6 



*..•■■ ti..-,. lie -^-^^j ^ërpî^ --! -fr-^-f^^ I " l ^ ^f i:ib:li:d 



333 



-V- r, + fi . 7 

-fi- fi hfi + 



JS=îÉ 



+ 4 fi +4 +4 +4 fi 7 

:. : t> fi !> fi i» fi b + '•> 



+ 4 









::êrflz2i 



^feg sïi pfSËb 



-95 



+4 +4 -fi 

b fi >• b !> fi -?- 5 4 6 fi 
0J 



+ 4 



fi fi 



+ 8 7 

5 -rr- fi fi + r, 



M^ff^f â^ 



<v 



w* 



r 



;o 



^ÉS 



Accord 



de seconde augmenté e. * "4- 

t(.- 



^t^tfEQ 



6 7 7 fi 

■2 4 4- 5 4- 5— *-2 4 

42-- 



r fi— fcs — 

4- 5— +2 4— +h 4- 



aatejfaËfflffiË s 



+« 



7 a fi 

4- b +2 4 



fi fi- 

-f- 5 4-2 4 Jh- 5+2 4- 



*-8 5ffi + 



^jp6j^^^^pi^ ^f#teg 




Vcpordde septième diminuée 

et ses renversements; 
exceptions et échanges de notes 



6 +6 



7 4-4 

4-2 4- r» — 3 4-4 fi fi 



£V î 


— 6H 


#° 


-(9 — r-| 








©-T 








£? 






"{* 
















-»_pL_ 








— o J 


'-r- 6 — 


' 1 6 


i — 1 — 







o 


fi 






fc^ 


r„ 











■+ r,. 



4-fi 
•T+4 -S" -S- 5 fi 



4-4 fi 
g 3 -*- 5 



âÈ 



P 



331 



ffit fTIf M " ^ 



67 . , 

4 4- 5 JT - +fi 



g |gg g 1 



£ 



i#f 



M 



jQ 



+*M +2 |j 



+ fi- 

L> «fi-- 



l> l). 



fi + 2- 



fi fi # fi 



4-4- 



p: 



g fcp QT~p~p 



i- 



3! 



m^m 



j?^- 



<, fi * 



+ 4 4-fi 4-fi +4 

-?- b -S-4-J -fi- -?- 3 fi -5- 4- 



¥ 



#3=* 



w=& 



W 



Wtt 



±p- 



^ 



-o- 



n: 



A" eord de neuvième majeure 

<!>■ (iniiiinante 



5 4- 5+fi fi 6 -6- 5- 



«"' « aine tv; *-^ g-ijj^ -f ^P 

tt accord de neuvième mineure * ~~ O — ^_. I 



9 9 



tï£*Ég 



'» 9" 

fi 
4- 5+fi fi fi * ; — 4- T. -f 



O^ 



o 



o 



de dominante. 

^7 
r. 5 4- 5— ffi r. 4- 5+5 + 5 + r . +fi 5 + 5+fi fi fi 4 4- 5 



P 



19 9 



■^s 



-«=»- 



-0...11 



! 



gggjpgB ffffP^ pl 



334 
jiconrade neuvième majetn 

de (ininiiiHhti 






:_> 8 . '» 8 
■+~~ r ,-+~ 5 64+5. 



deunmilianle ^ ^ ^, Q <>- ,Q | 

ei acoi,rd de nmmeme mineure 9S $ t ^^ ÎSïBES Ë l:.f &J&.ïïK-- Ip^ o B jg S 
,ie d.„,n.,a„t e: ~^r^^ r r—b ri Y ri ™ > l[, M ( l' r J M ° 1| f 4^p îd 



uireplions. 



:■• g ■''' R 



:,,_4 : b-+ :-+" 5 



3R 



•^^i^^^^^É^ 



2 ;; 

r <+~ s 



Il 9 984 98 9 9 ?! 



+ ++ + 4-4-4- r > - 4 + 

O 



oi> 



*-rrp 



r . 4- — 



î 2 - ciipi iqrt II 1 ; I 1 r; — 



9 a b •) « 

5-+~~ r . — h — 
<9- 



S 



tî 







!>-+ 5-+ r, (>4 + fi 



Q 



O 



£ 



+ 7- 
5+7!» R- 



Accni'd de septième de dominant 

sur-tonique , 
accord de septième dr sensible -CS1 *T ~ 

• ', / * x O O 

Slil-tolllulle -^ — «*-i^ î 

et accord de septieuiediutiiuiee 

siii'-toniqut 

n 



o' 









Aecurd de septième de dominante 

sur-tonique , 
accord dr septième de sensible , x.-* & i 

sur-tonique ~s fcjs 

et accord de septième dimimiei 

sur-tonique; 
excepl ions. 




s^pff^^^^iss^pppp 



7 7 7 7 7 6 / 7 7i>fi+fi f, — 7 — 

[, 6-fr+ !» G -B-+ l> fi -*-+ r , fi-^-Jr- r >— ■ -A- - " - 4 + 4 -S- fi 4 — 4-- 




j9 . 



<? 1 tf 



CE_ 



fi f, fi 7 fi ; 

s r. r . r. 5 n fi r -s- ? 7:4 



A ,,,„,K ^^ 

deqitintt rt sixte. y~^ 




4 / b +4 b / * / 4 

5 3 4- Jr r, 3 fi T. + 5 3^-37 + 5—£ 7 

• Am,, ' ds ^ * l g 1 5 r4 I J J J M r rl f^tfp-^ 

de tierce et quarte. Z> \ [ F I T | w |P rv l ç) I | l | ^ ' | 



4 7 4 +4 

3 + fc 7 3 7 



4 6 447 34 7 7 

3 7 + fi 5— -I) +4 6+6 t| 7 3 7 3 t -ffi 7 3-5- + 



^3-f-r 



i 



^ff^ 



S 



b4 7- fi 

O , 



i 



-©- 



fc-g 



-©- 



4 7 4 4 7 4+4 7+4 fi 

-g- 3 7 3 + 3 7 3 fi -fi- 5 3 fi <> 4 



47 fi +4 6-474 474+4 7+4 fi 7 

r> 3 4- -fr- f, 3 6 5 + 3 -g- 3 7 3 + 3 7 3 fi -fr- 5 3 fi fi 4 + 5 



Accordsde se< onde -~J- \!J { - 



^ 



fi 7 4 fi fi 

L' fi 'J fi 2 Ar r, — 4- z+-J 6 L» -S" 5.» 5 92 -S" f> 



— I 



W¥* 



t- + 2 Si +4 6 5 4- 5— 3*-J3 6^+4 fi b a I; 4-4 fi b + 



2 6 



jjjj | J p | f iy^^^ ff 44 T 4p p 



P^-P 



W 




« fi 4 , . 7 

2 ^ 5-t=^2 6: M 6 4-2 6 2 6 4-4 fi 7 + 



aâk ^p 1 w -ft I P P_iP «.-jz 



^^PH 



Accord de sept tfiiii* majeure , 
accord de septième mineure, 
accord de septième mineure 

et quinte diminuée z£lÉt. 

et remcrseineiits de ces accords; 

exceptions et échanges de notes. 



5 4- 5 — 7+4 b 6- 




fi 7 
bf> + 



rfp ^Jt j ffi 



r,-p-b -fr- br>- 
1 bg^LW 



6 bf, 7 •. 

P 5 -fr b 5 — t>2 +fi 4-4 6 -fr- + l> ■ 



fi 
* fi b + 



^pN^gy f ly- rr nrr f fj p jg^?^ 



es 7 

tt 6 5 + 



*Zr&;s9-' 



3^5 



£l 



7 7: fi 

Jr-t", + f. r > Jt fi 



+ 



_?£ 



P- 



Et 



^ 



pPi 



336 



Itelard de l,i tierce 



dans i accord parfait majeur, t v i T * 
l accord parfait mineur :*V5; 



4 3 4 



o 



et I accord dequiiile diminue 



43 43-4 3 43 ", 4 3 
~0 



a 



o 



o 



-o 



ML, 






f. 


6 


fi 

4 H 




S f. 


-*- G 


r 


f, r» 


+ ."> 


fi r. 


4 3 


f) r l 
o 


4 ."■ 
o 


(, — 
■+ — 





4 " 
o 


t 


i\ li 


y 














o 


— o- 




ci 




X 






o:: 


M= 


zz 




=^ 




O 


O 


z±b 


» 










— 









lii't .h il de l.i tierce 
dans la^cord parfait majeur, 



r, 4 -?--*- 4 " — 4 8 



laïus laicord partait majeur, „ q I I .. I P i l II 

làccord partait mineur )' '?-, t - ■ -""-] A- '- *-*-•— X- -I — I i 

tniccorJdeunintediiniiiiieVi^^-L^-^jo CTT I l l^XJgg^Azig^ 



f, r . f. r .- (, 
4 -?-.£-- 4+4 f, r. r. 4 4 3 >fi -Sr 



nrJ£ 



o P 



exceptions. 

r, fi ~ 

. 4 4- 



r , g fi ? fi r. f, ri 

b4+f, r. » 4 4- r> r,— 4 4+fi r,— 4 4+fi 



Vf 



cr 



-0^-177 



O 



cr; 



o . 



4 "» 4 > 4 3 4 



m 



^#g#%g 



4 4- 5 
o 



r,__fi r, i; fi S .Jj- fil; r. — 

4 $-5- 4 3 4 *. -fr- 4+fi r . 4-P--&-4 3— 4 8 5 4 

.2, 



r . — -, — fi r . r 

4 " f, +3644+ 



^3 



52 



B 



-&- 



a 



ÈHgUÉ 



a 



cr? 



a 



£ 



a 



o 



Retard dr la basse doublée 
dans l accord parfait majeur , 



9 r» 

.5 f.n9«J- f, — fi tt + fi .1 9« 9B9R 9R lîfi 



dans taiciiid partait majeur , ty g Z ~ 

1 accord parfait mineur — ^- ' MT 
et l'accord de quinte diminuée. 



O^ 



-©-- 



fl fi r fi 9« >fi— f, 7 • &— 5— 8:.— 

-ft- r. r > + 5 r, H9R9R J- ' — r . — 4 + r» -4 8 89 8 4 8 9 « 4 8 8') 8 5 fi «; r, -fr- fi 



^g ^Éfegfefc^ ^^ 



Ofrr "O ^ 



s 8 r> fi f> 

9 8 r. 6 -fr" Jrï S9 R+4 fi +fi 5 !î * 



fi r . — 
fi <> ?! r. s fr 4 4 * r, 



g^^^BiiÉ^ a^ 



53P4 



^f R I 



Hetard de la liasse duiible 
dans l accord parlait majeur. 



U.11IS i fii-.-iiMi ii.i) i ,i 1 1 innj en i , _. . 

l'accord parlai! mineur )p - ^-( - S & 
et I accord de quinte diminuée; 




exceptions. 




s r !>k ~ f> ? fi . 9 , , fi ? 

-fr- ,*- + *• a r> -»" + 'i (, <) :> -fr- r , > -?r *- 5 l>r> l> bn + 



i^^^^i^ ffi ^^ g ijgj^ 



+ >— 4. fi 



l> -fi--?- '> '■ 



(, — fi r 
4- : — 'i - <) r, 'i r. r. — 4 4- 



^. '"i-irrrioMj^fi^iJrig-^iJ ^^^ 



r > — fi fi 5 7 

— 2 — r. 44+ r , +f. i>4 :» -' 



337 



S 



+ 

i 



4 3 :>; 



w 



<^--& 



4 



4 3 + 



:— + !.- 



L' — + r < fi Jër ' 5 r » + 



ff^y^r 



£ 



!— i Jr r , 



4 3 



4 3 r. + 5 



m^s^^ ^ ^m^w ^^ 



Kctiird «I •- la li.isse 




dans le> a ..,. ur dsd, S ixtts 4^^^ 
eio'pt 



5 6 



S 5 



r, 6 5- 



> n 4- r . f> iî+fi - r ' — s--"*"* ' — + ; !î fin #44* 5 






-H — r-=^=B 



Éffi ^^f#f^^#af ^F"g" r f f^w 



Kctard de l.i sixte 
dans les accords* de sixte 



f^ 


?#g fi 


9 8- 




fi 
7 fi-fr 


5+4fi 


7 + 


r ( 


7fcfi 


7 6. 


7 fi 


7 fi 


7 fi 


4V % — — 






«- 




-O -■ 


O 








-O-^ 


»*• 


*■ . * 


-^V^^-i 


^Vr 


-O- 








r* t 


■9 — 


<1 » 


-fc>— 


1 1 • 










-» 1 

























7 fi fi 



7 fi r > fi 7 + 5 7 fi fi S fi — ,h — =r r» fi lj — 7 6 7 fi 7 l;6 k7 fi 7 #6 ij 

*5h 1 






P I c CTP= zp^far o- 1 o- i o 



^ 



i^^^ 



*^£ 



ÎO- 



; fi 7 fi 9 8— fi 7 

7 #6 6 !p8 — 7 fi-5-r. + 7fi-fr T. — r 7 fi 9 r. 7 6 9-8 7 fi * fi+fi r , fi 4 + 5 



m 



T»-^ 



Q 



a 



t-O-'- 



m 



Sa: 



^ 



x> 



-»- 



_Q_ 



HTff 



g ^ e^ 



Retard de la sixte 



fi 7 fi 7 

7 6 9 8 7 fi 7 kfi ,£- r , 9 8 + S fi 



dans les accords de sixte,-^?{^ 
exceptions. 



ir 



3E 



-o- 



-o- 



"jn: 



3=2 



o- 



3 



r 



fi fi 4 4- 5 6 7 # fi 



W 



ir 



7 7 
7 fi +4 i:, 7 fi fc + 7 7 



P^ 



-e» 



IZ2Z 



£ 



7 7 
-S- + 



fi 
-ft- 



7bfi fi 
7 fi 9 8 7 fi t -5-5+4 6 



?*PI 



icrr: 



"^ 



et 



m=^a 



rr 



-o- 



<Œ5?—?&rp. 



to- 



i^ 



ro: 



fi r .— fi 
-*• 4 3 r, 5 



^VirriO}^^ 



2 



p^ 



— 7 fi 



31 



-JZ&: 



7 
7 + 



22T+ 



r . 1 r. 



P 



-O 



338 

l'.'-l.llll <!r 1.1 i|H,ut 

et de. là sixte L \Â . fT~~P' C 
dans les accords ~~sn sJ ' | [ 
de quarte et siitc 



7 fi 5— 

6 — 4 — 4 3 fi 




g ^PF^P- ^g ^i 



ifc 



V 



-S" 4+fi fc 4 + 5 5 — " -S" 4 3 4 3 4 3 4 3 4 3 'i ;'. 4 — 4 ". fi 
-J-, ^-1 » 



S 4 4 3 



<2& 



S 



U 



rrr 



i — 



ai 



mm 



a 



-o- 



=1 



Retard <)«• la quarte r ,- 

et de la sixte 
dans les accords /' *"<!?> P 

dr quarte et sixte; - ^ ■]— 

exceptions. 



fi +4 fi ? , r '— fi -f fi 5— ? 
G 5 6 -*- 5 r. 44-4 fi 7 fi+fi 4 3 fi 5 -fr 4 # + 



-jO_ 



£=P 



O 



-©- 



-o- 



ô=P 



l^rrr 



o • 



7+fi (, — 7 
fi — 4 g 54 + 



o 



Q 



«^ 



O 



I 



r fi— 6— 7 fi— 6 7 

-fir-5" — 9 n — J-Jtr— l ) 8 — •*■-&*— 9 8 — 5 + 



r. — fi 



â^ 



<> 



-#s> 



ci 



£ 



xr 



o 



£ 



6+4 (, 7 6 fi -?-fi 5 7 7+fi fi r,— 7 

5- fi J<- r . f» 4+4 fi 7 fi+fi f» fi-fr 5 fi 5 -fr-4# + fi — 4 fi T.— 4 4 3+ S 



^-• i^ fy^rf . 



ci: 



^^^ 



^^^ffl^^ 



=f 



Retard de dit im s intervalles 

dan». 1 accord 
de septième de dominante IZ_fc f * 
cl ses renversements 

r !>r i>: !t k.- >7+g 



5 — 7+f, 

4— 4 5— 5- 



r ,+4 '. 



l; — 9 8 3 4 3 4 3 4+ r, — a -fr- 



5 5 5 S 




:g -0»j ^f 



O o 



x> 



irr 



xr 



o 



rrirrirnrji-i 



Retard de divers intervalles 

dans l'accord 
de septième de dominante gsg <~T 
et ses renversements; xi^t 
exceptions. 



4 7 7 7 4 r >— r. r « r.— 4 — 

3 + + + 9 8 ii+f>4 34+ r. -5-# 448 r >— _-' — S + 



5t^=22^ 



P^P 



^^g ^^T ^ 



+4 
'2+2 | S #76 9 8 « 



4 7 7 7 4 5— t. r > 7 

3 + ++9JÎ 'J + fi4 3 4+ 3 Jr 



^^ ^m^m - ^^^^f^T^ n 



fi«: 



îfi fi r 7 r > 

5 fi S fi r! fi G 7 4^77 4 r, _ h 7 

S 4 4 fc r , a -fi- >j jr .j jj- 3 fi 4 + r . 3 + + + 9 8 2+fi 4 3 +fi fi 5 + 
J2 



S^giT^ 




6 5 



Retards peu iisitts ^/"^ - ■ --(* 



5 



H 



7 f, 4- 

9 !i + + — fi '_! 



4 3 



4 3 339 

r> — 4 — 5 - 

X— 9 8 2 . — 4 3 



-o- 



-o- 



3X 



OL 



H3- 



*o- 



TT 



r, + 



-?- 



7 6 
^— +4— 

4 7» 



:pfg 



-.— 6 



fi r. 

77 4 4 — 7 — 

^r + r . — y — 5 — a — . : -'» H 



g« £^^gg gp^ 



-©- 



ez 



P-d-+«-^- 



Q 



^g^P|^ 



03^3 



^-MC T 



Pf^ 



b+ ■> r. jst- — s ■*" 



rnr i 



9- 
-?-— t 7' 6 7 7 

h 4 3 t +4 — fi — 4 + 



Z®=^z£ 



3t 



1 



fi r. 



q 


h5 4 


■5|.J 


? S- 


5 
«1 


fi 

r-O- 


7 
+ 


9 8 ■ 
O 


f 6 
f4— 

O 


fi 


4 — 


4 3 


fi 
5 4 

O 


r 

4 7> 

n 


5 


s # - 




_4J 1 


l^J 


1 










f> -1 




O 






-oJ 



Itetard simultané 
delatierce et de labass-edoiibb-e 



s l accord parfait majeur, - ■ _} \ V -^ 
accord parfait mineur S A 



9 8- 

4 3- fi fi 6— 7 9 8-98 7 ,, ,,— 7 

5 >- — Xr r . r, 4-+ 7, 4 3- 4 | + f» fi 5 4~+ 




I 

••t Laccord du quinte diminuée. f y 9 ;j ^ 7 #9:;; 7 7 

G 98 — fi 9i>8— fi 5 5 #5 b 5^— 5 

r .— 4 5— 4.3 — 4 5— 4 3 — i>4 5— +6 5 — b, \ 4 H — 4 t;— b4+— 4 3— 4 +- 

, Q | . :£l„ r— k 



§îS 



o: 



1 



O g 



PS 



:=^==r^l^^±f> 



O 



3=n?n 



o 



98 

- f C Ç. 

4 t; + q t> 4 6' 4 6 | 



9 8- 



3^ 



irf: 



IE 



^^ 



4 3—6 6 fi— 7 9 8— 9" 8 7 fi 6—7 

5 if Jir 5 5 4 — t- 5 4 -3— 4 8+ 5 fi 5 -4 — r 



cr 



m 



Or 



-©-•■• 



ÏE 



-©-*- 



-G 



m 



Retard simultané 



JeU 



II' «(Mil > 1IIIIM I .1 II I' jf 

sixte et de la basse d<mlilee - y : M 7 ) - t ^ O p* p — - - 
laits l'es accords de sixte. H ' 



9 8 6 

98 6 6 ,65 9l>8 6-5 7 76 57 

5 7 fi 5 5 4 6 b, 44 S 5 7 6 5 44+5 l> — 3 fi j> + 
{9- 



xxï^t 



É 



o 



x>- 



Z7 



^fc 



5 +4 6 +4 « a h, 6 



9^8 6 
7 fi 



6 h 5 — 

4 fi 4 J? 



9ba 6 — 5 7 

7 6 5 4 4 + 



S 



*¥ 



ffi 



-o — o- 



wmm 



-o- 



331 



O 



-©- 



nzcs: 



ZSI 



I 



9 8 6 5 7 

7 6 b, 4 4 + 



=P£ 



5 7 3 

iÉÉ 



4 4 7 7 

7 3 7+6 7 3 £-+6 + 



9 fi 



6 7 
q 6 5 + 



33: 



-O 



JZ 



^r^^-- 



-e — tt 



ëê 



ES 



-©- 



T5~ 



T£ 



Retard simultané 

de la tierce et de la basse doublée 5 

dans l'accord pariait majeur, t\; fi" ft~ 1 ~ï ^ 

l'accord parfait mineur J # "~^ 

et laccord de (jiiinte diminuée- 
exceptions. 



9 fi 

4 +4 ^ 



^2 



PP 



5- 9+4 6 7 

4 5 4 b 6 5 4 + 



9 

4 9 8 

^ -?- 4 3 



a 



-DT 



-O 



Xï 



6 7 
5 + 



7 + 



9 6 5 — #9+4 6 7 

4,+4 -5-5 41 4 i fi — 4 + 



% #98 

-S- .-?-• 4 3 




i 



, 



8fe8 fi 5l>5 fi 7- 



5 S 



7 585 



340 

Altération do divers Intervalles 
dans I accord pariait majeur, \ y ■ • 
l'accord parfait mineur _Z!j^f * 
et l accord de quinte diminuée. 

», jr_ -es (. 7 888 6 f. >5 fi ■ 585 

fi Jir 4 5 3 8 3 — 5 5 4+ «:« 2 « « «jiJî 2 l) 5 — 2-6-3- 



-o- 



2 ^r 3— 4 r, +— 3—+* «S +4 fi 3 - ■ #+ 3— 




g^ ^ggj 



o 



3Z 



<> 



ec 



CE 



s^ 



g 



xt 



o: 



m 



-**- 



^ 



fi 5 7 r .«r. fi 7 6 7 r, » r, 5 #5 58 5 5 8 5 f. 7 

+ 4 ; +4 fi 3 » + 3 — 6 -fr- 4 t| +- 5 5 + 3 — 3 — 3 — 3—8 5 4 + 

■*^v- - — ■ — M - ■ '■ ° ■ - ^ ^^ 



J-fFg 



fp 



TFFo-fe'W 1 * 1 



<!> 



Et 



O- 



xx: 



ÉÉS! 



fi8fi 
Altérations de divers intervalles 5 6 5 5 j — 8 



fi 7 «fi fi fi 

3 — 5 + 5 5 -Sr- & 3-'.5. 



dans les accords de sixte, yw. g r p ~~ 
du quarte et sixte ~-^ Ql [ | j 

et de quarte augmentée el sixte. 



m 



O 



33j 



«^ 



CSEE 



o 



c 




fi fi 7 

fl 4 4- 



fi— Cfi 7 fi— S6 

3 8-+ 4b4 3 



' 



Altération de divers intervalles 
dan» l'accord de sept icinc de domina nte^-/^ 



6- 7 , fi_ 6 86 

HT— 5—5 7 j>- +4 — () 7 

5 38 5-+6 — 4 3 4+5 sb 5-+6 — fi— 7 1— fi— 5 + 



el ses renversements. 



~0 +C> 



^U U^ i i"!^^ 



g » o 



^H^ 



5 — 5 — t>ç — », - >-_ l»5 — ji 

5 + 6— 43..+6 -• '43+6 — l>4 3 ..5 + b 5 3 t l>5-+6 — l>4 3, f>b fi 5 — 6+fi 5 38 



^^^àf ^^^^ ^^i^ 



o 



m 



fi!>fi 8 88 

f,— +4 — fi fi 5t»5 5$ 5 7 

5— +fi — 4 5+6—: 6 2— 5 8 5 6 +- i>5 6 H — 5 — -f — 2 6+4 fi 7 + -5 



•a^^jw ^^qa^ 



o 



3a: 



o g> 



2=Z2I^2^ 



T 



? 



o- 



A Itérât ion <le divers intervalle* 



fi8fi 
+ 4— +fi — 

5 — 3 — fi fi r. — (. 



7 — 

Zr— 5 7 ') 8 

*\ 5 4^4 3 



dans l'accord de septième de sensilde Z^ ^( ^g>- -■ 
et ses remersements. — '~| — f~v~ 



xr 



zz#z 



sps^ 



m 



£ev 



gp 



o 



-"> : 



hfi ;>fi !> — ■ 7— 

fi 7 5— , »« 5— 6 Ay- , h , 4!»4 »J» fi fi« i" 

-, + t5+4— »5 t) +fi — \>^\ r j\\, b4 -f- b- + t> +-j— ^b4 br» + t58r, fittfi 



3= 



2Q 



S^ 



M»- 



^ 



xt 



gyfffffr^ 



7 4 24 fi — fi fi 

5+ 5 fijfii— 4 — r , 4 : fi 5 fi 5 



a*= ir rrrr i tt wnr 




4 — 3+ r . 
O 



^ ££^ 1 



Altération de dirent intervalles 
dans l'accord deseptieine dn>iiniié« ~Hr , 

et ses renversements. ~ "^ Q -T- ^» 4 -*- p^ ^Frj^ 




34 ^ 



+4_la 



mms 







+ < 6 5— +fi — r, +4 — , ; 

■*•- 4 4» r,_ g-Jl *-r~ 4 s — iï+4,,6 — 



t *t I I ^FF =£ 



^^ 



TTT 



gr r TrfTrzEizDB ^ 



Altération de divers intervalles r > 

dans l accord de septième mineure, A i 
l'accord de septième mineure V''' r j"7 ? 

et (jninte diminuée, -ia__ 

et les renversements de ces accords . 



fi#6 fi — 7— fi 7 +;4 6 — r < 7 4— 7#6 fi 
-*— •• — 4+ 5 7j — 4—4+ 5 25li 4— 7-lr 




^ 



p£ fijfi 



*cc 



I#P 



1<^ 



m 



S 



o t» 



3ftpJ,) l |»^' r 



rt 



\ Itération 
double et triple 

dans divers accords 




^gBSH 



SIB 



342 



s„ss 

4 3 5- 



9r-)i- G- 7 
SbS 6— 4 — 3+ 5- 



7 bfi 

3 *- 



3 J2. 
el retards simultanés. ^^> «-^ pt^ -f-f-O—l | [ 'H , 



P^t 



Q 



^ 



C*:^^" 



c 



t-5-lj— 



6.>h S — 

4 — 4 j 5- 



(^6 — 
5— +4 



O ,_ O 







9 — « 



9 — a- 6 7 
5!] 5-6- S + 




Pud 



+ Ptd. 



!> +4 6 4 7 6 7 fi 7 fi 



WWFEE^ 2 : 



s 



^ G 7 

b 4 + 5 

« — 



~o- 



£2^1 



-o- 



6- 



fci 



j g *|^ J | o - 



+ 



^s 



1^ 



o o © © & — & 



© o— -o 



5 5 6 7 4 :> + 5 b 4 



4 3 — 5+6 r . V- 



+ 6— h 6 b6 6" 7 



Fnhaïuiiiuie. /'i ' * n — P~f 



i^UfTM^M^ÎU^^ 



7 7#6 86- 

5 r > + 5 +;#4 ij4- 



*5— 7 6- 

34 *+ 4- 



¥-ïçà £±£^fi}\' o - \ *sfl 



4 b+i 5 (46 « 



-e^ 



M « b,5 4 « 




SU 



-©^ 



- 



7 Ijfi- 



3 



77 g 



pz 



br. 7 ,6 7 

4 #— b + 5 br. + r. 

— — rip-i — , r Wg m | tj ( P I i tjp 



+6 — 6 7 6 

4* -fir — 6 b6 4 + -îr- 



% 



gg= fo i/P 



tfnJJP 



a i " -4 - r 



^CTg^T^ ^P^ 



-©-^ 



S r 



r. r > 6 



+ r ,> 4 



afes 



?2ZI 



2Z- 



331 



L> — 

— 4 



ÏP 



a: 



i 



331 



il 



■ m g 



5É5E 



I 



iîtéÉ 



» 



-©— 

4 7 6 



? 



cr 



hj 



i 

-©^ 



ffi 



BASSES ET HARMONIE CHIFFREE 

SES CHANTS DONNES DU COURS 

fi 7 7 

5+6 6 6+46 ê- 5 5+ 5+ 5 — 



(. 7 
6 6 4 + 



:; , tr, l ';::::: , ;;,t;::: M ±f\'f ffî^rffTYïïtm 



343 



ion 



7+4 7 +G 4 6 7 

-6-5 3 G h 5 6 5 G 5 +2 4 +6 5- 6 + 



Accord de septième de sensible £S j q 

... , ... s 1>Ù 



et ses renversements 



Wl 



Q_ 



& 



o 



zpoi 



--»i M hT*^ 



a 



+*^ 



Accord de septième diminuée ^Pg^l ^ g r, / ** r , / p^— | „ /y -f~ 
et ses renversements. -* M-T t~ r~ c< 7 \fJ 



+ 6 6 7 +4 "«, +4 6 

r . -S-6 -?- r.— q + r,— ". 6+'j446ij 6 -?- r> û 6—4» r>- r > r. 




Accord de neuvième majeure 



9 

7 
5 + 



de dominante Œ i ; X=^ - Lp-^J^-j- j ç, ~ 

et accord de neuvième mineure - i> H g -j - I i - "] ^ +- 

11' ilniinii 111I1' 



de dominante 



9 9 9 8 

1 7 6 7 7 — 

+ 5 — 6 + r> 5 4+ r. h 

P 1,. o 



4 + !i 



o 



3 



-©- 



P= 



+7 +7 6 7 6 7 

r ,_6 5 ;-+7 fe-+6 5-6 5+6 6 6 4+5 6 4+ +7 5 



Accord de septième de dnuiinante 

sur tonique, 
accord de septième de sensibl e t Yfl '• Yt f I J p F*^ * ^^P cy" V jg | ° C [ | cV 

sur tonique — ^ ^ § |l Q | | n~}— pT^-lr 1 1 G ! S 1 

et accord de septième diminuée 

sur tonique . 



^m 



Ol& 



f- -o* 



Accords ^ T T^ fa; 

ec prolongation. ^ gj nj j I F j — 



77 476,66 6 7 

5 7^-7 7+ r '~ 26+46 2+Î6 5 ->-*+6 5 5 S 5— 5 t> -STÎ .5 5 5_+4 6 7+ 5 

ft ^6fi»7^ fe^ rftgfig^T r£&r7=P r 



avec pi 



3© 



n 



' I f I g P H-H-TTT ? 



'» , 0\ rfrrft — K n 



Retard de la tierce 
et de la liasse doublée 
dans l accord p 
et laccord parfait mineur 



H H 5 — 5 — 5' — 5 — 6 7 

98 I — 5 5 *— 4 3 4 8 5 — 4 ^ 4 " 5 + 5 



te doublée Bj ± - — I I - 
allait majeur -^M- ~f $~^ ' 



ZOE 



O 



ÉÊ 



ai 



-©- 



+=F 



ï 



-o- 



Égi 



Retard de la basse 
de la quarte et de la sixte, Z£Ei"£^ 



5 7 6 6 +6 6—7 65 7 

5—| 76+4 1 4— t 5—7 6 4 76 -Sr 6 — 5 4+56544 + 



le la quarte el de la 
dans les accords de sixte 
et de quarte et sixte. 



O 



u 



«*-*Bdvs? 



r? 



»ZZ 



i RT ^pfc a 



Retard de divers intervalles 
da 



lans l'accord de septième -4^- j; | A g 
de dominante ®\j 2 



et ses renversements. 




5+4 
2 6 



^ 



1<>^D1 



5+4 7 6 

a 6 + -Jj- 5 + 4 6 



-o- 



* 3 



gjgfp^igf 



:zz2: 



o » 



344 



*lteratj„nded •.■!■. intervalles- | j~L ~ (f ■ ; 
dans l accord parfait majeur " 

I .iicmi ,| |mi l'ait iniueni \ {>?,<! 

el l'accord de quinte diminuée f m 



/l fr-r— gg g > i Q , Q -, ^p-r 



|Jj ' I 




5 #5 +4 6 5» 




Altération de divers intervalles r> 

dans les an nids de sixte, "' t V I . T~j H~ 

d- quarte et sixte ^i^É^ l^gLgi 

et de i j naît eaugnieuté'e et sixte. 



4 !] + r, fi«6 || 



4— 4 + 
3 8— + 5 \ 6 ij5 4 + 5 



TTr 



]Q 



i^^^S 



6—7 



3B= 



fi fi 

- fc r , r , fi 4-+ 5 ■ 



o: 



fi-tt fi 

- ♦r- il 
^ ■ i>o. 



v i » 



fi-8(. fi — r . — 

4-— i 4— 4} — 



mmm 



-CX 



m 



Altération di- divers intervalles 



7- 
5* 



uerauon ae oivers intervalles r> 1 5 -j-__ 

dans laccurd de septième :igîffZ£ l_i— ( 1 [ — 

de dominante ~^z^z ~<^~T'^S^zzzi^~nZ^z 

et ses renversements. "* ® ^G~ r 



fi 7 



5 + 5^5 r. + (, — fi ( , 4 + 



O 



-TSSïTZ^. 



rfESo 



t,- 
Jr- 



5 3 S 5— -f <> — 



^^ ^^^^ fe 



s 7 6—5— 

98 4 -1- r,+4 fi 4-4- 



1* o 



£ 



^n—^— Ji 



Mtcratinu de divers intervalles 



7 — 
Sr— 

r— 3 (, 



dans l'accord de septième \\ I. 1 ■ 7PTTTr O iP^ j i,! 7 , — 

■!.• sensible" ^S#^^^}^^^ 

et ses l'eiivel m liieilts. ' 'I — *f- 



SU - X r r c +4— 6 7 



Œp^^e 



(Itération de divers intei \allcs 
dauslaiforddeseptieuiediniiniie'eS 
et ses renversements. 




-?- — 

3 \ 



ta 



+ fi 5 



4 S +6 



xtï: 



? 




Altération de dÏTers intervalles 



j-. 6;6 -6- 6 f> 7 

'—5— 4 — 7-464+ 5 6 



dans larcord de septième ininciir<' ( - r _ t _ , "p - £, 

Uccordd» septième mineure -Ti : J? , j TTp y" — f-p - i — f j Y n ^ T p -P-F--— f 
_ et quinte dirainne'e, ^^ S ~f~ "l lu ' ' r± 

et »*«*eiiversement8decesaecords 






t nwrciiTersements de ces accords 

4— 7 



: 




I nl'.i 



CHAVr DONNE 

iiicl"d iijiit', 
harmonie préparateur* 



PARTIMENTO SUR UN CHANT DONNE MELODIQUE, 
(harmonie préparatoire) 




PARTIMENTO SUR UN CHANT DONNE MELODIQUE 

(harmonie définitive.) 



CHAUT DONNE 

mélodique; 
.harmonie définitive 




-P- 



EE 



m 



^fc^ 



ï=*ï 



■»-•- 



« 



*^T 



+« 






+4 



'"^As 



SE 



- .(SI 



gÈSEÊE 



'. + 



BISSES et CHANTS DONNES 

ayant obtenu les premiers prix d harmonie 

ail CONSERVATOIRE IMPERIAL DE MUSIQUE et au GYMNASE MUSICAL MILITAIRE 



CONSERVATOIRE IMPERIAL DE MUSIQUE 



CONCOURS D'HAKVIO!ME DE 1/ ANNEE 1849 
l 1 '. 1 Prix remporte par M. G.EscHBORN, eleve de M. P. Baziiv. 

* " &ÊÉW È 



J- 



urr r nrs 



s 



R4SSE I)OI\NEE. 



n — 9- 



g 



m 



mÊÊÊ 



^m 



m 



n* 



p 



i 



£=?z 



¥ 



m 



fia 



m 



F 



P 



m 



m 



a 



90- 



BC 



ŒE 



â 



te f # 



g 



ê 



Ê 



#-"# 



*^r » » 



M* 



*e-« 



Si 



«-1-^-22 



MZÇg 



é 



I 



^ 



V 



f=m 



*J>±* 



i 



I 



a * 



*ZM 



£E 



» ■ 



P 



f 



* f~Z * M 



€g 



m 



I 



W 



r 



^ 



f 



^ 
^ 






m=& 



H" 



m 



-&■. 



m 



£m 



Ê 



7 



Innt: A. 



f 



r 



^-f+w 



S 



* 



tp 



Ê 



i 



I 



W. 



m 



-*_S 



7 



JK 



m 



r 



? 



* >J < 



Imii A. 



/ 



^- "~ # -F 



f=£ 



É 



e*; 



r 



w 



*** 



m 



M=n*= 



^ 



/ 



347 



feg#€i 




m 



i 



i 



«a 



i 



^3*^ 




£P 



HpÉMpl 



SÉÉ3ta=É£É= 



P 9 



ËïfBËïf 



ç ; g 



ê 



ê 



^t 



#==* 



ftr-fr 




f 



i- 




ip 



SÉÉS 



£ 



lin il: A. 



cih^t imimnk 






3Π



fe^ 



Pg* 



Tinil: \. 



ÉP 



-o- 



£pg: 



i' 



i*#^ 




iÉft 




#f^ 



s 



_^tz£ 



4' 




: r^ 




34K 



mf 



i 



mm 



I I!. 



eJëJJÏ 



33^ 



? 



^r—f> 



:fc: 



=« 



# ?• 



§ii 



^ 



^?£ 




P 




M 



n 



ê=£ 




iS 




T 



o 



2pE 



tft- 



f^w 



=p 



=3ëêêë 



.+ *■! 




(2_î « 



p if 



f-f- i 



è 



#-&# 



le 



=— ^ 



@ 



i 



*-2JI 



mz 




•*■ 



^ 



>#* 



■ p 




llnlt: n 



^ 



tpHn 



BC S SJJ 



iât 



f^TT 



P¥ 



V- 



tfa 



m 



p^ 



ÊE 



?Z=ê 



-O- 



¥ 



w £ 



sa 



JQ_ 



EC 



*_ _ mJ. 



fj--- 



m 



mh^é^ 





TMî 



Vmf- : t a — P 



felï^Ë 



3^T 



'#■ 



f I 



==» 



E 



* 




ÉÉ 







fe££È 



Hf 



S 



S> — 



O 



?^s 



•©- 



o- 




^r ,0 



Kte 



É 



-o- 



<o 



3 



o 



^ 



349 



COKCOLBS DHAKKOMK DE LAÎN^EK 1850 

IV Prix remporte par M. G . LECOCft,élève *\r Mr. Bazin. 



imssk i>om\ef: 



ï 



S 






±± 



m 



ffi 



f-Mt* 



te 



^p 



:^ËS 



f * • 



m 



ipë 



: f^f= 



fm 



m 



¥ 



wm 



^=± 



f. 




t= 



^ 



pè 



^ 



t 



m 



v 



fW — s 



^Él 







SP=t 



F r T 



^P 



3= 



PC"::- 



» . • 




±Ç 



? 



^ 



^p- 



r 



^ 



^ 



« 



# 



^ 



SU 



iëÉ 



350 






xmz 



V< Y 



I 



=é=i 



±±_ 



I 



t=:-t 



:: £==. 



*^ 



Ê=N 




£ 



W=f 



£1 



P 



M 



El* 



fh 



I 



ê 



fe^ 



&i 



£ 



^ 



p=tp 



i^ 



r 



S 



#=^££F 



£> 



p 



Sffi 



'£==£ 



Y 1 



p i _ r p 



s 



^ 



é 



a^ 



pas 



• • m . 



0—. — 



m 



m 



ê 



tel 



é 



m 



m 



wm 



r 



s§ 



M 



© 



tm 



+*■ 



P» 



S 



^ 



? 



P 



P¥ 



SS 



?ÉÎE£S 




^ 



4ndanfe 



351 



in iXT IinW'B 



:B 




:fr= 



S 



#^Ff^ 



^ 



1 



« 



^ 



É 



É 



M 



Kê 



P^Pp: 




^È 



ÉÉ 



:^É^ 




H 



tte. 



*F 



u 



ne 



V 



s 



Éâ 



s 



f 



SïÈ 



? 




>«. » 



0HM-0 



fm 




i 



express. 



■ f^—i's 



^^#: 



f 



*#" 



f 



fe 



^ 



P 



i? 




fefc 



^ 



w 



P- 



l'.d: 




^ 



S 



fe 



£^ 



(9-ï- 



ZHS 10 2 




1 






^ 



PS* 



f&- 



^# 



5? 



P 



P 






gp • - %x-^.~. 



2£L 



2Z2T 



IIP 



te 



352 



m 



fS- 



ÈÉ0ÉÈE 



p 



Ï^Ew 



1 



1= 



te 



^ 



>■•»» iys 



*~ 




! 



Z5T 



^E5 



^ 



T7| 






£ 



£frc 



W 



^ 






p 






ik 



£i 



ɧ= 




Si 



IÉÉ 



r 



^P 



p 



^^== r 



§i^ 





g » 



2 

x — 



fî 




LJÉi •' 



m. 



* j 



3 



: 



m 



m- 



9 ■ 



m- 



p* 



m 



. 



^m-t 



~m 



m 



t 



353 



CONCOURS D HARMONIE HE L A S NEE l«r>l 

1'!' l'rix remporte p;ir M.'E. DURAND., élève »!<■ M. F. Bazi\. 

lin il: lî Iinil A 



Moderato. 



R*SSE DOWEE. 



^=n 



g 



lui il: A 



-o- 



^ 



U_ — : __ 



SE 



ê 



JQ- 



Iinil: T. 



? 



* 



i 



»cê 



SE 



o- 



û ji: 



[mil : 



3P 



JQ- 



T-e- 



in.it 






¥ 



«*— 



â 



,.. p - 



f 



a p 



1 



ÎÊ=^ 



-o- 



n: 



-©- 



-m 



m 



ÉËÉig?i 



J-f— ft 



P 



^ 



î^ 



95e£ 



^ 



^^ 



^g 



£zi 



îïP 



^ 



#-É 



Tinil. 1). 



: F 



^ 



S- 



arec expression 



* + 



■w=xz*=m. 



&i 



S 



te 



p 



^ 



S 



linil: I 



$ 



E 



B_ 



mm 



linil: F. 



Ê 



Fi^F 



IL 



fctr 

B_ 



1 



P 



**=> 



^S^^fe 



fc* 



^ 



5ï 



W 



EHË 



LSaitE3 



354 



■Jltt 







^fff 



l uu 



==t 



■#J — ft 



SHB 



fiÊ 



-E 



l»)ii'. K 



I : F 



m 



lu. il: l>. 





ê=é 



hzmmm. 



t=m 



l 



fe 



'• 'W 



s 




£== 



linil: (.. 



^^fc 



*?7^ 



-f 



r f 



w 



} 



m 



m 



OSPJttigS; 



7 



[mit: G 



I 



II 



m 



>0 



m 



m 




ÊE 



5*: 



P 



+ 




s^ 



rfr- 



^> 



m 



m 



m 



linil: II 



linil: V 



i 



m 



m 



s 



^fte 



o - 



Iinit: A 



XI 



i 



linil ( 



=É 



il 



-©- 



linil 



Tmil 



*F# 



f 



2? 



ru 



rr 



? 



f 



fet 



P 



£^ 



NUS 



£P 



#i 



f^ 



-±. 



HZ 



*+ 



-Ol 



i 



Ê 



a 



P» — B«- 



zc 



Finit: I 



i 



^^ 



3CC 



i 1- 



1Êʧ 



I • i > 1 1 : I 



P 



-©- 



i 



■G- 



Z2: 



SE 



^ 



n; 



xi: 



O- 



-G- 



m 



^- 



3è 



Imiï: I 



S 



g 



*=# 



O P 



^ 



£* 



m 



-m 



¥ 



t±^g=à 



A 



=P 



Ê 



2L 



ê 



Imii:l. 



i 



S 



-»- 



ir 



^ 



ï 



i 



ê 



i. 



.a. 



m 



5 gj» 



ÏE£ 



I 



Iroil: I 



g 



S? 



221 



PP 



-©- 



W=SP- 



■&- 



w=% 



m 



Se 



r 



P 



§ 



it 



-©- 



> 



en 



ART DOBIKE B JE 



; Allegretto. 

I M I \,. 1 I f ». 



tsr 



IE 



P 



N <J - 



ï 



r 



linil m! un 



^ 



annuique. 



^P: 



S 



f Mk ,-<l. 



- 



i 



r ..» 




s 



^ 



a^s 



^ 



£3E 



1 



g^rq 
S 



-^ 



^ 



ïÉ 






t 



PÉÉ 



fl feg£a 



^ 



^ 



PP 



V 



5ËS 



* 



3^ 



• r f 



Iimt 



É 



g 



f* 



m-a 



:* 1 



£ #4i 



- »• ~y 



ï 



-# — s«^-#- 



■ * ' 



356 



g 



33i 



H 



i^^i 



tv g 



* 



aéra 



*** 



i» 



Bffi 



teî£ 



» »■ 



Pénale '(** Ionique 



^ 



<ffi 



^ 



S=r 



3ê 



SB 



S 



« s # • 



PI 



s 



Et 



EE 



* Ê 



J - 



♦l» 



êiEiife 



Ê£Ê 






fcc 



■ s» 



m 



mm 



• 



ba- 



-e- 



T 



^ 



ii= 



ip 






Ê=g 



^ 



ËfeSEE 



B 



S 



fl^p i t-lf 



gg: 



■Si 



gjjg ^ 



PS 



S 



^ 



B 



1P 



B=x 



n g — g «- 



t#. 



g£ 



*3* 



i 



IZZI 



?• m 



K 



IX 



m 



=*= 



il 



1 



se 



Su 



# — # 



^ 



^ 



ire 



^-4«-fe 



> 



g-^j% 



^^ 



*ZM 



^*^W 



^r^= 



* ttp 



S^ 



gg 



^^ 




q 



^ 



fi 



B* 






î^rt- 



PeiUlp «le iloiniiiante. 



" 



5# 



O 



^S 



j2J 



w^ 



1ZL 



îror 



W 



t 



s^t 



ï 



:Adt 



III, II: 



i 



^T 



^ 



s 




ï^ 



ss 



£ 



p=* 



r -* v Ld 



-# 90- 



PS 




357 

s 



MïM-.f Wl 



^ 



zz; 



gpffl ^ 



II*-» 



al 



g 



fe 



^ 



*fc§# 



tm—tr 



f 



? 



f 



In. il 



«F ^ 



S 



? 



» » 



ï 



^x;lj j |^_^ij r i r | 



É*^fi 



^=F 



S 



/ 

ir 



0^=3* 



^ 



SE 



±rf^ 



^ 



ÈSP 



S 



zc 



W^t 



mm 



mm 



^ 



^ 



:*Hzp: 



£ 



£^ 



£ 



=3= 



IVdiilc «le toniqu 



^m 



Ê 



S 



^ 



T2 






pr- 



S 



i 



*•.£ 



Al* 



mi 



& 



±=± 



m 



w 1 






i 



=Bt 



I 

É 



*= 



É 



^e 



#i-# 



3t 






in 



3EEÊ* 



^a 



izz: 



-#*#• 



■r:=cz: 






358 



CONCOURS D HARMONIE DE L'ANNEE 1854 

1'.' l'rix remporte par M. S.DAVID,éleve de M. F. Bazin. 



fcfiâ 



IIASSR DONNEE. 



. _ — 

P 



^W 



m^m 



JCL- 



m 



33 ?J2I 



O- 



^ 



-O- 



^^ 



g «1 



^Ê3 



xn 



a 



<> 



CE 



^^ 



<*- 



&$ 



J-, 



-fl. £L 



g &i_ 



p 



èÊ 



Iinil: 



i^^p^ 



-a- » 



»*^r-« 



§ 



ê 






-«► 



ïi£E± 



Qj 



-O- 



lmil: 



zzz: 



f- rff 



* 



£ 



^ 



«■ &■ 



Ê 



ZZ1 



1 



feËT 



«Sp D ^ 



G- m 






121 



ZCL 



9 1 O ~ml 



*kï^& 



U- 



"O" 






I I I r 






*^ 



-o- 



Illilï: 



XZt 



>, #^^ 

^^Π



È 



=#=*^ 



-©-- 



o 



p 



ft! 



a * 






V 



r-fft-ti— * 






3î 



"J — 



? 



ï£* 



. 



QCfk 



gAU 



Nn — o- 



1 



-o- 



zz: 



Finit: 



-«- -S»- 



ÉÉÉÊ 



Ê 



m=± 



-f 2 — 19- 



O gg 



^: ^l 



-#-*- 



1C1È 



Êi=i 



(nul, 



^ 



ê 



^o- 



% 



^-~CE- 



hm 



ii...i. 



ϐ 



i=f 



finii 



; £=!& 



> 



Jii.il: 



J 



m 



m 



+-i 



m m 



R 



liml: -©. 



îteR= 



!E 



S 



m§hi 



imii^i 






ln.il: 



HÉÊ 



J2 



-O- 



^Q= 



û_ 



g 



V- 



I 



jr-j-y 



^s 



o- 



£ 



JL 



Illlit: -9. 



è 



.£--1» ko 



^•^ 






33: 



fe=Ç£££fe 



Im.l.^9. 



:£-q_£ 



E 



^> 



' 



=F 



P 



52T 



-g ^ f r i f 



p^ 



? 



ï 



É 



-e — ^ 



> 



-en * 



" gs 



-e kn 



* *-f3 j ^ % t 



360 



\ -0-i ■-» 



Ja- 



va 



8-- 

F 



:t±=t 



^LûL 



■ ~ — — >-- I —p. 



-•-■-f^-f- 



J2£L 



Ê 



Bp ! > o 



221 



-fi_ 



lo: 



30t 



[mil: 

X7~ 



■90- 



"ï&- 



J2_t 



MHiy 



TT- 






-P- 



>o 



4 i?A-_* 



># 



£?: 



^& 



8'! yer- 



S 



bad r° . 



t= ± ** 



2EC 



S 



»lw l j /g jf g fl | l//y g 



frp— g 



" i? # 



ïp 



-2G — , »IMI 



sS 



É 






P 



3cn 



>p J »#- = 



zz: 



3* 



33 gg: 



•€»- 



ï*^* 2 ^ 



m 



-90- 



-0—ï 



^ 



feg-Jj^ 



Lisz: 



P 



w- i — j E 



M 



\ 



y — i 



-é*= 



r= 



*t \rr* y .f y 



^ 



ga^ffrFF 



US 



.*-».-».*- 



S 



H 



fe^ 



-0-5- 



33: 



_Q^ 



£ 



-o- 



ÉËËÊÉ 



£ 



m 



-o- 



S - - r i 



ni 



TT" 



Allegretto. 



OUÏT Im>M\E. 



B ^S^f 7 -^--* TAi 



:oz 









P"»TÎ- 



7=* 

1 



*» 



# » 



3=^= 



m m 



Et 







êœ 



g- ttF 



i£im 



-#-- — - 



^^ 







m 



f 7 







^S 



n r \ .r - 



^ 



3J 



w m& c 



& 



:^=3 



s 



ê 



9S? 



I 



H 



^ 



te* 






4ï 



g-q»g 



£*# : 



e 



r±=^ 



¥ 



^2f3 



p^5i 



pg 



f 



z5t » <b 



£ 



-©- 



£7 



V 



=- ^-G 



r-^-fe: 



r i •f i r -sff-r jg 



g 



P^P* 



^==t=F 



S 



# 



H 



£ 



I 



tfce 



*£ 



^y^H 



S 



HÉ 



* 



É 



P 



?P 



S=EEE 



F 



gg! 



£ 



£ 



S 



«- 



m 



=a£: 



sp 



^e- 



%&- 



> 



<Z 



fl. 



If 



PE 



•y #-f 



H: 



: i= 



ffiti 



1 



ut 



r 



^ 



» Igl« 



^ 



sfc 



» 



*-?"** 



M 



^ 



^ 



^= 



EEE 



pt 



S-5^ 




. 



1P? 



"kPz 



*g= 



': 



^ 



S 



¥ 



362 



CONCOURS D'HARMONIE DE L'ANNEE 1853 

1'.' Prix remporte par M. DOBOIS elt:\e de M. F. Bazir 

Inill A 



b^ssk hommoe 



I 



= 4 



in.il: A 



ss 



a 



mm 



£ 



H= 



*^ê 



ié 



£zr 



3fc2_ 



^^ 



S£± 



fa 



> 



jjBjj 



iè 



in.ii r> 



-*_o_ 



* 






5E^ 



IlDil: H 



f Y i r.f i frr ii vrf^^PFf 



£ 



5g 



É 



-f-f- 



ïÉÉlI 



#fa 



-G- 



m 



**w 



IinitC 



?■: 



I 



S 



il 



(mil 



SE 



P 



IwïJ 



aa 



gÉ 



S 



sz: 



Sife 



£S 



£ 



!|ftN 



— 



i£ 



3-E 



-S^- 



r 



-f#- 



^^ 



in.il r,. 



> 



£è 



^ 



* ♦ 



' 



$ 



'-^ 



m BP 



P 



Bl^ 



^ 



zc 



i 



lu, il I) 
-ô>- . 



Iinil I). 



§m 



ânfct 



If?- 



-•-!*, 



P 



F 






feï 



' a i — 



r^ 



s© • 






-m 



zo- 



^ml^- 



:Bt 



W3 



ff^-^-à 



*=£ 



J.nilF 



I Y 



Tii.il F 



f-T», a 



¥~h 



d£jg-&*- 



zzt 



P 



£ 



In.il F. .. . 



— 



In il; 



^ 



©- 



-r— r- 



:fd 



r,ml:F. . 



(nul I 



l^^^ 



| 



***HÉ 



=^ 



^- î - 



3 — T- 



p 






^^£* 



! - 



tfc: 



â 



ï 



J_ L - 



33-3 



g 



f#= r f 



'* 



^P 



*LS* 



I 



f~ru-t 



gg^fe » . «.,.,.» V 



u 



i 



5e« 



^^ 



f^ 



±e 



^^ 



ig 



*t=F 



jfU 



ëâ 



ÉÊÊ 



^£< 



19-5- 



SP 



fe^ 



^s 



**■ 



** 



^ 



qcê: 



t*ï 



m 



i 



m 



' 



i 



m 



5^ 



~ m m 



- 



fP=^r=D-z2 



ci* 



HÊ 



ï^ 



*v 



Éh 



*+ 



f 



G 



s 



*# 



32: 



?S3 



1 



ÉU-&- 



É-#- 



fs 



^ 



I 



m 



i 



é£* 



"22= 



^£ 



m 



V 



f=w- 



m 



JË£ 



32 



rc 



S 



^ 



V 



■ç=t 



I 



S 



=p 



î=E 



i 



>*tf-e 



F ?1» 



Π



-O-ï — 



^9-^ 



ZM 



* — i- • 



#-r~* 



i >- 



œ 



3BE 



at 



^E 



3^ 



"V 



g 



□ 



T 



*<s>- 



i£ 



M 



*ûc 



:^r 



"fT^r 






£ 



• i i i -r » i g ! — i 1 ' ^ i 



' 



S 



3E 



U 



a 



m 



Q 



ter 



* + 



Éplê 



[nul; (• . 



* 



=£=3= 




.' 



Zntîl r G 



^S 



#*= 




^ 



i 



i£ 



SE 



S 



I 



a: 



i 



v y 



£ 



EZZLZE r 



^ 



li, ni: (',. 






m 



see*)? 



F^ 



p 



3te 



^F 



91-grf 



ï 



£ 



3 



' 



#* 



"\ 



(IIWT lluWK 




Ândaiif f 

£L. 



m 



&^^ 



Pm 



2M 



un 



ï^ë 



WE£EEê!E± è. 



^^lpj§ 



i=3 



*c» 



£=£ 



p p 



^E 



-O- 



XE 



^a 



■^E 3 ' 



^TgËfef ^ 



1^ 



5*5^ 



tau 



+^==— f 



^3^ 



/- 



,. •* 



S^ 



I**Ê 



' 



^ 



E 



S 



= rj=^ 



-i9 © 



p- .rp* '" 



£rp^ # -* 



£H 



S 



'/? rr~ 



^£ 



365 







-o- 0-0- 



r0^-0 



* 0- 



^ g=^ î m ^F==^ 



piS 



f-f-fh . 



^^y=Lfa ' 



te^ÉÉË 



S 



f-m-f- 



t*'h* 



s 



« 



p • _*»- 



i 



CEOE 






fffr-r 



^ 



3GC 



K 



PU 



nPc 



HE 



■a - 



-o- 



"T 



^A 



HT? f+ &. 



Π



*E 



-P É-#-# 



I 



• I»- (t. 



£§ 



^ 



* 



KfeEHSEB 



^VP 



£ 



s 



*■# 



\>a 



-0+0- 



V 



i^= 



r* 



mi 



mm 



3Ct 



T3I 



- h p 



^ 



-o- 



-©- 



-©- 



o 



» - ,p * 



sp 



É=^ 



42- 



±fc 



SB 



P 



^ 



-o- 



f OT 



pE=5 



PP 



^S 



^ 



g^ 



^ 



_g_r a 



S 



en! 



» 



mm 



& 



*^" 



-o 



-o~ 



5 ÉEJgr Jg Jg 






^ 



ÊB== 



S 



3f=if- 



-©- 



Œcft 



f^ 



S 



^S 



£ 



j^^ 



Ê 



Wê 



:cr 






P^ : 



3PS 



ffi^ 



"S 



S 



*=f= 



^ 



^=#= 



S 



œ 



366 



■> ' 



CONCOURS D HARMONIE I>E LANCEE I8K7 

l'.' Prix reinport** par M. II. Fissot,.^p d<> 13 ans.^U'\p u> iVI.f. Bazin. 



B\SSK DONNEE. 



>-, © 




I 






I.,..-t:4 



ï_ — . — 



Inifl: A 
- ? ° 



*&- 



Iii.il: A 



? 



HM 



g 



Ti.L.t: A 



_o: 



Ii.nl. A . . 



-o- 



§g 



^ 



CJ- 



-o- 



A 



o 



M 



^E 



jj — P- 



xe=|i 



-/-tiu^ 



=6 



of ; o 



f^7^ : 



S 



"£T- 






te pTfr 



ta: 



& 



-o- 



),,,,(; n 



Im.l.R. 



Fy .» — 



g 



p rrg? 



o • 



o . 



n r t * 



t*EE£ 



v=2. 



m 



Ê 



i 



]..„(: n . . . 



31 



*t 



a g > 



-o- 



*€* 



S^ 



o- 



-o~ 



3^5? 



m 



-©- 



32: 



V ~ 



p=Q-- {..gi-^— g- ~ 



-O-î- 



^32= 



£#2C^ 






In.il: C . 



Ô 



° 



Iinif:C 



b V ^P_ 



^m 



*&* 



à 



In.it:D. 

a. & 



&*-+ 



2* 



ln.il: I). 



^ 



O 



£=*£ 



X3 0L 



rc 



£»_ 



-o-r- 



m 



^- 



ï£ 



Tjplyp- 



-o- 



P 



? àjn 



o 



hfk 



i — h 



é 



T 7 " * ^ " 



367 



J- 






m 



feÉE^ 



i 



!*»■ 



IimiI: E. 



k*x 



Jit.il: i-: 

- o p^ 



~m 



-o- 



? 



-©- 



f 



Jnul : K 

m 



i 



il h 



i n* 



^ # : 



I 



se 



XL 



Li.il :E 



-o- 



V? 



^ 



s 



-o-- 



m 



^m 



3^ 



m 



m 



V 



z?: 



m 



a 



~a 



W 






Imil:F. 



Ë 



WÊ 



S 



ë=P- 



£r£ 



r 



E^ 



^ 



g 



P 



S 



EPfc 



eu 



ê 



j^ 



IZQ g 



331 



rt: 



33: 



EO- 



M g f 



o 



Luif.F. 



TTT- 



W=ë 



m 



m 



s 



H 



-O- 5 - 



ftî 



S 



i 



êk££=pizz=Ë 



P w !; » 



r cr 



i 



ff O p 



-O- 



i>g rj O 



"n 



^ L h^ 



S 



^ 



ï 



tegp p 



i a g jgg 



# 



? 



«322 



ijo-^ 



£S^ 



o- 



Iu.il: B. 



1M4>-Q- 



^ 



HT 



rCC 



m 



mm 



t^-- 2 



-o- 1 - 



^~-^- 



■o- 



££££ 



Inul: B. 



3Z C> 



7Z>ê 



i 



î«= 



cr 



fat 



I 



337 



xr 



w 



m 



ZEE 



s 



s 



pli 



n= 



\>o' ^ £ 



^ 



BŒ^rrcr 



5 



"V 



u: 



E2 



^ 



I t a „ g 



wt 



& 



t]ci g 



^ 



-o- 



m 



e- 



#F= 



-o- 



IF*? 



- 1 - — (? 



H> 



W: 



s 



èe 



« 



ii =g 



m 



t 



fr&- 



IC 



:cr 



i> P 



Imit: B . . . 



mit: •> 



g 



1— ' •- 

va à o- 



zn: 



izr 



P 



m 



P 



^ 



-©- 



ic 






ru: 



"p^p-p 



jD 



^- 



-o- 



368 



( UWV li'iN N K 



Andaiile. 

y I V m , 



±3rA 



3£ 



Iffip 



b '9—^- 



^J-F°EES-:+W^ 



^^M 



>«s 



ai 



Ê 



~ -.- 



=Q: 



22: 



ï 



£7: 



P 



W^r* 



nri 



«4* 



zr 



lïÊÊ 



m 



=5=^ 



ÉÊÊ 



1 



fe-fc 



SI 



^^ 



A L > J 



. ^r> . *fr , ^ 



s 



S 



SI 



i 



* b 



Vif», 



se 



S 



KÉ 



#— * 



gpg 



1 



ÉS 



!E53E 



I 



^ 



#— # 



^^ 



^ 



3^ 



3 



tg é 



S 



te 



S 



K 



i=Sz 



Hy— g 






±£ 



*9- 



V 



I 



# 



Iiïiif . . . 



gSJf^f^F 




l 



Hr-P- 



^§1 



^T 



3ËE 



-F r 



f- Tf^f 



£ 



M 



^ 



t — m 



: r f; 



i=t 



Ê* 



ï 



IS 



luiil: • 



J B J 



-#-tr 



£ 



? 



Imil:. . . 



Inul . . . 




369 






i 



g * .-F- 



=t 



SE 



i* 



î^£ 



±=t 



-û — i*_ 



-*+0- 



$■ 1- 



M- ■*■ 



^2- 



MS* 



+ * 



^ 



1 



feM 



=*=r=F 



JSL 



_ 2 _ 



i 



S= f? 



&±fc 



-f-r-f- 



KÉË 



^d- 



» — *- 



dHË: 



tnc 



Ê5 



-#— ' — »- 



"*T 



tA* 



S 



& 



S 



w 



Iinfll. 



Iniil:. . 






S 



w 



Î=S 



^ 



=£* 



M 



H 



I 



m 



-£- 



m 



±± 



a U I 



ttèl 



Imil: 



T..,it: 



S 



I 



H 



p trsra 



g 



S 



E 



nzr 



La 



ÉW 



"^ 



J ,!> 



. ^ I mil. . 



feHÉi 



g—g4 



±^*~ 



tk=ʱ 



m 



BE 



4* 



B 



^#-* 



g^ 



£t^ 



ES 



Π



ÎPR^ 



In. 



^ 



dtf 



m 



mm 



-^m. 



fif ^ T 



£ 



mm 



p 



t-^4—t- 



9 



É 



!>, a 



ff 3 ^ 



=t= 



V 



¥ 



J L 



*• fi, 



i — r—0 



S 



^*- 



:«=^^ 



*^ 



-»_^ 0- 






J5L 



m 



gg^ 



P^ 



* 



if*^ 



m 



w^ 



£ 



y-r*tF 



ê=É 



" 0}0 



:&Z5E 



M rk « 



fei=E£ 



ÇP° 



» r # 



f a* 



wm 



n 



s 



s 



m±* 



t 



&é 



t^FRf 



P 



4* 



i 



ëë 



5z^= 



s: 



37i) 



(OMOIKS I) HARMONIE I>E L ANNEE I8Î>7. 

1 Pi i\ remporte par M. A.DANHAUSEB/lî'Y^dHiM.F Bâzi*. 



Imii. \ 



C,\SSE lluSMÎE . 






IF^ 



ta ■ * m 



a: 



±t 



i§^^^ 



^ 






:^ter 






finit A 



:zr 



J £S 



Ilr.il 



~*~*. 

Z ++TT Y 



S 



-O-s- 



JO^É 



^^E 



■&^&3Z 



n 



M 



linil R 



rq=: 



i: 



3fc 



'-o- |g 



-<4M 



Fri .-ni. ni -If I (nul: C 



Lniï:C. 



SI 



H 6*- 



■g W Pif 

-t— t--i-= 



27" 



:Wt 



-o- 



M£ 



m 



fe \Çt 



-.2- 



IinihC 



O - 



^ 



~a 



U 



■9- V 



O f i O 



'a- 



1 



§#= 



l.n.'t : r: 



ÏE 



D 



■«- 



to_ 



!0^ 



ï 



3 



S^g 



êsE 



'^s 



O-r- 



pn^* 



TT 



* n 



-i — i 



^ 



4-7Ï-<hk 



Lui!: I! 




liiei; 



'K"°. 



3 



CL 



Imii: 



jg - g 



E3E 






r ' 



a. 



fczz: 



a 



linil: I>. 



*£ 



3Z 



r^ ! I 



m 



2 . 



1 ' 



^s>- 



If 1 ]'!' 



il» 



.o 



3£==; 



S 



Kiil refi île l" lin tt : 1). 



371 



£ 



mil: I' . 



gm 



^^ 



s 



i 



fJ g bg 



-o- 



i 



ë=a 



2fi 



^ -F-*-) 



SE 



a. 



^ 



B 1 11 = 



S 



fe^ 



Ill.il.- *' 



-©- 



S^É 



^ 



g l. ? ? 



£ 



g H rrr 



n 



i 



£: 



fcs: 



-o- 



ê 



■*o- 



^ srO- 



;o p 1 



H £ r; g 



I 



m 



i 



G «t l 



m? 



-o- 



P^ 



£ 



TT 



22Z: 



I d i 1 ? b 



CE 



S 



-©- 



-e- 



E 



=fc?Z 



îe- 



a > , 



>o P 



3*4 



^9-* 



É 



§=^L-^S=i 



9^ 



3^ 



^ 






3£5E 



1 t 



Imil <. 



In it <; 




lu. Il H 



■*— tr 



5 g g 



P 



W 



P 



221 



gZfcg * g 

M ^ 



g P 



-e>- 



-_» 



ira o =p 



331 



^ 



-O- 



fâÈ 



S 



SoT -=$g ~ > * ^ 



(mil 



^d-^ 



Xpr 



7 g 



-&- 



w^ 



*H &- 



ZLX. 



■$$r 



P 



gg S k= F 



31 



m: 



ICC 



v $£ eJ 



Z22 



^ 



372 



h, .11 - H . 



>* 



gja. '>çu gj-Q-g: 




UIWi' DONNE. 






P^TW^ 



- ' i> 4 



« 



? 



PS 



^3^ 



-* É- 



e = g 



k- 



*fe 



il 



- ** ? . g 



E 



2T 



Ê 



'o#grp«.- 



r; c 



r ^ w 



^ 



»? 

I 



PP 



EEEÈp 



«- 






Si 



te t^ 




37;{ 






F ' ■'■ LiJ 



m^ 



V0 



-mt 



ga* -- P t 



£ 






F^ 



^ #- 



gg g; lia. 



f 



1 



222 



; f00-W 



3& 



<i . ■ 



ÉÊS 



te 



p : # , g 



^ 



*pfc 



95-r 



S 



i 



^^ 



3S 



ae 



^ÉE 



ï=£ 



fct 



*ɱ 



4-ê 



^ 



^ 



I»* n< 




¥ 



i 



— 



m 



i 



«*fi 



t^^ 



f-^ff 



S 



^ 



i 



es-T^r 



^ 



^ 



i 



s 



g^ 



e; 



SI 



s 



& 



PS 



pesa 



BB 



t 



m 



i 



-*- 



f-f- f T E 



gg^ 



sr 



É| 



frfrlV 



S 



i 



>. » f fs. 



^=Ç 



frfcfe 



ane 



** 



IF 



S£= 



tt 



33 



£2 






t*£ 



s 



£ 



**- 



ftrf ff 



è 



ffrf-0 



g=6 



S 



a 



a«3 



^ 



■*--*- 



és=i 



# 



t 



> r» 



fig 



^ 



^ 



^=* 



Pi 



I 



S 



P 



? 



f f—f- 



& 



i 



. ^ 



#♦ 



i 



ri f .fV 



«s p ' j_f 



s 



f 



±à 



±±i 



<f\ uj 



P3 



^f-^-r 



» = * 



^r 



^s 



=t=F 



S 



ghrg 



3E 



^ 



-or 



F7 



^ 



g 



-<^- 



^ 



M 



I 



T>\ 



tilllVVSE MI SIC AL MILITAIRE 



CONCOLKS DHAHUONIE I>E L ANNEE 1«T>1 

1" Prix remporte par M.H.COTJSIW, élève de M. F buiv. 
\l i mis in i'»t riitjiiiu'dhiii < lui de puisiqite du 2'. régiment du çeniH. 



li.VSSB IMlWKK 




F 3 



+* 



m 



m 



(L 



& 



^=Mi 



& 



— ! 1~ 



Z£- 



IZ2= 



=F 



P 



P^ 



t 



« 



-tt 



m^^m^ 



f=f 



W 



^pr. 



qfc 



±~f± 



• f s f l f 



m 



-'/ 



s 




S 



T^- 



B p^f 



ia- h 






£ 



=fc^=£ 



?*f 



22: 



P 



l 



:fci: 



* 



3 



4fi= 



M 



1S: 



323=»#. 



T— O 



Tf' g- 



/ f» ' 



m 



LX 



m 



■&■ 



m 



tat 



ï^ 



te* 



r£r—z±L 



m 






l=r 



't£=- 



m 



^♦^ 



ns^fe 



£ 



^^ 



.r sa 



BE 



-G- 



S 



le. 



375 

Ê3 



i 



3^x^: 



? 



z=rzz: 



zfy^p- 



2 ■&! 



- 



3^ 




-KL 



sa c ;_!T-g:^g 



5=3 



5l5>- 



^=^5 



5fi 



!? ,f 



Sft 



* 



^*ë#-«- 



^^^ 



? 



S 



55= 



£ëEê= 



id-A- 



lS"-i- 



321 



pÉf 



m 



i 



*- 



= 



^ ^ 



2ZZ 



j g g . 



^ 



Ê 



ffiPi 



PS 



s 



*s 



I 



■*M 



I 



» 



i 



5Ê 



ï 



>- 



+ 2- ±SL 



l g * 



±3 



g$ 



=^>- 



*: i r 






feH 



I 



1»-T- 



E 



P 



#^i? 



5 



«=c 



I 



te 



g t? < 



1 



i 



^ 



£^£ 



1 i - 



fe£ 



£eésÉ 



ir/f 



t* 



£ 



fcp 



m 



g 



:£=: 



3=5: 



f-fi» 



1^ 



a^ 



=?=?= 



fet#: 



i 



\o \> ? 



m 



5£ 



f 



m 



*=■= 



t 



j2Z 



m 



P^p 



i 



ft5t 



376 



CONCOURS DHAKMOME DE L 'ANNEE 1851. 

1 Prix remporte par M. MARTIN", élève de M. P. B\/,iv. 
M. Martin ent anjmird hm f h«-t' <!<■ musique d.'s Lanciers de la gafdd impériale 



CHAKT IuiMVK 



a~ 



J. 



zrSi 



g - -JL-4. J 



«-n — (»- 



| g O 



fâ 



fe^ 



S g L 1 P 



Jr -s. 



ist 



f 



r i 



' 



^ 



P 



î^ 



s 



a=3C 



m 



=*=*= 



jfeaq 



32: 



^=FT 



F 



I 



rifrfe 



S 



g m F 



S 



Pi 



g 



je--*— -f 



^ 



E^ 



§ 



^ 



f 



-M *L_^ 



^ 




fcp: 



PS 



4=p 



53t 



S 



^ 



£ 



^ 



ê 



» -. !■ 



•f! 



a 



g 



s 



» »;»« 



S 



1^ 



S 



= 



±± 



$=?z: 



-6— 



PP 



"— 



±4: 



ICC 



1^ 



!■*■■* 



^g 



^£ 



£ 



' 



!3i"-*: 



5C± 



E± 



377 



f*ZM* 



ftc 



w-4— t- 



*—è-^ 



-0—+ 



& 



g ea m 



&L=Ê^£ 



•m~w~ 



m 



p 



F~*~r 



P 



PS 



# . » . 



^ 



ï 



<=pc 



P 



ri 



a 



m 



m 



t 



s 



-#— «^ 



Hê 



É 



s 




£±* 



B 



£§ 



*=£ 



•y g i . 



±=* 



? 



^ 



s=^ 



I 1 



■ 



m 



m-p^ 



3SC 



? 



m a 



3 



fc± 



P 



g j j g g g [ g 



131 



i5- 



^ 



T— #- 




b i .^r 



«É 



îrêr 



£f I Sg 






a 8 r TT4 



MET 



^ 



P= 



•*-rtj 



fct 



t^t-^t 



^ 



s: 



7 e 



** 



gp i. >" 






zc 



? 



p^ 



3 — >?- 



«, 3 : 



?~r 



? 



^ 



^_ 



37H 



CONCOURS IMIVIOIOMF l>K L'ANNEE 18K1 

1 l'ru remporte par M l'ElVAS, élève He M.F. Bw.ix . 
VI. Peuas .-Ni airjniirdhiii Chef dvioilsiquedu 7"'' lecmi.-nt dinfirateriedeli-u.' 



<:if\M d«,\>k 



^ï?¥ 



t 



d*" ? 



5^ 



~u 



tygu a 



P 



^ 



¥=*, 



2 



*^f= 



& 



w£m 



i r 



±^ 



m 



p 



Jtî 



w 



*HÉ 



s 



^ 



es 



F 



Sg»?Q 



Z30 



Ss 



e 



^ 



^ 



£ 



1 

a 



F^ 



ie 



p 



s 



T" 



^ 



Ê=Ê 



7- 



#~ 



*=*=* 



-l h 



mm 



%&£ 



èfe 



^ 



u- 



m 



P 



P? 



g& 



f 



P 



i \ : 8 i 



? 



^ 3SE 



s 



P 



i-- 



> 



^^ 



S; 



EE 



PS 



* ^ 



9^^f 






F 1 



© 



^=* 



SE 



F* 



m 



*=* 



** 



:ftfc= 



!*£ 



£ 



r' 



P 



ÉË£= 



IStl 



^ 



^ 



S 



£^ 



V 



9 



+~^ 



-0 



£ 



379 




380 



COKCOIKS D HARMONIE DE L'AKtKEE 1«5!T 
i\ Prix remporté parJVl A. Josneao. »'I« j \p de tl . t. bazin. 
M.Jirsneau est Hiijniird'hiii f hcf de uiumuiu- du I* Kegiuient d'infanterie de li^ne 



fÉ* 



<-L 



Eg 



C 



U4SSE PONKEB. 



K_z£ 



<ET: 



,^*== 



RS 



^r — a — 



-o- 



ÎSE* 



1^- 



:fc 



I 



^m 



£: — 5 



r 



*=m 



'-if-rf-f- 



u 



£==£»- 



3£ 



£ftb 



£= 



É 



^ U» P ' 



I 



^ 



Ë^y^i 



$m 



-o- 



-o- 



Se 



i 



-©- 



^ 



-o- 



s 



ÎEE3E 



?^~ 



Ê 



-rrf 



HT- 



ee 



i 



^^ 



# 



«-*- 



3SF 



^>- 



fî 



if^tr 



^ 



^= 



g* -g-- ff- 



O- 



SL1 f», g \f 



^ 



Ê 



^ 



fr ^-°-^ 



jor. 



m 



nm 



Pi? 



un 



S=^^ 



»i*?? 



-<9- 



^ 



# r -F-t 



e?" 



_L _l 



M 



3S1 



*-+- -, 



% 



—h 



'$mg=mt 



êfe 



éeé& 



£^£ 



32: 



£ 



Tt= 



Ï2=^= 



-O 



-I -I- 



=1= 



i-o- 



m 



o 



-o- 



? 



# 



«œ 



^2_ 



•^ 



— ?■- 



E? 



— -&■ 






H 



-©- 



ZZ3ZÎ 



** 



•O- •S^- 



-Q~ 



? 



m 



^-* 



^ -:nr 



JE 
-4 — 



::z£= J 



ftpc 



o: 



^£= 



i 






y <i 



-o- 



o~ 



p 



■zr 



^ 



ffi= 






^ 



-o"- 



-©-- 



-i — h 



fnt 



H^= 



-I 1- 



~^~î î fj~ 



^3 



fe§ 



fs 



55 



^3^ 



32=&= 



xr 



ri; 



33C 



=IX 



H h 



O 



i 



-o- 



i 



P 

i 



■ £ 



£ 



^ 



-«*- 



-o- 



>h2 



CONCOURS IMI\l!)li»M! DE L'ANNEE l«r»«J. 

r. r Prix r.niporl.' par RI. I. BoORDEAU, élève d« M. F. Bazin. 
M. Bourdcan e.st aujourd'hui < hiT <)o musique du 44.. régiment d'infanterie de ligue. 



GHAKT ftONUK. 




^gg *FS ÊË 



5^ 



?T^ 



&Ë:ELi 



£È^ 



^ 



♦f-f- 



>*! 



g i Ë ±± 



^y 



#==* 



s 



i 



3 



j2 



fc 



f If M 



^ 






*5f 

_ 



-^£à: 



£^ 



: g_-Vg* ï 



#: : 



SUF 



^=y 



*** 



^ 






f zz fff 5: 



l=i 



Œ^ 



^^^^fe 



£ 



^tt 



i 



êép 



S 



3r.£ 



tg: 



^ 



l >*, 



trri 



3E^ 



S 



? 



!ÈÈ 



ii^ 




i 



jt 



S 



p *ï* 



F 



-s>- 



?^^ 



xn 



132 



i 



£=£££ 



-©— 



? f 



5^ 



3tZ 



!rt 



-m—m—m- m 



jl-jè 



à— à 



♦=*R 



383 




g^^Pf 



*=gÈÊmê*$m^m 



m 



^ 



m 



^£ 



=f£ 



»£:♦ 



^^^ 



<v 



© 






ï*£ 



f=g*= 



^ 



-o- 



Î^P 



^ 



îfig? 



'■^^=P=f 



xt 



? |P ?* : 



^r 



f^ 



-Q: 



^ 



*= n 



M 



^^ 



^fe 




: p=fi : 



&£ 



%r 



^fc^ë 



m 



-T 



Hz 




M 



^E 



S 



^^ 



^É 



S. 



rrzt^ 



7 



^ 



éz+ïà^Mjœp 



W^r 



<m 



' 



5± 



JQ 



^ 



$^m 




^m 



i& 



42 









^fffi 



X3 



£f?¥ 



xr 



1 



S£ 



iï 



lgF#F^ 



pë 



s? 



e^ 



2 



W3n 



0-0- 



itf" 1 



^L 



e zza 



384 



CONCOURS 1> li unidMI DE LA^^KK I8S5. 

1 l'nx rftnporle par M. F Selmeb, élevé il»' M. P. Ba/iv 
M SbIiihm' ''st dii.)iiiii(l'hiii i hrl <!•' iiins-iiinc «in 9?"r«*eiiii»*iil d' infanterie Ji- ligne. 




K 1 -M ! "W I E 



5"f£^a 



4 



-CH- 



= zt=r 



^z» 



-P-^—fL 



m 



W-TT- 



:o 



-o^ 



•., 



' 



O' 



;<> 






5* 3(^Ef 



zfef^ 



:3 if5»i" 






#^ 



-G^- 



J^o- 



zi£= 



■ ftsJ.^gJ- 3pëË 



1 1— — g ^~ p ' . _^~u 



^££ 



H- 



:* 



^»^S 



X3T 



W 



^ 



^ 



-3^ 



-©--•-- 



-fi— 



-w— f- 



o • 



B9i 



^il 









O" 



^^ 



âl=<j=i 



i^êÈ3 



_£>_ 



*^I 



n_ 



S 



I 



*a 



ïr=ï= # 



5*3! 



j-j^-tP^- 



^#ê 



3T_ 



T3 



JQ 



:«-^- 



££i_ 1 



32±T 



55 



-4-JJ— L 



Wë=X B : 



^^ 



ï = 



-o 



iS 



ffi 



4= 



-O (2-^ 

3^ 







_£>_?_ 



-Q_ 



-&$& 



%9- 



f^-Pffc 






J2^ 



^ 



: c^_ p. 



S 



-©-*- 



ZET 



-CL 






^r 



^fe2T 



- — r 



— O' 



I H 4» 



^^$E: 



^^^: 



xr. 



i—rr 



386 



CONCOURS DH4KMO>lE DE L'AGEE 1855. 

i'. 1 'Prix remporte par SA.' A. iiiBERT, élevé de M. F. Bazin. 
M.GiiiPrl e>t aiyunrd'hei Chef de musique du i. r régiment d IrtiHerit 1 . 



I H )M UoXIVK 



Aiici.iiitc. 



W^^ 



**r- 



3^ 



-i^J 



Z&Z 



^ 



~u: 



— r— 



:£=*: 



*-4- u 



3 



irï 



3^ï± 



-■#— » 



" i — ff — gr * i 

= r r r = 



i 



P^£ 




êéS 



=1 



P 



=& 



1 JL 



g^ *.*t # <rf z^j 



^^3 



£ 



=£= 



=£ 



fcê= 



=321 



i^rê 



n s it : 



3E 



-=£: 



L . .a £L -=gr— 



^£ 



=3ftE 



f- 



^ 



387 



fe^-Ê3ft-HÈf^ 



iHÈ 



^^ 



S 



*P 1f 




E 




Fp^ 






A 3 



1E*£ 



£=#= 






DE g r 



^S 



i 



s 



p 



r 



S 



^^ 



P 



:c 



Ï 



ÊEE 



2±^ 



S 



É^Êggg 



la^ 






es 



t=r=r= 



^ 



ËéE^ 



9^ 



:qpc 



SE 



¥ 






PP 



(O 



ï= 



is 



;^H5^3 



ifcr^: 



3= 



m 



::d=z± 



m 



Q 



2 



388 



CONCOURS D'HARMONIE DE L'ASSISE 18. VI 

1 Prix remporte par M Samhin. élève d<> IVf.F. Bjlzin. 

Vf.Hainbin t-^t aujoiirdnui Ghefde masiime du 90'. régiment dinfàuterio du li;ue. 



B\SSB D01S.YEB. 



-p. — ©--• 



5EÇ 



-r, «^ 



x-rr 



f&FfÇ? 



O 



o 



^ 



XX- 



-o^ 



x> 



xr 



XI_ 



§É 



^ 



xn 



-e+- 



-©- 



s^ 



-5>- 



o 



-»- :i5- 



S 



n~l:?7: 



;o 



~e- 



1 



*-- . 



S=ï 



rO- 



S 



jCH 



u: 



o 



I 



t 



-o-— 



-o- 



o ■ 



O ' 



" g 



-©-; 



O 



I 



XX 



^ 



-O- 



S 



^- 



£ 



n 



S~tL 



'> 



-O- 



p^p 



^w 



■ y. i*f 



? 



o- - 



^ 



- ~~$~^ o=-i;^Q 



1 



ÉÊÊ 



mm 



m 



+-p- 



m 



JZZ 



<> 



-o- 



êé 



§ 



o 



CL 



(2_ 



S*=^ 



O 



x T ^ 



a_ 



xx 



v;--f " 



*v~ 



•rr- 



ïarr?: 



ïï 



o 



389 



■&-' 



m 



B 



o 



-»- 



cr 



33. 



33j 



3T 



i 



-o- 



rrcc 



_Q_ 






éé 



33_ 



^ P- 



331 



Ê 



â 



ê 



S 7 



-s»- 



F 



PP 



-o- 



» 



^ 



P 



-^-r- 



ss 



p 



o • 



-»-- 



p l a 



m 



o 



^FT 



«-Î- 



_Q_ 



i 



-«- 



çe£ 



«■- 



XE 



:n_ 



WE 



m 



o • :o 



"O- 



«- 



^^r 



xr 



s 



£ 



I 



^P 



ÉÊ 



fez» 



ï 



«9- 



H»- 



_Q_ 



^ 



33: 



# 



o 



Ken 



-G- 



ir 



e 



*> 



P g 



P 



-Q- 



-»• Sis- 



I 



5ï 



O 



33^ 



33: 



33: 



-o- 



y-. — ©-*- 






_o 



-«- 



33: 



<*- 



33: 



(Oi 



a itv 



-€>- 



-O- 



ïÉ 



^S 



m 



*3 



■p-*- 



m 



¥=i=ez 






£l 



-o- 



i 



£*^ 



-o- 



33: 



tor 



i 



33j 



i=î?: 



:r?z: 



33_ 



-O- 



-O- 



-G 



F 



ê 



? 



Fp^ 



ppiÉÉl 



ï 



Pp£§§ 



-o- 



i3: 



-O- 



390 



CONCOURS IHI vtt lo\M DE L'ANNEE 1«54 

1'' Priv remporté par M. A. Va»LET élète de M. F. Baux. 
vi Vmi-IcI i'sl aujourd'hui Chef de musique du 100'."* régiment d'infanterie de ligne 



« HAUT U<<\\ F, 



i 



- - *i î m 



+- H s y 



8 



EB 



SE 



s^ni 



B» 



^ 



^^ 



£ 



I 



PPESE ^ 



*• g* 



gjjgjg 



I 



aE 



=e± 



2: 



:* !•- * -H 







■**■ 



*:» 



US 



P 



? 



*2« 



:«=£ 



^= 



£=± 



^-^7 



^ 



OJ 



fa g I 



i 



i^= 



a^fr-*^— i 



« y y 



£ 



gg=x 



E S f ^ 



:' 



P 



m 



ï=3+ 



F- *£ # 



kl 



£± 



*=&. 



* 



I 



ï 



m 



s 



^ 



lfe=^*: 



fe?T-f-± 



' 



xac 



zrt 



g 



^ 



îPS=r 



^ 



J2L 



I I 



m 



^=^ 






3M 



-«■{-} 



u 




wm 




&— 



^ 



g.- fcfcaSg? 

■Il 11. I ' ^^ 



se^F 



Ê 



^ 



ï^ 



ÎS 



#-« # 



*J_- « 



£3 



£ 



3sé 




p^ 




I 



^frt 



CtSL^ïr- ï 



9$?=*S^ 



-^-> 



itzzi 



Pi 



^ 



P 



» 



s*t 



«=^ 



É 



H^ 



^ 



ê=êP 



SE 



i f uttft ^ -T-J^-^ é 



pgtffg 



«—»-= — « 



fi p 



±i 



£3 



=ÏE 



fe^ê 



3^ 



ÈiÉlÉli 



^ 



S 



i^grff% 




^ 



^ 



S: 



** 



5« 



Uj 



? 



fcj^zt 



? 



^B 



i±^r 



FIN. 



TABLE DES MATIERES 



Pref; 



INTRODUCTION 



De I harmonie 1 

Di's gammes 1. 

PREMIERE PARTIE 



1'.° Leçon. Des intervalles "■!■■ 

2' Leçon. Des chiffres et des signes indicatifs «les divers accords 6. 

3 P Leçon, .\<:i;okdk gonsonnants. Des accords consonnaots. Ue l'accord parfait majeur 

et du renversement des accords I(J. 

4b' Leçon. De l'accord parfait mineur et de ses renversements 12 

5 e Leçon. De l'accord de quinte diminuée et de ses renversements 14. 

6 e Leçon. Du redoublement des notes dans les accords ... 1<> 

7 e Leçon. Des diverses positions des accords -il 

8 e Leçon. Des mouvements 22. 

9 e Leçon. Du mouvement mélodique 23. 

10° Leçon Du mouvement harmonique 25. 

11. Leçon. Des octaves et des quintes défendues qui se l'ont entre deux parties par le mou- 
vement harmonique direct. Des octaves et des quintes défendues qui se font 

entre <leux parties par le mouvement harmonique contraire 27. 

12° Leçon. Des octaves et des quintes défendues qui se font entre deux parties pai le mou- 
vement harmonique direct quoique séparées par une ou plusieurs notes 'J't 
13. Leçon. Des octaves et des quintes cachées défendues qui se font entre la première et 

la quatrième partie seulement , par le mouvement harmonique direct 32 

14 e Leçon. De la fausse relation d'octave et de la fausse relation chromatique .. 34 

15. Leçon. Du changement de position des accords " r i 

16 Leçon. De la modulation. De la modulation aux tons voisins .>f>. 

17 Leçon De la modulation ahx tons éloignes 3J5 

18° Leçon Des cadences 41 

19 e Leçon. Des marches d harmonie 44 

20 e Leçon Des voix, de leur étendue et de leur rapport eutr'elles 4<> 

21 e Leçon. De l'unisson +7 

22 P Leçon Du croisement des voix ">" 

13. Leçon. De la disposition vocale de I accord parfait majeur, de l'accord parfait mineur 

et de | accord de quinte diminuée, OU repus 51 

24 Leçon De la disposition vocale de l'accord parfait majeur, de l accord parlait mineur 

et de I accord de quinte diminuée, -en mouvement sur un autre accord .... j'2 

25 Leçon. De la modulation avec l accord parfait majeur, l accord parfait mineur et I ac- 

cord de quinte diminuée . 53 

26 e : Leçon. De diverses cadences am-c l'accord parlait majeur et I accord parfait mineur 55. 
27 Leçon. Diverses marches d harmonie iinn^-uindulanles et modulantes avec I accord parlait 

majeur, l'accord parfait mineur et l accord de quinte diminuée 5(1 

28 P Leçon. Du PA.KTIMENTU et de la basse donnée f>9 



2 K .V l.ofim I * «• l,i disposition vocale des accords de sixte, de quarte et sixte et de quart»- 
augmentée et sixte, renversements de l'accord parfait nijyeur, de l accord par- 
fail mineur et du l accord de quinte diminuer, <n< repos <>" 

*{()' I.ccon. De la disposition rurale des accords de sixte, de quarte cl sixte et de quarte 
augmentée et sixte, renversements de I accord parfait majeur, de l accord par- 
fait mineur et de l'accord de quinte diminuée, en mouvement *>t 

St. I.ccon l>e la modulation avec L'accord parlait majeur, l accord parlait mineur, l ac- 
cord de quinte diminuée et les rein erse m eut s de ces accords 63. 

.S2 r l.eron De diverses formulés de cadences, dans lesquelles on emploie les renverse- 
ments de (accord parlait majeur, de I accord parlait mineur et de I ac- 
cord de quinte diminuée 65. 

33. I.ccon Diverses marches d harmonie non -modulantes et modulantes avec l'accord par- 
lait majeur, I accord parlait mineur, I accord de quinte diminuée et les 
renversements de ces accords 66. 

,S-4T Leçon. PAHTivtENTl pour L'emploi de l'accord parlait majeur, de l'accord parlait mineur, 

de (accord de quinte diminuée et des renversements de ces accords 70. 

SECONDE PARTIE 

1 Let'On ACCfllIDS DISSONNANTS Des accords dissonuants. De l'accord de septième de 

dominante et de ses renversements 71 

2'. I.CÇOn De l.i résolution naturelle de l'accord de septième île dominante et de ses ren- 
versements, en mouvement sur un autre accord "4. 

3? I .eçon Exceptions 76. 

4'. I.ccon. De la modulation avec l'accord de septième de dominante et ses renversements. . 8o 

5. LeCOÎI. De diverses cadences avec l'accord de septième de dominante. De la cadence évitée 812. 

6. Leçon. Diverses inarches il harmonie modulantes avec l'accord de septième d" domi- 

liante et ses renversements 8" 

7? Leçon. Des PABTIMesti avec basse DONNER sans chiffres. Parti menti pour l'emploi 

de (accord de septième de dominante et de ses renversements 87. 

8° I.ccon. Du chant donne. Du chant donné note contre note. Exercices sur I accord de 

septième de dominante et ses reiivcrsetneiits,einployes sous les chants (tonnes. . 88. 

9? I.ccon De I accord de septième de sensible et de ses renversements 90 

10, LeCOn. De la résolution naturelle de l'accord de septième de sensible et de ses renver- 
sements, en mouvement sur un autre accord 93. 

11? I.ccon Exceptions <,r ' 

12*" I.ccon De la modulation avec l'accord de septième de sensible et ses rein erseinent s . . 98. 
13? I.ccon. De diverses Formules de cadences «huis lesquelles on emploie 1 accord de sep- 
tième de sensible et ses renversements l > ( » 

14? LecOIï. Diverses marches d harmonie modulantes avec l'accord de septième de sensible 

et ses renversements t < 1 1 » 

1 r>* i.ccon PABTIMENT] nom I emploi de l'accord de septième de sensible et de ses ren- 
versements Dl- 

16' I.ccon. Exercices sur l'accord de septième de sensible et ses renversements, emplo- 
yés sous les chants donnes I"3. 

17' I.ccon De I accord de septième diminuée et de ses renversements, . . l"+ 

18? LeCOn. De la résolution naturelle de I accord de septième diminuée et de ses reliver- 

sements.cn mouvement sur un autre accord I" 



19° Leçon. Exceptions . . . . . . 

20" Leçon. De la modulation avec I accord de septième diminuée et ses renversements . . . 

21V I .Pcon De diverses formules de cadences dans lesquelles on emploie L accord de sep- 
tième diminuée el ses renversements 

22' Leçon. Diverses marches d harmonie modulantes avec l accord de septième diminuée 
et ses renversements . . . 

23' Leçon. PAHTiMKlvri pour l'emploi de l'accord de septième diminuée et de se* 
renversements 

24. Leçon. Exercices sur l'accord de septième diminuée et ses renversements, emplo- 

yés sous les cha/its donnes 

25. Lecoiïî De I accord de neuvième majeure de dominante et de ses renversements .... 
2(>T Leçon. De la résolution naturelle de I accord de neuvième majeure de dominante en 

mouvement sur nu autre accord. Exceptions 

27' Leçon. De l'accord de neuvième mineure de dominante et de ses renversements. . . 

28 P Leçon l>e la résolution naturelle de l'accord de neuvième mineure de dominante en 
mouvement sur un autre accord. Exceptions 

29V Leçon. De la modulation avec les accords de neuvième majeure de dominante et de 
neuvième mineure de dominante , 

30V Leçon. De diverses cadences avec les accords de neuvième majeure de dominante 
et de neuvième mineure de dominante 

31. Leçon. Diverses marches d harmonie modulantes avec les accords de neuvième ma- 
jeure de dominante et de neuvième mineure de dominante 

32" Leçon. PAHTIMENTI pour l'emploi de I accord de neuvième majeure de dominante 
et de I accord de neuvième mineure de dominante . ." 

33° Leçon. Exercices sur les accords de neuvième uiaieure de dominante et de neuvième 
mineure de dominante, employés sous les chants donnes • 

34 e Leçon. Des accords de septième de dominante sur- tonique, de septième de sensible 
sur-tonique et de septième diminuée sur-tonique ~ 

35 e Leçon. De la résolution naturelle des accords de septième de dominante sur-to- 
nique, de septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée slir- 
tonique, en mouvement sur un autre accord 

36" LeC«n. Exceptions 

37 e Leçon. De la modulation avec les accords de septième de dominante sur- tonique, 
de septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée sur- tonique 

38° Leçon. De diverses cadences avec l'accord de septième de dominante sur- tonique, 
et de diverses formules de cadences dans lesquelles 011 emploie les ac- 
cords de septième de sensible sur- tonique et de septième diminuée sur- 
tonique 

39V LeCOn. Diverses marches d harmonie modulantes avec les accords de septième de 
dominante sur- tonique, de septième de sensible sur-tonique et de sep- 
tième diminuée sur-tonique 

40' Leçon PAlITlflKNTI pour l'emploi des accords de septième de dominante sur- to 
nique, de septième de sensible sur-tonique et de septième diminuée sur 
tonique 

41° Leçon. Exercices sur les accords de» septième de dominante sur-tonique, de sep- 
tième de sensible sur-touique et de septième diminuée sur- tonique, em 
ployes sous les chants donnes 



395 

p !l& e. 
De». 

H'J. 



11 + 

1 1 5. 

117 
II!'. 

t 20. 
I2'J 

1J"> 

1 '.!!•. 
12fi. 



tys 

r.n 

[-,-,. 
r,4 

t:>h. 

IV» 
141 



396 

IV- 
4.£ I .eeon. Des .<• < nrds de neuvième majeure de dominante sur-tonique et de neuvième 

mineure de dominante sur- tonique 14^ 



TROISIEME PARTIE 



I . Leçon. \i:i(inns wrr, prolongation. De In prolongation, De L'accord parfait majeur 

qui devient par la prolongation accord de septième majeure 144 

I I econ. De la resolution naturelle de l'accord de septième majeure et de ses renver- 

sements, è/i niouii'/tient sur un antre accord 147 

IV Leçon Exceptions 14.4 

>* lit'Hiu. De l accord parfait mineur qui devient par la prolongation accord de sep- 
tième mineure 152. 

5 Leçon. De la resolution naturelle de l'accord de septième mineure et de ses ren- 
versements, en mouvement .sur un autre accord ir>f, 

(i e Leçon Exceptions t -, 7 

7. 1 ,eçon De I accord de quinte diminuée nui devient par la prolongation accord de 

septième mineure et quinte diminuée liso. 

Leçon. De la résolution naturelle de l accord de septième- mineure et quinte di- 
minuée, en mouvement sur un autre accord 1<>3. 

9 P Leçon. Exceptions lf>r>. 

10. Leçon. De I équivoque qui peut exister entre l'accord de septième mineure et 

quinte diminuée, et l'accord de septième de sensible 167. 

II Leçon. De l'accord de septième de dominante et dé ses renversements, employés 

comme accords par prolongation. De raccord de septième de sensible et 

de ses renversements, employés comme accords par prolongation 168 

12' LeÇon. De La non-resolution de la note sensible dans l'accord de septième de 

dominante et ses renversements 170 

l.S. Leçon. De la modulation a\ee les accords a prolongation 17". 

14> Leçon. De diverses formules de cadences dans lesquelles on emploie les accords 

avec prolongation '"■ 

15° Leçon Diverses marches d'harmonie noii-modulantes avee les accords à prolongation 174. 

lfi? Leçon, PARTIRENT] pour l'emploi de l'accord de septième majeure, de l'accord 
de septième mineure, de I accord de septième mineure et quinte diminuée 
et des renversements de ces accords •. . 1 T f>. 

17? Leçon. Exercices sur les accords avec prolongation, employés sons les chanta donnes. 177. 

QUATRIEME PARTIE 



l'. e Leçon. LCr.OBDS avec, hktahp. Du retard Retard de la tierce dans l'accord parfait 

majeur, I accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée 179 

2' 1 ,eçon. Exceptions n;o 

,'V Leçon. Retard de la basse doublée dans L'accord parfait majeur, l'accord parfait 

mineur et I accord de quinte d nui nuée 181 

4' Leçon Exceptions .... . 183 

5' Leçon Emploi des divers retards de. la tierce et de la basse doublée, dans les modulations 

avec l accord parfait majeur, I accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée. 184. 
tV Leçon. Emploi des divers relards de La tierce et de la basse doublée dans les oa- 

délices a\ec I accord parfait majeur et I accord parfait mineur 186. 



397 

7 Leeon Diverses marches d harmonie non -modulantes et modifiantes avec I accord 
parfait majeur »'i [accord parlait mineur dont les tierces sonl retar- 
dées. Diverses marc'hes d harmonie non -modulantes ''t modulantes avec 
l accord parlait majeur, l accord parfait mineur et l accord de quinte ill- 
uminée dont les basses doublées sont retardées 187 

8' Leçon. PMtTlMKNTI pour l'emploi (les divers retards de la tierce et de la basse 
doublée daus l accord parlait majeur, l accord pai l'ait mineur et 1 accord 
de quinte diminuée 14 7 

9? Leoon Exercices sur les retards de la tierce et de la basse doublee,daus l'accord 
parlait majeur, l'accord parlait mineur et l'accord de quinte diminuée, em- 
ployés sous les chants donnes IHîi. 

10. Leçon. Retard de la basse dans les accords de sixte, renversements de l'accord par- 
fait majeur, de l accord parlait uuneuretde l accord de quinte diminuée 200. 

Il" Leçon. Exceptions 201 

12. Leçon. Retard de la sixte dans les accords de sixte, renversements de l'accord par- 
fait majeur, de l'accord parfait mineur et de l accord de quinte diminuée 202. 

13? Leçon. Exceptions 2"3. 

14>. Leçon. Retard de la quar*e et retard de la sixte daus les accords de quarte et sixte, 

renversements de 1 accord parfait majeur et de l accord parfait mineur 20fi 

15*" Leçon. . Exceptions 207. 

lf) e Leçon. F.mploi des divers retards de la basse.de la quarte et de la sixte, daus le^ 
modulations avec les accords de sixte et de quarte et sixte, renverse- 
ments de 1 accord parfait majeur, de l'accord parfait mineur et «le lac- 
cord de quinte diminuée , -.' . . 208 

17. Leçon. Emploi des divers retards de la basse, de la quarte et de la sixte, dans les 

formules de cadences avec les accords de sixte et de quarte et sixte, 
renversements de l accord parfait majeur, de l accord parfait mineur et 
de 1 accord de quinte diminuée 210 

18. Leçon. Diverses marches d harmonie non- modulantes et modulantes avec les ac- 

cords de sixte, renversements de 1 accord parfait majeur, de l'accord 
parfait mineur et de l'accord de quinte diminuée, dont les basses sont 
retardées. Diverses inarches d harmonie non- modulantes, avec les accords 
de sixte, renversements de l accord parfait majeur, de (accord parfait mi- 
neur et de l accord de quinte, diminuée, dont les sixtes sont retardées 212 
19? Leçon. PAIITIMENTI pour l'emploi des divers retards de la basse, de la quarte et 
de la sixte, daus les accords de sixte et de quarte et sixte, renverse- 
ments de l accord parfait majeur, de [accord parfait mineur et de I ac- 
cord de quinte diminuée 2 111 

20 e Leçon. Exercices sur les divers retards de la basse, de la quarte et de la sixte, dans 
les accords de sixte et de quarte et sixte, renversements de l accord par- 
fait majeur, de .1 accord parfait mineur et de I accord de quinte diminuée, 

employés sous les chants donnes • 220 

21 P Leçon Retard de divers intervalles dans I accord deseptieinede dominante et ses renversements 222 

22 P Leçon. Exceptions 22." 

23 e Leçon. Emploi de divers retards dans les modulations <\\rt- I accord de septième de 

dominante et ses renversements 224 



398 

24 L<M*on Emploi de Jiuts retards dans les eadwuees avee L'accord de septième de d«- 

iiiin.iiili- .-( v.->, r.'in fi-st-iiiiMil s 22b. 

2. r >. Leçon Diverses iii.iri'hi's d harmonie modnlantes avec laccord de septième de dominante et 

ses renversements .dont divers intervalles sont retardes 227 

2<v' Leçon fviitiwkvn ponr l'emploi du retard de divers intervalles dans l'accord de 

septième de dominante et ses renversements 229. 

27 Lpeon. Exercices sur divers retards dans l'accord de septième de dominante et ses 

renversements, euipioves sous les chants donnes -."in. 

2H° Leçon De divers retards peu usités .... Ii3t. 

29" Lfif'OIÏ l'VHTIMEV.To p • l'emploi de divers retards peu usités 233 

30. L«*on, Du douille retard Refard simultané' de la tierce et delà basse doublée dans l'accord par- 
lait majeur,! accord parlait mineur et Laccord de quinte diminuée Retard simultané 
de la sixte et de la basse doublée dans les accords de sixte.reirverseuieuls de ces accords 234. 

31° (,1'i'nn Exceptions 236. 

32 Leçon Diverses marches d harmonie non -modulantes et modulantes avec des ae- 

cords ou l on emploie le double retard 237. 

33? Leçon. PAUTIMBNTl pour l'emploi des divers retards simultanés 238 

CINQUIEME PARTIE 



I r Leçon ai. colins avec alTEBAtion. De L'altération. Altération de divers intervalles dans 

I accord parlait majeur, I accord parlait mineur et Laccord de quinte diminuée. 239 
2' Leçon J -mploi de diverses altérations dans les modulations avec l'accord parlait ma- 
jeur, laccord parfait mineur et Laccord de quinte diminuée 24" 

3. Leçon. Emploi de diverses'alterations dans les cadences avec laccord parfait majeur 

et I accord parfait mineur . . 2-4-2 

4. Leçon. Diverses marches d'harmonie non-modiilautes et modulantes A\f- l'accord 

parfait majeur, l'accord parfait mineur et laccord de quinte diminuée 

dont divers inlervalles sont altères 243 

5* Leçon. PAHTIMENTO pour l'emploi de l'altération de divers intervalles dans l'accord 

parfait majeur, l'accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée .. . 24T>. 

6? Leçon. Exercices sur L'altération de divers intervalles dans laccord parfait majeur, 
l'accord parfait mineur et l'accord de quinte diminuée, employée sous les 
chants donnes ^45 

7" Leçon, Altération de divers intervalles dans le* acco"ids de sixte, de quarte et 
>ixle et de quarte augmentée et sl\te, renversements de laccord par- 
fait majeur, de l'accord parfait mineur et de I accord de quinte 
diminuée 247. 

8? Leçon. Emploi de diverses altérations dans les modulations avec laccord parfait 
majeur, l accord parfait mineur, l'a ird de quinte diminuée et les ren- 
versements de ces accords -***■ 

9? Leçon. Emploi de diverses altérations dans les formules de cadences ^\t-c les ren 
versements de l'accord parfait majeur, de l'accord parlait mineur et de 
I accord de quinte diminuée -■»■ 

10'.' Leçon Diverses marches d'harmonie modulantes avec les accords de sixte, de quar- 
te et sixte et de quarte augmentée et sixte, renversements de | accord par- 
fait majeur, de l'accord parfait mineur et de l'accord de quinte diminuée, 
dont divers intervalles sont altères - -'"-• 



399 

Il'" Leçon. PAHTïMESrTO pour l'emploi de l'altération de divers intervalles dans les ac 
rends de sixte, de quarte et sixte et de quarte augmentée et sixte, mi ver- 
sements de l aeeurd parfait majeur, de l accord parfait mineur et de lac. 
nird de quinte diminuée 2. r i4. 

12' Leçon Exercices sur l'altération de divers intervalles dans les accords de sixte, de 
quarte et sixte et de quarte augmentée et sixte, renversements de I accord 
parlait ma.) en r, de 1 accord pariait mineur et de l accord de quinte dimi- 
nuée, employée sons les chants donnes 'jn. r >. 

13 Leçon. Altération de divers intervalles dans I accord de septième de dominante et 

ses renversements ■'.... -">7. 

l*i Leçon. Emploi de diverses altérations dans les modulations avec l'accord de sep- 
tième de dominante et ses renversements 'j r .H 

15. Le^On. Emploi de diverses altérations dans les cadences avec l'accord de septième 

de dominante et ses renversements 'j'.o 

16 Leçon. Diverses marches d harmonie modulantes avec I accord de septième de do- 
minante et ses renversements, dont divers intervalles sont altères 261 ' 

17 e Leçon, iuiitiiuknto pour l'emploi de l'altération de di\ers intervalles dans l'ac- 
cord de septième de dominante et ses renversements lid+. 

18 P Leçon. Exercices sur l altération de divers intervalles dans l'accord de septième de 

dominante et ses renversements, employée sous les chants donnes '2b4. 

19? LcCOIl. Altération de divers intervalles dans l'accord de septième de sensible et 

ses renversements l JM> 

2t) P Leçon. Emploi de diverses altérations dans les modulations avec I accord de sep- 
tième de sensible et ses" renversements '. . . . lift". 

2L ljPf'On. Emploi de diverses altérations dans les carences avec I accord de septième 

de sensible et ses renversements '_Jo?5 

22° Leçon. Diverses marches d harmonie modulantes amh' I accord de septième de sen- 
sible et ses renversements, dont divers intervalles sont altérés '2*>') 

23? Leçon, mim hëNTO pour l'emploi de (altération de divers intervalles dans l'ac- 
cord de septième de sensible et ses renversements _!!"'J 

24''! Leçon. Exercices sur I altération de divers intervalles dans l'accord de septième 

de sensible et ses reaversements, employée sous les chants donnes ... ti 73 

25 P Leçon. Altérations de divers intervalles dans I accord de septième diminuée et ses 

renversements 274 

26 e Leron. Emploi de diverses altérations dans les modulations A\ri- l'accord de sep- 
tième diminuée et ses renversements 277i 

27. Leçon. Emploi de diverses altérations dans les cadences a\ec l'accord de septième 

diminuée et ses renversements l J~(. 

28 r Leçon. Diverses marches d harmonie modulantes avec | accord de septième di- 
minuée et ses renversements, dont divers intervalles sont altères . .. 277 

29° Leçon. PAHTIMENTO pour l'emploi de l'altération de diu-rs intervalles dans l'ac- 
cord de septième diminuée et ses renversements \>7I) 

30? Leçon. Exercices sur l'altération de divers intervalles dans l'accord «le 
septième diminuée et ses renversements, employée sous les chrtnts 
donnes !"''. 

31 Leçon Altération de divers intervalles dans l accord de septième mineure, (accord 

de septième mineure et quinte diminuée, et les renversements de ces accords -.':o 



400 

ruée. 

32 l.eebn kuiploi de diverses alté'-alious dans les cad es aiiT l'accord de septième 

mineure, l accord de septième mineure et «junte dimilliiee, et les rcnverse- 
lllents de ces accords 'J8'2. 

.>•» I.econ. Diverses marches d harmonie modulantes avec l'accord de septième mineure, 
I accord de septième mineure et quinte diminuée, et leurs renversements, 
dont divers intervalles sont altères . 'J}>">. 

34 Leçon PwrriMKNTO pour l'emploi d'' l'altération de divers intervalles dans l'accord 
île septième mineipe, l'accord de septième mineure et quinte diminuée, et 
les renversements de ces accords UHfc 

3»> Leçon. Exercices sur l'alteratiou de divers intervalles dans l'accord de septième 
mi Heure et quinte diminuée, et les renversements de ces accords, employée 
sous les chants donnes 'JH7. 

36 P Leçon De (.altération douille et triple. Altérations doubles et triples dans divers accords . 'JH8. 

37. Leçon Des accords dans lesquels l'altération de la sixte augmentée est employée . . . 'J l H> 

38 LeCO.n. Des altérât ions équivoques. Altérations de quelques accords qui donnent lieu a 

des équivoques '-i't'J 

39° Leçon. Des altérations et des retards simultanés. Al teratious et retards simultanés 

dans divers accords U *-> T» . 

40 P Leçon. Emploi des altérations doubles et triples, des altérations équivoques et des al- 
térations et retards simultanés, dans diverses cadences ti°<fi. 

41 Leçon. Diverses marches d harmonie non- modulantes et modulantes avec des accords 

ou I ou emploie simultanément les retards et les altérations 'J97. 

42" Leçon PABTI MENTI pour l'emploi de l'altération double et triple dans divers ac- 
cords, des altérations équivoques et des altérations et retards simultanés. . . Si9U 

43" I ,econ Des pédales 299. 

44*" Lpt'oii PAB.TIHENTO pour l'emploi des pédales 303. 

45" Leçon De l 'enharmonie 307,. 

i 

4<> r Leçon. De la modulât ion par l'enharmonie 3o+. 

47° Leçon PARTIJHENTI pour l'emploi de l'enharmonie ,>06. 

48" Leçon De la règle d'octave .*. . *! . . 306 



SIXIEME PARTIE 



1"" Leçon. Des notes étrangères a l harmonie. De la note de passage 307 

2 r Leçon De l'appogiature 309 

3' Leçon De l'anticipation 311 

4? Leçon De la syncope 3 1.". 

5 P ■. LeCOn. Mélodies avec notes de passage, avec appogiatures, avec anticipations, et avec 

syncopes 3l. r >. 

6° Leçon. Des marches d harmonie non-modulantes et modulantes écrites avec imita- 

tifms, variantes et emploi de notes de passage 31". 

7? Leçon De la BAhSK DONNEE fleurie. Du CHAUT DONNE Henri 322. 

8° LeCOn. PABTI*iknti sur des basses données et des chants donnes Henri* 323. 

9" Leçon Du i.hvivt DONNE mélodique 32G. 

10? Leçon. Du moyen qu'il faut employer pour trouver la basse et l harmonie des entants 

donnes mélodiques 327. 

BASSES DONNEES du cours avec leur harmonie chiffrée 330 

Lvssks et HAHHOKJE CH1FIHEK des chants donnes du (ours 343. 

IMSSES et CHANTS DOKKES avant obtenu les premiers prix d harmonie au < on- 

sevvataire Impérial de Musique et .au Gymnase Musical Mifitaire 34M>. 



Iinp. H . 1 •■moine, 17, rue Pigalli 





DATE DUE 




gUN 1 2 1S 


33 






*»»•$* 


* 






IANI 


>. 3 7flH 























































































































DEMCO 38-297 



BRIGHAM YOUNG UNIVERSITY 



3 1197 20649 8542